AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Only after disaster can we be resurrected † Rae&Ty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Only after disaster can we be resurrected † Rae&Ty   Ven 13 Mar - 0:20


we are not special  
we are not crap or trash, either. we just
are. we just are, and what happens just happens.
T’as un putain de mal de crâne, en fait ta tête te fait l’impression d’avoir été fracassé au sol puis ouvert en deux. Qu’est-ce qui se passe hein ? Pas moyen de le savoir, ta mémoire est comme obscurcis. Qui est le con ayant osé se mettre devant toi au moment de regarder hein ? Qui est l’enfoiré qui t’a bouché la vue, les sens, la mémoire en somme ? Aucune idée non plus. Là faut avouer que ça commence à être vachement frustrant ! Bon aller, tu te redresse quand même, avec peine, mais t’encaisse, t’es un homme, un vrai. Ok, tu gémis un peu, presque discrètement, avec de la chance t’es tout seul dans ta galère, mais en même temps, ce serait un peu nul de te retrouver tout seul non ? Un peu. Tu grognes quand même, te frottes la tête, mais t’as à peine le temps de te mettre sur pied, que tu réalises que tu n’iras pas bien loin. Si tes bras sont libres, t’as une jambe de coincé sous un truc. Pesant. « Bordel.. » C’est quoi ? Un respirateur ? Une machine pour prendre le pouls ? T’en sais absolument rien, tu n’es pas médecin toi merde ! Tu n’y connais rien en machine d’hôpital, tu sais seulement en reconnaitre une, peu importe sa fonction, quand tu en as une de coincée sur la jambe. Ce qui te ramène à un autre souci : là où tu trouves.

On ne peut pas dire que l’éclairage soit flatteur dans le coin, il fait sombre, après vrai que c’est encore la nuit, mais franchement le décorateur aurait pu faire un effort. Tout tombe en ruine dans le coin, il y a même une vieille carcasse de lit plus loin dans la pièce, c’est quoi d’ailleurs cet endroit ? Une chambre ? Tu ne sais pas trop, t’as trop mal à la tête, mais y’a un machin qui bouge au sol. Il gronde aussi, bah voilà, t’es pas tout seul dans ta merde. Il ne reste qu’à voir si c’est un allié ou un ennemi et déjà tu cherches de quoi te défendre. Pas que tu te considères comme faible, être humain c’est le bien, mais avec toutes les saloperies qui rampent sur terre de nos jours, vaut mieux que tu sois préparé au pire. Tu récupères donc un bout de verre, parce qu’il y en a une tonne qui trainent au sol. T’as tout juste le temps de le serrer dans ta main, parce que te pencher pour ramasser le verre ça amplifie ta migraine, que tu pousses un grognement. La chose se retourne et là, tu figes un instant, avant d’éclater de rire devant la gueule d’ahuris de Rae. Tu le connais ce con, vous bossez au même endroit, merde vous êtes potes depuis le temps. Alors tu laisses tomber le verre et tu t’approches d’un pas un peu hésitant. Il a mal à la tête aussi ce con ? « Yo Rae, dit moi que tu dégustes aussi, connard ! » Tu ne réfléchis pas un seul instant avant de te pencher au-dessus de lui, tu lui tends la main en souriant, puis la douleur revient et tu grimaces tout en le hissant sur ses pieds. « Bon dieu, ma tête va exploser ! » Tu poses même ta main libre sur ta tempe, mais bientôt elle glisse plus bas, contre ton pendentif, pour s’assurer que ta croix est toujours là, ta médailles aussi. Elles veillent sur toi, mais là elles ne sont pas très efficace, cochonnerie. « Ont es où hein ?»
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Only after disaster can we be resurrected † Rae&Ty   Ven 13 Mar - 13:26

Je sens de la lumière m'aveugler les pupilles alors que je n'ai même pas les yeux ouverts. D'une main engourdie, je tente de me protéger en la portant comme une visière mais mon bras est trop lourd et retombe sur le sol tiède. Alors, je rampe un peu et sens que mon visage est replongé dans une espèce d'obscurité. J'entends des grognements derrière moi, quelqu'un qui se plaint. C'est quoi cette histoire ? J'ouvre alors les yeux d'un coup et les referme aussitôt. Et petit à petit, je cligne pour enfin les ouvrir sans être complètement aveugle. Ça doit être comme ça après l'hibernation, j'en suis sûr ! Je regarde devant moi. Un mur capitonné qui se déchire en longs lambeaux, une porte griffée et dégondée. C'est quoi cet endroit ? Je me tourne du mieux que je peux, je me sens engourdis totalement, et je vois Tybalt qui éclate de rire en croisant mon regard. « Rigole enfoiré ! » Puis il s'approche de moi, me tend la main mais se ravise. Il déguste lui ! D'un côté, si j'enlève l'engourdissement, ça devrait aller. Mais est-ce possible de soulever tout mon poids pour me lever ? C'est une autre question ça ... Ty pose encore la question primordiale. Où est-ce qu'on se trouve ? Et pourquoi on est là tous les deux ? Je ne me rappelle pas de la veille. Est-on seulement le matin ? Je glisse encore un peu au sol pour me rapprocher de mon collègue. Ouais bon ... on peut dire qu'on est ami depuis le temps, c'est clair. En fait je n'en sais rien, mais on est certainement pas en prison avec une porte ouverte. Et tous ces trucs par terre. Je tourne la tête de tous les côtés. Un lit avec un matelas crevé, pas de fenêtre. Alors elle vient d'où cette foutue lumière ?! Y'a rien d'autre dans cette pièce. Ah si .. Ty est coincé sous une machine. C'est quoi ça ? Un truc pour respirer il me semble. « Dans un putain d'asile ! » C'est la première chose qui me vient à l'esprit. Puis, machinalement « Faut qu'on se tire de là ! » Mais lui avec son mal de crâne, et moi tout engourdi ça va pas le faire. J'ai l'impression d'avoir hiberné et pourtant je l'ai apprivoisé ce carcajou, il dort que la nuit !

Je me redresse, j'ai mal au dos, mais ça va. Mes bras portent encore mon poids. Je laisse mes jambes glisser vers moi et m'assois dessus. Plus qu'à me lever. Mais une fois fait, je tangue et m'accroche dangereusement à la porte. Je regarde Ty. Ma vision tremble. Je sens que je vais retomber et ferme les yeux en attendant que ça s'arrête. J'attends. Deux minutes, trois minutes ? Je n'ai pas l'heure. « Bon aller, faut te lever toi aussi. » Je reviens vers lui, l'aide à pousser la machine qui disparait vers le mur dans un sale bruit métallique à vous glacer le sang. Ty est encore au sol, mais il va pouvoir se lever, je le sais. Pendant ce temps, je regarde à travers la porte. C'est désert ici. Qu'est-ce qu'on fout là ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Only after disaster can we be resurrected † Rae&Ty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-