AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LUCKAEL ☯ Bleeding Love | hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Re: LUCKAEL ☯ Bleeding Love | hot   Jeu 4 Oct - 20:57

Bleeding Love



La vie est parfois un cadeau. Pas toujours empoisonné qui plus est. Au contraire, on nous permet d'avoir des moments tout de même heureux, pas tous malheureux, j'ai crut que j'étais destinée à vivre triste et torturée. Dans une peau qui ne m'appartient pas. Hors finalement .. J'ai presque envie de tire que je bénis le chasseur qui a voulu m'abattre. Rien de cela ne se serait passer.. je ne serais pas nue dans ses bras à l'heure qu'il est. Mais il m'a tiré dessus Et c'est Luckaël qui m'a trouvé agonisante sur la route. Je n'imagine pas si cela avait été une autre personne.. En tout cas je ne regrette pas. Il m'a renforcé, il m'a fait chavirer et je ne sais plus comment me dépêtrer de ce trou à sentiments. Je ne sais même pas si j'ai réellement envie de résister, voir si c'est une bonne idée. Non c'est une mauvaise idée, la meilleure pour souffrir et je ne veux plus souffrir, ce n'est pas en m'éloignant de lui que je serais satisfaite.. Là tout de suite c'est lui que je veux, depuis qu'il est parti après que nous nous ayons passé la nuit ensemble. Cette nuit restera mémorable, j'ai vraiment apprit le la connaitre là, mieux qu'en quelques années de querelles. J'ai découvert son vrai lui.. J'ai découvert qui il était.. et c'est ce qui m'a plut. Je crois que c'est cette nuit que je suis tombée amoureuse de lui. Car c'est de l'amour que je lui porte. Ce n'est pas qu'un béguin. Ce n'est pas qu'un simple désire.. je le veux lui.. Tout entier, pas juste son pénis. Je veux ses lèvres.. ses mots, ses caresses, son sourire.

J'aime la façon dont il me plaque contre le mur. L'effet est terrible, j'en frémis.. Je récupère ses lèvres sans plus attendre.. ma drogue m'a manqué.. Je tremblais de manque.. J'ai envie de lui, besoin de lui. Je ne suis pas comblée, mais est ce que je le serais un jour? Je ne sais pas.. mais en tout cas.. Je sais que je ne pourrais pas me séparer de lui tout de suite. Je lance un léger coup d'oeil dehors. Il pleut toujours.. Je suppose qu'il fait toujours aussi froid. Une léger buée s'est formé sur les vitres. Il fait si beau à l'intérieur ? Je ne m'en rend pas bien compte, tout est faussé par la température de mon corps.

Il s'éclipse d'un coup. Je grogne presque lorsqu'il quitte mes lèvres. Non ! Je ne veux pas qu'il s'arrête ! J'en veux donc, un sentiment de frustration né en moi. Je croise les bras sur mes poitrine légèrement pudique d'un coup sans savoir pourquoi, peut-être parce qu'on peut me voir par la fenêtre où je ne sais quoi. J'ignore ce qu'il est parti faire, mais j'ai ordre de ne pas bouger. Je souris.. Je le regarde courir dans ce que je pense être sa chambre. Je ne sais pas pourquoi il ne m'y emmène pas. Je ne suis pas sûre de vouloir faire l'amour dans un tel lieu. Je suppose que c'est là qu'il couchait avec toutes les filles qu'il trouvait. Je me demande combien ont pu dormir, et faire d'autres choses ici. Je le laisse faire comme il veut, après tout c'est peut-être la raison. Il revient et je distingue un petit bout en plastique entre ses doigts. Je souris, je n'ai pas besoin de préservatifs.. Je suis stérile, je ne peux pas avoir d'enfant avec ma condition de mi homme et mi louve. Donc je ne risque pas d'avoir besoin de tout cela.

Je le saisis lorsqu'il s'approche de moi et m'embrasser à nouveau. Je le lance habillement dans le feu, des petites étincelles jaillissent et il brule. Je souris malicieusement à mon compagnon. Je l'embrasse après lui avoir dit que je n'avais pas besoin de tout ça. Je vois son air interrogateur mais ce n'est pas tellement le moment d'expliqué que j'ai les ovaires défaillants. Je le pousse sur le canapé. Je m'installe à califourchon sur lui.. Frottant nos deux intimités l'une contre l'autre sans pour autant ne faire qu'un. J'entame une série de baiser fiévreux dans son cou.. Je remue mon bassin dans le but de lui arracher quelques soupire de plaisir.. J'aime l'entendre grogner.. En tout cas je frissonnes aux contacts de ses mains sur mes fesses. Je descends ma main sur son intimité en le caressant d'abord doucement avec des vas et viens.. Je le vois soupirer d'aise, passant sa tête en arrière sous l'effet que je lui procure. Je sens une de ses mains caresser mon entre jambe. Sur le coup je ne m'y attendais pas et j'en frissonne violemment laissant échapper un léger gémissement. J'en réclame plus et je remue un peu plus mon bassin en le serrant d'un bras, mon visage dans son cou. J'accélère mes mouvements de plaisirs lui étant adresser. J'aime le sentir exciter pour moi comme ça. Il me supplie de ne pas m'arrêter.. Je lui dessine alors un suçon dans le bas du cou sur le coté. Puis je retrouve ses lèvres. Je me retire de sur lui et je l'attire sur moi allongée sur le canapé. J'enroule mes jambes autour des siennes pour coller à nouveau nos deux intimités, les préliminaires ne font que commencer.. Mon souffle est pourtant déjà très court. Je tremble de désir.. mais je refuse qu'il s'arrête.. Je remue encore une nouvelle fois mon bassin toujours dans le même but..


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: LUCKAEL ☯ Bleeding Love | hot   Jeu 4 Oct - 21:37

Bleeding love
Bronwen & Luckaël

Il est vrai que le hasard faisait bien les choses. Est-ce qu'un jour, je me serais dit que Bronwen pourrait me rendre complètement fou ? Jusqu'à il y a environ une semaine, je pensais qu'elle désirait être une fille très prude et extrêmement glaciale. En clair, qu'elle n'avait pas réellement de sex appeal. Bien qu'avant tout cela, je la trouvais quand même jolie, elle n'était absolument pas repoussante loin de là, pourtant, son air hautain avait eu le don de me mettre hors de moi. A ce moment-là, je n'aurais même pas imaginé l'envie de la mettre dans mon lit. Pourtant, il y a une semaine, ce n'est qu'un seul baiser qui changeait tout cela. Certes, au début, ce n'était que pour la faire taire au moment où je la trouvais plus énervante que jamais. Mais je me suis fait piéger par la ferveur de son baiser, j'en avais même redemandé. Ensuite, elle avait eu cette idée frivole de me faire passer pour son petit-ami ce que je n'avais pas apprécié, mais cela nous a forcés à dormir ensemble. C'est là que je l'ai découverte, elle avait fait un cauchemar, faisant une crise d'angoisse en plein milieu de la nuit, j'ai été là pour la calmer. Nous n'avions jamais été aussi proches, s'endormant dans les bras l'un de l'autre et le lendemain... C'est à ce moment-là qu'elle m'avait tout à elle, même si j'avais décidé de fuir.

Or, je ne fuirais plus. Je le savais très bien, je ne serais plus capable de faire cela, de voir encore les larmes sur son joli visage. Je ne pourrais plus supporter de la faire pleurer. Même si je ne savais pas ce que nous étions vraiment, j’étais certain d’une chose, je tenais énormément à elle. Elle n’avait rien à voir avec les autres, cette fois, ce n’était pas pour s’amuser, ce n’était pas pour me moquer d’elle. C’était sincère. Moi qui voulais faire les choses par étapes au départ. Comme l’inviter d’abord au restaurant, apprenant à la connaître, peut-être aurais-je risqué un long baiser en la ramenant chez elle, puis, peut-être qu’un soir, je me serais faufilé dans sa chambre, sans but précis que d’être avec elle et elle m’aurait dit qu’elle était enfin prête. Cependant, cela ne se passait pas ainsi, je ne m’en plaignais pas non plus, ce n’est pas comme si c’était la chose la plus déplaisante du monde. C’était bien son contraire. Au diable les étapes, cela ne m’empêchait pas de l’inviter à dîner quelque part une autre fois et faire tout cela, l’emmener à Seattle aussi. Je ne savais pas si nous étions un couple, mais à quoi bon se prendre la tête là-dessus maintenant ?

Je revenais vers Bronwen avec un préservatif dans les mains. Pas question de se laisser aller par le feu de l’action, je ne voulais pas qu’il y ait des petits accidents. Cependant, cette dernière me le volait des mains et l’envoyait dans le feu. Je la regardais sans rien comprendre. Elle me disait que je n’avais plus besoin de cela. Je ne comprenais pas toujours, je lui demanderais plus tard, je ne faisais pas de résistance, elle connaissait mieux son corps que moi. Alors, je me sentais tomber en arrière. J’atterrissais sur le canapé, je me mordais la lèvre inférieure. Ce fut comme un soulagement lorsqu’elle revenait retrouver mes lèvres restées trop longtemps des miennes. Je n’en pouvais plus, j’avais l’impression que j’allais exploser là-dessous. De plus, ses mouvements de bassins rendaient ma respiration beaucoup plus saccadées. Mes mains parcouraient son corps, descendant sur ses fesses. Je sentais la sienne venir caresser mon entre-jambe. L’effet fut immédiat, je poussais un gémissement, lâchant ma tête en arrière sous le plaisir. Je ne voulais pas qu’elle s’arrête, avec ses baisers dans mon cou en plus de ça, j’étais mort, j’oubliais presque de respirer avec tout cela. Je décidais de ne pas être le seul de profiter de cela. Je risquais une main aventureuse vers son intimité, caressant cette dernière. Je tremblais sous le plaisir. Elle venait me coller un suçon en bas du cou. Je basculais sur elle, retrouvant ses lèvres. J’avais du mal à respirer, lâchant des gémissements qui ressemblaient plus à des grognements. Je lui donnais des coups de bassins, je descendais mes lèvres dans son cou et puis sur sa poitrine, mes mains caressant ses jambes qui m’entouraient. Je laissais une marque rouge sur sa poitrine. Je descendais mes baisers sur son ventre, puis son bas ventre. Je ne lui faisais pas le plaisir de m’adonner au vif du sujet, je lui mordillais la jambe, continuant mes baisers jusqu’à son intimité où je jouais avec son plaisir, désirant la mettre dans le même état que moi.

« We started all with a kiss. How did it end up like this ? It was only a kiss » ► the killers - Mr Brightside
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: LUCKAEL ☯ Bleeding Love | hot   Lun 8 Oct - 21:31

Bleeding Love



Comment satisfaire pleinement un désir ? Il faut le satisfaire ? Mais si on le satisfait, n'a ton pas encore plus encore envie d'en avoir plus ? Moi c'est mon cas. J'ai vraiment envie de lui et je sais que si on va plus loin, je sais que je voudrais de lui inlassablement. Comment se laisser d'un tel homme ? Il me fait terriblement craquer, je n'aurais jamais crut que je craquerais un jour pour lui. Il est génial au final, j'en veux toujours plus de lui, il m'inspire, je ne veux pas qu'il m'échappe, à partir de maintenant Luckaël est à moi, et je ne veux pas le partager, plus question qu'il voit d'autres filles, je veux être la seule parce que oui, c'est surement bête, mais je l'aime, je suis dingue de lui. En une nuit il a su me faire craquer, avoir entendu son coeur battre, l'avoir senti contre moi et aussi pleurer.. Je ne sais pas je crois qu'il m'a touché.. j'ai senti son âme, sa sensibilité, j'ai apprit qu'il n'était pas un homme sans coeur, il a des raison.. je ne dis pas que je peux excuser son comportement avec les femmes, mais je peux essayer de le comprendre.

Alors je le repousse doucement sur le canapé. J'ai envie de lui, je meurs d'envie de lui ! Je m'installe sur ses genoux à califourchon en remuant mon bassin. Nos lèvres s'embrassent presque violemment. Oh seigneur pardonnez ce pêché ! Je ne peux pas résister, il est le fruit défendu, tellement tentant qu'on ne résiste pas bien longtemps, impossible. Je passe mes lèvres dans son cou.. lui laissant une marque rougeâtre. Il m'appartient, il est marqué. Je le caresse sur son pénis pour l'exciter d'avantage qu'il ne l'ait déjà. Je sens une de ses mains sur la mienne. Je me mord la lèvre en soupirant un gémissement de plaisir. J'en frissonne. Mon dieu.. sait-il que même si je lui demande de me rendre folle, mais je le suis déjà, le sait-il ? Oui il devrait le comprendre ! Je m'allonge sur le canapé, m'offrant légèrement à lui. Il vient à moi, je tremble presque alors que la chaleur est démentielle. Son poid contre mon corps m'enivre terriblement ! Il m'embrasse puis je sens ses lèvres dans mon cou, puis il embrasse ma poitrine y laissant une marque aussi, je m'en mord la lèvre. Je déglutis en essayant de me calmer, enfin surtout calmer mes ardeurs. Il descend sur mon ventre, je ris légèrement parce que je suis chatouilleuse. Je me mord la lèvre, comprenant ce qu'il s'apprête à faire. Il mordille une de mes cuisses je souris.. Je respire aussi fort.. sentant le désire montant d'un niveau à nouveau. Je ne retiens pas un gémissement, je sens sa langue sur mes lèvres intimes.. Je n'avais jamais fait ce genre de chose avec un homme. Je n'étais peut-être pas vierge, mais les préliminaires ne sont pas les choses que j'expérimentais le plus.

Je suis en pleine extase lorsque j'entends un vieux bruit venant de dehors. Je sursaute. Je connais ce bruit par coeur, c'est la voiture de mon père.. Celle que je conduis parfois. Merde, mais qu'est ce qu'il fait là ? Je repousse à contre coeur mon partenaire.. Avant que mon père voit par la fenêtre que je suis pas vraiment habillée. Je panique légèrement..

- Merde, ça c'est mon père.. grouille habille toi !

Je fonce nue dans la salle de bain et je récupère mes affaires. Je crois que je n'ai jamais revêtue mes habits aussi vite. Je resserre ma queue de cheval un peu pur éviter d'être écheveler ? Je reviens Luck est rhabillé aussi, j'ouvre la porte à mon père pour éviter qu'il attende sous la pluie.

- Papa qu'est ce que tu fais là ?
- Bah on s'inquiétait ! - il regarde Luck..avec un demi sourire - Je savais que je la trouverais ici.. - Il lui fait un clin d'oeil. Bref son frère se sent mal à cause de l'orage, tu sais qu'il a peur etc.. il faudrait que tu rentres..

Je déglutis... Je me sens.. totalement émoustillée, toujours sous l'effet de Luck et mon père est en train de tout ruiner, je comptais bien reprendre après mais mon frère semble avoir besoin de moi. Bon sang le sort s'acharne.

- Euh.. ouai.. j'arrive je vais chercher mes bottes et ma veste.


Je prend le gilet que Luck m'a prêté Luckaël car je le veux, je laisse deux trois minutes mon père et mon petit ami ? Seuls pour aller chercher les reste de mes affaires..


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: LUCKAEL ☯ Bleeding Love | hot   Lun 8 Oct - 22:06

Bleeding love
Bronwen & Luckaël

Elle prend les devants. Comment ne pas apprécier cela ? Une femme qui prend le contrôle, je trouvais ça extrêmement sexy. Pas que je sois du genre à aimer être soumis à quelqu’un. Cependant, j’adorais ce regard qu’avais Bronwen, ce regard me rendait fou. Moi qui craquais déjà pour ses beaux yeux, c’était presque indécent de me mettre dans un tel état. Je crois que pour la première fois de ma vie, une fille arrivait à me rendre complètement fou. J’étais certain que j’étais prêt pour l’asile, que je n’allais pas rester indemne de tout cela. J’étais bon pour la folie. Ma folie s’appelait Bronwen. De plus, elle s’amusait de me mettre dans un tel état, cela semblait lui plaire de me voir soupirer d’aise, s’adonnant à faire monter mon excitation en flèche. J’avais tellement chaud que j’avais l’impression d’étouffer. Je n’étais plus moi, j’étais un animal.

L’animal poussait des grognements, réclamait ses lèvres, caressait son intimité et se délectait de la voir fondre, de l’entendre soupirer, voir gémir. D’accord, je devais l’avouer, j’étais aussi sadique sur ce point-là. Mais disons sadique dans le bon sens du terme. Je m’allongeais sur elle, l’assenant d’un fougueux baiser, lui montrant l’ampleur de mon désir, de l’effet qu’elle me faisait. Je voulais toujours plus, je ne pourrais pas m’arrêter là. Maintenant qu’elle m’avait lancé… Je cherchais à lui procurer autant que plaisir qu’elle m’en procurait. Ainsi, mes lèvres quittèrent les siennes, descendant dans son cou – endroit sensible à ce que j’ai cru comprendre. Enfin, je m’attardais sur sa poitrine, lui laissant une trace rouge, cherchant à poser ma marque sur elle, montrant qu’elle m’appartenait et que je lui appartenais en retour. Mes lèvres descendirent sur son ventre ce qui eut l’effet de déclencher ses rires, je pouffais. Puis, je lui mordais la cuisse, poussant un grognement et enfin, je jouais avec son organe du plaisir. L’effet semble immédiat, satisfait du plaisir que cela lui procure. Ainsi, je continuais, lui caressant les jambes. Soudain, je l’entends me parler d’une voix paniquée.

Je sursaute, m’arrêtant immédiatement. Son père était là. Comment ça son père ? Je n’avais pas le temps de répliquer quelque chose, elle était complètement paniquée. Je me rhabillais en quatrième vitesse, obéissant à ses ordres tandis qu’elle détalait à toute jambe dans la salle de bain pour revenir aussitôt et ouvrir la porte. Je l’accompagnais, complètement frustré d’avoir été coupé. « Bonsoir monsieur O’Donnel » lançais-je, son regard me gênait, je rougis jusqu’aux oreilles. Il semblerait que ses parents se soient inquiétés, je regardais le ciel. En effet, il faisait nuit, nous aurions dût les prévenir. Il semblerait que son père a un sens aigu pour l’observation et la réflexion étant donné qu’il se doutait qu’elle était ici. Je me raclais la gorge. Le frère de Bronwen se sentait mal, elle devait partir. Je me sentais d’autant plus frustré que nous devions nous quitter sur cette note. Je tentais de me calmer, le rouge aux joues à cause de toute cette excitation, mais aussi par la gêne grandissante par la simple présence de monsieur O’Donnel.

Bronwen partait chercher ses affaires. Je le laissais entrer, qu’il ne soit pas tremper. « Désolé de ne pas avoir prévenu et pour l’inquiétude que ça vous a causé. Disons que j’ai croisé Bronwen en sortant du boulot, nous avons été pris par l’orage et comme j’habitais à côté… ». Je tentais de m’expliquer et ainsi, tentait de meubler la conversation. Je ne supporterais pas un long silence gêné en attendant que ma petite amie, oui, je pense que je pouvais l’appeler comme ça, daigne revenir. Monsieur O’Donnel se pencha vers moi « Luckaël, tu as mis ton t-shirt à l’envers ». Mon teins virait rouge tomate, il disait cela avec un tel calme qui me désarçonnait. Il n’était pas dupe, il avait bien compris. Je ne m’étais jamais senti aussi mal de ma vie. Je priais que Bronwen rapplique très vite. Je virais sur autre chose, cependant, le regard de son père était horrible, quelque chose qui disais *je sais ce que tu fais avec ma fille, on ne me la fait pas*. Je déglutis, tentant de faire semblant de rien.

« We started all with a kiss. How did it end up like this ? It was only a kiss » ► the killers - Mr Brightside
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: LUCKAEL ☯ Bleeding Love | hot   Mar 9 Oct - 19:01

Bleeding Love



J'ai chaud, mais cela n'est pas nouveau. Non cela doit faire presque deux heures que nous sommes l'un avec l'autre. C'est simple je n'ai pas vu le temps passer. Je sens ses baisers descendre dans mon cou.. Mon bassin de soulève instantanément désireux de plus. Il m'excite, c'est terrible, l'orgasme m'habite presque. Depuis que ses baisers descendent à nouveau. Il s'attarde sur ma poitrine, pour la première fois il la touche réellement, il profite pleinement d'elle. Sans vouloir me vanter.. ma poitrine généralement plait aux hommes. Je souris lorsqu'il fait une petite marque comme moi j'ai fait précédemment dans son cou. Je ris même lorsqu'il embrasse mon ventre, n'oublions pas que je suis plutôt chatouilleuse. Je le sens mordiller ma cuisse, et je m'en mord la lèvre. Dans la seconde qui suit, sa langue entre en contact avec mes lèvres intimes. Je retiens un gémissement, qui sort en soupire de plaisir. Mon bassin continue ses mouvements réclamant d'avantage de plaisir. Je ne serais jamais rassasiée. Alors que mon dos se cambre.. que je frissonne comme une folle, je lui caresse doucement les cheveux en le regardant me faire attendre l'orgasme.

Cependant cela ne dura malheureusement pas. Bon sang.. Ce bruit je le connais, lorsque je me redresse presque vivement lorsque je constate avec effarement que mon père est sur le point de sortir de sa voiture sous la pluie pour venir frapper. Je repousse Luckaël sans qu'il ne comprenne vraiment pourquoi l'incitant à se rhabiller avant que mon père comprenne ce qu'on faisait. Je cours dans la salle de bain et je récupère mes affaires qui par chance sont totalement sèches. Je les remet le plus vite possible, je crois que je ne me suis jamais rhabillée aussi vite. J'arrive Luckael pour ouvrir, je sens le rougir me monter aux joues, je me sens un peu gêné. Est ce que mon père l'a comprenne ? Je ne sais pas.. surement.. Mon frère me réclame, je souris légèrement très frustrée mais je prend sur moi. J'ai promit à mon frère que je serais toujours là pour lui, alors je vais rentrer.. Je récupère mon imperméable, et mes bottes. Mon short ne couvrant pas mes jambes je récupère le gilet prêté par Luck tout à l'heure devant le feu. Je les retrouve tous les deux en tête à tête. Je vois un Luckaêl gênait et surtout mon père avec un sourire amusé. En me voyant il salut Luckaël et fonce derrière le volant après avoir récupérer mon panier plein de plantes médicinal. Je déglutis et je me tourne vers Luck avec un léger sourire. Je me hisse sur la pointe des pieds pour l'embrasser tendrement en caressant sa joue..

- Ne m'oublie pas.

J'ai envie de dire plus, mais j'ai peur de ne plus jamais le revoir, je m’abstiens donc, lui laissant un dernier baiser en me blottissant une dernière fois dans ses bras.

- Si tu veux récupérer son sweat tu sais où venir..


Je me mord la lèvre et je lui tourne le dos avant de foncer dans la voiture pour rentrer chez moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: LUCKAEL ☯ Bleeding Love | hot   Mar 9 Oct - 19:02

FINI
Revenir en haut Aller en bas
 

LUCKAEL ☯ Bleeding Love | hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» LUCKAEL ☯ Bleeding Love | hot
» kari ; i love you too new york city.
» Love pub souhaite se lier a Zone Pub [accepté]
» Vampire Love
» Tainted love.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-