AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!   Sam 15 Mar - 21:10

Ruby † Aiden

Ruby était assez satisfaite de sa nuit et du chiffre fait par le Masquarade. Doucement mais surement, le bar reprenait du poil de la bête après le petit caprice d’Aiden. Elle n’était pas passée loin du meurtre ce jour-là. Et puis un de plus, un de moins, la sorcière n’était plus à ça près même si elle ne retournerait en prison pour rien au monde. Elle chassa cette idée de son esprit et mit la dernière chaise sur la table du fond. La brune prit un instant pour regarder les lieux. Elle était tellement fière de son cabaret, même plus que de sa carrière d’actrice, parce qu’il lui avait fallu véritablement s’investir, faire naitre un lieu, une ambiance de rien. Evidemment Judas n’y était pas pour rien dans la réussite du bar mais elle ne l’admettrait même pas sous la torture. Surtout pas après le fiasco qu’il avait causé. D’accord sans ses connaissances et ses contacts, Moon n’aurait peut-être pas su convaincre les fournisseurs comme lui, mais il avait mené leur petite guerre à un tout autre niveau. Et même s’il avait reconnu sa supériorité, elle ne le lui avait toujours pas pardonné. Heureusement, ils avaient bien redressé la barre et les clients tous comme les employés étaient toujours au rendez-vous pour remplir leur poche à tous les deux.

Un sourire apparu sur ses lèvres et elle salua la barmaid qui lui annonça son départ. « Verrouille derrière toi, je descends à la cave ! » Lui lança-t-elle avant de dire au revoir. « Attention le loquet s’est cassé tout à l’heure et on ne peut plus ouvrir de l’intérieur. » Répondit la jeune femme avant de lui faire un signe de main et de quitter les lieux. La brunette hocha la tête et alla faire l’état de ses stocks en faisant bien attention à mettre un carton pour bloquer la porte, ne tenant pas à rester près de dix heures bloquée au sous-sol. Elle soupira devant la charge de travail qu’il lui restait encore à accomplir avant de pouvoir rentrer chez elle, prendre un bain et dormir. En même temps la sorcière aimait être au command et refusait de délégué la moindre tâche, mais lorsqu’il s’agissait de son associer, en fait surtout lorsqu’il s’agissait de lui. Mais elle se mit donc à l’ouvrage et commença à faire l’inventaire pour passer ses commandes plus tard, elle devait aussi faire les comptes, car elle repassait toujours derrière Judas, ayant depuis toujours la peur qu’il puisse se servir dans la caisse. Ruby n’avait plus aucune confiance en lui. Absorbée  par ses énumérations, la demoiselle ne vit pas le temps passer et se redressa soudainement prise de panique. Elle venait d’entendre un bruit sourd et elle pensa immédiatement à la porte. Elle lâcha son bloc note et son stylo pour courir à l’entrée de la cave et vit le panneau de bois fermé. Elle soupira bien que la jeune femme ait plutôt eu envie de crier. Elle se frotta les tempes et relativisa, il devait bien y avoir un moyen d’ouvrir la porte quand même, jusqu’à ce que ses yeux se pose sur le responsable. « Aiden… » Dit-elle les dents serrer, se retenant une nouvelle fois de lui sauter à la gorge. A croire qu’il la cherchait.

CODE TOXIC GLAM


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\   Lun 24 Mar - 12:24

Ces derniers temps Aiden s'était montré sous un meilleur jour au cabaret, aucune nouvelle frasque depuis ce qu'il jugeait avoir été un coup de maître et qui lui avait attiré les foudres de Ruby. Ça n'était pas vraiment ses menaces que le Daybreaker redoutait mais plutôt les conséquences pour le cabaret. C'était sur ce point là que la sorcière lui avait réellement fait ouvrir les yeux, pour le reste il s'en était tiré avec un bel hématome sur les testicules qui l'avait empêcher d'honorer aucune femme pendant quelques jours mais bien heureusement les qualités régénératrices de ses cellules avaient bien fait leur boulot. Donc depuis cette altercation son associée et lui n'avaient pas eu de nouvelle dispute, ils s'étaient pour le moins éviter n'échangeant que sur des banalités concernant le Cabaret. Un calme après la tempête qui laissait à Aiden une étrange impression qu'il se tramait quelque chose dans son dos. Il avait remarqué avec quel zèle la sorcière s'appliquait à rester tard à travailler, il savait qu'elle foutait son nez dans la comptabilité bien plus qu'avant et ça ne lui disait rien qui vaille.
Pour confirmer ses soupçons, le beau brun s'était fait encore plus observateur qu'il savait l'être à l'origine. Et ce qu'il avait pu noter ne lui plaisait guère. Ruby préparait quelque chose, comptait elle l'évincer définitivement des affaires du Masquerade ? Il ne lui rendrait pas la tâche facile, pire il était prêt à tout pour qu'elle n'y parvienne pas et même à se débarrasser d'elle s'il le fallait. Certes elle avait d'indéniable compétences mais il pourrait trouver quelqu'un d'autre pour la remplacer, elle n'était pas la seule jeune femme talentueuse qui pouvait l'aider dans sa gestion du Cabaret. Et puis il aurait le leadership définitivement ce qui lui plaisait un peu plus que de devoir partager le pouvoir avec cette harpie. Cependant il avait appris, non sans mal, à faire preuve d'un peu plus de diplomatie et de mettre un peu d'eau dans son vin avant d'exploser pour de bon. Ce soir il avait passer beaucoup de temps à mener l'enquête l'air de rien, mais il s'était fait discret feintant d'avoir disparu dans la fin de la soirée pour que Ruby se pense le champ totalement libre.

Suite à ses observations Aiden avait des doutes mais aucunes certitudes, ne voulant pas encore une fois agir avec l'impulsivité qu'on lui connaissait il décidait alors de prévoir une petite entrevue avec la sorcière histoire de discuter de ces petites choses qui le laissaient perplexe. Une nouvelle fois elle restait bien tardivement par rapport à ses anciennes habitudes, et plus étrange elle descendait à la cave alors que c'était une tâche qu'habituellement l'un ou l'autre confiait aux employés du bar à tour de rôle. Curieux, le beau brun avait attendu que sa collègue disparaisse pour réapparaître après cette soirée passée à jouer le fantôme du Cabaret. L'employée qui venait de parler avec Ruby s'apprêtait à partir mais il l'interceptait « Miss Moriarty est descendue à la cave n'est-ce pas ? » la jeune femme opinait du chef pour confirmer les dires de son patron et lui donnait la même information que précédemment à la brune, la porte était cassée. « Je m'occuperais dès demain de la faire réparer, merci pour cette information. Bonne nuit. » il affichait un sourire trop doucereux pour être honnête mais il aimait bien jouer de ce trouble qu'il causait chez certaines employées, ça l'amusait beaucoup.
Descendant à la cave il observait la porte, veillant à être le plus silencieux possible pour ne pas alerter Ruby de sa présence. La sienne était trahi par la lumière qui sortait de la pièce, la jeune femme était occupée et semblait très absorbée par sa tâche. Le Daybreaker après un moment à observer la serrure, s'engouffrait dans la pièce et poussait le carton qui empêchait que la seule issue ne se referme. La massive porte se refermait alors qu'il s'appuyait contre le mur le plus proche légèrement dans la pénombre pour pouvoir observer la réaction de son associée sans qu'elle ne s'aperçoive de sa présence. Ruby arrivait en courant, regardant la porte avec un air paniqué. Entamant une réflexion propre à celle des situations désespérées la brune se massait les tempes comme pour activer ses méninges ce qui fit sourire Aiden. Quand elle relevait la tête son regard se posait sur lui alors qu'il venait d'avancer de deux pas, les bras croisés sur son torse.

La brune semblait plutôt mécontente du choix qu'il avait fait pour le lieu de leur petite discussion et surtout qu'il ai laissé la porte se refermer. Décroisant les bras il levait les mains pour la tempérer un peu « Ne t'énerve pas déjà Moriarty, c'est mauvais pour ta tension. » il lui adressait un petit sourire amusé « Je ne savais pas pour la porte cassée, j'ai poussé le carton en entrant et... » ça sonnait vrai, il avait bien amélioré ses talents d'acteur, comme quoi être au contact de Ruby n'était pas totalement délétère. « Nous sommes coincées là a priori... » il soupirait et s'avançait dans la cave « Qu'est-ce que tu fais ici à une heure si tardive ? » demandait-il, suspicieux « C'est le boulot des employés du bar, nous ne les payons pas à simplement profiter du spectacle il me semble. » l'explication qu'elle avait à apporter à sa présence ici l'intéressait réellement, il savait que se montrer calme et diplomate l'aiderait à comprendre ce qui se tramait dans son dos.
Se frottant les mains il s'avançait vers une bouteille de scotch et la prenait « Quitte à être là autant s'offrir du réconfort. » il l'ouvrit et n'ayant bien évidemment pas de verre bu directement au goulot avant de la tendre à Ruby « J'espère que tu as noté combien j'ai fait des efforts ces derniers temps. » il fit une moue « Sois bien consciente que cela fait de toi, en quelques sortes, une privilégiée. » rares étaient les gens qui pouvaient se vanter de l'avoir convaincu à agir autrement que de la manière dont il l'avait décidé. S'asseyant sur une caisse remplit de bouteille d'alcool il lâchait un nouveau soupire « Nous avons toute une nuit à tuer avant que les employés ne puissent nous sortir de là. Comment trouves-tu l'état de nos affaires Ruby ? » demandait-il spontanément en la fixant de ses iris glaciales mais sans aucune animosité, juste un réel intérêt.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\   Jeu 27 Mar - 14:47

Ruby aurait éclaté de rire si elle n’avait pas eu à ce point envie de défenestrer son associer, au moins il avait le mérite de reconnaître la colère dans ses yeux. Certes ce n’était pas bien difficile mais il le pointait du doigt, feignant même de s’inquiéter de son rythme cardiaque. Comme si Aiden en avait réellement quelque chose à faire de sa tension. Mais elle le regarda avec suspicion quand il parla de la porte cassé, comment le savait-il ? Elle ne l’avait pas trouvé en train de s’acharner sur la dite porte, ni n’avait entendu aucun bruit indiquant que ce fusse le cas non. Elle savait qu’il l’avait fait exprès même s’il semblait faire preuve de bonne foi. Mais cela même était impossible de la part du brun. Seulement la sorcière ne croyait pas un mot de ce qui sortait de sa bouche, il avait poussé le carton en sachant qu’ils seraient ensuite bloqué là tous les deux. Sale enflure, pensa-t-elle en croisant les bras sous sa poitrine. Moon lui offrit alors un sourire hypocrite et que l’on percevait ainsi, s’il avait envie de se croire malin avec son petit plan à la noix, libre à lui, mais hors de question qu’elle lui fasse le plaisir de le croire. Soupirant elle le regarda faire son coq, maitre de la basse-cour en parlant de sa présence à la cave et du rôle des employés. « Avec tes derniers exploits, j’ai pris le parti de ne plus faire confiance qu’à moi-même. » Répondit simplement l’ancienne actrice avec un petit sourire entendu et comme si cela allait de soi et qu’il fallait être le dernier des crétins pour poser la question. Si Judas voulait jouer au plus fin, il s’était trompé d’adversaire.

Toutefois, la belle vint s’asseoir face à lui quand il reconnut qu’elle restait la grande gagnante de leur affrontement, ce qui n’était finalement que rendre à César ce qui appartenait à César. Elle refusa cependant la bouteille offerte, Ruby tenait à garder les idées claires tant qu’il semblait vouloir discuter. « Tu sais que tu pouvais simplement venir dans mon bureau si tu voulais qu’on parle business… » Fit-elle en croisant les jambes, les mains appuyer sur les angles de la boite en bois et donc légèrement penchée en avant. « Mais je te remercie du compliment caché sous tout cela, vouloir à ce point te retrouver seul en tête à tête avec moi…Faut-il croire que tu aurais enfin amélioré tes gouts en matière de femme ?! » Cette fois la demoiselle rigola doucement mais de façon particulièrement snobe. Elle savait qu’elle prenait des risques en titillant son ego, la dernière fois, son associé n’était pas passé loin de lui ôter la vie, la sorcière le savait. Par quelle magie, quel pouvoir, elle l’ignorait encore cependant. Mais elle refusait de lui accorder de la peur, Moony n’avait peur de personne, la peur était pour les faiblesses, les êtres inférieurs, et elle n’était pas de ceux-là. « Sinon pour répondre à ta question, je trouve personnellement que le Masquarade se porte particulièrement bien, ce qui est un miracle après ton dernier tour de force. Au fait…comment vont tes cou*lles ? » Son sourire devint amusé et malicieux. Déjà parce qu’elle ne comptait pas lui faire oublier de sitôt qu’il avait une dette envers elle, plus que cela même. Il lui devait la vie, et il avait un peu trop tendance à l’oublier, mais il avait failli couler la boite. Cela pouvait être triste à dire, mais Ruby ne possédait rien en dehors du Masquarade et elle ne laisserait personne mettre son entreprise en péril, pas même son partenaire et chaque fois que la brunette le pourrait, elle lui remettrait en plein tête qu’il avait manqué de tout leur faire perdre. Et qu’il l’avait payé physiquement. D’accord la sorcière avouait en son for intérieur que toute cette dispute, cette bagarre même, l’avait émoustillé plus que de raison. Et ce geste qu’elle s’était permis hantait encore son esprit parfois très tard le soir bien qu’au moment même de l’action il n’avait pas eu pour vocation de faire plaisir au jeune homme. Bien au contraire et la sorcière adorait remuer le couteau dans la plaie, enfin façon de parler.

Elle soutint son regard pour lire ce que ce souvenir évoquerait en lui, de la souffrance si possible. Il existait l’expression de tenir un homme par les testicules, mais là, Ruby avait été plus loin que de parler au sens figuré. Et la belle n’hésiterait pas à recommencer s’il menaçait son intégrité de nouveau. Mais pour le moment les intentions de Judas ne semblaient pas aller dans ce sens. Tailler une bavette paraissait être son but et contre cela Moon n’avait rien. Au contraire dans sa vie antérieure, elle avait été une véritable pipelette alors faire la conversation lui convenait mais elle ne pouvait s’empêcher de penser que comme souvent Judas cachait un couteau dans son dos. Et pas seulement pour la référence biblique. Non, elle savait qu’un jour ou l’autre il chercherait à la trahir, à lui faire du mal. Sans aucun remord. Et dans ces moments-là, la brune regrettait presque de lui avoir sauvé la vie. Elle secoua imperceptiblement la tête, non elle ne devait pas remettre en question son geste, elle avait agi avec son cœur, avec son instinct, d’accord il n’était pas le type le plus reconnaissant du monde, mais cela lui permettait au moins de le lui faire remarquer à chaque fois et d’avoir la main mise sur lui. Et puis, la patronne savait que le bar ne serait pas ce qu’il était sans l’aide d’Aiden, ce qui lui arrachait la bouche par ailleurs. « J’espère que je t’ai fait bien mal. » Ajouta-t-elle par pur provocation et contraster avec une personne qui s’inquiéterait véritablement de son état de santé. Il y avait un part de vrai, car pour une raison qui lui échappait Ruby détestait le voir avec d’autres femmes, même pour un peu de flirt, cela l’irritait au plus haut point et en s’attaquant à ses bougies de famille, elle s’était assuré qu’il n’aurait aucune partenaire sexuelle pendant un petit moment. De l’égoïsme à l’état pur, elle ne s’expliquait pas pourquoi, mais elle ne crachait sur aucune méthode pour s’assurer une pleine satisfaction de la vie à chaque moment. Et puis qui pourrait le lui reprocher, tout le monde avait des instants où l’on se faisait passer avant les autres. Juste qu’elle le faisait peut-être plus souvent que les autres.

CODE TOXIC GLAM
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\   Sam 29 Mar - 16:54

Enfin seul avec sa belle associée, certes pleine de courroux face à ce petit tour de passe-passe du Daybreaker, mais au moins ils allaient pouvoir s'entretenir sérieusement. Aiden eu beau tenter de jouer les maladroits ayant par erreur laissé la porte se refermer il voyait bien que la sorcière n'était pas assez dupe pour le croire. Cela ne faisait qu'un prétexte de plus pour qu'elle ai envie de lui sauter à la gorge, là encore rien de bien exceptionnel et presque une vieille habitude depuis quelques temps. Mais c'était bien de cela qu'il était question, leur distance plus grande encore qu'avant cette dernière et violente altercation. Les eaux étaient calmes en apparence mais que se tramait-il dans leurs profondeurs respectives ? Le premier constat à faire par l'énergivore se rattachait à cet aveux de Ruby, elle n'avait plus aucune confiance en quiconque si ce n'est elle. Comment les employés voyaient-ils cela ? Sûr qu'il ne manquerait pas de mener une petite enquête pour savoir ce qui se disait parmi les différents employés du cabaret.
Pour l'instant la brune gardait de sa superbe, la tête haute avec un certain dédain à l'égard du Daybreaker une attitude qu'il lui connaissait bien. Bien sûr il était loin d'avoir reprit le leadership après leur dernier affrontement dont il était le perdant. Le reconnaître l'embarrassait, bien normal pour homme avec son égo, pour autant s'il faisait cet effort c'est parce qu'il était conscient de ce que cela pouvait lui apporter. Aiden n'était pas le type le plus conciliant qui existe mais il avait bien vu à quel point la sorcière pouvait se contenter de peu en matière de reconnaissance. Jouer le mec réglo lui ouvrait une voie intéressante et s'il voulait voir clair dans le jeu de Ruby il fallait bien qu'il s'engage dans toutes brèches potentiellement exploitables.

Le regard azuré de l'énergivore se posait sur son interlocutrice qui prenait place face à lui mais refusait néanmoins la bouteille qu'il lui tendait gracieusement, tant mieux ça en ferrait plus pour lui. La vue qui s'offrait à ses yeux n'était pas des plus désagréable car il devait bien reconnaître que la co-patronne du Masquerade ne manquait pas d'atouts avantageux. Mais son jugement ne devait pas s'en trouver altéré, trop souvent déjà il se laissait passablement adoucir par les formes agréables de la brune. A la remarque que la sorcière lui fit Aiden arquait un sourcil lui donnant un air parfaitement dubitatif « Si ça suffit à ton seul plaisir c'est cadeau. » répliquait-il avec désinvolture. Qu'est-ce qu'elle croyait au juste ? Et depuis quand ses conquêtes l'intéressaient elle ? « Il me semble que tu ne sais rien de mes goûts en matière de femme. » il se stoppait un court instant et ajoutait «  A moins que cela ne t'intéresse ? ». Peu probable et le beau brun s'attendait à ce qu'elle lui balance une réplique cinglante pour qu'il ne se donne pas cette importance... Enfin quelque chose dans ce genre là.
Parler affaire restait sans doute la meilleure des options, ils n'étaient pas là pour bavarder sur leurs aventures respectives et Aiden était mille fois plus intéressé par ce que la sorcière mijotait que par qui la visitait. L'idée lui était même déplaisante à vrai dire et il ne se l'expliquait pas. Après tout le Masquerade demeurait leur seul lien solide bien qu'il eu été légèrement fragilisé par l'excès d'orgueil du Daybreaker. Avec du recul il avait jugé son acte comme réellement risqué pour leurs affaires communes, mais finalement s'en inquiétait-il vraiment ? La réponse était floue, ces derniers temps l'énergivore n'était plus très sûr de ce qui le faisait avancer dans cette existence faite en grande partie de luttes et de souffrances. Pourtant il était satisfait d'entendre que comme lui, Ruby trouvait que les affaires du cabaret se portaient bien. « Tu vois ça n'était pas la peine d'en faire tout un plat. » à l'entendre on aurait pu croire qu'il parlait d'une simple petite discussion houleuse alors que l'un et l'autre savaient que ça avait failli aller loin, très loin, trop peut-être. Ses attributs masculins pouvaient en témoignés les jours qui avaient suivit. Une chance qu'il guérisse plus rapidement car cela avait déjà été suffisamment handicapant à son goût. Visiblement se remémorer avec quelle poigne elle l'avait malmené amusait beaucoup Ruby « Gentil de ta part de t'en inquiéter, mais elles vont très bien merci. » petit sourire ne coin il ajoutait le plus naturellement du monde « Tu veux vérifier peut-être ? ».

Certes il gardait son aplomb et ne laissait rien filtrer mais le souvenir de leur altercation, et plus particulièrement quand elle avait commencé à lui broyer les testicules, n'était pas ce que l'on peut qualifier d'agréable. La douleur mais aussi la tension durant leur dispute, les pulsions meurtrières qui l'avaient traversé, la confusion dans son esprit. Parfois il se demandait comment Ruby avait pu échapper à sa folie. C'est d'ailleurs la nouvelle réplique de cette dernière qui le sortit de ses pensées. Avait-il eu mal ? Oui atrocement et elle s'en doutait certainement mais il ne lui ferait pas le plaisir de confirmer. Alors tout ce qu'elle pu obtenir fût un regard plein d'indifférence « L'essentiel est que tout fonctionne à merveille. » un petit rictus étirait à nouveau ses lèvres avant qu'il ne boive une gorgée d'alcool.
« Malgré ton explication je reste dubitatif sur ta présence ici. Qu'est-ce que tu crains au juste ? Que je foute le feu à la cave ? » il se mit à rire « Tu sais très bien que j'aime trop l'alcool et que je respecte trop le whisky pour faire ça. ». Et quel intérêt aurait-il à saboter à ce point le Masquerade ? Lors de son dernier coup bas c'était pour la discrédité Ruby et elle seule qu'il avait joué à ce point avec le feu. « J'aime ce cabaret, je suis fier du travail accomplie malgré que nos deux noms soient inévitablement associés. » et il était sincère, leurs efforts à tout deux pour développer ce lieux de spectacle désormais renommé avaient été payant, pour sa plus grande satisfaction. Après un soupir Aiden décidait d'en venir un peu plus au vif du sujet « Ton excès de zèle me laisse tout de même perplexe Moriarty. » il la fixait, essayant de la sonder avant même qu'elle ne dise quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\   Jeu 3 Avr - 14:21

Après la fermeture du bar Ruby avait rangé avec l‘employée de service ce soir-là et puis elle avait décidé de descendre à la cave pour faire un rapide inventaire. Le fait que la porte soit cassée ne représentait pas là un véritable problème, cependant la sorcière avait eu du mal à ne pas exploser de colère lorsqu’Aiden en avait profité pour les enfermer au sous-sol. Cela signifiait qu’ils étaient bloqués là le reste de la nuit, et une bonne partie de la journée, jusqu’à ce qu’une personne travaillant pour eux vienne faire son boulot. Un très long moment en perspective donc, que le brun semblait vouloir combler en discutant. Cela pouvait être tout à son honneur, mais comme la demoiselle le lui avait fait remarquer, il n’y avait pas besoin d’en venir à une telle extrémité pour lui parler. Elle balaya d’un simple sourire amusé sa question sur son intérêt quant à ses conquêtes. Non cela ne l’intéressait pas du tout et cela lui donnait même la nausée et préféra donc se concentrer sur la question concernant le cabaret. Oui tout se passait bien de ce côté, ce qui pour la sorcière tenait du miracle si on s’attardait sur le coup d’éclat de son associer qui visiblement trouvait encore que ce n’était pas grand-chose. Elle avait du mal à garder son calme face à sa désinvolture. Elle ne savait pas ce qui l’énervait le plus, qu’il puisse s’en moquer à ce point, ou qu’elle soit celle des deux qui tenait le plus à cet endroit. Une question que Moon ne voulait pas se poser pour le moment. Elle détourna la conversation avec une référence au fait qu’elle lui avait broyé les testicules juste parce qu’elle le pouvait. Toutefois la sorcière manqua d’être décontenancée par sa réponse. Si elle voulait vérifier ?! Il se moquait d’elle ou quoi ?! Avec un sourire mesquin en posa son pied, entouré d’un magnifique escarpin noir verni juste entre ses cuisses, en appuie sur la caisse où Judas s’était assis, espérant le déstabiliser un peu. Cependant il garda un certain aplomb qui la rendit admirative et enchaina.

Il revint sur sa présence suspicieuse à la cave ce qui étonna l’ancienne actrice. Elle n’avait pas de raison cachée ou de motivation pour sournoise pour faire le boulot elle-même. En fait la réponse était somme toute très pathétique, elle n’avait pas mieux à faire. Ruby ne vivait dernièrement plus que pour le Masquarade. Elle y passait ses nuits pour travailler et ses journées pour travailler encore plus. Personne ne l’attendait chez elle, et Moony n’avait pas non plus énormément d’ami à voir en dehors du travail. Mais elle n’avouerait jamais ça à son associer. Il pourrait s’en servir contre elle, ou tout simplement pour se moquer de sa situation. Elle le laissa rigoler sur le fait qu’il n’aurait jamais le cœur de s’en prendre au bourdon qu’ils stockaient dans les caisses et reconnaître qu’il avait fallu leurs efforts à tous les deux pour faire de la boite ce qu’elle était. Encore heureux car ces derniers temps la jeune femme n’aurait pas parié sur le fait qu’il puisse savoir qu’elle aussi avait son importance ici. Elle soupira face à ses suspicions. Ruby fit pivoter son pied pour que le bout de sa chaussure frôle l’entrejambe d’Aiden et répondit. « Je ne suis pas comme toi à comploter sans arrêt tu sais, j’estime simplement faire mon boulot parce que ton comportement m’a prouver que je ne pouvais compter que sur moi, plus j’en fais et moins il t’en reste à bousiller. » Elle se pencha encore un peu plus. « Et puis la paranoïa ne te va pas du tout au teint. » Déclara-t-elle avec un grand sourire.

Moony se redressa finalement et retira son pied pour se lever complètement. Elle soupira bruyamment et croisa les bras sous sa poitrine. « Moi je n’ai rien à me reprocher, je ne travaille que dans l’intérêt du bar et pour ne pas t’arracher les yeux chaque fois que tu fais ton beau, parce qu’un ne nous deux doit bien garder la tête froide. J’en ai assez de tes conneries et que tu prennes ça à la légère. Sauter des pétasses en te soulant la gueule est peut-être ce qui compte le plus pour toi, mais moi je ne tiens pas à gâcher cette deuxièmes chance qui m’a été offerte. Et le Masquarade est au centre de cette chance. » La belle s’était placé bien en face de lui pour cette déclaration. Elle n’avait pas voulu lui dire que le cabaret était tout ce qu’elle avait mais elle voulait lui faire comprendre que les petites blagues pour embarrasser l’autre la faisait rien, mais s’il devait recommencer comme la fois dernière, elle le tuerait pour de bon cette fois. Elle se pencha sur lui et le saisi par le col le regardant droit dans les yeux. « Reste perplexe autant que tu veux si ça t’aide à te tenir à carreau parce que crois-moi je n’ai pas peur d’avoir à cacher ton cadavre si jamais l’audace de recommencer tes conneries te prenait. » Cette cave représentait d’ailleurs un très bon départ pour le faire disparaître, même pour le moment il s’agissait juste de régler leur compte, de parler sérieusement sans s’énerver pour une fois. C’était d’ailleurs étrange de juste parler, en temps normal il se criait dessus. Et se tenir si proche de lui, regarder dans ses yeux à la profondeur du plus bel océan, sentir son odeur sucrée par l’alcool avec un fond de sueur et le musc de son parfum la rendait toute chose. Elle maintint tout de même son regard avec un éclat de défi à l’intérieur. Ruby venait en parti de lui ouvrir son cœur et elle s’attendait à tout de sa part sauf à de la compassion ou une réaction gentil voir rassurante. Elle ne s’étonnait plus de son cœur absent de toute manière. Alors Moony le relâcha en le repoussant sensiblement en arrière et lui pris la bouteille des mains. Finalement elle avait bien besoin d’avaler quelque chose pour se donner du courage. Comme dit la nuit allait être bien longue. Alors elle porta le goulot à sa bouche et en pris une longue gorgée. Elle poussa un soupire fort et profond en reprenant sa respiration, oh oui elle en avait bien besoin, garder les idées claires était une fausse bonne idée.

CODE TOXIC GLAM
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\   Lun 14 Avr - 18:32

Gardant son aplomb et déterminé à ne pas ciller, Aiden comptait bien tenir tête à son associée. Et ce n'était pas son pied fin subtilement – ou presque – posé non loin de ses attributs masculins qui allait le faire flancher. Qu'elle essaye seulement de le blesser à nouveau comme elle l'avait fait lors de leur dernière dispute, qu'elle appuie sa semelle et son talon sur son entrejambe et il lui briserait la jambe sans autre forme de procès que celui de son intention. Et le sujet n'était pas là, ses menaces implicites n'allaient certainement pas le dissuader d'en venir à l'interroger sur ce qui l'intéressait.
Le Daybreaker ne tournait pas autour du pot évoquant sa perplexité devant la présence de Ruby dans la cave à une heure où habituellement il était le seul à rester au Cabaret. L'honnêteté se mêlait à son envie de démasquer les intentions de la belle brune en qui il n'avait pas franchement confiance. Certes il était fautif, il n'y a pas de fumée sans feu et Aiden s'était bien chargé de mettre le feu aux poudres. Mais dans son esprit buté et un brin paranoïaque il lui apparaissait clairement que la sorcière ne pouvait faire preuve d'un tel zèle pour une seule raison : elle allait lui planter un couteau dans le dos ! L'énergivore l'avait bien fait, ça serait de bonne guerre sauf qu'il voulait anticiper pour ne lui laisser aucune chance de réussir son coup. Sa petite victoire de leur précédente altercation était déjà de trop, hors de question que Ruby ne prenne trop d'avance et fanfaronne à nouveau de s'être imposée.

La sorcière ne flanchait pas non plus, sûr d'elle en apparence, mais qu'en était-il intérieurement ? Ça il se posait la question. Son pied bougeait, prétendument menaçant pour la masculinité du Daybreaker qui n'eut pour réaction que de poser son regard de glace sur la fine cheville de Ruby. Il était tenter de caresser la peau fine de son articulation, peut-être même frôlerait-il l'épiderme du reste de sa jambe. L'idée était séduisante, à l'image de son associé dont Aiden ne manquait pas d'observer le décolleté en profitant de la vue plongeant qu'elle lui offrait en se penchant d'avantage vers lui. Ses propos ? Il les avait entendu d'une oreille distraite, il était plutôt évident qu'elle n'allait pas lui donner ses aveux sur un plateau. « Jamais mieux servie que par soi-même, hein ? » lâchait-il avec désinvolture. La logique de la sorcière tenait la route mais il n'était toujours pas convaincu de sa bonne foi. Était-elle seulement capable de bonne foi ? Encore une question... Un jour il finirait par étouffer sous le poids de questions !
Sa paranoïa l'énergivore ne comptait pas s'en séparer et il était illusoire de penser qu'il puisse de toute façon le faire, ça avait du bon parfois de se montrer très vigilent. Certes cela pouvait aussi tourner à l'obsession, le mieux devenant l'ennemi du bien sa lucidité laissait à désirer et c'était là qu'il devenait irritable. Mais pour l'instant il était parfaitement calme, détendu. Sans doute plus que Ruby qui se levait, non sans une certaine élégance qui la caractérise. Les iris azurées du beau brun suivirent le chemin parcouru par l'autoritaire sorcière. Postée devant lui elle se plaçait comme dominante de part sa position dans l'espace et pourtant c'était comme si ses arguments n'étaient là que pour lui donner contenance et légitimité. « Tant de professionnalisme. Ça me ferait presque frémir. » un peu moqueur Aiden n'avait cependant pas beaucoup apprécier le récit de ses actes. « A t'entendre on dirait que je ne fais rien. N'oublie quand même pas que j’œuvre dans l'intérêt de cet établissement. Ne t'approprie pas trop vite la réussite. ». Concernant ses frasques il n'avait aucun commentaire à faire parce qu'il n'était pas en mesure de lui donner tort. Oui il buvait parfois un peu trop, oui il draguait et sautait des filles pas franchement farouches qui lui accordaient leurs faveurs. Ça le regardait après tout, non ?

Déterminée à lui imposer sa vision des choses, de s'assurer qu'il allait rester bien sage, Ruby l'attrapait par le col se pensant sans doute intimidante. Ouvertement ma sorcière le menaçait de mort si jamais il s'avisait à réitérer une mauvaise plaisanterie qui pourrait coûter cher au Masquerade. Loin de l'inquiéter la brune avait un petit quelque chose de terriblement excitant. Cette assurance, la prise de ses doigts fragiles sur son col de chemise comme si elle pouvait le maîtriser par ce simple geste. Aiden n'avait même pas pris la peine de se lever pour être à sa hauteur, elle le surplombait pour une fois et il pouvait bien lui laisser ce plaisir. Ses lèvres offraient un rictus à la belle patronne du cabaret « Oh dois-je avoir peur ? » lâchait-il avec bien trop de calme et de désinvolture pour que cela ne paraisse vrai une seconde. Certes il avait vu de quoi la sorcière était capable, sa violence l'avait même surpris, mais ça n'était pas suffisant pour qu'il se sente réellement en danger au point de prendre au pied de la lettre cette menace. Le Daybreaker appréciait de soutenir son regard dans ce calme qui ne leur ressemblait pas, il aimait cette lueur de défi dans les prunelles sombres de Ruby ? Ce fût presque un regret qu'elle ne rompe ce contact visuel des plus intéressants, le repoussant comme si elle en avait terminé avec lui. « Tu ne pourras jamais m'empêcher de me poser des questions. Ni de te tenir à l’œil. » il eu un petit rire « C'est de bonne guerre, non ? ».
Tel qu'il était là, l'énergivore pouvait tout à fait décider de faire preuve d'esprit de contradiction en choisissant de vouloir faire la vie encore plus dure à sa charmante emmerdeuse d'associée. Mais n'avait-il pas d'autres choses à gérer que de se perdre dans leurs querelles digne d'une cour d'école ? Bon les moyens employés étaient à leur mesure, mais sur le fond cette rivalité n'avait pas de fondements concrets et encore moins compréhensible. Non en réalité c'était juste le fait de deux égos sur-dimensionnés, et d'une tendance du Daybreaker à vouloir devenir l'unique leader. Il était bien forcé d'avouer que cette femme se tenant en face de lui avait de la trempe et en quelque sorte ça lui plaisait. De bonne grâce il lui laissait arracher la bouteille d'alcool de sa main, qui n'opposa aucune résistance. « Et bien Moriarty, besoin d'un remontant ? Serais-tu claustrophobe ou bien c'est ma présence qui t'assoiffe ? » plaisantait-il en la regardant prendre cette grosse gorgée d'alcool. « Belle descente cela dit. » sa gorge mais ce qui se trouvait un peu plus bas surtout, Aiden n'avait pas perdu une miette de la vue offerte à ses yeux d'adepte du corps féminin. Se levant il s'approchait pour récupérer ce qu'il jugeait lui appartenir. Ses doigts se fermèrent sur le verre de la bouteille déjà bien entamée « Ne perds pas de vu que je suis celui qui l'a ouverte. » souriant il tirait un petit coup sec pour la lui enlever des mains. Dans sa hâte de boire elle avait laisser échapper une goutte de bourbon qui coulait discrètement sur son menton. D'un geste du pouce de sa main libre le Daybreaker allait récupérer le précieux nectar sur la peau douce de Ruby avant de porter son doigt à ses propres lèvres « Pas de gâchis, il me semble que c'est ton credo pourtant. » un léger sourire plus tard il tétait à nouveau le goulot pour profiter de la douce chaleur de l'alcool dans sa gorge. Mais il n'y avait pas que l'alcool qui réchauffait son être, la présence de son associée ne l'avait jamais autant ravi « La nuit va être longue. » soupirait-il en se détournant de la sorcière pour se balader dans la cave « Donc c'est au milieu des alcools que tu planquerais mon corps. J'aurais imaginé pire sort, la compagnie me conviendrait. » enfin c'était seulement s'il la poussait à bout au point où elle l'assassinerait et il la savait parfaitement capable de cela, connaissant un peu la petite histoire de la belle Moriarty. « Si l'idée persiste j'aurais comme seule requête que ça ne soit pas dans les flammes que tu me fasses périr. » il ne voulait pas qu'on lui donne un aperçu de l'Enfer, il verrait bien une fois là-bas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\   Lun 21 Avr - 18:55

La patience de Ruby commençait doucement à disparaître à mesure que ces explications déclenchaient de nouveaux doutes chez Aiden. Elle comprenait qu’il était définitivement suspicieux et pour rien du tout. Certes en temps normal la sorcière aurait pu continuer l’escalade de violence entre eux et appliquer la loi du talion à l’infinie mais cela ne l’intéressaient pas. Elle n’avait que l’avenir du Masquarade à cœur et loin de minimiser le rôle de Judas dans ce succès, elle affirmait simplement qu’elle ne le laisserait pas recommencer ses conneries. Toutefois il était libre d’interpréter cela comme il le souhaitait. Comme elle lui avait dit si cela l’aider à se tenir à carreau alors qu’il soit paranoïaque autant qu’il ne souhaitait. Elle fut impressionnée de ne pas le voir ciller d’un pouce quand elle le menaça du regard, on ne pouvait pas lui retirer son courage même si probablement c’était aussi cela qui le poussait à faire tout et n’importe quoi sans peur des conséquences. Même une perspective de mort que Moon rendrait aussi douloureuse que possible ne le faisait pas frémir et ce fut la raison pour laquelle, elle brise le contact visuel et physique pour le repousser. Elle avait besoin de boire un coup, cette situation ne lui convenait pas du tout. Elle n’aimait pas être enfermée, celui lui rappelait la prison et elle aimait encore moins que son associé en profite pour jouer avec ses nerfs et la passer au grill pour une raison qui n’était valable que dans son esprit de détraqué. Et le fait qu’il profite de ce moment de faiblesse pour faire de l’humour l’énerva encore plus. Oui elle était un peu claustrophobe et alors ?! Si elle répondait oui il s’amuserait probablement à l’enfermer dans les placards ou même son bureau à l’avenir, elle ne lui offrirait certainement pas ce plaisir. Plutôt se scier la jambe avec une petite cuillère pour une agonie à l’état pure. La sorcière lui fit un sourire clairement moqueur quand il commenta sa descente. « Oh mais je n’égalerais jamais ton niveau d’ivrogne. » Évidemment même si cela pouvait paraître comme un compliment pour elle c’était clairement un reproche. Elle préférait qu’ils vendent l’alcool qui dormait fans leur cave plutôt que de le voir partir dans son œsophage à lui. Et comme pour confirmer ses dires il reprit possession de la bouteille. Elle ne résista pas le moins du monde et le laissa faire.

Ruby fut surprise et eu même un imperceptible mouvement de recul en le voyant lever la main. La sorcière se détesta de montrer un soupçon de peur à son némésis mais encore une fois le laissa faire. Elle senti qu’il essuyait un point humide sur sa peau. Dans cet échange d’esprit dominant, elle ne s’était même pas aperçut qu’une goutte de whisky lui avait échappé. La façon dont Judas porta ensuite son doigt à ses propres lèvres la fit frémir d’excitation. Elle le détesta encore plus d’être aussi sexy et mignon et désirable. Finalement elle en viendrait presque à se détester elle-même pour avoir autant de qualificatif positif à son égard. La sorcière soupira une nouvelle fois, comme il venait de le dire oui la nuit allait être longue, très longue. Mais que pouvaient-ils y faire ?! La porte ne s’ouvrirait pas de l’intérieur. Et par sa faute à lui en plus. Cependant au lieu de le lui reprocher encore une fois dans un échange de sourd qui ne mènerait à rien elle se regarda arpenter les allées de la cave. Elle l’écouter commenter ce que la demoiselle pourrait faire de son corps et comment il voudrait mourir. Elle rigola à gorge déployée. « Te cacher ici ! Non mais tu rigole ?! Pour ruiner le gout de l’alcool avec ton odeur de putréfaction et attirer les rats, s’il te plait je suis plus intelligente que ça. » Elle retourna s’asseoir sur la caisse de bourbon. « Quant à la façon dont je te tuerais je serai bien plus inventive que ça, le feu c’est une bonne idée mais j’aimerai mieux de torturer un peu d’abord. Une agonie bien lente et douloureuse. » Elle croisa les jambes et contempla l’idée de le mettre au buché mais cela lui envoyait plutôt des frissons d’effroi lui rappelant son propre séjour à Darkness Fall. Un cauchemar qui hantait encore régulièrement ses nuits et qu’elle préférait ne pas revoir de sitôt. « Et puis le feu c’est vraiment trop horrible, je ne souhaite cela à personne, pas même à toi. » Il y avait ennemi et ennemi dans son cas et Aiden, n’entrait pas encore dans la catégorie de ceux qui méritaient cela, même s’il n’en était pas loin. Décidément elle n’arrivait pas à savoir où le situer. Cet homme lui mettait la tête à l’envers. Elle ne savait jamais sur quel pied danser, s’il allait l’accueillir avec le sourire ou au contraire lui crier dessus. Ruby savait toujours répondre, réagir et lui faire face. Mais c’était finalement assez épuisant d’avoir un adversaire aussi versatile. Être toujours sur les nerfs, sur le qui-vive pour éviter qu’il ne lui plante un couteau dans le dos. Judas. Pour la millième fois, la sorcière se fit la réflexion qu’il portait bien son prénom.

« Mais je n’ai aucune envie d’en arriver à cette extrémité. J’aimerais autant que l’on travaille main dans la main, c’est la seule manière de pousser le cabaret au plus haut sinon ne veut pas que nos clients vident leurs poches au Little Darlings. » Elle eut une pensée pour Cora et leur petite guerre qui elle était on ne peut plus amicale. Selon les mois l’un des lieux était plus fréquenter que l’autre mais jamais elles ne s’en tiendraient rigueur, au contraire c’était plutôt une motivation supplémentaire pour faire mieux et se dépasser. Alors qu’avec son associé, c’était la guerre. Tout court. Toujours assise, Moon se contorsionna pour attendre la boite un peu plus loin et en sortir une bouteille de vodka. Parfait. Il ne lui fallut pas plus longtemps pour faire sauter le bouchon et en avaler une gorgée avant d’accorder de nouveau son attention au brun. « Sinon tu as d’autres questions stupides dans le genre où on peut passer à autre chose en déclarant, que j’ai juste le goût du travail bien fait ? » Elle avala encore un peu d’alcool de pomme de terre et se leva en posant le récipient en verre. Elle n’avait véritablement rien à ne reprocher et quitte à être enfermée ici pour plusieurs heures avec lui, elle préférait éclaircir les choses au plus vite et au mieux. Comment le convaincre qu’elle n’était pas en train de comploter contre lui ?! Ruby se doutait bien que ce ne serait pas aussi simple qu’un claquement de doigt mais elle devait essayer. Elle ne voulait plus jamais revoir un soir comme le coup d’éclat de son partenaire. Pour elle cela avait été une catastrophe, surtout après coup, car sur le moment même, la sorcière avait eu tellement à faire et gérer en même temps qu’elle n’avait pas eu une seconde pour se poser des questions. C’était ensuite. Et ce jour-là dans le bureau d’Aiden, elle aurait véritablement pu le tuer s’il lui en avait laissé l’occasion. Cela faisait bien longtemps que l’ancienne actrice n’avait pas ressenti autant de colère, et feu son mari aurait pu en témoigner. Lentement elle s’approcha de l’homme aux yeux de glace et lui tendit une main innocente. « On fait la paix ? Ou tu préfères qu’on se dispute jusqu’à ce qu’on nous délivre ? » Ruby était fatiguée et n’avait aucune envie de perdre plus d’énergie que cela dans un combat stérile dont aucun ne sortirait vraiment gagnant. La sorcière avait beau contempler la façon dont elle pourrait tuer Aiden, elle n’imaginait pas sa vie sans lui pour la pimenter, pour la pousser plus loin, la motivé à bien travailler et puis sans leurs coups bas et autres vannes, le Masquarade ne serait plus tout à fait le même. Son monde et sa vie et seraient plus tout à fait les mêmes sans lui. Elle ne l’avouerait jamais, sous la torture ou pire, elle ne dirait jamais cela à haute voix, mais elle le pensait vraiment. Il était plus que temps qu’ils mettre leur ego de côté pour s’élever encore plus haut, cela ne les empêcherait pas de se taquiner mais peut-être au moins cela éviterait-il les dommages collatéraux.

CODE TOXIC GLAM
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\   Mar 29 Avr - 14:59

Une discussion sans éclats de voix de leur part était inhabituelle mais pas forcément déplaisante. C'était le constat que faisait Aiden alors qu'avec son éternelle tendance aux reproches, la Moriarty le qualifiait d'ivrogne. Savait-elle combien il lui était difficile d'être ne serait-ce qu'un peu éméché ? Le Daybreaker peinait à atteindre l'ivresse et cela expliquait qu'il fût si porté sur la bouteille, outre le plaisir gustatif que cela procurait. La boisson, la nourriture plus rien n'était pareil depuis qu'il se nourrissait d'énergie vitale, pour faire bonne figure il feignait d'être tout à fait normal. Il n'y avait guère que l'alcool pour solliciter un tant soit peu ses papilles. Petit sourire pendu aux lèvres le beau brun répliquait avec désinvolture « On a tous nos petits vices. ». Nul doute que le concernant la sorcière pourrait dresser toute une liste de ce qu'elle lui attribuait comme vices mais son avis l'importait peu, elle ne pouvait de toute façon pas comprendre.
L'ancienne actrice buvait de temps à autre mais il ne l'avait jamais vu dans l'excès, aussi de la voir porter le goulot à ses lèvres comme elle l'avait fait lui était apparu comme quelque chose de surprenant. Enfermés tous deux dans ce sous-sol la belle brune perdait-elle un peu de sa tenue ? De son calme ça c'était certain, à entendre la manière dont elle soupirait. Sans doute Ruby aurait-elle préféré qu'il ne confirme pas l'évidence de cette longue nuit à venir, mais si l'énergivore l'avait fait c'était aussi un peu pour l'emmerder. Combien de temps l'épreuve durerait-elle ? Difficile de le prévoir, mais ils allaient avoir largement le temps de faire un brin de causette. La question était de savoir s'ils avaient réellement quelque chose à se dire... Mais quoi de mieux pour poursuivre une conversation que d'évoquer l'assassinat, la mort et les réjouissances s'y associant ? Enfin même sur ce point là, la sorcière prenait un malin plaisir à le contrarier. Pas de cadavre dans la cave, dommage  il se voyait bien pourrir au milieu de l'alcool sauf que c'était justement ça qui dérangeait la co-patronne du cabaret « C'était pour mon confort personnel. » répliquait-il en lui adressant un regard amusé. Elle poursuivait sur cette volonté qu'il venait d'exprimer, en effet périr par les flammes était vraiment la dernière chose qu'Aiden pouvait souhaiter. Là dessus ils tombèrent presque d'accord, sauf sur la partie où Ruby parlait de torture.

Le Daybreaker grimaçait pour exprimer un certain mécontentement « Oh tu perdrais ton temps avec moi. » il arquait un sourcil alors que son regard se plantait de nouveau dans celui de la jeune femme qui s'était rassise « Et je sais que tu déteste ça. » il avait beau faire celui qui se fout de tout il commençait à connaître deux trois choses sur son associé. Il faut connaître ses alliés mais surtout ses ennemis. Pouvait-il réellement placer Ruby dans cette catégorie ? Il n'en était pas si sûr, d'autant plus quand il lui revenait à l'esprit qu'elle lui avait sauvé la vie. Leurs griefs ne pouvaient pas effacer cela, alors certes il adorait la provoquer jusqu'à un point où elle devenait agressive mais la considérer comme une ennemi c'était trop. Et preuve qu'ils n'étaient pas encore arrivé à un point de total non retour, la sorcière ne lui souhaitait pas de vivre une mort par les flammes. « Je t'en suis reconnaissant. » il fit une légère moue Aiden savait avec quelle facilité elle remettait tout ce qui sortait bouche en doute il ajoutait alors « Enfin tu le crois ou pas, ce n'est pas mon problème. ». La base même de leur opposition reposait sur leurs égos respectifs, celui du Daybreaker surtout puisqu'il admettait tout à fait d'avoir été le premier à engager les hostilités pour des raisons évidentes de domination.
Pouvait-ils faire mieux ? La belle brune semblait y croire en tout cas. Son discours sur une vraie collaboration entre eux retenait l'attention de l'énergivore. Essayait-elle de l'endormir pour mieux le pousser du haut de la falaise ou était-elle sincère ? Pour le jeu il aurait préféré la première option mais dans son regard il voyait de la sincérité, c'en était presque troublant. Un haussement d'épaule fit office de réponse alors qu'il reprenait une gorgée d'alcool, du même temps son esprit torturé et complexe analysait cela avec attention. Continuer leur guerre ou s'allier d'autant plus pour devenir plus puissants ? Encore fallait-il qu'ils soient capables de partager ce pouvoir nouvellement acquis lorsque cela arriverait. Cela méritait réflexion et le Daybreaker était près à faire cette démarche en vue d'une alliance véritable et codifiée. « L'idée de réduire le Little Darling au rang de petit bar de quartier me plaît tu t'en doutes bien. » tout ce qui tenait à écraser les autres et à plus forte raison la concurrence directe lui plaisait. Sauf qu'à l'heure actuelle cela prenait en compte Ruby... Dilemme. La sorcière avait pourtant raison ensemble ils seraient plus efficaces et le temps passer à travailler ensemble plutôt qu'à réfléchir à leur prochain coup bas ne serait que plus productif. Elle marquait des points, ça l'agaçait et le séduisait à la fois.

Perplexe, Aiden observait son associée s'attardant sur chacun de ses gestes alors qu'il réfléchissait à cette véritable alliance qu'elle souhaitait voir s'installer entre eux. Devait-il flairer une trahison imminente ? Sa paranoïa s'activait. On ne pouvait pas faire confiance à une femme, encore moins à une jolie femme. Ça le Daybreaker l'avait appris au fil du temps, se faire avoir par un beau sourire était plus aisé qu'un visage fermé ou une mine revêche. Se laisser attendrir par de beaux yeux aux battements de cils enjôleurs, être envoûter par un sourire, s'enivrer d'un timbre de voix, tout cela étaient des erreurs fatales qu'un homme pouvait aisément commettre au contact de toutes femmes dont les atouts naturels lui conféraient un charme auquel l'être de sexe masculin pouvait être sensible. Ruby avait pour elle tous ces atouts ainsi que la plastique avantageuse et l'attitude aguicheuse. Tantôt classieuse, tantôt provocante il était de toute façon difficile de passer outre ses qualités. Alors quand elle tendit sa main vers lui, proposant de faire la paix, Aiden eu la sensation d'un danger potentiel. Son regard passait alors de la dextre de son interlocutrice à ses yeux et cela plusieurs fois avant qu'un éclat de rire ne lui échappe « La paix ? » répétait-il d'un ton railleur « Il y a un moment que l'un comme l'autre nous avons quittés les bancs de l'école. ».
L'énergivore trouvait la méthode enfantine, il saluait tout de même l'initiative car comme on le dit qui ne tente rien n'a rien. « La dispute est une distraction comme une autre. » et s'ils ne se chamaillaient plus, qu'allaient-ils faire ? Des idées le Daybreaker pouvait en avoir assez rapidement, mais celles-ci avaient un petit quelque chose de dérangeant. Son regard avait un peu trop flirté, bien que furtivement, avec le décolleté de la belle sorcière. Un petit sourire en coin apparu sur son visage et ses yeux se plissaient légèrement « Tu aurais quoi à offrir en gage de paix ? » il fit un pas pour s'approcher d'avantage de Ruby « Je suis dur en affaire, tu le sais. » il buvait une gorgée de whisky et observait ce qu'il restait de liquide dans la bouteille avec une moue dubitative « Il te reste assez peu de temps pour trouver la réponse à ma question. » son regard de glace retrouvait celui de la sorcière une petite lueur de défi l'animant « Tic tac tic tac. » Aiden était curieux de voir comment son associée comptait s'y prendre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\   Dim 4 Mai - 16:23

Alors qu’ils étaient enfermés dans la cave du Masquarade par la faute de Aiden, Ruby faisait de son mieux pour ne pas répondre à ses provocations, du moins pas violemment. Pourtant ce n’était pas l’envie qui lui manquait, elle l’avait montré en approchant son pied de ses parties génitales et puis en lui laissant entrevoir comme elle pourrait lui offrir une jolie mort bien douloureuse. Après tout, elle n’était plus à cela près, toutefois elle était lasse de ce petit jeu entre eux. La colère passée après que son associé ait cru bon de réaliser son petit coup d’éclat, la sorcière n’avait finalement plus le cœur à se battre contre lui. Lui envoyé des vannes, le menacer, cela faisait partie du jeu mais il ne l’amusait plus tant que ça. Sa plus grande réussite était le bar, elle ne voulait pas tout gâcher pour une question de fierté. Et c’était dans cette optique qu’elle lui avait proposé une trêve, une paix pour le bien de leur collaboration, de l’établissement et de leur santé finalement. Leur dernière dispute aurait pu être fatale, à l’un et l’autre. Moon ignorait toujours par quel pouvoir, son associé avait réussi à la vider de son énergie, à l’affaiblir de la sorte mais une chose était sûre, elle ne voulait plus avoir à vivre cela de sitôt. Au vu de son consentement pour réduire le Little Darling à néant elle lui avait proposé de faire la paix. Elle ne souhaitait aucun mal à leur concurrent direct, bien au contraire d’ailleurs, Cora était une de ses rares amies et jamais elle ne lui planterait un couteau dans le dos, pas quand elle avait promis de veiller sur elle et que les chiffres de leurs entreprises respectives donnaient lieu à de bonnes soirées entre filles. En véritable preuve, la sorcière avait même présenté sa main pour montre qu’elle ne cachait rien dans sa manche, qu’elle voulait véritablement qu’ils mettent leur animosité de côté pour le bien du cabaret. Ils devraient tous deux faire beaucoup d’effort, beaucoup, travaillé sur leur comportement pour parvenir à s’entendre et faire fonctionner le tout. Mais visiblement il n’avait pas la même idée, ou même envie se dit-elle quand il se mit à rire comme un dément.

Ruby serra les mâchoires, vexée par sa réaction et même sa réponse. Elle laissa retomber sa main le long de son corps et crispa ses poings. Comment osait-il se moquer de son pas en avant, de son acte sincère pour améliorer les choses entre eux. Et il en plus il la traitait indirectement de gamine. Il ne manquait pas de culot, finalement elle devrait peut-être envisager de le tuer pour de bon. Elle lui avait sauvé la vie pour ça ?! Pour qu’il la traite encore et toujours comme une moins que rien. Et il se moquait ouvertement d’elle, prenant les disputes comme un sport. A cet instant même si les regards avaient pu tuer, le daybreaker serait un homme mort, refroidi dans les règles de l’art. Cependant cela n’était rien en comparaison de ce que la brune ressenti quand il demanda une preuve de son engagement. Non seulement il prenait tout cela à la rigolade mais en plus c’était à elle de faire un effort supplémentaire, alors qu’ils en étaient là à cause de lui ! Elle le regarda finir sa bouteille, tremblante de colère et explosa quand il mima le tic de l’horloge, le temps qui passe. Elle mit un coup dans la bouteille qu’elle envoya valser dans la cave et l’empoigna par la chemise. « Écoute-moi bien espèce de raclure, tout ça ne me fait plus rire. D’ailleurs ça ne m’a jamais fait rire. Je t’ai sauvé la vie alors que j’aurai pu laisser cette hystérique te tuer, je te propose la paix alors que j’aurai pu profiter de cet enfermement pour t’éliminer moi-même sans aucun témoin et disposer de ton corps. Alors ton gage de paix tu peux te le foutre où je pense !! » Ses yeux brûlaient de colère, elle le serrait tellement fort qu’à travers le tissu ses ongles s’étaient enfoncés dans sa peau. « Tu es la lie de la société et je ne fais que tolérer ta présence ici depuis le début et ne crois pas que t’es beau yeux et ta gueule de dieu grec te seront d’une quelconque aide si je décide de te détruire et crois-moi si la prochaine chose qui sort de ta bouche ne me plait pas, je n’hésiterais pas une seconde. » Dans son emportement, Moony ne remarqua même pas qu’elle avait laissé ses pensées s’exprimer, oui elle trouvait Aiden très à son goût physiquement, bien plus qu’elle n’aurait souhaité l’avouer, que le souvenir de ses attribut masculin lui provoquait des rêves bien différents de ses souvenirs de l’évènement mais elle n’avait pas eu l’intention de le lui dire ainsi. Surtout dans un tel contexte. Elle le fixa donc, le défiant du regard à son tour, lui faisant passer le message de sa colère, de son énervement.

Cela faisait deux fois en très peu de temps, en moins de cinq minutes qu’ils se retrouvaient si près l’un de l’autre. Ruby senti la tension monter. Il avait cette odeur entêtante qu’elle adorait malgré elle. Son visage si près du sien, ses lèvres où brillaient encore le whisky, l’odeur dans son haleine. Tout cela envoya des frissons d’envie, de plaisir dans le corps de la sorcière qui devait désormais lutter pour ne laisser paraître que son tempérament de feu pour faire plier Judas une nouvelle fois sous son pouvoir. Peut-être était-ce parce qu’elle remportait leurs affrontements qu’il revenait toujours à la charge tel un sanglier blessé qui refuse de mourir tant qu’il n’aurait pas l’assurance d’avoir fait payer au chasseur son coup de fusil chanceux. Il était un mâle après tout, avec un ego surdimensionné et un brin macho, il ne devait pas supporter son pouvoir, son autorité, sa supériorité. Mais ils n’étaient plus dans les années 50 où l’homme était roi et la femme une simple esclave. Elle ne l’avait pas supporté de la part de son mari, ce n’était pas pour qu’un autre homme se croit en position de lui faire subir ce sexisme à deux balles. Ils étaient associés, malheureusement cela voulait dire qu’ils devaient tout partager en deux, la gloire tout comme les emmerdes, seulement ils avaient besoin l’un de l’autre pour faire fonctionner la machine. Le Masquarade vivait à travers eux deux, aussi désagréable cela soit-il de le reconnaître pour la sorcière. Il tôt ou tard il faudrait bien qu’Aiden se fasse à l’idée qu’il se battait seul dans ce combat de coq. Ruby ne marchait pas, c’était contradictoire, mais soit les choses marchaient comme elle en avait envie soit, l’un d’eux resterait sur le pavé cette nuit. Elle lui proposait la paix tout de même pas, pas une exécution par injection létale tout de même ! Alors pourquoi s’obstinait-il dans cette voix, dans cette bataille des égos qu’il avait gagné, il y avait à peine quelques secondes lorsque la sorcière avait courbé l’échine pour lui présenter une main chaleureuse, une paix. Elle ne comprenait pas son entêtement, son besoin impérieux de s’imposer à la face du monde alors même qu’ils étaient là cachés des yeux et oreilles indiscrètes. Elle raffermit sa prise, enfonçant un peu plus des ongles dans ses chaires, tentant au mieux de garder son regard menaçant alors que cette nouvelle proximité des corps, renforcée par première un instant auparavant achevait de construire une tension sexuelle à laquelle Moon ne résisterait plus très longtemps s’il ne faisait pas tout de suite quelque chose, s’il n’ouvrait pas la bouche pour lui répondre. Et encore fallait-il qu’il réponde correctement auquel cas ça ne serait pas à une pulsion animal que la brune répondrait mais plutôt à une pulsion assassine.

CODE TOXIC GLAM
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\   Jeu 8 Mai - 11:49

Oups... Mauvaise réponse, en tout cas pas celle que Ruby attendait et ça Aiden pu s'en rendre compte rapidement. Sa main amie en quête de paix retombait le long de son corps et il avait vu son poing se fermer sous l'effet de la contrariété, qu'il ai en quelque sorte rejeté cette initiative de la sorcière. Mais ça n'était pas tout à fait exact car le Daybreaker était prêt à envisager cette alternative de paix, sauf qu'il lui en fallait plus quelque chose de plus convainquant. Et puis emmerder encore un peu Moriarty l'enchantait, jouer les emmerdeurs étant son rôle favoris puisqu'il lui allait comme un gant. Certes sous entendre qu'elle agissait comme une gamine n'avait pas été la chose la plus maline qu'il ai faite jusque là et il y avait fort à parier que la belle brune prenait mal cette comparaison. Ça lui passerait... Ou alors elle allait lui sauter à la gorge après cette ultime tentative, ce genoux mis à terre que l'énergivore ignorait presque.
Les rôles eurent été inversé qu'Aiden se serait sans doute agacé d'une telle attitude de la part de la sorcière mais elle était elle et il était lui, ça changeait tout. Alors il poussait la provocation un peu plus, la mettant au défi d'offrir d'avantage en gage de cette paix qu'elle souhaitait obtenir de sa part. Un accord ne se négociait jamais facilement avec le Daybreaker et ça n'était pas sa jolie paire de seins agités sous son nez et ses beaux yeux bruns qui allaient suffire à le faire plier facilement. Quoique. Une moue contrariée s'invitait sur son visage alors qu'il entendait sa bouteille de whisky, presque finie, s'écraser au sol un peu plus loin dans la cave. Il allait commenter le geste de son impulsive associée quand elle le saisit par le col de sa chemise. Une certaine animosité dans le regard, lassée de temps de désinvolture de sa part de mâle dominant elle se perdait à nouveau dans un monologue menaçant.

Comme une lionne défendant son bout de viande elle sortait les crocs et les griffes, Aiden pouvait d'ailleurs les sentir au travers de sa chemise tant sa prise était forte. Tant d'intensité pour une simple poignée de main esquivée, elle en faisait un peu trop non ? L'énergivore avait cette faculté de la pousser à bout il en était bien conscient, mais d'une certaine manière il aimait ça. Cette proximité, la voir si véhémente lui donnait un charme terrible. Malgré ses menaces de mort ou peut-être à cause d'elles, il trouvait Ruby excitante enrobée de cette colère qu'il pouvait aisément sentir. Elle était si proche et son regard lui lançait des éclairs furieux augmentant encore cette tension entre eux. Indomptables ils se ressemblaient plus qu'elle ne voulait bien l'admettre, ils acceptaient mal qu'on puisse leur dicter leurs conduites. « J'aurais presque peur tu sais... Quelle conviction. » les jeux de pouvoir leurs montaient à la tête et ils étaient maintenant dans cette spirale infernale qu'alimentaient leurs égo respectifs. Caractère d'acier trempé dont le frottement faisait des étincelles, tout cela finirait en brasier.
Mais dans le flux de paroles fielleuses se dissimulaient des aveux, Ruby Moriarty n'était pas insensible aux charmes du ténébreux Daybreaker et celui-ci entendit parfaitement ces mots là. Un rictus satisfait étirait légèrement ses lèvres, elle le menaçait encore et l'échéance était courte. Les prochains mots qu'il prononcerait allaient être décisifs « Tu froisses ma chemise Moriarty... » lâchait-il. Et pour remédier à cela ses mains se posèrent sur les poignets de la brune puis ses mains, pas avec force comme il avait pu le faire déjà auparavant juste avec une douce fermeté, mélange subtile de la caresse furtive se transformant en prise solide. Deux mains aux ongles longs et durcis par le vernis les recouvrants qu'il préférait voir s'éloigner de son visage. Ainsi il la privait de la prise qu'elle avait trouvé sur sa chemise pour aller mettre les mains dans son dos comme si elle avait été menotté.

Son regard bleu de glace n'avait pas quitté les iris sombres de la sorcière, l'affrontement silencieux de deux tempéraments si forts qu'ils ne plieraient pas mais se rompraient. Mais Aiden fut le premier à lâcher ce contact visuel parce que ses pupilles furent attirées par ses lèvres, rosées légèrement brillantes, attirantes plus que jamais auparavant et pourtant ils s'étaient déjà retrouvés dans une telle proximité. Aussi impulsif qu'à l'accoutumé, cédant à une envie qu'il jugeait jusque là inappropriée et inavouable, l'énergivore réduisait la distance entre leurs lippes à néant. Voilà qui était un scellé plus adulte qu'une poignée de main... Plus intéressant, plus intense. Sensible à l'énergie, le Daybreaker sentit une vague puissante l'envahir. Ses entrailles vrillaient sous la force d'une envie dévorante et soudaine. Il gouttait à la chair des lèvres de Ruby avec gourmandise, sans retenue. Il lâchait ses mains pour poser les siennes sur ses hanches et la pressée contre lui, tant pis si elle en profitait pour l'étrangler il trouverait une solution.
Obéissant à un appétit vorace qui ne faisait que croître Aiden sentait l'énergie de la belle brune là juste sous ses mains, contre ses lèvres, circulant en elle comme pouvait circuler son sang. Deux envies se mêlaient, cette tension sexuelle qui n'avait fait qu'augmenter et la faim du Daybreaker, cette nature sombre qui était la sienne. Réveillant des instincts primaires, bestiaux cette envie là le rendait plutôt brutal. Usant de sa force il soulevait sans mal la sorcière pour la coincer contre l'un des murs froids de la cave. Ses lèvres n'avaient pas lâché les siennes jusqu'ici mais il les abandonnait à cet instant pour aller enflammer son cou par quelques mordillements et baisers qui ne faisait qu'accroître son envie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\   Lun 12 Mai - 12:31

Cela avait évidemment été présomptueux de la part de Ruby de croire qu’elle pouvait faire peur à Aiden avec sa force de chaton mouillé, mais elle avait espéré que sa colère et ses menaces seraient suffisantes pour le dissuader de faire l’idiot plus longtemps. C’était sans compter sur son acte manqué, les mots qui lui avaient échappé et que si elle, pouvait tenter de les ignorer, lui n’en perdrait pas une miette s’i les avait correctement entendu. Toutefois il était hors de question pour la sorcière de se laisser démonter. Elle lui prouverait une nouvelle fois qu’elle pouvait lui tenir tête et pour se faire elle lui envoya son regard le plus flamboyant, celui qui se voulait le plus meurtrier, le plus terrifiant. Pourtant au sourire que le brun afficha elle sut que ses mots resteraient muets. Il avait parfaitement entendu et pire encore il allait la pousser encore plus près du précipice, elle pouvait le lire en lui. La demoiselle reconnaissait ses comportements provocants, elle les subissait depuis suffisamment longtemps pour savoir quand il allait frapper. Elle se prépara mentalement à lui faire payer son prochain affront, des d’intolérable souffrance pour sûr, lui faire croire qu’elle brûlait tout le stock aurait un gout de déjà vu mais elle ne doutait pas de son effet, elle pourrait aussi lui arracher ses attributs masculin cette fois au lieu de juste les malmener. Mais à sa grande surprise, Judas se contenta de commenter sur sa jolie chemise. Voilà qui changeait légèrement les choses, elle qui s’était attendu à une vilaine phrase, une insulte, même un test de sa part, voir si elle franchirait le pas de mettre ses menaces à exécution. Mais il se plaignit simplement qu’elle froissait son vêtement. Aussi Moon préféra se dire que ce fut à cause de ce moment de flottement dans sa concentration qu’il parvint avec une prise ferme mais tendre à lui faire détacher ses mains et à les emprisonner dans son dos. Elle n’avait pas même eu la force de protester ou de se débattre. Elle avait senti dans sa prise qu’il pouvait lui casser les poignets et la brune devait avouer que son froid la déstabilisait encore plus. Tout comme ses magnifiques prunelles bleues qui ne la quittaient pas. La sorcière retenait presque sa respiration, elle ne savait pas ce qu’il allait se passer, elle avait peur qu’il devienne violent, qu’il utilise de la même force que lorsqu’elle l’avait attaqué dans son bureau et qu’il l’avait vidé de ses forces. Elle ne le lâchait pas non plus tentant de montrer sa force dans cet affrontement.

Quelle ne fut pas sa surprise de sentir ses lèvres s’écraser contre les siennes plutôt que son poing. Le corps de Ruby se tendit de stupeur dans un premier temps avant de laisser sa bouche s’entrouvrir pour approfondir ce baiser inopiné. Des frissons de plaisir et d’excitation envahirent son corps. Plus qu’elle ne voulait l’avouer, l’ancienne actrice avait fantasmé plus que de raison sur ce que cela ferait d’embrasser Aiden, de sentir son corps coller contre le sien, la friction des vêtements qui donnait encore plus envie de sentir sa peau contre la sienne. Est-ce que cela voulait dire qu’ils faisaient la paix ? Occupaient-ils simplement le temps dans la cave ? Etait-ce plus ? Moony n’aurait su répondre à cet instant. Et elle aurait presque pu le repousser avec véhémence quand il libéra ses mains mais les fit le choix de les enfouir sans grande délicatesse dans les cheveux du brun. Il en profita pour la soulever et la plaquer contre le mur le plus proche. Elle lâcha un petit cri de douleur qui mourut dans la bouche de son associé avant que cette dernière quitte ses lèvres pour aller titiller la peau de son cou. Cela envoya plus de frisson dans son échine. Ainsi positionnée, sa jupe était remontée en haut de ses cuisses et dévoilait sa peau et Judas se rendrait vite compte qu’elle ne portait aucun sous-vêtement. Toutefois pour se venger de ce contact plutôt brutal avec le mur, la demoiselle tira violement sa tête en arrière et le gifla le plus fort possible avant de l’embrasser de nouveau malmenant toujours son cuir chevelu. Elle avait envie de lui faire mal autant que de continuer sur ce nouvel aspect de leur relation. La sorcière sentait le feu entre ses cuisses, la passion dévorante qui la saisissait depuis ces quelques secondes, depuis qu’il avait succombé à la tension sexuelle qui s’était installée entre eux.

Pour le moment Moon ne le regrettait pas, elle n’avait pas assez de recul pour cela. Elle préféra d’ailleurs oublié ses interrogations et ses doutes. Cela faisant tellement longtemps qu’ils n’avaient pas fait autre chose que ce disputé qu’il aurait été dommage de tout gâcher. En revanche elle n’abandonna pas la violence. Même en plein coïte, il y aurait forcément une bataille pour savoir qui aurait le dessus, qui serait le dominant. Et pour s’imposer, cette fois la sorcière lui mordit la lèvre inférieur jusqu’au sang, un rire malsain lui échappant quand elle parvint à son but. Dans ce dernier se mêla le plaisir de lui faire du mal et celui de profiter de cet instant avec lui malgré le paradoxe. Attendant de voir comment il réagirait à son tour à ces deux assauts de violence, elle plongea de nouveau ses yeux dans son regard de glace. Elle brulait de désir et d’envie mais elle ne deviendrait pas une femme soumise pour autant et puis Ruby finissait par croire que c’était cela qui marchait pour eux, sans en venir à des extrémités comme le dernier coup d’éclat de Judas, c’était leur lutte constante qui leur permettait d’être bon, d’être toujours au-dessus de la moyenne, d’être un duo dynamique. Et Ruby ne doutait pas que même dans l’acte sexuel, il aimerait qu’elle lui tienne tête.

CODE TOXIC GLAM
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\   Jeu 29 Mai - 12:11

Le Daybreaker sentait en lui la morsure vive du désir, chaque parcelle de peau qu’il goûtait déclenchait dans ses entrailles une décharge électrique plus forte que la précédente. Ruby était toujours apparue comme une jolie femme à ses yeux, séduisante mais aussi terriblement caractérielle le beau brun avait, par fierté et ambition, mit de côté toutes idées de succomber à son charme. Leurs différents aidaient en ce sens, une jolie paire de jambes et une poitrine généreuse ne pesaient pas assez lourds par rapport à cet affrontement qu’ils menaient l’un contre l’autre en dépit du fait qu’ils bossaient ensemble. Mais cela leur permettait de se dépasser, de trouver chaque fois un moyen d’avoir une idée plus brillante encore que la précédente au service de l’essor du Cabaret. Cela était surtout vrai jusqu’à ce que ça dérape, qu’Aiden aille trop loin et que la sorcière le lui fasse violement payer. Ce jour là ils avaient dépassés un nouveau palier et l’ascension qu’ils menaient en quête du pouvoir absolu, de la victoire de cette guerre allaient peut-être bien les mener à leurs pertes.
Sauf que petit à petit c’était installé autre chose que ni l’un ni l’autre de souhaitait voir et encore moins admettre. Ce désir dérangeant n’avait pas lieu d’être au milieu de leur rivalité, c’était donné potentiellement trop de pouvoir à l’autre que d’en venir à satisfaire cette envie de l’autre. Vicieuse, puissante l’idée se distillait dans leurs veines et leurs esprits. Finalement plus sensible à cela en sa qualité d’homme c’était le Daybreaker qui venait de céder, emprisonnant les lèvres de Ruby avec les siennes, dévorant son cou avec passion. Il n’avait pas le monopole de la brutalité contrairement à ce qu’il aurait pu croire et dans la surprise de ce manque de délicatesse quand la sorcière lui tirait la tête en arrière il laissait échapper un léger grognement alors que sa main s’abattait sur sa joue avec violence. Après tout peut-être l’avait il un peu mérité… Et ayant déjà bien assez à faire pour lutter contre ses diverses pulsions l’énergivore lui laissait le plaisir de ce geste sans qu’il n’y ai de conséquences.

Pas plus perturbé que cela par la gifle qu’il venait de recevoir Aiden se laissait porter par l’envie. Ses mains poursuivaient la découverte du corps de son associée, caressant sa peau, agrippant ses cuisses et découvrant par la même occasion que sa jupe était un bien faible rempart quant à ses intentions puisque la belle brune ne portait rien en dessous. Cette découverte éveillait de nouvelles envies et idées chez l’énergivore mais il n’eut pas le temps d’entamer quoi que ce soit. Et pour cause, Ruby venait de lui mordre sauvagement la lèvre, jusqu’au sang. Sous le coup de la surprise et de la douleur il avait reculé, lâchant sa prise sur la sorcière et portant aussitôt une main vers sa lèvre meurtrie pour y essuyer l’hémoglobine qui s’en échappait. Chienne enragée qu’elle était, elle l’avait mordu sans retenue et ce constat lui fit revêtir un sourire à la fois malicieux et mauvais « Tu aimes les échanges plutôt violents Moriarty ? » demandait-il en regardant le sang sur ses doigts qu’il essuyait ensuite « Ça t’excite ? ».
A nouveau il s’approchait de la co-patronne du Masquerade une de ses mains se posant sur l’intérieur de sa cuisse et remontant lentement jusqu’à la plus intime partie de son corps « On dirait que oui… » il la défiait du regard cherchant à savoir si elle avait le cran de résister, de nier ou si elle lui sauterait dessus en l’incitant à la prendre ici dans la réserve du Cabaret au milieu de tous ces spiritueux. Délaissant cette zone sensible de son anatomie ses doigts se faufilant sous le tissus de son haut, flirtant avec la peau de son ventre « Alors je brûle ou c’est plutôt froid ? » sous-entendu avait-il raison ou non de la penser désireuses d’aller encore plus loin. Ses lèvres revenaient flirter avec celles de la sorcière, lascivement et il se retrouvait à nouveau troublé par l’énergie qu’il sentait circuler en elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\   Dim 1 Juin - 17:52

Lorsqu’il la relâcha Ruby eu du mal à tenir sur ses jambes, l’excitation la rendait fébrile, tremblante. Elle n’aurait jamais envisagé que les choses puissent atteindre ce niveau avec Aiden. Bien sûr il était attirant et comme elle venait de lui dire, elle le trouvait beau, plus que cela même. Et ce baiser échanger, cet échange passionnel avait mis le feu aux poudres. Toutefois la sorcière n’allait pas lui rendre les choses si faciles. Si le daybreaker avait laissé passer la gifle, la douleur de la morsure l’avait fait lâcher prise. Elle le regarda s’essuyer la lèvre, le sang qui coulait lentement en une goutte solitaire. Elle le regarda faire avec un sourire malsain et hochant sensiblement la tête pour répondre que oui. Du moins depuis qu’elle était revenue d’entre les morts, l’ancienne actrice avait appris à aimer les échanges un peu sauvages. Le romantisme ce n’était plus pour elle et puis elle ne voyait aucune raison de faire cesser entre eux ce combat d’égocentrisme, cette lutte pour le pouvoir et la domination. Une nouvelle fois la brune fit oui de la tête pour confirmer que tout cela la mettait en émoi. Depuis le temps qu’ils se tournaient autour, qu’ils se donnaient pour ce tango de séduction comme de haine. Ils aimaient se détester. C’était ce combat perpétuel qui faisait leur dynamique, leur réussite et leur célèbre duo. Et puis c’était lui qui était venu la chercher, les enfermant dans cette cave, c’était aussi lui qui l’avait embrassé en premier alors il avait forcément déjà eu les même pensées qu’elle. Cette idée d’aller plus loin, de voir ce que cela faisait de partager un baiser, de se toucher d’une manière qui n’aurait rien d’agressive. De nouveau il s’approcha et lui mit la main entre les cuisses remontant vers son sexe qu’il pouvait sentir humide. Elle le laissa la touchant, collant cette fois d’elle-même son dos au mur pour profiter mieux du plaisir que sa main à cet endroit lui faisant. Ensuite sa main se glissa sous son chemisier, elle frissonna et un léger gémissement de plaisir passa la barrière de ses lèvres.

« C’est chaud comme l’enfer… » Murmura-t-elle pour lui répondre avant de reprendre ses lèvres. Et Moon savait très bien de quoi elle parlait, elle y avait fait un séjour. Cependant au lieu d’approfondir le baiser, elle le repoussa de toutes ses forces jusqu’à ce qu’il cogne contre une caisse d’alcool. La demoiselle lui rendit la politesse de passer sa main sur son entrejambe et le caressa sensuellement avant de remonter pour lui ouvrir son pantalon. Ruby planta son regard dans celui de son associé pour le défier quelque peu avant de se lécher les lèvres de façon explicite. La sorcière le fit ensuite asseoir et se laissa glisser à genoux devant lui, frottant sa poitrine contre ses attributs dans le même mouvement. La brunette se pencha un peu plus sur lui, son souffle chaud lui effleura sa masculinité pour laisser sa place à l’humidité de sa bouche. Allan et venant, s’aident de ses mains pour augmenter son plaisir à lui, Moony lui laissa cet instant pour se sentir supérieur, pour la croire soumise. Jamais elle n’aurait cru faire profiter Judas de son savoir-faire en la matière. Jamais elle n’aurait cru non plus qu’un moment se présenterait dans leurs vies où ils se montreraient chacun aussi vulnérable pour se laisser aller à répondre à une pulsion animale. Il avait beau être un homme, jamais elle ne l’avait regardé comme un male. Elle l’avait connu en personne fier, arrogant, l’homme d’affaire. Mais également faible presque enfantin quand il avait été blessé par Sanjana. Désormais, il avait l’étiquette de l’amant. Un désir que Ruby avait enfouie depuis tellement longtemps qu’elle avait l’impression de le ressentir pour la première fois alors qu’à genoux, la belle faisait danser sa langue autour de sa virilité. Et elle s’y appliquait avec une dévotion nouvelle, jamais elle n’avait bénéficié un homme de ses capacités à cent pour cent, il pouvait se sentir flatter. Moony releva les yeux pour se rendre compte de l’efficacité de ses caresses buccales.

CODE TOXIC GLAM
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\   Jeu 5 Juin - 13:00

Par un simple geste, ce contact plus intime avec la sorcière Aiden savait que la température était grimpé d’un cran. Parce que si verbalement elle aurait pu nier, son corps brûlant de désir la trahissait. Chaud comme l’Enfer voilà qui les menaient vers un terrain que le Draybreaker avait jusque là voulu éviter, mais la tension avait atteint son paroxysme. Ils se détestaient, menaient une guerre sans merci et se mettaient mutuellement en danger mais ils étaient les seuls à pouvoir agir ainsi l’un envers l’autre. Northwild n’aurait toléré de la part d’aucun autre homme qu’il ne s’en prenne à Ruby et cette dernière l’ayant récupéré au bord de l’agonie après son affrontement avec Sanjana, agirait sans doute de même. Mais là dans cette cave quelque chose de plus venait se mêler à leur ballet complexe, une saveur inconnue, une envie aussi intrigante que puissante.
La belle brune était en émoi, le désir devait brûler dans le creux de ses reins et l’énergivore s’en trouvait satisfait. Il appréciait d’avoir cette effet sur les femmes, mais plus encore sur elle. Sa peau appelait la sienne, il n’avait de cesse de vouloir la caresser, la goûter. Il appréciait le goût de ses lèvres et grimaçait de contrariété alors qu’après un bref échange pour le moins intense, Ruby le poussait pour qu’il se heurte à quelques caisses d’alcool. Il entendit les bouteilles tintées, dérangées par leur jeu d’adulte qui montait crescendo. Et il n’y avait pas que cela qui montait… Passablement à l’étroit dans ce jean brut qu’il portait, Aiden fut d’avantage gêné par le tissu quand la sorcière caressait son entrejambe.

Il cru un instant à une ruse de sa part, un simple retour de politesse qui se solderait par une frustration qu’elle voulait lui infliger. Mais les pupilles dilatées par le désir, son associée lui démontrait une fois de plus qu’elle n’allait pas reculer, elle en était incapable. Le libérant en ouvrant son pantalon il fut pourtant tenter de résister alors qu’elle voulait qu’il s’assoit, mais l’envie était partagé et son appétit pour le plaisir charnel n’avait fait que croitre. Provoquante, sensuelle, experte, Ruby glissait à genoux dans la position avilissante de la femme donnant du plaisir à un homme sans rien obtenir en retour. Le Daybreaker ne retenait pas ses soupirs, elle était douée, pleine de savoir faire dont il profitait pleinement à cet instant.
Lueur de lucidité l’épisode de la morsure lui revint en mémoire alors que les lèvres habiles de la sorcière enveloppaient avec zèle ce qui faisait de lui un homme. Aiden eu alors la crainte légitime qu’elle n’ai en tête de le mordre jusqu’au sang à nouveau… Le cas échéant et étant donné l’organe mis en cause, il n’aurait d’autre choix que de lui briser la nuque. Par sécurité mais aussi encouragement, il glissait sa main dans la chevelure brune de Ruby, caressant sa nuque l’incitant à ne pas s’arrêter. Pas encore. C’était lui qui déciderait et il la laissait s’occuper de sa masculinité encore quelques instants. Nul doute que s’il avait eu vent d’une telle compétence de sa part il en aurait profiter avant.

Jugeant qu’elle avait assez donné pour son plaisir personnel alors qu’il ne lui avait offert qu’un bref contact de sa main sur son intimité, Aiden agrippait ses cheveux un peu plus fort pour tirer sa tête en arrière. Usant de sa force, de sa rapidité, il l’avait alors attiré à lui afin, cette fois, de profiter mutuellement du plaisir qu’ils pouvaient se donner. L’énergivore par orgueil voulait qu’elle comprenne quel amant il était, ce qu’il avait à offrir et faire en sorte que sa seule idée soit de goûter à nouveau au plaisir en sa compagnie. Liant leurs deux corps par un coup de bassin autoritaire, le Daybreaker aimait avoir la situation sous son contrôle et pourtant il avait l’intuition que Ruby ne serait pas une amante passive bien au contraire.
Il n’était pas doux mais il n’était pas violent, il pouvait l’être parfois mais pas là. L’intensité de l’instant le submergeait, il y avait trop longtemps que l’énergivore n’avait pas ressenti pareil alchimie. Cette étreinte n’était en rien comparable avec celles qu’il avait pu partager avec d’autres femmes. En fait cela lui rappelait cette force puisée dans les moments charnels partagés avec son épouse. A l’époque il était plus doux, plus tendre. Mais dans sa présente bestialité il retrouvait de troublante similitude avec des sensations appartenant à son passé. Pris dans l’incandescence du moment il arrachait purement et simplement le chemisier de son associée, retournant la situation à son avantage, prenant le dessus sans que leurs bassins ne se délient. Aiden était bien déterminé à ce que Ruby Moriarty aussi fière fut elle rougisse de désir chaque fois qu’elle penserait à lui allant et venant entre ses reins.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\   Dim 8 Juin - 13:18

Ruby aurait pu se sentir rabaisser par sa position à genoux à contenter un homme dont elle n’aurait pas dit tous les jours qu’il méritait un tel acte de sa part mais là où certains voyait la soumission elle voyait un certain contrôle. Elle était au pouvoir, elle lui permettait ou non d’avoir du plaisir, elle décidait de l’allure et de la profondeur de ses baisers particuliers. En relevant les yeux, la sorcière constata qu’elle arrivait amplement à ses fins avec le brun si ses soupires n’étaient pas déjà un indice suffisant. Elle continua encore un moment variant le rythme de ses caresses, s’aidant aussi de ses mains pour le toucher sans équivoque là où encore la fois précédente, elle avait tenté de lui arracher ses bijoux de familles qu’elle chérissait ce jour avec sa langue. Il glissa sa main dans sa chevelure et la belle compris qu’il ne cherchait pas seulement à prendre le contrôle de ses mouvements mais qu’il devait se prémunir d’une attaque moins douce sur sa virilité. L’idée aurait pu la traverser mais ce n’était pas le moment, elle souhaitait profiter de sa vigueur autrement qu’entre ses lèvres. Cette nouvelle attraction physique, ce nouveau mode de fonctionnement était encore une forme de combat différente de tout ce qu’ils avaient fait jusque-là. Un nouveau palier avait été franchi, un degré supérieur dans leur relation dont Moon ignorait quel pourrait être la finalité en dehors d’une jouissance commune. Que feraient-ils ensuite ? Etait-ce le gage de paix qu’elle avait cherché à obtenir un peu plus tôt dans la soirée ou simplement une explosion de leur désamour transformer en luxure ? Arriverait-elle à le regarder ensuite sans rougir, sans repenser à ce moment où tout avait de nouveau basculer entre eux ? Probablement pas, car il n’y aurait pas de vainqueur dans cet affrontement, cela ne résolvait rien à leur situation, à leur petite guéguerre. L’ancienne actrice n’avait pas la naïveté de penser qu’ensuite ils seraient un couple. Leur haine commune ne disparaitrait pas d’un coup de b*te. Et ni l’un ni l’autre ne recherchait ce type de relation, du moins pas qu’elle sache pour Aiden…pourtant alors qu’elle continuer de lui dispenser des attentions buccales elle se surprit à imaginer qu’ensemble envers et contre tout ils seraient invincibles, indestructibles.

Ainsi à moitié perdu dans ses pensées et à moitié à son ouvrage qui ne souffrit aucunement de son inattention passagère, Ruby fut surprise par la violence avec laquelle il la tira en arrière pour finalement la ramener à lui. Cet acte de force raviva encore s’il en était besoin le feu entre ses cuisses. Au début de son mariage Moony avait connu la tendre caresse de l’amour mais cela n’avait pas aidé à sauver son couple aussi s’accommodait-elle désormais très bien de cette fougue lors de ses étreintes charnelles avec les hommes. Elle ne voulait plus ouvrir son cœur et s’exposer à la souffrance qui l’avait conduit au meurtre et au suicide. Alors que les douleurs du corps lui procuraient finalement un plaisir masochiste. Ce fut d’ailleurs sans aucune douceur que Judas s’imposa à son intimité et entama une danse de son bassin envoyant des frissons de plaisir dans tout le corps de la jeune femme. La sorcière fit voix de sa satisfaction avec des gémissements explicites tout en s’agrippant à son partenaire pour ne pas perdre son équilibre. Elle lui rendit ensuite la courtoisie d’arracher ce qu’il restait de vêtement pour enfoncer cette fois ses ongles dans sa chair sans aucune contrainte. Tout ce temps qu’il la bombardait de coups de rein puissant elle ancra ses prunelles dans ses lapis-lazuli. Il pouvait y lire un plaisir et un désir sans limite, le point culminant d’une intention. Comme si tout ce qu’ils s’étaient mutuellement fait subir jusque-là n’était que le chemin à bâtir pour arriver à ce moment précis. Cette réalisation augmenta le nombre de frisson qui la parcourait et pour y mettre fin elle vint reprendre ses lèvres avec brusquerie avant de descendre dans son cou pour le mordiller, suçoter sa peau et freiner ses cris de délectation. Elle gouta avec joie la fine pellicule de sueur qui recouvrit désormais leur deux corps, comprenant son succès auprès de la gente féminine, en plus d’être un très bel homme Aiden était un amant remarquable sachant précisément comment si prendre pour un plaisir optimal. Prise dans tout ce tourbillon d’émotion le décors changea doucement pour devenir une chambre plongée dans l’incandescence d’un certain nombre de chandelier, ils trônaient désormais sur un lit à baldaquin en fer forgé et ses draps de soie. L’illusion était apparue de son propre chef, comme si les pouvoirs de Ruby avaient agi pour répondre à son fantasme et la sorcière fut donc surprise au même titre que le daybreak de la différence d’atmosphère mais ce n’était pas pour lui déplaire.

CODE TOXIC GLAM
Revenir en haut Aller en bas
 

I'll punish you with pleasure, and pleasure you with pain /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Avatar pour mon blog et ma page FB! [ Pleasure ]
» Bannière pour mon blog ! [ Pleasure ]
» Cv de Pleasure :3 - fondatrice, admin, graphiste ( mangas) et modératrice !
» New Pleasure Life ~ may your whishes come true...
» Walk of Punishment {Event}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-