AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER   Jeu 7 Mai - 13:16

I need your attention

Anger & Seraphina

Le nord de la ville. Un endroit que Seraphina évitait avec précaution. Elle ne comprenait pas comment on pouvait aimer ce genre d'endroit. Tout semblait crasseux, les rues étaient sales et remplies de personnes plus suspectes les unes que les autres. Malgré ça, la blonde marchait avec assurance. Les ténèbres venaient d'entraver les derniers rayons du soleil, ce qui rendait le quartier encore plus glauque. Seraphina avait un objectif bien précis en venant ici. C'était loin d'être une balade ludique qu'elle faisait là. D'ailleurs, en lançant une oeillade sur l'écran de son smartphone, la daybreaker eut une grimace. Elle s'approcha d'un bâtiment qui avait l'air bancal. En plissant les yeux, elle réussit à en lire le numéro. Elle acquiesça d'un signe de tête et parut dégoûtée en pénétrant dans l'immeuble insalubre. Si de l'extérieur, la bâtisse avait l'air douteuse, l'intérieur n'arrangeait en rien cette impression. L'endroit avait l'air totalement abandonné et prêt à s'effondrer à tout moment.

Les pas de la jeune femme résonnaient dans les escaliers jusqu'à ce que finalement, elle se retrouve devant une porte. Le numéro affiché était incomplet. Visiblement, un chiffre avait dû tomber. La blonde réajusta son chemisier fleurie, passa une main dans sa chevelure d'or et entreprit de toquer à la porte. Elle n'y alla pas trop fort, de peur que cette dernière s'effondre et emporte le sol dans sa chute. Une vision un peu extrême que Seraphina venait de s'imaginer en grimaçant de nouveau. Elle se demandait bien comment Anger pouvait vivre ici. Pourtant lorsqu'on le voyait, il semblait bien loin d'habiter dans un taudis pareil.

Anger était ce qu'on pouvait appeler "une aventure d'un soir devenue régulière". Seraphina l'appréciait mais leurs rapports n'étaient que physiques. Tous les deux avaient leurs raisons et pour l'instant, la situation semblait parfaite. Sauf qu'au fil du temps, la Daybreaker n'avait pu s'empêcher d'en vouloir plus. Alors bien sûr, elle n'était pas tombée amoureuse simplement, son besoin d'attention n'avait cessé de grandir. Ainsi, lorsqu'elle n'eut plus de nouvelles de son amant passager, elle décida de prendre les devants. On ne la zappait pas comme ça. Alors la jeune femme avait entreprit des recherches et avait fini par dégoter l'adresse d'Anger. Bien qu'elle ce soit imaginé un immeuble avec un peu plus de standing -et de stabilité- elle n'avait pas pensé une seule seconde à faire demi-tour. La blonde avait le chic pour s'incruster là où elle n'était pas la bienvenue.

Impatiente, la daybreaker revint frapper la porte avec un peu plus de conviction. Ses doigts s'étaient resserrés contre le cuir de son sac à main lorsqu'un bruit venant d'en bas s'était fait entendre. Elle se retint de gronder, claquant sa langue avec impatience. Elle espérait vraiment qu'Anger était chez lui et qu'elle n'avait pas fait tout ce chemin pour rien. Dans le cas contraire, elle n'hésiterait pas à attendre ici. Il faisait une chaleur étouffante et l'endroit poisseux n'inspirait réellement pas confiance. « Tu vas l'ouvrir cette porte. » finit-elle par marmonner entre ses dents.

Son comportement pouvait paraître excessif. Après tout, Anger ne lui devait absolument rien. Mais la jeune femme était comme ça. Elle n'aimait pas qu'on lui montre des signes de désintérêt. Elle aimait qu'on lui porte une attention marquée. Elle aimait se rendre indispensable. L'idée qu'Anger l'envoie se faire voir ne lui avait absolument pas traversé l'esprit. Après tout, elle n'avait pas vraiment l'habitude qu'on lui résiste.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle


Dernière édition par Seraphina N. Wilson le Mar 21 Juil - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER   Mer 13 Mai - 19:46

I need your attention

Anger & Seraphina

Au moment précis où il ouvrait sa porte, il sut que cette journée serait différente des précédentes. Elle se tenait là, sur son palier, splendide et féroce. Seraphina, son aventure d’un soir, sa vengeance masquée envers Charisma. La première question qui lui traversa l’esprit était de savoir comment, plutôt que de savoir pourquoi. Il devinait à l’expression de son visage ce qui lui en avait coûté pour arriver jusqu’ici, et les obstacles qu’elle avait dû surmonter pour découvrir cette adresse. Aussi impressionné que sidéré par l’effort de cette femme, il en resta bouche bée, comme paralysé à l’idée qu’on n’avait pas l’initiative d’une telle entreprise juste pour parler du beau temps avec la conquête de plusieurs nuits.  

La nuit menaçait déjà d’étendre son voile obscur sur la ville lorsqu’il était rentré du travail. Eprouvé par cette nouvelle journée, tant sur le plan physique que moral, il avait foncé tête baissée sous la douche, espérant que l’eau chaude saurait venir à bout de tous ses maux. D’humeur pantouflarde, il s’était entortillé dans la douceur de sa robe de chambre pour ensuite se jeter dans son canapé incommode. Pour l’esclave qu’il était autrefois, la notion de luxe s’arrêtait à quatre murs et un toit pour dormir, mais le temps passant, il revoyait ses idéaux de confort à la hausse. Il était déjà arrivé que Wesley se moque, considérant qu’un homme qui travaille pour le gouvernement méritait bien plus que ce logement miteux dans un quartier malfamé, mais en regard du fait que c’était là son premier véritable chez soi, Anger nourrissait des réticences à quitter l’endroit. C’est donc en peignoir, gêné à l’idée de ne pouvoir recevoir correctement une femme, qu’il balbutia quelques mots, enfin : « Heu... bah... entre ! » Il s’écarta pour la laisser passer, tenant son peignoir à deux mains pour éviter l’impair. Il referma la porte et l’entraîna vers la pièce qui faisait office de salon. Il la laissa là quelques instants, le temps de se changer.

Anger ne se souvenait plus exactement dans quelles circonstances ils s’étaient rencontrés, mais il sait précisément quand. C’était peu après s’être fait jeter par la famille Draper, et plus particulièrement par son amante. Au-delà de la simple rupture, c’était une réelle trahison qu’il avait vécu, et ce geste ne pouvait rester impuni. Aussi, il avait saisi l’occasion de riposter lorsque Seraphina s’était présentée à lui, et ils s’étaient adonnés à la danse nocturne plus d’une fois. Plus qu’une simple vengeance, elle était devenue une histoire régulière, mais pour l’allemand, cela restait physique, et ils s’étaient toujours entendus sur ce point. Egoïste dans sa souffrance, au point de souhaiter que cette fille n’en vienne pas à nourrir des sentiments, il craignait qu’elle ne vienne lui annoncer qu’elle s’était éprise de lui. Mais probablement qu’il se fourvoyait, comme souvent lorsqu’il s’agissait des femmes, lui qui n’en avait connu que peu. Anger se changea rapidement, enfilant ce qu’il avait sous la main, pour ne pas qu’elle s’impatiente. Il remit de l’ordre dans son esprit, et revint vers elle plus détendu que quelques minutes avant. Décidé à poser les bonnes questions, il la consulta sans plus attendre « Tu voulais quelque chose en particulier ? »
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER   Ven 15 Mai - 12:52

I need your attention

Anger & Seraphina

Le visage de Seraphina, auparavant tiré par l'agacement, s'était détendu à la simple vue d'Anger. Les yeux de la jeune femme l'observèrent tandis qu'un sourire étendait ses lèvres. Le blond était en peignoir. La daybreaker se demanda soudain s'il avait pour habitude de recevoir les gens dans une telle tenue. Mais elle ne se fit pas prier pour entrer dans son appartement. La blonde se laissa entraîner au salon, docile et silencieuse. A vrai dire elle était bien trop occupée à s'indigner d'un tel décor pour prononcer quoique ce soit. Et lorsqu'Angner disparu, Seraphina se laissa aller à une grimace. Mais qu'est-ce que c'était que ce taudis ? Elle fut soudain soulagée que leurs ébats ne se soient jamais déroulés ici. Sans aucune gêne, la blonde se mit à analyser chaque recoin de la pièce. « Tu ouvres toujours ta porte en peignoir Anger ? » demanda-t-elle d'une voix forte. Bien sûr, la daybreaker aurait pu lui demander comment il allait, ou bien même expliquer la raison de sa présence. Mais la blonde ne suivait pas ce genre de protocoles.

Évoluant dans ce salon qu'elle trouvait sordide, Seraphina avait de plus en plus de mal à comprendre. Elle passa son index sur l'un de meuble, comme pour en vérifier la propreté. Finalement, par impatience, elle alla s'asseoir sur le canapé. Quand Anger revint dans la pièce, Seraphina le dévisagea comme s'il avait été un parfait inconnu. Dans un croisement de jambes digne de Sharon Stone, la jeune femme se décida à prononcer quelques mots. « Qu'est-ce que tu fais dans un appartement comme ça ? Tu essaies de te rapprocher des plus démunis par compassion ? » dit-elle avec un haussement de sourcil. Elle faisait des efforts pour ne pas paraître trop mal à l'aise. De toute façon, elle n'était pas venue pour ça. Et pourquoi était-elle venue déjà ? Ah oui, le manque d'attention. « Je... Oui, tu ne m'as pas appelé depuis des lustres. » elle se releva finalement, laissant son sac au pied du canapé. Elle s'approcha du blond et croisa les bras. Elle avait la mine d'une enfant en plein caprice. « Qu'est-ce qui s'passe ? Je pensais pourtant qu'on s'amusait bien tous les deux. Je n'aime pas trop qu'on disparaisse comme ça. » le ton était boudeur. Elle s'approcha un peu plus. Cela pouvait paraître démesuré de venir juste pour ça. Pour n'importe qui mais pas pour Seraphina. Anger était l'une des rares personnes à lui accorder de l'importance. Et même si ce n'était que pour une raison purement physique, la blonde s'y était habituée. Elle n'était pas tombée amoureuse de lui, c'était quelque chose de beaucoup plus égoïste que ça. Mais elle ne savait pas trop comment exposer la situation à son vis-à-vis. "Je ne t'aime pas mais j'ai besoin de ton attention" semblait un peu trop direct. Alors il fallait que la blonde soit plus subtile. Elle s'approcha un peu plus. « Je suis déçue. Vraiment déçue. » elle s'écarta finalement, retournant admirer le décor avec une attention toute nouvelle.

Loin d'être dupe, Seraphina avait parfaitement conscience de ne pas avoir une importance capitale dans la vie d'Anger. Et l'admettre lui laissait un goût d'amertume qu'elle détestait. Pourtant il fallait ne rien laisser paraître. Il fallait réussir à garder les faveurs d'Anger. Pour ne pas qu'il se trouve d'autres bras dans lesquels il pourrait s'oublier.

« En tout cas dit-elle en revenant faire face à Anger tu sais que ça ne me dérangeait pas que tu viennes ouvrir en peignoir. »

Elle le regardait désormais avec des yeux charmeurs. Elle avait le don de tout mélanger pour mieux embrouiller ceux qui lui faisaient face. Elle était en plein manège de séduction. Non elle ne voulait pas perdre l'attention d'Anger. Elle espérait simplement que ce dernier n'aille pas croire qu'elle s'était entichée de lui. Seraphina n'avait jamais eu de coeur. Elle gérait assez mal ce genre de situation, malgré l'aplomb qu'elle montrait.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER   Ven 15 Mai - 15:06

I need your attention

Anger & Seraphina

Cette situation inattendue l’importunait quelque peu, car, dans son orgueil, il lui disconvenait d’avoir à se plier à la volonté de Seraphina, en le sens que cette visite était impromptue. De prime abord, il paniquait. Son unique maîtresse dans son salon, alors qu’il vivait dans la simplicité totale. Au loin, il entendit la remarque moqueuse de l’amante, et si d’accoutumance elle lui aurait arraché un sourire en coin comme seul lui sait les faire, il se contenta de grincer les dents, bien trop conscient qu’elle devait scruter chaque recoin de son appartement en ce moment même, et que rien ne pourrait lui plaire ici. C’était là d’ailleurs la raison pour laquelle il ne l’avait jamais attirée ici. Il enfila jean et chemise noire en catastrophe, comme on s’habille lorsqu’on est en retard à un rendez-vous important, et se précipita dans son salon, en hôte bienveillant, la retrouvant sagement assise sur son sofa. Il esquissa un sourire badin lorsqu’il constata qu’elle était comme une étoile au milieu de la nuit, sa chevelure et son habillements si scintillants dans l’obscurité poussiéreuse de sa salle de réception. Ce simple constat l’avait rasséréné, et, tentant d’apprivoiser l’Aphrodite, il lui décocha un regard riche en sens.

S’il désirait une réponse concrète de la part de son interlocutrice, cette dernière n’en fit aucun cas et se contenta de l’interroger sur les raisons de sa condition miséreuse. Il haussa les épaules, comme toujours ; « Ce que j’ai ici me suffit. » Et c’était aussi simple que cela. Il s’appuya contre le montant de la porte à l’entrée du living room, attendant la suite. Il la laissa déployer ses intentions, l’observa se relever et s’approcher de lui peu à peu. Aussi flatté que stupéfait que Seraphina réclame plus d’attentions, il resta de nouveau pantois. Ce n’était pas volontairement qu’il ne l’avait réclamée ces derniers jours, mais plutôt qu’avec son travail qui lui prenait de plus en plus de temps, il n’avait pas véritablement trouvé le temps de s’amuser à batifoler avec elle. Alors qu’il organisait mentalement un véritable argumentaire pour convaincre la belle blonde qu’il ne l’avait oubliée, elle sauta du coq à l’âne. Plainte, puis séduction ; l’homme naïf envers les femmes qu’il était se sentait totalement perdu. Est-ce qu’elles jouaient toutes avec les émotions de cette manière, ou Seraphina était-elle particulièrement lunatique ? Il avait beau être un scientifique de renom, ces choses là restaient obscures à son intellect. « Mais... » La protestation resta coincée dans sa gorge, alors même qu’elle lui décochait un regard charmeur. L’esprit retourné par son manège, tout ce qu’il parvint à dire fut « tu veux que je retourne me changer ? » Il glissa ses yeux le long de son corps. Elle l’avait totalement pris au piège. Par certains aspects, cette espièglerie lui rappelait Sofia, la fille de son enfance dont il s’était épris. Mais il se refusait à aimer, et se secoua les méninges pour ne pas voir en Seraphina une potentielle concubine. Il ne voulait que Charisma, et cette dernière l’avait jeté, le laissant dans l’incompréhension et le ressentiment. Sa confiance en son prochain, perdue à jamais, après 7 siècles passés à la retrouver. « Si tu veux tout savoir, j’ai pas eu une minute à moi depuis un moment. Loin de moi l’idée de faire un croix sur… ça » Il la dévisagea encore, avec cette fois un sourire malicieux au visage. Moqueur, il poursuivit : « Je pensais pas que je te manquerais autant, poupée... » Ce dernier qualificatif sonnait si faux lorsqu’il le prononçait qu’on comprenait évidemment qu’il n’était pas sérieux. Comme on le dit si bien, chassez le naturel, et il revient au galop…
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER   Mar 19 Mai - 11:34

I need your attention

Anger & Seraphina

Un flot de commentaires afflua aux lèvres de Seraphina, mais la daybreaker se contenta d'un haussement d'épaules. Si ce taudis convenait à Anger alors elle ne dirait rien. Tant qu'il ne la contraignait pas à venir ici pour assouvir ses pulsions, elle resterait pleinement satisfaite de la situation. Et puis finalement, la blond fut ravie de constater que sa technique de déstabilisation portait ses fruits. Le jeune homme semblait surpris, hésitant. Seraphina aurait presque cru entendre son demi-frère rendu bègue par l'amnésie. Le toisant du regard à sa proposition, la daybreaker eut un sourire carnassier. « Oui, j'aimerais assez. » dit-elle simplement. On aurait aisément pu croire qu'elle était entrain de bluffer, pourtant, dans son regard, on comprenait qu'elle était parfaitement sérieuse. Seraphina était une opportuniste née, ainsi il ne fallait pas lui tendre des perches dans le genre. Surtout si on était pas sérieux.

Son regard plongé dans celui de son hôte, Seraphina restait face à lui sans bouger d'un cil. Elle avait arqué un de ses sourcils par provocation. Elle se demandait si Anger allait réellement retourner se changer. Et puis vint soudainement le temps de l'excuse que la blonde considérait comme bidon. « Ah oui, je vois. Tu as trouvé quelqu'un d'autre, c'est ça ? Tu aurais pu le dire que tu étais occupé. » lança-t-elle en serrant les dents. Seraphina était comme ça, elle n'aimait pas passer au second plan. Que ce soit dans sa vie professionnelle ou personnelle. Lorsqu'il la dévisagea, la jeune femme eut un sourire flatté. Sourire qui s'évanouit à la remarque suivante. La blonde tourna la tête, décontenancée. Il était vrai que son comportement pouvait passer pour un élan de jalousie. Elle fut prise de cours et se pinça les lèvres. Mais la daybreaker était la reine des pirouettes et retombait toujours -ou presque- sur ses pattes. « C'est juste que... Moi aussi j'ai des besoins. Si tu n'es pas capable de les assouvir j'irais trouver quelqu'un d'autre. » elle avait retourné sa tête pour de nouveau tomber dans le regard de son vis-à-vis. Le ton était sec et l'excuse tout à fait plausible. Seraphina pouvait parfaitement contrôler ses pulsions, après tout, c'était une femme raffinée -bien que diabolique et sans pitié-. Mais il ne fallait pas qu'Anger croit qu'elle tombe amoureuse de lui. Et puis son air moqueur lui avait particulièrement déplu. Mais elle n'en montra rien et redevint soudainement douce dans ses traits. « Bon alors, tu vas te changer ou tu veux que je m'en charge ? J'espère que tu sauras te faire pardonner, Anger. »

De nouveau, elle s'éloigna de lui. Elle s’approcha de la fenêtre et en écarta le fin rideau pour observer la rue. Ce quartier lui faisait froid dans le dos. C'était le genre d'endroit assez dangereux pour elle. Dans le sens où c'était un endroit plutôt glauque et que les shadowshunters n'étaient pas étrangers dans le coin. Un frisson lui parcourut l'échine à cette pensée. Elle se recula alors de la fenêtre comme si elle venait de se prendre une décharge. Alors que la blonde ouvrait la bouche pour parler, un bruyant fracas se fit entendre. Visiblement ça venait de l'appartement du dessus. La daybreaker leva les yeux vers le plafond. Des cris étouffés parvenaient maintenant à leurs oreilles. « C'est toujours aussi animé par ici ? » demanda-t-elle. Seraphina paraissait peu rassurée. A vrai dire, elle avait peur que le plancher du dessus leur tombe sur la tête.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER   Mer 20 Mai - 18:35

I need your attention

Anger & Seraphina

Alors qu’elle se disait déçue, elle exigeait désormais de le voir en peignoir à nouveau. Cette femme avait décidément mille visages. Elle jonglait avec les émotions en acrobate confirmée, il le devinait. Déception, séduction, manipulation ; c'était là son triangle infernal qu'elle agitait sous ses yeux au gré de la conversation, et il buvait ses paroles autant qu’il dévorait ses gestes. En l’actrice qu’elle était, l’amante oscillait dans la pièce en accord avec ses mots, théâtrale et dangereuse. Dangereuse parce qu’elle le captivait, dangereuse parce qu’elle le transformait en une créature docile et obéissante. Magicienne, elle l’envoûta et lui fit porter un tout nouveau regard sur la relation qu’ils entretenaient, et, innocent, il se laissa subjuguer par son sort. Elle était de ces femmes qui vous tapent dans l’oeil dès la première fois, de ces femmes que l’on désire conquérir pour parader bras dessus bras dessous devant la société, pour lesquelles on s’agenouille et on accomplit le moindre caprice de peur qu’elle aille frapper à une autre porte. Ce n’était maintenant qu’il s’en apercevait, lui qui avait usé de cette femme avec un égoïsme puéril, pour se venger secrètement d’une autre qu’il ne pouvait s’empêcher d’aimer encore. Bien qu’ils n’aient jamais désiré plus qu’une relation charnelle, il se demandait maintenant de quelle manière il avait bien pu la garder. En l’espace de cinq minutes à peine, elle lui avait fait perdre la tête au point qu’il se sente coupable, et c’était pour lui la première fois qu’une femme arrivait à lui faire perdre contenance aussi simplement.

De toutes les choses qui auraient pu lui venir à l'esprit, le sorcier prit le parti de penser que cela faisait le charme de Seraphina. Elle lui apparaissait en cet instant comme un esprit moqueur de l'air, nymphe insaisissable vire-volante, échappant à l'emprise de ses mains qu'il refermait dans le vide à chaque fois qu'il la pensait prise au piège. Plus elle lui échappait, plus elle s’écartait de lui, et plus il s’impatientait de la voir enfin sienne. Au fond de lui, son intellect l’avertissait que c’était précisément ce qu’elle recherchait, mais elle faisait danser ses émotions, lui ôtant son calme et son sang-froid naturel. Et de cette danse du charme naquit l'envie dans le bas ventre d'Anger, brûlant d'un feu nouveau, d’un feu revigoré par l’étincelle brillant dans les yeux de la belle. Sans plus attendre, alors qu’elle s’écartait de nouveau vers la fenêtre, il disparut allègrement dans sa chambre, presque en courant, pour se dévêtir et revenir comme il lui était apparu en premier.

« Me voilà ! » clama t-il, guilleret, un sourire traversant sa bouille d’ange. Alors qu’il entamait des grands pas teintés d’impatience jusqu’à elle, un bruit sourd retentit à l’étage supérieur. Il s’arrêta net, fronçant les sourcils. « C'est toujours aussi animé par ici ? » s’enquit-elle. Il hocha vigoureusement la tête, désolé. L’inquiétude se lisait sur le visage de Seraphina, aussi joua-t-il la carte du protecteur et il avança jusqu’à la prendre dans ses bras. Aussi femme qu’elle puisse être subsistait l’enfant inquiète, celle dont l’insécurité de Treme lui procurait le plus grand inconfort. En tant que magicien, Anger avait toujours été épargné, et il ne s’était jamais inquiété de savoir ce qui se déroulait au dessus de chez lui. « En un an ici, ça arrive au moins une fois par semaine. Mais j’ai jamais eu de souci, t’inquiètes. » Plus attendri qu’il n’aurait voulu l’admettre, il se contenait pour ne pas lui caresser les cheveux et lui montrer trop de tendresse. Après tout, elle était sa maîtresse, ni plus, ni moins, et il ne voulait pas prendre le risque que des sentiments viennent interférer dans leur relation. Secrètement, au fond de lui, il espérait retrouver Charisma un jour, et aussi il n’y avait pas de place pour une autre.
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER   Mar 26 Mai - 10:04

I need your attention

Anger & Seraphina

Pour ainsi dire, Seraphina n'avait pas remarqué la disparition d'Anger. Alors quand elle s'était retournée vers lui, la Daybreaker avait haussé un sourcil. Puis les bruits du dessus l'avait arraché à sa contemplation. A l'image du quartier, l'immeuble semblait bruyant et peuplé de gens étranges. La jeune femme se retrouva dans les bras de son amant. Pendant un instant, elle fut profondément déstabilisée par cet acte tendre. Car l'affection lui était quelque chose d'inconnu. Comme un lointain souvenir, un parfum oublié dans les bas-fonds de sa mémoire. Seraphina était incapable de tendresse. Et sa nature de Daybreaker n'arrangeait rien. Mais dans le cas présent, le but était qu'Anger veuille la garder près d'elle. Alors elle resta immobile contre le jeune homme. Elle glissa sa main droite contre son peignoir au niveau de sa hanche. Vue comme ça, on aurait presque dit une petite fille. Mais ses traits innocents cachaient l'incarnation du mal. Et c'était justement ce manque d'affection qui était la cause d'une telle transformation. Tandis que les doigts de l'amant parcouraient sa chevelure, Seraphina réfléchit. Elle semblait satisfaite. « Je sais vraiment pas comment tu fais pour vivre ici. » le ton était plus doux et un peu moins dédaigneux. Est-ce que la bête s'était endormie ? Mh pas si sûr.

La belle se libéra de l'étreinte d'Anger. Sa main remonta contre sa mâchoire. Puis elle glissa le bout de ses doigts contre son cou pour ensuite venir effleurer sa clavicule et la naissance de son torse dans l'ouverture du peignoir. « Tu sais, je pensais pas que tu irais vraiment te remettre en peignoir. Je dois être assez autoritaire comme femme finalement. » elle haussa les épaules avec nonchalance. Sa main avait maintenant disparue derrière le tissu pour effleurer les pectoraux du jeune homme. Et puis elle cessa ses caresses. « Alors, tu as réfléchi à un moyen de te faire pardonner ? » demanda-t-elle en plongeant son regard dans celui du jeune homme. Elle le fixait avec intensité. La blonde se demandait ce qui la retenait, au fond, de vider Anger de son énergie vitale. Peut-être était-ce parce qu'il était l'une des rares personnes à lui accorder de l'attention ? Et même si cette attention était intéressée, c'était toujours mieux que le néant. Et que du coup, il ne ferait pas un si bon repas que ça.

Le regard de la jeune femme se mit à se balader sur le corps d'Anger. Comme si elle avait voulu voir à travers le tissu. Comme si elle n'avait jamais pu apercevoir les courbes du jeune homme. Un sourire malicieux peint sur le visage, Seraphina entreprit de tourner autour de son amant. Comme un ennemi autour d'une proie. Les bruits du dessus semblaient s'être atténués pour laisser place à des hurlements étouffés. La Daybreaker leur aurait volontiers brisé la nuque à ces maudits perturbateurs. Mais il fallait qu'elle reste concentrée sur Anger, après tout, elle était là pour ça. Ce petit jeu de séduction servait surtout à briser tous signes de tendresse. Seraphina n'était pas douée avec ça. Elle ne contrôlait pas. Et ce qu'elle ne maîtrisait pas, elle le voyait comme un danger.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER   Mar 26 Mai - 18:22

I need your attention

Anger & Seraphina



C’était étrange d’être si délicat avec une femme qu’il ne connaissait pas tant que ça. Son corps, sa galbe, il les savait par coeur, mais du reste, elle lui était tout à fait étrangère. Leur rencontres n’étaient jamais bien longues, car ils se contentaient d’aller droit au but. C’est ce que chacun d’eux avait besoin, et c’était amplement suffisant. Aussi il y avait peu de place pour se découvrir, apprendre à se connaître. Qu’elle était sa vie ? Il n’en avait aucune idée, si ce n’était qu’il la devinait aisée au soin qu’elle mettait dans son apparence. C’était d’autant plus étrange au vu du peu d’empathie dont disposait son âme, cette bienveillance qu’il ne distillait que rarement envers ses congénères. Et pourtant, il continuait de l’enlacer, lui prouvant qu’elle était en sécurité auprès de lui. Anger était connu du quartier, et personne n’osait se mesurer à lui, pour la simple et bonne raison qu’il était sorcier noir, et qu’il avait apeuré tous les crâneurs du coin. Cela, il ne pouvait lui dire. Il ne donnait pas sa confiance aisément, et il le pouvait savoir d’avance quelle serait la réaction de Seraphina si elle apprenait pour ses pouvoirs. Pour elle, il était juste un homme en manque d’affection, avec des besoins charnels. Besoins qu’elle comblait à la perfection. Il laissa la main de la blonde se glisser contra sa hanche. Elle réitérait la question du logement, tout de même inquiète. « C’est une invitation à me rapprocher de chez toi ? » osa t-il, taquin. Ce n’était qu’une blague, car en aucun cas il changerait d’habitat pour elle, et la réciproque était vraie. Elle quitta ses bras, pour mieux faire courir ses doigts sur sa peau, et il frissonna, conquis par le geste. Il ne put que rire, et d’un geste éloquent il lui joua la comédie : « Vos désirs sont des lois, ma dame. » Il se courba devant elle, humble serviteur. Il pouffa, songeant qu’il était bien plus courtois ainsi que lorsqu’il était esclave, et pensant que s’il avait connu aussi charmante maîtresse alors, peut-être aurait-il été plus enclin à accepter sa servilité forcée. Surtout qu’il y a avait compensation…

Se faire pardonner ? Elle le fixait intensément, en quête d’une réponse rapide et convenable. Il fit semblant de réfléchir. En première option, il pouvait faire tomber son peignoir, et faire ce qu’ils savaient faire de mieux. Mais il doutait que cela la satisfasse ; non, elle lui demandait un brin plus, et c’était d’ailleurs cela qui l’étonnait tant. Il avait besoin d’elle, aussi il ne pouvait se permettre qu’elle le quitte pour un autre. Il se mentait en pensant qu’il trouverait quelqu’un pour combler la place que laisserait Seraphina si elle venait à rompre leur contrat. Orgueilleux et fier, il lui fallait l’impressionner pour qu’ils n’aient plus à tenir ce genre de discussion. Il voulait lui prouver qu’il ne l’oubliait pas, et qu’elle tenait une place fragile mais néanmoins importante dans sa vie. C’est ce à quoi il pensait alors que la femme se mit à tourner soudainement autour de lui, lentement, le dévisageant comme un objet, sans aucune pudeur. Elle revenait à ce jeu érotique, effaçant la subtile douceur qui s’était installée entre eux. « Un restaurant, celui de ton choix, suivi de l’habituelle récompense ? Cela te conviendrait ? » Il bomba le torse, fier comme un paon de sa proposition. Avec ça, si elle était pas contente… !  Qu’importait ce qu’elle choisirait. De l’argent, il en avait à foison, avec toutes les économies qu’il faisait en vivant ici. Ne lui laissant pas un instant de plus l’initiative, il la reprit dans ses bras et la fit basculer en arrière d’un mouvement, espiègle. « Ou sinon, malgré l’inconfort de mon gîte pour toi, on inaugure mon appartement. » Il lui laissait le choix, bon prince. »
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER   Ven 29 Mai - 11:42

I need your attention

Anger & Seraphina

La main de Seraphina avait doucement poussé Anger lorsque le jeune homme s'était courbé devant elle. Malgré les apparences, Anger lui faisait penser à un adolescent. Un adolescent avec une pointe d'insolence qui le rendait particulièrement irrésistible. La belle n'avait cependant pas moufté et s'était contentée de paraître agacée par son comportement moqueur. Inutile de montrer qu'elle baissait la garde. Et puis Seraphina s'était mise à tourner autour de sa proie. La proposition d'Anger la fit tilter, mais avant qu'elle n'ait pu lui répondre quoique ce soit, le fourbe était revenu la prendre dans ses bras. La daybreaker, dont les cheveux se balançaient doucement, lui rétorqua un sourire en coin. « Tu es bien pressé je trouve. » dit-elle en posant une main contre le torse nu de son vis-à-vis. Malgré ce qu'elle pouvait faire croire, l'impatience parcourait déjà chaque cellule de son corps. Seraphina se redressa, poussant doucement Anger. Elle s'approcha de lui, laissant sa main descendre contre son bas-ventre. « Je n'ai pas très faim. Mais c'est vrai que pour une fois, tu pourrais m'emmener dans un endroit magnifique. Histoire que la récompense soit magnifique, elle aussi. » murmura la jeune femme contre la mâchoire de son amant.

Habituellement, Seraphina n'aurait rien dit. Elle n'aurait pas cherché à reculer l'inévitable. Mais aujourd'hui il semblait que la daybreaker voulait se jouer un peu d'Anger. Les lèvres de la jeune femme vinrent goûter le cou de son vis-à-vis tandis que sa main glissait contre sa hanche. De cette façon, elle était certaine que toute l'attention du blond serait portée sur elle. Elle espérait désormais qu'il accepterait son petit chantage. « Tu pourrais louer une suite, on commanderait du champagne. Je serais tellement contente que tu ne regretteras pas. » elle avait un instant cessé ses baisers pour revenir tomber dans les yeux d'Anger. Des yeux clairs dans lesquels elle se serait volontiers perdue durant de longues minutes. Elle s'amusait, elle se jouait de son amant. Mais c'était un jeu de séduction habituel pour la jeune femme. De toute façon, si Anger souhaitait y mettre un terme, il le pouvait. Pour l'instant néanmoins, Seraphina semblait s'amuser. Sans même lui laisser le temps de répliquer, la jeune femme vint s'emparer des lèvres du blond avec une certaine douceur. Une douceur qui ne lui était pas coutumière. Ses phalanges avaient glissé contre sa joue tandis que ses paupières s'étaient doucement closes. Mais l'échange fut bref. Seraphina se reculait déjà, rompant tout contact. Elle était insupportable. Elle le faisait exprès. Fourbe, on aurait presque décelé un sourire satisfait au coin de ses lèvres.

Elle se détourna de son amant. Elle parcourut le salon pour trouver le chemin qui menait jusqu'à la chambre. Elle se retourna vers Anger alors qu'elle se tenait près de la porte. « C'est comme tu veux. Sinon on peut rester ici. Je m'en fiche c'était faux j'ai presque oublié tes talents depuis tout ce temps. Si on pouvait se dépêcher, je ne pense pas que je pourrais tenir d'avantage. » elle crevait d'envie. Si la jeune femme s'était éloignée du blond, c'était pour éviter qu'il ne voit le désir qui commençait à naître dans ses yeux. Elle commençait finalement à tomber dans son propre piège. A croire qu'elle avait de mal à résister à cet homme. L'un des seuls qui pour l'instant, lui portait un minimum d'attention. Et dans le fond, c'était peut-être ça qui l'excitait le plus, allez savoir.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER   Dim 31 Mai - 2:43

I need your attention

Anger & Seraphina

Il attend cette réponse qui ne tarde pas à venir, cette réponse qui se doit d’être un choix, l’impatience comme une évidence dans la chaleur de son corps, dans l’humidité sur ses lèvres. Des caresses, il en a plein le bout des doigts ; il a tant à donner!  Certes, il est pressé, fougueux dans son envie de renouveler son allégeance envers Seraphina. Tandis que son coeur il cache, son corps il lui donne ; son âme, incapable de guérir, tente de se convaincre qu’elle trouvera remède dans l’acte charnel. Plus que ça, elle appelle, cette soif de promiscuité, le harcèle de par les images salace qu’elle impose à son esprit. Il détourne le regard d’elle, pour ne pas céder si vite, alors qu’elle appose sa bouche contre sa joue pour lui susurrer sa réponse. Il tressaille, car elle achève de détruire les derniers remparts de sa détermination à ne pas avoir le dessous. Il plonge malgré lui dans la mer de l’envie pour y rejoindre la sirène qui l’y entraîne. Mais elle se joue de lui, l’espiègle femme. Elle l’attire, le repousse, comme le ressac d’une vague qui s’échoue sur le sable, de ce mouvement perpétuel qui ne fait qu’attiser sa convoitise. Il se serre un peu plus contre elle, ardent, caressant de ses doigts le bas de son cou jusqu’à la naissance de ses seins. Dans son regard, il lit toute la fougue de la jeunesse, cette même étincelle qui l’a animé les premières années durant. A ses côtés, il redécouvre la passion folle qu’on ne possède que à 20 ans, qui vous consume et qui se décharge dans l’acte sexuel.

Il en est maintenant sûr, elle se joue de lui. Il ne peut que rire de sa proposition et hocher la tête ; il est on ne peut plus emballé à l’idée de célébrer les courbes de Seraphina en grandes pompes. Alléché par la mignonne, il se laisse séduire, persuadé qu’elle lui est déjà acquise. Sinon, pourquoi se déplacer jusqu’ici ? Elle l’embrasse, et il exulte. Il lui répond avec impétuosité, et il la traînerait bien jusqu’à son lit si elle n’avait formulé le désir d’attendre. Mais elle le quitte déjà, insaisissable dryade, s’éloignant en direction de sa chambre. Ses pulsions s’envolent, explosent, et il aurait presque cavalé derrière elle alors qu’elle l’invite à partager un moment de pur plaisir. Il reste immobile, jusqu’à ce qu’elle disparaisse de son champ de vision, derrière ces murs qui abritent la promesse d’ardents ébats. Un sourire carnassier illumine son visage d’ordinaire si sombre, et il bondit pour la rejoindre. « Hé, beauté, ou est-ce que tu disparais comme ça ? » interroge t-il riant. Il l’enlace alors qu’elle lui tourne le dos, et il avance jusqu’à se laisser tomber avec elle sur son alcôve. « J’pensais que c’était pas assez bien pour toi ici! »

Le jeu commence, il songe.  En vrai, il a commencé au moment même où il lui a ouvert sa porte. Au dessus, le calme est retombé, ou presque. A Treme, le bruit est roi, détrônant depuis bien longtemps le silence. Avec humour, il songe qu’il va avoir l’occasion de retourner à ses voisins tout le boucan des derniers jours. Ou plutôt, c’est même de la prétention, que de penser qu’elle sera emballée au point d’en réveiller le quartier. Il lui vole un baiser, puis un autre, glisse ses mains sur ses hanches, entrepreneur. « Comparativement à moi, t’es bien trop vêtue. »  Il ose un clin d’oeil aguicheur. Le champagne et la suite sont remis à plus tard, c’est une évidence.
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER   Mer 3 Juin - 12:20

I need your attention

Anger & Seraphina

Quelques secondes. C'est le temps qu'il fallut à Anger pour rejoindre Seraphina. C'était tellement facile des les attirer. L'appel du plaisir charnel était le point faible des hommes. La daybreaker le savait. Mais elle ne le reprocherait pas à Anger. Puisque c'était ce point faible qui l'avait amenée jusqu'à lui. Ce point faible qui faisait -aux yeux de la jeune femme- tout l’intérêt de son amant. Alors elle se laissa faire. Un sourire traversa ses lèvres tandis qu'ils se laissaient tomber. « Tu n'as qu'à me faire oublier où je suis, et ça ira très bien. » lança-t-elle sur un ton de défi. L'endroit n'avait que très peu d'importance finalement. Tant que la daybreaker obtenait ce qu'elle voulait, elle serait satisfaite. Elle n'insisterait pas sur le fait qu'elle voulait qu'Anger se fasse pardonner. Tant qu'il lui accordait de l'attention, Seraphina serait satisfaite. Mais que se passerait-il quand leur petit jeu cesserait ?

Basculée sur le lit, la jeune femme chassa ses pensées. Pour l'instant, toute l'attention de son amant était penchée sur elle. C'était plus qu'évident. Satisfaite, elle répondit à ses baisers furtifs en fermant ses yeux. Tandis que les doigts du blond s'égaraient sur ses hanches, la daybreaker ouvrit de nouveau les paupières. La remarque qu'il venait de faire l'avait de nouveau faite sourire. « J'avais prévu de te faire languir un peu. Je pouvais pas deviner que tu allais te jeter sur moi. » dit-elle avec une moue innocente. Mais à l'heure actuelle, ses traits n'avaient rien d'innocents, bien au contraire. Ses iris bleues s'étaient légèrement assombries. D'un geste habile la jeune femme fit tomber ses escarpins. Elle vint doucement attraper la lèvre d'Anger entre ses dents avant d'y passer sa langue. « Tu pourrais m'aider quand même. » lança-t-elle sur un ton faussement boudeur.

D'un geste d'une lenteur extrême, Seraphina commença à déboutonner son chemisier. Leur proximité ne l'aidait pas à aller plus vite. De toute façon, la jeune femme le faisait exprès. Elle se jouait d'Anger. Elle s'amusait simplement à le faire languir un peu plus. L'ouverture de son haut laissait désormais entrevoir la dentelle noire de son sous-vêtement. Ils ne se battaient pas à armes égales puisqu'Anger n'était vêtu que de son peignoir. Cessant alors de déboutonner son chemisier, la jeune femme préféra venir parcourir le torse de son amant du bout des doigts. Puis elle en écarta un peu plus l'ouverture en faisant basculer le tissu sur les épaules du blond. Aguicheuse, provocatrice, la daybreaker était dans son élément. Il n'y avait pas de sentiments pour rendre la situation ambiguë. Tout était parfaitement clair entre ces deux là. Il n'y avait pas d'attaches, ils ne faisaient que se servir l'un de l'autre pour leurs intérêts personnels. Bien que Seraphina ignore pour l'instant que bien plus qu'une amante, elle était un moyen de vengeance.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER   Dim 7 Juin - 21:39

I need your attention

Anger & Seraphina

Oublier. Il marqua une pause avec hésitation à ces mots, car c’était là le but de sa relation avec Seraphina. Oublier tout le mal, oublier tout l’amour qui le rongeait chaque jour dans les bras de la blonde. Il se mordit la lèvre inconsciemment. Mais le doute disparut bien vite, balayé par la puissance de son envie, et il songea qu’il n’existait pas mieux remède que cette femme d’une beauté indiscutable. Grivois, sa concupiscence révélait l’homme en lui, cet avide besoin d’un corps à conquérir. Cette passion charnelle, elle le ravissait à chaque fois, le lavait de toute préoccupation pour ne laisser que cette sensuelle chaleur. Ce passion, bien qu’éphémère, lui rendait son sourire et sa gaieté passée, lui procurait une satisfaction avant même de passer à l’acte, car il savait qu’immanquablement il en sortirait plus léger. Ses yeux se firent rieurs lorsque Seraphina se défit de ses talons, et il lui décocha un de ces regards que seul les adultes comprennent. Il n’avait jamais été croyant, et il s’en félicitait lorsque venait le temps de se délecter de la belle, car nombreux auraient été ses pêchés sinon. Ils échangèrent un baiser fougueux qu’elle acheva bien trop vite à son goût. Mais toute déception s’envola lorsqu’elle l’invita à aller plus loin et déboutonna son chemisier.

Le regard de l’homme se braqua sur sa poitrine, captivé par ces doigts qui défirent un à un les délicates attaches de son haut. Il la regardait faire, impatient comme le spectateur qui attend que le rideau s’ouvre sur le spectacle, enthousiaste parce qu’il savait d’avance qu’il serait ravi. Sous le tissu, il devinait les contours de ses deux joyaux délicieusement soutenus par une lingerie qu’il espérait affriolante. Elle le tenait en haleine, il le savait, prenant bien plus de temps qu’il ne lui en aurait fallu pour se défaire du textile. Une dentelle noire fit son apparition dans la vallée de sa poitrine, et alors qu’il pensait voir enfin le bout de tout ce manège, elle s’arrêta. Ses traits se composèrent d’une moue boudeuse. Si elle voulait jouer, il allait jouer aussi, et il ne voulait pas céder le premier. Il remonta son peignoir entièrement alors qu’elle s’était employée à le faire tomber sur ses épaules, et il lui adressa un sourire malin. « Ok, voilà ce que je te propose. Chacun son tour, on pose une question à l’autre, de préférence sur soi-même. Si la réponse est bonne, celui qui a répondu décide d’une action que l’autre se doit de réaliser. Partante ? Ou t’as trop peur de perdre ? » Il étouffa sa réponse dans un baiser, juste pour l’embêter un peu plus. Il s’était rendu compte qu’il savait mieux les contours de ses hanches que les singularités de sa personnalité, et même si leur relation n’était que charnelle, cela l’embêtait. Il ne voulait pas que cela ressemble à ce que partagent un homme et une call-girl, ou alors une femme et un gigolo. Autant faire d’une pierre deux-coups, avait-il songé. S’apprivoiser, même si ce n’était que superficiel. Parce qu’au fond, ce qu’il voulait vraiment plus que tout, c’était qu’elle se dévêtisse enfin.
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER   Mer 10 Juin - 12:33

I need your attention

Anger & Seraphina

Le jeu. Toujours et encore. Pour la jeune femme tout n'était qu'une course. Une compétition. Elle suivait ses propres règles. Elle aimait avoir le contrôle sur tout. Sur les gens, sur ce qu'elle faisait. Alors son petit manège était bien rôdé. D'ailleurs Anger ne semblait pas insensible à ses gestes, bien au contraire. Pour Seraphina, c'était pratiquement gagné d'avance. Il allait craquer c'était certain. Mais alors qu'elle venait d'entreprendre de le débarrasser de son peignoir, le jeune homme se rhabilla. Les sourcils de la blonde se froncèrent. Qu'est-ce qu'il lui prenait ? Et puis Anger finit par poser ses conditions. La daybreaker sembla septique. Des questions sur elle ? Avec sa vie chaotique et ses mains tâchées de sang ? Elle lança un regard en biais. Elle n'aurait qu'à mentir si la question devenait trop personnelle.

Bien qu'elle tenta de le masquer, Seraphina semblait avoir été refroidie par cette interruption. Néanmoins, elle souriait et acquiesça d'un bref signe de tête. Très bien, s'il voulait jouer à ça alors elle jouerait. Pour une fois, elle allait suivre les règles qu'on lui imposait. Parce que c'était pour la bonne cause, sans doute. La jeune femme entreprit de répondre au baiser de son amant avant d'y mettre un terme. « Très bien, très bien. Si c'est ce que tu veux Anger. » dit-elle tandis que, par surprise, elle poussa le jeune homme pour se retrouver au dessus de lui. Un sourire au coin des lèvres, Seraphina reboutonnait son chemiser du bout des doigts. Adieu la dentelle fine de son soutien-gorge hors de prix. « Alors puisque c'est ton idée, je te laisse commencer. » elle réfléchit un instant. Elle ne savait rien de l'homme avec qui elle s'oubliait. La preuve, c'était la première fois qu'elle mettait les pieds dans son appartement. Et autant dire d'ailleurs, que la surprise avait été totale. La réelle question qui se posait désormais était la suivante : Seraphina avait-elle vraiment envie d'en savoir plus sur l'homme avec lequel elle couchait ? Les étreintes charnelles qu'ils partageaient lui apportaient sa dose d'attention. Quoique dans le fond, la jeune femme fut flattée qu'Anger tienne à en savoir plus sur elle. Toute attention était bonne à prendre pour une addict comme elle. Alors la jeune femme sourit un peu plus.

L'amour était quelque chose dont Seraphina manquait cruellement. Mais ça, elle l'ignorait. En même temps, à ses yeux, ce sentiment était une véritable faiblesse. Une épine dans le pied qui vous faisait perdre la tête. Une épine qui vous rendait idiot, aveugle et niais. Faible en d'autres termes. Elle se demanda si, Anger, lui aussi, avait un jour eu cette épine dans le pied. Tout comme elle. Assise à califourchon sur son amant, la blonde laissa ses doigts s'aventurer dans l'ouverture de son peignoir. Elle effleurait juste. Il ne fallait pas que son hôte refroidisse. Autrement Seraphina serait frustrée. Puisque pour l'instant il ne s'agissait pas d'amour mais d'un jeu.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER   Ven 26 Juin - 15:44

I need your attention

Anger & Seraphina

De son goût prononcé pour la violence ou sa curiosité, il était difficile de dire lequel des deux était son plus grand vice. Cet avide désir de savoir, comprendre ce qui l’entourait l’avait habité depuis son enfance. Aussi, plus encore que cette soif charnelle que Seraphina allumait en lui, ce besoin d’apprivoiser celle avec qui il partageait certaine de ses nuits grandissait en lui. La femme, surprise, se redressa tout d’abord avant de mimer un léger sourire et de se rhabiller. Anger s’en mordit les lèvres ; au fond, il voulait tout avoir : tant les réponses à ses questions qu’une sensuelle communion de leur deux êtres. Elle acceptait sa proposition, et lui laissait la main. Ce fut à son tour de sourire. Il était quelqu’un de réservé, mais il avait appris durant les longues années de sa vie comment en dire suffisamment pour que les gens soient satisfaits. Si elle avait su quel homme il avait été et quel homme il était maintenant encore, Seraphina aurait probablement pris ses jambes à son cou. Il n’était qu’un violent manipulateur, un homme égoïste et profondément blessé, mais ça, elle ne le saurait jamais. Aussi en dirait-il le moins possible, prêt à mentir s’il le fallait.

« Hmm, on va commencer avec quelque chose de facile. Ou plutôt, de banal. » avança t-il. Après tout, il était difficile de deviner ce dont l’autre était fait sans l’avoir longuement fréquenté, aussi ce jeu allait plus tenir de la chance que d’une réflexion poussée. « Alors… devine quel est mon dessert préféré ! » Il était impossible qu’elle trouve, ou alors les probabilités se seraient moquées de lui. Il passa sa main dans ses cheveux puis croisa ses bras en signe de défi. Dans l’attente, il laissa ses pensées vagabonder. La drôle envie d’assaillir Seraphina d’illusions drôles le titilla, mais il se retint. Il ne pouvait lui accorder sa confiance. Ici, dans cette nouvelle vie, n’importe qui pouvait être celui qui vous conduirait à votre mort. Que ce soit le barman souriant qui vous épiait dans l’ombre dans l’espoir de vous vendre contre quelques pièces au gouvernement, le riche homme généreux qui vous tendait la main pour mieux vous placer un coup de fusil une fois le dos tourné, ou encore la femme fatale qui tissait sa toile autour de la séduction pour vous croquer la nuit et aspirer toute vie en vous. Non, vraiment, la confiance ne se distribuait pas aisément dans ce monde où chacun luttait pour sa propre survie. Il reporta son attention sur la mignonne bouille de son amante ; elle semblait si inoffensive… Méfiance, se jura t-il. Il était toujours sur le qui-vive, même s’il n’y avait probablement aucun danger ici. Voyant qu’elle ne fournissait pas de réponse immédiate, il la relança.« Tu sèches ? »
Revenir en haut Aller en bas
 

[ABANDONNE]« I need your attention » ANGER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ABANDONNE]« I need your attention » ANGER
» Attention : Fausse mise à jour qui cache un cheval de Troie !
» INFORMATION CONSOMMATEUR FREEBOX V5 ou V6 ATTENTION
» Message à l'attention de tous les membres de ce forum
» page d'accueil ATTENTION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-