AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lucifer's Rising {Ange/Eamon}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Masculin
↳ Nombre de messages : 616
↳ Points : 97
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Lucifer's Rising {Ange/Eamon}   Sam 20 Sep - 21:40







Lucifer's Rising



Ange E. Dalton & Eamon E. Lynch









La violence et la débauche dominent la ville. L’anarchie n’a jamais été aussi présente dans les rues de la Capitale qu’en cet instant. Depuis combien de temps êtes-vous le spectateur de cette décadence ? Quelques minutes, quelques heures, le compte a été perdu depuis bien longtemps. Tous vos espoirs reposaient sur ceux qui d’ordinaire maintiennent l’ordre. Ils ne viendront pas, maintenant vous en êtes sûrs. Et l'effroi qui s’infiltre dans vos veines est peu à peu en train de céder sa place à de drôles de sensations. Vous aussi, vous venez peut être d’être touché par cette illusion assassine.

Prêt à entrer dans l’arène et à montrer au reste du monde ce que vous êtes capable de faire ? Au milieu du chaos grandissant, choisissez bien le rôle que vous souhaitez jouer. Une victime apeurée ? Un impitoyable criminel ? Ou encore un vil opportuniste ? Ne vous souciez pas des représailles, elles arriveront bien assez tôt. Pour une fois, profitez de l’instant, savourez cette sanglante liberté qui s’offre à vous.

{ Ange E. Dalton: Ensorcelée
Eamon E. Lynch : Non-ensorcelé }



Ordre de Passage:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t1-contexte


Sink me in the river at dawn

Féminin
↳ Nombre de messages : 5895
↳ Points : 456
↳ Date d'inscription : 14/09/2012
↳ Age : 23
↳ Avatar : Natalie Dormer
↳ Age du Personnage : 176 ans
↳ Métier : Responsable du Blanchiment d'argent & petit plus, de la Menrva.
↳ Opinion Politique : *Insérer une bombe ici* Quel gouvernement?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3, 4 en transformations et mère de l'année et 1, faiblesse à l'argent.
↳ Playlist : Black Roses by Clare Bowen. Follow me down by The pretty reckless.
↳ Citation : « Nights avoiding things unholy, Your hand slips across my skin. I go down on you so slowly, Don't confess none of your sins. »
↳ Multicomptes : Sigrid K. Lenaïk
↳ Couleur RP : peachpuff



Feuille de perso
↳ Copyright: Yourdesigndiary
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lucifer's Rising {Ange/Eamon}   Dim 5 Oct - 16:39

Hell is here
Eamon & Ange. Oooh hééé, on va y passer! Mais la déprime c'est dépassée. On peut se cacher et tenter de prier, mais quand le glas va sonner on va trépasser.


La douleur avait cessé, me laissant haletante sur le sol froid du cimetière. Le silence des morts semblaient percer mes tympans. Je tremblais de cette douleur qu'il venait de causer. J'avais regardé la seule personne que je n'ai jamais aimée pendant plus de cent ans et de nouveau, elle m'abandonnait. Un monstre avait remplacé la gentillesse de ce garçon de mon enfance. Mes souvenirs se bousculaient tous plus décidé à me torturer. L’argent n’étant pas le seul poison dans mon corps. Avec le peu de force qu’il me restait, je me relevais difficilement. M’adossant contre les caveaux familiaux qui me transperçaient le cœur. J’avais besoin de m’éloigner. Mes doigts se crispèrent jusqu’à enfoncer mes ongles dans ma propre chaire. J’étais furieuse. Que m’arrivait-il? J’avais l’impression d’avoir atteint un niveau ridicule de colère refoulé.
Ce sentiment ne m'était pas familier. Ni même la douleur qui m'avait envahi. Elle n'était peut-être pas physique... Mais son existence semblait anormale dans cette vie que j'avais toujours vécue. La pression dans mon être et dans ma gorge m'étant inconnu, je me surprise moi-même, lorsque levant le nez vers le ciel je me mis à hurler. Je criais si longtemps, que la lueur dans le ciel se mit à changer et que ma gorge cracha du sang. Elle devait être irritée, je ne le ressentais pas. Lorsque le silence revint, mon regard avait changé. La détermination s'y lisait sans fin. Ma douceur n'y était plus qu'une invité. Doucement, mais sûrement, je me remis sur mes pieds et c'est en boitant que je rejoignais le premier hôtel que je croisais. Je me fichais qu'il soit peu recommandable ou encore, luxueux. L'important s'était qu'on me laisse retrouver le confort d'une pièce close.

Une fois au chaud et au calme, mon sac d'achat entre les mains, je me déshabillais. Abandonnant mes vêtements souillés sur le sol de cet endroit crasseux. Un rire peu élégant rappelant la louve en moi, se fit entendre et mon ouïe capta le sursaut de mon voisin de chambre. Cet endroit empestait la moisissure et l'humidité. Qu'est-ce que cela pouvait bien me faire? Me déhanchant jusqu'à la salle de bain, je déposais sans délicatesse mon sac sur la toilette et me soutenais de mes mains contre le lavabo. Le miroir reflétait une version épuisée de moi-même. Je voyais mes cernes et la peine que j'avais tout fait, pour oublier. J'étais si vieille dans cette glace.
M'en détournant, je me retrouvais à frémir sous l'eau chaude. Laissant cette même eau me nettoyer de toute la terre qui me recouvrait. Je me lavais de ce passé et de cette saleté. Je n'en pouvais plus. Figure publique ou non, marionnette ou non, les choses devaient changer. D'un coup de poignet sec, je laissais l'eau devenir bouillante et marquer ma peau immaculé. Rougissant sous cette sensation qui aurait dû être insupportable, je sortais juste avant d'être gravement brûlé. Mon épiderme me picota un instant, puis de nouveau je ne ressentais plus que l'air sur ma peau mouillée. M'étirant pour mieux détendre mes muscles, j'ouvrais enfin ce sac. Un rasoir m'y attendait. Ainsi, qu'une paire de ciseau. Il était temps que je m'attelle à la tâche. D'une main j'effaçais la buée qui recouvrait le miroir et me souriait. « Comme ça tu n'as pas aimé mon choix capillaire et bien, juste pour toi mon cœur! »

Une heure plus tard, je quittais ce lieu. Flambant nue, le quart de ma tête étant à la peau. Mes cheveux m'avaient plus ou moins quitté. J'étais volontairement rasée de près. Abordant ce nouveau look, je marchais fièrement ignorant cette envie sanglante qui s'éveillait. Mon intérieur bouillait de se déchainer et c'est en pénétrant le métro, que je perdis vraiment contact avec Ange. J'étais devenue autre chose...

_________________

Lose You
I woke up in tears, With you by my side. A breath of relief And I realized... No, we're not promised tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Lucifer's Rising {Ange/Eamon}   Mar 14 Oct - 18:45

Le métro était une de ces merveilleuses inventions qui vous embellissaient la vie. Ou pas. Les heures de pointe où le monde se pressait, les enfants qui se faisaient bousculer ou qui étaient oubliés sur le quai, les demoiselles sur qui les mains baladeuses s'arrêtaient et les vols à l'arraché .. C'était comme ça de prendre le métro. Mieux valait prendre un taxi dans ces conditions, si l'on n'avait pas de voiture ou de permis. Et pourquoi ce jour là j'avais décidé de l'emprunter et bien .. c'était un mystère que j'ignorais. J'avais eu des rendez-vous un peu partout dans la ville, des quartiers les plus sensibles à ceux qui étaient plus huppés. Alors le métro, c'était bien pratique et surtout beaucoup moins cher que le taxi. Prendre la voiture dans des quartiers tels que celui du nord de la ville .. à coup sûr que mon garagiste aurait fait fortune en une touche ! Et ce jour là pourtant, j'aurai mieux fait de rester chez moi.

Pour commencer le premier rendez-vous que j'avais n'avait pas ouvert la porte. Et ce n'était pas faute d'avoir insisté et prévenu que les peacekeepers viendraient à ma place la prochaine fois. Après ce n'était plus de mon ressort, tant pis pour cette personne qui récidivait déjà. Par la suite, j'avais eu trois autres rendez-vous qui s'étaient relativement bien passés. Les personnes convoquées avaient ouvert leur porte, m'avaient laissé entrer dans leur intimité pour comprendre ce qui allait se passer par la suite. Si deux d'entre elles avaient accepté les conditions, signé le formulaire acceptant le contrat et stipulant que nous nous étions rencontrés, la troisième fut plus délicate. C'était un vieux monsieur qui refusait l'autorité du Gouvernement et qui avait échappé de peu à des condamnations très lourdes. A sa place j'aurai fait mouche. Et pourtant il s'indignait, si bien que je dus signaler son cas au Conseil qui délibèrerait demain soir. Je n'y siègerai pas, ayant une autre condamnation de prévue, mais mes collègues se chargeraient de l'affaire.

Après tout ceci, j'étais reparti, voulant quitter ce quartier qui ne m'inspirait guère confiance. Le district nord ... des lieux peu fréquentables quand on y voyait le type de population qui y trainait. Il ne fallait pas faire de vieux os, surtout que je sentais le regard de certains SDF pointer sur moi. Il est vrai que mon costume pouvait paraitre insensé dans un lieu tel que celui-ci. Je montrai l'argent et la réussite quand eux nous montrait la pauvreté et la défaite. Aussi je me mouvais rapidement vers le métro mais déjà je sentais que l'atmosphère changeait. Les gens qui se trouvaient autour de moi optaient pour des comportements étranges. Je n'avais pas peur, je trouvais cela spécial et je misais sur le compte du quartier et de ses habitants. Et pourtant ... j'étais bien loin de la vérité.
Une bagarre éclata près des rails. Deux jeunes commençaient à se violenter et pas seulement à coup de poings. Certains intervinrent pour mieux se taper dessus quand d'autres criaient et se réfugiaient dans les coins. Moi, j'étais à côté d'une jeune femme au look assez provocateur. Un pan de sa tête était complètement rasé. Mais avec ce que j'avais pu voir à New York, Capitale et Capitole, je n'étais surpris de rien. Elle semblait tendue, énervée et prête à bondir. Et ce jour là je n'avais aucunement envie de me mêler à tout ceci. Alors discrètement, je tentais de m'évader, de me décaler, attendant plus qu'impatiemment maintenant, ce train qui n'arrivait pas.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Sink me in the river at dawn

Féminin
↳ Nombre de messages : 5895
↳ Points : 456
↳ Date d'inscription : 14/09/2012
↳ Age : 23
↳ Avatar : Natalie Dormer
↳ Age du Personnage : 176 ans
↳ Métier : Responsable du Blanchiment d'argent & petit plus, de la Menrva.
↳ Opinion Politique : *Insérer une bombe ici* Quel gouvernement?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3, 4 en transformations et mère de l'année et 1, faiblesse à l'argent.
↳ Playlist : Black Roses by Clare Bowen. Follow me down by The pretty reckless.
↳ Citation : « Nights avoiding things unholy, Your hand slips across my skin. I go down on you so slowly, Don't confess none of your sins. »
↳ Multicomptes : Sigrid K. Lenaïk
↳ Couleur RP : peachpuff



Feuille de perso
↳ Copyright: Yourdesigndiary
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lucifer's Rising {Ange/Eamon}   Lun 17 Nov - 21:12

Hell is here
Eamon & Ange. Oooh hééé, on va y passer! Mais la déprime c'est dépassée. On peut se cacher et tenter de prier, mais quand le glas va sonner on va trépasser.


J'avais besoin de me défouler. J'avais besoin de rentrer chez moi. J'étais furieuse et sentait presque ma peau bouillir de ce même sentiment. Je détestais me sentir ainsi, mais c'était encore plus dérangeant de sentir la présence des gens autour de moi. Oublié la femme qui détestait la violence, je rêvais de passer mes nerfs sur quelqu'un ou quelque chose. Un grognement qui venait de la louve en moi, sembla gronder le long de ma gorge et j'en oubliais où je me trouvais. J'en oubliais, qui j'étais. Je ne voyais plus que le visage de cet hurluberlu qui me refusait le droit d'être sa sœur ou encore, de cet imbécile qui me torturait sous prétexte que je ne sentais rien. Je percevais même la frustration qu'avait mon homme du moment, celui qui disait m'accepter, mais préférait aller cajoler d'autres femmes en imaginant à leur place. Chaque personne ayant croisé ma route aurait pu finir par être la victime de ce besoin oppressant.
Mes muscles tressaillaient sans cesse et j'étais sur les nerfs. J'abandonnais doucement l'humanité et semblait éveiller la bête que je cachais régulièrement. Le moindre mouvement autour de moi semblait attirer mon attention. Étais-je l'excitation de la chasse, que je sentais prendre possession de moi? Le frisson presque délicieux qui précédait la première course, semblait naître dans mes pieds et se répandre dans mes jambes. Je n'avais aucune idée du lieu ni de la personne à mes côtés, mais à la seconde où je le vis bouger... Quelque chose se déchaîna. Ma main agrippa son poignet et de toute ma force de skinchangers, je le retenais. Ne bougeant plus d’un centimètre, je sentais plus que je n’entendais, ce grognement qui n’avait plus de fin. Mes ongles trouvèrent la peau tendre de ma victime, qui n’avait toujours aucun visage.

« Je te conseille de courir. » Ma voix était déformée par la rage. J’étais tout simplement enragé et avec toute la difficulté du monde, je retirais ma prise sur cette proie. Lui laissant le temps de filer assez loin pour s’en sortir. Enfin, je l’espérais. Car, j’allais certainement céder à la louve qui hurlait maintenant à l’intérieur de mon corps. Sans me soucier de ce qu’il faisait, je laissais la transformation opérer. Ignorant que les autres souffraient le martyr, puisque je ne ressentais aucune douleur jamais. Je ne pouvais même pas en comprendre le sens. Qu’il soit témoin ou non de ce changement atroce, je me retrouvais avec les os qui craquaient et les muscles qui se difformaient. Je devenais cette louve étrange, venu d’une autre époque et qui ne demandait qu’à le pourchasser. La gueule remplie d’écume, mes narines frétillèrent et je tournais mon crâne en direction de l’homme. Avait-il prit de l’avance ou me fixait-il? Le jeu en vaudrait-il la chandelle ou serais-je déçu de cette partie de chasse?

_________________

Lose You
I woke up in tears, With you by my side. A breath of relief And I realized... No, we're not promised tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Lucifer's Rising {Ange/Eamon}   Dim 30 Nov - 19:47

L'humanité n'était plus. Ce quai de métro avait laissé place aux flammes de l'enfer. Métaphore de l'horreur qui allait se dérouler. La bagarre insouciante avait dégénéré et tout le monde semblait impliqué. Pourtant, moi, j’étais resté là, attendant inconsciemment le train pour m’enfuir loin d’ici. Oublier ce qu’il se passait, n’étant pas le témoin de toute cette histoire. Je n’étais pas lâche, seulement réaliste. Ma place n’était pas ici. Les journalistes auraient annoncé qu’un membre du gouvernement venait d’être pris au piège d’une dispute incontrôlable. Et qu’en bon vainqueur des Jeux, il n’avait pas été capable de me défendre. Tout ça n’aurait été que mensonge. Se battre avec des armes et tuer lâchement des personnes pour sortir vivant d’une arène empestant la mort, ce n’était pas la même chose que de devoir contrôler toute une partie de la population qui semblait animée d’une rage étrange.

Et puis, dans les Jeux, tout était déjà planifié. Les alliances, les suicides. Tout. Les juges étaient là pour veiller au bon déroulement de la chose et au moindre écart ils montraient signe de vie pour recadrer ce petit monde ou rajouter de l’action. Ici, j’étais seul à devoir m’occuper de tout ça et je n’en avais pas envie. Je préférais m’échapper d’ici le plus vite possible.

J’étais dans mes pensées, veillant que la rame du métro allait vite se montrer quand quelqu’un m’attrapa le bras. C’était une jeune femme d’environ une vingtaine d’années. Certainement pas plus. Son regard était animé de la même folie que toutes ces autres personnes. C’était celle que j’avais observée quelques minutes plutôt. Sa coupe de cheveux ne passait pas inaperçu, je ne pouvais pas la prendre pour quelqu’un d’autre. Seulement je ne l’avais pas vu d’aussi près et c’était seulement à cet instant que j’avais pu deviner son âge.

J’avais eu le malheur de bouger. C’était là où elle m’avait sauté dessus et agrippé le bras d’une force étonnante. Je ne me suis même pas posé la question de savoir comment elle pouvait avoir autant de poigne. J’écoutais seulement ce qu’elle avait à me dire, pendant que ses ongles s’enfonçaient dans ma peau. J’aurai pu lui donner un coup et sortir le couteau que j’avais toujours sur moi. J’aurai pu attraper le pistolet bien caché dans mon sac et la menacer. Mais je n’ai rien fait. Je l’ai écouté me conseiller de partir. J’avais toujours mon regard ancré dans le sien, tentant de comprendre cette bestialité qui commençait à pointer son nez.

Pourtant, quand elle me lâcha, je me hâtai de remonter les escaliers. Je n’avais toutefois pas prévu qu’une porte anti-incendie se trouvait sur le passage. Et qu’elle était fermée. Chose étrange, elle possédait des poignées et ses dernières étaient fermées. Par le hublot, je constatais qu’on les avait accroché avec des chaines. Il était impossible pour moi de sortir par ici. La vitre de la petite fenêtre n’allait pas se briser si facilement et ce petit encadrement ne laisserait pas passer mon corps. J’étais trop grand pour ça. Même un enfant ne serait pas passé.

Je jetai alors un œil vers la jeune femme. Cette dernière n’était plus. A sa place, une louve, la gueule remplie d’écume. C’était donc vrai. Les métamorphes existaient. Et là, c’était une partie de chasse qui allait commencer. L’homme contre le loup.
Revenir en haut Aller en bas
 

Lucifer's Rising {Ange/Eamon}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Poussière d'Ange.
» Mon ange gradien
» * spaceangel . l'ange venu du ciel ;) : 100%
» l'ange noir débarque!!!!!
» Lucifer arrive!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-