AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Resquiecate In Pace... [Closed]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Resquiecate In Pace... [Closed]   Ven 7 Mar - 12:21

Jonas regarda la jeune femme, surprit par son soudain revirement. Elle qui avait été si conciliante depuis le début de leur rencontre dans le cimetière quelques heures auparavant, venait de changer de ton. Si son attitude dans le fond n'avait pas évolué, le ton de ses paroles s'était quelque peu endurci, une chose à laquelle Jonas n'était guère habitué.

Dormir...oh oui, le Mage en avait besoin, il le savait, en réalité même Crane avait besoin d'énormément de choses en cet instant. Finir de remplir son estomac, c'était en cours et ne tarderait guère à prendre fin. Se reposer de tout son saoûl de ces journées de voyage dans une couche digne de ce nom, c'était là la prochaine étape de son voyage dans la Nouvelle Orléans. Mais il y'avait encore d'autres choses à faire comme une toilette approfondie, car si Jonas n'avait rien contre les périples sauvages et malgré même ses origines barbares, il avait prit goût à la civilisation et au soin de lui-même. Il lui faudrait également trouver de quoi se vêtir de manière plus digne pour un être comme lui, au lieu de ces frusques sans noms qu'il portait depuis quelques temps déjà. Isis avait diablement raison, il y'avait un temps pour chaque chose, et pour chaque chose il prendrait son temps. Avant de prendre ses repères dans la nouvelle cité qui s'offrait à lui, il allait devoir procéder par étapes avant de se lancer dans cette nouvelle aventure.

Cependant, autant raison avait-elle dans ses propos, l'attitude soudaine de sa guide temporaire ne manquait pas de piquer sa curiosité, alors même qu'elle s'était tue depuis un certain moment maintenant. Peut-être était-il possible que la jeune femme ait fini par se rendre compte que Jonas n'était pas n'importe qui, et était capable de certaines choses. S'il avait pris soin de ne pas trop se révéler, il était également judicieux de penser qu'aussi candide pouvait elle être, Isis Whitefield avait des yeux et des oreilles, et que les dernières allées et venues du sorcier avaient sans nul doute intrigué ses deux sens et sa capacité de réflexion. Pire encore, Jonas sentait très bien qu'il se laissait aller, que son contrôle sur lui-même perdait de son efficacité, les heures passants, mais en vérité, il laissait se contrôle se désagréger de lui-même. Whitefield avait rempli sa part du contrat, le moment de la séparation de la jeune guide approchait à grand pas. Il n'était pas question pour le mage de laisser la jeune femme trainer dans ses pas. Cependant, il se devait de garder à l'esprit que les services de son hôte pouvaient être remis à contribution tôt ou tard et que de ce fait, il serait forcément amené à la recroiser. Si pour l'heure elle ne représentait désormais aucun intérêt immédiat, il fallait laisser dans l'esprit d'Isis la germe d'un bon moment passé, afin qu'il soit possible de pouvoir l'approcher de nouveau plus tard et d'obtenir d'elle ce qui serait nécessaire, sans violence ni autres excès de pouvoir de la part du sorcier. Après tout il ne fallait pas négliger une source d'éventuelles informations obtenues avec grande facilité sans la moindre extravagance.

-Du temps je n'en manque guère. Mais il est convenu qu'après ce repas, tu seras libérée de tes services et tu pourras reprendre ta vie de ton côté. Quand à moi, je ne pourrais résister davantage à l'appel du sommeil. Il serait bon par ailleurs que cet aubergiste prépare mon coucher dans les plus brefs délais

Jonas déchiqueta les derniers morceaux de viande avec la même ferveur et le même régal qu'au premier coup de couteau. Il pensait aussi au fait qu'il était possible que la jeune femme ait perdu de sa superbe face à lui, et qu'une sorte de malaise s'était emparé d'elle à son égard, et qu'il était possible alors d'envisager qu'elle souhaitait d'elle même réduire la durée de ce souper. Qu'a cela ne tienne, Jonas ne l'en dissuaderait pas.

-Je ne te retiens pas. L'heure est tardive, et je n'ai point de raison de te priver davantage de ton logis. Il t'es possible de prendre congé si besoin tu en as, dès à présent. Pour ce qui est de payer l'aubergiste pour ses services, tu n'auras pas besoin de puiser dans tes richesses, je saurais aisément convenir d'un marché convenable avec notre hôte

Jonas avala le restant de son assiette et ralluma son cigare en prenant son verre de vin dans son autre main, et reposa son dos contre la partie haute du banc moelleux. Dans son esprit, pleins de projets défilaient à toute vitesses, des projets à court terme, ceux qui permettrait à Jonas de redevenir ce qu'il fut autrefois, avant New York, avant les Falls. L'heure approchait où le fils du Dément renaitrait de ses cendres. Et durant ces quelques instants de pensées, pas une seule d'entre elle n'eut pour thème l'existence de sa compagne de tablée.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Resquiecate In Pace... [Closed]   Ven 7 Mar - 14:34

    Le repas touchait donc à sa fin, la faim ne nous guettait donc plus désormais. Cette rencontre avait été étrange. Nous nous étions croisés dans le cimetière pour finir ici à l'hotel overlook. Etrange parcours que celui-ci, me rappelant de nombreux souvenirs. J'avais logée ici durant 3 ou 4 semaines sans doute avant de me débarquer et de me rendre à quelques pas de mon lieu de travail, le Masquerade. Je ne doutais pas que ce Jonas Marcus Crane y fasse un tour, pour me parler, ou pour trouver des personnes influentes comme il s'amusait à me le dire. Enfin, pour lui tout cela était très sérieux mais je riais en mon for intérieur. Ce type était étrange, pour lui, je n'étais qu'un faire valoir, rien de plus, un pièce d'échec qui pouvait à tout moment être éjectée de son échiquier. Et vraisemblablement, cela allait être le cas pour ce soir. Je l'écoutais, j'avais fait mon devoir, il n'avait plus besoin de moi. Je ne savais pas ce qui se tramait dans sa tête mais il était clair que ce n'était pas commun, pour moi en tout cas. Je ne faisais que des suppositions, mais dès que je le croiserais, je l'aurais à l'oeil, dans le sens où je me méfiais de lui. Je préférais l'avoir de mon côté que contre moi, quoique, peut être que ces deux idées étaient mauvaises après tout. Mais pour l'heure, après avoir fini son repas, il devrait simplement se reposer et affronter une nouvelle journée le lendemain pour vaquer à ces occupations. Si je n'avais que ça à faire de mes journées, je me serais sans doute amusée à le suivre, pire à être à ces côtés pour jouer parfaitement mon rôle de guide dans la cité, mais mes occupations à moi étaient bien plus monotone, réglées comme du papier à musique. 5 soirs par semaine je me trouvais au Masquerade à partir de 19h ou avant, jusque dans la matinée. Je me levais aux alentours de midi, pour me laver et manger un morceau, puis je me rendais au chevet de ma soeur pour une heure ou deux, cela dépendant des jours. Il était donc entre 16h et 17h quand je sortais de l'hôpital. C'était ce laps de temps qui était le moins monotone, je faisais de nombreuses choses, je me promenais parfois loin des sentiers battus. Ce soir, je n'avais pas travaillé, du coup, je l'avais croisé. Mais si j'avais été au Masquerade, cette rencontre n'aurait pas eu lieu.

    " Ne vous en faites pas Jonas, votre chambre doit être déjà prête, vous n'aurez qu'à en demander la clé et vous serez à votre aise. Je viendrais bien vous montrer comment tout cela fonctionne, mais je serais assurément de trop, et puis, il faut bien que vous découvriez des choses par vous-même n'est ce pas ? "

    Je souriais à cette phrase. Je lui montrais aussi que j'avais compris partiellement d'où il venait. Saurait-il se servir de la douche dans la chambre ? Je ne savais pas mais déjà je m'imaginais qu'il mettait un peu d'eau partout, ce qui me fit garder mon sourire sur mon visage. Il me dit donc que je pouvais prendre congé et qu'il se chargerait de trouver un deal avec le gérant pour payer le repas et la chambre. Bien, je lui faisais confiance, il semblait être assez persuasif. Je prenais donc congé.

    " Et bien, ce fut un plaisir d'avoir à faire à vous monsieur Crane. On se revoit au Masquerade sans doute. Il ouvre chaque soir à 19h j'y suis 5 soirs par semaine. Et puis, si par malheur, je ne suis pas là, mes collègues se feront un plaisir de vous servir, j'en suis certaine. "

    Je me levais donc de table, faisant un petit signe de main, comme pour lui dire au revoir, car je savais pertinemment que ce n'était pas un adieu, que nous allions nous revoir, peut être plus tôt que je ne le pensais. Je tournais les talons alors qu'il était plongé dans ces pensées. J'allais retournée à présent chez moi, pour dormir à mon tour, même si je n'étais pas plus fatiguée que cela.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Resquiecate In Pace... [Closed]   Sam 8 Mar - 10:19

La soirée se terminait alors ainsi. Isis quittait la table et même la taverne, en saluant avec respect le Mage qu'elle avait guidé jusque là. Jonas l'observa donc se lever et d'un simple geste de la tête ainsi que de son bras droit, rendit ses salutations à la jeune femme. Il la regarda s'éloigner puis disparaitre de son champ de vision, le laissant seul à la table. Il avait désormais vue complète sur l'ensemble de la salle dont certains résidents de la soirée commençaient à quitter les lieux également. Un nouveau cigare jaillit de l'une des poches du sorcier et la flamme du briquet en lécha l'extrémité. Sur la table, il ne restait plus qu'une faible quantité de vin, de quoi tenir encore quelques instants, et le mage s'installa avec confort dans le banc, le regard fuyant. Il se mit à réfléchir sur ce qui l'attendait, et pas seulement ce lit que l'aubergiste allait devoir lui prêter.

Certaines choses pouvaient être considérer comme futile, comme les vêtements, la toilette, et même un coucher régulier. Pourtant cela faisait partie intégrante des projets immédiats du mage, car en ces lieux, une toute nouvelle vie démarrait pour lui, avec un nouvel avenir et de nouvelles ambitions. La Nouvelle Orléans, ou quel que puisse être le nom de cet endroit pouvait offrir au sorcier ce dont il avait toujours espéré depuis son enfance, un règne digne de ce nom, un territoire à sa merci vierge de toute forme de violence et de barbarie, car aussi cruel pouvait être Jonas, l'enfance qu'il avait connu avait laissé un profond traumatisme et des envies claires que cela ne puisse se reproduire. Cependant, il y'avait une autre question à laquelle trouver des réponses. 3000ans passés à arpenter les cercles infernaux des Falls, et durant ce temps, l'homme avait évolué, sans que les mages ayant subi le même sort que lui en ait eu conscience jusqu'à leur libération. Il avait du temps à rattraper et allait devoir prendre conscience de l'histoire du monde depuis sa chute en enfer.

Une fois le broc de vin terminé et le cigare consumé, Jonas quitta à son tour la table et sans même se préoccuper du droit ou non qu'il avait de passer de l'autre côté de la salle, dans les cuisine, se rendit auprès du personnel de gestion de l'auberge. La négociation fut des plus brève, car l'aubergiste, accessoirement père de la jeune serveuse, décida de son propre chef d'offrir le repas en dédommagement pour la gêne occasionnée par l'incident. Bien entendu, comme toute personne aussi sombre que Jonas, profiter de la générosité des autres était une attitude innée, et Crane n'échappait pas à cette règle. En dédommagement supplémentaire, le Mage réclama le coucher pour un temps indéfini, un accès aux lieux sans la moindre contrainte aussi souvent qu'il le désirerait. Si dans un premier temps le gérant de la taverne refusa la proposition, les talents de persuasion, assez extrême, de Jonas mirent à bas cette volonté. Il fut même un instant proposé par le sorcier que la jeune femme puisse a nouveau être confrontée à ces détracteurs, sans intervention d'aucune sorte pour sa défense.
A peine une demi-heure après, Jonas se retrouva dans sa chambre, un lieu confortable bien que sommaire, tant pour les yeux que pour l'espace, mais la couche, fort agréable, ne mit guère de temps à faire sombrer Jonas dans un sommeil profond. La journée du lendemain et des suivantes allait prendre beaucoup de son temps et de cette énergie épuisée qui trainait au fond de son être et cette chambre acquise, même malicieusement, offrait un pied à terre intéressant pour reprendre des forces chaque soir.

Korthaneus, le fils du Dement venait de renaître doucement de ses cendres. Le chemin allait être long pour retrouver sa gloire d'antan, dans un monde qui lui était encore inconnu, dans un nouvel univers bien différent de ce qu'il avait connu, mais le Mage avait une force à toute épreuve, il savait contrôler sa patience pour cela. Jonas Marcus Crane était donc la renaissance de son passé, l'espoir de son nouvel avenir
Revenir en haut Aller en bas
 

Resquiecate In Pace... [Closed]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Sorry, we're closed...or not ♥
» [CLOSED] Parrain
» Gif sivouplé ^_^ | CLOSED |
» [Closed] Kim Do Hoon ♥
» - Atelier d'Ini ♥ [CLOSED]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-