AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hold on, it's only for a few days_ PV Aileen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Hold on, it's only for a few days_ PV Aileen   Jeu 26 Déc - 22:08


Andreas s’étira tout en laissant s’échapper de ses lèvres un bâillement sonore. La journée ne lui avait rien apporté de palpitant et il en avait un peu marre de tourner en rond sur sa chaise en attendant l’heure de délivrance. Il y avait des jours comme ca, ou il n’avait vraiment rien a faire, mais en temps normal, il restait chez lui ou sortait et vaquait a ses propres occupations. Son travail n’était pas des plus prenants il fallait le reconnaître, mais ca ne l’empêchait pas de se donner a deux cents pourcents. Mais après tout… On ne pouvait pas avoir tous les jours quelqu’un à tuer ou torturer… Alors ses journées n’étaient pas toutes passées assises derrière un bureau à ne rien faire, c’est pour ca que lorsque cela lui arrivait, il était intenable. Il aurait pu rentrer, mais cela lui aurait fait faire un immense détour, alors il avait estimé qu’il était préférable de rester ici. Il jeta un dernier coup d’œil à la mission qui lui avait été passée dans la matinée. Il voulait être sur a cent pour cent de se souvenir de tous les détails avant de pouvoir supprimer le bout de papier. Il était encore très vieux jeu, avoir été coincé une centaine d’année en enfer ne lui avait pas vraiment permis de s’adapter à la technologie moderne, et un bout de papier brulait alors qu’il existait toujours une trace informatique, de ce qu’il avait compris. Il aimait, de toute façon, écrire alors il faisait tout, ou presque par lettre. On lui demandait de suivre un certain Robert Calladaw pendant une semaine afin de comprendre son rythme de vie et de vérifier si les rumeurs a son sujet étaient vraies. Si elle l’était, Andreas savait ce qu’il lui restait à faire. Il y avait eut un autre nom aussi sur ce papier qui partait maintenant en flamme dans la coupelle prévue a cet effet : Aileen K. Forbes. Il avait fait ses recherches et il avait pu voir que la jeune femme était détective privée, pas la plus douée, mais loin d’être la plus mauvaise, et elle avait déjà du suivre l’homme en question car sa femme le soupçonnait de la tromper. Il ne savait pas comme s’était finie l’affaire, il n’y avait aucune trace de clôturassions du dossier. De toute façon, c’était le genre d’affaire assez commune, qui arrivait bien trop souvent et qui bien souvent ne se terminait pas comme prévue. Toujours est-il que la demoiselle avait des informations qui pourraient lui être utiles. Il avait pensé, dans un premier temps, à lui envoyer une requête d’informations; elle lui aurait envoyé ses notes, ils ne se seraient jamais vus, il aurait fait son boulot, bref, l’affaire parfaitement classique et bien roulée. Mais ca, c’était avant qu’il n’aperçoive un tout petit post-scriptum en bas de sa mission. Ce n’était qu’un seul mot, mais un peu qui lui avait mis du plomb dans l’aile. Si le gouvernement souhaitait qu’il coopère avec quelqu’un, c’était soit a cause de la mission, soit a cause de ce quelqu’un que le gouvernement souhaitait avoir sous la dent. Andreas ne voulait pas savoir, il ferait son boulot comme d’habitude et garderait ses principes et ses méthodes de travail, n’en déplaise a Aileen.
Alors il lui avait envoyé une lettre, transmise directement par un employé/esclave du gouvernement, écrite a la plume de son écriture droite et parfait, du genre qu’on ne voyait que dans les musées ou dans les films d’époque, lui annonçant les grandes lignes de ce qui les attendait, et lui indiquant aussi qu’il passerait a son bureau a quinze heure quarante-cinq pétante. Il n’était jamais en retard. Il regarda d’ailleurs sa montre et laissa une exclamation de plaisir s’échapper. Il était enfin l’heure pour lui de quitter ses murs. Il se leva donc, regarda autours de lui afin de vérifier qu’il n’avait rien oublié et alors qu’il franchissait la porte, enfila sa veste en cuir. Il en avait pour vingt bonnes minutes de marche avant de pouvoir frapper a la porte de celle qui allait etre son… associée, pour quelques jours.
C’est très précisément vingt-et-une minutes plus tard qu’il franchissait le seuil du lieu de travail d’Aileen. Elle était devant lui. Il la détailla un instant, un sourire, celui qui était parfait et faisait de lui l’homme le plus charmant des lieux, aux lèvres. Il finit enfin par tendre la main.

    Aileen? Je suis Andreas Wallander, je travaille pour le gouvernement. Je vous ai envoyé un message plutôt dans la journée pour vous expliquer que vous et moi, nous allons faire équipe pendant quelques jours. Je suis parfaitement navré si cela interrompe votre travail habituel, mais je vous promet de faire tout mon possible pour régler cette affaire le plus rapidement possible.


Toujours poli, toujours courtois.
Revenir en haut Aller en bas
 

Hold on, it's only for a few days_ PV Aileen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [VIDEO] Don't hold back, just push things forward
» Aleksi ❖ Hold your breath and count to ten
» Hold my Hand
» Hold back the river (Blake)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-