AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Did you miss me ? » Andrew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 489
↳ Points : 139
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: « Did you miss me ? » Andrew   Mar 28 Juil - 12:06

Did you miss me ?

Andrew & Seraphina

Cela devait faire deux semaines désormais que Julian était mort. Ou peut-être plus. Seraphina ne savait plus très bien. Pourtant, malgré cette nouvelle qui aurait dû, en principe, être la plus belle de sa vie, la jeune femme restait tourmentée. Etait-elle rongée par la culpabilité ? Pas du tout. Elle doutait simplement. Et si tout cela n'avait été qu'un leurre ? Et si finalement, son demi-frère n'était pas mort ? Seraphina n'avait jamais pris la peine de vérifier. Pourtant, Julian était bel et bien décédé, cela semblait évident. Mais la daybreaker, lorsqu'il s'agissait de son passé houleux, était prise d'une soudaine paranoïa. Voilà ce qui l'amenait à l'est de la ville en cette fin de journée d'été. L'air comme à son habitude était moite et étouffant. Après avoir suffoqué dans un taxi, Seraphina débarqua devant une entreprise qui semblait presque à l'abandon. Elle avait mené l'enquête. Elle savait que son demi-frère, avant de mourir, en était rendu à être mécanicien. Elle n'avait pas eu grand mal à retrouver l'entreprise qui l'avait employé. Un jeu d'enfant pour une psychopathe dans son genre.

D'un pas décidé elle s'était engouffrée à l'intérieur de la bâtisse. Elle demanda après Lawrence et le patron lui annonça, l'oeil larmoyant, que son employé avait passé l'arme à gauche. La jeune femme eut du mal à contenir un sourire satisfait. Elle présenta ses condoléances, usa de ses talents d'actrice pour paraître ravagée par la nouvelle et fit demi-tour. C'était tout ce dont elle avait eu besoin. En sortant de l'entreprise de mécanique, un sourire béat illuminait son visage. On aurait dit une petite fille au matin de Noël. Elle se rendait compte qu'elle était enfin, après de longues et pénibles années, débarrassée de son demi-frère parasite. Elle était tellement heureuse qu'elle ne vit pas tout de suite l'homme qui s'avançait vers elle. En vérité, le brun semblait s'avancer vers l'entrée du bâtiment. Ce fut sa silhouette puis les traits de son visage qui firent tomber le sourire de Seraphina. Andrew. Son ex-mari, ou plutôt, l'ex-mari de Perséphone. L'homme qu'elle avait dû supporter le temps que sa supercherie tombe à l'eau. L'homme qui, par sa faute, devenait peu à peu un monstre, tout comme elle. Le choc passé, une moue mesquine tira les traits de la blonde. Andrew était désormais le seul fil qui la raccrochait à son passé morbide. « Si tu cherches mon frère tu arrives trop tard Andrew. Comme toujours tu as un train de retard. » annonça-t-elle d'un ton hautain et piquant. Elle s'était mise en travers de sa route. Elle doutait qu'Andrew soit venu ici par hasard. Soit il cherchait Julian, soit il la cherchait elle. « A moins que ce ne soit moi que tu cherches ? Je t'ai manqué ? » demanda Seraphina avec une moue angélique qui rappelait celle de Persephone. Elle qui représentait la bonté incarnée avec toujours eu le don d'agacer sa jumelle.

La jeune femme se rapprocha un peu plus d'Andrew. Elle le regardait droit dans les yeux. Rien n'aurait pu lui faire détourner le regard. Même pas le son des klaxons qui résonnait non loin de là. La haine qu'ils éprouvaient l'un envers l'autre aurait pu se voir à des kilomètres à la ronde. « Pourtant New-York n'est pas si loin... » murmura-t-elle en gardant une certaine distance. Prudence est mère de sûreté. Seraphina n'excluait pas la possibilité de se prendre un poing en pleine figure. Mais c'était plus fort qu'elle, il fallait qu'elle s'amuse. Qu'elle se joue de lui, encore un peu. Seraphina voulait toujours plus et Andrew s'avérait être un jouet parfait. Peut-être qu'elle finirait par se brûler les ailes mais la jeune femme aimait trop prendre des risques pour cesser.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: « Did you miss me ? » Andrew   Mer 29 Juil - 1:09

« Did you miss me ? »
ft Seraphina N. Wilson


C'était elle. Elle, la cause des maux qui pourrissaient son existence depuis longtemps, maintenant. Responsable, de sa solitude, de sa condition, il n'avait d'autre choix que de l'empêcher de nuire plus encore et pourtant... Julian était mort. Le frère des jumelles, celui qui était sans hésitation la personne sur laquelle Andrew pensait pouvoir compter pour s'en prendre à Seraphina et voilà que désormais il mangeait les pissenlits par les racines.
Pas de doutes possible, elle était derrière tout ça. Et curieusement, telle une entaille de plus, il vivait ça comme un échec personnel, comme quelque chose qu'il aurait pu éviter s'il avait le courage de s'en prendre directement à elle. Seulement rien n'est simple dans ce monde.
Au cours d'une recherche superficielle sur la vie de Julian, un nom était ressorti. Celui d'un modeste établissement, dans lequel le jeune homme avait travaillé avant qu'il ne soit rappelé par la grande faucheuse. Andrew s'était alors fait la réflexion qu'il pourrait être intéressant d'aller y jeter un œil, d'y poser quelques questions, histoire de glaner des infos utiles qui pourraient lui permettre d'en savoir plus sur l'une des rares Wilson qui était toujours en vie.

La route n'avait pas été longue. Pénible et fatigante, mais assez courte pour ne pas aggraver sa mauvaise humeur quotidienne. L'homme claqua la porte de sa voiture et traversa la route d'un pas distrait, plongé dans ses pensées quand soudainement elle se porta à sa vue. Figé sur place, il la regarda exécuter son numéro de fille éplorée face à un commerçant qui semblait y croire. Il ne s'était même pas rendu compte qu'il était planté au milieu de la route, prêt à se faire faucher à son tour par un quinze tonnes pressé. Sans quitter la belle blonde des yeux il se dirigea vers elle, ne sachant pas vraiment ce qu'il allait faire. Se retrouver face à Seraphina lui faisait toujours le même effet... Un mélange désagréable de haine et de mélancolie, de désir et de dégoût. Et ça, par contre, ça avait achevé de le mettre de mauvaise humeur.

Tout en marchant vers le bâtiment il examina l'enseigne succinctement, pour vérifier qu'il était bien au bon endroit. Alors elle aussi avait eut l'idée de venir à cet endroit. Pour vérifier que son crime n'éveillait pas les soupçons, peut être ? Ou tout simplement pour se délecter de la peine qu'elle avait causé à d'autres humains ? Il n'en avait pas la moindre idée et c'était le cadet de ses soucis à cet instant précis.
Lorsqu'il reposa les yeux sur elle elle se tenait devant lui, le fixant sans sourciller, avec une assurance et une désinvolture qui l'irritait au plus haut point. « Si tu cherches mon frère tu arrives trop tard Andrew. Comme toujours tu as un train de retard. » Il ne s'attarda pas sur cette pique et se plongea dans son regard, tentant désespérément de se convaincre qu'elle n'était pas Perséphone, qu'elle était son exact opposé... Mais une part en lui n'avait même pas envie de s'en convaincre. « A moins que ce ne soit moi que tu cherches ? Je t'ai manqué ? » Avait-elle dit, ressemblant encore un peu plus à sa défunte femme.

Et c'en était trop. Il ne voulait plus être son jouet, il ne voulait plus lui donner du plaisir en souffrant comme elle le faisait souffrir depuis déjà trop longtemps. Il ouvrit la bouche pour lui répondre quand elle s'approcha encore un peu plus, semblant exulter d'une pareille situation : « Pourtant New-York n'est pas si loin... » Andrew s'approcha encore plus à son tour : « Tu es... » Avait-il commencé dans un torrent de rage, serrant les dents, approchant la main de la gorge de la jeune femme, tremblant d'envie de l'étrangler sur place. Sa respiration était rapide, saccadée, et à ses yeux on pouvait ressentir le désarroi dans lequel il se trouvait. Puis il se calma. Il ferma les yeux et recula de quelques pas, sachant pertinemment qu'il ne lui ferait rien aujourd'hui. Et souffrant d'avoir envie de s'en prendre aux commerçant derrière elle, comme ça, sans raison. « Que fais-tu ici, Seraphina ? » Demanda-t-il sans autre forme de procès. Il se passa de la politesse de répondre à sa question et préféra enchaîner directement avec la sienne.
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 489
↳ Points : 139
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « Did you miss me ? » Andrew   Mar 4 Aoû - 12:56

Did you miss me ?

Andrew & Seraphina

Voir Andrew réagir, rien qu'un peu, était déjà une victoire pour l'esprit tordu de Seraphina. Parce que la torture psychologique était l'un de ses atouts. A défaut de savoir faire autre chose, elle trouvait son bonheur dans la souffrance de ses ennemis. Alors elle soutint le regard du brun, un sourire scotché au coin des lèvres. Et finalement, lorsqu'Andrew s'approcha, la blonde se fit curieuse. Allait-il craquer ? La jeune femme s'étonnait de ne pas déjà s'être pris une gifle de sa part. Non pas qu'elle en était particulièrement friande, simplement qu'elle pensait Andrew moins résistant à ses attaques. Mais oserait-il abîmer un visage aussi doux ? Un visage identique à celui de l'amour de sa vie. Un visage qui lui renvoyait tant de souvenirs ? Pas si sûr. En tout cas, Seraphina comptait là dessus pour sauver sa peau. De toute façon, tester les limites était devenu un jeu auquel elle aimait jouer. « Je suis ? » demanda-t-elle tandis qu'Andrew baissait son bras. Un de ses sourcils arqué. La jeune femme semblait réellement attendre la suite. Il avait été à deux doigts de dépasser la limite. Mais leur bras de fer invisible allait visiblement continuer.

Une moue déçue apparut sur le visage de la daybreaker. Andrew semblait réellement calmé. Et puis, le jeune homme lui demanda ce qu'elle faisait ici. La blonde haussa les épaules puis passa une main dans ses cheveux d'or. « J'étais venue constater la mort de mon frère. Contrairement à ce que tu dois croire je n'y suis pour rien. » dit-elle avec une sincérité déconcertante. Elle semblait presque déçue. Pourtant elle avait pris une mine triste et se pinçait les lèvres, comme si les larmes lui montaient aux yeux. « Ce pauvre Julian, il va me manquer... C'est horrible. Mais heureusement que tu es là maintenant. » La dernière phrase résonnait d'un sarcasme à peine voiler. Andrew était donc la dernière personne à pouvoir révéler la vérité. Le dernier obstacle sur sa route. De toute façon, son temps était compté. Maintenant qu'il était devenu Daybreaker, il se détruirait à petit feu. Lorsqu'il serait complètement détruit de l'intérieur, Seraphina n'aurait plus rien à craindre de lui. Mais elle voyait dans ses yeux, que l'homme humble qu'elle avait connu résistait. Et cette lueur héroïque la dérangeait au plus au point. Elle ce qu'elle voulait, c'était voir le monstre. Le côté obscur du new-yorkais. Il fallait qu'elle le fasse ressortir.

Seraphina semblait s'amuser comme une folle. Elle s'approcha de nouveau d'Andrew, forçant la proximité qu'il détestait tant. « Tu sais ça ne sert à rien de m'en vouloir. Dans quelques temps tu seras comme moi. Que dirait Persephone si elle te voyait te nourrir de l'énergie des autres ? D'ailleurs tu n'as pas un p'tit creux ? Personnellement je me sens un peu fatiguée.» Seraphina avait parlé doucement. Inutile d'alerter les passants, surtout lorsqu'on est daybreaker et traqué par le Gouvernement. Elle avait également détaillé Andrew de haut en  bas. Comme si elle avait l'intention d'en faire son repas. Bien sûr, tout cela n'était que provocation. Tout comme le fait de parler de Persephone. Cette jumelle qu'elle avait un jour tant aimé, jusqu'à ce qu'elle l'envoie dans l'ombre. Soudainement, Seraphina fronça les sourcils en regardant Andrew. « Mais au fait, qu'est-ce que tu fais là toi aussi ?! » bien qu'elle ait eu une petite idée, Seraphina se sentit obligée de poser la question. Histoire de voir si elle avait vu juste. Encore pour cela fallait-il qu'Andrew lui réponde, ce qui était loin d'être gagné.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: « Did you miss me ? » Andrew   Sam 22 Aoû - 0:44

« Did you miss me ? »
ft Seraphina N. Wilson


« J'étais venue constater la mort de mon frère. Contrairement à ce que tu dois croire, je n'y suis pour rien. » Du venin craché par une langue de vipère, ces mots n'avaient pour le jeune homme aucun autre effet que de le faire crisser des dents. Comment pouvait-il lui accorder le moindre crédit, étant donné qu'elle ne lui avait servit rien d'autre que du mensonge pendant leur mariage ? Sa soudaine sincérité était aussi surprenante qu'elle en était irritante. Ou bien avait-elle décidé soudainement de se montrer complètement honnête avec lui, maintenant que les masques étaient tombés et qu'elle n'avait plus aucune raison de lui mentir. En résumé il ne savait plus que croire, que penser et que faire face à une telle situation...
Oui, il était bien loin d'être prêt à lui faire face pour de bon.

Avant même qu'il n'ouvre la bouche elle lui parla de nouveau. «  Ce pauvre Julian, il va me manquer... C'est horrible. Mais heureusement que tu es là maintenant. » Maintenant du sarcasme. Cette fois-ci il n'y avait pas de doutes à avoir sur le fond de sa pensée. Elle était bel et bien venue se délecter de la mort de Julian, avide de détails sanglants, se jetant sur quelques restes comme un vautour affamé qui lorgnait sur un pauvre animal mourant... Mais dans ce cas précis, la prédatrice avait un autre but, celui d'exciter Andrew, de l'énerver au point de le faire sortir de ses gonds, de le faire s'enfoncer encore plus dans les abysses qu'il se refusait d'embrasser pour de bon. Cet entêtement à vouloir faire de lui quelqu'un de mauvais était certainement ce qui le motivait le plus à résister. Mais pour combien de temps, encore ?

Puis elle prononça le mot de trop. Noyé dans un flot de moqueries et de provocations, la Daybreaker prononça le nom de sa défunte sœur, Perséphone. L'amour perdu d'Andrew, celle qu'il avait aimé, qu'il avait épousé et perdu le même jour. Celle que Seraphina lui avait arraché si violemment sans qu'il ne comprenne pourquoi... « Je t'interdis de …  » Dit-il en se retenant d'exploser plus. Plus que de la voir se moquer de lui, il ne supportait pas de la voir évoquer le nom de sa femme.
Il se détourna d'elle et lui répondit lorsqu'elle parla de son envie d 'aller se... Nourrir, comme un Daybreaker. « Je ne toucherais pas à ces gens et toi non plus Seraphina. Pas tant que je serais là. » Cette interdiction n'aurait certes que peu d'effet sur la demoiselle mais il tenait tout de même à lui faire savoir qu'il ne plierait pas tant qu'il en aura la volonté, que tant qu'il sera là, il lui mettra des bâtons dans les roues... Jusqu'à avoir la force d'attaquer à son tour.

« Mais au fait, qu'est-ce que tu fais là toi aussi ?! » Lui avait-elle demandé directement. Il la regarda quelques secondes, le regard toujours haineux après les mots qu'elle venait de lui lancer à la figure puis ferma les yeux quelques secondes, souffla un coup et la regarda de nouveau. « La même chose que toi, sauf que je ne m'attendais pas à trouver un cadavre... A croire que tu ne peux t'empêcher de tuer les membres de ta famille. Tu ne te sens pas seul, à force de blesser ou tuer ceux qui sont autour de toi ? » Avait-il demandé, tant par provocation que par réelle curiosité. En fin de compte, il ne la connaissait pas si bien que ça. Non seulement parce qu'il n'avait découvert son vrai visage que trop tardivement, mais aussi parce qu'en ne pouvant penser à rien d'autre qu'à sa sœur quand il l'avait sous les yeux, il ne parvenait que difficilement à l'appréhender comme une personne à part. Aussi horrible soit-elle. « J'imagine que tu dois jubiler, maintenant qu'il ne te reste bientôt plus personne qui ne te connaît vraiment... Non ? » Qu'il était agréable de lui rendre la pareille.
Même si l'humain qui était en lui détestait ça.
Revenir en haut Aller en bas
 

« Did you miss me ? » Andrew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vous ne connaissez pas miss catastrophe ?
» Miss-Pucca
» Miss Bathory
» Miss'Fraise [Juillet]
» Lia3424, ou Miss Sadique... MOUHAHAHAHAHAHAAAAAAA!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-