AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Queen of Suburbia [Ruby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Queen of Suburbia [Ruby]   Sam 18 Avr - 12:28

« Ah, tu penses vraiment ? Demanda le gamin.

-Je peux te l'assurer, répondit Nikolaas. Regarde donc! »

Tandis que le gamin se retournait, Nikolaas le poussa doucement vers la gauche afin qu'une voiture filant à toute vitesse ne le fauche pas. Il posa sa main sur la poitrine du jeune homme et glissa imperceptiblement ses doigts dans la poche qui se trouvait au niveau de son cœur avant d'en retirer un joli collier doré qu'il cacha bientôt dans la sienne. Lorsque le gamin se retourna, Nikolaas lui adressait un grand sourire, comme s'il ne s'était rien passé.

« Je ne vois rien. » répondit le gamin d'une voix boudeuse.

« C'est parce que tu n'es pas assez rapide. Entraine-toi de temps à autre et reviens me voir ensuite, je suis sûr que tu as un grand potentiel. » répondit Nikolaas en tournant les talons.

« Attends ! » l'arrêta le gamin. « Comment je fais pour te retrouver. »

Nikolaas se retourna, lui jetant un regard mystérieux.

« Tu me trouveras quand le moment sera venu. »


Le jeune homme n'eut pas le temps de donner la moindre réponse de plus que Nikolaas s'était déjà fondu dans la foule, telle cette ombre passagère qui s'allonge quand un nuage passe brièvement devant le soleil. On aurait dit qu'il n'avait jamais existé.
Pressant le pas sans donner le moindre indice sur l'action qu'il venait de réaliser, le chapardeur gagna les rues de l'Ouest de la ville. Une horloge sonna quelque part, tonnant sept coups furieux et indiscutables. Sept heures. Avec un peu de chance les clients ne se presseraient pas tout de suite au cabaret et Nikolaas aurait le temps d'entrevoir la patronne.

Il finit par pénétrer dans la rue du Masquerade et constata avec soulagement que les portes s'ouvraient à peine, laissant pénétrer de manière erratique quelques visiteurs curieux. Il se demandait quel était le programme, ce soir ; Ruby avait-elle prévu quelque chose ? Nikolaas pénétra sans hésitation dans le cabaret encore calme. Il croisa quelques habitués qu'il salua d'un signe de tête avant de se glisser vers le bar. S'appuyant sur le zinc, il héla un serveur qui se tourna vers lui avant de le saluer.

« Qu'est-ce que je peux faire pour toi ? Tu viens plus tard d'habitude.

-La reine est là? Demanda Nikolaas.

-Certainement mais je crois qu'elle est occupée. Y'a un souci ?

-Non, j'ai quelque chose à lui rendre qu'elle s'est fait chourer l'autre soir. J'ai retrouvé le coupable.

-Tu lui as cassé la gueule j'espère ? Plaisanta le barman.

-Oui et je ramène son cœur en offrande. » assura Nick.

Le barman éclata de rire avant de se remettre à essuyer son verre avec le plus grand sérieux. Nick lui jeta un regard interrogatif auquel le jeune homme répondit par un coup de menton qui désignait quelque chose derrière lui. En se retournant, Nickolaas étira un sourire.

« Bonjour madame la présidente, j'ai retrouvé l'objet qui vous appartient. »

Plongeant sa main dans sa poche il tira le collier qu'il avait repris au coupable chapardeur et le tint à la hauteur de son visage, laissant les maillons dorés se dérouler lentement en sautillant dans le vide.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Queen of Suburbia [Ruby]   Dim 17 Mai - 16:01


Like a bolt out of the blue

Assise dans son bureau devant les comptes du cabaret Ruby se massait les tempes en se demandant si ses efforts allaient finir par payer puis elle fut distraite par un bruit à sa porte. Elle indiqua au trouble-fête d’entrer et leva la tête pour voir de qui il s’agissait. Un de ses employés venait lui confirmer la fin de la mise en place et elle donna donc l’ordre d’ouvrir les portes. C’était un peu plus tôt qu’à l’ordinaire mais si cela pouvait signifier un peu d’argent en plus dans les caisses, elle n’allait pas laisser filer l’occasion, même si l’opération ne rapportait qu’une dizaine de dollar supplémentaire. L’employé reparti et elle ferma ses livres pour les ranger avant de se prendre un verre dans son bar personnel pour se préparer une aspirine. Elle en aurait besoin pour tenir toute la soirée à parader devant ses clients comme si de rien était. Finalement son métier d’actrice, son premier amour artistique ne la quittait jamais malgré les nombreux changements dans sa vie. Le temps que le cachet effervescent se dissolve la brunette en profita pour ajuster sa jupe crayon noire et son débardeur ranger dedans. Le haut était sciemment un peu large pour laisser deviner sa lingerie fine en dessous pour distraire ses interlocuteurs. Elle avala ensuite le médicament, ébouriffa un peu sa chevelure et descendit en salle pour aller frayer avec les divers porte-monnaie présents ce soir-là. Elle ne cherchait plus véritablement d’investisseurs mais elle devait continuer de charmer ces messieurs pour qu’ils reviennent encore et encore dépenser leurs sous chez elle. Le Masquerade remontait doucement la pente mais rien n’était gagné.

A peine avait-elle atteint le bas de l’escalier que déjà un jeune homme brun l’agressait. Nikolaas. Elle l’aimait bien malgré son attitude de petit chiot à la suivre un peu partout, cela aidait à son amour propre et puis il n’était pas méchant, pas avec elle en tout cas, sans compter qu’il avait le don de la faire sourire. Elle regarda l’objet pendant dans sa main et reconnu une de ses chaines, et instinctivement elle porta la main à son cou nu ce soir. Elle regarda ensuite le charlatan avec un air soupçonneux et un sourire malicieux. « Ne me l’aurais-tu pas plutôt volé toi-même pour pouvoir me le ramener héroïquement ?! » elle croisa les bras sous sa poitrine pour accentuer son propos même s’il pouvait voir que s’il répondait oui elle ne lui en voudrait pas le moins du monde. Autant la manœuvre pouvait paraître enfantine et ridicule, autant elle trouvait cela très dramatique et digne d’un film de son époque. « Enfin je suis tout de même contente de le revoir alors je te remercie. » Son sourire se fit un peu plus doux et elle releva ses cheveux pour dégager sa nuque puis pivota sur elle-même afin que Nik puisse lui accrocher le bijou. Elle appréciait le geste même s’il y avait la possibilité qu’il ait arrangé le coup exprès, c’était exatement ce dont elle avait besoin et puisqu’il n’y avait encore que peu de personne dans le club elle ajouta une fois le collier à son cou. « Viens, je t’offre une coupe de champagne. » Le regard en direction du barman qui s’il était efficace comprendrait.

CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Queen of Suburbia [Ruby]   Dim 17 Mai - 20:38

Se mettre à quatre pattes en remuant la queue et en secouant la langue aurait été une attitude parfaitement normale si elle avait pu se produire. Si Ruby avait été la sorcière de Nikolaas, sans doute serait-il son petit chien.
Ruby était l'unique personne – et surtout, l'unique femme – à qui Nikolaas vouait une admiration démesurée. Il aurait remué terre et ciel pour trouver ce qu'elle demandait, se serait saigné pour lui ramener des fraises en hiver, aurait traversé New-York la morte pour aller chercher un souvenir d'une vie perdue, dusse-t-il y laisser la sienne. Il ne vouait pas à Ruby ce sentiment étrange que l'on pouvait appeler l'amour, c'était au dessus de cela, c'était la soumission viscérale. Nikolaas ne s'était jamais abaissé aussi bas de sa vie, surtout pour une femme.

« J'aurais pu ! » reconnut-il en songeant que décidément, elle le connaissait trop bien tout en étant particulièrement intelligente. « Mais il a été volé par un petit chenapan qui a essayé de me le revendre. »

Il s'attendait à ce qu'elle tende la main pour qu'il puisse y déposer la chaîne dans un geste volupté, mais elle fit bien mieux que cela. Ses doigts s'enfoncèrent dans sa longue chevelure pour la relever au dessus dans un chignon sauvage, tandis que sa nuque se découvrait aux quelques employés et clients déjà présents. L'estomac de Nikolaas se contracta et son cœur fit un bon dans sa poitrine tandis que Ruby se détournait majestueusement pour lui offrir cette parcelle de sa peau dans une invitation à lui passer le bijou. Les mains tremblantes d'excitation, Nikolaas s'approcha d'elle, le souffle court, tandis qu'il sentait tous les regards posés sur lui. Devant tout le monde, le petit chapardeur des rues étroites et crades de la Nouvelle Orléans prenait une place de choix dans le cercle très fermé d'une des plus belles femmes de la ville. Son cœur cognait furieusement contre sa poitrine tandis qu'il dépliait fiévreusement la chaîne avant de la passer autour du cou de la jeune femme. Alors qu'il attachait le fermoir, les maillons glissèrent sur le grain de sa peau dont il sentit rapidement la délicate chaleur parfumée.

Reculant, Nikolaas sentit le charme se rompre. Tout autour de lui lui sembla redevenir fade et froid. Tout le monde reprit ses affaires – quasiment personne ne les avait de toute façon interrompues – et Nikolaas fixa la jeune femme avec un espoir qu'elle conduisit à son paroxysme lorsqu'elle lui proposa de venir boire une coupe de champagne en sa compagnie. Que...de quoi ? Le chapardeur pensait qu'elle n'en avait rien à fiche de cette chaîne et qu'elle faisait juste ce petit cinéma pour lui faire plaisir

« Mais avec grand plaisir. » accepta le voleur en saisissant immédiatement l'opportunité ;

Son sens de l'observation avait saisi au vol le regard que la patronne avait jeté à son barman, ce dernier réagit au quart de tour, présentant deux coupes sur leur sous-verre en liège, avant de déboucher une bouteille de champagne d'un geste d'expert. Il la fit tournoyer entre ses mains de la même manière que Nikolaas faisait tournoyer les cartes entre ses doigts et remplit les coupes avec une souplesse presque magique. L'artiste se glissa jusqu'au bar avant de se percher sur un tabouret pour saisir le pied de son verre.

« A vos affaires my Queen, d'ailleurs, comment vont-elles ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Queen of Suburbia [Ruby]   Ven 5 Juin - 9:45

L’effet qu’elle pouvait produit sur Nikolaas n’échappait évidemment pas à Ruby qui en jouait justement à chaque fois que leurs routes se croisaient. Elle l’appréciait vraiment même si c’était en majeure partie parce qu’il gonflait son égo et qui semblait la vénérer comme une déesse descendue sur Terre. Ce qu’elle aimait chez lui c’était son amour pour sa propre personne. Bien sûr le terme ne reflétait pas vraiment la situation mais il la résumait assez bien. Comme le bon employé qu’il était le barman avait capté son regard et sa phrase et commença à placer deux coupes à champagne sur le bar avant de se saisir d’une bouteille puis de verser le liquide dans les verres. Au moins la sorcière savait pourquoi elle l’avait embauché celui-là. Dans le même mouvement que le voleur elle s’approcha du bar pour s’installer sur un tabouret et attrapa sa flute de ses doigts parfaitement manucurés. Lorsque que le jeune homme lui demanda comment allait les affaires, son sourire perdit de sa superbe et Moon se cacha derrière son verre pour prendre une bonne gorgée de champagne. Les choses allaient passablement mieux, bizarrement les diverses révoltes faisait que les gens venaient plus facilement s’oublier dans l’alcool mais cela n’avait rien à voir avec la belle époque du Masquerade où les gens venaient pour dépenser et s’amuser. Son établissement aurait pu être un vulgaire bar que l’effet aurait été le même. C’était d’ailleurs bien fâcheux pour sa réputation mais puisqu’il fallait positiver dans la vie, cela avait au moins le mérite de le maintenir un minimum à flot, sur le plan financier. Même si cela lui arrachait la bouche de le reconnaître, sans l’aide de Judas, elle galérait.

Toutefois, loin de se laisser démonter pour le moment par l’absence de ce traitre, elle revissa un sourire de circonstance sur ses lèvres et se tourna pour faire un peu mieux face à son interlocuteur. « Oh ce n’est pas très fameux en ce moment, les caisses ont du mal à se remplir mais heureusement des petites visites comme la tienne, rendent ces problèmes pour le moins dérisoires. » Ce n’était que justice qu’en échange de la ferveur dont Nik faisait preuve à son égard, qu’elle lui rende un peu la pareil en flattant son égo de bonimenteur. Plus qu’un petit animal dépendait, il lui faisait parfois un peu l’effet d’un petit frère que l’on aime taquiner alors même qu’on sait qu’il peut être pendu à nos lèvres parce qu’il souhaite être comme nous en grandissant. « Si seulement j’avais un moyen de faire rentrer du cash discrètement dans ma comptabilité… » Déclara-t-elle avec une petite moue avant de prendre une nouvelle gorgée de mousseux. Evidemment par-là, Rubu cherchait à savoir ce que son serviteur serait prêt à faire pour lui venir en aide, pour lui faire plaisir et ainsi gagner en popularité dans son cœur. Elle saurait bien sûr se montrer reconnaissante envers lui si jamais il avait une idée de génie ou un plan imparable. Elle savait qu’il se plierait en quatre pour la satisfaire et c’était finalement tout ce que l’ancienne actrice exigeait comme qualité chez un homme, une dévotion sans borne. Volontaire pour satisfaire à la moindre de ses volontés. Malheureusement ce n’était pas tout à fait le genre d’homme que la vie mettait sur son chemin, malgré parfois quelques exception comme Nikolaas ici présent. Encore une fois, reprenant son sourire comme si de rien était, elle demanda. « Mais et toi mon petit choux, comment tu te portes ? »

CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Queen of Suburbia [Ruby]   Sam 6 Juin - 8:35

Une bouffée de fierté s'empara de Nikolaas lorsque Ruby fit preuve de sincérité à son égard en lui confiant que les affaires pouvaient tourner bien mieux que ça. On ne disait pas à tout le monde que son business était sur les rotules à certains moments. Nick aurait pu juste se barrer avec sa coupe de champagne sans demander son rester et gueuler à qui voulait l'entendre que le Masquerade craignait du boudin en ces temps sombres.
Mais il ne le ferait pas : premièrement, parce qu'il avait beaucoup trop de respect pour Ruby ; deuxièmement, parce qu'il aimait bien le Masquerade, aussi calme soit-il actuellement ; troisièmement, parce que Ruby remonterait le fil des rumeurs sans problème et qu'elle possédait une aura magique suffisamment puissante pour le tuer d'un seul regard. Il doutait du dernier point dans son entièreté, mais connaissait le potentiel de cette femme pour l'avoir affrontée. Une fois suffisait.

Il baissa son verre pour en goûter une gorgée. Le liquide gazeux frétilla contre ses papilles et caressa les parois d'un œsophage affamé. Le chapardeur débuta sa dégustation avec la parcimonie de celui qui a parfaitement conscience du nombre de billets liquides qu'il tient dans la main. Ce n'était pas tous les jours qu'il s'offrait l'occasion de déguster du champagne ; triste en plus, de constater à quel point il se révélait plus facile de se procurer de l'alcool que de la nourriture.

« Tu as songé à prendre un associé ? » demanda Nikolaas.

Quelqu'un de sans doute moins discret mais qui aurait l'avantage d'avoir le même poids que Nikolaas sur le business. Et surtout, quelqu'un de légal. Il aidait régulièrement Ruby en nature mais si un jour cela venait à être découvert, ce pourrait bien être la chute du Masquerade, ça ferait la une des journaux et surtout, Nikolaas ne serait pas près de revoir la lumière du jour...si on le laissait vivre. L'artiste connaissait peu de choses sur le gouvernement puisque ses membres ne le dérangeaient pas outre mesure. Il l'avait vu d'un très mauvais œil lorsqu'il l'avait jeté dans l'arène des Hunter Seasons mais alors qu'il pouvait se nourrir de manière complètement illégale depuis plusieurs mois sans se faire attraper, il n'avait pas à se plaindre. Clairement.

Ruby lui tendit une perche grande comme un poteau électrique et Nikolaas la saisit au vol, avec un sourire.

« Tu as besoin de combien ? » demanda-t-il naturellement.

De comédien, il devenait justicier. De justicier, il deviendrait mécène ; pas de quoi s'ennuyer dans une vie d'artiste ! Nikolaas lui adressa un sourire entendu avant de reprendre la dégustation de son champagne. Peut-être fêtaient-ils non pas la retrouvaille d'un objet de pacotille n'ayant de valeur que le symbole de leur union maître-esclave, mais bien les prémices d'une association qui pourrait faire redémarrer les affaires de Ruby sur les chapeaux de roues.
Si cela lui permettait d'obtenir les faveurs de la jeune femme, Nikolaas remuerait ciel et terre.

« Je suis dans une bonne passe pour mes affaires actuellement, ce qui me permet le luxe de remplir quelques petites courses. » répondit-il en désignant de son verre le collier que Ruby portait autour du cou. « Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Queen of Suburbia [Ruby]   Mer 24 Juin - 14:25

Ruby ne fut pas étonnée de voir que Nikolaas réagissait au quart de tour à sa réflexion à peine subtile sur les finances du Masquerade. Cela aurait pu être de la manipulation mais il était suffisamment intelligent pour savoir qu’elle n’avait pas amené le sujet sur la table par hasard. Elle savait qu’il répondrait présent et c’était bien pour cela qu’elle lui en parlait mais les choses passait toujours mieux quand l’idée ne venait pas du demandeur. Elle fut toutefois heureuse d’entendre que pour lui la vie allait bien et qu’il pouvait se permettre des petits boulots supplémentaire, presque pour le loisir pourrait-on dire. Elle hocha lentement la tête et pris une nouvelle gorgée de champagne en songeant qu’elle n’avait pas répondu à la question de l’associé. Techniquement Judas avait toujours son nom sur les papiers du club, elle avait passé tellement de temps à ne pas penser à lui, ce qui faisait qu’elle y pensait sans cesse qu’elle en avait oublié les formalités juridiques. Elle reposa ensuite sa coupe et tendit son bras pour prendre la main de Nik et la serrer dans la sienne. « Tu es si gentil avec moi, je ne te mérite vraiment pas… » Elle lui offrit un sourire qui se voulait timide et un brin aguicheur avant d’ajouter. « Mais puisque tu proposes, il me faudrait un chiffre avec au moins quatre zéro. » Cela représentait beaucoup d’argent mais c’était un minimum pour payer ne serait-ce que les salaires de ses employés et ses factures chez les fournisseurs qui pour la plupart ne négociaient pas avec elle comme il l’aurait fait avec Judas. Ces enflures.

« Évidemment, c’est beaucoup trop et je ne voudrais pas que tu t’attires des ennuis pour moi. » Elle lui serra plus fort la main un instant avant de briser ce contact pour reprendre du champagne et vers signe au barman de lui en remettre dans son verre. Sa dernière phrase servait principalement à dire qu’elle ne voulait pas savoir comment il trouverait l’argent, il n’était même pas obligé de lui trouver autant mais elle savait déjà qu’il ferait ce qu’il pouvait pour l’aider. Il était ainsi et c’était aussi ce qu’elle aimait chez lui. Cette dévotion sincère pour laquelle elle le récompensait en ne le prenant pas pour un idiot. « J’ai vécu trop de déception avec mon ancien associé pour en reprendre un nouveau tu sais mais…il va de soi que si tu investis dans le club me filer un coup de main, je saurai t’offrir une belle récompense…celle que tu voudras. » Et cette fois avec son sourire de séductrice sûre d’elle-même sa main libre se porta sur la cuisse du jeune homme. Il avait beau lui manger dans le creux de la main elle continuait sans cesse de le séduire, comme elle le faisait de façon générale avec toute la gente masculine. Sauf que sa sincérité variait selon l’interlocuteur évidemment. « Mais peut-être serions-nous plus tranquille dans mon bureau pour parler de tout cela, non ? » Elle ne lui donnerait rien tout de suite, il avait eu plus que son compte pour le servir du jour qui consistait en son collier mais loin des oreilles indiscrètes ils pourraient parler sans code et sous-entendu. Pour il y avait des limites aux non-dits.

CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Queen of Suburbia [Ruby]   Mer 24 Juin - 19:57

Il la sentait. Cette énergie. Cette magie. Ses yeux qui s'animaient. Nikolaas connaissait suffisamment la jeune femme pour savoir qu'elle n'était pas indifférente à l'argent surtout quand il s'agissait de faire tourner son business. Il apprécia grandement le contact de cette mains chaude qui serrait soudain la sienne. Ce contact, ce toucher, lui donna l'impression d'une importance capitale auprès de la sorcière, comme s'il était son dernier espoir sur cette terre. Il en profitant ressentant les vibrations de son sang dans ses veines, la sensation de sa peau douce, l'énergie presque tremblante qu'il y mettait, la chaleur...
Et puis elle le lâcha, le laissant frustré dans le froid de la coupe de champagne.

« Ca dépend en quel conditionnement tu l'acceptes mais une somme comme celle-ci est largement accessible. »

Un chiffre à quatre zéros ? Facile, tu parles. Il suffit d'aller poser ses fesses dans les quartiers aisés, de jouer un rôle dans un restaurant chic et de voler deux sacs à main de ces mesdames. Il suffisait ensuite d'en vendre le contenu sur le marché noir, de récupérer le liquide et ni vu ni connu. Pourquoi ne pas le faire pour lui ? Parce que l'ascension serait beaucoup trop rapide et serait suspectée par le gouvernement qui le mettrait rapidement derrière les barreaux. Il ne pourrait justifier d'aucun salaire, d'aucun logement, d'aucun impôt : en clair, il n'existait pas. Il était ce petit souvenir papillonnant sous dix mille facettes différentes, le temps d'un soupir dans la mémoire des gens. Il préférait mille fois piétiner dans la boue et se nourrir avec des boîtes de pâté plutôt que de finir sa vie derrière les barreaux. Sa condition misérable au delà des horreurs qu'elle lui infligeait lui offrait encore et toujours l'avantage pour lequel il s'était lancé là dedans : la liberté.
Alors que Ruby était une femme influente. Dix mille dollars sur son compte en banque ? Un mécène, tout simplement.

« Voyons, Ruby, je t'en prie, c'est mon métier. Ca ne me dérange pas d'aider quelqu'un qui a du...potentiel. »

Autant ne pas mentir. En plus de gérer son business d'une main de maître, Ruby disposait d'un charme certain et d'un pouvoir qui mettait Nicko à ses pieds. Lorsqu'elle glissa sa main sur sa cuisse, cependant, il ne réagit pas. Nikolaas connaissait mal le pouvoir des femmes et ce qu'elles étaient capable de faire aux hommes. Tout en les trouvant parfois superbes, presque irréelles, il ne connaissait pas, ou peu les plaisirs de la chair, l'unique qu'il avait eu jusqu'à présent étant Myla, cette jeune femme rencontrée dans un bar, dans les bras de laquelle il s'était abandonné, complètement torché. Son cerveau avait lié les événements quand le lendemain, il s'était réveillé nu à ses côtés, mais il ne disposait à ce jour, malheureusement, d'aucun souvenir de leurs ébats.

« Voilà qui est très intéressant. Je te soutiendrai avec plaisir. Je te suis. »

Il se leva, sa coupe de champagne entre les mains, bien décidé à ne pas l'abandonner. Il descendit ainsi du tabouret avant d'amener sa main dans la bonne direction, tel un gentleman.

« Je t'en prie. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Queen of Suburbia [Ruby]   Mer 8 Juil - 17:45

Evidemment Ruby adorait que son interlocuteur réponde par l’affirmative à tout ce qu’elle lui demandait. Elle ne savait pas exactement ce qu’elle avait fait pour envouter Nikolaas à ce point mais elle s’en félicitait tout de même. Sans surprise après avoir commencé à parler business de façon anodine, il acceptait de la suivre dans son bureau pour mettre un peu mieux les choses à plats. Peu d’hommes refusaient de la suivre dans cette pièce de toute manière. La sorcière avait depuis longtemps appris à utiliser sa sexualité pour imposer sa volonté à autrui, cela marchait même parfois sur la gente féminine même si ces dernières se sentaient plutôt menacer par ses façons de faire. Et c’était tellement ironique quand on savait que son mari avait passé une moitié de leur mariage à vouloir l’enfermé dans le rôle de godiche, remettant en permanence sa féminité. Il devait en passer du temps à se retourner dans sa tombe s’il pouvait voir ce qu’elle était devenue, ce en quoi il l’avait transformé finalement, pensa-t-elle avec un petit rictus.

La brunette transforma ce dernier en un sourire plus séducteur pour conduire le bonimenteur à l’étage là où ils seraient en privé. Au passage elle avait tendu la main vers le bar pour récupérer la fin de la bouteille de champagne qu’ils avaient entamé pendant leur discussion et elle du donc lui demander de l’aide pour ouvrir la porte de son bureau. A l’intérieur dans un style victorien trônait son bureau au fond de la pièce, et devant deux canapés en cuir se faisaient face séparés par une table basse en verre. Moon posa la bouteille sur celle-ci et sa flute à coté avant de se laisser tomber dans un des canapés. La décoration était des plus sobre avec des murs peint en gris, une horloge grandfather et deux toiles de maitre originales. Elle ne tenait pas à personnalisé trop cet endroit pour bien se souvenir qu’il ne s’agissait pas de sa maison bien qu’elle y passa la plupart de ses nuits. Au moins comme ça elle marquait une nette différence entre le privé et le professionnel. Une erreur qui lui avait couté trop cher avec Judas.

« Pour répondre à ta question de toute à l’heure je me fiche de la forme du don, même si c’est bien connu le liquide facilite la vie de tout le monde. » Elle se pencha sur la table pour lui prendre son verre des mains et remettre suffisamment d’alcool dedans avant de faire pareil avec le sien. « Je ne sais pas ce que j’ai fait pour mériter ton…amitié, mais j’en remercie les dieux chaque jours, tu es mon plus fidèle serviteur Nikolaas, tu peux me demander ce que tu veux en échange de ta participation à la survie du Masquerade. » Il y avait cette exagération que Ruby mettait toujours dans sa conversation pour donner de l’importance à la personne à qui elle s’adressait mais elle n’en pensait pas forcément moins à l’instant T et surtout concernant le jeune homme. S’il lui rapportait réellement autant d’argent, elle lui serait des plus redevables et si devoir des faveurs ne faisait partie de ce que la sorcière aimait, comme pour le reste il y avait des exceptions.

CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Queen of Suburbia [Ruby]   Mer 8 Juil - 20:16

Le chapardeur apprécia voir la jeune femme se saisir de la bouteille de champagne car ce geste signifiait qu'ils allaient la finir bien tranquillement dans le bureau de la patronne. Tout heureux de ce privilège, Nikolaas suivit Ruby, le cœur bondissant et des étoiles pitoyables brillant dans ses yeux de vilaine chose. Il, lui offrit avec plaisir son aide pour ouvrir la porte et ils pénétrèrent finalement dans l'antre de la bête, une pièce à la décoration sobre mais sophistiquée, à l'image de son habitante. Le voleur s'effaça dans l'embrasure pour laisser la jeune femme passer et referma précautionneusement la porte derrière elle, une déformation professionnelle lui faisant tout de même jeter un coup d’œil dans le couloir comme dans la peur que quelqu'un les aurait suivis.

Il gagna le canapé faisant face à celui qu'occupait la jeune femme avant d'abandonner son verre dans la douce étreinte de la sorcière afin que cette dernière puisse remplir son verre ; les festivités de la banale retrouvaille d'un collier semblaient doucement se glisser vers celles d'un accord conclut. Nikolaas se sentit aussitôt comme un très important hommes d'affaires ; comment pouvait-on se considérer autrement lorsqu'on traitait en personne et en toute intimité avec Madame Ruby Moriarty, la patronne du grand Masquerade ?

« Et c'est plus discret. » répondit-il en reprenant la coupe de champagne.

Tandis que l'or glissait dans sa gorge en pétillant contre ses muqueuses, il songea en effet au grabuge généré par l'apport d'un grand sac plein de bijoux et autres vieilleries qui valaient certes une fortune mais qui serait impossible à utiliser. Une œuvre d'art ou une relique ne prend réellement de la valeur aux yeux de la majorité que lorsqu'elle est estimée puis transformée en billets ; Nikolaas, sans posséder le moindre pouvoir, pouvait cependant se charger de procéder à ce tour de magie. Dans la plus grande discrétion, comme le voulaient ses principes.

« Tu dois vraiment tenir à ton business. » remarqua le chapardeur en avalant ses compliments dans une nouvelle gorgée du breuvage.

Il avait cependant très bien saisi le sens du mot serviteur puisqu'il n'en était de toute façon pas autrement. L'image de la liberté qu'il pouvait avoir et cultiver jusqu'à présent se fissurait avec les nouvelles rencontres qu'il faisait chaque jour. Chayton, son comparse, conservait-il sa liberté, lui ? Comment vivait-il, les jours, les semaines où il ne rentrait pas ?
La question de Ruby le laissa pensif. Il savait que Ruby faisait preuve d'une hypocrisie manifeste afin d'alimenter sa diplomatie, mais sa proposition semblait pourtant sincère. Il le voyait au regard dont elle le couvait. Cette sorcière redoutable pouvait à la fois le jeter comme une vieille chaussette une fois son office accompli, comme elle pouvait l'honorer de sauver son bébé. De toute façon, qu'avait-il à perdre ?

« A moins que tu puisses me faire exister civilement et me trouver une place professionnelle stable à tes côtés, je me contenterais de ta gratitude. »

C'est vrai ; qui de mieux que le roi des masques pour officier à la maison des masques ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Queen of Suburbia [Ruby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dairy Queen - Blizzard 2 pour 1
» Les Queen's Rangers en 15mm
» iron queen débarque sur PRD :)
» Queen C ♣
» Coin escalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-