AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 /!\ Buried alive ♠ ft Celian Nichols

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Re: /!\ Buried alive ♠ ft Celian Nichols   Sam 12 Sep - 11:37

« You're not a freak, not a monster, not a bad sick, not a disaster. Believe me, my girl, you're just yourself, you're not in hell, just in fire, without water. »
Buried Alive
Non, Celian ne parvenait plus du tout à réfléchir. Azra était déjà à genoux devant elle, quand elle eut un sursaut de conscience. Ouvrant les yeux après avoir senti sa jupe remonter jusqu'à ses côtes, elle regarda la brune à ses pieds, sentant son envie démesurée lui faire tourner la tête. Seigneur, qu'elle était belle ainsi. Et même si elle semblait bien plus sauvage que la doctoresse, celle-ci ne parvenait guère à se concentrer sur son désir. Tout en elle lui dictait simplement que cette femme était magnifique, et elle aurait souhaité ne pas y penser, ne pas s'attacher. Trop tard. Elle était de ses femmes qui ne donnaient pas son corps pour rien. Il y avait toujours des conséquences. Et elles commençaient déjà à se dessiner au creux de ses reins.

La phrase qu'elle prononça eut raison de ses barrières psychologiques. Ne pas s'attacher, se répétait-elle, mais les mots d'Azra étaient plus tranchants que jamais. Ils lacéraient sa cage thoracique pour s'immiscer doucement en elle. La blonde se fit violence, alors que les doigts de la brune virevoltaient sur ses cuisses.

« Je crois que... Que moi aussi. »

Ce n'était nullement une hypothèse, pourtant. Celian n'avait jamais pu ignorer la magnificence d'Azra. Puis, plus rien. Seulement le plaisir. L'objet de convoitise prenait un nouveau statut. Elles ne seraient désormais plus seulement le médecin et la patiente. Plus rien ne serait jamais plus pareil. Les soupirs, les frissons, les gémissements et les cris furent témoins de ce changement.

Celian se débarrassa de sa jupe, alors que la brune se relevait, tout sourire, comme triomphante. Mais ce n'était pas là la fin de la bataille. Le désir était encore brûlant dans l'atmosphère, et il demeurerait certainement encore longtemps. La doctoresse ne put s'empêcher de l'embrasser, elle, cette métamorphe qui se saisissait peu à peu de son âme. Elle ne sut trop comment faire, allier douceur et violence n'était certainement pas dans ses cordes. L'attirant contre la table réservée aux patients, elle ne sut non plus comment lui faire comprendre de s'y allonger. Elle se sentit presque idiote de prononcer :

« Si vous... Voulez bien vous allonger.. ? »

Ce qu'elle fit, bien entendu, alors que Celian avait peur de faire simplement retomber toute envie. Quelques secondes plus tard, ses doigts tremblotants tentèrent d'ôter le peu de vêtements qu'il lui restait, Azra n'eut guère la patience d'attendre et lui vint en aide, laissant Celian avec la peur, une fois de plus, de mal faire. Comme une petite fille découvrant ce qu'était le monde des adultes, la blonde semblait totalement perdue. Mais elle le parut certainement moins en descendant sa main entre les cuisses de la brune.

La douceur ne dura que quelques secondes, bientôt tout devint rapide, Azra y veillait, et Celian suivait simplement les envies de celle-ci. Perdue entre un sentiment de satisfaction et de stupidité, la doctoresse ne put que demeurer ainsi, son corps près de celui d'Azra. Sensation nouvelle, alors que leur proximité était à son sommet. Elle avait besoin de la sentir contre elle, elle qui ne pouvait faire autrement, elle qui souhaitait avant tout se donner, sentir ce besoin maladif de rapprochement être assouvi. Toutes deux n'attendaient peut-être pas la même chose, n'étaient peut-être pas du tout du même monde, ni ne pouvaient se rejoindre tant leurs différences étaient grandes, mais Celian ne pouvait pas ignorer son envie de proximité maximale, cette nécessité de contact.

Et même lorsque Azra atteignit l'apogée du plaisir la première fois, Celian ne put s'arrêter. Elle ne voulait pas stopper ce moment si particulier qui les liait à cet instant. Elle ne voulait pas revenir à la réalité et que cela ne se reproduise plus. Trop tard trop tard, Celian était accrochée à cette femme comme on pouvait s'accrocher à l'espoir, elle ne pourrait plus l'ignorer ni même la rejeter. Quelque chose naissait dans son âme, comme toutes ces autres femmes avec qui elle s'était donnée auparavant, et elle le savait. Elle savait qu'Azra venait de lui arracher quelques sentiments, même lointains, qui offriraient nombre de réflexions et de peurs à la jeune femme, dans ses moments de solitude.

Un baiser, un dernier, violent au début, comme un remerciement bestial, puis plus doux, moins appuyé, comme un remerciement naturel et simple. Celian se releva un instant pour la fixer dans les yeux. Encore essoufflées, elles restèrent ainsi plusieurs minutes, en silence, sans rien dire. Dernier moment pour cet échange, avant que tout le reste ne reprenne le dessus. La première à être touchée ne fut autre que la pauvre Celian, qui ignorait maintenant quoi dire, quoi faire. Elle se leva juste promptement pour se rhabiller en vitesse. Dans quelle position s'était-elle mise ? Tant vis à vis de son statut de médecin, que pour sa position actuelle dans l'âme d'Azra. Qu'attendrait-elle maintenant ? Comment devait-elle juger et appeler cette relation ? Etait-ce simplement une fois, et s'en satisferait-elle, ou demanderait-elle plus, au risque d'être déçue et humiliée ?

« Je.. Je crois que.. que nous avons.. nous avons trouvé une certaine... une certaine solution, oui, pour euhm.. Pour votre affaire de.. De chaleurs, je... J'espère que cela vous... Vous aidera, pendant.. Pendant cette période.. Enfin, cela ne veut pas signifier que nous.. Que nous sommes.. Obligées de, de euhm.. De le refaire, je.. Je comprendrais que vous.. N'en n'ayez plus envie.. Pas que, pas que je n'en ai... Plus envie, bien loin de là, enfin, je ne.. Je ne veux pas non plus.. Dire que j'en ai réellement envie... Mais, enfin, je comprendrais, si j'euhm.. Si je ne suis pas vraiment... Douée pour, euhm, vous satisfaire... Et je... »

Elle soupira en fermant les yeux, se sentant tellement idiote qu'elle sen voulut presque.

« Je devrais me taire. »

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: /!\ Buried alive ♠ ft Celian Nichols   Sam 12 Sep - 13:05

help me, i'm buried alive

my hope is on fire, my dreams are for sale. I dance on a wire. I don't want to fail her. I walk against the stream..

Elle signait sa perte. Et, plus le plaisir de Celian résonnait entre les murs aseptisés de l'habitacle, plus Azra réalisait la place qu'elle prenait, qu'elle avait déjà prise. « Ne pas s'attacher. » Elle se le répétait, elle aussi, perdue entre les vagues extatiques de sa partenaire. Mais, elle n'était pas dupe. Elle représentait bien plus qu'une simple bouée de sauvetage et d'espérance. Comment avait-elle pu l'ignorer de la sorte ? Était-elle aussi stupide que l'animal qui, lui, ne vivait que d'instincts primaires ? Son cœur se serra dans sa cage-thoracique pour ne devenir qu'une éponge humide et broyée d'émotions. Celian. Ce prénom. Cette femme demeurait en elle. Cette évidence l'assomma. Elle sentit ses dernières volontés céder. La hyène s'abreuva à cette secrète cacophonie, gonflant son courroux avec une violence immédiate. Azra fut contrainte d'agripper la taille de sa belle pour ne pas définitivement flancher. La Bête se nourrissait. Elle savourait le capharnaüm dans lequel son hôte se perdait. Elle inspira. Râle désespéré et douloureux. Non. Jamais elle ne laisserait cette charogne briser les quelques barrières encore débout. Alors, elle plongea son regard dans celui de la doctoresse, chercha un point d'ancrage pour ne plus le lâcher lorsqu'elle se trouva de nouveau à sa hauteur. Son seul point de repère. Son corps heurta le sien, une nouvelle fois. Elle en avait besoin. Et, ce n'était plus une question hormonale. Non. Il s'agissait d'un sentiment bien plus profond, d'une brèche bien plus vive.
- Celian, murmura-t-elle contre ses lèvres, j'ai besoin de vous.
Mais que désirait-elle réellement ? Sa fougue, bien évidemment. Cette proximité fantasmagorique qu'elle réclamait désespérément. Mais cette supplique ne s'arrêtait pas là. Non. Elle dévorait ses entrailles, entamait la chair faisandée. Un éclat impatient et euphorique lui échappa, tandis qu'elle s'allongeait docilement sur la table.
- Bien entendu, Docteur.
Et, comme si sa propre existence en dépendait, Azra emprisonna la silhouette de la doctoresse entre ses membres. Plus. Elle en voulait toujours plus. Ses ongles laissèrent quelques sillons rougeâtres sur ses omoplates, son souffle, sa voix se perdit dans les méandres de la luxure. Et, très vite, elle fut incapable d'amoindrir la violence de son plaisir.

Un regard. Visiblement embarrassé, presque inquiet. Et, Azra baissa la tête. Son corps recouvrait son calme. Mais, son esprit, lui, tournait telle une girouette que le vent meurtrirait. Elle enfila la blouse qui, présentement, lui servait d'unique vêtement, puis déglutit. Plus rien ne serait pareil. Désormais, un lien particulier les unissait. Mais lequel ? Azra inclina très légèrement sa petite tête brune, à la fois amusée et attendrie par le discours incompréhensible de son interlocutrice.
- C'était... bien. Très bien. Mais, je... ne peux pas vous demander ça. Je ne veux pas que... vous ne soyez que ça.
Elle papillonna des yeux. Que sous-entendait-elle par là ? Qu'elle ne voulait traiter Celian en tant que simple objet ? Sans aucun doute. Mais, il y avait-il autre chose derrière cela ? A dire vrai, là n'était pas l'important. La honte qu'elle éprouvait à cet instant balayait chacun de ses songes. Avait-elle réellement supplié la jeune femme pour satisfaire ses besoins primaires ? Oui. Elle soupira.
- Je ferai mieux d'y aller.
Fuir. Voilà ce qu'elle faisait de mieux. Cependant, elle s'arrêta à quelques centimètres de son visage. Là, elle contempla chacun de ses traits, faisant mine d'effleurer sa peau sans réellement le faire.
- Au revoir, Celian.
Puis, tel un courant d'air futile et clandestin, Azra s'évapora.
Qu'avait-elle déclenché ? Elle était vraisemblablement loin de se l'imaginer.


made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: /!\ Buried alive ♠ ft Celian Nichols   Sam 12 Sep - 13:20

« You're not a freak, not a monster, not a bad sick, not a disaster. Believe me, my girl, you're just yourself, you're not in hell, just in fire, without water. »
Buried Alive
Celian ne put se retourner vers Azra. Elle ne le pouvait pas, pendant ce discours sans queue ni tête. Et pourtant, lorsque la brune s'adressa à elle, de ce discours plein d'espoir et de sous-entendus, la doctoresse n'eut plus l'opportunité de réellement fuir. Cette phrase ébranlait tout derrière elle, toutes les peurs, et soulevaient bien des interrogations. Elle se retourna finalement vers son interlocutrice, toujours frappée par son charme affolant, qui ne cessait à présent de lui torturer l'esprit.

« Je... »

Elle ne sut quoi répondre. En réalité, y avait-il réellement une réponse ? Non. Aucune. Rien à l'horizon. Alors Celian se tut. Que voulait donc dire Azra ? Tout cela semblait pourtant bien évident. Plus, toujours plus, mais sur un chemin que la doctoresse ne pensait peut-être pas emprunté. Une relation ? Mais elles ignoraient encore tellement de choses l'une sur l'autre. Et particulièrement Azra, puisque la blonde connaissait bien plus de facettes de sa personne que l'inverse. Celian ne parlait jamais d'elle. Jamais. Et leurs différences la ferait peut-être changer rapidement d'avis.

Un rapprochement, encore, et Celian se perdit dans ses yeux. Cette femme la mettait dans un état de frénésie profond. Un au revoir, et elle fut partie dans un claquement de porte. La blonde n'avait rien sut dire. Elle avait ouvert la bouche, mais aucun son n'avait souhaité en sortir. Et à présent, elle était seule. Seule avec ses propres songes, ses abominations qui la faisaient déjà valser dans un tumulte aux éclats dorés de sentiments. Elle passa une main frêle sur son visage, s'arrêtant un instant sur ses lèvres.

Qu'avaient-elles donc fait ? Et quelles répercussions se manifesteraient à l'avenir ? Azra reviendrait, elle le savait. Ce n'était qu'un « Au revoir. ». Mais combien de temps durerait-il ?


RP TERMINE
SUITE ICI

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
 

/!\ Buried alive ♠ ft Celian Nichols

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» — Lily Scénario's --- Sophia Bush
» Celian arrive
» micahel-ana arya sansa lasheras × i wanna feel alive again
» That’s how you stay alive. When it hurts so much you can’t breathe. That’s how you survive... By remembering that one day, Somehow... impossibly... It won’t feel this way, it won’t hurt this much † Stydia
» He's Alive #2 ▬ In Time

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-