AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I saw an angel # ft. Jordan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: I saw an angel # ft. Jordan   Mar 11 Aoû 2015 - 18:44


I SAW AN ANGEL
 
Un journée ordinaire dans ma vie. Je me promenais dans la ville, regardant les passants, admirant le paysage... C'était quelque chose que j'aimais beaucoup « avant », me promener et admirer la beauté de ce que la nature nous a offert. On ne se soucie que trop rarement des cadeaux de la vie... Rien que la vie, par exemple, devrait être admirée chaque jour ! Je suis certaine qu'Alicja aurait aimé être là. En ce moment, je pense souvent à elle. Non ce n'est pas vrai, je l'avoue. Ce n'est pas qu'en ce moment, c'est depuis le premier jour. Depuis que j'ai croisé son regard, depuis qu'elle a posé ses yeux sur moi et qu'elle a transpercé mon cœur. Le seul problème c'est que désormais, un trou béant l'habite. Un peu comme celui de la gorge de cet homme, que j'ai laissé un peu plus loin !

Oui, une très belle journée en somme ! Et sans personne avec qui la partager, quel dommage. Oh, je suis bien toute seule, aussi, mais j'avoue qu'un peu de conversation me manque cruellement. C'est pourquoi, quand je l'ai vue, mon coeur a failli s'arrêter. Ses battements se sont soudainement accélérés, mon sang explosant dans mes veines... pour finalement ralentir lorsque je me suis rendue compte... Elle ! C'est elle !

Je n'admire plus la nature, j'admire ces cheveux de feu qui ondulent au vent. Elle est là. C'est Elle. Je reconnais cette démarche élégante et à la fois sure d'elle. C'est Elle. Je reconnais la courbe de son dos, je reconnais ses formes. Oui, c'est elle. Alicja. Elle n'est qu'à quelques mètres de moi alors je ne peux plus rester où je suis, car déjà, elle s'en va.

Je presse le pas, ma respiration se fait plus courte. Je suis si heureuse. Depuis sa disparition, je ne cesse de penser à elle et je m'en veux. Je vais enfin avoir la chance de m'excuser, de réparer mon erreur. Je n'ai pas pu la sauver, je n'ai pas pu la protéger... Mais maintenant... Oui, je vais pouvoir. Arrivée à sa hauteur, je dois l'arrêter. Je pose ma main sur son épaule, les yeux brillants.

« Alicja, czy to ty ? Brakowało mi ciebie tak dużo ... Gdzie byłeś ? » *

Je suis tellement heureuse de l'avoir retrouvée, enfin ! Je ne comprends pas ce qui a pu se passer... Mais elle est là, elle est vraiment là... Je crois même qu'une larme coule le long de ma joue. Non, ce n'est pas qu'une impression... J'ai tant pleuré de tristesse qu'une larme de joie est un événement assez important pour être notifié.

Elle se retourne brusquement. Ses cheveux roux, ses cheveux si doux et si agréables... Elle est si belle. Et ses saphirs, je les vois, ils m'éblouissent ! Je les ai cherchés depuis tellement d'années... Tellement de temps ! Je ne peux m'empêcher de passer une main sur son visage. Sa peau est si douce, comme elle m'a manquée.

Comment résister ? J'ai besoin d'être à ses côtés, alors sans m'en rendre compte, mes bras s'enroulent autour de son cou, et je la serre contre moi. Oh Alicja... Je suis si heureuse. Mais pourquoi ne dis-tu rien ? Tu n'es pas heureuse de me retrouver ? Je pensais pourtant qu'après tout ce temps, tu aurais envie de me dire quelque chose... Mais j'y pense ! Bien entendu ! Tu es sous le choc ! Je me recule, et te regarde droit dans les yeux en souriant : je ne vais pas t'étouffer tout de suite, ne panique pas. Je resterai là... Pour toujours désormais !
 
code par SWAN - gifs tumblr

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I saw an angel # ft. Jordan   Jeu 13 Aoû 2015 - 17:58

La foule, la moiteur ambiante, une journée de merde et un barbant contrôle d’identité obligatoire dans cette zone de la ville. Ajoutez à cela une Jordan Whitemint de bien mauvaise humeur. La raison ? Une réunion qui avait mis ses nerfs à rude épreuve. Provoquée par celui qu’elle considérait comme son bourreau en quelque sorte, l’homme qui la tenait en joug par le simple fait qu’il détenait contre elle des charges pour homicide. Et ce foutu connard ne manquait jamais de le lui rappeler par le simple regard qu’il posait sur elle ou en appuyant si particulièrement son ton lorsqu’il lui demandait son avis sur une question professionnelle. Il la pensait sienne, pas dans le sens physique du terme, mais plutôt quant à l’ascendant psychologique qu’il exerçait sur sa personne. Et si Jordan était en colère c’était bien entendu après lui, ce vile crétin médiocre qui pourtant l’avait piégé, mais surtout contre elle parce que depuis des mois elle ne trouvait rien, pire ne faisait rien pour que la situation change. Depuis quand était-elle si faible ? Jamais. Jamais elle n’avait laissé quelqu’un la traiter de la sorte et son égo en prenait un coup.
Bien sûr intérieurement la rouquin se faisait la promesse que cela cesserait bientôt, qu’elle volerait dans les plumes de ce moins que rien et retrouverait sa liberté. Un regain de volonté qui bien souvent était de courte durée. En réalité il suffisait que son regard se pose sur le monde autour d’elle pour que l’analyste financière comprenne que tout cela ne tournait pas rond. Les gens comme elle, prit en otage par le Gouvernement afin d’exploiter leurs compétences il y en avait des centaines, et le pire qu’il pouvait vous arriver dans ce monde c’était finalement d’avoir un peu de valeur aux yeux des dirigeants. La mine exaspérée, prête à sauter à la gorge de la première personne qui aurait un mot de trop à son égard la jolie rousse se pliait aux règles de circulation dans le quartier. N’offrant pas un mot ni un regard au peacekeeper qui vérifiait les informations la concernant elle fut satisfaite que ce dernier ne soit pas un de ses lourdauds qu’elle avait déjà eu l’occasion de croiser. Un peu de pouvoir leur laissait souvent penser que tout leur était permis…

Finalement en sachant qu’elle était sur le chemin qui la menait chez elle, Jordan sentait son courroux s’évaporer au rythme de ses pas. Des visages bien plus agréables croisaient sa route quand elle passait à proximité d’un parc, un coin de verdure où l’on pouvait presque oublier ses tracas l’espace d’un moment. Plus loin elle vit une bande de jeunes lesquels riaient ensemble. Ils n’étaient ni insouciants ni naïfs, personne ne pouvait l’être avec les récents évènements qui avait secouer la Nouvelle-Orléans, mais ils avaient cette capacité à vivre malgré tout et en cela Jordan puisait du courage. Elle aussi en était capable, elle se l’était prouvée par le passé et se le démontrait encore de temps en temps… plus rarement c’est vrai, surtout depuis qu’elle avait causé la mort de cet homme. Un enfoiré certes, mais cette erreur lui coûtait cher à présent. Son esprit divaguait, la rouquine n’était plus si agacée à présent, juste perdu dans ses pensées ne prêtant plus guère attention au monde qui l’entourait, marchant mécaniquement en direction de son domicile.
Quand une main se posait sur son épaule la jeune femme s’était raidie sous l’effet de la surprise, puis elle avait pivoté sur ses talons à peine un quart de seconde après avoir stoppé sa marche. Heureusement qu’elle avait appris à délaisser ses réflexes de défense pour ne pas systématiquement attaquer toute personne qui arriverait dans son dos. Et c’était face à une brune dont le visage lui était totalement inconnu que Jordan se retrouvait. Une femme à qui elle ne parvenait pas encore à donner d’âge qui s’adressait à elle dans un dialecte totalement incompréhensible. Figée par la surprise la jolie rousse posait un regard perplexe sur sa vis à vis laquelle semblait même pleurer. Et avant même que Jordan n’ai eu le temps de reculer, la main de l’inconnue venait frôler son visage dans une caresse bienveillante qui ne manquait pas d’interloquer encore d’avantage l’analyste financière.

Finalement elle esquissait un mouvement de recul qui ne suffisait cependant pas à l’éloigner suffisamment de l’inconnue qui sans gêne aucune la prenait dans ses bras. Immobile, les bras pendant le long de son corps Jordan était de seconde en seconde plus perplexe. Les yeux écarquillés, mal à l’aise et pourtant incapable de bouger la rouquine se questionnait quant à ses soirées où elle finissait parfois un peu trop alcoolisées. Cette femme était elle une rencontre faite dans un de ses moments là ? « Hrm » elle se raclait la gorge tentant de reprendre pied, de connecter son cerveau afin de trouver une réponse à ce qui était pour l’instant un grand mystère. Peut-être aurait-elle dû la repousser cette inconnue, mais Jordan ne voulait pas prendre le risque de froisser une des nombreuses âmes dérangées qui évoluaient à la Nouvelle-Orléans. Ainsi elle prenait son mal en patience et il ne fallut pas longtemps pour que la brune inconnue ne finisse par reculer. Profitant de cela Jordan se dégageait délicatement de son étreinte avec une petite moue embarrassée « Euh… On se connaît ? Ou c’est juste que ça vous arrive souvent de prendre des inconnues dans vos bras ? » demandait-elle en arquant un sourcil avant de se pincer les lèvres « Je suis désolée si on s’est déjà croisée… Mais vraiment je ne vous reconnaît pas du tout. Sans vouloir vous offenser. » il valait mieux la jouer courtois et polie, Jordan mettait tout son self-control au service de cela.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I saw an angel # ft. Jordan   Mer 19 Aoû 2015 - 15:57


I SAW AN ANGEL
 
« Euh… On se connaît ? Ou c’est juste que ça vous arrive souvent de prendre des inconnues dans vos bras ? »

Oh non... la pauvre... Pauvre Alicja... Elle ne me reconnaît pas ! Évidemment, j'aurais dû y penser avant de l'aborder de la sorte : elle a dû vivre d'horribles moments et l'amnésie l'a gagnée bien entendu ! Ma pauvre chérie... Mon tendre amour... Qu'a-t-il bien pu t'arriver..
Si seulement tu pouvais te rappeler de notre passé commun, de notre première rencontre, notre premier regard. Tu saurais, à ce moment-là, que je suis loin d'être une inconnue... Que je suis celle qui t'a fait sourire malgré ta condition, celle qui t'a toujours soutenue, même à Auschwitz... Celle qui t'a aimée, même sans tes magnifiques boucles rousses... Je suis celle dont le cœur ne bat que pour toi... Ne le vois-tu pas dans mes yeux Alicja ? Ne le vois-tu pas...

Je reste un peu sur la réserve, étonnée de ces quelques mots de sa part. Mais je ne dois pas m'en formaliser... Il est normal qu'elle se retrouve amnésique... si elle était à Darkness Falls, elle a pu subir des choses affreuses, de la torture peut-être... Mon dieu je n'ose imaginer, je n'ose.

« Je comprends... Tu ne te souviens pas de moi...
- Je suis désolée si on s’est déjà croisée… Mais vraiment je ne vous reconnais pas du tout. Sans vouloir vous offenser. »


Mon cœur se serre dans ma poitrine... Cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenti quelque chose... Que je n'avais pas été touchée par un événement. Tout ce qui m'entoure m'indiffère totalement, que cela soit de la souffrance, du bonheur, de la tristesse, du dégoût... Je n'avais plus goût à rien et pendant quelques années, j'ai même pensé que je n'existais tout simplement plus, que mon cœur ne battait plus. Et pourtant, la revoir, « elle », a fait renaître des choses en moi. C'était donc cela, l'Amour, avec une majuscule ? Vivre, tout simplement ? Comme si une seule personne me permettait de garder la tête hors de l'eau.

C'est ce que faisait Alicja actuellement : elle venait de me sortir la tête hors de l'eau. Et je ressens comme un soulagement... C'est idiot, je le sais, mais j'ai cru un instant que j'étais devenue folle. Mais non, je ne le suis pas. J'avais juste besoin d'elle.

« Alicja... Ton nom est Alicja. Oui je sais, tu ne te souviens pas de moi. Je suis... Aleksandra. Cela fait tellement d'années... Beaucoup trop ! »

Je m'approche d'elle, encore, toujours... Je ne résiste pas et glisse ma main dans ses cheveux. Un frisson m'emporte. Dieu qu'elle est belle... Elle m'a tant manquée. Je n'ai pas envie de la brusquer mais cette attente est insoutenable. Pourtant, je me dois de résister, je me dois de la laisser respirer. Alors je glisse ma main le long de sa nuque, me rapprochant toujours plus. Je sens son souffle contre mon visage...

« Je crois que c'est ton odeur qui m'a le plus manquée »

Je prononce cette phrase en un simple murmure. Je n'ose faire de geste brusque tandis que je plonge mes yeux dans les siens. Oh mon Alicja... si tu savais comme je suis heureuse de t'avoir retrouvée. J'aimerais à nouveau sentir tes bras autour de mon corps... sentir que tu me désires, que tu m'aimes comme je t'aime. J'ai besoin que tu te souviennes. Je t'en supplie... souviens-toi de moi. Souviens-toi... de Nous.
 
code par SWAN - gifs tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: I saw an angel # ft. Jordan   Mar 1 Sep 2015 - 17:31

Voyons les choses du bon côté cela aurait pu être pire… cette inconnue aurait pu se montrer agressive ou violente, d’ailleurs Jordan avait comme étrange sensation que les émotions haineuses ne devaient pas être étrangères à cette femme. Comment le savait-elle ? Rien de concret, juste son intuition et elle avait appris à s’y fier. Néanmoins les yeux perçants de la brune reflétaient un certain bouleversement dont la rouquine était à priori à l’origine. Si l’espace d’un instant elle se questionnait quant à une possible soirée trop arrosée dont elle n’aurait pas vraiment de souvenir, Jordan avait éloigné cette hypothèse pour la simple raison qu’elle n’oubliait jamais. Alors oui il ne faut jamais dire jamais mais son expérience faisait loi en l’instant et elle décrétait que cela était parfaitement impossible… Donc cette femme, une trentenaire peut-être un peu plus, comment savoir ? Elle faisait erreur sur la personne, sans doute à cause de son trouble si marqué. Cela rendait les choses d’autant plus délicate que Jordan savait que réagir avec sa verve habituelle n’était pas la meilleure chose à faire, encore à cause de cet étrange impression que son interlocutrice était aussi stable qu’une chaise à trois pieds.
La jolie rousse ne cachait pas sa surprise et sa vis à vis ne fut déstabiliser qu’un court instant avant de s’adresser à elle avec toujours cette même étrange bienveillance. Cependant le plus surprenant était à venir et Jordan arquait un sourcil devant les propos de la brune en face d’elle. Alicja ? Qui c’était celle là ? A priori cette femme la prenait pour la dénommée Alicja et c’était d’autant plus déroutant qu’elle trouvait des excuses à son oubli. « Non mais je vous assure que… » la rouquine s’interrompait aussitôt qu’une fois encore son interlocutrice se permettait un geste à son égard que Jordan jugeait un peu trop familier de la part d’une inconnue. « Euh écoutez je voudrais que… » allait-elle pouvoir finir ses phrases à un moment ou non ? La rouquine venait à nouveau de se laisser surprendre par l’étrange brune laquelle était désormais beaucoup trop près d’elle pour qu’un certain malaise ne s’installe pas. Définitivement cette nana remportait la palme de la rencontre la plus étrange !
Elle évoquait son odeur et Jordan grimaçait, s’en était trop. « Ok stop ! » lâchait-elle en reculant vivement en tendant le bras devant elle « Restez à distance, s’il vous plait. ». Pourquoi cette journée devait-elle être encore plus pourrie qu’elle ne l’était déjà ? Qu’avait-elle fait pour qu’on lui colle dans les pattes la dernière folle du coin ? La jolie rousse n’avait bien sûr pas de réponses à ses questions et elle n’était même pas sûre de vraiment en vouloir. En revanche l’analyste financière était certaine d’une chose elle n’allait pas laisser encore une fois cette femme s’approcher d’elle. « Ne m’obligez pas à employer les grands moyens. Ok ? Je ne suis pas Alija… Alicia… enfin cette femme dont vous parlez. ». Lâchant un soupire afin de relâcher cette tension qu’elle avait accumulé en l’espace de quelques minutes, Jordan remettait ensuite ses cheveux en place en y passant la main « Il y a erreur sur la personne. Je m’appelle Jordan. Vous voyez ? Ça n’a rien à voir. » elle espérait que cela ferait réaliser à l’inconnue, cette Aleksandra puisqu’elle s’était présentée ainsi, de comprendre son erreur et si possible de tracer sa route. « Vous ne devriez pas agir comme ça avec les gens, ça met très mal à l’aise et j’ai cassé des doigts pour moins que ça croyez moi. » affirmait la rouquine sans aucune animosité, car si elle s’était sentie presque agressées que la jeune femme entre ainsi dans son espace vital, étrangement elle ressentait une certaine compassion pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
 

I saw an angel # ft. Jordan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dark Angel =]
» Yes, i'm an angel
» Devil or Angel
» Le forum des séries Buffy & Angel
» Tchounette - Thème Lilas-Angel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-