AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Could you be my weakness? (PV Isis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Could you be my weakness? (PV Isis)   Dim 6 Avr - 17:12


Isis & Noah

▲ Could you be my weakness  


J’avouais volontiers être extrêmement chanceux.  Mon étroite collaboration avec le gouvernement m’assurait un certain confort de vie et je ne crachais pas dessus, bien au contraire. Tant que la situation tournerait à mon avantage j’étais disposé à servir la tête de l’Etat de mon mieux.  L’immoralité de ma tache ne semblait pas me freiner bien que j’oscillais entre satisfaction et culpabilité. J’avais décidé de peser le pour et le contre et j’étais forcé d’admettre que le pour l’emportait. Les informations que je fournissais au pouvoir m’avait permis d’obtenir entre autres choses, un appartement plutôt luxueux dans le meilleur quartier de la ville. La pièce était spacieuse et une grande baie rendait l’endroit lumineux. Un store électrique et d’élégants rideaux d’un rouge opaque me permettaient de plonger le bureau dans la pénombre si je le souhaitais. Histoire de mettre les patients à l’aise en instaurant un climat « cocooning ».  Près de la fenêtre trônait un large bureau en ébène sur lequel s’accumulaient des dossiers et des feuilles volantes. Un sofa assorti aux rideaux et  destiné à l’usage de la psychothérapie lui faisait face. Le sol était recouvert d’un beau parquet. Le tout formait un endroit charmant et digne d’un des plus éminents spécialistes et les moyens mis à ma disposition me permettaient d’avoir une large clientèle.
Il était bientôt dix-neuf heures, le soleil entamait doucement sa descente vers l’est. Assis sur ma chaise du bureau, un carnet dans une main, un stylo plume chromé dans l’autre, sans oublier les lunettes sur le bout du nez – lunette dont je n’avais même pas besoin mais c’était nécessaire à la crédibilité du personnage -  j’écoutais attentivement mon dernier rendez-vous de la journée. C’était la première fois que je recevais l’individu à mon cabinet. Ce dernier souffrait de ludomanie ou jeu pathologique, soit d’une forte addiction aux jeux et paris.  Il avait  conscience de sa « maladie » ce qui en soit, était un premier pas vers la guérison. Il en avait tellement conscience qu’il en était très bavard et cela faisait maintenant plus d’une demie heure qu’il me racontait le moindre détail de sa cocasse vie. Seulement je comptais bien prendre congé d’ici trente minutes grand max et je ne me gênerai pas pour congédier le pauvre type.

Patient : « Vous comprenez, mon père, y pouvait s’empêcher d’jouer lui aussi. Mais si c’était qu’ça. Il était aussi accro à la binouze et tous ces trucs d’alcoolos. Pourtant j’m’étais juré d’pas finir comme lui. Et si moi aussi j’craquais, si j’devenais un ivrogne… »

Son monologue était interminable. En réponse à ses plaintes il n’avait droit qu’à un mouvement de tête ponctué de quelques « hum hum » et « oui, oui… ». Pour ma part le diagnostic était déjà fait et inscrit noir sur blanc sur mon carnet. Quelques séances de psychothérapie seraient nécessaires, ça lui couterait bonbon mais il s’en sortirait sans doute si la volonté y est.  J’avais des cas bien plus sérieux tel des schizophrènes et autres névrosés. Se plaindre ne mènerait à rien et il était temps pour moi de plier boutique. J’enlevai mes petites lunettes rectangulaires et rassemblai mes affaires, bazardant mes dossiers dans les tiroirs du bureau alors que le type continuait de gémir. Une fois le bureau vaguement rangé je coupai la parole du ludomane dans le but de le faire dégager. Je ne suis plus prêtre bon sang.

« Oui, je comprends Monsieur Miller. Nous allons trouver une solution ensemble et d’ici quelques temps votre addiction ne sera plus qu’un mauvaise souvenir. Nous allons prendre quelques rendez-vous de façon à poursuivre la thérapie et en rien de temps vous serez à nouveau dans le droit chemin. Mardi prochain, même heure ? »

Je le laissais à peine répondre, le poussant discrètement vers la porte.

« Parfait, à la semaine prochaine monsieur Miller ».

La porte claqua et il fut enfin dehors. Cet homme m’avait moralement épuisé. C’est ce genre de patient si lourdingue que l’on a  presque des difficultés à les prendre en pitié. La journée avait été longue et début de mal de tête commençait à se faire ressentir. J’allais prendre quelques minutes pour m’allonger lorsque l’on frappa à la porte. J’allais jamais pouvoir me débarrasser de ces foutus patients.  Trainant les pieds, j’ouvris et c’est agréablement surpris que je découvris le visage angélique de ma douce Isis.

« Isis ! Je ne pouvais pas rêver meilleure visite. Entre, tu m’as manqué. Que me vaut ce plaisir ? »


Codage by Bird for all forums ©
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Could you be my weakness? (PV Isis)   Lun 7 Avr - 23:23

    Nous arrivions en fin de journée, enfin, il devait être 17h, j'avais envie de voir Noah. Je ne savais pas trop s'il avait fini ces consultations, nous n'en avions pas pour la journée, mais je voulais le voir, tout simplement avant de partir au travail. Je ne commençais pas avant 19h30 au Masquerade ce qui nous laissait un peu de temps devant nous n'est ce pas ? Oui, suffisamment, pour que je puisse le voir, pour que nous puissions parler et peut être plus si le désir se faisait sentir. Enfin, je n'aimais pas trop le faire dans ce genre de situation, mais cela me rappelait de bons souvenirs. Je savais que je lui faisais penser à Aida, qu'en fait, s'il ne m'identifiait pas à elle, peut être que nous n'en serions pas arriver là, mais il me fallait passer au delà de ceci. En ce début de soirée, je n'avais pas envie de me torturer l'esprit à savoir si oui ou non, je lui faisais penser à elle ou non. Enfin c'était assez compliqué mais là, je ne voulais pas me compliquer les choses, ni m'embrumer l'esprit. Je quittais donc l'hôpital, là où je veille sur ma soeur pour me rendre à son cabinet. J'étais habillé simplement, une robe rouge, avec un peu de dentelle au niveau des épaules, et quelques froufrous en bas, avec des ballerines dorées. J'avais aussi un petit serre tête rouge avec un petit papillon orange et noir dessus. Ce soir, je me changerais pour me rendre au Masquerade mais là, la tenue était parfaite pour satisfaire mon beau Noah. Je frappais donc à la porte, attendant qu'il vienne m'ouvrir, ce qu'il fit au bout de quelques secondes. Il semblait ravi de me voir en tout cas.

    " Je sais que nous n'avions pas prévu de nous voir aujourd'hui, mais je me suis dis que cela te ferrais plaisir de me voir à la fin de ta journée de travail, juste avant que je ne commence la mienne. "

    Et je lui sautais dans les bras, l'entourant, le serrant contre moi bien fort, sentant presque son souffle sur mon visage.
Revenir en haut Aller en bas
 

Could you be my weakness? (PV Isis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A Rush Of Blood To The Head ▬ Isis & Shining
» Blinkies Noel/Nouvel An - 5 modèles - Créa ISIS
» Saint Seiya Anthologie - 8 ans- RPG
» Après la pluie le beau temps. | Isis Whitfield.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-