AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « L'invité surprise » Isàk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: « L'invité surprise » Isàk   Mer 8 Avr - 10:42

L'invité surprise

Isàk & Seraphina

La matinée avait filé à une vitesse incroyable. Seraphina était en route pour un rendez-vous avec l'une de ses clientes. Car si la jeune femme était désormais une daybreaker, elle n'en restait pas moins une architecte d'intérieur. Il fallait bien gagner sa croûte dans ce monde bancal. Ses talons martelaient le pavé de façon bruyante. La blonde était parfaitement apprêtée comme à son habitude. Elle faisait toujours attention aux détails ainsi ses cheveux formaient de parfaites boucles. Son maquillage était irréprochable et son air parfaitement inexpressif. A vrai dire la daybreaker semblait pensive. En effet, elle avait dû refuser la proposition de rendez-vous de son très cher ami Isàk. Ce n'était pas par plaisir, simplement que le business avait pris le dessus cette fois ci. Elle le verrait bientôt, c'était certain.

Son rendez-vous d'affaire était fixé dans un restaurant de Bourbon Street. L'architecte était la première arrivée. Pour bien faire, à peine assise, elle commanda au serveur une bouteille de vin blanc français. Elle posa ensuite ses mains contre la table, jetant des œillades impatientes vers la porte d'entrée. Sa cliente était en retard et on voyait déjà des signes d'agacement se manifester chez la daybreaker. Ses ongles tapotaient contre le bois tandis qu'un soupir passait la barrière de ses lèvres. La rigueur était une chose à laquelle la blonde tenait tout particulièrement. De ce fait, elle n'aimait pas qu'on la fasse attendre, ce qui semblait logique quand on y réfléchissait. Bientôt, une brune rondelette s'avança à sa table. La daybreaker se redressa dans un sourire parfaitement maîtrisé.

« Je suis désolée pour ce léger retard Miss Wilson. » s'excusa la femme qui semblait essoufflée.
« Je vous en prie Madame Gauthier, asseyez vous je nous ai commandé du vin. » dit la blonde qui fouillait déjà dans son sac à main pour en sortir un dossier.

La petite dame prit alors place face à Seraphina. Elle avait le visage rougi et semblait réellement contrariée. Le serveur blond débarqua aussitôt, comme s'il avait guetté l'arrivée de la convive depuis tout ce temps. Il fit goûter le vin à la daybreaker après en avoir détaillé les arômes. « Très bien. » affirma-t-elle tandis que l'homme remplissait déjà le verre de madame Gauthier. Mais cette dernière se contenta de vider son gobelet d'eau d'une traite. La femme en question était une cliente régulière de Seraphina. Elle paraissait maladroite d’apparence, pourtant elle avait su tirer son épingle du jeu et était à la tête d'une agence immobilière. Agence qui était sur le point d'être totalement revue par le cabinet dans lequel Wilson travaillait. C'était la troisième fois que ces deux là avaient rendez-vous et Seraphina espérait bien clore le dossier au cours de ce repas.

Estimant que sa cliente avait largement eu le temps de se remettre de son retard -chose assez ironique- l'architecte ouvrit son dossier. Elle en sortit une feuille sur laquelle des plans étaient dessinés. Mais c'est à ce moment précis qu'on vint leur apporter la carte. La blonde retint un soupir d'agacement et remercia le serveur d'un ton amer. Allait-elle pouvoir parler affaire ? Après tout ce n'était pas un repas amical, loin de là. La goutte d'eau fut lorsque madame Gauthier se releva, indiquant qu'elle devait se rendre aux sanitaires. Le sourire de Seraphina ressemblait désormais plus à une grimace qu'autre chose. Elle regarda alors son rendez-vous s'éloigner sans prêter attention à l'homme qui venait de pénétrer dans le restaurant. Pourtant il était loin de lui être inconnu.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: « L'invité surprise » Isàk   Mer 8 Avr - 20:17


Mr Brightside
Seraphina & Isàk


Puissance vive sur le macadam. Les pas de l'individu martelaient le sol d'une prestance crue ; que chaque foulée peigne son empreinte sur l'asphalte et à jamais ne demeure. L'ennui avait rongé ses flancs, envahi son cerveau, rogné le moindre ersatz de sa torpeur ; et ainsi Isàk déambulait en ville. Irrité par la moiteur ambiante, cette sérénité factice collant à la peau et suintant par tous les pores citoyens. Las ! Que le barbare se languissait des grandes chevauchées et des sauvageries frustes (n'est pas béotien qui veut). Ce nouveau monde trop policé, épointé par la langue râpeuse des politiciens, ternissait de jour en jour l'intérêt du viking pour ce qui put l'entourer. Ainsi eut-il songé à gommer son ennui en s'enquérant de Seraphina ; mais la bougresse avait refusé l'offre. Attisant derechef l'infâme possessivité du quidam, creusant plus profondément la barre sourcilière ferrant son front blanc, suscitant quelques grommellements perlant à sa lippe sèche. Une irritation guillerette, presque candide, chatouillait ses flancs à mesure qu'il avançait non sans le glas de l'inertie. Porté par son ennui profond, Isàk coula un regard de biais vers le premier perron s'érigeant à sa vue : un restaurant. Ah que la Providence est belle – parfois même désespérante dans son inaptitude à se faire impondérable ; midi sonnait tout juste et l'estomac islandais tonitruait sa fringale. Ainsi poussa-t-il la porte, n'adressa qu'une oeillade crevant le plastron révérencieux du serveur, et s'enquerra d'une table à laquelle il ne prit place. Car sa pupille mordorée accrocha sans préavis la silhouette mille fois familière de Seraphina (ombres scandinaves ; long corps félin surmontant deux jambes interminables et sveltes, cheveux d'or tombant sur ses épaules busquées tel un manteau chrysocale), cloua la concernée au pilori de son agacement, et ne trouva la force de ciller que lorsqu'il put s'approcher d'elle. Sans même une parole engageante, Isàk s'attabla face à son amie comme il siffla entre les dents : « Je souhaiterais prendre rendez-vous pour un tête-à-tête amical. Sortez donc votre agenda. » Vautré dans la fange de la possessivité, le ténébreux n'invoquait ni ton taquin ni raillerie légère dans sa pseudo boutade. Au contraire, son timbre suave alourdi par les reproches tus sonnait comme une injonction. Et de soutenir la foudre striant les pupilles de son vis-à-vis, quand la toisant de son visage fermé, Isàk entérinait malgré lui la jalousie vorace lui écorchant la chair et l'âme. Nulle ambiguïté pourtant ; ce qui les reliait ne se consolidait qu'au béton de leur amitié, mais la peur de l'abandon entaillait avec véhémence les friables fondations.

Peu lui importèrent les raisons avancées par Seraphina aujourd'hui, car il n'y eut aux yeux d'Isàk que le refus alors essuyé, sonnant le glas non de l'humiliation mais du rejet (du moins l'eut-il vécu comme tel, et en cela montrait les crocs avec la pétulance d'un chien de garde). Néanmoins placide et froid, le port altier et le sourire absent, l'homme dessinait les pourtours d'une carrure aussi flegmatique qu'inhospitalière. Ce qui put, sans nul doute, échauffer Seraphina face à tant de goujaterie illégitime. Le sombre jaloux attisa d'avantage sa langue acide lorsqu'un serveur s'approcha de la table : « Monsieur, avez-vous choi.... » « Est-ce qu'on vous a demandé D'APPROCHER ? » Un grognement sourd corroborant la dureté de son regard. Silence poignant. Le pauvre hère déglutit avant de tourner les talons. Et Isàk de s'emparer du verre puis de le porter à la lippe ; savourant les arômes liquoreux sans pour autant se faire connaisseur : il opina du chef, écrivit sur son visage les traits d'une moue approbatrice, gommant au passage les contours de son coup de folie acrimonieuse.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « L'invité surprise » Isàk   Ven 10 Avr - 11:30

L'invité surprise

Isàk & Seraphina

Les premiers signes d'agacement vinrent se peindre sur le visage de Seraphina. La patience était loin de faire partie de ses qualités. Aussi s'occupa-t-elle à se délecter de quelques gorgées de vin. Mais tandis qu'elle reposait son verre, un homme s'invitait à sa table. Sa vision la fit sourire. Isàk. L'un de ses rares amis. La daybreaker se pencha légèrement en avant tout en lançant un regard mesquin à son vis-à-vis « Pourquoi prendre rendez-vous quand le destin vous les impose ? et elle se redressa, faisant un signe de la main mais assieds-toi, vas-y je t'en prie Isàk. » On devina une pointe d'ironie dans le timbre de sa voix. Madame Gauthier lui parut soudainement bien loin. Car quoiqu'elle en dise, elle était ravie d'avoir l'Islandais à sa table. Mais le visage de l'ancien Viking était vide de joie. Oh la blonde n'en  tint pas rigueur, elle le connaissait trop bien pour ça.

Quand le serveur s'approcha de nouveau de leur table, Wilson ne put masquer une pointe d'appréhension. Elle n'eut le temps de rien faire que déjà, son ami envoyait balader l'homme avec un ton aussi sec que désagréable. Seraphina pouffa. Le pauvre garçon ne reviendrait pas les déranger avant un bon moment. « Toujours aussi agréable... Le vin te plait ? C'est moi qui l'ai choisi. » annonça-t-elle d'un petit ton fier. Le repas aurait pu être parfait. La daybreaker aimait tout particulièrement la compagnie de son ami. Elle en oublia presque la raison de son refus. Jusqu'à ce que la raison en question se fasse apercevoir au loin. Aïe. La blonde se mordit la lèvre inférieure. La femme rondouillarde revenait des commodités et Seraphina savait que la confrontation avec son invité serait sûrement explosive. « Isàk mon rendez-vous arrive, laisse moi faire et use de tes talents pour entrer dans mon jeu. » articula la jeune femme avant de prendre une moue triste. Ses yeux se bordèrent bientôt de larmes. Soudainement, la blonde éclata en sanglots. Elle se saisit de sa serviette, feintant d'essuyer ses larmes de crocodiles. « Ce n'est pas possible... Je l'ai vu hier et elle allait beaucoup mieux. » s'exclama-t-elle dans des soubresauts mimés à la perfection. Sa prestation n'aurait surement remporté aucun oscar, mais elle eut le mérite d'attirer l'attention des autres clients.

Madame Gauthier, qui s'était approchée de sa démarche lourde, semblait sincèrement inquiète. Une fois à hauteur de Seraphina en pleure, ses yeux sombres s'attardèrent sur l'Islandais puis sur la blonde. « Que se passe-t-il Miss Wilson ? » interrogea la brune. La daybreaker enfonça un peu plus son visage dans sa serviette de table souillée par son mascara « C'est mon frère, il vient de m'annoncer une terrible nouvelle. Ma mère est très malade et son état s'est empiré. » chouina l’architecte qui espérait vivement au fond d'elle que son manège abusif ait raison de sa cliente. Bien sûr, elle tenait à ce rendez-vous, mais au point où elle en était, le reporter ne serait pas si grave. Et puis de toute façon, si madame Gauthier s'acharnait, Seraphina ne doutait pas qu'Isàk réussirait à l'éloigner. « Oh vous m'en voyez sincèrement désolée.. Vous devriez être auprès d'elle. » déclara la petite voix aiguë de madame Gauthier qui avait l'air de croire désespérément à cette terrible nouvelle. Seraphina quant à elle, n'avait aucuns scrupules à mentir sur des choses qui pourraient sembler graves. La daybreaker était une experte quand il s'agissait de berner son monde. Pour toute réponse, elle hocha frénétiquement la tête. Plus aucunes larmes ne coulaient. Ses yeux étaient désormais parfaitement secs, à l'image de ce qui lui servait de coeur. Elle lança un regard discret à Isàk, c'était à son tour d'entrer en scène.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: « L'invité surprise » Isàk   Dim 12 Avr - 19:06


Mr Brightside
Seraphina & Isàk




« Pourquoi prendre rendez-vous quand le destin vous les impose ? » Ah le destin, engoncé dans les sombres oripeaux des Moires, avait dès lors bon dos. Isàk ne put d'ailleurs se satisfaire de pareille réponse lorsque, encore courroucé du refus de Seraphina, il creusa la pupille féminine de sa cornée féroce. Et quoi que puissent en dire les jacasses médisantes, le Viking et la blonde sulfureuse n'entretenaient de liaison qui ne s'apparenta qu'à de la pure amitié. Les excès jaloux du quidam ne servaient de fondement à aucun sentiment, sinon l'attachement profond qu'il ressentait pour la Daybreaker. Etrange binôme par ailleurs ; l'avocat du Diable lové dans le giron du Gouvernement, et la créature qui s'en faisait gibier. Isàk n'avait jamais songé à la trahir et se targuait même de ne jamais devoir à le faire. Mais soit. En l'instant, l'homme du Nord se contenta de grincer des dents à chacune des palabres de son vis-à-vis, n'avalant que difficilement l'acide qu'elle lui déversait du bout des lèvres. « Toujours aussi agréable... Le vin te plait ? C'est moi qui l'ai choisi. » « Comme un goût de déception. » Regard sombre de connivence. Aucun rictus à ses lèvres sinon la moue inébranlable appelant à la froideur. Mais Seraphina ne s'en trouva nullement ébranlée – probablement coutumière du caractère friable de son ami – et s'arma au contraire d'une placidité belle dans sa pseudo candeur. Elle démolissait le dernier bastion d'Isàk par la simple douceur dont elle irradiait (il eut fallu cependant un être instable comme Isàk pour qualifier les manigances et autres tromperies de Seraphina comme étant clémentes et apaisantes), en lissait les pourtours à grands renforts de battements de cils, ébranlait l'austérité du Viking par quelques éclats de rire. En somme, il aimait à se retrouver en sa compagnie et n'acceptait ainsi aucun refus de la sorte.

Lorsque la jolie blonde fendit sa lippe d'un sourire affable, Isàk ne put que comprendre la trame heurtant sa boite crânienne. C'était le signe avant-coureur de manipulations en devenir, sous l'arceau d'une théâtralité mesurée et d'un jeu d'acteurs cruel. « Isàk mon rendez-vous arrive, laisse moi faire et use de tes talents pour entrer dans mon jeu. » Le sorcier avait ainsi vu juste. Et d'opiner du chef d'une moue entendue, presque débonnaire, comme s'il ne put se plier à refuser l'invitation. Isàk toisa brièvement la future victime (femme aux courbes rondes, dodelinant gauchement sur ses jambes trapues. Une silhouette vigoureuse pour un esprit étrangement exsangue) avant de s'épancher vers une Seraphina en pleurs. Sa main virile caressa l'avant-bras de la jeune femme, lorsque ses traits écrivirent l'illusion d'un chagrin malmené par la culpabilité. « Ce n'est pas possible... Je l'ai vu hier et elle allait beaucoup mieux. » « Ca va aller. » Une consolation sifflée comme une insulte. Isàk pourtant ne se targuait pas de vouloir la conspuer, au contraire. Seulement le Viking ne fut jamais habitué par l'apanage du réconfort et s'en retrouvait maladroit lorsqu'il devait se plier à l'exercice. Ainsi se contenta-t-il de sceller les lèvres et de frotter vigoureusement l'avant-bras de Seraphina. « Que se passe-t-il Miss Wilson ? » Ah cette voix. Délirante de compassion, comme une gentillesse poisseuse à la fois appréciable et irritante. Isàk s'escrima néanmoins à tourner vers l'intruse son regard vif, empli d'une humidité factice. « C'est mon frère, il vient de m'annoncer une terrible nouvelle. Ma mère est très malade et son état s'est empiré. » Quel jeu d'actrice remarquable. Le sorcier dut se faire violence pour ne pas fendre sa lippe d'un rictus satisfait, et s'engagea au contraire à tordre son visage de chagrin. Une idée néanmoins, un peu rustre, un peu revancharde, lui traversa derechef  l'esprit : user de sa mesquinerie afin de riposter à l'attitude inappropriée de Seraphina, quant à leur rendez-vous annulé. Une simple taquinerie cependant, qu'il savourerait non sans délectation. « Oh vous m'en voyez sincèrement désolée.. Vous devriez être auprès d'elle. » « Non, ce n'est rien. » Inflexion faussement détrempée dans la voix. « On a du simplement... » L'homme feignit la suffocation contrôlée avant d'enfoncer sa tête dans le creux de ses mains tremblantes. « … l'amputer d'une jambe. Pauvre maman. » « … De... l'amputer ? » Au regard horrifié de Madame Gauthier, Isàk se redressa soudain comme il regagna en austérité. Troquant son chagrin factice contre un sombre faciès. « Et non sans douleur, une véritable boucherie. La petite vérole. » « La variole ? » Regard aussi dubitatif qu'effrayé, la cliente toisa Seraphina estomaquée. « Je croyais qu'elle avait été éradiquée. » « Ah. Oui. Ou peut-être s'agit-il de la peste. » « Pardon ? » Pas peu fier du trouble qu'il semait en l'esprit de l'intruse et de la passable gêne dans laquelle il engonçait son amie, Isàk coula sur cette dernière un regard aussi défiant que complice. Ou comment la sommer de se dépêtrer seule de cette situation lorsque Madame Gauthier commençait à comprendre la dérision dont elle était la cible.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « L'invité surprise » Isàk   Mer 15 Avr - 10:00

L'invité surprise

Isàk & Seraphina

C'était là du bien mauvais théâtre. Seraphina espérait que ce cher Isàk irait dans son sens. Car depuis qu'il était arrivé, son ami n'avait pas décroché un sourire. Son visage était resté totalement fermé. La daybreaker en avait l'habitude et de toute façon, l'arrivée de sa cliente avait balayé toutes tentatives d'explications. Tandis que la blonde s'appliquait à garder les marques d'un chagrin profond sur son visage, elle fut satisfaite de constater que son vis-à-vis en faisait de même. Mais la réjouissance fut de courte durée lorsqu'on commença à parler d'amputation. Quelques clients aux oreilles vagabondes semblèrent horrifiés. Certains reposèrent même leur fourchette. Seraphina quant à elle, releva son regard azuréen sur son ami. Qu'était-il entrain d'inventer là ? L'histoire ne tiendrait jamais la route ! Pourtant la daybreaker hocha fébrilement la tête. Elle n'était pas du genre à perdre la face. Elle savait aussi que Madame Gauthier, malgré son apparence peu gracieuse, était loin d'être stupide. Seraphina, qui sentait le regard d'Isàk sur elle, ne lui accorda aucune attention. Dans d'autres circonstances, elle aurait trouvé ça hilarant et l'aurait félicité pour tant d'imagination. Mais il s'agissait là d'un gros contrat que l’architecte ne voulait pas perdre. « Oh le pauvre fou, le chagrin lui fait dire n'importe quoi... » sur ces mots, la blonde prit un malin plaisir à écraser le pied du viking de son talon aiguille.

Le fourbe allait tout faire rater. La daybreaker n'était pas dupe. Elle avait deviné que cette petite plaisanterie n'avait pour but que de lui faire payer. Elle oubliait parfois à quel point son ami pour être une vipère. Mais n'était-ce pas ce qui faisait son charme ? Les yeux accusateurs de Madame Gauthier ne quittaient pas Seraphina. Cette dernière prit l'initiative de se lever. « C'est affreux, terrible. La pauvre était victime d'une gangrène et... » et voilà qu'elle éclatait de nouveau en sanglots. Mais la daybreaker était parfaitement consciente que les blagues les plus courtes étaient les meilleures. Elle se releva pour faire face à sa cliente qu'elle dépassait d'une tête. Elle posa une main sur son épaule carrée, lui lançant un regard de chien battu. Son autre main serrait un mouchoir trempé de larmes factices. « Je crois que nous allons devoir reporter notre rendez-vous... Nous allons partir toute de suite. » et sur ces mots, elle lança un regard des plus sombres à Isàk. « Je vois, je vois. Nous en reparlons Miss Wilson. Et je ne sais pas ce qu'a votre frère, mais vous avez une famille bien étrange. Bon courage à votre mère. » et de ses petits yeux marrons, madame Gauthier toisa Isàk. La daybreaker espérait qu'il ne riposterait pas en lui arrachant les globes oculaires de sa fourchette. Sa voix était moins aiguë et beaucoup plus suspicieuse. Sans prendre la peine de saluer l'Islandais, madame Gauthier entreprit de sortir du restaurant. Seraphina la regarda partir de sa démarche gauche avant de se tourner vers Isàk. Toujours debout, la jeune femme vint poser ses poings sur ses hanches.

« Mon maquillage est ruiné... dit-elle alors qu'elle semblait réellement navrée Isàk, je te remercie de ta participation, vraiment. » malgré ce dénouement quelque peu houleux, la blonde ne doutait pas qu'elle arriverait à arranger la situation avec sa cliente. Après tout, n'était-elle pas parvenue à usurper l'identité de sa jumelle durant des années ? N'avait-elle pas fait enfermer son père pour un meurtre qu'elle avait commis ? Seraphina était une menteuse professionnelle et savait se dépêtrer de n'importe quelle situation. Les badauds autour d'eux continuaient de les fixer. Ils semblaient scandalisés. La daybreaker les toisa du regard. « Qu'est-ce vous avez vous ? Mêlez vous de vos affaires, sales fouines ! » la voix n'était pas douce mais hargneuse. On aurait dit un serpent crachant son venin. Les moins téméraires détournèrent les yeux tandis que d'autres marmonnaient. Le regard cristallin de Seraphina s'attarda de nouveau sur son ami. « Puis-je t'inviter dans un restaurant avec un peu plus de standing ? Je pense qu'on a assez donné de notre personne ici. » ça c'était le moins que l'on puisse dire.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: « L'invité surprise » Isàk   Mer 20 Mai - 11:41

Il accueillit de ses lèvres pincées l'hospitalité agile d'un talon aiguille planté dans son pied, sans s'insurger de sa fourbe vendetta puisqu'il mérita bien pareil traitement, mais logeant tout de même dans l'arceau de la pupille féminine un éclair désapprobateur. Tuant le gémissement involontaire éclos de sa douleur – et diable qu'avaient-elle toutes à se percher sur de hauts escarpins, désireuses de défier la gravité alors que leurs chevilles narguaient éhontément le ciel tout en se tordant gauchement vers le sol – Isàk serra la mâchoire avec la force du déplaisir, quelques débris de glace éclatant dans ses pupilles brunes.  « Oh le pauvre fou, le chagrin lui fait dire n'importe quoi... »  Le concerné étira ses lèvres péniblement, d'un rictus offrant toute la férocité et les menaces distillées à la commissure. Ce sourire hypocrite, vil et revanchard n'avait rien d'amusé sinon de patibulaire, tandis qu'il imagina sans peine la jolie blonde auréolée d'un halo rouge sang. Cette jolie gueule de séraphin, à qui l'on donnerait Odin sans confession, candide et chagrinée. Un entrelacs d'épines cerclant sa tête, qu'il aurait aimé appuyer de sa paume pour mieux enfoncer les ronces dans ce front trop blanc. Isàk se jugula à grand peine. Et l'autre ventripotente au corps mou et au double menton tremblotant de surenchérir encore, toisant le Viking d'une oeillade effarée, de pointer du doigt la bizarrerie de ce très cher frère. « Je vois, je vois. Nous en reparlons Miss Wilson. Et je ne sais pas ce qu'a votre frère, mais vous avez une famille bien étrange. Bon courage à votre mère. » « Merci. » Le remerciement explosa sur ses lèvres d'un ton agressif. Poussé, surfait, sifflé d'une rare acerbité. Isàk la toisa à peine se lever, roula ses yeux fauves vers le plafond, puis coula son regard inquisiteur sur Seraphina dont la moue chagrinée venait de s'estomper au profit de traits plus las. Ses petits poings posés sur ses hanches appuyaient sa désapprobation, quoique ce corps fluet n'invoqua chez le perturbateur aucun émoi timoré. Au contraire, Isàk soutint son regard tandis qu'il fut la cible légitime de ses remontrances. Seraphina, irritée d'avoir perdu un opulent poisson – aucune référence volontaire à l'embonpoint de la pauvre dame – houspilla son ami d'une colère molle. Isàk grogna quelque peu, retroussant brièvement sa lèvre menue sur sa canine. « Isàk, je te remercie de ta participation, vraiment. » « Il fallait bien. Sinon elle serait encore là. » Un égotisme cristallisé suintait à chacune de ses syllabes, tant le sorcier revendiquait sa place première auprès de Seraphina. L'idée de devoir passer après ce rendez-vous d'affaires lui avait paru tant insupportable, qu'il avait fait fi des attentes et espérances de son amie. Quelques grognements et menaces plus tard, la jeune femme s'enquit enfin du bien être d'Isàk, l'invitant à se restaurer ailleurs.  « Puis-je t'inviter dans un restaurant avec un peu plus de standing ? Je pense qu'on a assez donné de notre personne ici. » « Si tu m'invites, allons-y. Tu me dois bien ça. » Il se leva d'une prestance brute, sourire amusé ourlant sa lippe. Et tandis qu'il passait le seuil du restaurant d'un pas indolent, se gargarisa d'une énième insolence : « Honnêtement, tu t'amuseras bien plus en ma compagnie qu'en la sienne. Enfin j'ose espérer. » Un reproche en filigrane explosa sur sa lèvre, d'un ton gourmand et répréhensible. Isàk bien sûr lui faisait parvenir une fois encore son mécontentement quant au fait d'avoir été mis dans l'ombre de la cliente.

Tous deux vinrent errer dans la poussiéreuse ruelle, la mélodie d'un orgue de Barbarie heurtant mélodieusement leurs oreilles (quel curieux nom que celui-ci, pensa alors Isàk non sans se souvenir que son propre peuple avait hérité de l'épithète « barbare » auprès des civilisations qu'ils pillèrent. Quoiqu'ils avaient été tout autant mélodieux dans le timbre lourd et métallique des haches fendant les crânes. Litanie belle et mortifère), quand la pupille masculine accrocha brièvement une magnifique femme aux cheveux flavescents croisant leur chemin. « Et le prochain coup de talon dans le pied te vaudra un couteau à viande dans la main. Il ne manquerait plus que je claudique. Aucune femme ne veut d'un estropié. » souffla-t-il d'un timbre mi-amusé mi-rembruni.
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « L'invité surprise » Isàk   Mar 26 Mai - 11:12

L'invité surprise

Isàk & Seraphina

Son ami était insupportable et Seraphina le savait bien. Pourtant, à chaque fois qu'ils se rencontraient, la jeune femme avait l'impression que cela empirait. Mais pour la daybreaker, Isàk n'était qu'un vieux grincheux. Presque aussi grincheux qu'elle. Et leurs défauts faisaient leurs points communs. Leur humour douteux se fondait dans la foule, sous les regards -bien souvent outrés- des badauds. Aujourd'hui encore, le duo infernal avait donné une représentation. Tout ceci dans une improvisation totale. Ils s'étaient donné la réplique, tournant en bourrique cette pauvre madame Gauthier qui s'en était allée fâchée. Au grand damne de Seraphina qui écoutait Isàk se justifier. Soupirant d'agacement, elle roulait des yeux. Bien sûr que s'il n'avait rien fait elle serait encore là. Mais c'était, à la base, le but de la manœuvre, qu'elle reste. « Il ne t'ai pas venu à l'esprit que c'était le but, qu'elle reste ? Je te jure Isàk... » dit-elle avec un ton désespéré. Si la daybreaker avait dû un jour avoir un fils, sûrement que son ami en aurait été la représentation parfaite.

Ce genre de situation, la blonde avait pris l'habitude de les vivre. Ainsi il avait été facile pour elle de passer du coq à l'âne. Isàk accepta son invitation et se releva en souriant. L'insolence avait marqué ses traits. La daybreaker ne savait même plus si elle les avait un jour quitté d'ailleurs. La jeune femme laissa le brun prendre la direction de la sortie. Et après avoir laissé un billet sur la table, elle lui emboîta le pas. Seraphina essuya une nouvelle remarque qui avait des allures de reproches. La blonde tourna légèrement la tête vers son ami. Elle souriait et semblait réellement amusée. « Oui Isàk, je sais. C'est bien connu, ton humour n'a d'égal que ton insolence. Alors je n'ai rien à craindre. » répliqua la jeune femme, toujours souriante.

Les deux amis déambulaient dans la moiteur de la ville. Isàk fut surpris à détailler une jeune femme croisant leur route. En y réfléchissant, Seraphina ne l'avait jamais vu en compagnie d'une femme. Si ce n'est bien sûr celle qu'il gardait jalousement enfermée dans sa demeure. Comme une princesse dans la tour d'un fou. Mais la daybreaker ne pensait pas que son ami était fou, loin de là. Elle n'éprouvait à son égard qu'une grande compassion. La voix de l'ancien barbare la fit cligner des yeux. « Un couteau, une cuillère. Tu devrais peut-être revoir tes instruments de torture Isàk. Ça ne se fait plus. L'arme blanche est démodée. » assura la blonde avec sérieux.

Sa marche semblait de plus en plus pénible. On aurait pu croire que ses hauts talons en étaient la cause. Pourtant il n'en était rien. Ses cernes étaient habilement masqués par du fond de teint hors de prix mais ses joues restaient creusées. La daybreaker avait faim. Terriblement faim. Et ce n'était pas un repas hors de prix qui arrangeait ça. Respirant profondément, la jeune femme tentait de ne rien laisser voir de son mal-être actuel. « J'ai des techniques beaucoup plus évoluées. » reprit-elle, presque à bout de souffle. Dans un sourire, ses doigts vinrent effleurer la main de son ami. Pendant une demi-seconde, ce contact lui permis de lui voler quelques birbes de son énergie. Oh c'était à peine détectable. Au pire Isàk aurait une drôle d'impression pendant une seconde tout au plus. La daybreaker quant à elle, ressentit une vive chaleur. Ce bref contact eut le même effet qu'une grande inspiration. Ses yeux scrutaient les horizons et chaque passant qu'ils croisaient devenaient un repas potentiel. « Mais tu ne ferais pas un bon cobaye. » conclu-t-elle sur le ton de la conversation.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

« L'invité surprise » Isàk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bonjour chers invités
» Mini pack surprise
» Comment modifier utilisateur/invisible/invité + supprimer moteur de recherche
» Afficher un forum pour les invités, mais pas aux membres
» Comment interdir les invités de poster un message/sujet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-