AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Éris Dalton - That's life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Sink me in the river at dawn

Féminin
↳ Nombre de messages : 5895
↳ Points : 456
↳ Date d'inscription : 14/09/2012
↳ Age : 23
↳ Avatar : Natalie Dormer
↳ Age du Personnage : 176 ans
↳ Métier : Responsable du Blanchiment d'argent & petit plus, de la Menrva.
↳ Opinion Politique : *Insérer une bombe ici* Quel gouvernement?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3, 4 en transformations et mère de l'année et 1, faiblesse à l'argent.
↳ Playlist : Black Roses by Clare Bowen. Follow me down by The pretty reckless.
↳ Citation : « Nights avoiding things unholy, Your hand slips across my skin. I go down on you so slowly, Don't confess none of your sins. »
↳ Multicomptes : Sigrid K. Lenaïk
↳ Couleur RP : peachpuff



Feuille de perso
↳ Copyright: Yourdesigndiary
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Éris Dalton - That's life.   Sam 21 Déc - 23:35







❈  Ange Éris Dalton  ❈




feat Natalie Dormer




 © wild cookies






› Groupe: Skinchangers
› Age: 33 ans d'apparence, 174 ans.
› Date & Lieu de naissance: Un 29 février, quelque part en Scandinavie.
› Profession: Elle est le visage public du gouvernement. La potiche qui remplace le président lors des apparitions publiques. Celle qui ne pense pas par elle-même, mais qui prononce des mots qu'on a rédigés à l'avance. Elle est la Porte-Parole. Éris est aussi la styliste de plusieurs membres de l'assemblée.
› Orientation sexuelle: Asexuelle. Elle ne connait même pas le sens du mot désir et de charnel. Alors, savoir si elle est aux femmes ou aux hommes.
› Forme animale: Ce sont les traits d'un loup de Tasmanie qu'elle prend. Un animal aujourd'hui éteint.
› Force: Théa est rarement déstabilisée. Elle est d'un calme olympien, qui lui sert particulièrement dans son travail. C'est aussi une femme brillante, qui sait charmer les gens qui l'entourent. La vivacité de son esprit, est d'ailleurs légendaire. N'oublions pas tous les avantages qu'il y a, à être à moitié femme... moitié autre chose.  
› Faiblesse: Éris est l'image même de la porte-parole. Elle est soumise et docile. Surtout envers un membre de l’assemblée. Ce qui l'enrage et l'humilie. La conduisant à des tentatives de rebellions qui l'ont toujours menée à des drôles de situations.
› Avis sur le gouvernement: Pour. Elle travaille pour lui, réhabilite son image. Tout en cherchant à instaurer la démocratie. Elle est, cachée sous ses airs de privilégiée, une femme qui veut se battre pour le peuple. Sans pour autant adhérer à la résistance. Enfin, ne vous laissez pas berner, ce sont les idées d'une extrémiste qui sorte de sa bouche.
› Particularité: Elle souffre d'insensibilité congénitale à la douleur. Elle ne peut ressentir aucune forme de souffrance physique, mais garde l'entièreté de ses autres sensations. Éris est obligée d'être suivi en permanence et examiné à la fin de chaque journée. De peur, qu'elle ne meurt d'une simple coupure infectée. Autrefois, elle se prénommait Théodora. Mais, en reprenant forme humaine, elle choisit de changer absolument tout. Autant la couleur de ses cheveux, que son nom en entier.







« Tout a débuté avec une petite souris »





›› Première Partie ; l'histoire







- La famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié -

Le sang est quelque chose d'étrange. Écarlate, liquide et si poisseux. Son goût amer et métallique emplissant même l'air le plus pur. Il est fascinant, surtout lorsqu'on le prend sous un autre angle. Que l'on découvre ce qu'il peut partager. Maladies et infections. Ainsi, que dans son sens le plus large, il est capable de partager des caractéristiques typiques d'une même famille. Enfin, disons qu'à l'époque où le petit ange est né, le principe de génétique n'avait pas encore été perfectionné. Tout était défini par le sang qui coulait dans nos veines. L’héritage, le titre, l’importance. Tout. Sans exception. Éris fut la mieux place pour le savoir. Héritière d’une fortune colossale, elle grandit entouré des puissances de la Scandinavie. Des hommes et des femmes de bonnes familles lui servant de modèle parfait. Seul le secret de sa naissance créait de l’ombre sur son avenir prometteur. Après tout, si sa mère n’arrivait pas à garder enterrer les événements qui précédèrent la venue au monde de sa fille aînée, jamais elle ne pourrait la marier à un homme important.

Prenant ses précautions, la femme qui avait épousé un vieillard, mit au monde Théodora en la déclarant prématuré. Puis, s'assura de tomber à nouveau enceinte de son époux, question de faire taire les ragots la disant infidèle et de petite vertu. Elle n'aurait jamais cru, que le sang de la petite finirait par la faire dévier du chemin qu'elle lui avait octroyé à la naissance. Les traits de caractères que son véritable père lui offrit, cette femme ambitieuse ne pu les voir venir et encore moins, ceux, que son propre passé familial lui avait légué. Tant d'histoire lui avait été transmis, tant de fardeaux, que même sa propre mère ne pu qu'être horrifier par ce qui l'attendait. Mais, au moment où la petite débuta sa vie de gamine de bonne famille, personne ne pouvait savoir. Personne ne se doutait et donc, personne ne l'empêcha de suivre cette nourrisse qui voulait à tout prix lui présenter quelqu'un.

Entraînée dans les quartiers moins fréquentables, avec toute la discrétion que possédait la confidente de sa mère, Théo découvrit le sens du mot privilégié à cet instant. Elle avait alors, à peine quatre années de vie. Le choc n'en resta pas moins important. De ses dentelles outrageantes, elle découvrit l'extrême opposé. Les odeurs d'urines lui donnèrent la nausée et la décrépitude que cachait les maisons eurent tôt fait de peupler ses cauchemars. Mais, ceux qu'elle rencontra en cette première occasion, furent des personnages primordiaux à son avenir.

Emmenée dans une cabane méritant à peine le nom de maison, la petite princesse fut présentée à l'époux de sa nourrisse. Frappée par leur pauvreté et profondément attacher à cette femme, elle ne pu que se laisser manipuler. La laissant lui faire passer des heures entières loin de son monde rayonnant, pour tenir compagnie à son fils. La laissant lui parler de leur problème d'argent, la laissant la conditionner à tout faire pour ces trois personnes, qui n'étaient pas comme les hypocrites que sa propre mère voulait la voir fréquenter. Non, eux, ils étaient aimants. Ils prendraient soin d'elle et ne la confierait jamais à une autre personne pour l'éduquer. Eux, ne voulaient pas profiter de ce qu'elle allait finir par posséder. Eux, ils étaient sa véritable famille.

C'est à ses sept ans, déjà fortement troublée par cette double façon de voir les choses qu'on lui imposait, que le pire arriva. Jouant avec ce garçon qu'elle voyait comme un frère, elle fit une mauvaise chute. Loin de ressentir de la douleur, elle rentra chez elle auprès de sa nourrisse, silencieuse et prête à allez souper auprès de ses parents, qui n'avaient rien de bien méchant. Toute belle dans sa robe rapidement épousseté, elle voulue se lancer à la rencontre de son père, mais ne pu que s'évanouir à même le sol. Détrempant la moquette de son sang. Dans ce quartier de basse engeance, se trouvait encore la preuve de sa maladresse, une bouteille brisée, dont un morceau de verre manquait à l'appel.


- Certaines personnes ont le don de vous faire fondre -

Cette blessure inexpliquée par une nourrisse paniquée marqua la fin de sa relation avec cette famille, qui durent quitter la ville. Délaissé, elle se trouva devant une armée de médecins incapable d'expliquer la raison de son incapacité à ressentir la douleur. Autrement, qu'en parlant de malédiction et de possession. Oui, elle devint une de ses fillettes en détresse, enfermé dans une tour d’ivoire. Dont on ne faisait que chuchoter la présence, mais qu’on dorlotait à la lueur des chandelles. Elle ne pouvait rien faire qui risque de la blesser. Elle ne pouvait rien faire, tout simplement.

Bien, qu'elle ignorait les intentions cachées de sa nourrisse et de son époux, elle s'ennuyait d'eux. Au point d'en pleurer la perte de son seul ami qui ne l'avait jamais regardé étrangement parce qu'elle recherchait un certain contact physique innocent. Affamée de contact physique, elle souffrait de son isolement et encore plus de sa vie de cobaye vivant. Persuadée qu’elle pouvait être guérie, son père déjà fort vieux, ne cessait d’engager des scientifiques, des personnes lui promettant de lui rendre une fille normale. De guérir cette imperfection, qui si elle se répandait pourrait nuire au nom de la famille.  

Une année de ce traitement et la dépression de Théa, qui avait toujours animé la demeure, le convainquit, toutefois, d'offrir un compagnon à la jeune fille. Qui permettrait à celle-ci de sortir de sa prison. Elle échangea avec plaisir ses barreaux contre un garde du corps à la botte de sa mère et s'empressa de courir à l'extérieur, prête à s'amuser. Une grande bouffé d'air frais, puis une autre, ses jambes retrouvant le plaisir de s'étirer et elle fut rattrapée par monsieur muscle. « Aucune activité risquant de vous blesser mademoiselle. » Du haut de ses huit ans, elle lui lança un regard des plus hautains. « Et qu’ai-je donc, le droit de m’accorder comme plaisir? » L’homme sembla réfléchir et elle sut… Que jamais elle ne pourrait l’apprécier. « Mmmm… Une promenade mademoiselle. En autant que vous fassiez attention à ne pas trébucher. » Un sourire de convenance étira les lèvres de l'enfant, qui venait de recevoir une gifle monumentale. Sa mère aurait été fière, rien ne fut perçu plus qu'il ne le fallait. Quoi que l'idée de le mordre pour mieux lui arracher de la peau en guise de punition lui effleura l'esprit. « Comme c'est charmant. Qu'il en soit ainsi alors, je marcherai. Un pied devançant l'autre sans même en faire une course. »
Une fois que la noirceur montra le bout de son nez, l'homme qui avait été engagé pour veiller sur Théodora, la scandinave aux origines françaises, perdit patiente et entra dans la chambre. Il attendait devant depuis une quinzaine de minutes, chargé de l'escorte jusqu'à la salle à manger. Il trouva la pièce vide, la fenêtre grande ouverte. Il n'y avait aucune trace de sa protégée.

Son cœur battait à la folie dans sa poitrine, alors, qu'elle fuyait. Non pas dans le but de s'enfuir, mais de goûter une dernière fois à la douceur de la femme qui avait prit une place importante dans son cœur. Elle devait revoir sa nourrisse. Même si, elle devait se rendre seule dans ce quartier défavorisé. Ayant laissé passer la nuit, cacher dans un coin, elle courrait dans l'espoir qu'on ne la rattrape pas avant qu'elle n'ait pu revoir son visage une dernière fois. Théa n'avait aucune chance si on lançait à ses trousses le monstre qui lui servait de joaillier, voilà ce qui motivait sa course risquée. Elle n'avait pas conscience des écorchures qui martelaient ses pieds. Ni même de l'entorse sur laquelle, la petite marchait.

Sa route fut longue et son estomac criait à la maltraitance, quand elle découvrit avec horreur qu'on avait chassé la femme qu'elle recherchait, hors de sa demeure. Triste, elle revint sur ses pas en frappant dans les pierres qui avaient le malheur de croiser sa route. Elle était résignée à rentrer, lorsqu'elle aperçue la silhouette d'un jeune garçon. Légèrement plus vieux, mais il y avait si peu de différence. Elle remarqua rapidement sa peau malmenée et son expression profondément troublé. Attendrie par cette personne, avant même de lui avoir adressé la parole, elle déchira un lambeau de sa robe et s'approcha. En voulant panser sa plaie, elle le vit se reculer avec peur ou violence. Peut-être les deux à la fois.

Lui souriant avec toute la tendresse qui la caractérisait, ainsi que le charme encore enfantin qu’elle possédait, elle l’obligea à lui tendre le bras. « Tu sais, il y a un an j’ai passé près de mourir pour ne pas avoir pansé une plaie qui saignait. Ce serait dommage qu’il t’arrive la même chose non? » Sans lui demander plus, elle s’assura de recouvrir la coupure qui paraissait sur son bras. Se demandant qui pouvait bien avoir frappé ce garçon. Tout dans sa façon de bouger était de la pure bonté, ce qui ne sembla pas échapper à son vis-à-vis. « Je suis Théodora. Mais, tu peux m’appeler Théa. » Terminant son œuvre, elle lui adressa un nouveau sourire. « Kyran. » Et sans le savoir, les deux enfants se lancèrent à cet instant précis dans une histoire d’amitié qui durerait plus que de longues années.




- L'homme acquiert la femme, le couple acquiert des enfants et la famille des domestiques -

Même si la fessé ne lui avait pas plu, sa rencontre avec Kyran lui suffit pour qu'elle conserve le moral. La petite princesse trouva en ce jeune garçon un béguin enfantin. Un compagnon d'infortune, un moyen d'oublier ceux, qu'elle venait de perdre. À travers les années, elle prit sur sa frêle carcasse de lui remonter le morale et de le soigner. Souvent, les larmes lui montaient aux yeux en voyant les traitements que lui infligeais son père. Elle avait même l'impression d'être une erreur de la nature, lorsque sa mère lui offrait une nouvelle robe. Tenu à l'écart de la famille de Kyran, elle eue connaissance de son jeune frère une fois l'adolescence entamée. Elle aurait voulu le prendre sous son aile, mais un regard de l'aîné la conduisit à ne pas s'en mêler.

La relation n’évolua pas. Le désir ne s’en mêla pas. Les complexités, les tabous, les réactions normales entre deux jeunes gens entrant dans cette phase où les hormones affluent ne prirent jamais vie. À ses yeux, Kyran était un homme, mais certainement pas quelque chose que l’on pourrait désirer. Dans un univers où l’on ne parlait point de sexualité, il ne lui vint jamais à l’idée que ces réactions vis-à-vis du sexe opposé n’était pas dans les normes. Femme de bonne famille, marchandise de valeur, on lui présenta de nombreux bons partis. Mais rien ne changea, leur attention particulière lui échappait, bien qu’elle apprit à user de son charme sans en comprendre les conséquences. Naïve? Son éducation l'était. Par chance, elle pouvait courir dans les mauvais quartiers pour profiter de la présence de son chevalier qui ne lui demandait rien. Heureuse, elle l'était et ce, même si quelque chose grandissait lentement. Peut-être parce que la surveillance accrue dû à sa condition de malade, l'empêchait de jouir du peu de privilège qu'on accordait aux femmes.
Son adolescence laissa place à l'âge adulte. La jeunesse à fleur de peau, Théodora restait persuadé que rien ne changerais. Sa vie, la compagnie de Kyran, ses parents qui prendraient soin d'elle et de son anomalie. Bref, elle vivait de son mieux. Jusqu'à ce que la mort des parents de son seul ami, vienne bouleverser ses plans. Emplit de bonnes intentions et d'amour envers lui, elle alla lui proposer son aide. Elle pouvait l'héberger, l'empêcher de vivre dans la rue. Elle était prête à tout. L'accueil fut glacial et colérique. La violence de ses paroles et la haine qu'elle capta sur ses traits, alors, qu'il lui lançait une vérité cruelle au visage, jamais elle ne l'oublia.

Ils étaient du même père. Elle eue du mal à le croire et si cela n'avait été de la réaction de son demi-frère, Théa s'en serait réjoui. Il avait son importance dans sa vie, mais le monstre qu'elle perçu l'espace d'une seconde avant de ne jamais le revoir, la laissa confuse. Dans une espèce de brouillard d'incompréhension, elle rentra pour mieux trouver sa mère qui l'attendait de pied ferme. On mentionna une interdiction de ressortir sans accompagnement et de fiançailles. Mais, elle n'écoutait pas. Le choc était trop grand pour qu'elle puisse entendre quoi que ce soit d'autre.
Seule dans sa chambre, elle se dénuda encore dans son état de transe. Elle pu alors, contempler les cicatrices qui recouvraient son corps. Si ce n’avait été de son garde du corps, elle en aurait beaucoup plus. Si ce n’avait été de l’attention de son… Frère, elle serait certainement aigrie par la solitude. À cette pensée, elle s’échoua sur le sol et s’y blotti sans se préoccuper de la bienséance. Sanglotant, la jeune femme y resta jusqu’à ce qu’on l’oblige à se relever.
Sans s'en rendre compte, l'aube s'était levée à la suite de la nuit et elle était frigorifiée. Le bras coincé dans l'étau qu'était la poigne de son geôlier, le même que dans son enfance, elle lui lança un regard courroucé. « Si votre mère vous trouve ainsi, c'est à moi qu'elle s'en prendra. Il en est hors de question. Habillez-vous! Mademoiselle... » Il lui tendit une robe et insista. Ce n'était la première fois qu'il la retrouvait nu, dès qu'elle n'était pas en public, elle détestait porter des vêtements. Mais, il ne s'en formalisait plus, cette fille avait toujours été particulière. « De plus, vous allez rencontrer votre fiancé aujourd'hui. Elle exigera que vous soyez parfaite, question qu'il ne remarque pas votre condition. » Silencieuse et encore troublée par la veille, elle n'en réagit pas moins. Figeant dans ses mouvements. Fiancé? Ah! Oui! Sa mère avait mentionné quelque chose à ce propos. Toujours aussi peu instruite sur le rôle d'une femme, elle préféra rire des propos de l'homme. « Vous voulez parler de cette supposer malédiction que je subis? Comment le remarquerait-il. A-t-il l'intention de me piquer avec une aiguille pour le plaisir? »
Tout ce qu'elle réussi à provoquer fut une grimace de la part de celui dont elle n'avait jamais appris le prénom. « Tournez-vous. » Levant les yeux au ciel, elle le laissa s'occuper d'ajuster la robe de satin. « Ne devrais-je pas être habillé par des dames de compagnies et non pas un homme? » « Votre mère les trouve trop bavarde et puis, elle s'est assurée que je ne ferais rien qui ne soit acceptable. » Sans plus, il l'entraîna à l'extérieur de sa chambre. Ils avaient de la route à faire et pas une seconde pour plaisanter outre mesure.

Théodora paniqua, lorsqu'on lui avoua qu'elle passerait les prochains mois auprès de son fiancé. Un homme de sa génération, nouvellement riche et hautain. Rien ne parut, encore moins lorsqu'on lui légua comme chaperon la sœur de celui-ci. Seule pour la première fois depuis ses huit ans, elle se surprit même à regretter son geôlier. Déstabilisé, c'est avec peur, qu'elle affronta ce nouveau chapitre de sa vie, qui après trois mois de fréquentation, la mena à l'autel. Ainsi qu'à la chambre à coucher.
Toute son éducation avait reposé sur une simple phrase de la part de sa mère : « L'homme acquiert la femme, le couple acquiert des enfants et la famille des domestiques. ». Autant dire que son retour à la réalité ne fut pas des plus doux. Son époux dû, même, lui faire comprendre ce que deux corps nus pouvaient faire. Mais, rien n’y fit, s’il ne prenait pas l’initiative, jamais elle ne ressentait le besoin d’un contact, autre que de se blottir en dormant. Au point d’exaspérer celui qui s’était lié à Théodora. « Je n’aurais jamais dû me fier à tes gestes charmeur! Tu m’ennuie ! » « Pourquoi m'avoir choisi de toute façon? Je ne me souviens d'aucune de nos conversations avant mon arrivée ici. » Le rire de l'homme l'agressa. « Parce que j'avais besoin d'une femme qui soit d'une famille réputé depuis plus d'une génération et qui paraisse bien lors des soirées en société. Seulement, voilà! Vous sembliez plus prometteuse que la vérité. » Ce fut à son tour de rire de plus belle. Elle lui avait toujours obéit, elle n'avait jamais protesté, mais la femme qui depuis trop longtemps subissait les événements, en avait plus que ras-le-bol. « Alors, vous devrez prendre maîtresse, parce que je ne ressens rien pour vous! Absolument rien! Ni même une légère nausée à votre approche! » Sa voix avait claqué, surprenant l'homme qui s'amusait en secret de cette situation.

Son sourire se fit sadique et il ne prit pas la peine de la prévenir. Au lendemain, elle s'éveillait chamboulé. Son regard était tout autre, son corps tout en forme se retrouvait couvert d'un poil tigré, sa bouche et ses traits d'ange avaient laissé place à une gueule béante. Elle reconnue l'animal qui fascinait son époux, avant même de se voir dans une glace. Pour la première fois de sa vie, elle se considéra maudite et pas qu'un peu. À ses côtés, se trouvait son maître et son époux. Il caressa sa tête, fière de son œuvre. « J’ai entendu dire que vous ne ressentiez aucune douleur… Peut-être devrais-je vérifier? Enfin, je vous ai déjà privé de la seule chose que vous sembliez désirer depuis notre rencontre. Des enfants. Je crois que cela suffira pour la journée. »




- Ça ce n'est pas du biceps en papier ! -

Nue, comme elle l'avait un jour apprécié, recroqueviller dans un monde lui étant étranger, elle ne reconnaissait aucune des odeurs de cette ville mouvementée. Sa fourrure avait disparu, laissant réapparaître l'humaine qui l'avait un jour habité. Tant de temps avait passé, qu'elle peinait à retrouver ses souvenirs. Son corps avait maigri par la chasse et la nourriture qui lui échappait, là où des formes avaient autrefois enchanté, elle se retrouvait comme une enfant qui n'aurait pas vieilli. Mais, l'homme qui se trouvait devant elle, Nikolay, ne se détourna pas de cette chose terrifiée. Intrigué, il passa des semaines à essayer de l'apprivoiser, avant de finalement la conduire à son appartement. Elle semblait traumatisée, mais il prit soins d'elle. La plongeant dans une baignoire plus grande qu'il ne fallait, lui lavant les cheveux et cajolant cet être affamé de tendresse. N'arrivant pas à lui extirper un seul mot, il la baptisa son Ange et l'habilla. Trouvant en cette femme traumatisée et parfois cette bête étrange qui prenait sa place, une compagnie fortement agréable pour le solitaire qu'il était.

Elle ne dit rien et se contenta de rester enfermée, jusqu’à ce qu’ils doivent quitter New-York. Elle observait tout, absorbait tout, découvrait tout. Une fois en Nouvelle-Orléans, elle arrêta de disparaître à chaque fois qu’une nouvelle personne venait lui rendre visite. Au contraire, elle se montra de plus en plus en confiance et sembla prendre ses aises… Oubliant même les vêtements d’usage nécessaire à une cohabitation entre un homme hétéro et une femme.

La première fois qu'il l'entendit parler, Nikolay venait de discuter d'un besoin urgent de redorer l'image du gouvernement, avec un membre de l'assemblée. Elle vient s'accouder au comptoir de sa cuisine et lui adressa un sourire coquin. « Je crois pouvoir t'aider avec cette histoire d'image... » Il en lâcha sa tasse de café qui se brisa contre le sol. « Je te croyais muette. » Haussant les épaules, la jeune femme continua de sourire. « Désolée pour ça. J'étais déboussolée. Alors, pour revenir à ce besoin urgent de changer l'impression que le peuple a du gouvernement. Je me porte volontaire comme... Enfin, porte-parole c'est ça? Un nouveau visage ça ne fera aucun mal. » Intéressé, il ne put résister bien longtemps. « Et comment devrais-je appeler le nouveau visage que l'on présentera? » « Ange sera parfait. » Prenant une grande respiration, elle sautilla légèrement sur place. « Maintenant, explique-moi cette histoire de zombies et surtout... Révèle-moi comment cette fille a pu changer la couleur de ses cheveux! »




›› Deuxième partie ; le test RP


Sujet 1:
 

De cette ville abandonnée par la vie, elle n'avait pas vue grand-chose. Seul son odorat semblait habitué aux odeurs. Comme si s'être soi-même séquestré dans un appartement, trop choqué pour confronter la réalité, n'avait pas empêché ce sens de s'habituer à ce lieu. Poussé par sa curiosité, elle déambulait entre la putréfaction des morts congeler sous l'avalanche de froid qui avait envahi New-York. Un paradis glacial et désertique s'ouvrait à sa personne, ce qui l'amusait plus qu'elle ne pouvait l'avouer. Elle aimait cette impression d'être si peu importante dans l'univers. Une fourmi qui n'hésitait pas à brasser la cage, à secouer ceux qui l'entouraient.

Son regard découvrait ce qu'avait été l'importance de cet endroit avant l'ouverture des portes de ce monde chaotique. Il devait y être bon de vivre, l'effervescence continuelle et l'anonymat que le nombre d'habitant offrait... Oui, elle adorait l'idée et l'image qu'elle construisait de cet endroit. Un sourire aux lèvres, elle ne put se retenir de frissonner en percevant l'écho d'un cri alarmant. Instinctivement inquiète, c’est sous sa forme animal, qu’elle parcouru la distance qui la mènerait à la pauvre victime.  

L’air caressant sa fourrure, ses pattes foulant le sol sans se soucier de regarder si elle pouvait se blesser, Théodora dû se fier à son museau pour retrouver la trace de l’humaine en danger. Entre l’odeur repoussante des zombies et celle du sang fraîchement versé, elle ne tarda pas à découvrir la scène. Une femme écroulé sous le poids de ses asseyant et la mort rôdant, laissant entendre son rire démoniaque.  Incapable de rester de marbre, la louve de Tasmanie se lança et de ses crocs arracha l’une des fesses de la créature au goût de cadavre.  Grimaçant de son visage d’animal elle ne ralentit pas, passant à l’attaque. Furieuse qu’on s’en prenne ainsi à une innocente. Un grognement menaçant monta le long de sa gorge, pour mieux retarder les pauvres idiots qui vivaient en étant décédé.

Prête à tout, sans avoir réfléchi, elle ne s’en retrouva pas moins incapable de soulever son corps soudainement écroulé. Elle devait être blessée, puisqu’elle n’avait plus le contrôle sur ses membres. Si elle avait été sous sa forme humaine, elle aurait soupiré. À mesure que les secondes passaient, autant que les zombies se rapprochaient, Éris sentait l’animal prendre le contrôle. Ce qu’elle n’appréciait définitivement pas. Dans un effort surhumain, la belle reprit forme humaine. Son corps nu s’offrant au vent arctique. Elle mourrait en étant humaine et non pas maudite.

Des coups de feu retentir, écorchant ses tympans et l'obligeant à ce recroqueviller de crainte. En toute autre situation sa peur n'aurait jamais paru. Mais, elle connaissait celui qui venait de la défendre. Elle reconnaissait sa démarche. Le silence qui suivi fut tout aussi envahissant que les balles sifflant avant de percuter leur victime. Légèrement tremblante, elle pu à peine se contorsionner pour apercevoir le visage de Nikolay. Il semblait sérieux et de mauvaise humeur. Si, elle ne s'était pas sentie aussi faible, elle aurait pu lui tirer la langue comme défense. Il vient se positionner en mâle alpha, tout près. « Et tu n'as pas remarqué avant de te lancer dans cette bagarre que tu avais un morceau de métal planté dans la jambe? Il est pourtant, remarquable. »
Que pouvait-elle répondre? À son manque d’intérêt pour celle qu’elle avait voulu aider, elle comprit que celle-ci était morte et que son corps devait souffrir de sa double transformation. Bien qu’elle n’en ait pas réellement conscience. « Tu n’es jamais bien loin, pourquoi ferais-je attention? » La seconde suivante, Éris était confrontée au regard sévère de son seul soutien en ce monde.




›› Troisième partie ; derrière l'écran




› Pseudo et/ou prénom  : CHASSEUSE DE VIKING EN CHEF!!!! Ou votre ange quoi. MISS SCÉNARIO!
› Présence sur le forum  : Un peu chaque jour/7
› Votre avis sur le forum? (design, contexte, etc) : MMM... Je suis accroc et vous ne vous débarrasserez pas de moi!
› Commentaires, suggestions?  : Vous êtes des amours!
› Avez-vous lu le règlement? : Il y a longtemps





_________________

Lose You
I woke up in tears, With you by my side. A breath of relief And I realized... No, we're not promised tomorrow.


Dernière édition par Ange E. Dalton le Dim 22 Déc - 23:50, édité 41 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 8378
↳ Points : 337
↳ Date d'inscription : 31/08/2013
↳ Age : 25
↳ Avatar : Jonathan Rhys-Meyers
↳ Age du Personnage : 37 ans d'apparence, 177 ans en réalité
↳ Métier : Mafieux influent, fondateur de la Nemesis
↳ Opinion Politique : Anti-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 3
↳ Playlist :
THE ROLLING STONES - satisfaction | PUSCIFER - the undertaker | 30 STM - the kill | PAPA ROACH - getting away with murder | DEPECHE MODE - wrong | LINKIN PARK - castle of glass | IMAGINE DRAGONS - shots | THE KILLERS - shot at the night | HURTS - somebody to die for | BLACK LAB - this night

↳ Citation : « Nous sommes tous frères sous la peau, et j'aimerais écorcher l'humanité pour le prouver. »
↳ Multicomptes : Nymeria C. Grimes & Rhys Steinsson
↳ Couleur RP : Navajowhite



Feuille de perso
↳ Copyright: Cyrine & Pathos & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Éris Dalton - That's life.   Sam 21 Déc - 23:48

Ma demi-soeuretteuuh     Dire bienvenue semble presque incongru vu que tu fais partie des dinosaures du fow mais voilà      
Hâte de découvrir le personnage en entier, le début est déjà super chouette   
Rah puis Nataliiiie, ma déesse suprême   La joueuse derrière est affreusement jalouse mais je vais essayer de me soigner, promis   (Nudiste c'est sympa comme trait de caractère  Arrow )
Courage pour terminer ta fiche ma chasseuse de vikkings en chef  

_________________
I've got blood on my name
There's a reckoning a'comin. And it burns beyond the grave. With lead inside my belly. Cause my soul has lost its way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t876-kyran-chaos-isn-t En ligne

Féminin
↳ Nombre de messages : 5818
↳ Points : 2210
↳ Date d'inscription : 28/11/2013
↳ Age : 27
↳ Avatar : Max Irons
↳ Age du Personnage : 28 ans ( apparence ) - 169 en réalité
↳ Métier : Infirmier pour la Falciferae
↳ Opinion Politique : Pour le gouvernement et l'ordre
↳ Niveau de Compétences : 1
↳ Playlist : We Might Fall - Ryan Star / Running up that hill - Placebo / Broken Crown - Mumford & Sons / Everybody wants to rule the world - LORDE / Bad Blood - Bastille / Lydia - A Fine Evening For A Rogue / Placebo - Where is my mind PLAYLIST YOUTUBE

↳ Citation : " We are each our own devil, and we make this world our hell. "
↳ Multicomptes : Elias S. Kaligaris & Joan C. Valentine
↳ Couleur RP : #FFFFFF



Feuille de perso
↳ Copyright: Nanami
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Éris Dalton - That's life.   Sam 21 Déc - 23:54

Soeuuuuurette   :danse:    
Hâte d'en lire plus ! Elle envoie du lourd cette petite! o/
Bon courage pour le reste de ta fichounette   

_________________

    Here I stand, helpless and left for dead
    Close your eyes, so many days go by. Easy to find what's wrong, harder to find what's right. I believe in you, I can show you that I can see right through all your empty lies. I won't stay long, in this world so wrong. Say goodbye, as we dance with the devil tonight. Don't you dare look at him in the eye, as we dance with the devil tonight. Trembling, crawling across my skin. Feeling your cold dead eyes, stealing the life of mine. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t1061-ezra-s-reilly-ho

Féminin
↳ Nombre de messages : 4620
↳ Points : 6573
↳ Date d'inscription : 24/10/2013
↳ Age : 27
↳ Avatar : + nina dobrev.
↳ Age du Personnage : + 26 yo - 743 yo.
↳ Métier : + fauche les hommes de la classe moyenne qui foulent le même sol qu'elle, sans honte.
↳ Opinion Politique : + le gouvernement, comme la Résistance, sont une bande d'écervellés mal baisés, rien de plus, rien de moins.
↳ Niveau de Compétences : + niv. 4 HBIC
↳ Playlist : ELLE KING, ex's & oh's + GIN WIGMORE, kill of the night + MUSE, undiclosed desires + ELLIE GOULDING, don't need nobody + BAND OF SKULLS, i know what i am + FLORENCE, seven devils + HONOR SOCIETY, here comes trouble + THE PRETTY RECKLESS, kill me + LYKKE LI, get some + GHINZU, high voltage queen + THE SATURDAYS, turn myself in + DAVID GRAY, the other side + ARIANA GRANDE, thinking about you.
↳ Citation : + « don't let her smile fool you, don't let her eyes confuse you ... red lips always lie. »
↳ Multicomptes : + unique compte.
↳ Couleur RP : + rosybrown



Feuille de perso
↳ Copyright: (c) poupée morose + tumblr, etc.
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Éris Dalton - That's life.   Sam 21 Déc - 23:58

Re-bienvenue ma choupette d'amour que j'aime I love you
Bonne chance avec ce nouveau personnage et cette nouvelle fiche ! =3

_________________
     

narcissa ⊹ she will try to run to the ends of the world; let her go. it will take her years of feeling the earth beneath her feet, dark water lashing her face, blood under her fingernails, to realise that nothing is chasing her and that you have not followed. she will return and kiss you, triumphant, exultant, restless and her lips will feel like a thousand little knives pressing into your skin: the knowledge that she will not stay, she cannot stay, not even for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Sink me in the river at dawn

Féminin
↳ Nombre de messages : 5895
↳ Points : 456
↳ Date d'inscription : 14/09/2012
↳ Age : 23
↳ Avatar : Natalie Dormer
↳ Age du Personnage : 176 ans
↳ Métier : Responsable du Blanchiment d'argent & petit plus, de la Menrva.
↳ Opinion Politique : *Insérer une bombe ici* Quel gouvernement?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3, 4 en transformations et mère de l'année et 1, faiblesse à l'argent.
↳ Playlist : Black Roses by Clare Bowen. Follow me down by The pretty reckless.
↳ Citation : « Nights avoiding things unholy, Your hand slips across my skin. I go down on you so slowly, Don't confess none of your sins. »
↳ Multicomptes : Sigrid K. Lenaïk
↳ Couleur RP : peachpuff



Feuille de perso
↳ Copyright: Yourdesigndiary
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Éris Dalton - That's life.   Dim 22 Déc - 3:56

Kyran - Merci de l’accueil, même si je suis un dinosaure.   
Mon demi-Frère tu m'as brisé le cœur, mais je te n'aime quand même **   
AH! Dis-toi que m'a léguer Natalie XD   
Nudiste c'est juste pour faire baver les gens... MOUAHAHAHHAHAHAHAHHA!

Ezra - Heureuse que ta demi-sœur te plaise!     
Merci mon mignon!

Cordy -   Merci ma belle!

LEs adminouchérie! J'ai terminé mon histoire. En espérant qu'elle ira  

_________________

Lose You
I woke up in tears, With you by my side. A breath of relief And I realized... No, we're not promised tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Éris Dalton - That's life.   Dim 22 Déc - 6:14

Wooaahhh! J'aime ce nouveau personnage juste en survolant ton histoire et ce que tu as imaginé! C'est vraiment trop bien quoi! J'ai vraiment plus que hâte de découvrir ce que tu réserve pour ce personnage, en espérant qu'il y ai une petite place pour moi!  
Revenir en haut Aller en bas


Sink me in the river at dawn

Féminin
↳ Nombre de messages : 5895
↳ Points : 456
↳ Date d'inscription : 14/09/2012
↳ Age : 23
↳ Avatar : Natalie Dormer
↳ Age du Personnage : 176 ans
↳ Métier : Responsable du Blanchiment d'argent & petit plus, de la Menrva.
↳ Opinion Politique : *Insérer une bombe ici* Quel gouvernement?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3, 4 en transformations et mère de l'année et 1, faiblesse à l'argent.
↳ Playlist : Black Roses by Clare Bowen. Follow me down by The pretty reckless.
↳ Citation : « Nights avoiding things unholy, Your hand slips across my skin. I go down on you so slowly, Don't confess none of your sins. »
↳ Multicomptes : Sigrid K. Lenaïk
↳ Couleur RP : peachpuff



Feuille de perso
↳ Copyright: Yourdesigndiary
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Éris Dalton - That's life.   Dim 22 Déc - 6:36

Tu es mon grand-papounet! C'est certain qu'il y a une place pour toi    
Tu es un amour! Merci Théo!

_________________

Lose You
I woke up in tears, With you by my side. A breath of relief And I realized... No, we're not promised tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 15021
↳ Points : 1220
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Eva Green
↳ Age du Personnage : 31 ans, âme de 779 ans
↳ Métier : Chirurgienne
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 2
↳ Playlist :
MUSE - dead inside | THRIVING IVORY - flowers for a ghost | PLACEBO - battle for the sun | HURTS - stay | THE KILLERS - human | BON JOVI - we weren't born to follow | EPICA - the phantom agony | ADELE - turning tables | SWITCHFOOT - thrive | TIRED PONY - get on the road | THE CIVIL WARS - poison & wine

↳ Citation : « L'enfer c'est moi. Ce sang qui inonde mes veines, cette chair qui harnache mon squelette, cette cervelle qui s'embrouille. Ces pulsions, désirs impérieux, douloureux, qui commandent mes actes. »
↳ Multicomptes : Kyran R. Hogan & Rhys Steinsson
↳ Couleur RP : mediumseagreen



Feuille de perso
↳ Copyright: Lux Aeterna & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Éris Dalton - That's life.   Dim 22 Déc - 8:43

Brisé le cœur, non mais tout de suite les grands mots   
En tout cas, pour pas changer, je suis fan de ton histoire   Le personnage est super intéressant, ça se dévore tout seul et en plus ça me fait plaisir que Kyran soit dans tes anecdotes    Tu peux passer à la suite sans problème   
Rah puis le choix de l'animal est vraiment original  

_________________

Between Iron And Silver
Twisting and turning, unable to sleep. Will the voices ever stop? My thoughts speak louder the more I resist. And they're driving me insane. Do they ever go? Inside. I'm a danger to myself. I'm a prisoner of my own hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2274-nymeria-dead-ins

Féminin
↳ Nombre de messages : 8544
↳ Points : 830
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 27
↳ Avatar : Pierre Niney
↳ Age du Personnage : 26 ans
↳ Métier : Revendeur d'art pour la Menrva
↳ Opinion Politique : Résistant extrémiste
↳ Playlist : 30 STM ♪ Hurricane / 30 STM ♪ Alibi / Keane ♪ She Has No Time / Red Hot Chili Peppers ♪ Dark Necessities / Muse ♪ Blackout / Muse ♪ Uno
↳ Citation : "La passion est une obsession positive. L'obsession est une passion négative"
↳ Multicomptes : Non
↳ Couleur RP : #c69f4a



Feuille de perso
↳ Copyright: Astoria & tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Éris Dalton - That's life.   Dim 22 Déc - 8:54

Re-Bienvenuuue Éris /Ange je te souhaite de te plaire avec ce nouveau perso, il nous faudra un lien   je trouve que tu as bien choisi l'actrice en tout cas =)

_________________
    burn let it all burn
    There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames. No matter how many breaths that you took you still couldn't breath. No matter how many nights that you'd lie, wide awake to the sound of poison rain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Éris Dalton - That's life.   Dim 22 Déc - 9:38

(re)Bienvenue ♥ J'te l'ai déjà dis par MP mais j'adore ton nouveau pseudo et ouais, une Skinchangers ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Éris Dalton - That's life.   Dim 22 Déc - 11:32

Re bienvenue !!
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 9021
↳ Points : 475
↳ Date d'inscription : 28/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Ben Barnes
↳ Age du Personnage : 30 ans, 781 en réalité
↳ Métier : Co-gérant du Little Darlings (shadowhunter infiltré)
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 3
↳ Playlist :
The Devil's own feat 5FDP • Animal feat Disturbed • My name is Stain feat Shaka Ponk • Do or Die - Night of the Hunter feat 30 STM • On my Own - Play Dead feat Killing Bono OST • Madness feat MUSE • Hustler feat JOSEF SALVAT •

↳ Citation : There's a battle between two wolves inside us all. One is Evil. It is anger, envy, jealousy, and ego. The other is Good. It is joy, love, hope, and faith. Which wolf wins? The One you feed
↳ Multicomptes : Aleksi S. Lenaïk & Regan Faulkner
↳ Couleur RP : #1999b5



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Éris Dalton - That's life.   Dim 22 Déc - 15:31

Re-bienvenuee   
Bon courage pour la rédaction de ta fiche, j'ai hâte de découvrir un peu plus ton perso Pis Natalie quoi franchement  J'espère que tu te plairas avec ce nouveau perso  :supermouton:

_________________


flesh and bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t55-squirrel-s-hunter-


Sink me in the river at dawn

Féminin
↳ Nombre de messages : 5895
↳ Points : 456
↳ Date d'inscription : 14/09/2012
↳ Age : 23
↳ Avatar : Natalie Dormer
↳ Age du Personnage : 176 ans
↳ Métier : Responsable du Blanchiment d'argent & petit plus, de la Menrva.
↳ Opinion Politique : *Insérer une bombe ici* Quel gouvernement?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3, 4 en transformations et mère de l'année et 1, faiblesse à l'argent.
↳ Playlist : Black Roses by Clare Bowen. Follow me down by The pretty reckless.
↳ Citation : « Nights avoiding things unholy, Your hand slips across my skin. I go down on you so slowly, Don't confess none of your sins. »
↳ Multicomptes : Sigrid K. Lenaïk
↳ Couleur RP : peachpuff



Feuille de perso
↳ Copyright: Yourdesigndiary
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Éris Dalton - That's life.   Dim 22 Déc - 17:05

Merci mes amours!     
Oh chouette que Natalie plaise autant et puis j'avais peur pour mon histoire. Du coup, je me gave des compliments!

OH! Oui un lien Azzura    

_________________

Lose You
I woke up in tears, With you by my side. A breath of relief And I realized... No, we're not promised tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Éris Dalton - That's life.   Dim 22 Déc - 17:12

Re-Bienvenue toi I love you
J'adore ton histoire, tu gères encore une fois
Revenir en haut Aller en bas

Masculin
↳ Nombre de messages : 1572
↳ Points : 38
↳ Date d'inscription : 20/10/2012
↳ Age : 24
↳ Avatar : Stanley Tucci
↳ Age du Personnage : Mystère, vous avez dit mystère ?
↳ Métier : Présentateur télévisé au service du Gouvernement, fouine officielle
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Playlist : Le chant de la vérité, la symphonie du mensonge et de la crainte.
↳ Citation : I have lived long enough to satisfy both nature and glory.
↳ Multicomptes : Mr Brightside & Bright Day



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Éris Dalton - That's life.   Dim 22 Déc - 19:37

Nudiste ? Viens donc te balader chez moi avec ce intéressant trait de caractère. sexe
Ceci fut un bienvenue très explicite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Éris Dalton - That's life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Éris Dalton - That's life.
» problème life time map updater
» Little Life the story worm
» GTA Real Life ! La vrai vie sur GTA IV !
» Game Life'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Second Chapter :: Life For Rent :: Welcome Home-