AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Once Upon A Time {Ewan/Angélique}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Masculin
↳ Nombre de messages : 616
↳ Points : 97
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Once Upon A Time {Ewan/Angélique}   Mar 2 Oct - 17:41

Citation :
« Didn't you read the tale
Where happily ever after was to kiss a frog ?
Don't you know this tale
In which all I ever wanted
I'll never have
For who could ever learn to love a beast ?
»

    Ce soir un sorcier à l'esprit un brin enfantin vous offre l'opportunité de vivre un conte grandeur nature. Pour cette nuit, et cette nuit seulement, vous voici prisonniers de l'imagination de l’illustre auteur humain : Charles Perrault. Vous revisiterez le conte du Petit Chaperon Rouge. Vous vous êtes perdus dans la jungle dense, désespérés de ne pas trouver la sortie de ce qui prend les allures d'un véritable labyrinthe. Alors que vous vous trouvez l'un face à l'autre, le décor semble changer brusquement, illusion plus vraie que nature absolument parfaite : la végétation un brin tropicale vient de céder sa place à une inquiétante forêt. Angélique, te voici soudain vêtue d'une cape rouge, perdue au milieu de bois emplis de murmures et de hurlements terrifiants. Nul chasseur ne viendra te sauver, bien au contraire. Ewan, te voilà toi aussi la cible des créatures de ces bois, incapable de reprendre forme animale de nouveau. Des proies faciles pour les prédateurs qui rodent... mieux vaudrait pour vous veiller l'un sur l'autre. Votre seule chance de vous en sortir sans trop d’égratignures, trouver la chaumière de votre mère-grand. Méfiance, il n’y a pas que des loups qui rodent dans ces bois...

Ordre De Passage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t1-contexte

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Once Upon A Time {Ewan/Angélique}   Jeu 11 Oct - 19:28

Une végétation dense entourait Ewan. Une chaleur moite montait de la terre humide et les bruits alentours ressemblaient à s’y méprendre à des cris de bêtes exotiques. Le contexte était, bien qu’étrange, assez chaleureux. A vrai dire, il n’avait pas peur. Il se contentait d’avancer dans ce paysage étrange sans vraiment comprendre comment il avait bien pu arriver là. Il avait d’ailleurs bien sa petite idée là-dessus : ce magicien, au fond du bar. Il l’avait vu. Et son regard ne lui avait pas forcément plu. Non pas qu’il soit méchant, bien au contraire, mais il était empreint de malice feinte et de faux-semblant. A coup sûr, il avait envie de s’amuser ce soir, seulement Ewan n’était pas forcément d’humeur joueuse. En grommelant, il se frayait un passage vaille que vaille à travers les immenses plantes qui formaient comme une muraille autour de lui. Bientôt, il sentit la sueur le tremper et la lassitude l’envahir. Ce petit jeu allait-il donc cesser ? Pour sûr, il continuerait tant que le petit sorcier de pacotille qui lui jouait ce fâcheux tour n’en aurait pas tout son soûl. Avec un soupir, il souleva une énième feuille pour se frayer un chemin dans le labyrinthe végétal, pensant déjà à intégrer sa confortable peau de tigre blanc quand soudainement quelqu’un apparut devant lui. Quelqu’un qu’il ne s’attendait certainement pas à voir ici.

Devant lui, tel un chaperon rouge des fameux contes de Perrault, se tenait une personne qu’il pensait morte. Quelqu’un qu’il avait vu mourir dans l’arène. Sa première protégée. Son premier travail en tant que mentor avait été d’aider cette demoiselle en détresse seulement il l’avait vu mourir, devant lui. Impossible. Que faisait-elle là ? et surtout pourquoi ? Il n’avait pas pour habitude d’être déstabilisé et cela lui déplut fortement. Il fronça les sourcils et esquissa un mouvement de recul pour tenter de mieux jauger la situation. Seulement on ne lui en laissa pas le temps. Le décor changea et la moiteur agréable se transforma en un courant d’air frigorifiant. Les arbres luxuriants étaient devenus de grands pins, formant une coupole au-dessus de leurs têtes, ne laissant passer la lumière que sporadiquement. Les bruits chaleureux ne l’étaient plus. Instinctivement, Ewan regarda autour de lui. Ils n’étaient pas seuls et, dans les branches, les bêtes qui faisaient bruisser les feuilles leurs étaient clairement hostiles. Ne perdant tout de même pas son sang-froid il se tourna vers celle qui venait de le captiver pour lancer sans aménité :

« Tu es morte. Qu’est-ce que tu fais ici ? »

Le sentiment de culpabilité qu’il éprouvait était tellement fort vis-à-vis d’elle qu’il se sentait redevable. Voire même un traître à sa cause c'est-à-dire celle de protéger ceux qui ont eu la malchance d’être tirés au sort. Il avait mal fait son travail. Revoir ici Lysandre lui faisait l’effet d’une douche froide, une claque venue du passé qu’il se prenait en pleine figure. Mal à l’aise, la politesse n’était plus de mise vraisemblablement. Son cerveau était parti en roue libre, il ne contrôlait plus rien. Désormais, il jouait à l’instinct. Son côté impétueux et impulsif avait prit le dessus, il était imprévisible. C’est pourquoi il se retourna brusquement en se mettant à slalomer entre les arbres, appelant à lui le tigre blanc qu’il souhaitait devenir. Mais rien ne se passa. Il dérapa sur les aiguilles qui jonchaient le sol alors qu’il s’arrêtait avec une brusquerie toute concentré sur une surprise et une colère soudaine :

« Qu’est-ce que tu m’as fait ? Pourquoi je ne peux plus me transformer ? »

La peur commençait à le gagner tandis que les bruits de la forêt se faisaient plus proches. Il détestait être l’animal traqué.
Revenir en haut Aller en bas


Sink me in the river at dawn

Féminin
↳ Nombre de messages : 5907
↳ Points : 457
↳ Date d'inscription : 14/09/2012
↳ Age : 23
↳ Avatar : Natalie Dormer
↳ Age du Personnage : 176 ans
↳ Métier : Responsable du Blanchiment d'argent & petit plus, de la Menrva.
↳ Opinion Politique : *Insérer une bombe ici* Quel gouvernement?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3, 4 en transformations et mère de l'année et 1, faiblesse à l'argent.
↳ Playlist : Black Roses by Clare Bowen. Follow me down by The pretty reckless.
↳ Citation : « Nights avoiding things unholy, Your hand slips across my skin. I go down on you so slowly, Don't confess none of your sins. »
↳ Multicomptes : Sigrid K. Lenaïk
↳ Couleur RP : peachpuff



Feuille de perso
↳ Copyright: Yourdesigndiary
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Once Upon A Time {Ewan/Angélique}   Lun 15 Oct - 22:26



Elle n'était pas tout à fait née pour représenter ce qu'il y avait de bon en ce monde. Pendant un temps, elle l'avait cru. Étant étroitement lié au bonheur des gens qui l'entouraient. En parfaite petite innocente, persuadée que la nature humaine est fondamentalement faite pour le bien-être et non pas pour la destruction de ce qui nous effraie ou qui nous semble différent. Une proie facile, agissant en conséquence... Imprudence, rire enfantin, balade dans des lieux isolé. Tout ce qui fallait pour qu'un jour, elle tombe entre les griffes d'un prince désenchanté. Par chance, la belle avait réussi à s'extirper de cette vision enchanteresse, le jour où le nom de sa tendre moitié avait quitté la froideur de ce monde... L'éloignant à jamais d'une illusion dangereuse pour mieux se confondre à la réalité durcie par l'ambition des hommes de pouvoirs.

Sous ce changement, plutôt récent, celle qu’on avait surnommé Ange se promenait dans une végétation délabrée par l’abandon d’entretien. Ne voyant que très peu où elle allait, ne souciant guère d’où elle arrivait. Venant régulièrement se promener par ici, connaissant les chemins pour sortir de ce lieu, se faufilant sans danger dans cette jungle familière et pourtant, son pouls battait dans sa gorge, affolant son cœur. Le silence qui emplissait cet endroit semblait différent et plus elle avançait sur ce terrain connu et moins elle en reconnaissait les secrets. Angélique ne comprenait pas ce changement, n’ayant aperçu, ni entendu autre âme qui vive dans ce secteur déserté. Elle en était venue par se demander ce qu’une forêt lugubre pouvait bien faire dans ce qui était autrefois une jungle accueillante.

Se frayant difficilement un chemin à travers la densité de la végétation, la possédée n'eut qu'une fraction de seconde pour sentir tous ses muscles se raidir, l'empêchant formellement d'agir, la changeant instantanément en statue. Ce n'était pas les bruits évident de la présence de prédateur, ni la peur d'être dévoré. C'était l'apparition d'une des raisons à sa désillusion. À mesure que son regard passait de la surprise à la haine, elle reconnaissait les traits de l'intrus. Mais, elle ne pu rien faire d'autre que le dévisager, ignorant les émotions qui envahissaient aussi le visage de cet homme. Non, elle n'eu nullement le temps de réagir, un vent glacial l'entourant soudainement et ses vêtements changeant du tout au tout.

Son chandail et son pantalon sobre et boueux furent remplacé par une robe de gamine pré-pubère, bouffant légèrement à partir des hanches. Ses cheveux qui étaient retenus par un morceau de tissu, question de ne pas être trop dérangé dans son déplacement, furent libérés et retombèrent tout autour de son corps. Mais, le pire, ce fut la cape rouge sang qui atterrit sur ses épaules, descendant jusqu'au sol pour mieux la protéger du froid, qui n'avait absolument pas sa place dans cet endroit. Bien qu'à cette réflexion, Angélique dû avouer qu'il n'y avait plus rien de commun depuis les trois secondes qui venaient de passer.


« Tu es morte. Qu'est-ce que tu fais ici ? » La voix qu'elle ne connaissait que très peu, suffit à dévier son regard de sur ces vêtements, qui malheureusement... Lui allait plutôt bien. Son regard, étonné de nouveau, redevint dur et froid. Une petite voix vient lui susurrer des paroles de vengeance, alors même, qu'il fuyait. Si elle avait porté autre chose que des habits aussi déplacés, elle aurait sûrement grimpé aux arbres et essayer de voir si la sortie se trouvait vers le nord ou vers le sud. Le laissant se faire dévorer par les bêtes qui semblaient tourner autour d'eux. À courir ainsi, il faisait la proie la plus agréable à chasser. Peut-être lui servirait-il de divertissement?

Les images de la principale raison à son changement, ne cessaient d'essayer de revenir à la surface. Mais, ayant eu quelques mois pour les éradiques, Angélique les repoussait. Se concentrant sur les grognements qu'elle pouvait percevoir, derrière les bruits inutiles que faisait l'autre. La peur coincé dans la gorge, elle décida d'enlever les souliers rouges qu'on lui avait imposés. Se retrouvant nu pied, dans la froideur presque hivernal qui venait de tomber. « Qu'est-ce que tu m'as fait ? Pourquoi je ne peux plus me transformer ? »

En relevant les yeux sur l'inconnu, elle dû retenir un sanglot. Il servait de déclencheur, mais ce n'était pas l'instant idéal pour le croiser. En toute autre situation, elle aurait essayé de lui enlever la vie, mais à cet instant précis, elle voulait se concentrer sur sa survie. Une envie de lui cracher à la figure lui passa rapidement à l'esprit, mais avant qu'elle n'est pu, simplement, lui répondre, cette petite phrase ''et ben voyons, j'adore me déguiser en petit chaperon rouge et entraîner un homme dans une forêt lugubre où je pourrai le regarder se faire dévorer par les plus beaux chasseurs la terre ait porté! '', la pauvre aperçue derrière lui, le regard jaune d'un loup.

« BOUGE! » Cria-t-elle, alors qu'elle apercevait la bête sauter en leur direction. L'instant d'après, elle se trouvait à patauger dans la boue, par-dessus Ewan. Ayant sauté dans sa direction, sans savoir pourquoi. Se maudissant d'avoir eu le réflexe de le protéger, elle se releva en vitesse et prit la poudre d'escampette. Elle lui lança quand même quelques mots. « Je ne sais pas en quoi tu transformes, mais pour l'instant si tu ne veux pas finir en ragout. Je te conseille de courir! » Et, cette erreur la fit atterrir directement dans un trou. Une sorte de puits abandonné.



Spoiler:
 

_________________

Lose You
I woke up in tears, With you by my side. A breath of relief And I realized... No, we're not promised tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Once Upon A Time {Ewan/Angélique}   Ven 19 Oct - 18:34

Le silence devant les questions qu’il posait à l’étrange demoiselle qui se trouvait devant lui ne fit qu’augmenter son irritation. Elle paraissait ne pas comprendre sa situation, ne pas se transformer c’était comme perdre une partie de lui qu’il avait appris à connaître, reconnaître et aimer. Sa frustration devant le fait de ne rien pouvoir faire fit place à de l’incrédulité quand il se rendit compte de la tenue de sa compagne : rouge. Comme le chaperon rouge. Avec son capuchon et tout ce qui allait avec. La forêt lugubre et les cris d’animaux… Pour un peu il se serait cru dans un conte, version un peu plus sanguinaire. Et plus glauque. Les histoires pour enfants ne sont décidément de bonnes choses que lorsqu’elles sont lues au fond d’un lit bien chaud, la réalité était tout autre. Pauvres personnages, ils avaient dû haïr leurs créateurs pour les avoir amenés ici, ce n’était pas la destination de vacances rêvée. Le froid alentour se disputait entre les arbres aux troncs tellement hauts que la canopée en devenait presque invisible. Le sol était tapissé d’aiguille qui rendait tous les bruits de pas étouffés et alentour se dégageait une atmosphère de chaos. Et de peur. Ewan sentait son cœur s’accélérer brusquement tandis qu’il croyait voir les buissons bouger : le fruit de son imagination. Mais tout de même … Il n’était pas à l’aise. Et s’il ne savait pas le rôle qu’il jouait dans cette grande mascarade, une chose était sûre : il ne faisait pas partie des traqueurs. Il se sentait définitivement plus traqué.

Les questions qu’il venait de lancer à haute voix lui parurent soudain étrangement fortes dans cette ambiance de fin du monde. Comme s’il avait soudainement hurlé dans une église, en proie à la panique. C’était à peu près ça. En voyant les yeux de la demoiselle se charger de larmes, il fronça les sourcils : qu’est-ce qu’il avait bien pu faire encore ? Une indélicatesse ? Elle était sensé être morte, il l’avait vu et revu. Ce moment où celle qu’il devait aider se faisait prendre et qu’il voyait la dernière étincelle de vie quitter son regard. Ce moment où il s’était senti tellement démuni et encore plus en colère contre le gouvernement qu’avant. Encore plus seul aussi, contre cette oppression qu’ils devaient chaque jour revivre. Cependant, il n’eut pas le loisir de s’étendre sur le pourquoi du comment de cette soudaine irruption lacrymale : les yeux de sa compagne d’infortune s’écarquillèrent brusquement et il n’eut que le temps de jeter un œil en arrière pour constater avec effroi que des dents aussi affûtées que des poignards se ruaient vers lui. Ce fut d’ailleurs la seule chose qu’il vit puisqu’il se retrouva au sol, empêtré dans la cape rouge et dans la boue. Elle venait de le projeter à terre en sautant sur lui pour le protéger. Complètement soufflé par ce soudain accès de courage, il se relevait avec brusquerie quand il l’entendit puis la vit courir pour ensuite se volatiliser :

« Woh… Heu… Je ne veux pas finir en ragoût, c’est sûr, mais ça me dit moyen de disparaître vers d’autres cieux sans préavis ».

Néanmoins, il n’y réfléchit pas à deux fois et s’élança vers l’endroit où elle était tombée. Il faillit la rejoindre dans son calvaire, vacillant sur le bord de l’énorme trou dans lequel elle avait plongé sans le vouloir. Son cerveau se mit à fonctionner à mille à l’heure tandis qu’il analysait la situation et celle-ci était grave. Dans son dos, le souffle rauque de la bête se faisait entendre, et il n’était pas loin. Soit il plongeait, soit il courait et revenait plus tard. Dilemme. Il choisit donc l’autre solution, celle à laquelle il n’avait pas pensé : il grimpa furtivement sur l’arbre le plus proche. La chose qui leur avait sauté à la gorge était hors de vue mais pas d’ouïe. Et l’ouïe était bien plus utile que la vue en ces lieux un peu trop sombres et denses qu’étaient les bois. Au risque de voir rappliquer la bestiole, il cria en direction du trou, le surplombant quelque peu grâce à la branche qu’il s’était trouvé :

« Dis-moi que t’es vivante s’il te plaît… Et surtout que ce n’est qu’un cauchemar ! »
Revenir en haut Aller en bas


Sink me in the river at dawn

Féminin
↳ Nombre de messages : 5907
↳ Points : 457
↳ Date d'inscription : 14/09/2012
↳ Age : 23
↳ Avatar : Natalie Dormer
↳ Age du Personnage : 176 ans
↳ Métier : Responsable du Blanchiment d'argent & petit plus, de la Menrva.
↳ Opinion Politique : *Insérer une bombe ici* Quel gouvernement?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3, 4 en transformations et mère de l'année et 1, faiblesse à l'argent.
↳ Playlist : Black Roses by Clare Bowen. Follow me down by The pretty reckless.
↳ Citation : « Nights avoiding things unholy, Your hand slips across my skin. I go down on you so slowly, Don't confess none of your sins. »
↳ Multicomptes : Sigrid K. Lenaïk
↳ Couleur RP : peachpuff



Feuille de perso
↳ Copyright: Yourdesigndiary
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Once Upon A Time {Ewan/Angélique}   Mer 24 Oct - 3:12



Elle avait les bras en feu, une sensation agréable, lorsqu'elle était dû à un effort physique volontaire. Une sensation malvenu, lorsqu'on pendait à bout de bras, dans un trou boueux, qui empestait le cadavre. Ses oreilles bourdonnaient, sa tête tournait et ses yeux l'avaient abandonné, se recouvrant de leurs paupières pour mieux implorer que ce fichu imprévu ne soit pas plus creux que prévu. Puisque, Ange sentait ses résistances tomber une à une, à mesure que sa capacité à entendre lui revenait. Elle n'était pas faite pour pendre tel un corps vide de toute vie, mais bien pour grimper et ne jamais rester inerte tel un poids mort. Grimaçant sous l'effort, elle releva la tête vers le haut, entrouvrant légèrement ses yeux, pour aussitôt les refermer.

L'impact de la terre sur son visage la fit tousser et l'acheva. Elle s'écroula au fond du trou, imbibant ses habits d'une boue glaciale. Un grognement de mécontentement à l'encontre de celui-ci, qui en approchant, avait déclenché cette mini-avalanche, lui échappa. Mais, elle ne dit rien, se contentant de masser sa cheville qui était encore douloureuse. L'ayant blessé quelques jours auparavant. Sonné par les évènements et le choc, son propre visage flottait devant ses yeux, se mélangeant à celui d'un loup noir aux yeux argenté. Un sanglot de haine se noua dans sa gorge, à mesure qu'elle se rendait compte qu'elle était terrorisée. Entendre des loups lui causait toujours cette sensation, depuis que cette Bronwen avait déchiqueter sa sœur.

Elle hésita à regarder de nouveau vers la cime des arbres, se demandant comment elle réagirait en revoyant le visage d'un de ceux qu'Ange considérait comme coupable de ses tourments. Pourtant, dans cette noirceur typique d'un trou, la femme enfant n'avait pas vraiment d'autre choix. Ce qu'elle vit la laissa de marbre, la gueule d'un loup, bavant de rage et l'absence complète de l'humain. Coincé entre le soulagement et l'envie de hurler, elle en resta pétrifiée. Jusqu'à ce qu'elle entende sa voix. « Dis-moi que t'es vivante s'il te plaît... Et surtout que ce n'est qu'un cauchemar ! »

Le soulagement de ne pas être seule, la pris au dépourvu et lui vola quelques secondes de sa capacité à parler. Se répétant qu'elle n'avait besoin de personne, Angélique n'en répondit pas moins, lorsqu'elle fut certaine que l'une des bêtes ne pouvait pas l'apercevoir. « Je respire bel et bien. » Cria-t-elle, se demandant où il pouvait bien être. « Je suis déguisé en petit chaperon rouge, les bêtes, qui me terrorisent le plus, veulent me croquer, je me trouve au fond d'un trou qui empeste la mort... J'aimerais pouvoir dire que ce n'est qu'un rêve... Mais, je ne peux pas... Puisqu'il me semble bien réel à moi. » Oui, soit elle ne parlait pas, soit elle parlait trop. Toutefois, dans la situation présente, ne rien dire ne servirait pas à grand-chose.

Le silence qui s'ensuivit, eu l'effet d'emballer son cœur. Une meute en chasse ne se taisait que rarement. Pouvait-elle vraiment risquer une sortie et se retrouver prise au piège? À moins qu'un loup vienne la rejoindre où quelque chose de pire encore... Elle détestait être la proie. Sentant, plus qu'elle ne vu, un mouvement au fond de son trou, elle eu l'étrange impression de ne pas être la seule coincé là. Ce qui eu raison de sa réticence à quémander de l'aide de ce foutu mentor des jeux. Enfin, pour l'instant.

Sa volonté de survivre dépassant toutes ses attentes, elle dû se mordre la langue avant de parler. « Heum... Pour répondre à ton affirmation de tout à l'heure, je ne suis pas morte et ne compte pas le devenir. Donc, si tu avais une idée pour me sortir de là, je pourrais t'expliquer pourquoi te me prend pour une revenante. » Oui, l'idée de le laisser croire qu'elle était revenue le hanter était envoûtante, mais l'idée de rester croupir ici, alors, qu'elle était persuadée que les loups n'étaient pas la pire menace, l'encourageait à ranger cette idée dans la catégorie à éviter. Sans attendre, toutefois, elle entreprit d’essayer de se hisser par ses propres moyens vers l’extérieur, secrètement paniqué à l’idée de tomber nez à nez avec la terreur de ses nuits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Once Upon A Time {Ewan/Angélique}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hello, i'm Mione
» Nous y voilà après plus de six siècles... [Angélique R. Nikos ♥]
» Camelot - Time Of Kings n'attend plus que vous ! [RPG]
» problème life time map updater
» Choose your last words This is the last time Cause you and I, we were Born To Die.. //Apple A NOTER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-