AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je veux être seul ! [PV Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Je veux être seul ! [PV Ethan]   Lun 8 Déc - 22:20

Il faisait chaud, tellement chaud. Le léopard s'accroupit sur la berge du Mississippi et lapa la grande étendue d'eau tout en surveillant autour de lui. Récemment, Chayton avait attaqué la mauvaise proie et s'était pris un coup pour son audace. Il avait cicatrisé rapidement, mais durant une journée, il avait eu peur de ne pas guérir correctement, incapable de se transformer en bête. Il avait craint pour sa vie. L'esclave avait toujours été plus habitué à être en léopard qu'en humain durant dix ans. Il avait été un bel objet qu'on exposait et agitait devant les invités jaloux qui pouvaient ensuite vous faire du mal. Le félin se redressa, ayant entendu des voix. Sans plus attendre, il s'éloigna de la berge et s'enfonça dans les fougères sans plus attendre. La queue basse, il avançait à pas feutré, mais rapides, bien décidé à ne pas se faire prendre. C'était un solitaire et de plus, aucun léopard sauvage n'existait dans la région. C'était le meilleur moyen de se faire choper. Il vivait dans l'angoisse perpétuelle, ayant la crainte que sa sorcière remette la main sur lui. Il savait alors que sa maîtresse lui ferait vivre l'enfer et lui ferait payer l'affront qu'il n'avait pas réussi à sauver sa fille.

La créature avança encore plus vite, mais une odeur attira son attention. Il tourna la tête vers celle-ci. C'était une odeur particulière et il ouvrit la gueule, laissant ses sens goûter cette odeur comme tout bon félin. Il connaissait cette odeur et même très bien. Le léopard gronda sourdement et partit à vive allure, cherchant sa planque où il avait laissé ses vêtements. Il bondissait à vive allure, ne se retournant pas. Il s'arrêta devant un arbre mort et son corps se mit à vibrer d'une énergie étrange. Lentement, il muta, ses os se déplacèrent, sa fourrure se fit comme aspirer et bientôt, un homme nu fit surface. Il tremblait encore, mais s'en fichait tandis qu'il attrapait les vêtements et les enfilait sur sa peau à vif. Ce genre de douleur, il avait appris à faire avec car il n'avait pas eu le choix avec sa maîtresse. Elle n'avait jamais eu aucune considération pour lui ou ses douleurs. Alors il avait appris à ne pas écouter son corps et passer complètement au-dessus.

Parfois il avait tord et tombait dans les pommes, mais pas là. Lentement, il se redressa et renifla encore plus l'air. Il la sentait encore cette odeur, il s'en souvenait parfaitement. Un jour, il avait été blessé et un homme l'avait trouvé et soigné sous forme de léopard. Des fermiers du coin lui avaient tiré dessus sans ménagement, comme une vulgaire biche. Il ne savait pas s'il devait fuir maintenant ou affronter cette personne qu'il avait déjà rencontré une fois. Les léopards n'affrontaient pas, ils fuyaient, c'était dans leur tempérament. Ce n'étaient pas les plus grands félins du règne animal, bien au contraire. C'étaient ceux qui devaient fuir en premier pour éviter de se faire croquer un bout par les lions. Mais Chayton attendait comme si de rien n'était et fit même quelques pas en direction de cette odeur. Il savait que cet homme ne lui ferait rien, après tout, il lui avait sauvé la vie. Son nom ? Ethan. Il ne l'avait vu qu'une fois, mais assez pour garder son odeur particulière dans le museau. Bien loin de se douter que c'était un homme comme lui.

Chayton s'était souvent cru seul, bien loin de se douter que d'autres avaient subi la malédiction d'une sorcière comme lui. Après tout, on parlait à un ancien humain qui ignorait tout de ce monde particulièrement étrange. Son regard vit alors cette silhouette qu'il avait senti depuis plusieurs minutes maintenant. Il resta silencieux quand il vit l'homme s'approcher.

« Que fais-tu ici ? »

Pas un bonjour, rien. L'ancien rancher n'avait jamais été quelqu'un de poli, il avait toujours été un rustre et pas même dix ans d'esclave n'avait réussi à améliorer les choses. On ne changeait pas autant quelqu'un. On pouvait le briser, le mettre à genoux, lui faire dire des choses, mais sa structure-même ne pouvait pas changer. Il était extrêmement territorial, comme tout léopard. Il agissait comme un prédateur. Sa voix était basse, presque un murmure, mais un murmure audible.

« Tu me suis ? »

Une question directe, Chayton détestait poser des questions directes, cela l'énervait. Il avait l'impression de déroger à une règle et que sa maîtresse allait surgir pour le frapper et lui dire que c'était mal. Mais plus jamais il ne courberait l'échine, non, c'était fini tout cela. Il avait souffert suffisamment longtemps.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Je veux être seul ! [PV Ethan]   Jeu 11 Déc - 21:59

Le temps, même sous le soleil miraculeux de la Nouvelle-Orléans, avait fini par se refroidir pour ce mois de décembre. Les couleurs dorées et chaudes du bayou avaient lentement terni au fil des mois pour prendre une couleur plus pâle, plus sombre, plus de saison. On était encore très loin du manteau blanc qui recouvrait désormais New York et ses grattes ciel mais s'il était encore loin de faire assez froid pour que la neige puisse s'installer et tenir comme dans le temps, les températures froides avaient convaincu Ethan de troquer ses vestes pour un manteau plus chaud et une écharpe. À gambader joyeusement entre les champs et les arbres morts, l'anglais n'avait pas envie de risquer d'attraper la mort. Il guérirait sans doute plus rapidement que le péquin moyen mais il ne voulait pas tenter le diable. Les temps avaient changés et il ne pouvait plus se permettre de lambiner quand il estimait avoir travaillé assez pour la journée. Non, désormais, chaque journée qu'il ne passait pas à son travail quand ses heures le voulaient, c'était de l'argent en moins sur sa paie et par extension des soucis à la fin du mois qui le guettaient.

Pendant un instant, le brun laissa ses pensées s'éparpiller vers son pays natal et la vie rangée qu'il vivait avant le déchaînement de toute la folie qui l'avait mené ici ne se mette en route. Tout en prenant lentement le chemin des berges du Mississippi, son sac en bandoulière venant heurter le haut de sa cuisse à chaque nouveau pas qu'il faisait, il se prit à repenser à sa bonne vieille Londres. Au fog qui planait à toute heure du jour ou de la nuit, répandant ses odeurs de cendres froides et de détritus brûlés dans l'air londonien. Au manteau de neige presque féerique au petit matin qui brillait comme si des diamants étaient tombés dans la poudreuse pendant la nuit. Aux grands bals qui étaient organisés tout au long du mois de décembre et bien sûr, par extension et avec amertume, à elle. Son petit monde lui manquait, au fond. Il avait aimé la stabilité et la régularité de sa vie, même si la fin n’avait pas été très concluante. Et justement, c’était ça qui le poussait à parcourir les champs et le bayou de la Nouvelle-Orléans comme ça.

L’envie de se repentir. Dans son sac, il trimballait tout un attirail de médecine, de quoi pratiquer les soins de première nécessité pour tout animal comme lui qu’il croiserait sur sa route. Il continuait même s’il n’avait pas eu beaucoup de chance jusqu’ici. Ses ballades champêtres lui avaient permis de sauver quelques lapins pris dans des collets de chasseurs mais il n’avait véritablement réussi qu’une seule fois à trouver un être comme lui. Ce n’était pas beaucoup mais c’était déjà ça. Au moins, cette fois là il avait pu se sentir utile, il avait enfin pu se dire que tout le temps qu’il passait plongé dans ses livres ou dans le cabinet du vétérinaire au bout de sa rue n’était pas en pure perte. Ses connaissances lui servaient vraiment. Ce jour-là, il était tombé sur un grand léopard blessé au fusil qui avait dû être celui d’un des fermiers du coin. Bon, d’accord cette fois-là, il avait faillit faire demi-tour en attendant le raffut qu’il faisait mais en le voyant, il avait tout de suite compris.

Il n’y avait pas de léopard dans ce petit coin de pays.

Le léger gazouillis de l’eau monta jusqu’à ses oreilles et il suivit cette douce musique en se disant que s’il devait trouver des créatures, comme lui ou non, ce serait sans doute de ce côté là. Et il avait raison. Le léopard se tenait là, silencieux et droit, l’attendant comme une statue. Il attaqua sans préambule.

_ Bonjour aussi.

Rétorqua t-il à l’humain en face de lui. Et bien, la journée commençait vraiment bien pour lui ! Qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire de savoir ce qu’il faisait là ou pas, est-ce qu’il le fliquait ? Autant qu’il sache, l’anglais n’avait pas de comptes à lui rendre. Il hésitait à rebrousser chemin immédiatement. L’homme en face de lui, Chayton, pouvait se transformer en léopard et qu’il soit humain ou renard, le brun n’avait pas particulièrement envie de se retrouver à courir pour épargner sa vie ou éviter des blessures. Il tripota la lanière de son sac, se demandant ce qu’il lui voulait quand l’autre homme reprit la parole. Ethan fronça les sourcils.

_ Pour aller où ?

Il n’avait pas l’air d’avoir envie de le faire disparaître pour une obscure raison – s’il l’avait voulu, il aurait sans doute pu l’attendre sous la forme de l’animal. Alors qu’est-ce qu’il pouvait bien lui vouloir ? Ethan était curieux, peut-être qu’il pourrait enfin s’entendre avec quelqu’un qui, comme lui, s’était attiré les foudres d’une sorcière.

[Si tu manques de rebond, dis moi =) ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Je veux être seul ! [PV Ethan]   Mer 17 Déc - 9:43

Le léopard qui était présent était franchement curieux et ne manqua pas de sourire pour le coup. De la provocation, de la pure provocation. Mais on était félin ou on ne l'était pas, tout simplement. Il était incapable d'identifier l'être devant lui, de deviner qui il était. S'il avait fait attention à ses sens, il aurait pu deviner que c'était un skinchanger, comme lui, sans être capable tout de fois de deviner l'espèce. Son regard foncé s'attarda sur le sac que l'homme portait et la curiosité le poussa à se demander ce qu'il y avait dedans. Quand il lui demanda s'il le suivait et que l'autre lui rétorqua pour aller où, cela ne manqua pas de le faire sourire. Chayton n'avait plus de contact régulier avec les autres depuis dix ans. Ce qui expliquait le fait qu'il était particulièrement rouillé, mais aussi particulièrement maladroit.

« Je ne sais pas encore où je vais. »

C'était une réponse honnête, il était continuellement perdu. Il mit ses mains dans ses poches et se balança sur ses talons comme un enfant, mais il n'était pas un enfant, surtout pas avec l'air amusé dans son regard. Malgré tout, il restait prêt à fuir si cela devait être nécessaire. Mais il se souvenait qu'Ethan l'avait soigné et sans jamais lui poser des questions si le fait qu'il était un humain qui se transformait en léopard. Ce n'était pas normal, alors maintenant que les deux hommes se faisaient face et que le vétérinaire ne semblait pas vouloir fuir, Chayton était bien décidé à comprendre pourquoi il était aussi calme. L'ancien esclave voulait bien croire qu'il dégageait quelque chose de pacifique, mais tout de même, pas à ce point. Il avait été trop souvent battu pour croire qu'on ne lèverait jamais plus la main sur lui. Qu'est-ce qui l'empêchait de riposter ? Beaucoup de choses et trois fois rien. C'était parce qu'il avait été pris dans un étau psychologique où résister à sa maîtresse lui avait été tout simplement impossible. Impossible alors qu'il faisait dix kilos de plus qu'elle, au moins et plus de vingt centimètres. Impossible alors qu'il se transformait en léopard et aurait pu l'égorger.

Mais c'était justement la force de l'Humain, faire peur aux autres espèces qui pourraient l'avoir, les soumettre par la force. Chayton qui avait été humain n'avait pas échappé à la règle, tout simplement.

« Pourquoi n'avez-vous pas peur de moi ? »

Une question simple, une question de prédateur. Il aurait dû fuir, mais il ne fuyait pas, la curiosité le maintenait en place alors qu'on pouvait imaginer son léopard, la queue dressée, les oreilles tendues. Il aurait pu montrer les dents, mais Chayton s'avérait étrangement poli et patient pour le coup. Le pas léger, il s'approcha doucement de cet inconnu qui l'avait soigné une fois et pour qui le skinchanger serait éternellement reconnaissant. Ses yeux brillaient d'une pointe d'amusement. A présent le félin était convaincu que s'il le voulait, il pourrait semer cet homme.

« Qu'y a-t-il dans votre sac ? »

Il le désigna du doigt, la tête penchée de côté dans une demande encore plus muette. Le fait qu'il tolérait cet homme ici, sur ce qu'il considérait ses terres était un signe. Un signe que d'une certaine manière, il avait une certaine confiance en cet inconnu qui sortait un peu de nul-part. Mais parfois, faire confiance aux gens faisait un bien fou. On avait alors l'impression qu'on était moins seul dans cet immense univers qui promettait d'être dangereux. Chayton avait besoin de comprendre certaines choses, de reprendre contact avec la réalité, mais c'était si difficile. Seul, il n'y arriverait pas. Il y avait quelque chose qui l'empêchait d'avancer aussi bien qu'il l'aurait voulu. Un verrou à l'intérieur de lui-même. Comment défaisait-on un verrou vieux de dix ans qu'une sorcière avait posé sur vous en vous maudissant à jamais ? Chayton savait qu'elle était là, quelque part, à rôder et l'attendre. Quand elle l'aurait trouvé et posé un doigt sur lui, il serait fini.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Je veux être seul ! [PV Ethan]   Mar 30 Déc - 19:44

Quelque chose dans l’attitude de l’homme en face de lui le mettait sur ses gardes. La plupart du temps, Ethan était du genre méfiant mais quand il s’agissait de personnes comme lui, là, étrangement, il se montrait un peu moins sur ses gardes. Alors qu’il s’agisse du cadre sauvage de leur entrevue ou plutôt de l’attitude calme mais obscur de l’homme, il y avait bel et bien quelque chose qui lui dressait tous les poils sur la nuque. Le brun ne savait pas trop s’il devait vraiment le suivre ou rester là, surtout après une réponse aussi nébuleuse que celle qu’il venait de lui servir. Pourtant, en toute logique, il n’aurait rien dû redouter de lui puisque ce n’était pas comme s’il lui avait porté préjudice ni quoi que ce soit, au contraire, il l’avait aidé et soigné. Techniquement, il lui en devait une.

Le regard clair sonda la silhouette en face de lui, essayant de mettre le doigt sur ce qui le dérangeait autant chez lui. Il trainait comme une aura de mystère autour de lui, qui l’entourait comme un nuage de parfum. L’homme avait l’air relativement vieux tout en ayant un regard et une attitude que l’on aurait trouvé chez un enfant. Il se tenait comme un gosse, prêt à partir en courant au premier signe de menace et son visage oscillait entre la curiosité et l’impassibilité. Sa question l’étonna sincèrement et il pencha un peu la tête sur le côté, reculant d’un petit pas en le voyant se rapprocher avant de se mettre lui aussi en mouvement, tournant autour de lui pour maintenir une distance honnête entre eux deux, méfiant. Pourquoi est-ce qu’il n’avait pas peur de lui ? Tout simplement parce que la logique voulait qu’il ne lui ferait rien.

_ Parce que je devrais ?

Demanda t-il en retour, son regard ne quittant pas un seul instant la silhouette qui n’était pas sans rappeler celle d’un fauve. Ethan se planta comme un piquet, tranquille, pour lui montrer qu’il ne le craignait pas, se demandant aussi s’il pourrait se transformer et déguerpir aussi sec en cas de problème et le laissa s’approcher de lui de son petit pas.

_ Je ne pensais pas devoir vous redouter étant donné que je vous ai aidé la dernière fois…

Son regard passa sur son visage pour essayer d’y déceler un indice sur ce qu’il pouvait bien lui vouloir. Il baissa la tête sur son sac quand l’homme lui posa une question dessus. Peut-être qu’il voulait s’assurer qu’Ethan ne soit pas un danger direct pour lui.

_ De quoi soigner les créatures blessées que je pourrais trouver dans le coin.

Répondit-il avant de retirer lentement la lanière de son sac et de se pencher pour déposer sa besace au sol.

_ Vous voulez voir ?

Il avait enfin réussit à mettre le doigt sur ce qui l’embêtait au sujet de l’homme en face de lui. Il y avait quelque chose chez lui de sauvage qu’il n’avait pas croisé chez qui que ce soit depuis qu’il avait retrouvé sa forme humaine. Il n’avait absolument rien à voir avec tout ces gens de la ville, normaux comme pas permis qui n’avait connu que la douce civilité de la société. Non, lui dégageait quelque chose de brimé mais sauvage, comme un lion que l’on aurait mit en cage trop longtemps et qui passerait son temps à faire les cent pas, attendant son heure pour sauter sur la première chose qui passerait à sa portée. Ethan en rabattit un pan pour exposer son contenu et bandes, gazes, désinfectant et divers outils apparurent dans la froide lumière d’automne.

_ Je vous ai dit mon nom la dernière fois mais je ne connais pas le vôtre…

Ajouta t-il, un brin hésitant, espérant obtenir une réponse pour avancer un peu.

HJ : Excuse moi pour le retard ><
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Je veux être seul ! [PV Ethan]   Dim 4 Jan - 21:49

Chayton sourit avec amusement en voyant l'autre homme tourner en même temps que lui. Le léopard en lui était très amusé pour le coup, l'homme aussi. Il avait passé tellement de temps comme un animal, qu'il s'oubliait en tant que deux pattes. Non, on ne devait pas le craindre car il ne voulait du mal à personne. Il voulait juste faire sa vie et tenter de reconstruire quelque chose dans ce monde qui ne lui appartenait plus. Jamais plus il ne pourrait monter à cheval, jamais plus il ne tiendrait un ranch, jamais plus il n'entendrait le rire de sa petite fille et celui de sa femme. Parfois il les oubliait et puis soudainement, une odeur, un souvenir refaisaient surface et cela le renvoyait au passé.

« Effectivement, vous n'avez pas à me redouter. Je n'attaque jamais. »

Peut-être quand il avait été humain, il avait été plus agressif, mais là encore, Chayton ne se souvenait plus vraiment. Il avait des souvenirs extrêmement vagues du passé. Les images s'étaient comme brouillées dans sa tête et ce qu'il croyait posséder comme souvenirs n'étaient que des mirages, des chimères. Il chérissait les chimères qu'il possédait intérieurement, mais cela ne lui permettrait pas plus que cela d'aller de l'avant. Pour l'instant Chayton était dominé par sa curiosité et tout naturellement, il chercha à savoir ce qu'il y avait dans ce sac. Peut-être quelque chose de vraiment intéressant ou au contraire, qui ne le serait pas du tout, au choix. Mais il voulait savoir. Cet homme qui se nommait Ethan était quelqu'un de bien, il soignait les animaux et le skinchanger appréciait son geste de bonté. Sans lui, il serait mort et il en avait parfaitement conscience. Ce n'était pas facile tous les jours d'être un léopard. Mais il ne comprenait toujours pas pourquoi l'autre ne le craignait pas. D'habitude, les humains n'étaient pas aussi bons. Peut-être était-ce un sorcier ? Une vague de panique le traversa.

Il faillit montrer la pointe de ses dents humaines, mais se reprit, ce serait complètement inutile pour le coup. Et il passerait pour un fou en prime. Il hocha simplement la tête quand Ethan lui demanda s'il voulait voir. Chayton pencha la tête en avant tout en examinant le matériel. Ce matériel il le connaissait pour l'avoir utilisé dix ans auparavant sur ses chevaux. Il les avait soignés, choyés. Il savait au fond de lui qu'ils étaient morts dès sa disparation, il ne se faisait guère d'illusion sur la famille de sorciers qui l'avait kidnappé. Mais il préférait oublier tout cela, effacer les images de sa tête, c'était mieux ainsi. Il releva lentement la tête vers Ethan et sourit avec une douceur évidente. Chayton était quelqu'un de doux, tout au fond de lui. C'était ce qui lui avait permis d'éprouver de la tendresse pour la fille de sa maîtresse même si celle-ci le battait comme plâtre.

« Chayton. »

Ce n'était pas courant et d'origine purement amérindienne, un vestige de sa mère. C'était une marque pour ne jamais oublier d'où il venait. Mais son aspect physique en était aussi la preuve, ses grands yeux noirs et sa chevelure foncée qui ondulait légèrement, mais pas trop, même son teint mat pouvait être un indicateur de ses origines. Le skinchanger s'était légèrement accroupi pour observer le sac d'Ethan et lentement, il se redressa tout en légèreté pour son âge.

« Je ne vous veux aucun mal, mais je ne comprends pas pourquoi vous ne me craignez pas. »

Il le détailla soigneusement et pencha la tête de côté de manière interrogative.

« Vous avez soigné un léopard ce jour-là, un léopard qui était un homme. La plupart des gens à votre place m'aurait déjà dénoncé à un peacekeeper ou m'aurait tiré une balle dans la tête. Je ne doute pas de votre gentillesse, quoi que... »

Dit-il avec un petit sourire provocateur sur le coin des lèvres. C'était histoire de jouer, un petit peu, mais jamais trop. Il titillait la petite souris entre ses pattes, bien loin de se douter que la souris avec laquelle il s'amusait était en réalité un renard malin et futé. Chayton se demandait vraiment ce que ce type pouvait bien lui vouloir. Du bien ? Ce serait ce que diraient les gens gentils, mais lui il ne croyait pas à la bonté d'âme gratuite. Même quand il était humain, il n'y croyait pas. Il était un peu inutile de lui raconter des cracks pour le coup. Alors il n'avait que cette question dans son esprit, pourquoi. Mais cela ne l'empêchait pas de dire merci, bien au contraire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Je veux être seul ! [PV Ethan]   Mer 7 Jan - 13:44

Enfin une bonne nouvelle ! Au moins, Ethan n’aurait pas à surveiller ses arrières dans la crainte de le voir attaquer, même s’il ne savait pas tout à fait de qui il craignait d’être attaqué. Si c’était de l’homme ou de l’animal. En ce qui le concernait, l’anglais savait parfaitement que dans un cas comme dans l’autre, il aurait été incapable de promettre quoi que ce soit. Quand il était sous la forme du renard, ce n’était plus vraiment lui qui pilotait son corps. Il était conscient, quelque part au fond de sa tête, mais il n’était plus le maître absolu de ses faits et de ses pensées car l’instinct de l’animal prenait le pas sur le reste. Et quand il était sous sa forme originelle, celle de l’aristocrate qu’il avait été et qui avait grandit choyé et gâté, Ethan se savait capable de mouvements d’humeurs violents sous le coup de la colère ou à cause de son impulsivité. Il lui arrivait de s’emporter pour n’importe quoi, contre n’importe qui et c’était bien ce qui lui avait porté préjudice autrefois et encore aujourd’hui. On lui avait renvoyé en plein visage son caractère emporté comme une preuve irréfutable de sa culpabilité.

Pour cet homme, il ne pouvait donc être sûr de rien et en aucun cas ne se fier qu’à sa seule parole car, de toute manière, il ne le connaissait pas assez pour savoir ce qu’elle valait. Pourtant, si l’anglais ne se fiait qu’à ses sens, il devait reconnaître que le léopard dégageait quelque chose de doux et séduisant. Il semblait être un homme simple, un homme selon son propre cœur et ceci avait tendance à baisser un peu la garde d’Ethan. Il n’avait pas non plus l’air de vouloir l’impressionner ou de lui faire peur avec ses sourires chaleureux et son air paisible, il alla même jusqu’à lui donner son nom. Un nom si étrange aux oreilles d’Ethan qu’il avait du mal à le croire inventé juste pour l’occasion. Quoique... Aujourd’hui, tous les noms qu’il entendait lui semblaient fantaisistes et exagérés. De son temps, il n’y avait pas tant de possibilité que ça et c’était bien mieux ainsi, il n’y avait que des noms de saints ou de tradition qui passaient de père en fils ou de mère en fille. Il y avait assez de marge pour qu’une femme qui s’ennuie puisse donner libre cours à ses envies avec la bonne cinquantaine de prénoms par sexe que l’on trouvait dans la bonne Angleterre, d’autant que leur orthographe pouvait être modifié comme bon semblait. Cette époque n’était peut-être tout simplement pas faite pour lui après tout.

_ Ravi de faire votre connaissance, Chayton.

Répondit-il le plus poliment du monde avant de décider de répondre à sa curiosité évidente en lui proposant de regarder ce que contenait son sac. Il n’y avait pas grand chose mais si ça pouvait lui suffire pour ne pas avoir envie de se jeter instinctivement sur lui au premier mouvement qu’il ferait en direction de son matériel, alors ce n’était pas une proposition complètement inutile. Quand il se redressa avec la rapidité et la grâce d’un cabri, Ethan resta un petit temps au sol juste le temps de refermer correctement son sac mais son regard remonta vers le léopard. Il n’avait pas très envie que contrairement à ce qu’il pensait, et même s’il n’allait pas jusqu’à le craindre, il se méfiait quand même encore un peu.

Un rictus amusé tordit la bouche de l’anglais en entendant son raisonnement et il marqua encore un temps avant de se redresser en remettant la lanière de son sac sur son épaule.
_ Vous n’avez même pas une petite idée ?

Même si son geste semblait totalement gratuit, il ne l’était pas tout à fait complètement. Tout ce temps qu’il avait passé à arpenter le bayou, ce n’était pas que pour venir en aide à toutes les pauvres petites créatures dans le besoin sur lesquelles il serait tombé. Quelque part, il cherchait, il espérait tomber sur quelqu’un comme lui. Jusqu’ici, il n’avait rencontré que deux métamorphes mais il n’avait pas vraiment pu discuter totalement avec eux. Peut-être que si l’un d’entre eux lui était redevable alors dans ce cas, il pourrait peut-être échanger un peu avec lui car comme disait Chayton, il pourrait tout aussi bien se prendre demain une balle d’un peacekeeper.

_ Je cherchais quelqu’un comme moi. Quelqu’un comme vous. J’espérais juste pouvoir faire cette trouvaille et je dois dire que les léopards ne sont pas très courants dans cette région du monde alors dès que je vous ai vus, je me suis dit que j’étais dans un bon jour.

Ajouta t-il avec un demi sourire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Je veux être seul ! [PV Ethan]   Mer 14 Jan - 21:51

Chayton était-il ravi de revoir Ethan ? Pas plus que cela, il avait des sentiments assez neutres envers son soigneur. Néanmoins, il se posait énormément de questions et il était inquiet. Il ne savait pas ce qu'il devait faire, fuir, oui. Ce serait tellement bien de fuir, d'aller courir maintenant pour ne jamais plus revoir ce visage. Mais ce serait une réaction tellement puérile de s'enfuir et il en avait parfaitement conscience. Il n'était pas seulement un léopard, il était un homme. Une sorcière l'avait peut-être bien transformé, mais il était né humain. Chayton souffrait énormément de sa condition même s'il intériorisait tout. Il était impossible de deviner ce qui le traversait, il aurait fallu être dans sa tête. Le skinchanger s'était redressé et regarda Ethan refermer son sac. Il ne comprenait pas pourquoi cet homme n'avait pas peur de lui et ne le dénonçait pas. Stupide ? Non, il avait l'air tout sauf stupide, donc cela devait être autre chose, forcément, mais quoi ? Il décida de demander directement en espérant avoir une réponse satisfaisante. Quand l'homme lui demanda s'il n'avait pas une idée du pourquoi il ne fuyait pas, Chayton se tendit.

Toutes ses alarmes intérieures sonnèrent aussitôt. L'homme en face de lui ne pouvait être qu'un sorcier, un sorcier envoyé par sa maîtresse et qui avait pour rôle de la ramener à celle-ci, comment pouvait-il en être autrement, n'est-ce pas ? L'instinct du skinchanger lui souffla encore une fois de courir, de fuir le plus loin possible. Mais de toute manière, même s'il le faisait, il ne s'en sortirait pas, c'était évident. Ils étaient trop proches l'un de l'autre. Une sueur froide envahit l'ancien esclave, il était pris au piège, ne pouvait rien faire. Chayton fit un pas en arrière, même s'il ne pouvait pas courir, il ne voulait pas être trop proche d'Ethan quand celui-ci voudrait l'attraper. Il ne voulait pas que cela soit aussi facile, il voulait lutter. Alors, l'étonnement s'afficha sur son visage quand l'autre homme dit qu'il cherchait quelqu'un comme lui. Chayton ne comprit pas, qu'était exactement son soigneur ? Quelqu'un comme lui ? Une personne qui se transformait en bête ?

Le skinchanger n'avait jamais rencontré personne comme lui. Il avait entendu des rumeurs, mais il n'avait jamais vu de ses propres yeux. Il avait su ce que sa maîtresse voulait bien qu'il sache, point final. Un tressaillement courut le long de son échine.

« Vous êtes comme moi ? »

Impossible, mais peut-être bien que c'était vrai. Lentement, l'amérindien d'origine s'approcha d'Ethan jusqu'à être à quelques centimètres de lui. Il le fixa droit dans les yeux et un tressaillement courut le long de son échine tellement il n'y croyait pas, impossible. Il devait rêver debout. L'homme tendit la main, mais au dernier moment se reprit et l'abaissa.

« Désolé c'est que.... Je me croyais seul. »

Murmura-t-il, pensif. Même si au fond de lui, il brûlait d'envie de le toucher. Alors ce n'étaient pas que des rumeurs, ils étaient plusieurs à avoir subi ce terrible sort. Au fond de lui, il aurait voulu que jamais personne ne subisse ces douleurs, cette peur. Il baissa la tête, observant l'herbe grasse à leurs pieds qui s'agitaient sous les coups de vent. Il redressa son museau, pensif. Il avait une question qui brûlait sa langue, il devait la poser.

« En quoi... Vous transformez-vous ? »

Maintenant qu'il se concentrait sur l'odeur d'Ethan, il sentait bien quelque chose de différent qu'un simple humain. Il était comme lui, c'était évident. Pourquoi cela ne lui avait-il pas sauté au nez plus vite ? Pas la moindre idée, en tout cas maintenant il comprenait mieux. Il était bien incapable de dire au flair en quoi Ethan se transformait, mais il était comme lui. Cela le remplit d'une joie énorme et il aurait pu limite danser sur place, mais il prit sur lui. Il était tellement curieux, il se retenait de ne pas trop parler.

« On vous a forcé ? A devenir ce que vous êtes ? »

Peut-être qu'il y avait d'autres manières de devenir ce qu'il était. Il voulait tellement savoir, il avait tellement de questions. Mais Ethan aurait-il seulement des réponses ? Ce n'était pas dit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Je veux être seul ! [PV Ethan]   Jeu 15 Jan - 22:08

Pourquoi reculait-il comme si, soudainement, Ethan venait de se transformer en une espèce de monstre à deux têtes ? L'anglais ne comprenait pas ce qu'il avait bien pu dire pour réussir à faire reculer le léopard comme s'il était prêt à détaler comme un lapin au premier signe lui indiquant un danger à venir. À croire qu'il avait dit quelque chose qui avait une toute autre connotation dans l'esprit de son interlocuteur. Dans le doute, il précisa ce qu'il venait faire inlassablement dans ces régions sauvages de la périphérie de la ville, lui révélant que ce n'était pas que du bénévolat qu'il faisait mais qu'il cherchait à retrouver quelqu'un qui soit comme lui. Il n'avait rencontré que deux métamorphes comme lui dans cette vie et Chayton était le troisième. Il commençait à se dire qu'ils étaient peut-être plus nombreux qu'il ne le pensait. Tous se cachaient de peur de se retrouver la cible d'un peacekeeper mais ils étaient là.

Visiblement, c'étaient les mots magiques qu'il manquait pour désamorcer en partie la méfiance du léopard. Aussitôt qu'il comprit que le brun n'était pas humain à cent pour cent, il se rapprocha de lui comme d'un aimant, défaisant les pas de sécurité qu'il avait placé cool rempart entre eux deux. Il se rendit compte, grâce à ses paroles que l'homme n'avait jamais rencontré d'autres métamorphes comme lui, comme Ethan.

_ Je pensais aussi être tout seul au départ...

Répondit-il avec un demi-sourire à l'autre homme en l'observant lever puis finalement abaisser sa main comme s'il s'était décidé à s'assurer qu'il était bien réel et tangible et non pas qu'un produit de son imagination. Il manqua d'éclater de rire en entendant sa question presque... Innocente.

_ Oui !

Son amusement se dessina sur ses traits mais ce n'était ni méchant ni mesquin. C'était juste une observation émerveillée d'un autre représentant de cette espèce cachée dont ils faisaient tout deux partie, une réaction incontrôlée face à l'excitation qu'il ressentait à l'idée qu'il se créait des liens avec un autre métamorphe. Qu'il se croie seul, ça Ethan pouvait comprendre, il avait connu cette impression d'être seul au monde. Il savait ce que ça faisait le jour où on tombait sur quelqu'un qui nous ressemblait.

_ Nous ne sommes pas les seuls pourtant. J'en connais d'autres...

Il n'avait pas la prétention de pouvoir dire qu'il les connaissait sur le bout des doigts et était ami avec eux mais au moins il avait fait leur connaissance, il savait qu'ils existaient et les avaient tous deux vu sous leur forme animale. La question d'après, il ne pouvait pas dire qu'il ne s'y attendait pas mais il n'était pas sûr d'avoir très envie de répondre à la question et son regard intense et inquisiteur n'aidait pas vraiment. C'était un sujet privé, sensible, une part cachée de lui-même. Pourtant, il lui devait bien ça.

_ Je me transforme en renard.

Oui, ça n'avait rien avoir avec un léopard mais il se sentait à l'aise avec son double animal. Il lui correspondait plutôt bien au final. Quant à savoir s'il avait choisit cette route, non, ce n'était pas le cas, même pas du tout.

_ Oui, je n'ai pas eu l'ombre d'une chance de choisir. Ma femme voulait se venger alors elle a fait la seule chose qui paraissait logique à son esprit tordu et vicié. Elle m'a asservi en me transformant, pensant qu'elle ferait de moi un bon toutou qui rentre à la maison quand on le siffle.

Ça avait marché pour un temps, puis il s'était vengé à son tour.

_ Je n'aurais choisi cette route pour rien au monde...

Ajouta t-il d'un air mélancolique. Non, à l'époque, il n'aurait jamais accepté une telle voie. Son monde rationnel, posé, rangé et délimité lui manquait parfois.

_ Mais ça fait tellement longtemps maintenant que j'ai fini par m'habituer.

Surprenant mais vrai. Ici et maintenant, il avait une nouvelle chance de recommencer sa vie comme il l'entendait, d'avoir une vie à lui.

_ Et vous, avez-vous eu la chance de choisir ?

Demanda t-il finalement en retour.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Je veux être seul ! [PV Ethan]   Dim 25 Jan - 15:37

Chayton était tout simplement soufflé par ce qu'il entendait. Toute sa vie il s'était cru seul et piégé dans ce monde infernal. Au fond de lui, il avait accepté son léopard par nécessité et aussi, par envie de survivre. Son instinct de bête le préservait bien plus que tout le reste. Ethan avait réussi à l'apaiser et le skinchanger était tout simplement émerveillé par lui, l'observant avec intérêt. Il l'écouta dire qu'il y en avait d'autres.

« Combien ? »

Son ton s'avéra être rude, presque abrupte, mais il n'avait pas pu se retenir. Dix ans d'esclavage avait eu l'effet d'accentuer son côté enfantin. Sa psyché avait mis en place des astuces plus diverses les unes que les autres pour le maintenir en vie. Il était évident que si un psychiatre le voyait, il n'hésiterait pas une seule seconde à le faire interner. Mais qui se faisait encore interner dans cette ville chaotique ? Plus grand monde semblait-il. Chayton ne se rendait pas compte que par ses questions, il pouvait bousculer et gêner, mais il s'en fichait. Il continuait de parler, d'interroger. Il comprit qu'il avait dépassé les limites quand l'homme lui jeta un regard étrange alors qu'il avait demandé en quoi il s'était transformé. Le léopard aurait pu rattraper sa bourde, s'excuser, mais il ne le fit pas. Il attendit impatiemment la réponse qui surgit comme un boulet de canon. Un renard. Ses yeux s'arrondirent et il détailla la grande silhouette d'Ethan alors qu'il se demanda franchement à quoi il ressemblait sous forme de renard. Mais cette fois-ci, il ne poussa pas plus loin le vice de demander.

Le félin avait compris qu'il avait atteint une certaine limite et qu'il devait la respecter un minimum cette fois-ci. Chayton apprit ainsi l'histoire de ce renard, le pourquoi du comment. Il avait mal vécu le fait d'avoir été transformé par une étrangère, mais comment l'aurait-il pris si cela était venu de sa femme ? Extrêmement mal, c'était obligé. Son visage lui apparut, souvenir fugace qui s'estompa rapidement et créa un sentiment de frustration immense. Les souvenirs n'étaient plus rien que des mirages dans sa tête, en dix ans de coup, il avait oublié énormément de choses. Les paroles du renard le rassurèrent, enfin quelqu'un comme lui qui n'aurait pas voulu de ce destin. D'un côté, les gens qui voulaient de ce destin existaient-ils vraiment ? Peut-être bien, il n'en savait rien et au fond de lui, ne voulait pas savoir. Même si le temps était passé, Chayton ne s'était pas habitué, bien loin de là. Les transformations étaient douloureuses et pénibles, c'était la chose la plus pénible concernant son état. Il pouvait contrôler quand il se transformait, mais c'était une bien maigre consolation en comparaison du reste.

Il resta sans voix quand l'autre lui demanda son histoire. Le voleur se balança d'un pied à un autre, extrêmement gêné, les mains dans les poches. Il ne savait pas quoi rétorquer face à cela. La vérité, ce serait déjà un début.

« Non, je n'ai pas eu cette chance. »

Lentement, il s'assit en tailleur dans l'herbe. Il n'était pas gêné d'être en tailleur et dominé par Ethan, bien au contraire. Tout cela avait le don de le rassurer. Il se sentait caché et rien de mieux pour détendre un félin.

« C'était il y a dix ans... Je vivais dans une zone aride, j'élevais des chevaux et j'avais une famille. »

L'humidité de la Nouvelle-Orléans laissa place à l'Arizona et sa chaleur aride. Rien qu'un instant, il sentit l'odeur forte du cheval, son souffle rauque, le mouvement de queue qui claquait dans l'air et chassait les mouches. Il se sentait vivant, rien qu'un instant et cela lui plaisait énormément. Mais la réalité n'était pas là-bas, elle était ici. Chayton rouvrit les yeux et les posa sur Ethan, soudainement blasé.

« Ils étaient plusieurs... Ils avaient envahi mes terres et m'attendaient de pied ferme... Je ne me souviens plus de beaucoup de choses, ils m'ont rapidement assommé quand je suis arrivé pour protéger ma femme. »

Sa voix, pour une fois, était claire et nette, forte et grave, elle renvoyait l'image de qu'il avait été autre fois. Il était perdu en réalité et souvenir et cela faisait mal, tellement mal au fond. Son souffle s'emballa légèrement, la souffrance le tiraillait au fond de lui.

« Je... J'étais un cadeau, un cadeau de mariage. C'est pour ça qu'ils ont fait de moi ce que je suis aujourd'hui. »

Ils avaient tout détruit sur leur passage, sans aucun état d'âme. En parler aujourd'hui faisait mal, un mal de chien. Être réduit à l'état d'une chose n'était pas quelque chose d'enviable, bien loin de là. Mais c'était ce qu'il avait été. En parler enfin à voix haute ne le soulageait pas. Non, cela ne faisait qu'agrandir le vide au fond de son âme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Je veux être seul ! [PV Ethan]   Lun 20 Avr - 11:32

Sa curiosité était… évidente, si on pouvait dire ainsi. Elle crevait les yeux. De son côté Ethan pouvait parfaitement comprendre. Il était passé par là, lui aussi. Pendant des années, il avait cru être le seul à souffrir de cette malédiction, à être la seule personne comme ça sur toute la surface du globe, le seul « monstre » à fouler la terre de ses pieds. Il avait désespérément cherché dans les yeux de ses interlocuteurs une étincelle de peur ou de honte qui trahirait aussi bien sa nature que son secret – cette étincelle, il l’avait trouvée, souvent même, mais elle n’avait généralement rien à voir avec ce qu’il cherchait. Dans le regard des animaux aussi, il était partie en quête de trouver un petit quelque chose prouvant qu’il y avait bien une conscience humaine quelque part, attendant son heure pour retrouver ses deux jambes mais à chaque fois qu’il avait cru déceler quelque chose, il s’était mis à douter. « Et si c’était son imagination ? Et s’il l’avait inventé ? Qu’il n’avait vu que ce qu’il voulait voir ? » L’aristocrate avait lu mille et un livres sur le sujet dans le dos de sa sorcière de femme mais en vain. Son monde avait changé quand il avait croisé le regard de cet Antonio et qu’il avait compris qu’il n’était pas le seul à porter ce fardeau.

_ J’en ai rencontré deux cette année. En chair et en os. Des années à espérer trouver quelqu’un qui soit comme moi sans résultat et aujourd’hui, alors que j’arrête de chercher, voilà que je tombe sur eux. Avec vous, ça fait trois.

Ajouta t-il en observant la réaction de l’homme en face de lui. Ceux qu’il avait rencontré étaient sauvages, il n’avait pas réussi à leur tirer grand chose de leur histoire quand il avait essayé. D’ailleurs quand il disait qu’il en connaissait deux, « connaître » était peut-être un grand mot. Dire qu’il savait qu’ils existaient serait sans doute déjà plus proche de la vérité. Une précision que l’autre homme, ce Chayton, n’avait pas forcément besoin de savoir. D’ailleurs, il se demandait s’il serait d’accord pour se prêter à la confidence sur comment il en était arrivé là. Après tout c’était bien le moins qu’il puisse faire après qu’Ethan ait lui-même raconté son histoire.

Lui aussi n’avait pas eu le loisir de choisir ce qu’il lui arrivait. Donc le terme « malédiction » prenait bien tout son sens dans leur deux cas. La véritable surprise viendrait le jour où il croiserait le chemin d’un métamorphe qui avait signé pour cette vie cachée comme une honte. Son regard clair le suivit tandis qu’il s’asseyait en poursuivant son récit et que son regard se perdait sûrement dans le tourbillon de ses souvenirs. Son histoire était sûrement plus tragique que la sienne au sens où il avait été séparé de sa famille aimante. Lui aussi avait été séparé de la sienne mais à sa différence, Ethan avait été heureux de ne plus voir le visage de sa femme tous les jours, et ce même si au moment de la séparation, son destin se dirigeait vers des périodes sombres et incertaines. Au moins lui n’avait pas été trahi par celle à qui il avait juré amie et fidélité. Ce jour-là, c’était plutôt à la dot de sa chère et tendre que s’adressaient les vœux de l’aristocrate mais il avait été d’autant plus trahi qu’il ne s’attendait pas à ce qu’elle, un être qui était censé toujours se ranger de son côté ne lui fasse un coup pareil. Dans le cas de Chayton, la malédiction était venue d’étrangers. Ils l’avaient pris et là avaient traités comme un objet mais il n’avait sûrement pas eu d’autre possibilité que de les haïr.

_ Quand est-ce arrivé ?

De son temps, on parlait ne parlait plus de l’esclavage depuis longtemps mais le brun savait que l’humanité pouvait être cruelle et capable du pire. Il avait raté pratiquement cent ans d’histoire et savait qu’en ce qui concernait l’esclavage, on l’avait souvent aboli pour le relancer derrière, par commodité, alors comment pouvait-il savoir si cette histoire était arrivée longtemps ou non. D’autant que ce n’était pas sa préoccupation première. Non, ce qu’il cherchait à savoir par cette question était si, comme lui, Chayton était passé par cette période où il avait été incapable de se retransformer en homme quoi qu’il fasse. Oui si au contraire, c’était encore frais pour lui.

_ Était-ce l’un d’entre ceux qui vous a kidnappé qui vous a jeté cette malédiction ? Ou étaient-ils juste des pions venus récupérer quelqu’un ?

Ethan se força à ravaler ses autres questions de peur de paraître trop insistant, mais c’était à son tour de brûler de curiosité. Il voulait tout connaître des circonstances de sa transformation, de comment il vivait le retour à l’animal pour savoir s’il pouvait dégager un schéma qui s’appliquerait à tous les cas. D’autant que Chayton semblait plus à même de parler avec lui. Bien plus que les deux autres du moins. Son côté scientifique s’en réjouissait à l’avance.

[HJ : désolée pour cette monstrueuse absence ! Avec beaucoup de retard, ma réponse. J'espère que tu vas bien I love you]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Je veux être seul ! [PV Ethan]   Ven 1 Mai - 22:31

Deux autres, c'était tout simplement incroyable. Il n'était donc pas tout seul. Mais cela fit tellement mal au cœur de Chayton de l'apprendre. Dans son malheur, il y en avait d'autres. Il sentit son corps se tendre. En parlant de tout cela, en faisant remonter les souvenirs, il avait mal au cœur. Il n'aurait jamais imaginé qu'en parler de vive voix à quelqu'un prêt à l'écouter ferait aussi mal. Après tout, le skinchanger n'en avait jamais parlé. C'était quelque chose de vivre avec ce poids et d'observer les autres sans savoir si demain serait meilleur. Il revoyait chaque image, sa femme, sa toute petite fille et ses gens venus de nul-part. Il se revoyait chuté de son cheval, assommé par le coup qu'on venait de lui donner. Il se souvenait de tous ces visages. Le skinchanger s'entoura de ses bras et détourna légèrement la tête. Chayton détestait afficher sa douleur et il souffrait tellement, c'était presque insoutenable pour le coup. Sa tête tournoyait et il avait l'impression qu'il allait rendre son repas. Comment une douleur mentale pouvait-elle autant bouleverser son corps ? Il avait envie de demander à Ethan d'arrêter de poser des questions, de le laisser en paix, de le laisser souffrir dans son coin. Le léopard luttait pour ne pas se rouler en boule.

Ce désir était si puissant qu'il avait bien envie d'y céder pour s'apaiser, mais il n'en fit rien. Il se contenta d'écouter les mots de l'autre et le regarda alors qu'il réfléchit à sa question. Combien de temps, pas si longtemps et pourtant une souffrance pouvait vous faire croire que vous souffriez depuis longtemps. Que cela faisait des siècles et des siècles alors que ce n'était absolument pas le cas.

« Une dizaine d'années. Cela ne fait pas longtemps. Mais le temps ne veut rien dire quand on souffre. »

Dit-il en le regardant droit dans les yeux. Il attendait qu'on valide sa souffrance, qu'on y adhère. Il était bien loin de se douter que l'homme en face de lui avait souffert depuis plus longtemps. Chayton avait compté sa souffrance en tranche de dizaine et était venu à la conclusion que cela ne faisait « que » dix ans. Mais c'était tellement suffisant, oh oui. Ces dix ans avaient semblé être dix siècles. Les questions d'Ethan le surprirent et il leva la tête vers lui, sourcils froncés, réfléchissant même s'il était étonné.

« Tout ceci a-t-il réellement une importance ? »

Marmonna-t-il. Il ne savait pas quoi répondre, il refusait de se rappeler, se braquait au fur et à mesure que le temps avançait. Mais malgré lui, les souvenirs remontaient. Il y avait quelques visages qu'il avait continué à voir après son kidnapping. Des visages de bourreaux qui étaient devenus son quotidien sans même le vouloir. Il le savait pertinemment. Un soupir lui échappa. Put*** ce que cela faisait mal de se souvenir.

« C'était l'un d'entre eux qui m'a jeté le sort. »

Il en était convaincu. Après tout, toutes ces histoires avaient toujours été au sein des deux familles des mariés. Cela n'avait jamais été extérieur. Il était tombé dans une famille de sorciers, quelle drôle d'aventure me diriez-vous. Chayton avait encore eu moins de chance dans son malheur, c'était ainsi. Il regarda la plaine verdoyante autour d'eux et inspira longuement pour apaiser les démons qui s'agitaient au fond de son être. La boule d'angoisse qui agitait tout son corps se dégrossit et il put enfin respirer normalement et retrouver le court de ses pensées, chose peu aisée quelque instant auparavant.

« De toute manière, ce que j'ai vécu, mais aussi ce vous avez vécu, ne peut être défait. Nous sommes définitivement des monstres et ceci jusqu'à notre mort. Je ne crois pas que le processus ne puisse être inversé. »

Lui n'y croyait plus du moins. A quoi cela pourrait-il servir ? Espérer pour rien n'apporterait que des souffrances supplémentaires sincèrement. Lui ne voulait plus espérer, il se contentait de survivre et d'attendre que le temps défile. Peut-être qu'au fil des années il trouverait des solutions, mais il n'y croyait plus vraiment. Qui pourrait lui en vouloir d'une telle attitude après tout ? Quand une vie avait été si difficile, on ne demandait que du repos, repos peu facile d'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
 

Je veux être seul ! [PV Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♠ Tout est relatif, seul la Vodka est Absolut
» Elenwë ¤ Tu veux une berceuse ?
» Comment créer un ennemi qui tire et se déplace tout seul ?
» Fiche de présentation HTML qui ne veux pas se poster
» Changer la couleur de fond d'un seul sujet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-