AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TERMINE] Long time no see | Svenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Mer 3 Juin - 10:32

Long time no see

Svenn & Seraphina

Les ténèbres avaient englouti la Nouvelle-Orléans. Seraphina marchait depuis un moment déjà. Elle avait la certitude d'être suivie. Par qui ou par quoi ? Elle l'ignorait. Son instinct ne l'avait jamais trompé alors elle s'était contentée de fuir. Mais dans sa course, elle n'avait pas remarqué que ses pas l'avaient menée tout droit dans le quartier le plus glauque de la ville. C'est la puanteur soudaine des lieux qui lui fit prendre conscience de son erreur. Des relents d'urine et d'ordures la firent grimacer. Elle connaissait ces rues. Les mêmes qu'elle avait traversé pour se rendre dans l'appartement minable d'Anger. Elle s'était alors jurée de ne plus y foutre les pieds. Pourtant elle était là. Déambulant parmis les clochards et les prostituées à l'hygiène douteuse. La désagréable sensation d'être suivie lui collait aux basques. La jeune femme, dont des mèches d'or encadraient le visage angélique, sentait son coeur taper dans sa poitrine. Ce n'était jamais bon de traîner seule par ici. Même lorsqu'on était daybreaker, surtout quand on était daybreaker.

Elle tourna dans une ruelle et se rendit compte qu'elle était arrivée en plein dans un cul de sac. Elle soupira et sans prévenir, se retourna vivement. Mais il n'y avait personne. Au loin des sirènes de polices hurlaient. Un bruit se fit entendre près d'une benne à ordure. Seraphina parvint à distinguer le rat énorme qui s'en éloignait. Le soulagement détendit ses traits. Tu deviens parano ma pauvre se dit-elle avant de s'engouffrer dans une rue un peu plus grande. Elle n'avait plus aucune idée de où elle allait désormais. Quelques perles de sueur étaient apparues sur son front lisse. La chaleur était étouffante et la puanteur qui émanait de partout rendait l'oxygène rare. Seraphina se sentait aussi perdue que Blanche-Neige dans la forêt maléfique. Sauf que les arbres avaient des allures de maisons effondrées et que les monstres étaient des hommes recouverts de crasse. « Alors Blondie on s'est perdue ? » murmura un homme courbé aux doigts sales lorsque Seraphina croisa sa route. Elle n'y prêta pas attention et continua de marcher. Ses talons épais martelaient le sol. Elle venait d'arriver à un croisement. Aucune voiture à l'horizon, seulement trois silhouettes qui se détachaient de la pénombre.

Les lampadaires grésillaient et n'éclairaient plus grand chose. Seraphina serra les poings. Elle était faite comme un rat. A sa droite, un chien, énorme. Il montrait les dents et grognait. Un filet de bave s'échappait de sa mâchoire acérée. A sa gauche, un homme dont le visage était masqué par une capuche. Il était immense et ses épaules larges ne présageaient rien de bon. Seraphina aurait juré que la température avait monté d'un cran. Lorsqu'elle aperçut le troisième protagoniste, elle eut un brusque mouvement de recule. Comme s'il venait de la pousser à distance. Le teint de la jeune femme devint livide. Elle semblait à deux doigts de tourner de l'oeil. Mais ce n'était pas le moment non. L'homme en face n'en était pas un. Aux yeux de Seraphina ce n'était qu'un souvenir. Pourtant elle en était sûre, Svenn s'avançait bel et bien vers elle. Le chien aboya, un son sourd qui fit sursauter Seraphina. La bête avait les poils hérissés et un air particulièrement mauvais. « Qu'est-ce que vous voulez ? » cracha Seraphina avec hargne. Non, elle ne s'écraserait pas. Elle ignorait qu'elle avait affaire aux toutous du Gourvernement. Qu'ils la suivaient depuis des jours maintenant. Bien qu'elle s'en doutait, elle refusait de voir la réalité en face. Elle qui avait toujours pris soin de jouer les lèche-bottes auprès des dirigeants. Elle ne voulait pas admettre que cela n'avait servi à rien. « C'est toi qui as fait ça pas vrai ? Tu es encore plus pitoyable que ce que je pensais Svenn. Tu m'dégoutes. » siffla-t-elle à l'adresse du blond qui lui faisait face. Son fantôme, l'homme qu'elle avait autant aimé qu'elle pouvait le haïr. La haine avait pris le dessus et le scandinave l'aurait presque faite vomir. Seraphina était en nage, elle avait l'impression de suffoquer. Les odeurs de sang séché qui s'infiltraient maintenant dans ses narines étaient vraiment pestilentielles. Ça ne l'aidait pas à réfléchir à un moyen de se sortir de là.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle


Dernière édition par Seraphina N. Wilson le Mar 21 Juil - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Mer 3 Juin - 18:07

Long time no see...Hard memories.
Seraphina & Svenn


La traque. L’œil aussi expert qu’hagard du chasseur toisant sa proie avec une avidité certaine. Patience est mère de sureté. L’ignominie résidait en cette lueur malsaine qui faisait reluire les pupilles dilatées par l’excitation. Insatiables, l’obscure escouade se déplaçait silencieusement. A l’abri des regards. Les toits leur offrait une vue imprenable sur ce quartier de perdition. Leur sens olfactif souffrant des nombreuses odeurs, ils peinaient à se repérer. En ces terres conquises par les immondices qui juchaient le sol et les murs de chacune des rues pavées d’où se dégager d’affreuses effluves de putréfaction. Malgré l’absence progressive du soleil, cette chaleur persistante ralentissait tout autant le petit groupe. Sous leurs équipements derniers cris, tout de noir vêtu, s’échappait une sudation dont ils se seraient bien passés. Quelques mèches blondes disparaissaient au coin d’une ruelle qui débouchait sur un cul de sac. Pour le plus grand malheur de la pauvre victime… Il ne fallait toutefois pas compter sur eux pour éprouver un quelconque sentiment de culpabilité. Ces êtres se faisant passer pour martyr n’étaient en réalité à leurs yeux que des monstres qui n’attendaient en réalité que le bon moment pour aspirer l’énergie vitale de quiconque s’approchait un peu trop près. Elle n’était pas une exception.

Pourtant… Au-delà de l’urine. Des déchets pourrissants. Ce parfum… Sa mémoire devait lui jouer des tours. Ce n’était tout bonnement pas possible. Des flashs incessants ralentissaient la progression du fauve aux aguets. Harcelant son esprit. Le plongeant dans un passé qu’il avait souvent souhaité annihiler complètement. Un passé révolu. Ces deux acolytes furent les premiers à encercler l’énième numéro de leur longue liste. Cette voix… Du bout de ses doigts, le scandinave retira son masque métallique protégeant son identité afin de mieux distinguer la silhouette qui se découpait dans l’obscurité. Ses lourdes rangers martelaient le sol d’un pas rustre. Lentement, Svenn s’avançait sans parvenir à s’éclaircir correctement les idées. La réaction de la jolie blonde fut l’élément de trop. La preuve, si besoin en était, que ces souvenirs troublés ne l’étaient pas tant que cela. La pâleur de son visage lui indiqua sa surprise. Le soldat ne consentit par à lui accorder la moindre émotion, conservant ainsi l’impassibilité caractéristique qu’il affichait de tout temps. Ce fut en son être que se dissimulait le trouble qui l’assaillait. Par intermittence, les néons illuminaient les protagonistes. Notant mentalement la nervosité dont Seraphina faisait preuve quant à la présence du molosse, Svenn s’en approcha pour flatter du plat de la main la bête. « Tout doux. Nous sommes déjà en supériorité numérique. Nul besoin ici de démonstration de force. » Comme seul indice de sa compréhension, le canidé fit retentir son fessier contre le tarmac en position assise. Sans pour autant quitter des yeux le Daybreaker.

Bras croisés, le chef de meute intima du regard l’immobilité au dernier compagnon d’arme. La hiérarchie faisait parti intégrante de leur éducation. La réputation de Svenn le précédait, ce qui ajoutait une dimension à son statut déjà établi. Son sourcil droit s’arqua à l’entente des paroles qu’elle prononçait à son égard. Cette dernière avait toujours eu la fâcheuse tendance de confondre courage et témérité. Un défaut qui avait à l’époque attendrit le nordique. « Je ne suis que l’exécuteur du contrat ma jolie. Pour ce qui est des réclamations en tout genre, il te faudra t’adresser au commanditaire. Autrement dit, le Gouvernement. » Un argument qui devrait faire mouche. Si elle avait l’intelligence de la prendre en compte. Un détail loin d’être une évidence aux vues de la haine viscérale que Seraphina dégageait. Si seulement elle comprenait… Si seulement elle avait compris la raison de son départ. Sa mâchoire se contracta instinctivement. Sa loyauté envers ses pairs s’entrechoquait à ses sentiments profonds qui au fil des années n’avaient pas faiblis. Pas le moins du monde. « Tu sais que je n’ai pas le choix… » Ses traits s’étaient durcis. Une certaine souffrance transparaissait en ces mots. « Tu comptes lui faire la causette pendant longtemps ? Ou on peut enfin passer aux choses sérieuses ? Parce que j… » Comprenant son erreur, le mercenaire s’interrompit volontairement sous le regard impétueux de son chef. La gâchette le démangeait déjà assez pour que s’ajoute à ses failles l’insubordination de son collaborateur. Un épineux problème devait être régler. Le cœur ou la raison… L’éternelle question existentielle des Hommes.


Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Mer 3 Juin - 20:02

Long time no see

Svenn & Seraphina

Le petit manège qui s’opérait autour d’elle ne rassurait en rien la jeune femme. Le bon point était que Svenn venait d’ordonner au molosse de rester en place. Séraphina observait le scandinave avec un dégout à peine masqué peint sur le visage. Elle aurait largement préféré qu’il reste caché derrière son masque. Ses doigts se crispant sur les anses de son sac, elle recula un peu. Allait-elle fuir ? Non. Tout simplement parce que face à ses assaillants, elle n’avait aucune chance. Elle le savait. Alors autant garder la tête haute, puisque l’issue semblait déjà écrite. Un rire sans joie s’échappa de ses lèvres. Empli de mépris, le regard de Seraphina ne quittait pas Svenn. Les autres n’étaient que des pions à ses yeux, des toutous. « Toujours aussi lâche à ce que je vois. Au moins tu as retrouvé ta place. Etre le toutou d’une force supérieure. » lui cracha-t-elle au visage. Elle prit tout de même soin de rester à distance.  « Et ne m’appelle pas comme ça, j’ai un prénom et tu le connais très bien il me semble. A moins que tu l’aies déjà oublié, cela va de soit. » dit-elle l’air amer. De son côté, il n’y avait aucune chance qu’elle oublie le sien, de nom. Puisque ce qui restait de son coeur le gardait profondément enfoui.  

Dans sa haine, Seraphina réfléchissait. Il fallait qu’elle gagne du temps. Elle essaya alors de paraitre plus détendue. Même si dans le fond, il n’en était rien. La daybreaker s’était sortie de toutes les situations possibles et imaginables. Mais aujourd’hui, elle semblait avoir perdu la partie. Etait-ce une raison de déclarer forfait ? Sûrement pas. « Vous pourriez au moins me dire ce que j’ai fait. J’ai toujours montré de l’admiration envers le Gouvernement. » assura la jeune femme. D’ailleurs ce qu’elle disait était vrai. Mais il fallait croire qu’elle avait été traquée et que sa nature ait finalement été découverte par des yeux indiscrets. Ou peut-être était-ce Svenn qui l’avait tout simplement dénoncée. A cette pensée, Seraphina sentit l’air lui manqué. Elle qui pensait ne pas pouvoir le haïr plus qu’elle ne le faisait déjà. Ses iris océan tombèrent dans celles du skinchanger. « C’est toi. C’est ça ? » sa voix était beaucoup moins assurée. Ses jambes tremblaient légèrement. Un coup de massue. La jeune femme prit une grande inspiration. Svenn se défendit en disant ne pas avoir le choix. Elle bouillonnait de rage. Elle aurait voulu lui briser la nuque et lui ouvrir le ventre. La daybreaker aurait pu tenter une attaque, mais la pénombre était un désavantage considérable. Son ombre ne lui serait d’aucune utilité. Cette même ombre qui lui avait échappé quelques jours plus tôt. Peut-être était-ce à ce moment là d’ailleurs que sa nature l’avait trahis. Mais confortée dans l’idée que son ancien amour l’avait vendue, cette explication lui sembla erronée.

Tandis qu’elle reculait discrètement, la blonde reprit la parole « Dans la vie on a toujours le choix. Tu ne fais simplement aucun effort. » elle haussait les épaules. Elle était faite, c’était terminé. Il n’y avait personne pour lui venir en aide. Elle avait échappé à la mort et désormais, elle s’apprêtait à rejoindre sa jumelle de l’autre côté. Le souffle court, la jeune femme avait l’impression de suffoquer. La chaleur était étouffante. Elle reculait encore quand le chien se remit à aboyer. Elle se stoppa net en lui lançant un regard noir. « Je ne vais pas partir, alors ferme là. Bon, ton acolyte a raison Svenn, tu comptes faire la causette encore longtemps ? Parce que je n’ai rien à te dire de plus. Qu’on en finisse. » la blonde fit mine d’être ennuyée en regardant sa manucure impeccable. La provocation, encore et toujours. Séraphina était une actrice de talent. Quitte à se faire avoir par des shadowhunters, autant partir d’une manière théâtrale. A l’image de sa vie chaotique. Exterminée par l’homme de sa vie. C’était quand même un comble. D’ailleurs, malgré ce qu’elle venait de dire, la daybreaker aurait voulu en avouer plus. Elle aurait voulu cracher toute la rancoeur qu’elle éprouvait pour Svenn. Lui demander pourquoi il l’avait abandonné alors qu’elle l’avait tant aimé. Mais c’était trop tard. Et les sentiments étaient pour les faibles. C’est ces sentiments qui avait perdu Persephone. Ces sentiments qui avait perdu son père. Ces sentiments qui l’avait ensuite perdue elle, à son tour.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Mer 3 Juin - 21:19

Long time no see...Hard memories.
Seraphina & Svenn


Un tumulte de question tournait en boucle en son esprit tourmenté. Cette voix… Cette satanée voix n’arrangeait rien à ses profondes réflexions. Ses narines emplis de ce parfum, de cette odeur corporelle naturelle qu’il avait tant apprécié humer… Emotionnellement instable, le Skinchangers livrait une véritable bataille intérieure qui se soldait par l’impossibilité de prendre une décision. Bien vite, pourtant, l’impuissance se fit surmener par une émotion émanant de la noirceur même de son âme. La colère. Son orgueil venait d’être bafouer. Même en position de faiblesse, cette garce ne pouvait s’empêcher de l’ouvrir à tord et à travers. Peut-être lui faciliterait-elle la tâche ainsi. Prise au piège à l’image d’un vulgaire insecte se débattant dans une toile d’araignée assassine, elle semblait abattre ses dernières cartes. Elle gagnait du temps. Temps qu’elle savait précieux. Mais la démarche était maladroite. Voir clairement suicidaire. « A choisir, je te laisse le statut de parasite. » Railla-t-il en dévoilant ses dents acérées par le biais d’un machiavélique sourire. Roi en ses terres, le fauve ressentit cette soif inétanchable. Intarissable. Celle du sang. Et lorsque Seraphina évoqua la possibilité qu’il put un jour oublier son prénom… L’adrénaline se mit à couler en abondance. Plus que l’animosité qu’il lui portait depuis sa transformation, ce fut la haine qui prit le pas sur le peu de raison à laquelle il avait vainement tenté de s’accrocher. « Vaguement. » Feignit-il accompagné d’un outrageant haussement d’épaule. Graver à même son palpitant meurtris depuis leur rencontre, Svenn ne lui accorderait toutefois pas le plaisir de prononcer son prénom.

Dans les rangs, un flottement passager éveilla immédiatement son attention. Ses propres collègues se jetaient des regards de connivence. Prendre une décision. Rapidement. Le temps était un luxe dont le métamorphe ne disposait pas. Comme à son habitude, Sera’ ne put s’empêcher de trouver un moyen de rejeter la faute sur les autres. Incapable d’assumer ses fautes. Ses erreurs. Une sale habitude. Un éclat de rire outrepassa l’obstacle de ses lèvres résonnant en un assourdissant écho au sein de l’étroite ruelle. « L’idée même que cela puisse venir de toi ne t’effleure même pas l’esprit n’est-ce pas ? Les responsabilités n’ont jamais été ton truc après tout. Et cesse d’être aussi égocentrique, ma vie ne tourne pas autour de ta petite personne comme tu peux toi-même le faire avec ton nombril. » Déclara-t-il d’un trait, sans jamais cesser de fixer intensément la jeune femme. Pour qui se prenait-elle ? Oser s’adresser ainsi à lui. Devant ses subalternes qui plus était. « Y aurait pas conflit d’intérêt ? Même toi tu ne peux être juge et parti Svenn. Laisse moi faire je v… » « Tu vas surtout la fermer. Si tu ne tiens pas tant que ça à la vie, je peux t’en soulager. Suis-je assez clair pour les deux neurones qui se battent en duel dans ta boite crânienne ? » Sa tirade fut suivit d’un grognement bestial. Ses iris prenaient peu à peu une couleur mordoré meurtrière… Nerveux, le soldat baissa honteusement la tête en signe de respect. Cela devait sans aucun doute lui coûter. Mais peu importait. Un problème plus épineux se posait au Lion.

Une ultime provocation fit perdre définitivement le calme olympien dont le scandinave avait fait preuve jusqu’ici. Ses gants de cuir grinçaient sous la pression exercée. Dissimulées derrière la masse volumineuse de son uniforme, son réseau veineux enflait outrageusement. « Tu flirtes dangereusement avec mes limites… Je comptais t’accorder une audition auprès de nos dirigeants mais apparemment tu préfères déverser ton fiel. Présomption d’innocence… Comme si tu étais capable d’être autre chose qu’une coupable. » Le contrôle, il le perdait. Peu à peu. Doucement mais sûrement. Les aboiements reprirent. Ce qui ne fit qu’accroître l’agacement de Svenn. D’un geste souple, ce dernier s’empara de son arme à feu contenant des balles en argent pour loger l’une d’entre elle dans la tête du Skinchangers. Le silence retomba alors sous l’œil horrifié du dernier survivant de la meute. Tremblant, ses yeux injectés de sang allaient et venaient du corps sans vie du canidé à son assassin. L’attitude purement nonchalante en apparence de Sera’ fit sauter le dernier plomb qui menaçait de sauter d’un moment à l’autre. Ses dons surdéveloppés lui accordaient bon nombre d’avantages. Dont la vitesse. Un simple craquement. Puis le bruit d’une poupée de chiffon qui s’effondrait sur le sol froid de la ruelle désertique. Les vertèbres rompus, le simple humain avait vu son ultime souffle de vie disparaître sans même voir la mort venir à lui. Dos à sa victime initiale, sa cage thoracique bougeant à rythme aussi effrénée que sa respiration, Svenn observait ses méfaits. Le sourire aux lèvres.



Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Mer 3 Juin - 23:28

Long time no see

Svenn & Seraphina

Les bruits de la ville semblaient s’être évanouis. La jeune femme était pendue aux lèvres du scandinave. Elle eut un bref sourire lorsqu’il la traita de parasite. Elle était habituée à essuyer toutes sortes de surnoms. Elle encaissa. Silencieuse. Elle attendait. Elle voulait qu’il prononce son prénom. Qu’il prouve qu'il s’en souvienne. L’avidité naissante qui venait d’apparaitre dans les yeux de Seraphina s’évanouit. Il ne dirait rien, elle le savait à présent. Elle se pinça les lèvres. Le bougre le faisait sûrement exprès. La remarque qui vint ensuite laissa la jeune femme de marbre. Elle savait reconnaître ses erreurs, mais pas devant autrui. Et puis qui était-il pour lui faire des reproches ? Lui, l’homme qui l’avait lâchement abandonnée alors qu’elle lui aurait donné sa vie. Une boule de rancoeur se forma dans sa gorge. Seraphina continua pourtant à s’emmurer dans une impassibilité à toute épreuve. Surtout, il ne fallait pas se montrer touchée. La daybreaker était pourtant au coeur d’une tornade de sentiments qu’elle avait du mal à gérer. Il y avait la haine bien sûr, mais aussi de la rancoeur mêlée à une peur panique. Elle ne voulait pas mourir, pas aujourd’hui, pas comme ça. Piégée comme un rat dans une ruelle poisseuse du nord de la ville.

Le silence. Seraphina ne disait plus rien. Elle restait immobile et fixait Svenn avec animosité. Une nouvelle remarque, cinglante, prouvait que la jeune femme avait réussi son coup : le mettre hors de lui. Elle ne croyait pas un mot de ce qu’il disait. Comme s’il avait réellement voulu un jour, lui accorder une audience. Elle ne dit rien. Son regard s’était un instant égaré sur l’acolyte bien trop bavard à son goût. Et puis tout était allé très vite. Le chien s’écroula sous l’impact d’une balle d’argent. Séraphina avait sursauté d’effroi. Ses yeux écarquillés se posèrent sur l’arme que Svenn tenait dans sa main gantée. Le scandinave était visiblement bien plus irrité qu’elle ne l’aurait pensé. Elle recula de nouveau, prenant garde de ne pas buter sur un sac poubelle. Il perdait le contrôle. La jeune femme l’avait vu dans ses yeux. Elle aussi le connaissait bien. Pour cause, elle avait passé des mois à l’apprendre par coeur, aussi bien physiquement que mentalement. Elle savait donc que lorsqu’il était comme ça, mieux valait ne pas s’interposer. L’autre homme s’effondra finalement au sol. Séraphina déglutit. La peur et la stupéfaction marquaient les traits de son visage. Elle observa les deux cadavres qui gisaient au sol. Un véritable carnage.

Il a complètement pété les plombs songea la blonde. Malgré cette évidence, elle se risqua à s’avancer. Elle arriva alors derrière Svenn qui faisait une tête de plus qu’elle -et ce malgré ses talons compensés- « Mais qu’est-ce que t’as foutu Svenn… Tu. » elle se tue soudainement. Inutile d’enfoncer le clou. Elle était parfaitement consciente qu’il venait de l’épargner. Elle reprit sur un ton anormalement calme, teinté d’une douceur que personne ne lui connaissait, sauf le skinchanger peut-être. «  Pourquoi t’as fait ça ? Si on découvre la vérité tu vas avoir de graves ennuies. Enfin surtout JE vais avoir de graves ennuies. » se rattrapa-t-elle. Ses sourcils s’étaient froncés. Depuis quand s’inquiétait-elle du sort des autres ? Elle l’avait échappé belle. Elle contourna son ancien amant pour venir lui faire face. Elle prit la précaution de ne pas le toucher. Après tout, un cadavre de plus passerait inaperçu dans le coin. « Qu’est-ce que tu veux ? Je suppose que j’ai une dette envers toi.» le ton était redevenu glacial. Certes, Seraphina était reconnaissante. Mais elle était parfaitement consciente que la colère qu’éprouvait le scandinave envers elle ne s’était pas apaisée. Voilà pourquoi elle restait méfiante. Néanmoins, elle limitait ses provocations. Inutile de réveiller le fauve qui sommeillait en Svenn. « Si tu veux me tordre le cou vas-y, mais fais-le vite. De toute façon rien n’a jamais été comme avant. » avait-elle murmuré. Rien n’avait plus été comme avant depuis qu’il lui avait brisé le coeur avait-elle eut envie de hurler. Mais ça, elle laissait ses pupilles dilatées le dire à sa place. Le visage fermé, Seraphina continuait de masquer sa peur avec aplomb.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Jeu 4 Juin - 12:12

Long time no see...Hard memories.
Seraphina & Svenn


La confusion fit place au silence. Si la parole fut d’argent, le silence était d’or. Volontairement, Svenn se refugiait dans un profond mutisme résultant de ses propres règles qu’il venait sciemment de briser. Son cerveau s’oxygénait de nouveau. Le voile qui avait obscurcis son jugement se levait. Et la culpabilité formait à présent un amas douloureux au fin fond de ses entrailles remuées de soubresauts d’écœurement. Contre ce qu’il venait de commettre. Contre son incapacité à contrôler ses émotions en présence de Sera’. Contre cette dualité à laquelle le scandinave devait faire face. Aurait dû affronter. Mais la violence se trouvait être l’unique solution vers laquelle se tournait. Il y était né. Il y mourrait. L’infamie de ses actes entrait en totale contradiction avec les fondements même de ses valeurs. Lui, le majestueux Lion dont la loyauté n’avait d’égal que son instinct farouche de protection des siens… Ses membres inférieurs vacillaient légèrement. Le tremblement inopiné de ses mains ne fut qu’un indice complémentaire de son état. Qu’avait-il fait… Le regard vide fixant avec une cruelle obstination le bout de ses bottes rencontra alors une couleur qu’il ne connaissait que trop bien. Le rouge. L’hémoglobine coagulée se mêlait aux morceaux grossiers de la cervelle fumante de son défunt partenaire. Vision macabre lui arrachant un énième haut le cœur. Non pas que le spectacle lui était autre que familier, depuis l’enfance il avait dû faire face à la barbarie - lui-même auteur de bon nombre d’entre elle. Cette fois-ci, pourtant, l’enjeu était tout autre. Que les Dieux, dans leur infinie bonté, lui viennent en aide… Une toute dernière fois…

Une discussion s’imposait. Discussion à laquelle il aurait vivement souhaité se soustraire. Le maelstrom d’émotion qui se déversait en lui par vagues discontinues ne lui permettait pas une quelconque pensée cohérente. Ce fut une voix étrangement doucereuse qui le fit sortir de sa torpeur. La proximité de la raison même l’ayant poussé à ce genre d’agissement ne l’apaisait pas. Ne l’apaisait plus. Ses paroles résonnaient successivement. Il avait le tournis. Jugeant bon d’éviter le regard inquisiteur de son ancienne amante, Svenn reprit le dessus afin de pouvoir analyser la situation rapidement. Sans dire mot, ce dernier s’abaissa vers le cadavre aux vertèbres disloquées et vint lui retirer sa paire de gant ainsi que son arme de service. A nouveau debout, le scandinave s’empara sans tendresse de la main gauche de Sera. Un premier gant enfilé. Puis le second compléta le début de mascarade. « Ton inquiétude me va droit au cœur, Sera. Maintenant ferme là. » Articula-t-il de manière autoritaire. Il n’avait nullement besoin d’une tirade fatigante de la demoiselle pour avoir les neurones engourdis. Aussi versatile que provocante, les réminiscences du passé se rappelaient à lui à l’entente de son changement de ton. Ce qu’elle pouvait être agaçante parfois. Un simple merci aurait suffit. Mais c’était bien trop lui demander et au travers de sa voix, quasiment imperceptible, il avait pu déceler ses véritables sentiments. Bien qu’il se refusait catégoriquement à en faire une quelconque déduction. D’un geste expert, il délogea une première balle du chargeur avant d’armer le pistolet. Une grimace déformait ses traits. Même protégé par des gants de cuir, l’argent du projectile restait nocif. La nostalgie qui teintait au sein du murmure fataliste de la Daybreaker arracha un grondement sourd qui s’échoua au fond de sa gorge. « Ne me tente pas. » Répondit-il le plus sérieusement du monde. Ce n’était ni l’endroit, ni le moment pour faire étalage du passé tortueux qui les liait.

Aucune autre solution ne se présentait à lui. Ce n’était pas de guetté de cœur qu’il était parvenu à cet état de fait. Maquiller la scène de crime. Echafauder un mensonge digne de ce nom. Peu habituel pour le vaillant soldat qu’il fut… En dernier recours, le Skinchanger entreprit de faire empoigner l’arme de point entre les doigts fins de Seraphina. Tenant fermement cette dernière entre ses mains, ses prunelles glaciales ancrées aux siennes. « Je vais passer un appel d’urgence au QG. Tu vas devoir me tirer dessus à deux reprises lorsque je serais dos à toi. Ce n’est pas un choix que je t’offre. C’est une obligation. Au milieu de mon discours, tu feras feu. » Pas un mot de plus se trouvait être nécessaire à la compréhension d’ordres s’avérant simplissimes. Sans lui laisser la possibilité d’argumenter, Sven lui tourna le dos en marchant la tête légèrement penchée vers le talkie-walkie se trouvant sur son épaule. Feignant d’être passablement essoufflé, ses lèvres s’entrouvrir… Plus de retour en arrière possible. « L’opération est un échec. Je répète, l’opération est un échec. Partenaires au sol. Signature GPS opérationnelle. Demande d’évacuation de toute urgence ! La cible a en sa possession…  »


Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Jeu 4 Juin - 13:23

Long time no see

Svenn & Seraphina

Pour toute réponse, la jeune femme se heurta à un silence de mort. Elle suivit Svenn du regard. Ses sourcils se froncèrent d'incompréhension. Qu'était-il entrain de faire au juste ? Alors qu'elle entrouvrait les lèvres, le scandinave lui entrava la main gauche. Les yeux océans de Seraphina s’attardèrent un instant sur le visage fermé de son vis-à-vis. Il lui enfilait les gants du cadavre. La jeune femme nageait en pleine incompréhension. Elle resta pourtant muette. Svenn venait de lui dire de la fermer, pourtant, un sourire avait traversé les lippes de la blonde. Oui parce que malgré le ton glacial, il venait de prouver qu'il se rappelait bel et bien de son prénom. La victoire savourée en vitesse, les lèvres de Seraphina retombèrent en une moue agacée. « Je ne comptais pas m'étendre de toute façon. » assura-t-elle d'un air exaspéré. Qu'est-ce qu'il fichait avec cette arme ? C'était surtout ça qu'elle voulait savoir désormais. La daybreaker comprit enfin lorsque le calibre atterrit entre ses doigts gantés.

Leur regard connectés, Seraphina ne payait pas de mine. Pourtant elle tentait de rester impassible. De ne pas se perdre dans les yeux glacés de Svenn. A mesure que ce dernier lui expliquait la marche à suivre, la daybreaker semblait se décomposer. Elle ne pourrait jamais faire ça. Elle savait néanmoins qu'elle ne pourrait pas y échapper. Que c'était la seule solution après un tel carnage. Alors qu'une étrange sensation lui picorait le bout des doigts, la blonde acquiesça d'un faible signe de la tête. C'était tout ce dont elle était capable pour l'instant. Elle n'eut même pas le temps d'encaisser le choc que Svenn lui tournait le dos. Elle entendit sa voix grave contre le talkie walkie. La jeune femme prit une grande inspiration et rassembla ce qui lui restait de courage. Bien, elle allait le faire. Il fallait qu'elle évite les organes vitaux. Ses mains tremblaient légèrement. Seraphina claqua la langue, agacée par son propre comportement. Elle écarta doucement les jambes et releva ses bras. Elle avait les deux mains posées contre l'arme. Elle souffla puis rebaissa ses mains. Putain... Depuis quand t'es une mauviette ? pensa-t-elle. Finalement, elle revint braquer son arme sur le skinchanger. Les traits tirés par une détermination nouvelle, la jeune femme tira deux fois d'affiler. Les balles fendirent l'air à toute vitesse et vinrent s'échouer dans le dos de Svenn.

La daybreaker le regarda s’effondrer. Ses doigts relâchèrent immédiatement l'arme fumante qui se fracassa au sol. Sa main droite était venue se placer contre ses lèvres. Elle avait déjà tué, ce n'était pas le soucis. Mais avec lui c'était différent. Pourquoi ? Seraphina ne se l'avouerait jamais. Quoiqu'il en soit, après son geste macabre, elle avait accouru auprès du blond. Silencieuse, elle s'était agenouillée à côté de lui et l'avait entouré de ses bras pour le redresser doucement. Ses phalanges gantées tentèrent, maladroitement, d'empêcher le sang de s'écouler mais la manœuvre était vaine. Bientôt ses vêtements furent souillés du sang de sa victime. « Bordel, tu n'as donc pas d'coeur pour me faire subir ça ? » dit-elle d'une voix mal-assurée. Un soupir lui échappa. La détresse semblait s'être emparée d'elle. Les coups de feu allaient sûrement attirer les curieux. Que devait-elle faire maintenant ? Partir sans savoir si Svenn allait pouvoir s'en sortir ? Car rien n'était sûr. La Daybreaker ne se revendiquait pas tireuse d'élite, au contraire. Et bien qu'elle voue une haine viscérale à l'homme-félin, elle n'avait jamais envisagé être responsable de sa mort. Pour l'instant, la jeune femme attendait les nouvelles instructions. Elle s'était terrée dans le silence. Elle avait le chic pour se mettre dans des situations pas possibles, c'était officiel. Et de tous les fantômes qui hantaient son passé, le scandinave était sûrement celui auquel elle avait le plus tenu.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Jeu 4 Juin - 17:22

Long time no see...Hard memories.
Seraphina & Svenn


L’air se refusait à s’extraire de ses poumons comprimés. Son cœur rata un battement. Les détonations retentissaient encore. Et encore. Funeste chant emplissant son esprit qui déjà chercher à fuir. Puis ses synapses affolées cessèrent toute activité. La totalité de ses muscles se firent cotonneux. Puis… Plus rien. L’impression de tomber dans un puits sans fond. Englué dans une épaisse mélasse entravant la moindre tentative de mouvement. Ce fut au tour de la souffrance. Pure. Une lente agonie qui s’étirait en une douleur sourde et diffuse. Les souvenirs affluaient en successivement. Les tortures. Les chaînes en argent qui sciaient la peau de ses poignées, de ses chevilles… De son cou. Les hurlements de désespoir. Ce besoin d’en finir. Les lames tranchant la chair de ses cuisses pour empêcher une quelconque fuite. Un esclave. Un être misérable asservis, avilis, n’ayant plus de trace d’un orgueil mille fois piétiné. Ses yeux. Ses deux globes ronds émeraude n’exprimant que malfaisance et qui se nourrissaient des maux de son martyr personnel. Et ce sourire qui ne quittait jamais les lèvres du maudit créateur. Huit ans. Huit longues années pour réduire à néant un orphelin…

Ses vociférations tonitruantes firent ressurgir à la réalité le fauve mutilé. Une fine pellicule de sueur recouvrait son visage tordu en une grimace. Ses pupilles dilatées n’exprimaient qu’épouvante. Une lueur de démence y ayant élue domicile. Les sinueux songes conjugués à cette lancinante douleur lui faisaient confondre chimères et vérités. La présence de son amour d’antan ne fit qu’accroître sa confusion. De nombreux râles rauques continuaient de s’échouer contre ses dents jointes. Déjà, plusieurs marbrures grisâtres s’étendaient de part et d’autres de ses blessures ouvertes d’où s’écoulait en abondance son sang. Les plaies semblaient littéralement pourrir. Son rythme cardiaque s’affolait. Le seul fait de respirer lui occasionnait de vives piqures de rappel. « Pourquoi est-ce que je lis de la détresse dans tes yeux ? Ne sais-tu donc pas que tu m’as déjà tué… Le jour où tu es devenu comme… Comme lui. » L’insistance volontaire donnée à ses derniers mots lui arracha un rictus de profonde affliction. Damné. Voilà ce qu’il était. Son regard fouillait avec frénésie. Cherchant de façon muette à deviner ce que pouvait bien penser la femme. Celle qu’il avait tant aimée… Celle a qui il avait sans doute fais le plus de mal. A l’époque, Svenn avait été incapable de se résoudre à supprimer la jeune Daybreaker. Et aujourd’hui encore, des années plus tard, il se retrouvait au même point. Cela aurait pu être comique si ce n’était pas tant tragique à la fois.

Ce fut l’une des seules ayant réussit le tour de force de comprendre le Skinchangers. Cette violence qui l’habitait. Les maux qu’il recelait au plus profond de son être désabusé. Jamais ce dernier n’avait évoqué pourtant son créateur. Ses multiples cicatrices avaient parlé pour lui et Sera avait eu la bonne idée de ne jamais, au grand jamais, évoquer le sujet. « Je suis sûr qu’au fond, tu en tires bien quelques joies. Cet irrépressible besoin de vengeance ne t’a jamais quitté pas vrai ? Mais tu confonds… » Un nouveau hurlement déchira la nuit. Sentir avec tant de vigueur ce métal en ces chairs le faisait atrocement souffrir. « Vengeance… Et… Justice. » Termina-t-il avec peine, le cœur au bord des lèvres. Le passé se mêlait au présent. Il en oublia le lieu. L’heure. Le grésillement intrusif de son appareil de communication. Tout. Ne restait qu’eux. Ce fut son côté obscur et toute la complexité de sa personnalité qui l’avait séduit. Mais comment faire fonctionner une relation entre deux êtres issus de la noirceur même de ce monde agonisant ? Deux erreurs de la nature. Deux écorchés vifs. Chacun avait tant de blessures à panser. De choses à régler. Parfois… Oui, parfois, l’amour à lui seul ne suffit pas. Ne suffit plus…


Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Ven 5 Juin - 12:31

Long time no see

Svenn & Seraphina

Agenouillée près de sa cible, Seraphina respirait péniblement. Elle tentait de garder son visage impassible, mais ses yeux l’avaient visiblement trahie. Les gants qu’elle portait furent bientôt dégoulinants de sang. Elle était totalement impuissante. Alors, dans la moiteur ambiante, la jeune femme restait immobile. Elle frissonnait d’effroi en entendant Svenn souffrir. Dans sa souffrance, le scandinave parvint à parler. Le pauvre fou semblait avoir perdu la tête. Les mots qu’il prononçait étaient vides de sens. Du moins, aux oreilles de Seraphina qui se pinçait les lèvres. « Chut, tais toi. Tu perds la tête. Et puis de qui tu parles ? Garde tes forces ou tu vas claquer. » le visage grave, la jeune femme s’était penchée au dessus de son ancien amant. Ses traits déformés par la douleur lui arrachèrent une grimace furtive. Comment en étaient-ils arrivés là ?

Le malheureux s’était remit à gémir de douleur. Seraphina sentait son corps se tordre. Les propos qui suivirent eurent le mérite de faire -enfin- réagir la jeune femme. Elle semblait en colère. Son souffle s’était accéléré. « Ecoute Svenn, ça fait bien longtemps que tu ne me connais plus. En plus tu délires. Ferme la maintenant, ou tu vas vraiment finir par claquer. Compris ? Les renforts ne devraient plus tarder alors maintenant tais-toi. » grogna-t-elle. Cette fois, la daybreaker ne faisait plus aucuns efforts pour masquer ce qu’elle ressentait. La vengeance était désormais tout ce qui la motivait. Au fil du temps, cela l’avait rongée, consumée. Elle l’avait accepté. Seule contre tous, rien n’aurait pu arrêter sa rancoeur grandissante. Elle qui en voulait au monde entier. L’air toujours aussi agacé, Seraphina se risqua à se débarrasser de l’un de ses gants. Elle porta sa main libre contre le front de Svenn. Il était brûlant. Ses yeux cristallins se relevèrent lorsque des voitures se firent entendre au loin. Ils arriveraient. Il fallait agir et vite. La jeune femme se détacha doucement du blond, le laissant allongé au sol.

D'un bond elle s'était relevée. Ses vêtements avaient viré au rouge, son jean était imbibé de sang. Une nouvelle grimace traversa son visage tandis qu'elle s'emparait des gants. Elle disparut dans la nuit après s'être aussi saisit de l'arme du crime. Le coeur battant, Seraphina s'éloignait dans une rue un peu plus étroite. Fort heureusement, elle ne croisa personne. Elle retourna sur ses pas et atterrit de nouveau dans le cul de sac rempli de poubelles. Elle se débarrassa des preuves, priant pour qu'on ne les retrouvent jamais. A toute allure, elle retourna auprès de Svenn. Maintenant elle en était persuadée : les sbires du Gouvernement étaient tout proches. La daybreaker était essoufflée. Dans cette histoire, elle n'avait toujours pas trouver de proie sur laquelle se nourrir. Décidément elle se négligeait en ce moment.

Une voiture se dessina à l'horizon. La jeune femme se concentra. Elle risquait gros en restant là, elle allait devoir mettre en oeuvre tous ses talents d'actrice. De nouveau agenouillée près du  scandinave, Seraphina avait la mine déconfite et l'air horrifié. Ses yeux cristallins brillaient dans la pénombre. Et lorsque finalement, le véhicule arriva à leur hauteur, la daybreaker sentit un frisson lui courir le long de l'échine. D'autres hommes bondirent hors de la voiture. Il y avait une femme aussi. Mais ceux là n'étaient pas des shadowhunters mais bien des peacekeepers. La police du Gouvernement. « Aidez le ! Il se vide de son sang, mon dieu c'est horrible. » balbutia Seraphina, faussement choquée. Qui aurait pu croire qu'une gueule d'ange comme celle ci renfermait un monstre assoiffé de vengeance ? « Écartez vous Madame. » lança la voix glaciale de la blonde qui regardait Seraphina fixement. Ok celle là, elle n'était pas commode. Pour qui elle se prenait ? La daybreaker aurait sûrement rétorqué dans d'autres circonstances. Pour l'instant elle se contentait de se lever, docile, et de s'éloigner de quelques pas. Les talkies-walkies des hommes se mirent à grésiller. Le coeur de Seraphina battait à tout rompre. Et si les soupçons se portaient sur elle ? C'était un risque à prendre. Un risque qu'elle avait décidé de prendre en restant là.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Ven 5 Juin - 22:02

Long time no see...Hard memories.
Seraphina & Svenn


La fièvre. Les tremblements. La souffrance. Foutu métal. Faiblesse irrévocable. Dans sa folie, le scandinave subissait toutes sortes d’hallucinations aussi bien visuelles qu’auditives. Le son d’une voix paraissant lointaine lui parvenait mais le sens des mots proférés lui échappait. Prisonnier de sa propre désolation, il se raccrochait à ce son cristallin pour ne pas perdre pieds. Le tumulte d’émotion auquel il avait dû faire face, tout comme cette inattendue rencontre, semblait l’avoir considérablement affaibli. Ce qui n’arrangeait en rien l’état pitoyable dans lequel il se trouvait actuellement. Les projectiles intégralement faits d’argent lui donnait la désagréable impression de continuer leurs routes au sein même de ses chairs ouvertes. Sinistre illusion. Une torture que lui infligeait son cortex cérébral assiégé. Littéralement dérouté. L’absence soudaine de Sera ne fit qu’ajouter à la confusion à laquelle, peu à peu, Svenn s’abandonnait… Abdication volontaire face aux maux moraux et physiques. Ce dernier ce surprit même à souhaiter sombrer dans une réconfortante inconscience.

La chaleur humaine que dégageait sa meilleure ennemie lui permit de se reconnecter à une réalité qu’il aurait souhaité être toute autre. En fond sonore, il percevait un grondement. Sans parvenir à en deviner l’origine. Ses propres pulsations cardiaques désordonnées l’assourdissaient. Une voix. Deux voix. L’envoûtant parfum qui avait ressurgis du passé s’éloignait… De la cannelle remplaçait cette dernière. Accentué d’une pointe de poivre. Ses paupières papillonnaient étant dans l’impossibilité de faire mieux, le Skinchangers s’enfonça encore dans une incompréhension le menant à l’impuissance la plus totale. « Svenn, est-ce que tu m’entends ? Je vais avoir besoin de te mettre en position latérale pour accéder à ton dos. Je dois au plus vite retirer les balles. » Le ton se voulait autoritaire subtilement agrémenter d’une tendresse presque imperceptible. Cependant, son cerveau n’étant plus irrigué correctement – du moins ce fut l’unique conclusion possible à laquelle le fauve se raccrochait – il n’assimilait pas le moindre mot. Plus docile qu’il ne l’aurait voulu, le jeune homme se mordit violemment l’intérieur de la joue lorsqu’on le fit bouger. Un déchirement. Une sensibilité exacerbée lui permit, en sentant une différence de température, de comprendre que ses vêtements ne le recouvraient plus. « Ça risque de faire mal… » Des hurlements gutturaux s’échappaient de ses lèvres tandis que des doigts fouillaient ses plaies. Cela lui sembla durer des heures. Interminable. Abominable. « Quelle chance insolente. Je ne déplore aucun éclat de balle, c’est une chance parce que je n’aurais pas eu le matériel adéquate pour m’en occuper mon beau. » Gladys. Satané bonne femme. Toujours le mot pour rire même dans les pires situations. Son sourire transparaissait au sein de sa voix qui avait repris son aplomb habituel.

Avec un peu d’aide, Svenn se traîna jusqu’au mur sur lequel il fit reposer l’une de ses épaules. Les sensations revenaient quelque peu. De légers picotements parcouraient ses doigts. Il entreprit de glisser entre ses lèvres une cigarette que la Peacekeeper se chargea d’allumer. La première bouffée fut salvatrice. Malheureusement, le répit fut de courte durée. Deux hommes firent leur apparition dans son champ de vision. Visiblement, ils ne semblaient pas aussi jouasses aux vues de son rétablissement. Leurs regards respectifs intimaient silencieusement au soldat de faire un rapport. « On poursuivait un Daybreaker depuis trois jours mais à chaque fois qu’on pensait le tenir, elle parvenait à mystérieusement disparaître. Sauf qu’enfin, ce soir, elle commit une erreur en s’aventurant dans un quartier qu’elle ne connaissait pas. Ou peu. Elle s’est piégée en pénétrant dans cette ruelle. Jack était déjà sous sa forme animale lorsqu’on l’a encerclé. On pensait s’en tirer avec les honneurs mais nous n’avions pas prévu qu’elle sache aussi bien se défendre. Elle était bien plus rapide qu’on ne l’avait escompté. Bauer s’était positionné derrière elle. Très bonne actrice, cette vermine jouait la pauvre victime allant même jusqu’à verser quelques larmes et vous connaissez la sensiblerie de Bauer. Il s’est laissé berner et en relâchant sa garde, elle en a profité pour l’utiliser comme bouclier en nous menaçant de lui aspirer l’intégralité de son énergie vitale si l’on faisait le moindre geste. C’est à ce moment-là que tout est parti en vrille ! L’instinct de Jack a pris le dessus, il s’est mis à aboyer, grogner et le Daybreaker a dû paniquer puisqu’elle s’est emparé de l’arme de Bauer pour tirer une balle en pleine tête. Elle a certainement compris qu’elle allait se trouver en mauvaise posture quand mes yeux ont changé de couleur. Elle a alors brisé les vertèbres de Bauer en pointant le canon vers moi. Vu la situation, je n’avais pas d’autres solutions que de fuir pour appeler des renforts, mais elle n’a pas hésité à me tirer dans le dos… » Ses rictus faciaux corroboraient ses dires, la souffrance pouvait se lire sur ses traits. Bien que cela ne soit que le fruit de ses blessures, il en usa pour apporter plus de crédibilité à son histoire. Arborant un air fatidique, le regard baissé, son timbre se fit plus grave… « Je me suis écroulé et quand j’ai rouvert les yeux, cette femme était là. Je suppose, vu la quantité de sang sur ses mains et ses vêtements, qu'elle a dû essayer d’arrêter l’hémorragie mais je ne pourrais vous en dire plus. Vous n’êtes pas sans savoir les effets que l’argent peut avoir sur… Un Skinchangers. » A ces mots, Svenn jeta un regard furtif en direction de Sera… Cette dernière ne connaissait pas ce pan de sa vie. Jamais il ne l’avait prononcé à haute voix. Un aveu qu’il aurait préféré faire en d’autres circonstances.


Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Lun 8 Juin - 12:14

Long time no see

Svenn & Seraphina

Le regard minéral de Seraphina détailla la blonde avec intensité. Pour ne pas faire d'histoires, la daybreaker s'était éloignée docilement. Mais n'importe quelle personne la connaissant aurait décelé de l'animosité dans ses traits. Elle n'avait pas réellement aimé le ton employé par cette bonne femme. Ni comment elle s'adressait à Svenn. Elle arrivait, sauvait son "beau" en héroïne badass totalement clichée. La daybreaker se contenait pour ne pas rouler des yeux. L'agacement lui faisait grincer des dents. Mais pour l'instant, personne ne semblait s'intéresser à ce qu'elle faisait. La toile de son pantalon était imbibée de sang qui séchait désormais. Seraphina baissa les yeux dans une grimace à peine voilée. Lorsqu'elle releva la tête, la blonde constata que Svenn était à demi-nu. Ben voyons songea Seraphina presque à haute voix.  Discrètement, elle jeta une œillade à la montre en argent qui ornait son poignet. Il était tard. La jeune femme se demandait combien de temps cette mascarade durerait encore. Elle n'était pas très à l'aise. Encore moins en entendant les râles de douleur bestiaux que poussait le blessé.

Le regard de la jeune femme s'animait au rythme des mouvements du scandinave. Il se traînait contre le mur. Seraphina ne l'avait jamais vu sembler aussi frêle, faible. Un petit rictus anima ses lèvres. Oui, elle venait bien de sourire. La douleur qu'il devait ressentir en ce moment devait être égale à celle qu'avait ressenti la blonde lorsqu'il l'avait abandonnée. Voilà pourquoi elle souriait. Au moins ils étaient quittes désormais. Il savait ce que c'était que de se faire tirer dans le dos. Seraphina le sentait, sa nature de daybreaker prenait le dessus. Tout ce sang lui rappelait à quel point elle avait faim. Ses pupilles s'étaient dilatées. Il fallait qu'il souffre, autant qu'elle avait souffert. Et cette blondasse, Seraphina lui aurait bien foutu le feu. Sans s'en rendre compte, la jeune femme avait serré sa mâchoire et lançait un regard diabolique vers celle qui s'approchait trop près de Svenn. Il fallut quelques longues secondes à la daybreaker avant de reprendre ses esprits. Elle détendit ses muscles et chassa -tant bien que mal- ses pensées morbides. Il fallait que son côté humain prenne le dessus. Et qu'elle continue de faire semblant.

Svenn commença son récit. Seraphina ne l'écoutait que d'une oreille lorsque la dernière phrase attira son attention. Un skinchanger. Bien qu'elle s'en soit toujours douté, la jeune femme venait d'avoir la confirmation que Svenn était bel et bien un métamorphe. Un hybride. Elle plissa ses paupières. Ses joues avaient viré au rouge. La blonde bouillonnait. Décidément, si elle avait pu éventrer l'autre bonne femme pour se calmer, elle ne se serait pas gênée. Et Svenn qui la regardait à peine. Regarde moi aurait voulu-t-elle lui cracher au visage. Ceci représentait à ses yeux une nouvelle trahison. Si son cerveau avait pu fumer, Seraphina se serait certainement embrasée sur place. Mais le regard des deux interrogateurs se tournèrent vers elle. Instantanément, Seraphina rentra dans son rôle de femme choquée. Elle hochait la tête comme pour confirmer ce que venait de dire Svenn. Tu ne paies rien pour attendre pensait-elle tandis qu'elle jetait un bref regard au skinchanger. Certes, avec ses mimiques et ses réactions parfois animales, Seraphina s'était douté que derrière l'homme qu'elle aimait se cachait un animal. Mais là, elle venait de se prendre la réalité en plein visage. Svenn ne lui devait plus rien désormais, mais cela restait néanmoins un coup dur à encaisser. « Vous allez devoir rester ici Madame, nous avons quelques questions à vous poser. » lança un homme à la voix grave. Seraphina hocha la tête. Elle s'y était préparée.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Lun 8 Juin - 16:19

Long time no see...Hard memories.
Seraphina & Svenn


L’œil avertis du Skinchangers put percevoir d’imperceptibles changements dans le comportement de son ancienne amante. Un étranger n’y aurait vu que du feu. Pas Svenn. Une certaine hostilité se dégageait de son corps telle une aura malsaine. Outre l’indéniable fait que cette dernière souffrait de ne pas être le centre d’attention, sa vive animosité semblait centrée sur la Peacekeeper qui avait pris en charge les blessures par balle que la Daybreaker elle-même lui avait infligée. A sa décharge, c’était sous sa propre demande qu’elle avait plié. Si la jalousie était l’un des défauts dont il avait autrefois fais les frais, le scandinave ne comprenait pas ce qui motivait actuellement la jolie blonde… Au fil de son discours, le soldat sondait les réactions corporelles qu’elle laissait – bien malgré elle – filtrer. Incroyable actrice, usant savamment du mensonge pour souvent arriver à ses fins, Svenn avait appris à déceler les failles que représentaient mimiques et autres rictus involontaires. Un haussement de sourcil. La façon qu’elle avait de se mordiller la lèvre inférieure. Même un sourire en coin pouvait être indicateur d’un sentiment contradictoire. Actes et paroles étaient deux choses totalement différentes. Et il en avait conscience.

Ces dernières paroles soulevaient bons nombres de question. Non pas pour l’équipe des forces de l’ordre, qui possédait bien évidemment ce genre d’information, mais bel et bien pour la Daybreaker. Un froncement de sourcil. Infime. Un plissement de paupière rapide bien que significatif. Puis, la légère coloration qui ornait à présent ses joues fut un élément de plus à prendre en compte. La colère envahissait chacune de ses cellules. A l’image d’une casserole d’eau sur le feu, elle bouillonnait littéralement. Du dégoût aurait pu perler des pores de sa peau tant l’émotion était ardente. Svenn fuyait ses prunelles enflammée. Non pas par manque de courage. Seulement pour ne pas attirer des soupçons supplémentaires à son encontre. Ce fut peine perdue. Déjà, les deux chiens de garde détournaient leur attention du fauve pour se concentrer sur la jeune femme en apparence profondément heurtée. Innocente victime d’une situation à laquelle elle ne s’était prétendument pas attendue à vivre. « Entre les cris et les coups de feu, c’est certainement le bruit qui à dû l’alerter. Je peux m’estimer heureux qu’elle soit intervenue. Si elle n’avait pas été là j’… » « Agent Osvaldson, lorsque nous aurons des questions à vous poser et croyez moi nous en aurons, on s’adressera directement à vous. N’ayez crainte. En attendant, laissez nous faire notre boulot puisque vous semblez incapable de faire le votre correctement. » Lui cracha-t-il non sans le gratifier d’un sourire particulièrement hypocrite. Fier d’avoir remis en place l’un des membres éminents de l’unité spéciale mis en échec ce soir. Svenn n’était pas homme à accepter ce genre de ton, ni même à se laisser marcher ainsi sur les pieds. Prêt à répliquer, une main s’apposait sur son épaule en guise d’apaisement. Gladys lui offrit un sourire avant de secouer négativement la tête, l’adjurant silencieusement de ne rien dire qui pourrait aggraver son cas.

Les Peacekeepers se dirigeaient donc vers le témoin de la scène, ou du moins de la chute d’un des leurs, avec une certaine nonchalance. Ils jaugeaient leur adversaire d’un œil soupçonneux, non sans apprécier les atouts physiques de l’incendiaire blonde. Ce qui ne fit qu’accroître les ressentiments du scandinave à leur égard. Un grognement bestial lui échappa bien que les sbires du Gouvernement n’en firent pas cas. Face à Seraphina, l’agent Morgan, qui étudiait à outrance les courbes habilement dessinées par les vêtements ensanglantés qu’elle avait revêtu, s’exprima le premier. « Tout d’abord, veuillez nous décliner votre identité. Dans un deuxième temps, vous allez devoir nous expliquer ce que vous faisiez dans un quartier aussi… Malfamé. Et ce qui vous a conduit dans cette ruelle sombre. Une femme telle que vous n’est pas franchement le portrait type que l’on rencontre par ici. » Le retroussement de ses lèvres en un sourire qui se voulait séducteur fit apparaître une rangée de dents blanches parfaitement alignées. Son collègue, tout aussi fin, se permit même d’ajouter une remarque digne de peu d’intérêt en bombant quelque peu le torse. « Croyez en notre expérience m’dame ! » Réplique tout droit sortis d’un mauvais film de série B à petit budget. La mâchoire de Svenn se contracta tandis qu’il levait les yeux au ciel. Littéralement consterné par la scène qui se déroulait devant ses yeux.


Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Mar 9 Juin - 11:40

Long time no see

Svenn & Seraphina

Enfin, l'attention se tournait vers elle. Tous les indices de sa colère avaient disparu. Seraphina était experte lorsqu'il s'agissait de masquer ce qu'elle ressentait. Ses yeux clairs s'attardèrent vers les deux agents qui s'étaient approchés. Elle leur accorda un léger sourire. Elle faisait exprès de paraître frêle. Parce qu'elle le savait, que les hommes prenaient les femmes pour des petites choses fragiles. Rien qu'à la manière dont s'adressa le premier homme à elle. Son regard lui glissait dessus sans aucune gêne. La jeune femme ne mouftait pas. Les hommes, toutes races confondues, étaient de véritables animaux, des êtres nuisibles, la cause de la plupart de ses problèmes. Mais elle ne laissa rien paraître de son dégoût naissant. Seraphina lança une oeillade ravie vers Svenn lorsqu'elle l'entendit grogner. Son visage parut tout de suite plus agréable à l'adresse des deux collègues qui lui indiquaient la marche à suivre. « Je m'appelle Seraphina Noelys Wilson. Je me suis perdue, vous savez j'ai eu une longue journée et je n'ai pas fais attention. Quand j'ai voulu repartir j'ai entendu ces coups de feu. Alors je suis venue voir... Mais tout ce que j'ai trouvé c'est votre collègue à terre, monsieur l'agent. » la fin de phrase -comparé au reste- fut presque mielleuse. La daybreaker ne cessait de lancer quelques regards discrets vers le blond qui semblait, au loin, désemparé.

A quoi jouait-elle exactement ? Elle ne savait pas trop. D'un côté, voir Svenn enragé lui faisait plaisir mais de l'autre, elle avait vraiment eu peur pour lui. Et appuyer sur cette détente n'avait pas été aussi aisé qu'elle ne l'aurait pensé. Qu'allait-il advenir du skinchanger ? Elle l'ignorait. Pour l'instant, la jeune femme continuait de sentir la colère lui piquer le bout des doigts. Malgré la moiteur ambiante de l'air, Seraphina se mit à trembloter. Comme si elle se retrouvait soudainement au milieu de la banquise. « Ecoutez, je répondrais à toutes les questions que vous voudrez, je coopérerai. Mais voyez vous je suis véritablement épuisée. Et tout ce sang... J'aimerais pouvoir rentrer chez moi. » la jeune femme regardait ses mains avec un dégoût marqué. La vue du sang ne lui faisait rien, simplement, plus elle resterait dans les parages, plus les soupçons pourraient se tourner vers elle. Surtout que Svenn et elle n'avaient établi aucun plan à l'avance. Il y aurait bien un moment où leur version des choses trahirait leur manège. Voilà pourquoi Seraphina s'appliquait à dire qu'elle n'avait strictement rien vu. Le comble lorsque l'on savait que c'était elle qui avait tiré.

Les deux hommes échangèrent un regard. La daybreaker retint son souffle. Allaient-ils la laisser partir oui ou non ? Bandes d'abrutis songea la blonde. Si Seraphina avait toujours montré son engagement auprès du Gouvernement, ce n'était pas pour autant qu'elle appréciait leurs méthodes. Elle faisait uniquement ça pour se protéger. Elle n'avait pas le temps de se faire traquer par des sbires. Non, il fallait qu'elle se venge de son frère. Et cette ultime motivation animait sa vie entière.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Mer 10 Juin - 15:43

Long time no see...Hard memories.
Seraphina & Svenn


Un lit de braise oscillant d’un rouge incendiaire à l’or liquide avait élu domicile là où habituellement l’azur se mêlait à l’acier. L’invisible poignard fouillait les chairs de son palpitant agonisant sous une pression artérielle douloureuse. Le sang battait furieusement contre ses tempes. Sur l’une d’elle apparaissait à intervalle régulier une veine bleutée. Mauvais signe. D’un violent mouvement d’épaule, le scandinave se dégagea de l’étreinte se voulant rassurante d’une main parfaitement manucurée. Ses mâchoires anguleuses paraissaient bien plus abruptes sous la force qu’il exerçait bien involontairement. Un petit jeu cruel duquel il se trouvait simple spectateur se déroulait avec une lenteur affligeante. Ses mimiques langoureuses. Ce ton mielleux. Une torture visuelle à laquelle Svenn était bien incapable de se soustraire. Bien trop occupés à déshabiller d’œillades indiscrètes le corps de Seraphina, les deux Peacekeepers prenaient un malin plaisir à interroger celle qu’ils soupçonnaient sans doute de n’être qu’une frêle jeune femme. Malheureux témoin. Au mauvais endroit. Au mauvais moment. Ses muscles tendus auraient pu mettre le Schinchangers au supplice si son cerveau ne s’occupait pas déjà de mettre un terme à l’insidieuse colère qui se répandait comme un poison en son fort intérieur nerveusement mis à l’épreuve.

La jalousie. Un maux qu’il n’avait pas dû affronter depuis bien des années. Et dont ce dernier se serait bien passé. Ce vil sentiment qui s’accompagnait de doute et autres émotions difficiles à ignorer. Impossibles à ignorer. Cette lueur perverse qui faisait briller d’un feu nouveau les prunelles claires de la Daybreaker ne fit qu’accroître l’animosité grandissante. Son gargantuesque orgueil grondait réveillant le royal animal que le Shadowhunter s’efforçait d’étouffer. La souffrance avait fais de lui le parfait martyre. Une victime consentante qui s’infligeait moralement cette avilissante torture… Aussi intelligent était-il, le contrôle lui échappait de nouveau tandis que sur ses deux jambes il se retrouvait sans en comprendre réellement la raison. Son thorax se mouvait à une vitesse effrayante. « Hey ! Rassis-toi immédiatement. » Se rembrunit l’un des agent gouvernementaux dont l’attention s’était à nouveau détournée de la dite simple observatrice. La vision de la bête à demi consciente ainsi réveillée dû l’alarmer, l’angoisse pointant en son regard bovin. Instinctivement, sa main se posa sur la crosse de son arme en un geste dissuasif. « Smith arrête ! Tu vois bien qu’il n’est pas dans son état normal ! » Vainement, Gladys essayait de temporiser la situation même si sa connaissance de Svenn lui soufflait que son illogique comportement n’annonçait pas une suite des plus réjouissante.

La combustion spontanée de ses globes fixaient avec acharnement la cause de son mal être. Le plaisir qu’elle prenait à se venger d’une chose uniquement créer par son défaillant cortex rendait fébrile le fauve impatient. Tout ceci semblait… L’amuser. Garce., pensa-t-il de nouveau. « Mais ça tombe bien finalement, tu vas pouvoir nous expliquer comment notre héros national a pu si bêtement perdre le contrôle de la situation et regarder mourir sous ses yeux deux de ses admirables confrères hein Svenn ? » La fin de sa phrase retombait tout juste que déjà, la victime de ses odieux commentaires s’élança… Infortune oblige, son torse rencontra de plein fouet une matraque électrifiée qui déposa sur sa peau une brûlure rougeâtre. Un rire dément retentit. Rire émanant de l’immobile policier qui appréciait de prendre une revanche sur cet être qu’il considérait comme méprisable. « Tu n’as pas répondu à ma question. Tant que tu ne le feras pas et que tu t’obstineras à user de violence plutôt que de mots, mon collègue ici présent se fera une joie de te rappeler qu’ici tu ne représentes rien de plus qu’un suspect. » Sans attendre le moindre signe de compréhension de la part du blond meurtris, il fit un hochement de tête en direction de Smith. Un nouveau coup atteignit cette fois-ci le dos marbré des blessures de Svenn qui retint un cri. A quatre pattes. En position de faiblesse. S’admonestant lui-même des pires insultes de la création. Seul l’élancement de ses muscles ainsi battus résonnait en son corps tremblant d’une rage débordante. « Va. Te. Faire. Foutre. » Le soin qu’il avait pris pour détacher chacun des mots lui octroya le fugace plaisir d’orner ses lèvres d’un sourire victorieux. Ces paroles lui vaudraient bien plus de heurt que ce qu’il venait déjà d’endurer mais ce n’était rien. Non, rien, en comparaison du ressentiment qui l’assaillait à chacun des cruels regards que lui avait accordés Seraphina tout au long de ses explications.


Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [TERMINE] Long time no see | Svenn   Jeu 11 Juin - 11:38

Long time no see

Svenn & Seraphina

De drama queen on passait à drama scene. Seraphina n'avait pas vraiment eu le temps de réagir. Au loin, elle vit Svenn qui se relevait. Étrangement, elle remarqua que ses traits semblaient se déformer de colère ? La jeune femme plissait ses yeux pour essayer de mieux apercevoir le blond dans la pénombre ambiante. Il semblait perdre complètement les pédales. Tellement que l'un de ses collègues sembla prêt à user de son arme. Le coeur -ou ce qu'il en restait du moins- de la daybreaker se serra soudainement dans sa poitrine. Elle eut la nette impression de manquer d'air. Elle retenait son souffle. Elle ne prenait pas tous ces risques pour que le skinchanger se fasse tuer. Sûrement pas. Si quelqu'un avait dû l'achever ça aurait dû être elle et personne d'autre. Mais le scandinave devenait de plus en plus incontrôlable. Il s'approcha et se prit une vive décharge. Un frisson secoua légèrement Seraphina. Ces méthodes paraissaient totalement barbares. Et bien que la jeune femme soit parfaitement diabolique et sans pitié, une partie d'elle restait humaine. Et cette partie en question trouvait ce traitement abusif. Le fait que Svenn en soit la victime aidait peut-être ce raisonnement peu habituel chez elle. Tandis que son ancien amant se tordait de douleur, la jeune femme relevait son regard minéral vers les deux agents. Elle avait le visage déconfit et fit mine d'être profondément perturbée.

« Mais... Mais qu'est-ce que vous faites, c'est horrible. » sa respiration se faisait désormais plus bruyante et pénible. « Ecoutez, est-ce que je peux rentrer, s'il-vous-plait. J'ai du mal à supporter la violence. » foutaises. Ce n'était que pures foutaises. Jouer la soulcrusher fragile et en état de choc l'arrangeait bien. Mais alors qu'elle entendait Svenn indiquer à ses collèges d'« aller se faire foutre» elle lui lança un regard sans équivoque. Un regard perçant que personne n'aurait pu ignorer. Un regard qui voulait dire "ferme là, ce n'est pas le moment de jouer les héros ou tu vas t'faire trucider". Est-ce que cette tête de mule à l'orgueil monstre comprendrait ? La situation devenait critique. Une légère brise s'était levée. Bien qu'elle aurait pu paraître rafraîchissante, les odeurs nauséabondes qu'elle souleva provoquèrent un haut-le-coeur à Seraphina. Tandis qu'un des agents se dirigeait vers Svenn, la mâchoire serrée, la blonde reprit soudainement. « Je sais que vous faites votre travail, je le comprends parfaitement. Mais je suis fragile. » dit-elle. Elle y mettait visiblement du sien pour que ses dires paraissent plausibles. Le visage larmoyant, à demi-charmeur, Seraphina semblait implorer les agents. Ils se regardèrent. Après tout, même si eux l'ignoraient, elle ne leur apporterait rien de plus.

Le sang de Svenn sur ses mains était devenu glacial en séchant. On aurait maintenant dit que Seraphina portait des gants de cuir rouge. La voleuse d'énergie s'accorda à lancer un regard vers Gladys qui semblait totalement impuissante. Ah oui, c'était bien la peine de frimer si c'était pour rester immobile et laisser son "beau" se faire électrocuter par deux molosses à l'égo surdimensionné. Seraphina était forte lorsqu'il s'agissait de montrer son soutien envers le Gouvernement. Forte parce que cela demandait une hypocrisie à toute épreuve. La jeune femme avait su travailler cela au fil des ans. Si elle avait pu gifler Svenn elle l'aurait fait. Si on pouvait leur accorder quelques points commun, la provocation en était un de taille. Sauf que Seraphina savait se taire dans les moments adéquats. Non pas qu'elle s'écrasait, simplement qu'elle sauvait sa peau. Mais le scandinave lui, préférait souvent montrer qu'il en avait et qu'il ne s'écrasait devant personne. La daybreaker aurait volontiers soupiré si les yeux n'étaient pas tous braqués sur elle.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[TERMINE] Long time no see | Svenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [TERMINE] Long time no see | Svenn
» Cantons plus long qu'un train
» Camelot - Time Of Kings n'attend plus que vous ! [RPG]
» Anonymous Strawberry* ou comment faire un long pseudo
» problème life time map updater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-