AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Take time for friend (Ruby & Connor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Take time for friend (Ruby & Connor)   Dim 04 Nov 2012, 11:42

Ma tête est un volcan en éruption, bouillant d'une multitude de pensées et ça ce n'est pas nouveau... Je tentais de mener tout de front, être juste le garagiste de la zone 2 un peu caractériel qui aime son pote Jack Daniels plus que n'importe quel autre. Mais surtout être le bon petit soldat de ce sorcier qui s'il suscitait une légère admiration quand il m'a sorti de prison commençait à me taper sur le système à présent. Il me mettait la pression pour avoir des infos sur la Résistance, sauf que ces derniers temps je m'étais un peu fait oublier, altercation avec la Leader oblige... Cette divine emmerdeuse au caractère aussi dur que le mien, deux plaques de métal entrant en collision et offrant un joli bouquet d'étincelles.
Aujourd'hui j'étais las, fatigué et totalement à sec niveau dope. Je me rendais compte que j'étais seul comme un con, pathétique. Il fallait bien que je me résolve à l'admettre j'avais besoin d'aide, entendez par là simplement une oreille pour m'écouter geindre un peu. Il fallait que je prenne du recul mais tout ce que j'avais sur le coeur je ne pouvais pas le dire à n'importe qui, surtout pas par les temps qui courent.

La réflexion ne fût pas bien longue, la seule personne qui me paraissait être une bonne compagnie dans cette situation c'était Ruby. Femme forte, décomplexée et qui avait réussit à me faire m'ouvrir un peu au fil du temps, chose peu aisée. Je ne sais pas si j'avais raison de le faire mais elle avait ma confiance. Nos débuts n'avaient été que purement sexuel et puis à force les confessions sur l'oreiller c'étaient invitées à la fête tout naturellement.
Je ne sais pas bien ce dont j'avais envie ou besoin là maintenant, mais sa seule présence m'aiderait peut-être, elle sait me prendre comme je suis, et au pire on finirait pas se sauter dessus pour un moment torride ce qui il faut l'avouer n'était pas pour me déplaire. Je vous passerais les détails de son incroyable inventivité, sa souplesse et... En bref le Paradisio ce révélait être la destination tout indiquée pour m'aider à me sortir de cette petite phase de vague à l'âme et de questionnement. Si la patronne n'était pas encline à me recevoir je pourrais toujours profiter du spectacle ce qui n'était pas déplaisant non plus ! Mais décision était donc prise et ma soirée toute programmée.

Quelques heures plus tard, je franchissais le seuil du Paradisio et son ambiance seul suffit à mettre un voile sur mes soucis. Je regardais autour de moi, cherchant du regard des nouveautés chez les danseuses, les serveuses aussi. Puis m'installant au bar dans ma zone habituelle, celle qui offre la vue la plus complète je trouve, je commandais un scotch à la jolie demoiselle qui se trouvait là. Sourire charmeur aux lèvres je la complimentais pour me la mettre dans la poche. La séduction est un exercice comme un autre pour se détendre. Un peu d'humour, un air distrait parfois pour lui laisser croire qu'elle n'avait pas toute mon attention, si Ruby n'était pas dans le coin je pense que je ne finirais quand même pas seul.
Mais alors que je parcourais la salle du regard mes yeux s'arrêtèrent sur une magnifique brune, élégante et parfaite dans son rôle de patronne. Je laissais un billet sur le comptoir et verre en main, me levais pour aller à sa rencontre sous le regard déçu de la serveuse. « Je ne sais pas où tu trouve toutes ces jolies filles... Mais j'ai l'impression que tu veille toujours à ce qu'elles le soient moins que toi. » elle allait sûrement rire de mon blabla, mais j'adore la flatter et quelle femme n'apprécie pas ça ? « Je sais, ça fait longtemps que je ne suis pas passé. Mea culpa. » je lui adressais un large sourire avant de boire une gorgée de ma boisson « Comment vas-tu? ». C'est dingue ce que cette femme dégage et l'effet quel me fait, un pure appel au désir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Take time for friend (Ruby & Connor)   Dim 04 Nov 2012, 13:53


Take Time For Friend

« Seule face au miroir de sa coiffeuse a l'étage du Paradisio Ruby Moriarty etait pensive elle brossait cheveux machinalement le regard évasif, elle ne pensait pourtant a rien, si ce n'est a la platitude de sa vie, chaque journée était la même, et chaque journée elle se trouvait seule a répéter les mêmes actions, son existence, du moins sa seconde, lui paraissait sans réel intérêt depuis quelques jours, la seule chose qui la tenait encore debout était l'espoir qu'elle avait de pouvoir récupérer Ewan un jour prochain.
La jeune femme pensait a son bien aimé lorsqu'elle posa sa brosse, couverte d'une robe de chambre noire transparente elle se leva lentement pour se diriger vers son bureau où se trouvait un livre ancien semblable a un grimoire... Ruby savait au fond d'elle que si elle voulait retrouver l'amour d'Ewan a son égard elle le pouvait grâce a la magie, mais l'idée d'un sentiment fabriqué la dérangeait au plus haut point, d'un soupir mélancolique la sorcière détourna le regard du bouquin pour retourner a sa première occupation.

La jeune femme était patronne du Paradisio un des bars les plus sexy de la ville pour ne pas dire le plus sexy, et pour ajouter un peu de piment a son rôle elle s'habillait en condition, ce soir la belle brune avait revêtue un ensemble noir en dentelle comprenant guêpière, shorty porte jarretelle et bas résilles. Ses longs cheveux bruns étaient lâché mais ne venaient en rien gâcher le doux visage de la belle.
A sa montre il était 23h, sans doute que la salle était déjà bondée, Ruby était fatiguée de cette monotonie mais elle gardait un certain plaisir a être celle qui divertissait la ville de toute cette crainte constante, même si ici aussi les Hunter's étaient retranscris en temps et en heure, le reste du temps la clientèle oubliait tout simplement cette situation effrayante.
La jeune femme ajusta sa guêpière avant d'enfiler des escarpins noirs a talon aiguille. Il était temps pour elle de descendre rejoindre ce petit monde a part qu'elle avait réussis a créer en quelques temps.
Essentiellement composé d'homme les clients aimaient Ruby pour sa prestance, son charisme et surtout les courbes parfaites de son corps qu'elle exposait volontairement. Mais l'habit de fait pas le moine, rares étaient ceux qui avaient eu l'occasion de pouvoir admirer ses formes de près, la belle brune était respecté et tout le monde savait qu'il était bien difficile de pouvoir la faire succomber. Le seul qui y était parvenu était Connor Blackpearl un garagiste de la seconde zone, elle l'avait rencontré ici même, et une réelle complicité était née entre les deux personnes au delà de leur compatibilité sexuelle.

Lumière tamisée, musique au notes érotiques, serveuses et danseuses dévêtues, l'alcool qui coulait a flot voilà ce qu'on pouvait trouver ici, une dose de sensualité considérable tout en restant dans la finesse. Ruby n'imposait aucune réelle restriction ici, tant que le respect était maître mot. La jeune femme fit un tour de salle saluer quelques habitués et veiller a ce que tout se déroule dans de parfaite conditions. Tout était normal rien a signaler, et c'était tant mieux, rares étaient les fois où la soirée se déroulait sans crises, car quand ce n’était pas la clientèle qui faisait des siennes c'était dans le staff où rien n'allait. Mais Judas son associé n'était pas là ce soir. Ruby paraissait néanmoins distraite, elle avait l'air d'attendre où de chercher quelqu'un du regard.
Effectivement la demoiselle avait au préalable prédit que son ami Connor lui rendrait visite, elle l'avait senti tourmenté, mais sa vision n'était pas vraiment claire. La belle brune se stationna près des podium de danse quand elle l'aperçu, elle avait vu juste, évidement, il était bien là, toujours aussi beau qu'à son habitude, il avait un côté garçon rebelle qui avait fait frissonné la belle au premier regard échangé. Elle haussa son sourcil gauche tout en lui adressant un sourire aguicheur pendant qu'il s’apprêtait a la rejoindre.
Comme a son habitude Connor ne manquait pas de la flatter cela la faisait rire, il avait toujours les mots pour la toucher ou la faire sourire...
« Je sais, ça fait longtemps que je ne suis pas passé. Mea culpa. » Il en fallait tellement peu au jeune homme pour se faire pardonner de son absence, un sourire et tout était effacé, Ruby saisit le verre qui se trouvait dans sa main pour en prendre une grogée... « Tu es tout pardonné, mais je dois constater que tu as les mêmes goût en matière de femme qu'en alcool, chaud et avec du caractère... » Elle lui rendit son sourire en même temps que son verre.
Connor l'interrogea sur son état du moment, comment elle allait, mais elle avait tellement peu de choses a raconter qu'elle omis sa question pour la lui retourner... « Et toi, comment tu te sens ?» Ruby avait en effet plus ou moins prédit la venue de Connor mais avait perçu une sensation étrange qu'elle se devait d'éclaircir ...»

fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Take time for friend (Ruby & Connor)   Lun 05 Nov 2012, 21:25

J'étais content de voir Ruby, figure amicale dans tout ces tourments dans lesquels je m'étais fourré. Une amie sur qui je peux compter et qui plus est diablement sexy ce qui ne gâche rien. L'alchimie avait tout de suite été une évidence entre nous, rien de complexe ou de tortueux comme la relation que je pouvais avoir avec Roxanne. Non là tout était simple, tels des aimants l'attraction était si intense parfois que nous nous retrouvions irrémédiablement entraîné dans un moment torride. Pourquoi ? Bonne question, mais l'un et l'autre nous y trouvions notre compte et je tenais à ce lien particulier.
Je savais pertinemment que malgré le nombre d'hommes qu'elle avaient à ses pieds si elle le souhaitait, j'étais un privilégié. Je dois l'admettre cela flattait mon égo et ces derniers temps j'en avais bien besoin. Elle prit mon verre, buvant une gorgée de whisky en ne manquant pas de me soumettre une remarque très pertinente sur une comparaison entre mes goûts concernant les femmes et les spiritueux. Je repris mon verre et haussais les épaules en affichant un air qui se voulait innocent « J'ai bon goût, non ? ». Elle n'allait pas me contredire puisque c'était là son portrait, une vraie femme de caractère qui sait ce qu'elle veut mais surtout ce qu'elle ne veut pas, déterminée et franche, le genre de maîtresse que je pouvais laisser me dominer en trouvant cela appréciable. Mon côté macho ce mettait en sommeil avec Ruby, non pas que je m'écrasais devant elle mais notre relation ne permettait pas de jeu de pouvoir autre que ceux que nous nous autorisions pendant l'acte. Savant mélange, explosif et savoureux dont je gardais des souvenirs exquis.

Bien qu'elle eut l'air de n'avoir que vingt cinq ou trente ans, Ruby était en réalité bien plus âgée que cela, confidence qu'elle m'avait faite un jour après nos ébats, plongés tous deux dans une douce torpeur qui enveloppe les amants, c'était ce jour là que nous avions commencé à parler de nous. Pas de place à la coïncidence, le fait qu'elle ne réponde pas à ma question et me la retourne directement me mis tout de suite la puce à l'oreille. C'était donc si perceptible que j'étais loin d'être le mec sûr de lui et détaché de tout comme je me plaisais à l'afficher ? Ses dons demeuraient flous pour moi, bien que j'en eus fait les frais lors de notre rencontre, mais je me doutais que la sorcière n'était pas dupe à propos de ma visite. Une pointe d'appréhension vint me pincer les côtes et je fis un petit sourire en coin « Besoin de se changer les idées... Tu sais ce que sais. » je n'allais pas clairement dire que j'étais dans un état de confusion avancée, Ruby était une amie certes mais je ne me confiais toujours pas facilement.
Comment mettre des mots sur ce trouble qui m'envahissait ? Comment lui expliquer toutes ses choses qui se bousculaient dans mon esprit ? Tant d'éléments me paraissaient inavouable ce qui réduisait considérablement les perspectives de confidences. « Je connais ton don pour esquiver les questions mais ça m'intéresse vraiment de savoir comment tu vas. ». Je sentais son regard sur moi, et ne pu m'empêcher de rire quoi que ce fût un peu nerveusement « Me fixe pas comme ça, je ne suis pas un bouquin que tu peux lire... » un air malicieux s'invita sur mon visage « Du moins pas ces lignes là. » elle comprendrait le sous-entendu, elle a l'esprit vif et commence à bien me connaître.

Finissant mon verre d'une traite je désignais du regard un des podiums « Tu m'ferais pas une petite danse ? » je défiais la jolie brune du regard, sachant bien qu'elle n'allait sûrement pas accepter mais ce n'était pas vraiment mon but qu'elle danse. Il est évident que je ne me plaindrais absolument pas si c'était le cas, mais ma volonté était d'avantage de la taquiner. D'ailleurs je n'allais pas m'arrêter là et m'approchais un peu plus, suffisamment pour lui chuchoter à l'oreille « Mais je préférerais en privé... ». Aucun ordre là dedans, simplement une idée et surtout une envie d'être un peu plus au calme et j'étais certain qu'elle percevrait cette nuance.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Take time for friend (Ruby & Connor)   Mar 06 Nov 2012, 20:03


Take Time For Friend

« Le Paradisio se remplissait un peu plus de minutes en minutes. En parfaite maîtresse de maison, Ruby gérait la situation sans même lever le petit doigt, un simple regard au portier pour lui faire comprendre d'accepter un peu moins de monde et le tour était joué.
La jeune femme posa de nouveau les yeux sur Connor, dés qu'elle le voyait elle sentait son corps tout entier entrer en ébullition, une réelle alchimie entre les deux personnes était bel et bien présente on ne pouvait passer a côté. Depuis leur rencontre la sorcière et le jeune homme avaient pas mal évolué en matière de rapports sociaux, ils avaient appris a discuter au lieu de se sauter dessus au premier coup d’œil. Il repris son verre tout en continuant de répondre a la jeune femme de manière assez pertinente, il soutenait qu'il avait bon goût, et effectivement c'était le cas, Ruby en était la preuve même.
La belle brune vint caresser de l'ongle de son index sa bouche pulpeuse maquillé d'un baume bordeaux et sourit. « Effectivement tu sais faire les bons choix. » La jeune femme écoutait attentivement son interlocuteur tout en gardant un œil averti sur la salle, elle devait faire attention, ici un débordement était vite arrivé, mais tout semblait se passer plutôt calmement ce soir, bien qu'elle ne pouvait s’empêcher de remarquer le manque d'enthousiasme de certaines danseuses. Il était vrai qu'elles n'avaient pas le meilleur des postes au Paradisio mais Ruby n'en était pas responsable, la majorité d'entre elles étaient des professionnelles qui avaient été engagées pour ça et rien d'autre.
Connor quand a lui prétendait avoir besoin de changer d'air tout simplement, la jeune femme lui lança un regard interrogateur, elle n'était pas dupe. Elle avait senti lors de sa vision une émotion qui lui était impossible a décrire, la sorcière n'avait pas vraiment de don empathique mais certaines de ses prémonitions véhiculaient des sensations en rapport aux émotions et sentiments.
Ruby observait Blackpearl comme si elle espérait que la réponse était quelque part devant elle et qu'elle se présenterait tout naturellement... Connor la retira de ses pensées en lui retournant une fois de plus sa question. Il ajouta ensuite un petit quelque chose en rapport avec cette attitude presque dérangeante qu'avait Ruby. En effet elle le regardait fixement. Cette fois ci elle devrait répondre elle n'avait plus le choix, et elle se retrouvait une fois de plus face a l'ennui mortelle de sa vie quotidienne... « Et bien, puisque tu insistes, tout vas bien, rien ne change toujours la même rengaine, donc on peux en juger que tout vas bien. » C'était certes bref mais franc. La jeune femme n'avait pas vraiment envie de s'étendre, ni même de lui dire qu'Ewan lui manquait horriblement et que pour elle un jour de plus sans lui n'était qu'une épreuve de plus.
Connor d'un air amusé la défia ensuite de lui faire une petite danse en désignant l'un des podiums... « Mais je préférerais en privé... » Ruby sourit, elle n'allait pas danser non, elle devait rester a sa place de patronne, c'était une femme de caractère et comme toujours elle n'allait pas se soumettre au désirs les plus vastes d'un homme. La sorcière se déplaça lentement tout autour du podium qui se trouvait derrière elle en caressant doucement, et discrètement sa poitrine, tout en gardant ses yeux plongés dans ceux de son interlocuteur... « Effectivement je pourrais... Je pourrais monter sur cette plateforme, enlacer mon corps contre cette barre, sentir la chaleur de ton regard se poser sur chacune des courbes de mon corps, je pourrais aussi perdre mes vêtements au rythme de la musique, et sentir l'envie t'enivrer... » La jeune femme se trouvait a présent devant Connor, elle s’avança jusqu’à lui et approcha sa bouche de son oreille. « Mais bien entendu je ne ferais rien de tout ça... » La demoiselle se retira tout en riant, elle aimait se jouer de Connor, même si tous les deux savaient qu'elle en était capable mais c'était bien moins divertissant que tous leurs jeux de séductions. Ruby reprit ses esprit elle lui désigna du regard l'entrée des locaux du personnel, où se trouvait les loges, le débarras son bureau et d'autres pièces. « Tu préfère peux être que nous nous installions plus au calme ? » Elle en avait envie. Lui aussi, mais peu être que cette fois ci parler serait suffisant a leur retrouvailles, car vraisemblablement ils avaient chacun besoin d'une oreille pour se confesser . »

fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite




Dernière édition par Ruby L. Moriarty le Mer 14 Nov 2012, 09:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Take time for friend (Ruby & Connor)   Ven 09 Nov 2012, 21:15

Je ne sais pas si ma dissimulation maladroite allait pouvoir durer plus longtemps, Ruby n'était pas dupe et si mon état l'intéressait d'avantage que de me faire part du sien ce n'était pas pour rien. Mais j'avais insisté parce que la réponse m'intéressait vraiment, sa réponse fût brève et je ne trouvais pas ça particulièrement satisfaisant nous étions deux à dissimuler une certaine vérité.
L'ambiance n'était pas vraiment à la confidence dans ce contexte, en revanche parfaitement appropriée à la danse, la séduction... J'étais donc revenu sur cet aspect plus en congruence avec la réalité en proposant que Ruby me fasse une petite danse. Joueuse comme toujours, la jolie brune me fit miroiter de consentir à me faire se privilège mais je ne suis pas stupide et je savais très bien qu'elle n'en ferait rien, elle jouait c'est tout. Cependant ce petit jeu n'était pas désagréable pour mes yeux qui ne la lâchèrent pas, tout comme les siens totalement envoûtants. J'accueillais sa description de ce qu'elle pourrait éventuellement faire, ce n'était pas sans effets loin de là. Quand elle fût tout prêt de moi, mon regard ne cilla pas mais j'avais soudainement plus chaud et ça n'avait rien à voir avec le whisky. Ruby confirma ce que je savais déjà, elle n'allait rien faire parce que ce n'était pas son rôle, surtout pas là aux yeux de tous « Dommage. » répondis-je en affichant un sourire en coin « La description était alléchante. ». Ce jeu de séduction ne pouvait pas ne pas être présent entre nous, car sans cela notre complicité n'était pas ce qu'elle est au jour d'aujourd'hui.

Un regard vers l'entrée des locaux réservés au personnel suffit à me faire comprendre que l'idée d'être plus au calme était partagé par la patronne du Paradisio. Je hochais la tête comme simple réponse, posais mon verre vide sur une table à proximité et suivait Ruby.
Seule les basses de la musique étaient perceptibles, atténuées elles n'étaient pas gênante et le contraste entre l'ambiance de la salle et ce lieu était frappante. Je connaissais son bureau pour y être allé plusieurs fois, mais en entrant je parcourais la pièce du regard pour noter tout changement probable. Rien n'attira vraiment mon regard si ce n'est les courbes de la maîtresse des lieux, je me mordais légèrement la lèvre inférieure alors que des souvenirs de moments intenses passés ici me revenaient en mémoire. J'avais envie de la plaquer contre son bureau, retrouver sa peau brûlante contre la mienne mais je me retenu de le faire. Au lieu de cela je restais bien plus modéré me contentant d'une beau sourire à son attention « Tu m'offre un autre verre ? » j'avais envie de sentir l'alcool réchauffer ma gorge, son amertume caresser mes papilles... C'était réconfortant. Un moyen comme un autre de laisser la place à la discussion plus qu'au langage du corps, bien que je ne sois pas un grand bavard. « L'alcool réchauffe les cœurs il paraît... » je fis une petite grimace de mon cru « Il y a d'autres moyens bien entendu. » je lui lançais un regard qui ne laissait aucun doute sur ce que j'avais en tête en disant cela. Je dois bien avouer que j'avais du mal à me sortir l'idée de la tête mais pour une fois et c'était bien la première je sentais que Ruby avait autre chose de prévu, pour le moment du moins car je n'allais pas oublier son regard un peu plus tôt. Je m'approchais malgré tout et frôlait son bras du bout des doigts « Tout va si bien que ça? »

Le seul fait d'être au Paradisio, en compagnie de Ruby m'aidait à me sentir mieux et pourtant mes problèmes, mes questions reviendraient dès que je serais à nouveau seul chez moi confronté à ma situation chaotique. Pouvais-je lui parler de ça à elle ? Mon arrangement avec Wayne, cette trahison qu'au final je n'arrivais pas à mettre en place... Le problème était que je ne faisais confiance à personne, du moins pas totalement, jamais. Mon regard était devenu fixe et je me perdais un peu dans mes pensées.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Take time for friend (Ruby & Connor)   Dim 18 Nov 2012, 23:35


Take Time For Friend

« Au premier coup d’œil le bureau de Ruby n'avait rien de vraiment cohérent avec le cabaret et pourtant quelques détails subtils rappelaient l'ambiance du bar, une coiffeuse a l'entrée, un dressing ouvert où étaient exposé toute sorte de tenues pour le moins sexy. C'était là, l'antre de la patronne.
La belle brune s'avança jusqu'au devant de son bureau et souris, elle se rappelait souvent d'être venue ici même avec Connor pour assouvir leurs désirs et fantasmes les plus fous. Mais aujourd'hui la conversation, même si elle était pleine de sous entendus, était loin d'être portée sur le sexe.
Le jeune homme n'était apparemment pas dupe elle le voyait bien, mais ne relevait pas. Elle lui tournait le dos.
Ruby se sentait effroyablement seule, chaque jour était le même, elle répétait sans cesse les mêmes actions, personne ne prenait de temps pour elle, les seules relations sociales qu'elle avait étaient purement professionnelles et lorsqu'elles ne l'étaient pas ce n'était que des disputes. La jeune femme avait un sacré caractère oui, mais elle ne méritait pas pour autant aussi peu d'affection. La belle s'était pourtant accoutumée a tout ça, mais cela devenait pesant sur le long terme. Elle n'avait personne a qui parler, personne pour se confier, personne pour la conseiller... Seule la sorcellerie était resté sa fidèle alliée. Et là encore même si elle avait foi en ses dons elle ne voulait pas tricher pour être heureuse, si elle devait obtenir sa part de bonheur ce serait naturellement.
Miss Moriarty avait le regard dans le vague. Elle pensait a sa vie passée. Ruby avait été avant son suicide une femme adorée de tous, enfin en partie... Lorsqu'elle se rappelait sa jeunesse la demoiselle préférait oublier la partie la moins heureuse. Elle se souvenait alors de sa gloire passée. La sorcière sourit, mais des larmes vinrent inonder ses yeux. C'était tellement triste d'avoir une seconde existence et de ne pas pouvoir en profiter. En un semblant de sanglot Ruby repris ses esprit et se tourna vers Connor comme si tout allait bien, mais ses yeux rouges et brillants la trahissaient. Elle sourit a la remarque du jeune homme sur l'alcool. Elle s'écarta du bureau pour saisir une bouteille de whisky et deux verres. Sans relever les remarques de Connor elle servit les verres et lui en tendit un.
C'était rare chez la belle brune de s’exécuter sans rechigner. Elle passa ses longs doigts dans sa chevelure et sourit en s'avançant vers lui. « Bien sûr que tout vas bien ! De quoi devrais-je me plaindre ? J'ai un Cabaret qui fait salle comble tous les soirs, un physique de rêves, un compte en banque bien rempli... » La demoiselle lança au même moment a son étalon un regard plein de suggestion et passa le bout de ses ongles sur le torse du jeune homme « Un amant des plus satisfaisant bien que souvent absent... » La belle retira sa main et alla s'assoir derrière son bureau, but une gorgée dans son verre avant d'allumer une cigarette et de reposer les yeux sur son interlocuteur. « Alors dis moi ce qui t'amènes si ce ne sont pas mes courbes divines qui te manquaient...» Ruby voulait savoir ce qui se passait, même si elle savait que pour ça elle devrait finir par se confier a sont tour. C'était ainsi les règles de la vie on a rien sans rien, peu être qu'elle devrait pour une fois se mettre a nue au sens figuré et avouer que non tout n'allait pas bien, qu'Ewan lui manquait terriblement qu'elle se sentait sans vie depuis que cette misérable guerre avait pris place entre eux, qu'elle ne se sentait pas heureuse dans son travail et dans sa peau, qu'elle aurait peu être préféré rester là où elle était avant tout ça...
Mais un retour en arrière était impossible, il fallait qu'elle redevienne cette femme forte et pleine de convictions, mais Ruby était loin de tout ça... Sa vie n'était que bercée d'illusions qui au final ne tenaient même plus la route... A force de jouer elle avait fini par se perdre. Les yeux dans le vague elle apercevait son reflet dans le miroir de sa coiffeuse face a son bureau, reflet d'une inconnue... reflet d'une gloire et d'une vie passée... De celle qu'elle n'était plus... »

fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite


HJ : Désolée du retard...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Take time for friend (Ruby & Connor)   Jeu 22 Nov 2012, 17:46

Sans doute n'étais je pas le plus doué dans les relations humaines. Il suffisait de voir avec quel aisance je pouvais parfois me prendre la tête avec ceux à qui je tenais pourtant énormément. J'avais des difficultés à m'ouvrir, à me dire que telle ou telle personne pouvait voir le bon en moi et tenir à moi. Je savais que Ruby était de ceux là et je crois bien qu'elle était la seule avec qui je ne m'étais pas prit le bec. Nous étions deux être assez semblables en fait, blessés, meurtris et pourtant si forts en apparences. Le bureau de la belle brune allait-il être le théâtre du lâché prise de deux êtres trop fiers parfois ? La suite le dirait.
Mais ça n'était pas parce que le contact avec les autres n'étaient pas mon domaine de prédilection que je ne remarquais pas de la peine où il pouvait y en avoir et quand Ruby me fit face à nouveau, les yeux rougis soudain j'eus un profond sentiment de compassion à son égard. Je masquais tout cela en me comportant comme habituellement avec elle, comme l'amant, l'homme qui fait semblant de ne s'intéresser qu'à son physique avantageux alors qu'elle est bien plus que cela. Il lui fût facile de balayer ma question en m'assurant que tout allait bien et me prenant même comme élément de ce bien-être factice. Je buvais une gorgée d'alcool, profitant de la saveur du breuvage et esquissais un sourire alors qu'elle s'éloignait « Tu me flattes... ».

La question de ma visite eu vite fait d'être ramené sur le tapis et je prenais cette application à revenir sur moi plutôt que de parler d'elle comme une confirmation que Ruby me balançait ses répliques toutes faites de femme heureuse qui ne l'est pas. Qu'est-ce qui clochait ? En effet sur le papier elle avait tout... Matériellement tout du moins, superficiellement. Mais en profondeur c'était peut-être le désert. Une profonde solitude alors que le monde s'agite autour de vous, des gens qui vous entourent mais en qui vous ne trouvez pas de matière, dont la présence n'est pas suffisante à vous sentir accompagné. Je connaissais ce sentiment, moi je lui coupais les pattes avec la drogue... Pas forcément la meilleure solution j'en conviens, mais j'avais l'illusion pour me rassurer. Je haussais les épaules, prenais un air détaché comme j'en ai l'habitude et répondais « Mais tes courbes divines m'ont manqués, n'en doute pas. » je maintenais mon regard sur elle, son regard sembla se perdre petit à petit ailleurs, dans un endroit où je n'étais pas invité. Je me raclais la gorge « Et puis je te l'ai dit j'avais besoin de... Changer d'air. » une nouvelle gorgée vint réchauffer ma gorge avant que je ne poursuive « En fait j'en avais assez d'être en tête à tête avec Jack Daniel's et... Autres. » je ne voulais pas mentionner mes autres « amis » les stupéfiants, ça n'était pas le sujet.
C'était déjà un bel effort que sous-entendre que la solitude me pesait, et que je venais trouver ici une présence que je jugeais appréciable. « Parler un peu avec toi m'avait manqué aussi. » avouais-je en regardant les motifs ouvragés sur le bord de son bureau.

Je posais mon verre et me levais, pour me donner contenance peut-être « Tout n'est pas vraiment rose dans les zones, tu t'en doutes peut-être. ». C'était des banalités pour certains mais finalement tout était lié « L'ambiance est... Étouffante. Je voulais un peu de légèreté et le Paradisio est tout indiqué pour cela, non ? » je détournais les mots pour ne pas dire les choses franchement et il était presque sûr que la sorcière si elle ne voyait pas où je voulais en venir comprendrait que je masquais des problèmes plus profonds que cela. Mais c'était la vérité, j'étouffais sous le poids de tout ce dans quoi je m'étais embarqué...
Je contournais son bureau, m'approchant de son fauteuil en passant derrière le dossier, j'étais dans son dos et Ruby ne pouvait donc plus me voir qu'en levant les yeux, tournant la tête ou... Mon regard se posa sur le miroir de la coiffeuse en face d'elle, c'était donc son reflet qu'elle fixait un peu plus tôt. J'étais surpris de la sentir presque fragile à certains moments et je n'étais pas l'homme tout indiqué pour faire preuve de tendresse ou de douceur mais je n'étais pas sans cœur, j'essayais juste de paraître comme tel. Ce qui était plaisant entre la magicienne et moi c'est que nous n'avions pas besoin de tricher. Posant mes mains sur ses épaules j'y appliquais une légère pression que je transformais bientôt en massage succinct et improvisé « Le poids devient trop lourd parfois et les épaules plient. » je nous mettais dans le même panier, c'était bien plus facile de lui faire croire que je parlais d'elle alors que moi aussi je me sentais sur le point de peut-être m'écrouler.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Take time for friend (Ruby & Connor)   Mar 11 Déc 2012, 02:38


Take Time For Friend

« Ruby était de ces personnes qui se refusaient de céder a la pression ou même de "craquer" a découvert, et pourtant dernièrement ce dont elle avait pour habitude était devenu difficile à gérer. Bien souvent elle avait caché au monde entier ce qu'elle pouvait bien ressentir, se faisant volontairement passer pour une femme froide que rien n'atteint et pourtant sous cette carapace de féministe confirmée se cachait une petite fée a qui l'on avait coupé les ailes; et Ruby rêvait d'évasion. Partir, tout quitter, cette vie qui n'était faites que de faux semblants d'un bout à l'autre, s'en aller tout simplement loin de la peur des doutes et des souffrances.

Beaucoup de personnes parlent de la vie comme un cadeau, c'est que ces personnes n'ont pas eu recevoir ce même cadeau deux fois se prêtait à penser Ruby. Pour elle rien de tout ça ne ressemblait a une offrande ou quoi que ce soit qui pouvait s'en rapprocher. Tout comme sa première existence la seconde était un vulgaire fiasco. Le triste spectacle d'une personne pleine de promesses qui applique mais ne vie pas. C'était bien elle, tout ce qu'elle entreprenait sur le plan professionnel ou matériel elle le réussissait sans le moindre soucis, pour ce qui était du reste tout n’était qu'une succession d’échecs. Connor était sans doute la seule personne qui prenait le temps de ne pas oublier la belle, et il était bien le seul.

Ils étaient deux dans cette pièce, sur le plan physique. Ruby elle s'était égarée dans ses souvenirs tout en fixant son reflet dans le miroir. Elle revoyait la même scène se dérouler dans sa tête depuis des jours. La jeune femme revivait tout dans les moindre détails. Son suicide. Dans son ancienne vie Ruby fut incarcérée pour le meurtre bien mérité de son époux. A son entrée derrière les barreaux la sorcière était enceinte, elle attendit sagement de mettre son enfant au monde pour ensuite mettre fin a ses jours par pendaison. La belle brune ne se souvenait uniquement de la scène dans les grandes lignes, non elle se rappelait les sensations, chacune sans exception. Ce sentiment de peur mais de liberté a la fois. Cette satisfaction de pouvoir enfin décider quelque chose de son propre chef dans ce monde où les lois on toujours régis le comportement de l'Homme. Elle se voyait assister a la scène tout en ressentant les émotions qu'elles eu connu par le passé. En repensant à tout ça Ruby devait se rendre a l'évidence, ce fut son seul moment de bonheur ultime, celui de sa mort. Pour elle cet instant fut le seul où elle n'était plus sous l'emprise de quoi que ce soit. Seule, mais libre.
Beaucoup pourraient penser le comportement de la belle brune lâche et égoïste. Comment une mère pouvait abandonner son enfant ? Pour Ruby il ne s'agissait pas là d'un abandon, non, mais certainement de la meilleure chose qu'elle était disposée a donner a cet enfant : la possibilité d'avoir une vraie famille, et non pas une sorcière meurtrière en guise de seul parent.

La jeune femme fut volée a ces pensées quand Connor vint poser ses mains sur ses épaules. Ce seul contact en guise de semi réconfort était suffisant à Ruby pour se sentir fléchir et prête a craquer. « Le poids devient trop lourd parfois et les épaules plient. » Ces simples paroles levait le voile, tous deux allaient mal. Mais qui flancherait en premier ? Qui oserait montrer ces quelques faiblesses ?
Ruby repris une grande respiration en guise d'auto-réconfort. La jeune femme quitta son fauteuil de bureau et les mains du jeune homme par la même occasion... Elle prit place a l'opposé de Connor, de l'autre côté du bureau, lui adressant un sourire et un regard provocateur. « Tu penses sincèrement que nous sommes faits pour ce genre de discutions ? Depuis quand les problèmes personnels de l'un concerne l'autre ? » La sorcière n’était pas contre l'idée d'avoir ce type de conversation avec lui. Mais il valait de soit qu'elle ne se confesserait pas la première. Elle avait beau être totalement perdu en ce moment, il y avait certaines choses sur lesquels elle ne se laissait pas abattre. »

fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite


HJ : Je suis plus libre niveau temps, donc je devrais ne plus avoir de retard ^^'
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Take time for friend (Ruby & Connor)   Mer 12 Déc 2012, 11:45

Deux êtres en dérives trop fiers pour le reconnaître voilà ce que nous étions Ruby et moi. Se montrer fort peut s'avérer devenir une vraie faiblesse, ne pas se donner le droit à l'erreur, s'évertuer à toujours vouloir paraître maître de la situation et de nos émotions, en agissant ainsi nous nous handicapions nous même avec un fardeau. Les autres étaient bien dupes de croire que cette façade reflétait la réalité ou peut-être ne l'étaient-ils pas mais s'appliquaient à faire semblant pour nous ? Je savais créer l'illusion malgré mes travers de junkie, tout comme la sorcière apparaissait comme une féministe engagée et solide aux yeux de tous.
La comédie durait depuis longtemps, à force le rôle prend possession de vous et votre vraie nature étouffe sous le poids d'un costume parfois trop lourd à porter. Pourtant je n'étais pas prêt à me livrer, à parler de moi et de mes doutes, cependant le progrès venait du fait que j'en avais presque envie en étant face à Ruby et elle m'apparaissait comme la seule apte à entendre ce que potentiellement j'aurais à dire. Mais parler ce serait être faible, ouvrir délibérément la faille qui petit à petit s'agrandit en moi parce que la simple vérité c'est que je ne suis pas si fort, je doute et cache mes émotions du moment sous mon arrogance. Je regrette certains choix que j'ai fait et vis avec une culpabilité latente qui par moment me pique douloureusement, je porte alors un regard nostalgique sur l'homme que j'étais avant que l'on me brise avec des accusations infondées. J'ai été un pion, je suis désormais une marionnette qui emmêle délibérément ses fils pour tenter de fausser le jeu de celui qui tire les ficelles mais chaque fois j'ai l'impression que tout cela me rattrape.

Subtilement j'essayais d'encourager Ruby à se livrer pour ne pas avoir à le faire moi-même, elle se leva pour se soustraire à mes mains réconfortantes. Ce qu'elle affirma était vrai, il n'y avait pas de ça entre nous on ne parle pas de nos problèmes, on les rumine ensemble, on tente de les oublier dans les plaisirs de la chair, on se berce d'illusions... Certes mais on le fait à deux pour que ça semble moins difficile. Provocante elle me demanda si c'était vraiment nous, cette mascarade de pseudo confidence je fis un petit sourire en coin « Non tu as raison, à quoi bon se perdre dans des discours sur nos petits problèmes ? » contournant le bureau je m'approchais en la regardant avec envie « On a toujours eu mieux à faire que de parler. ». Je ne voulais pas perdre la partie, je n'étais pas disposé à lui laisser la main en lui faisant part de mes doutes actuels pas encore... Une sorte de bataille allait peut-être se livrer entre nous, qui craquerait le premier ? « Tu es peut-être allée trop vite vers une conclusion en pensant que ce n'était pas tes courbes enchanteresses qui m'amenaient. » je redevenais le séducteur, le chasseur quoi que Ruby n'ai rien d'une proie mais se plaçait plutôt en égal par rapport à moi. Réduisant définitivement l'espace qu'il restait entre nous je plaquais mon corps contre le sien les mains de part et d'autre, appuyées contre son bureau et mes iris se perdirent dans les siennes. Plus encore qu'un moyen d'éloigner la discussion, être si proche d'elle à cet instant me permettait de mettre à distance mon problème majeur : Roxanne. Continuellement ancrée dans mes pensées elle était ma pire drogue sûrement celle qui me ferait sombrer pour de bon. J'approchais mes lèvres du cou de la belle brune et lâchais dans un souffle « Oublions les problèmes... », déposant plusieurs baisers sur sa peau chaude je sentais la vague du désir balayer au loin tout le reste et j'espérais par dessus tout qu'elle ne coupe pas court à cet élan de légèreté qui me soulevait.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Take time for friend (Ruby & Connor)   Sam 15 Déc 2012, 04:19


Take Time For Friend

« Comme prévu Connor cessa donc d'aborder ce sujet épineux qu'était la vie privée et problématique de chacun... Le beau et séduisant jeune homme s'avança alors vers Ruby, a présent leurs deux corps étaient collé l'un à l'autre. La jeune femme plongeait ses yeux dans ceux de son amant, elle eu l'impression a ce moment même que son corps la quittait pour devenir témoin de la scène.

Elle se voyait dans les bras du jeune homme qui venait déposer ses lèvres sur son cou, et malgré cette sensation étrange d'avoir quitté son enveloppe corporelle Ruby ressentait tout de même les sensations physiques de l'instant. La sorcière ferma les yeux un court instant qui lui parut une éternité sentant son âme s'évanouir dans une brume blanche et épaisse. Elle reconnaissait cette sensation, la brune entrait en quelque sorte en "trans"; cela lui arrivait souvent, de se retrouver dans cet état second.

Chaque fois c'était la même chose. Elle quittait son corps, observait la scène et se livrait totalement a ce qui l'attendait. La jeune sorcière avait un certain don prémonitoire proche de la médiumnité, un pouvoir qu'elle ne contrôlait pas vraiment, car il était impossible d'être maitre de quoi que ce soit quand une part de son subconscient s'adressait a elle. Elle ne voyait pas seulement l'avenir, il lui arrivait de percevoir des parcelles de ce qui pouvait probablement être les pensées des gens.

Toujours plongée dans cette brume Ruby, où du moins cette partie d'elle même ouvrit les yeux Noir complet.
Au loin, dans ce chaos se dessinait une femme de dos, a ses côtés un homme apparaissait a son tour, elle le reconnaissait, il s'agissait de Connor, le regard dans le vide. La sorcière avançait dans cette pénombre pour connaitre l'identité de la femme qui tournait le dos au jeune homme mais qui semblait être dans le même état que lui. Elle la reconnu plus ou moins, bien qu'elle ne la connaissait pas personnellement. Il s'agissait de Roxanne Delaney, tout ce que Ruby connaissait d'elle n'était que son appartenance au groupe de juges des Hunter's de temps à autre.
Le problème se trouvait donc là.

En une fraction de seconde et dans un tourbillon de lumière la sorcière récupéra son corps. Connor l'embrassait toujours, Ruby serra les dents, presque haineuse, elle et le jeune homme n'était que de simples amants certes mais percevoir la présence de cette femme a cet instant même faisait naitre en elle une rage considérable. Un sourire terrifiant vint se dessiner sur les lèvres de la belle brune.
« Tu m'avais manqué... Connor » Le son de la voix de la sorcière n'était plus le sien, son apparence non plus. Ruby avait pris celle de la fameuse Roxanne, du moins seulement aux yeux de Connor il s'agissait là d'une illusion, art qu'elle maitrisait à la perfection.
La belle brune, toujours en pleine illusion saisit le visage du jeune homme qu'elle embrassa fougueusement avant de se retirer de leur étreinte sensuelle en poussant un rire pour le moins angoissant.
Parmi ses nombreux soucis Ruby souffrait aussi d'une bipolarité proche de la schizophrénie, qui la rendait presque incontrôlable par moment... « Alors c'est donc ça, ton problème... Le voilà régler... Ne suis-je pas à présent la seule femme que tu désire au plus profond de ton être ? »
L'illusion était de taille, et la colère de Ruby aussi. Mais malgré cette aisance en la matière seul les yeux de la sorcière n'imprégnait pas l'identité de celle qu'elle lui faisait apparaitre... »

fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Take time for friend (Ruby & Connor)   Mer 19 Déc 2012, 13:21

Le désir physique, quoi de mieux pour s'éloigner durant un moment de tout la complexité de mon existence ? Ça ne serait pas la première fois que le sexe ferait office d'échappatoire à une réalité que je voulais tenir loin de moi mais me rattrapait sans cesse, des tonnes de question et de doutes, une culpabilité ancrée en moi comme une puce électronique de traçage. J'en avais assez de devoir me tenir droit sous le poids de ce fardeau, j'allais finir par m'écrouler même si ma foutue fierté m'en empêchait.
Dans le brouillard épais de ma vie je suffoquais et bientôt viendrait l'asphyxie alors toute bouffée d'air était à prendre. Ma visite au Paradisio n'était pas un hasard, si Ruby pouvait être considéré comme une amie elle était aussi détentrice d'un pouvoir d'oxygénation indiscutable. Féminine, attirante, à la fois excitante et rassurante c'était ça qui me plaisait chez elle. Qu'elle coupe court à la discussion avait sonné comme un déclic en moi, il était inutile de se perdre dans des discussions sur nos petits tracas, nous avions bien mieux à faire pour oublier.

Mon corps tout contre celui de la belle brune, j'embrassais son cou avec application et une envie non dissimulée. Mes mains ses posèrent sur ses hanches, je sentais une douce chaleur m'envahir et j'oubliais, seul l'instant présent comptait. Comme la drogue que je prends, Ruby m'éloignait de la douleur de la réalité et je me perdais volontairement dans cet état que le désir provoquait. Cela dura plusieurs minutes avant que tout s'effrite, j'entendis sa voix... Non pas celle de la sorcière, celle de Roxanne, ce qui était parfaitement impossible. Cette illusion me fit reculer, ma vision semblait me jouer des tours également puisque ce n'était plus la patronne du Paradisio qui se tenait devant moi mais la chef de la Résistance. A la limite de la panique je la regardais avec une incompréhension totale, c'est là qu'elle saisit mon visage entre ses mains et m'embrassa avec une fougue par laquelle je me laissais emporter. Me bousculant presque elle s'éloigna et mon sang se glaça sous l'effet de son rire « Qu'est-ce que.. ? » incapable de finir ma phrase, incapable de la questionner je reculais comme un gamin apeuré.
Qui qu'elle soit, elle avait raison le problème était celui-ci... Je désirais Roxanne à tel point qu'elle était incrusté en moi au même titre que d'autres de mes cicatrices mais la vérité c'était que j'étais bien incapable d'avouer que ma pire addiction c'était elle. Cependant mon désir pour Ruby n'était pas feint, elle m'attirait. « Je... » je heurtais le fauteuil derrière moi et trébuchais « Pourquoi tu fais ça ? ». La stupeur passée je reprenais mes esprits et je défiais l'illusion qui me faisait face, plongeant mes iris dans les siennes qui n'étaient pas celle de la chef de la Résistance. Ça j'en étais certain pour les connaître par cœur.

Pourquoi Ruby agissait-elle ainsi ? Qu'avais-je fait pour éveiller sa colère ? Était-ce une forme de jalousie et comment pouvait-elle savoir pour Roxanne ? Fébrile mais ne voulant surtout pas le montrer d'avantage je me rapprochais à nouveau posant mes mains sur les joues de la jeune femme « A...Arrête ! Stop ! » je la lâchais me rendant compte que ce que je faisais était sans doute inutile. Je préférais alors lui tourner le dos « Arrête ! » répétais-je avec plus de colère à présent. J'attrapais alors le verre que j'avais vidé un peu plus tôt et le balançais avec violence contre le mur en face « Ça suffit ! Sors de ma tête ! ». La colère, la détresse voilà ce qui dominait à présent « C'est quoi ton problème ?! ». Il ne pouvait pas en être autrement, pourquoi agissait-elle ainsi ? Pourquoi cette illusion ? Pourquoi tout gâcher ? Et voilà que les questions recommençaient à se bousculer dans ma tête, cela s'arrêterait-il un jour ou fallait-il que je me fasse sauter la cervelle pour que se soit le cas ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Take time for friend (Ruby & Connor)   Mer 09 Jan 2013, 12:51


Take Time For Friend

« L'illusion... Sans doute la plus grands des dons qui fut attribués aux sorciers... Face a un Connor perturbé, désemparé, partagé entre la pudeur, la colère et sa propre vérité Ruby toujours maîtresse grâce au pouvoir jubilait intérieurement de pouvoir extérioriser sa rage d'elle même sur autrui, sadique ça oui elle l'était; elle aurait pu malheureusement faire partie de ses "soeurs" brûlées au bûcher si elle ne s'était pas ôtée la vie elle même. Elle le sentait, où surtout voyait que le jeune homme face a elle n'éprouvait à présent plus la moindre marque d'affection envers elle, mais rien a faire pour autant, la magicienne continuait de jouer l'illusion...
De la colère ça oui il pouvait en avoir mais seulement après lui même, au final Ruby n'avait jamais demandé à être cette seconde femme, cette roue de secours. Connor dans sa rage tournait le dos a l'enchanteresse lui implorant d'arreter, et dans un élan de haine jeta son vers vidé précédemment contre le mur, ce qui fit sursauter Ruby dans un gloussement des plus niais qui soient. « Ce n'est pas très poli de briser mes verres et salir mes murs Connor ! » La demoiselle qui ne cessait de lui jouer cette illusion d'être cette autre femme rit en s'adressant à lui, une sonorité dans son rire était à la fois drôle et angoissante. La belle brune se déplaçait dans son bureau autour du jeune homme d'une démarche nonchalante et prétentieuse en même temps, elle tournait sur elle même passant les mains dans ses cheveux pouffant de joie tout en chantonnant le prénom du jeune homme avec l'illusion de cette voix qui n'était pas la sienne. Elle continuait d'agir ainsi un instant avant de se placer face à Connor plaçant son index gauche sous le menton de celui ci pour lui relever la tête et plonger ses yeux dans les siens, la fausse Roxanne leva un sourcil et sourit victorieuse. « Et bien alors ? Que se passe-t-il ? Ne suis je pas l'objet de tous tes désirs Connor ? » La sorcière vint caresser le visage du jeune homme tout en laissant un rictus diabolique s'afficher sur son visage. S'éloignant a présent de l'humain elle continuait d'observer son reflet dans les miroirs qui étaient présent dans la pièce, elle ne voyait pas la même chose que lui évidemment, mais elle ne se voyait pas vraiment non plus. Cette seconde personnalité machiavélique qu'elle avait en elle se manifestait clairement, la Ruby pleine de haine et de colère a revendre. Souriant face a sa propre image elle vint déposer les yeux sur le jeune homme a nouveau, cette fois ci le mépris se dégageait dans ses yeux. Volontairement Ruby cessa de lui faire entendre la voix de Roxanne. « Regarde moi Connor, affrontes donc tes faiblesses, soit un homme... Pour une fois » La jeune femme qui repartais dans une crise de rire angoissant se servit un verre de whisky tout en calmant son euphorie. Portant le verre a ses lèvres elle cessa l'illusion et bu une gorgée d'alcool. Affichant de nouveau ce satanique rictus .« C'est bien ce que je disais... Chaude et avec du caractère... » Pourquoi Ruby agissait ainsi ? Elle même n'en savait trop rien... Obliger Connor à affronter la vérité la forçait peu être à voir sa propre vérité à son tour, mais une chose était sûre Ruby n'était pas elle même, cette autre personnalité qui l'habitait était là, pesante, pleine de haine... »

fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Take time for friend (Ruby & Connor)   Lun 21 Jan 2013, 18:53

Ce moment que j'avais espéré agréable, relaxant, tournait au cauchemar. J'étais dans l'incompréhension totale de ce qui se jouait sous mes yeux, perdu dans cette fausse réalité qui ne faisait que malmener mon esprit déjà bien amoché par mes prises de tête. Son rire, l'illusion de voir Roxanne tout ça était insupportable et sous l'effet de la tension dont j'étais la proie je jetais mon verre contre le mur. Comme si ce geste avait suffit à faire sortir Ruby de cet état de folie, mais ce fût sans succès. J'avais l'impression d'être une proie et je regardais la jeune femme avec à la fois méfiance et inquiétude. Elle s'approcha et je soutenais son regard « A quoi tu joue ? », sa volonté de me perturber était on ne peut plus claire, mais pourquoi ? Cette question restait en suspens. Je dégageais mon visage en reculant « L'objet de mes désirs... Mais qu'est-ce que tu en sais ? ». Cette femme devant moi n'avait plus rien d'attirant, elle était devenue un tyran comme une petite voix agressive qui vient vous provoquer l'esprit juste pour que vous vous sentiez mal.
Elle m'ordonnait de la regarder, ce que je fis mais mes yeux lançaient presque des éclairs « Je suis un homme ! Tu sais pas le quart de ce que j'ai enduré ! » hurlais-je pour toute réponse. A bout je n'avais qu'une envie c'est que cela s'arrête. Quand allais-je me réveiller ? Je ne supportais plus son rire, je ne supportais plus son attitude, mais malheureusement c'était une folle réalité qui se déroulait sous mes yeux. J'ignorais quelle mouche avait piqué Ruby, quelle faille j'avais ouverte en me rapprochant d'elle et en la désirant. « Tu voudrais que je désire uniquement toi ? Ou peut-être pas moi... Mais qu'on te désire sans borne, sans limites, sans rien d'autre en tête que toi, toi et toi ? ».

Malgré tout je me risquais à m'approcher à nouveau, sa crise n'était sans doute pas terminer et je risquais peut-être gros mais je sentais que je devais le faire. Elle posait son verre « Regarde moi Ruby. » dis-je sur un ton ferme, prenant tout ce qu'il me restait d'aplomb après l'épreuve qu'elle m'avait faite passer « Parle ! Dis moi ce que tu veux. » bien que son air fût haineux je voyais de la détresse dans son regard, nous étions pareils elle et moi... En colère et à la dérive. J'approchais encore et posais mes mains sur ses poignets « Qu'est-ce qui te rend ainsi ? », je fronçais les sourcils la regardant avec attention « Pourquoi tu m'as fait ça ? Je ne suis pas ton ennemi... Je suis... Déçu. » ce n'était que la stricte vérité, j'avais le goût amer de la supercherie qui m'irradiait. Je me sentais si faible malgré que je joue les durs, elle m'avait confronté à mon plus gros problème sans que je ne dise le moindre mot et être lu comme un livre ouvert avait profondément irrité mon égo. « Si tu fais fuir tout le monde tu te retrouveras seule... » ajoutais-je avant de reculer de quelques pas la toisant avec un air désolé « J'aurais cru que tu serais celle qui m'aiderait mais je me suis trompé. Encore. Je commence à y être habitué. » j'eus un rire nerveux « Tais toi... Pas la peine de le dire, tu me trouve minable ou quelque chose comme ça je pari. » je secouais la tête en soupirant « Mais on est pareil toi et moi Ruby, c'est pour ça que je pensais que l'on se comprenait. » il fallait que j'arrive à sortir, que je puisse m'en aller et pourtant je ne voulais pas la laisser dans cet état là.
Revenir en haut Aller en bas
 

Take time for friend (Ruby & Connor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camelot - Time Of Kings n'attend plus que vous ! [RPG]
» problème life time map updater
» Choose your last words This is the last time Cause you and I, we were Born To Die.. //Apple A NOTER
» Candice Accola recherche Best Friend [TERMINER]
» One Piece Old-Time!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-