AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Joan ❈ The past beats inside me like a second heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 2814
↳ Points : 258
↳ Date d'inscription : 02/07/2014
↳ Age : 27
↳ Avatar : Anne Hathaway
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Peacekeeper infiltrée
↳ Opinion Politique : Sans opinion, elle s'en fiche
↳ Niveau de Compétences : Nv 2 & 4 en guérison
↳ Playlist : Joan Jett - Bad Reputation / Christina Aguilera - Fighter / Halsey - Is there somewhere / Florence + The Machine - Delilah / Mumford & Sons - After the storm / Evanescence - Going under PLAYLIST YOUTUBE
↳ Citation : " In order to rise from its own ashes, a Phoenix first must burn. "
↳ Multicomptes : Ezra S. Reilly & Elias S. Kaligaris
↳ Couleur RP : White



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Jeu 27 Nov - 23:50







Joan Chiara Valentine  




feat Anne Hathaway




 © Eden Memories






› Groupe: Nightkeepers
› Age: 32 ans
› Date & Lieu de naissance: 08 décembre, DC Washington
› Profession: Peacekeeper
› Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
› Forme animale: /
› Force: Joan n'a plus rien à perdre, ce qui la rend dès lors totalement libre. La mort ne l'effraie pas. Les épreuves qu'elle a subi, l'ont rendue plus coriace et plus réaliste que jamais. Elle est indépendante et débrouillarde. Grâce à sa formation de peacekeeper, elle a acquis une meilleure condition physique et des compétences utiles. Elle sait se défendre et manie les armes à feu avec talent.
› Faiblesse: Sa crise d'identité la déstabilise et fissure le mental d'acier qu'elle cherche à s'imposer. Elle est encore incapable de faire la part des choses et de comprendre qui elle était, ce qu'elle est ce qui la rend parfois instable, lunatique. Elle est également sujette à des crises d'asthme et est effrayée par les eaux profondes.
› Avis sur le gouvernement: Joan s'en soucie très peu. Il lui permet de vivre de façon décente et elle n'en attend pas plus. Elle a rangé sa morale au placard il y a bien longtemps.
› Particularité: Joan est la réincarnation de Chiara. La vraie Joan est morte-née, l'esprit de Chiara en a profité pour se glisser dans l'enveloppe du bébé. Joan est également asthmatique, elle veille à cacher ce détail et se soigne un maximum pour que ça passe inaperçu, pour que ça ne l’handicape pas au quotidien.







«  In order to rise from its own ashes, a Phoenix first must burn. »





›› Première Partie ; l'histoire




“Your nightmares follow you like a shadow, forever.”

Les cauchemars ont débuté très tôt. A quatre ans, elle ne parvient déjà plus différencier la réalité de ses rêves. Alors, elle pose beaucoup de question mais aucune ne trouve de réponse adaptée. L’imagination des enfants, fertile, vibrante. Ses parents s’en amusent, se moquent même gentiment jusqu’à ce qu’elle soit à son tour convaincue. C’est forcément dans sa tête. Les Valentine ne sourient pourtant pas le jour où leur fille frôle soudainement l’hystérie au bord d’un cours d’eau sans raison apparente. Elle ne parvient pas à leur expliquer et ils ne cherchent même pas à savoir. Elle est effrayée par les profondeurs sans jamais savoir pourquoi ou en le devinant à demi-mot une fois la nuit tombée. C'est quand Morphée l’invite dans les recoins que son subconscient préserve qu'elle trouve la source de cette phobie. On la fait voir un thérapeute après une énième crise de panique. Ça n’aboutit sur rien de concret. On la force à prendre des cours de natation pour vaincre sa peur. Elle les sèche immédiatement. Mais les hallucinations nocturnes s’amplifient. Elle se redresse chaque nuit pour appeler quelqu’un qu’elle ne connait pas et qu’elle ne voit pas non plus. Le visage n’a rien de concret. A quinze ans, ses mauvais rêves finissent par s’estomper jusqu’à plus ou moins disparaître.

“As tears fall from her face, she begins to sway. Love shouldn't hurt this way.”

Ça part d’un regard, c’est une histoire banale. Un millier de chanson la résume déjà. Elle est jeune, adolescente effacée à la santé fragile. Il est plus âgé, il tient le monde dans ses mains. Il lui promet l’Univers. Elle se voit le suivre en enfer. Joan n’a rien d’une fugueuse, rien d’une rebelle et rien d’une impulsive mais elle plaque tout pour cet homme sans même se retourner. C’est un de ces coups de foudre qui ne peut mener nulle part. Ils se marient quelques années plus tard cependant. Les coups pleuvent quelques mois après la nuit de noce. La pression au travail est trop importante. Elle justifie sa violence comme elle peut. Il va mal. Ce n’est qu’une passade. Au début, ce ne sont d’ailleurs que des mots. Agression verbale, harcèlement moral qui finit par en venir aux mains pourtant. Elle s’achète plus de maquillage. Elle apprend à se planquer quand il sort l’alcool le soir. Ce n’est qu’une passade, c’est sa berceuse tous les soirs. Elle se le répète assez pour finir par y croire.

“ Forgiveness is giving up the hope that the past could have been any different.”

Un matin pourtant, elle croise son reflet et décide que ça ne peut plus durer. Elle le craint bien plus qu’elle ne l’aime. Elle développe ses projets dans l’ombre, se donne du temps pour préparer sa fuite. Mais elle tombe enceinte. Elle refuse d’élever cet enfant seule avec son salaire minable. Il ou elle aura besoin d’un père. Alors elle reste. Il se calme quand son ventre s’arrondit. Peut-être qu’il redevient humain. Peut-être qu’il comprend son nouveau rôle. Ça le calme jusqu’à la naissance au moins et les premiers mois après l’accouchement. Mais ça repart. Et maintenant, elle n’a plus peur que pour elle. Sa fille, Jill, a deux ans quand il est à deux doigts de lever son poing sur elle aussi. Joan l’embarque pour gagner un refuge. C'est cette nuit-là que les cauchemars reprennent. La scène est nette, précise, primordiale. Un grimoire, des incantations. Elle cherche à l’oublier, rentre chez elle après trois jours de fuite. Il s’excuse. Et c’est reparti. Le rêve revient avec de plus en plus d’insistance et lui laisse une impression impérissable, indescriptible. Un soir, elle se prête enfin au jeu. Elle rassemble le nécessaire et découvre ses pouvoirs de cette façon hasardeuse, répétant des gestes et des paroles qu'elle a seulement rêvé. Dès lors, elle associe ses rêves à des prémonitions et s’y accrochent fermement afin de comprendre ce qu’elle est mais en oublie ce qu’elle n’est toujours pas. Libre.

“Grief does not change you. It reveals you.”

Son mari la pousse de plus en plus dans ses retranchements. Elle n’arrive pas à se détacher de son bourreau. Elle lui revient toujours. Jill a sept ans quand le monde bascule. Elle n’a que sept ans quand on la lui arrache. Ça se produit juste sous ses yeux, très vite. Le Chaos s'empare des rues, les gens ont perdu la tête. Elle ne sait pas ce qui la tue exactement. Il ressemble à un humain mais il manie son ombre comme un démon. Elle ne parvient pas à l’arrêter à temps, elle est trop faible, trop choquée pour esquisser le moindre geste. Jill retombe à ses pieds, le souffle de plus en plus court. Joan ne perd pas un seul instant et tente de suivre machinalement des pages du grimoire qu’elle ne cesse de voir en rêve. C’est censé la guérir, la ramener d'entre les morts. Elle ne sait pas sous quelle forme mais son sort échoue de toute façon transformant sa précieuse enfant en un monstre difforme. Le chagrin prend une autre dimension, son désespoir se mue en dégoût pour ce qu’elle a affectionné jusqu’ici. Elle rejette ses dons et rejette le Monde. Elle plonge sur son époux le soir-même après avoir brûlé l’abomination qu’elle a créé. Hors d’elle, perdue et désespérée, elle se lance dans sa dernière confrontation avec celui qui deviendra son ex-mari. Elle réplique à ses coups pour une fois, elle va jusqu’à le renverser au sol. Il s’empare d’un couteau, elle le retourne contre lui et le défigure d’un seul mouvement. Ces traits, elle les méprise de toute façon. A deux doigts de l’achever, on l'oblige à reculer, des mains l'empoignent vivement. Elle se débat et parvient à s'enfuir avant que les ennuis ne la talonnent.

Elle ne va pas si loin que ça. Elle erre simplement jusqu'à entendre des bruits de mâchoire, des grognements dérangeants. Elle ne sait pas ce qu’ils sont mais elle n’a pas peur quand elle s’approche. Il lui suffit de faire encore quelques pas pour qu’ils la dévorent et qu’elle en finisse. Elle glisse pourtant, tombe dans une étendue d'eau. Elle redresse sa tête, cherche l'air immédiatement et s'agite mais elle a pied. Elle suffoque cependant certaine de se noyer. Le premier flash l'oblige à se courber en deux. Le second la fait ramper jusqu'au rivage. Et quand le troisième la surprend, elle est assise dans la terre, trempée. Les silhouettes décharnées s'approchent. Elle se relève juste à temps et s'éloigne. Pas parce qu'elle tient assez à sa vie pour ça. Du moins pas à celle-ci. Elle ne se rappelle pas encore assez bien de l'ancienne. Mais il y a eu autre chose avant ça, elle en est convaincue. Quelqu'un d'autre. Le prénom vibre entre les ombres. Susanna.

“It's only after we've lost everything that we're free to do anything.”

Joan apprend à s'endurcir. Elle refuse de continuer à entretenir ce corps inutile et pathétique si ce n'est pour un but précis. Elle divorce, embrasse son indépendance avec fierté pour mieux rejoindre les rangs des Peacekeepers afin de devenir ce qu'elle aurait dû être. Celle qui aurait eu une vraie chance de sauver sa fille. Elle traque d'un même temps celle qu'elle a pu être avant, inscrivant chaque souvenir qui traverse son esprit, relisant cette histoire décousue jusqu'à trouver un début de vérité. Entre toutes ces identités, ce qui n'est plus, ce qui a été et ce qui devra être, elle ignore encore ce qu'elle est actuellement. Peut-être la somme de tout ça. Au fond, ça ne l'intéresse pas de savoir. Elle doit changer. C'est tout.




›› Deuxième partie ; le test RP


Sujet 1:
 

La mission est évaluée comme un succès à partir du moment où personne n’est blessé. Ça c’est que son optimiste de supérieur s’acharne à leur raconter. La vérité est ailleurs et Joan sait très bien ce qui se planque tacitement derrière chaque affectation. La rentabilité. Ce n’est pas comme si elle en avait quelque chose à foutre de ce que ses employeurs pensent. Elle n’a des comptes à rendre qu’à elle-même. Le reste vient bien après. En deux gestes rageurs, elle enfile ses gants, pestant à voix haute contre son foutu coéquipier qui n’a pas été fichu de la suivre jusqu’ici. Actuellement, il doit être en train de conter fleurette dans une des rues givrées de cette maudite ville. C’est son efficacité à lui qui est inquiétante. La peacekeeper recrache un nuage de buée en gonflant ses poumons de cet air glacé. Tout ici transpire le passé figé. Quand elle tend la nuque pour balayer les environs, elle s’attend à un mouvement - quelque chose qui trahit des spectres longeant les bancs de glace au sol, vision antérieure qui s’animerait encore sous le bon vouloir d’un visiteur étranger.  Il lui suffit de tendre l’oreille pour parvenir à presque surprendre deux  rires suspendus. Ses lèvres se craquellent quand elles frémissent. Ici, c’est aussi le tombeau de sa fille. Elle peut même retrouver le chemin vers ses cendres sans se tromper. Ses traits se durcissent, sa poitrine lance un concours de pincement aortique. Raté, ce n’est pas la pire course rythmique qu’elle ait eu à subir. La jeune femme se recentre sur le but de sa présence ici pour évacuer les empreintes du passé. D’un geste las, elle s’empare du talkie-walkie à la couleur criarde pour déclarer très froidement « Burton, t’es un enfoiré de première. Si dans dix minutes t’as pas rallié le véhicule, je me tire. » Seuls des grésillements lui répondent. Ce truc ne fonctionne même pas. Tant pis. Hors de question qu’elle finisse en glaçon pour un ahuri incapable de se repérer dans l’espace.  

Elle s’avance lentement vers leur voiture de service en épargnant les alentours de bruits désobligeants. Elle atteint la portière et s’énerve sur la poignée congelée. Elle s’acharne en injuriant la ferraille. Entre deux gros mots, un cri se glisse. D’abord lointain, discret, sourd et puis, plus puissant, plus proche, plus inquiétant. Les sens en alerte, la sorcière extirpe son flingue de son holster et contemple le vide à proximité. Les hurlements reprennent, elle s’avance vers la route empruntée plus tôt pour trouver leur origine. C’est peut-être son partenaire. Elle se promet de lui en coller une s’il la fourre dans les pires emmerdes possibles. La brune se faufile à travers les quelques arbres restants pour atteindre le lac gelé. La bonne nouvelle, c’est que son acolyte n’est pas la victime – quoiqu’elle n’est pas certaine que ça soit vraiment une excellente nouvelle. La mauvaise, c’est que la femme en danger risque d’y laisser sa peau si elle ne fait rien pour empêcher le massacre. Encerclée par ces êtres décharnés, elle n’a apparemment rien pour se défendre. Quand la trentenaire pose le pied sur la glace, les premières bouffées de panique la font suffoquer. Ce n’est pas le moment. Son anxiété se prolonge quand elle pose sa seconde jambe sur le sol verglacé. Elle l’imagine se fendre, tomber et succomber aux flots gelés. Ses poumons accusent les relents d’affolement qui grimpent sans mal dans son esprit. Pourquoi ? Pourquoi cette faiblesse ? Elle pense le savoir maintenant mais ça ne l’aide pas pour autant pas. Peut-être qu’on est condamné à répéter les mêmes erreurs.

Ses pieds glissent doucement sur la patinoire naturelle avec prudence, la sueur froide dégringole de ses tempes d’un même temps. Elle est pétrifiée à mi-chemin mais la vision d’horreur qui l’a obligée à affronter ses angoisses irrationnelles, lui permet de continuer son avancée jusqu’à atteindre la scène sordide. Ses balles fusent et atteignent les crânes décomposés des macchabées. Ils s’effondrent les uns après les autres et forment un tas répugnant qui inquiète aussitôt l’américaine. Il faut qu’elle quitte cet endroit. Dans l’urgence, elle se rapproche de la proie pour réaliser bien vite qu’elle a été touchée par les prédateurs. Tout ça pour ça. Joan déchire un peu plus le col de la blessée pour analyser la morsure. Elle est foutue. Hors de question qu’elle crève dans les pires souffrances et hors de question qu’elle devienne un de ces monstres à l’ombre mouvante. Elle en fait déjà une affaire personnelle. Pas tout à fait inconsciente, la victime remue un peu, implore même dans un murmure, qu’elle lui laisse la vie sauve. L’employée du gouvernement s’accroupit et articule d’un ton sec   « Désolée. Mais c’est nécessaire. » Elle assomme brutalement son interlocutrice avec la crosse de son pistolet. Elle ne connait pas de meilleure anesthésie. Avant de lui planter une balle dans la tête, elle la retire de la glace. Elle la tue sur l’herbe, loin des abominations, sans le moindre scrupule mais  joue de ses allumettes pour finir le boulot, pour lui donner une fin plus digne. Elle sait qu’elle lui a rendu service. Elle aimerait qu’on en fasse de même pour elle si ça devait lui arriver.

Agacée par ce sauvetage raté, énervée d’avoir été obligée de s’occuper de cette inconnue seule, elle regagne finalement son véhicule avec un goût amer dans la bouche. Sentiment d’injustice qui se poursuit d’autant plus avec la vision de son comparse adossé à la carrosserie très nonchalamment, une clope au bec. Quand elle arrive à sa hauteur, il a le culot de lui demander « J’ai loupé quelque chose ? » D’un coup sec sur la nuque, elle le frappe avant d’ajouter « C’est ta vie que tu as loupé, abruti ! » Après plusieurs minutes de lutte avec les portières, ils parviennent à grimper dans l’habitacle tous deux en rogne. Quand New-York s’efface, Joan respire plus ou moins correctement. Elle ne regrette pas celle qu’elle a laissée en arrière. Elle est même satisfaite de ne pas être restée figée dans ce royaume de glace, de ne pas avoir terminé avec le titre de martyr et d’avoir réussi à affronter ses enfers aujourd’hui encore. Chaque jour passé depuis que Jill a perdu la vie, est une victoire contre elle-même. Ça devrait lui suffire pour continuer, pour persévérer. Pour avancer.





›› Troisième partie ; derrière l'écran




› Pseudo et/ou prénom  : Nanami, Flo', Ezrou, Bastou, ... '-'
› Présence sur le forum  : 8/7
› Votre avis sur le forum? (design, contexte, etc) :
› Commentaires, suggestions?  : Il faudrait que ces design arrêtent d'être si sublimes, mon petit coeur en peut plus de tant de perfection, merci
› Avez-vous lu le règlement? : Je ne vis que pour lui





_________________
You won't see me fall apart
I know that I can survive. I'll walk through fire to save my life. And I want it, I want my life so bad. I'm doing everything I can. Then another one bites the dust. I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart but your blade, it might be too sharp. I'm like a rubber band until you pull too hard. I may snap and I move fast.


Dernière édition par Joan C. Valentine le Jeu 21 Juil - 14:27, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t1931-joan-the-past-be

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Ven 28 Nov - 0:02

Haaaan, une peacekeepeuse

Re-bienvenue chez toi meuf, j'espère que tu te plairas avec ce personnage. Tu vas encore vendre du rêve Hâte de lire tes prouesses! Bon courage pour la rédaction What a Face
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 15035
↳ Points : 1224
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Eva Green
↳ Age du Personnage : 31 ans, âme de 779 ans
↳ Métier : Chirurgienne
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 2
↳ Playlist :
MUSE - dead inside | THRIVING IVORY - flowers for a ghost | PLACEBO - battle for the sun | HURTS - stay | THE KILLERS - human | BON JOVI - we weren't born to follow | EPICA - the phantom agony | ADELE - turning tables | SWITCHFOOT - thrive | TIRED PONY - get on the road | THE CIVIL WARS - poison & wine

↳ Citation : « L'enfer c'est moi. Ce sang qui inonde mes veines, cette chair qui harnache mon squelette, cette cervelle qui s'embrouille. Ces pulsions, désirs impérieux, douloureux, qui commandent mes actes. »
↳ Multicomptes : Kyran R. Hogan & Rhys Steinsson
↳ Couleur RP : mediumseagreen



Feuille de perso
↳ Copyright: Lux Aeterna & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Ven 28 Nov - 0:08

Ma juuuumelle mouahahaha
J'ai trop trop trop (...) trop trop hâte de te lire et de voir tout ce que tu vas faire du personnage Puis ce dont on a déjà discuté me vend déjà du rêve de toute façon Je t'aime, voilà Amuse toi bien avec la rédaction
Anne est magnifique (tu joues sur la corde sensible en plus, je suis toujours pas remise d'Interstellar moi ) et tes avatars sont à tomber

_________________

Between Iron And Silver
Twisting and turning, unable to sleep. Will the voices ever stop? My thoughts speak louder the more I resist. And they're driving me insane. Do they ever go? Inside. I'm a danger to myself. I'm a prisoner of my own hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2274-nymeria-dead-ins

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Ven 28 Nov - 0:19

Ah bah voilà je comprenais rien avec Anne moi Tout s'explique
Je suis sûre qu'elle va envoyer du pâté cette petite Joan, j'ai hâte d'en lire plus
T'es bonne belle, jotem
Revenir en haut Aller en bas

« Le prodige et le monstre ont les mêmes racines. »

Féminin
↳ Nombre de messages : 1020
↳ Points : 1930
↳ Date d'inscription : 29/11/2013
↳ Age : 24
↳ Avatar : Jared Leto
↳ Age du Personnage : 36 ans - 788 ans
↳ Métier : Chef des Services Secrets et de la protection rapprochée du Gouvernement.
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau 4 - Niveau -58 en communication verbale - Vue : 0.5 à chaque œil
↳ Playlist : Wolf || Bleeding out || Save me || Te he echado de menos || Ego
↳ Citation : C'est de cela dont j'ai vraiment peur. D'être véritablement un monstre. Je n'ai pas envie d'être un tueur, mais je ne peux pas m'en empêcher.
↳ Multicomptes : Andreï C. Ievseï, Nolan A. Wiggins
↳ Couleur RP : darkcyan



Feuille de perso
↳ Copyright: (avatar) texas-flood.
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Ven 28 Nov - 1:01

Re-bienvenuuue Anne

_________________
big bad wolf
« Wolf father, at the door, You don't smile anymore
You're a drifter, shapeshifter, Let me see you run,
hey ya hey ya »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t1062-rafael-a-morienv En ligne

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Ven 28 Nov - 1:54

Chiara Valentine, les prénoms sont justes

Je suis sûre que tu vas bien t'amuser avec ce nouveau perso en tout cas tes vavas m'envoient déjà du rêve...
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 5155
↳ Points : 113
↳ Date d'inscription : 03/09/2013
↳ Age : 26
↳ Avatar : Ben Whishaw
↳ Age du Personnage : 31 ans
↳ Métier : Médecin Légiste & Hacker
↳ Opinion Politique : Contre le Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 1
↳ Playlist :
SAEZ - A bout de souffle ♭ MCR - Famous last words ♭ ADELE - Skyfall ♭ THE KILLERS - Human ♭ ALEX HEPBURN - Reckless ♭ STONE SOUR - Tired ♭ SLIPKNOT - Dead Memories, Before I Forget, Snuff ♭ IMAGINE DRAGONS - Monster ♭

↳ Citation : « Je suis un trucage humain qui aspire à devenir un homme sans trucages. »
↳ Multicomptes : Stain E. Greyjoy & Regan Faulkner
↳ Couleur RP : #b68656



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Ven 28 Nov - 9:35

Reuh-welcoumme tout pleiinn
J'ai pas le bon compte, mais ça va faire super plaisir à Stainou de revoir sa cousinette ou pas *sbaff* J'ai hâte de voir ce que tu vas faire de cette petite, mais je suis sûre que ça va envoyer du pâté Bon courage pour la rédaction choupinette Pis Anne, elle a trop la classe quoi

_________________

Do I have to run and hide ?

I get the feeling just because. Everything I touch isn't dark enough. If this problem lies in me. I'm only a man with a chamber who's got me. I'm taking a stand to escape what's inside me. I'm turning to a monster. And it keeps getting stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t885-aleksi-hold-your-

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Ven 28 Nov - 12:34

Anne Non mais je suis trop jalouse, tu as pris Anne quoi Et mon TC je le prends avec qui ?
Re bienvenuuuuuuuuuuuuuuuue
J'aurais bien envie de te demander un lien avec Orfeo tiens Si tu veux bien de moi (Nightkeepers en force ! *-* ) Pis tu ne veux pas être la nightkeeper d'Aeryn ? (bon ok j'arrête mes bêtises ) *craquage de midi bonjour *

Bon courage pour ta fiche I love you et amuse-toi bien avec ce nouveau personnage
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Ven 28 Nov - 13:01

Graou ce choix de vava x3
Re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas


Sink me in the river at dawn

Féminin
↳ Nombre de messages : 5901
↳ Points : 457
↳ Date d'inscription : 14/09/2012
↳ Age : 23
↳ Avatar : Natalie Dormer
↳ Age du Personnage : 176 ans
↳ Métier : Responsable du Blanchiment d'argent & petit plus, de la Menrva.
↳ Opinion Politique : *Insérer une bombe ici* Quel gouvernement?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3, 4 en transformations et mère de l'année et 1, faiblesse à l'argent.
↳ Playlist : Black Roses by Clare Bowen. Follow me down by The pretty reckless.
↳ Citation : « Nights avoiding things unholy, Your hand slips across my skin. I go down on you so slowly, Don't confess none of your sins. »
↳ Multicomptes : Sigrid K. Lenaïk
↳ Couleur RP : peachpuff



Feuille de perso
↳ Copyright: Yourdesigndiary
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Ven 28 Nov - 14:50

Ton choix de ouf soeurette Arrow
NAnnn Frérot XD

J'adore Anne

_________________

Lose You
I woke up in tears, With you by my side. A breath of relief And I realized... No, we're not promised tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Ven 28 Nov - 16:17

Tiens, je me demandais quand tu allais craquer et refaire une petite Anne dans le coin
Re-re-bienvenue dans le coin ma belle
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Ven 28 Nov - 17:06

Re-bienvenue  super vavas au passage
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 848
↳ Points : 856
↳ Date d'inscription : 16/11/2014
↳ Age : 23
↳ Avatar : Andrew Garfield
↳ Age du Personnage : 30
↳ Métier : Généticien & analyste dans la brigade scientifique du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro gouv en remise en question (rebelle come on *.*)
↳ Niveau de Compétences : mon incroyable beauté ? Niveau 2 en rateaux, à partir de 3 la pelle est offerte !
↳ Playlist : Imagine dragon / Alt-J / StoneAge / Mumford and sons / les enfoirés (et oui quand on est français...) / the coors / the lumineers / de palmas (je sais je sais..) / les disney (aucune honte) / thriving Ivory / bien d'autres... aaah et évidement CELINE DION ! (je blague, je blague, on souffle)
↳ Multicomptes : Callum T. Doyle & L. Windsor Armstrong
↳ Couleur RP : blueangel



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Ven 28 Nov - 18:45



AU MON DIEU !

J'ai beau avoir été préparé psychologiquement hier soir, je n'y survis pas.... Louise..... I MISS YOU !

- j'ai plein d'émo à mettre mais je crois que les intempéries m'empêchent d'avoir accès à tout l'internet xD - Je reviendrais plus tard pour m'exprimer en couleur XP





"avez-vous lu le gouvernement ? je ne vis que pour lui " => Je ris

_________________
Quiconque lutte contre des monstres devrait prendre garde, dans le combat, à ne pas devenir monstre lui-même. Et quant à celui qui scrute le fond de l'abysse, l'abysse le scrute à son tour. (⚡) Nietzsche
Choose your Abyss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 848
↳ Points : 856
↳ Date d'inscription : 16/11/2014
↳ Age : 23
↳ Avatar : Andrew Garfield
↳ Age du Personnage : 30
↳ Métier : Généticien & analyste dans la brigade scientifique du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro gouv en remise en question (rebelle come on *.*)
↳ Niveau de Compétences : mon incroyable beauté ? Niveau 2 en rateaux, à partir de 3 la pelle est offerte !
↳ Playlist : Imagine dragon / Alt-J / StoneAge / Mumford and sons / les enfoirés (et oui quand on est français...) / the coors / the lumineers / de palmas (je sais je sais..) / les disney (aucune honte) / thriving Ivory / bien d'autres... aaah et évidement CELINE DION ! (je blague, je blague, on souffle)
↳ Multicomptes : Callum T. Doyle & L. Windsor Armstrong
↳ Couleur RP : blueangel



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Ven 28 Nov - 20:14

Test 2 :

MON DIEU !!!!

Je suis choquée ! :affraid: Puis triste !   mais c'est ANNE joué par FLO ça peut être que magique !

Histoire de Lucas:
 

Anne avec Flo =>    

Nous aurons un lien
et Lucas qui est en moi finira par sa calmer...  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Joan ❈ The past beats inside me like a second heart    Ven 28 Nov - 22:16

Ah cette petite Anne Je suis ravie de te voir la rejouer, parce que cette actrice est faite pour être entre tes mains de créatrice Je suis sûre que tu vas nous en faire un perso de fou malade, et qu'on ne va plus pouvoir s'en passer
Revenir en haut Aller en bas
 

Joan ❈ The past beats inside me like a second heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» (f) - RACHEL BILSON ► the past belongs to it, the future belongs to us
» Past-Ice
» FEEL THE GEEK.
» MSI paré pour Sandy Bridge, spécifications et vidéo ClickBIOS inside
» Vente Flash: -20% sur les casques sur la boutique de Bouygues Telecom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Second Chapter :: Life For Rent :: Welcome Home-