AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Like The Shadows {Judicaëlle/Ewan}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Masculin
↳ Nombre de messages : 616
↳ Points : 97
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Like The Shadows {Judicaëlle/Ewan}   Lun 15 Oct - 13:02

Citation :
« Like the shadows cover me
You're behind me once again
Rising from my ecstasy
Rising from my pain
Like the shadows follow me
You can wash my steps away
Not the one I want to be
But still somehow the same
»

    Lumières aveuglantes, vous tirant vers l'incompréhension. Vous ferez les frais d'hallucinations palpitantes aux mauvaises intentions. Ténèbres enfouies au cœur de la Grosse Pomme, vous engouffrant dans une folie sans fin. Pleine lune dont l'éclat de son état naturel laisse apercevoir vos ombres, devenant maîtres de vous-mêmes. Judicaëlle et Ewan, vos ombres semblent avoir décidé de s'allier contre vous alors que vous vous baladiez dans le parc à la nuit tombée, sans vous douter de ce qui vous attendait. Chimères ou réalité ? Perplexes, votre âme sera engloutie dans un tourbillon de doutes, de malentendus. Vos secrets défileront sous vos yeux, formant un parfait diaporama dévoilant maladroitement vos complexes et mauvaises habitudes. Votre compagnon d'infortune découvre ainsi ce que vous auriez bien voulu contenir pour vous... Le but étant de vous intimider, de vous effrayer, de vous laisser à nu. Les masques tombent, les visages ne sont plus qu'une couche de marbre. Alors, avez-vous caché quelques cadavres dans vos placards, ou avez-vous la conscience tranquille ?
Ordre De Passage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t1-contexte

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Like The Shadows {Judicaëlle/Ewan}   Mar 16 Oct - 20:55




Like the Shadows
We Are Prisonners

Ewan & Lawrence }


Nuit belle nuit. Pour une fois on aperçoit quelques étoiles. Il faut avouer que c'est rare. Pourtant une odeur de pluie vient chatouiller mes narines. J'avance dans la nuits. Le nuit est saisissant, on sent l'hiver tout proche. Dans une mois et demi il sera là et il nous glacera en plus que l'automne ne peut déjà le faire. Je resserre ma veste sur moi, je regrette de ne pas avoir de gants, mes mains gèlent complètement. J'enfouis mon visage dans mon écharpe sombre en laine. Je fourre au final mes mains endolories dans mes poches. On n'attend que le bruit de mes talons résonner dans la rue. Brooklyn est vide totalement vide. Je marche sans savoir pourquoi je marche, une pulsion, une envie, à défaut d'aller galoper à cheval par une heure tardive, je marche. Je respire, l'air est plus pollué que jamais, cette ville est un microbe à elle toute seule, pourtant je continue d'y habiter, par défaut, par mission, par devoir. Comment cette ville que j'affectionnais tant à pu devenir le centre d'un carnage. Le lieu de résidence des ténèbres ? Je me pose toujours et encore cette même question.

J'arrive sur les bords de l'Hudson. Il se jette dans l'Océan Atlantique Nord, glacial. L'air froid me fait penser à Titanic, mais voyons, je n'ai rien d'une Rose.. Je ne sais plus son nom. Pue importe, ce n'est pas parce que l'eau est proche de moi, qu'il y a une balustrade qu'un Jack viendra me sauver. Tu rêves trop Judicaëlle. Stupide, voilà ce que ma pensée est. Je souris avant de tourner le dos à l'eau. Je quitte rapidement Brooklyn. Je croise des gens, personnes ne me reconnait et je préfère. La fille du producteur des jeux, je ne pouvais pas plus mal tomber. Ma mère - mon portrait craché - est sur toute les affiches ou écrans de pub. Elle fait partie de la propagande. Souriez vous êtes tués. C'est ce qu'elle devrait dire à la télé ou dans ses film débile. Certes ce talent pour la comédie il vient d'elle mais je ne veux pas être sa fille, comme je ne veux pas être la fille du gouvernement chérie. La protégée d'un monde meurtrier. La faucheuse dans toute sa splendeur.

Je marche à vive allure, mes pensées m'énervant, pourquoi broyer du noir ? Je suis déjà en train d'essayer de pourrir ce jeu, mes parents.. cette ville. Elle me manquera surement mais pourquoi ne pas lui dire adieu maintenant et oublier qu'on vit avec elle tous les jours ? Dur décision. Je le ferais plus tard, je suis attachée à NY. Je me retrouve dans Staten Island. Pourquoi ? Ne me demandez pas, je n'en ai pas la moindre idée. Le destin. La karma. La vie. Bref croyez en ce que vous voulez moi je pensais que c'est le pure fruit du hasard. Les jardins botaniques sont fermés à cette heure et pourtant je prend la direction de ce parc. J'ai une impression bizarre, comme si je devais m'y rendre, je me sens presque poussée.. Je me retourne mais personne, le reflet de mon ombre par les lampadaires sur le trottoir. J'avance.. Oui les portes sont bien fermés, il est tard il faut dire, pas un chat dans la rue où je me trouve, mais je me sens observée. C'est fortement désagréable. Je lève les aux yeux ciel, voyant une boule argenté briller presque de mille feu, la lune.

Je fais le tour pour escalader une barrière, pas d'alarmes et tant mieux. Je suis une impression en moi, je ne sais pas, je pourrais pas expliquer mais j'avance sans savoir pourquoi je ressens le besoin d'y aller, presque comme si je dépendais de cette envie. J'exécute, j'ai l'impression de ne plus réellement maîtriser mon corps. Pourtant je suis conscience, cauchemar ? Rêve ? ou encore un truc inexpliqué ? Je me stoppe sur l'herbe, un endroit plutôt calme.. des arbres.. des fleurs.. Je regarde tout autour de moi. La dernière fois que je suis venue ici je devais avoir seulement quelques années. En primaire, visite scolaire. Je n'y ai jamais remit les pieds. C'est pratiquement tout comme dans mon souvenirs. J'entends des pas, je me retourne et je distingue clairement une ombre grâce à la pleine lune.. Un homme, mais je ne vois pas encore son visage. Un gardien surement..

- Désolée.. Je sais que je ne devrais pas être là.. encore quelques instants..




Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Like The Shadows {Judicaëlle/Ewan}   Mar 23 Oct - 16:10

La lune se reflète sur les hautes tours de verres, faisant ainsi de la ville un panorama presque aveuglant. En pleine nuit, c’est étrange de se retrouver ainsi, face à un mur de lumière. Ewan cligne des yeux comme en plein jour lorsque ses yeux se posent involontairement sur les fenêtres reluisantes de ces hauts gratte-ciels engoncés dans leur importance. Il tourne les yeux à droite et à gauche. Tout est calme. Bien trop calme peut-être. Si on se fie au dicton, la tempête est proche et Ewan n’est pas un grand fan de ce genre de perturbations atmosphériques. Aux abois, il se sent traqué dans cette rue sombre. La peur du noir pourtant, ce n’est plus d’actualité mais derrière lui il sent que quelque chose se trame. Et pas à son avantage. Il va en voir de toutes les couleurs ce soir ou bien son cerveau est en train de lui jouer des tours. Il faut avouer que son imagination a toujours été débordante : depuis qu’il est gamin on lui répète qu’il finira par croire à tout ce qui lui passe par la tête tellement il vit dans son monde à lui. Tranquille. Il ne dérange personne mais gare à celui qui voudrait en savoir plus. Il garde précieusement tous ses secrets notamment quant à son passé. Il ne veut pas qu’on sache qui il est réellement. Et personne ne le saura. Il baisse les yeux sur ses chaussures et compte les pas sans regarder où il va : « 1,2,3,… » dans sa tête le compte s’égrène lentement. Lentement mais sûrement. Et il pense qu’à chaque pas qu’il fait, un de moins sera à faire. Logique implacable Sherlock mais étrangement cette évidence le fait sourire. Tout le monde s’en fiche et il n’est pas sûr que quelqu’un y ait réellement pensé un jour.

Soudain, il relève les yeux et autour de lui il ne reconnaît plus rien. Un paysage étrange s’étale devant lui. Perdu ? Bizarre… il n’y avait qu’une seule route et, de toute manière, il peut la faire les yeux fermés tellement cette partie de la ville lui est familière. L’improbabilité d’un lieu inconnu le laisse perplexe et quelque peu pantois. Il s’attarde à observer l’endroit avec circonspection, s’attendant à une évidente supercherie. Il se doute d’un jeu de sorcier mais malheureusement il n’est pas en mesure de le prouver. Et tant que celui qui lui joue cette farce ne voudra pas arrêter, il est condamné à rester dans son jeu sordide. Autant faire contre mauvaise fortune bon cœur. Le voilà qu’il s’engage dans le petit parc : des fleurs, des arbres. Un terrain de jeu dirait-on. Inconnu au bataillon d’ailleurs. Ewan se surprend à se souvenir de son enfance passé dans des parcs comme celui-ci : une époque révolue, bien trop loin. Et il faut avouer qu’elle n’a pas durer bien longtemps. Leur truc à eux c’était la fuite, pas la sédentarité. Soudain, devant lui, il distingue une ombre qui bouge. Ne tentant pas de se cacher, il s’avance et entends alors une voix féminine, gênée. Comprenant tout de suite qu’elle le prend pour un gardien ou autre, il s’avance un peu plus, là où l’ombre de la ramure de l’arbre sous lequel il était ne puisse plus dissimuler ses traits. Autant se montrer « au grand jour » s’il pouvait appeler cela ainsi :

« Non non ne t’inquiète pas, je ne suis pas un gardien ou quoi que ce soit d’autres… Mais je ne connais pas cet endroit, je vois que je ne suis pas le seul… »

Il marque une pause afin de regarder une nouvelle fois autour de lui, histoire d’être sûr que ce qu’il dit est vrai. Mais décidément non il n’est jamais venu ici :

« je ne veux pas être indiscret mais… qu’est-ce tu fais ici ? Enfin plutôt comment es-tu arrivé ici ? Je crois qu’on est en train de nous jouer un sale tour… »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Like The Shadows {Judicaëlle/Ewan}   Jeu 22 Nov - 21:28

à archiver svp ♥
Revenir en haut Aller en bas
 

Like The Shadows {Judicaëlle/Ewan}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je te souhaite à mon pire ennemi {Judicaëlle/Ewan}
» Dark Shadows
» Transformers The Ride 3D
» Shut up Ewan.
» L'Alternatif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-