AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Skin Ticket)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Re: (Skin Ticket)   Jeu 2 Juil - 20:00

Tout est une succession de sensations toutes plus désagréables les unes que les autres. Elles se sont mélangées, allant et venant dans ton cerveau comme autant d'oiseaux venus picorer ton crâne et fuyant sans demander leur reste. Deux seules d'entre elles ont cependant perduré : la douleur et la peur. Elles se sont immiscées si profondément en toi qu'elles sont désormais présentes à chaque battement de cœur qu'elle rendent incroyablement douloureux, à chaque battement de cil qui te fait souffrir le martyr. Ton corps est lourd, rendu fiévreux et fébrile par les deux sensations qui s'appuient sur son corps comme un poids t'empêchant de respirer. Ta cage thoracique ne t'a jamais parue si petite.

Soudain, la lumière, perçante, brûlante, aussi blanche que celle que l'on prétend voir au bout du couloir de la mort. Ta vision floue te donne l'impression de quitter ce monde. Tu voudrais t'habituer, relativiser, sans succès ; tu n'as pas eu aussi peur depuis cette illusion lancée sur toi dans ton enfance qui a donné ta peur du sang. Ton cœur cogne dans ta poitrine, s'emballe. Pourtant autour de toi, il ne se passe rien.
C'est bien ça le problème, il ne se passe rien.

Le calme plat, le silence. Tu déglutis avec difficulté. Tes paupières se rabattent plusieurs fois devant tes yeux, priant à tes rétines de leur rendre une vue décente pour comprendre ce qu'il se passe. La tiédeur du métal réchauffée par ta peau parvient soudain à ta conscience et tes entraves se manifestent dans ton cerveau. Tu humidifies tes lèvres, incrédule, terrorisé, tentant de retrouver un semblant de sérénité, mais cette peur te ronge, te bouffe véritablement et ne te laisse aucun répit. Tu voudrais fermer les yeux, te rendormir et te réveiller dans ton lit, te rendre compte que tout ceci n'était qu'un rêve.
Mais tes yeux exorbités par la trouille vagabondent autour de toi, cherchant une explication.

Tu as dans ta formation suffisamment fait de stages en hôpital pour comprendre que cet environnement s'en détache. Il ressemble davantage à ces grands laboratoires de chimiste dans lequel tu menais tes expériences à l'université. Sauf que là, le sujet d'expérience, on dirait que c'est toi. Enfin, vous.
Forçant sur tes rétines, tu distingues trois autres corps féminins à tes côtés, que tu ne reconnais pas. La propagande, la rébellion sont les seuls souvenirs qu'il te reste. Et tu comprends que tu as été piégé. Tu cherches désespérément le regard, l'appui, la lueur vivace de ces corps qui t'entourent.
C'est fou comme ça rapproche, d'avoir peur de mourir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: (Skin Ticket)   Lun 27 Juil - 10:35

Skin Ticket
Joyeux trublions

C’était une mauvaise idée. ✻✻✻
Un réveil difficile, une sorte de gueule de bois carabinée semblait toucher la belle blonde, encore allongée au sol. Elle ouvrit un œil en grimaçant franchement, perturbée par la lumière qui tombait sur son visage de poupée. Judith tenta de bouger une main pour se protéger avant de se rendre compte qu’elle était solidement attachée sur une sorte de fauteuil étrange. Son cœur manqua un battement. Non, c’était impossible, il devait y avoir erreur sur la personne. La blonde se mit à tirer nerveusement sur ses liens, entamant la peau blanche de ses poignets fins. Ses premières pensées embuées étaient que son époux avait décidé de l’inscrire sur la liste des cobayes pour se venger de l’affront à sa boutique. D’ailleurs, elle en portait encore les stigmates sur sa lèvre ainsi qu’un pansement protégeant son nez encore cassé.

Il était certain qu’elle était dans une mouise sans nom surtout lorsqu’elle vit deux autres personnes assises dans un siège similaire au sien. Elle jetait des regards inquiets dans la pièce, franchement pas rassurée avant de sursauter en entendant la voix d’une personne qui semblait ne pas être attaché, lui. Levant le museau fracturé vers l’origine du son, elle plissa les yeux pour tenter de diminuer le flou de son regard sans grand succès. Il parla un peu, Judith écoutait à peine, perturbée par tout ça mais elle comprit qu’il allait faire ces expériences qui ressemblaient à des légendes urbaines. Mais là, tout était trop réel, tout semblait calculer. Pourquoi elle ? Pourquoi eux ? C’était tellement étrange, elle avait si peur, ses tripes se nouaient dans son ventre, la nausée lui montait lentement.

Devait-elle répondre à sa question ? Elle était humaine pur souche… Mais que lui ferait-il ? Elle sentait son cœur battre la chamade dans sa poitrine. Où était Bastien ? Judith voudrait tellement qu’il tombe encore à pic pour la sortir de cette nouvelle situation difficile mais elle savait, au fond d’elle-même qu’il ne viendrait pas cette fois. Elle était seule avec deux inconnus face à un savant fou. Finalement, d’une voix cassée par la peur et le coma forcé, elle prit la parole, espérant que cela ne la tuerait pas. « Je suis humaine… » Mais tout le monde l’était, non ? Puis, elle se rappelait le comportement étrange de son ami, étaient-ils tous humains ou ce type étrange avait-il raison ? Elle qui se tenait toujours en dehors de l’actualité, finalement, elle avait loupé un gros chapitre dans la vie de la Nouvelle Orléan…
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: (Skin Ticket)   Ven 31 Juil - 20:41

Tes deux compagnes d'infortune ne pipent mot, jusqu'à ce que quelqu'un d'autre se joigne à votre petite soirée austère. Soirée, journée, nuit ? Tu ne sais plus. Cet endroit est dépourvu de fenêtres et les lumières crues et artificielles qui l'éclairent ne vous aident pas à garder la perception du temps. Le silence s'écrase sur ta poitrine, la compresse, t'empêche de respirer correctement. La rage et la peur se mélangent en une boule de nerfs contradictoire qui se coince dans ta gorge, bloquant toute parole, si toutefois tu avais été capable de sortir quoi que ce soit. Bonjour, dit le scientifique qui s'approche de vous. Bonjour ?! Bonjour ?! Non mais il est sérieux là !
Malheureusement, il semble l'être, quoique tout aussi anxieux que vous. Le grincement de la table à roulette est moins désagréable que la vue des échantillons sanguins qui la surchargent. Tu détournes la tête, le cœur battant. Putain, pas ça. Tu détestes le sang. Tu le hais.

Quoi ? Parce qu'en plus ces merdes sont mortelles ? Et il croit vraiment qu'après ça, vous allez leur dire ce que vous êtes ? Pourquoi on ne vous dit pas ce que vous faites là ? Toi, tu le sais bien sûr, tu l'as crié avec une lâcheté pathétique, caché bien tranquillement dans ta cabane à radio au fin fond du bayou. Mais ces deux jeunes femmes ? Que font-elles là ? Qu'ont-elles mérité ? Elles ne sont pas volontaires, elle ne peuvent pas l'être. On n'attache pas des volontaires à une chaise en les figeant de trouille pour leur injecter des trucs : on leur prend quelque chose qu'on injecte ailleurs. Tous ces échantillons...ils sont issus de volontaires, eux aussi ?
Tu connais parfaitement le principe d'une injection, ça ne t'empêche pas de le détester viscéralement, sans quoi tu serais peut-être neuro-biologiste à l'heure qu'il est...et donc certainement à la place de cet homme. Tu frissonnes à cette pensée, tu ne l'aurais pas supporté.

« Je suis Nightkeeper. »

Même si tu n'en as pas vraiment l'air, même si tu es détestable en la matière. Tu n'es pas un Nightkeeper, tu es un monstre, c'est Tim qui l'a dit. Et la jeune femme qui se dit être humaine doit te considérer comme un monstre elle aussi. Tu fixes l'autre jeune femme qui n'a pas encore parlé. Tu ne peux regarder qu'elle si tu veux garder ces échantillons loin de ton champ de vision. Ton cœur se soulève. C'est même pas son échantillon à la con qui va te tuer.
C'est la peur.
Revenir en haut Aller en bas
 

(Skin Ticket)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peut on faire des ticket a gratter?
» Bug ticket à gratter précédé d'un préchargement
» genre de ticket a gratter
» SKIN-WLM et Live messenger-PC nouveaux partenaires !
» Change the skin of the cursor with .cur/.ani

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-