AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i have a present for you - shandro&nathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: i have a present for you - shandro&nathan   Mar 30 Juin - 3:31


«i have a present for you »



Nathan & Shandro
featuring

L’imbécilité dont tu fais preuve n’a d’égale que la dangerosité des endroits que tu aimes fréquenter. Tu peux sentir tes pas s’enfoncer dans la gadoue, elle t’arrive presque aux genoux, et pourtant tu continues ton chemin, tu continues à t’enfoncer de plus en plus profondément dans cette jungle humide, infestée d’insectes et de créatures. Dans cette nature où tu es toujours un étranger, même si tu t’y sens beaucoup mieux qu’en ville.  

Tu repousses les herbes qui te bloquent la vue, déterminer à te rendre au fond, là où tu l’as vu la dernière fois que tu t’étais aventuré dans ces eaux. Ton pantalon s’humidifie rapidement, tout comme la chemise à carreau qui pend mollement, humide, sur tes épaules. T’es en train de crever de chaud, mais ça ne t’arrête pas. Tes boucles sont retenues par un élastique, pour une fois, et aucune mèche rebelle ne vient s’échouer sur ton visage, puisque tu portes un bandana assortie. T’es un peu habillé n’importe comment, mais ici, personne ne te jugera. Pour ces créatures, tu n’étais qu’un prédateur de plus, un danger qu’elles auraient préférés évité, et ce malgré toutes tes bonnes intentions à leur encontre.

Tu lèves les yeux doucement, ta main gauche te servant de pare-soleil temporaire, pour tenter d’y voir quelque chose. En plein milieu de journée, l’endroit grouille d’animaux dangereux, et pourtant, tu n’en vois pas un. Jusqu’à que ton regard se pose sur l’animal que tu cherchais. Tu patauges tant bien que mal dans l’eau verdâtre, tentant de t’approcher le plus possible du python, jusqu’à réaliser qu’il ne s’agit que d’un cadavre flottant du pauvre animal que tu as secourue quelques semaines plutôt. Tu soupires, déçu qu’il n’ait pas pu poursuivre sa vie dans ce qui était son habitat naturel, et tu te demandes bien comment il a pu mourir aussi bêtement. Tu retournes le cadavre flottant pour voir que le serpent d’environ trois mètres à l’abdomen ouvert. « You saw bigger than you buddy. Too bad. »
Spoiler:
 

Tu t’adresses à la défunte créature comme si elle pouvait encore t’entendre ou même te comprendre, avant de retourner sur tes pas, la laissant là, pourrissante au soleil.

Soudain, l’idée te vient de ne pas simplement laisser le serpent pourrir là. En fait, de son vivant, même si il t’a rapporté un peu d’argent, il peut t’en rapporter plus une fois mort. Tu n’étais pas du style braconnage, loin de là, mais là, le serpent était déjà mort, malgré toutes tes tentatives pour le sauver. Tu hésites, avant de reprendre le chemin vers ta camionnette déglinguée.

Il ne te faut que quelques minutes pour te rendre chez Shandro. Tu aurais pu l’appeler, mais tu n’avais pas le luxe de te payer un téléphone portable. Et il ne t’avait pas fait l’honneur de te laisser le moindre numéro à appeler au cas où. Les vêtements couvert d’eau et autres substances marécageuses, tu tapes doucement du poing contre la porte qui ne semble pas plus solide qu’une vieille planche de voix pourrie. Une voix bien familière te lance quelques mots, bien qu’il ne s’agisse pas de celle de Shandro, tu oses mettre un pied à l’intérieur, mais pas trop. T’as pas envie que sa folle te mère te mette un coup de balai parce que t’auras dégouliné sur son horrible carpette. « Where’s Shandro old lady? »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: i have a present for you - shandro&nathan   Mer 1 Juil - 17:09


« Make it a sunny Christmas »



Nathan & Shandro
featuring

Putain, à ce rythme tu t'en sortiras jamais avec ce talisman. Mais qu'est-ce qu'il pouvait bien foutre Nathan pour prendre autant de temps. C'est pas compliqué pourtant de trouver un ou deux serpents par ici pourtant. À ce train là t'auras fini les préparations de ta mère bien avant de la recevoir ta bile de serpent, et tes yeux de poisson auront déjà étés trop altérés par l'alcool dans lequel tu les conserve. Tu soupires longuement, tu te serais bien passé d'avoir à retourner à la pêche, mais après tout s'il le fallait... au moins ta mère aime manger du poisson, ça serait déjà ça de gagné. Tout ça pour un talisman, mais un talisman qui était tout de même censé t'aider à canaliser ta puissance magique, ce qui pourrait finir par s'avérer particulièrement utile dans les temps à venir. Entre ton entrée dans la rébellion et les combats dans lesquels elle risquait de te mener, et les rôdeurs qui se multipliaient aux abords de la ville, on dit pas non à un peu de vitamines.

« Oh dear ! How could an old lady like me be of any help when she sometimes even forgets about her own son. »

Tradoc:
 

La vieille femme était bien consciente de son âge et l'assumait parfaitement, mais pour raisons de sécurité, il valait tout de même mieux ne pas le lui faire remarquer. Tant qu'elle engageait le sujet, tout allait bien. Si vous l'ameniez par vous-même, alors vous risquiez d'avoir des soucis. Et croyez-en ceux qui en ont déjà eu, il vaut mieux ne pas s'attirer les foudres d'une sorcière, en particulier lorsqu'elles ont une aussi grande expérience des malédictions.

« But just in case I remembered, would you care to mind your own business, young impertinent ? »

Tradoc:
 

Tu aurais pu être en plein milieu du Bayou et sous l'eau que les éclats de ta mère te seraient quand même arrivés aux oreilles. Elle ne gagnerait décidément jamais la récompense de la femme la plus discrète. Quoiqu'à force de hurler, elle finirait par rendre les juges sourds... et peut-être que comme ça elle réussirait à faire illusion, du moins si elle se calmait sur les extravagantes gesticulations qui accompagnaient absolument tous ses discours. De ton côté, plus qu'habitué, on pourrait presque dire que tu guettais ses caprices. En général, lorsque ta mère se mettait dans tous ses états, c'est que tu avais quelque chose à voir avec l'affaire, d'une manière ou d'une autre. À son intonation actuelle, tu devinais qu'elle ne s'emportait pas seule. Il y avait quelqu'un d'autre à l'entrée qui avait provoqué cette réaction. Mais qui étais dans ce quartier disait encore des trucs qui... Nathan... Il n'y avait que lui pour encore oser défier ta mère.
Si seulement il savait ce qui se cache exactement derrière la petite épicerie, peut-être qu'il ne le prendrait pas autant à la légère les menaces de ta génitrice, bien que tu doutes fortement qu'elle ne les mette à exécution. Pas contre lui. Nathan devait être le pote de ta mère autant qu'il était le tien, si ce n'est plus. Et d'ailleurs, si c'était bien lui à la porte, qu'est-ce qu'il pouvait bien venir faire ici ? À moins que... T'as lâché toutes tes préparations en cours pour te précipiter à l'entrée, espérant y retrouver ta bile de serpent... et finalement non. Légère déception sur ton visage, tu n'en étais pas moins content de retrouver ton partenaire de commerce.

« Mom, could you please... »
« Yeah yeah I know. I'm gonna take my turn back shop. But I'm tellin ya. I'm only takin care of my own stuff. »
« No worries. Not like you didn't warn me a million times already. »
« And a million times more would still not be enough fo'your silly ass ! »

Tradoc:
 

Tu es venu, elle a vaincu, et maintenant elle est partie. Ta charmante mère. Elle dit toujours qu'elle ne s'occupera pas de tes préparations personnelles, mais elle seretrouve toujours à s'intéresser à une ou deux d'entre elles, et à tenter d'abord de les comprendre puis de les fignoler. Vous entraînez d'ailleurs régulièrement ton père dans vos longues discussions cuisine le soir autour des fourneaux et il vaut mieux se méfier des substances nées de ces discussions. Souvenirs et réminiscences mis de côté, tu te demandais bien ce qu'il était venu faire ici.

« So waddya here for Nath ? »

Tradoc:
 


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: i have a present for you - shandro&nathan   Mer 22 Juil - 3:21


«i have a present for you »



Nathan & Shandro
featuring

Tu lui fais du charme, comme à chaque fois que tu la vois. Elle fait semblant de ne pas remarquer, mais tu sais qu’au fond ça lui fait plaisir que tu lui fasses les beaux yeux. À l’aise, tu t’adosses contre le cadre de la porte qui reste ouverte. « Oh, you can help me in many ways, but i’m not here for that kind of business today. »
Spoiler:
 
Tu lui fais un petit clin d’œil, elle lève les yeux au ciel, évidemment. Elle te réplique aussitôt, et tu en profites pour faire entrer le reste de ta personne dans l’entrée. Tant pis pour sa carpette. De toute façon il faisait tellement chaud que tu avais presque eu le temps de sécher entièrement. Tu te passes une main sur le visage en regardant le bric-à-brac autour de toi, essayant de repérer Shandro dans ce bordel. Il finit par apparaître d’une porte dont tu ne soupçonnais même pas l’existence, et s’en suit l’habituelle confrontation entre le fils et la mère.

Tu tentes de dissimuler ton petit sourire amusé lorsqu’elle lui répond de la sorte. Tu pourrais presque parier qu’elle t’estimait plus que son pauvre garçon, et pourtant, ça t’amusais plus qu’autre chose. Il faut dire que tu avais su la mettre dans ta poche, malgré ses menaces et ses élucubrations à ton encontre. L’air décontenancé de Shandro fini par avoir raison de ta retenue et tu ris légèrement lorsque la bonne femme disparaît à son tour. « As I see, she really is always winning. »
Spoiler:
 

Tu te rapproches de lui, lui serre la main comme à ton habitude, puis tu commences à regarder autour de toi, te promener, n’arrivant pas à rester en place plus que quelques secondes. « I found something you might like. Actually, i’m pretty sure you’ll kiss me when you’ll see it. »
Spoiler:
 
Tu hausses un sourcil, laisses faire le suspense et tu attends de le voir manifester de l’impatience avant de continuer. « But please don’t. »
Spoiler:
 

Tu fouilles dans ta poche pour en sortir un bout de peau du cadavre du python. Tu lui tends innocemment, le temps qu’il comprenne, qu’il sache de quoi il s’agit. « Three meters and a half. Not joking. This monster is huge. And we better hurry up before something eat it.»
Spoiler:
 

Tu es telle une pile électrique. À peine ces mots prononcés tu t’élances vers la porte d’un pas enthousiasme. Vous devriez pouvoir le ramener avant que la nuit tombe, et même si la pénombre arrivait, vous auriez bien le temps de le ramener et de le mettre dans ta camionnette. Distraitement, tu fouilles dans ta poche pour trouver les clés du véhicule et tu regardes pour voir s’il te suit. Tu grimpes quand même côté conducteur, mais avant de mettre la clé dans le contact, tu attends qu’il apparaisse à tes côtés. « You know. It’s gonna cost something. Even if I request your help. A man’s gotta eat.»
Spoiler:
 

Tu ne lui avais jamais fait de service gratuit, mais tu tenais quand même à le préciser. Ça arrivait souvent que certains clients tente de te sous-payer, ou estimait que vu la facilité de ton emploi (not), tu pouvais faire ça bénévolement. Mais les temps étaient durs, et tu devais manger pour survivre. Et payer ton loyer, même si tu vivais dans une poubelle. Au moins ton animal domestique allait se nourrir tout seul, ça t’évitait les frais.

Tu mets la clé dans le contact et tu démarres, faisant vrombir le moteur avant de mettre en marche arrière. Ta sortie est tellement rapide qu’elle soulève un nuage de poussière. Tu passes rapidement la deuxième vitesse et tu donnes un coup sur le levier de vitesse pour qu’il reste bloqué dessus. Faut dire que ta vieille Ford en avait dans le moteur, mais qu’au niveau des accessoires, elle souffrait d’un manque d’entretiens. Il faudrait peut-être que tu penses à la changer éventuellement, mais tu rechignais à t’en débarrasser. Vous aviez vécus tellement d’aventures ensemble. À mesure que vous avanciez sur la chaussée crevassée, les cages dans la boîte du pick-up s’adonnaient à un concert fracassant, avortant presque toute tentative de conversation, à moins d’hurler.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: i have a present for you - shandro&nathan   Jeu 30 Juil - 16:52


« Make it a sunny Christmas »



Nathan & Shandro
featuring

À poignée de main habituelle, réflexions habituelles. Ce n'est pas la première fois que Nathan a l'occasion de surprendre les joutes verbales auxquelles ta mère et toi vous adonnez quotidiennement, et chaque fois qu'elle les remporte, donc presque chaque fois, il ne peut se passer de le faire remarquer. Autant relativiser, au moins, ta prochaine victoire n'en sera que plus flamboyante, et Nath, qui est bien trop à l'aise avec ta mère, ne manquera sûrement pas de lui faire remarquer à elle aussi qu'elle a perdu de sa superbe. Note à tous ceux dont le partenaire commercial s'entend un peu trop bien avec la famille : non, ça ne vous aidera pas à obtenir de meilleurs prix, surtout si vous vous retrouvez face à un personnage comme celui du chasseur.

« No worries. I don't kiss first date. »

Trad:
 

Non, t'embrasse pas au premier rendez-vous, tu baises au premier rendez-vous, et en général, tu t'arranges pour faire comprendre à la personne que tu as allègrement empalé pour ton bon plaisir que le premier sera aussi le dernier... à moins que tu changes d'avis ultérieurement. Il n'y a aucune honte à réutiliser ses mouchoirs une fois qu'ils ont étés passés en machine. Et puis, certains prennent même plaisir à resservir. D'autres sont un peu plus difficiles à récupérer, et puis il y a... il faut le dire... qui sont juste stupides. Tu t'en rappelleras sûrement très longtemps de cette nana. La pauvre. Chaque fois que t'es revenu vers elle, elle a désespérément cru que ce serait pour la vie. Peut-être qu'elle aimait ça après tout, se faire de faux espoir. Enfin... ce n'est pas de ton entrejambe que l'on est censé être en train de parler... quoi qu'à entendre les exclamations de Nathan, s'il n'y avait pas eu ce bout de peau écailleuse en guise d'explication, il y aurait eu lieu de se poser des questions. Tu choisis tout de même de le couper un peu avant qu'il ait terminé, une mains sur son épaule, pour la forme. Lui adressant, teinté de l'étincelle de la mauvaise plaisanterie, le regard que tu lances à ceux et celles qui ont attendu que tu sois dénudé pour avoir des appréhensions.

« Relax. It'll get in just fine. »

Trad:
 

Blague à part, tu le suis prestemment dans son véhicule, toi aussi impatient de te retrouver face à l'animal, et espérant de tout ton cœur que les charognards ne lui auront pas encore fait un sort. Pour 3m50 de long, tu dois bien en avoir pour une dizaine de kilos de matière première précieuse utilisable, et peut-être quelques grammes que tu pourras sauver pour en faire autre chose. Tu savoures déjà l'image de tout ce que tu pourras réaliser comme préparation à partir rien que de ce serpent... mais ça, c'était sans compter le prix qu'il y aurait à payer. Parce que loin de toi l'idée d'imaginer qu'il te fasse ça gratuitement même une fois. Et puis... tu pouvais le lui accorder. Autant la devise de ta mère pourrait être – tant qu'il y a un prix, c'est que c'est trop cher- autant tu réalises que ton cher collègue est bien loin d'abuser de ton porte-monnaie. Et puis, entre gens modestes, vous vous comprenez. Il sait bien que s'il commençait à gonfler ses prix, tu l'enverrait paître, simplement parce que t'aurais pas de quoi payer. Et puis même si t'avais de quoi payer plus cher, t'aurais exigé à avoir une réduction pour l'attente bien trop longue, une autre pour le déplacement, une autre pour les efforts et puis une autre pour... c'est vrai ce qu'on dit après tout... plus on a de l'argent, plus on est radin.

« Like if I didn't know. The day Mr McFadden spares my poor man's wallet is the day my mom and I stop fighting. See ? Pretty unlikely. »

Trad:
 

Les hurlements du moteur, et le concert de feraille qu'orechestrait le véhicule te rappelaient à quel point la voiture de Loon elle aussi était revêche. Tu ne côtoies décidément que des personnes avec des caisses aussi caractérielles qu'eux, mais est-ce que tu peux vraiment t'en plaindre ? Au moins eux ils en avaient une de caisse. C'est étrange d'ailleurs, pour toi qui te balade autant, souvent au milieu de la nuit, lorsque les transports se font rares, que tu n'aies jamais ressenti le besoin de te procurer un véhicule personnel. T'as les papiers en règle pour conduire en plus. Faudrait veiller à t'y remettre un peu avant d'être complètement rouillé d'ailleurs. Mais bon, la voiture c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas. Tu hurles par dessus le tintamarre, tentant d'amorcer une discussion.

« s'He still in one piece or what ? »

Trad:
 



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: i have a present for you - shandro&nathan   Dim 9 Aoû - 19:51


«i have a present for you »



Nathan & Shandro
featuring

Tu roules des yeux lorsqu’il te répond grivoisement. Si sa mère était là, il se prendrait sûrement un coup de balai dans la gueule. Ça ne t’empêche pas de rigoler grassement, habitué à ce genre de réflexion qu’il pouvait sortir une fois de temps en temps. Cependant, comme tu es pressé de retrouver le python avant que la nuit tombe, tu te diriges rapidement vers ta camionnette dans laquelle il te rejoint tout aussi rapidement. Il ne suffit que d’un coup de volant pour vous sortir du coup, et la suite du trajet cacophonique semble ne pas le décourager, malgré tout, à engager la conversation.  

Sorti du petit chemin, tu changes de vitesse pour gagner les marécages plus rapidement. T’en profite aussi pour te sortir une cigarette, ne te souciant pas vraiment d’enfumer ton collègue. Tu l’allume grâce au brûleur de ta Ford, puis tu lui accordes un regard, sourcils haussés. « You know i have no choices. Life’s expensive, and i don’t have my momma to pay for the house. » L’évoquer te provoque un léger pincement au coeur. Désireux de ne pas t’étendre sur le sujet, tu coupes aussitôt. « twenty-five by meter. And you know it’s a very good price.»
Spoiler:
 
Et ça l’était. T’étais le seul qui chargeait par mètre, au lieu de charger le poids. T’avais pas envie de peser la bête, t’avais juste envie de bouffer pour ce soir, et de boire. Surtout de boire.

T’ouvres la fenêtre de ton côté pour jeter ta cigarette déjà terminée. T’avais pris la mauvaise habitude de fumer trop vite, et beaucoup trop. Dès que t’étais dans un état de stress ou d’excitation, comme dans ce cas, tu ne pouvais t’empêcher de coincé une cigarette entre tes lèvres, bien que depuis longtemps, le tabac ne t’apportait plus aucun calme. Une mauvaise habitude que tu rechignais à abandonner. Il faut dire que ça te grugeait le budget presqu’autant que l’alcool bon marché qui traînait dans ta cabane. « Almost. The belly as been teared up, but I think the essential is still here. The heart isn’t touched. And the head is still intact, so you might have some venom out of it.»  
Spoiler:
 
Un nouveau changement de vitesse vous secoue lorsque tu prends un tournant en même temps. Limite, si vous étiez encore en un seul morceau à la fin du trajet, ça tiendrait du miracle. Mais tu as confiance en tes capacités de conducteur, tellement que tu ne prends même pas la peine d’attacher ta ceinture de sécurité. Tu la considérais comme un accessoire plutôt inutile vu tes talents sur la route. Tu jettes cependant un œil à Shandro pour voir s’il est toujours en vie, puis tu en profites pour en sortir une autre cigarette, enfumant de nouveau la cabine de la voiture. S’il ne passe pas par le pare-brise, il va sans doute mourir de suffocation, surtout que la fenêtre côté passager ne s’ouvre plus.

Après quelques minutes infernales, vous arrivez finalement à destination. Tu sors d’un bond, toujours vêtu de tes superbes cuissardes et de tes bottes, puis tu regardes Shandro. « Dude. I forgot to tell you. I don’t have a spear for you. »
Spoiler:
 
Bon, t’aurais pu être sympa et lui prêter les tiennes, mais l’idée ne te passe même pas par la tête tellement tu es pressé de t’aventurer de nouveau dans le bourbier.  

Tu disparais à l’arrière de ta camionnette pour y trouver un sac étanche assez grand pour y foutre la carcasse du serpent, vérifiant quand même si t’avais pas au moins une paire de botte à lui prêter.  Tu trouves une vieille paire avec un trou, mais c’est mieux que rien. Tu grimpes dans la boîte du pick-up et tu lui balances presque à la gueule. « I’ve got these. »
Spoiler:
 
Prend ton sac sur ton épaule, puis tu descends d’un bond. T’es pire qu’un enfant hyperactive, incapable de tenir en place. «Ready ?»
Spoiler:
 
Toi, t’es déjà prêt. T’es toujours prêt pour n’importe quoi, avec équipement ou non, que ce soit au boulot ou…ailleurs.

Tu t’élances d’un pas confiant vers l’eau habitée, mais calme. Tu ne redoutes même pas de te faire croquer. Tu marches comme un roi, t’attendant presque à ce que l’eau s’ouvre devant ton passage, comme un Moïse dont tu partageais seulement la coupe de cheveux et la barbe.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: i have a present for you - shandro&nathan   Ven 14 Aoû - 17:00


« Make it a sunny Christmas »



Nathan & Shandro
featuring

« Dude you should have it easy. I mean yo'gozzin'out greenhouse gas like you'se a one man factory. »

Trad:
 

Parce que le délicat fumet de vase, de chair et de plantes en décomposition qui régnait dans le Bayou, tu avais fait l'effort de t'y habituer, mais la fumée cancereuse de la cigarette, ça, tu t'y refusais. C'est bien plus facile d'accepter une odeur désagréable lorsqu'elle est totalement naturelle, parce qu'on ne peut finalement rien faire contre. Les consommateurs de nicotine, le peu de pouvoir que t'avais sur eux te suffisait à tenter ta chance. Et puis, peut-être qu'il pourrait se permettre de faire dégonfler un peu ses prix l'autre s'il ne ressentait pas le besoin d'en dépenser la moitié en mort en boîte et en bouteille. C'est exactement ça oui, s'il arrêtait de t'enfumer, ça vous serait profitable à tous les deux. Du moins plus profitable que ce partenariat ne l'était déjà. Les prix qu'il te faisait étaient, il faut se l'avouer parfaitement raisonnables.
Enfin, la vitre baissée accueille les restes d'un roulé de tabac qui t'aura apporté plus de satisfaction en disparaissant qu'il n'aura accordé de plaisir à Nathan de son vécu, et tu prends un plaisir presque malsain à écouter la description d'un reptile décédé dans un élan de voracité. T'en a déjà vu de bien pires, c'est pas un pauvre serpent mort, aussi gros puisse-t-il être, qui réussira à t'écoeurer le moins du monde. Tout ce qui t'importe, c'est que tout ce dont tu as besoin soit en état, et au vu de ce qu'il te raconte, c'était le cas. Tu trépignes d'impatience comme un enfant attendant minuit un 24 décembre et tu le laisses à sa tirade... avant de littéralement exploser de rire.

« Biology man ! Biology ! Pythons ain't got no venom ! »

Trad:
 

Et le violent coup de volant qu'il venait de donner te laissait comprendre que tu l'avais peut-être vexé. La seconde cigarette qu'il venait d'allumer venait confirmer tes doutes, et ta fenêtre coincée prenait un malin plaisir à te narguer en permettant à Nathan l'addict revanchard de lentement t'asphyxier. De l'air, par pitié, qu'on te donne un peu d'air. Tu tiendras pas une minute de plus dans cet enfer. Entre la fumée, la chaleur, et les chocs incessants, ta seule envie est de passer par la fenêtre, mais à la vitesse à laquelle vous alliez, se sortir indemne d'une telle acrobatie tenait du domaine du rêve éveillé. La fin des montagnes russes aussi tenait du rêve éveillé. Fuir la cabine de ce chariot maudit, et inspirer un grand coup d'air – presque – frais du Bayou. Tu admirais déjà les eaux sombres dans lesquelles vous vous retrouveriez bientôt à patauger, et sans vêtement adapté de ton côté, parce que sachant bien dès le départ ce qu'il venait de confirmer, dans l'excitation, tu avais oublié d'enfiler tes propres cuissardes. Tu soupires face à la paire de bottes miteuses qu'il te propose, mais après tout, tu ne peux t'en vouloir qu'à toi-même.

« Thanks... I guess. Let's go now. »

Trad:
 

Et bravant l'inconfort de chaussures légèrement trop serrées à travers lesquelles l'eau boueuse s'infiltrait sans invitation, tu as suivi ton camarade vers des flots bercés d'effrayantes rumeurs.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: i have a present for you - shandro&nathan   Dim 30 Aoû - 20:37


«i have a present for you »



Nathan & Shandro
featuring

Tu te sens légèrement débile lorsqu'il te rappelle que les pythons n'ont pas de venin. En fait, tu le savais parfaitement, et tu ne sais même pas pourquoi tu en avais glissé un mot tout aussi naturellement. Le manque de sommeil, peut-être? Après tout, c'était pas la première fois que t'avais tellement la tête dans le cul que des conneries te sortaient de la bouche comme une parole prophétique. Mais bon, même si il se moque, et que tu prends une nouvelle cigarette, légèrement irrité, tu ne relèves pas. T'es là pour le pognon, pas pour un quiz sur les reptiles.

Le reste du voyage se déroule dans la plus grande des cacophonies possible. Ça t'arrangeait puisque tu n'avais pas envie d'entendre ses moqueries, ou encore ses remarques. Tu l'aimais bien ce type, quand il fermait sa gueule. Mais malheureusement il avait des tendances à parler beaucoup plus que nécessaire. Un peu comme sa mère. Telle mère, tel fils, non?

Après avoir arrêté la voiture, tu sautilles un peu partout en quête de tes objets et après l'avoir informé ne pas avoir d'équipement supplémentaire, vous finissez par vous aventurer dans l'hostilité du bayou. La nature se fait silencieuse tandis qu'elle vous observe. Elle se fait subtile, meurtrière si vous commettez le moindre faux pas, et tu en as l'habitude. Ça ne t'inquiète pas outre mesure. Il y avait bien longtemps que tu ne te souciais même plus de ta propre vie. Même celle de Shan ne t'importait que peu. Si tu crevais, l'argent t'en avais plus rien à battre. Et si il crevait, et bien, tant pis, il avait été averti des risques.

Que vous ayez un partenariat ensemble ne faisait pas de vous des amis, des connaissances peut-être, mais sans plus. Tu aimais bien traîner avec lui lorsque c'était nécessaire, et il était loin d'être un bougre désagréable, enfin beaucoup moins que sa mère, mais des amis, tu n'en avais pas. Et tu n'en avais plus eu depuis longtemps.

Lorsque vous êtes en plein milieu d'une énorme trou d'eau, tu t'arrêtes pour te repérer, la main en visière pour bloquer un soleil orange qui préparait sa descente pour laisser place à la lune. Vous alliez devoir vous bouger le cul rapidement pour partir de là avant la nuit. « This way. Maybe one km away. If it didn't drown »

Spoiler:
 

Tu dévies un peu sur la droite, te dirigeant vers un bosquet de plantes sauvages beaucoup plus hautes que toi, puis tu t'enfonces entre elles, n'attendant pas ton compagnon d'aventure. Tu t'attends à reconnaître l'endroit que tu as quitté quelques heures plus tôt, mais le décor n'est pas le même. Il n'y a pas la même végétation. Dans le doute, tu t'arrêtes brusquement et tu scrutes autour de toi. Pas de trace du reptile. « Wrong way. Let's try south. »

Spoiler:
 

Que tu dis, légèrement agacé de t'être trompé de chemin. Tu regardes de nouveau le ciel tournant à l'écarlate et à l'orange vif, puis tu reviens sur tes pas pour te diriger plein Sud. « I'm sure it's this way, this time. »

Spoiler:
 

Confiant, tu écartes les fougères sauvages, les plantes hautes, t'enfonçant dans les broussailles et dans l'eau qui t'arrive à la taille. Même ton costume ne te sers plus tellement l'eau s'infiltre partout, et tu ne peux que plaindre Shandro qui lui, n'a aucune protection.

Tu espères quand même qu'il ne remarquera pas ton manque de certitude, car tu étais convaincu d'avoir pris la bonne direction la première fois. Tu mets encore ça sur le coup de la fatigue, de ton manque de sommeil, et peut-être de l'alcool qui ne t'avais pas permis d'avoir une nuit reposante et calme. Tu ne le regarde pas, te fiant à ses bruits de pas et des succions dans le sol pour te dire qu'il te suit. Silencieux, tu tentes de te repérer à nouveau, jusqu'à voir un bosquet familier. Le soulagement s'empare de toi et tu te diriges un peu trop vite vers le recoin ou repose le reptile. Tu t'arrêtes de nouveau brusquement lorsque sa botte reste coincée dans la boue, t'empêchant de te rendre plus loin. « Fuck! »



Revenir en haut Aller en bas
 

i have a present for you - shandro&nathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Site non present dans l'annuaire "forumactif"
» savoir si un fichier existe sur un serveur ftp !
» Pluie de chauves-souris - Code présent
» Bouton "merci" et Noms de widgets restent invisibles
» L'accordéon Bonifassi L'Esthéte Present à la Bellevilloise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-