AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Some Kind Of Monster {Aeryn/Elliot}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Masculin
↳ Nombre de messages : 616
↳ Points : 97
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Some Kind Of Monster {Aeryn/Elliot}   Sam 10 Nov - 13:12

Citation :
« These are the eyes that can't see me
These are the hands that drop your trust
These are the boot s that kick you around
This is the tongue that speaks on the inside
These are the ears that ring with hate
This is the face that I'll never change
This is the fist that grinds you down
This is the voice of silence no more
These are the legs in circles run
This is the beating you'll never know
These are the lips that taste no freedom
»

    La tombée de la nuit, une usine déserte. Digne d'un scénario de film d'horreur pour adolescents en mal de sensations fortes n'est ce pas ? Ce soir l'ambiance est particulière. Ce soir, l'air n'est pas seulement chargé d'électricité... il est surtout chargé d'hallucinogènes. Soumis à des illusions créés par des sorciers malveillants sans même vous en apercevoir, soumis aux mêmes fantaisies macabres. Au point de croire même vos blessures physiques réelles, et inguérissables. Les portes se verrouillent, vous êtes pris au piège. Quand on vous disait que la curiosité était un vilain défaut... Ne tentez pas de briser les vitres teintées, ce serait vous fatiguer inutilement. Il va falloir vous entraider. La Grande Faucheuse vous poursuit entre les dédales des couloirs, les machines offrant des cachettes plus ou moins salvatrices. Entendez-vous les aboiements dans les dédales de la bâtisse ? Des dizaines de Cerbères imaginaires vous pistent, avides de dévorer votre chair et de ronger vos os, histoire de faire de vous leur diner infernal. Vous en sortirez-vous ? N'ayez pas peur, les illusions sont à durée limitée, elles finiront bien par s'évaporer...
Ordre De Passage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t1-contexte

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Some Kind Of Monster {Aeryn/Elliot}   Jeu 22 Nov - 19:49

    x X x Ce gouvernement avait vraiment le don de réunir les gens pour célébrer la violence et la médiocrité. Aeryn avait souris en voyant l'affiche placardée sur les mur de la zone 4 où elle était venue voir Nathan. Même si elle préférait les crimes de col blanc, il fallait parfois se salir un peu les mains pour survivre, et puisqu'elle était un peu à sec en ce moment, la féline brune avait décidé de passer faire les poches de ces chers ex-riches, lors de cette soirée des perdants. Ils ne pouvaient pas encore être complètement à sec, n'est-ce pas ? x X x

    x X x Une fois, entourée de tous ces idiots, habillée tout de noir pour ne pas laisser de trace dans leur mémoire, elle n'avait pas fait attention à la cérémonie. Tout cela lui donnait la nausée et pourtant, ils la contrôlaient. Cette puce dans son cou était à la fois un traître permanent et son meilleur alibi pour ce soir. Après tout, comment ne pas faire confiance à cette métamorphe qui reste à leur petite sauterie. Le détail qu'elle vide les poches des petits fanatiques qui l'entourent, n'est qu'un détail pour eux. Et pourtant, lui il attire son attention. Il se croît surement discret en s'éclipsant comme cela de la foule. Curieuse, elle le suit, c'est amusant. De le voir fuir comme cela la. Elle soupire sans retenue. Il se retourne et la voit et se met à courir. Aeryn retient un sourire amusé avant de se mettre à lui courir après. La renarde la rendue plus endurante malgré qu'il soit rapide elle peut maintenant le suivre. C'est un soulagement. Au moins quelque chose de bon est ressortit de cette transformation. x X x

    x X x Mais pourtant, quelque chose cloche quand elle rentre à sa suite dans cette usine, une sensation bizarre, dérangeante. Elle s'arrète en alerte. Et soudain la lourde porte derrière elle se referme violemment. Aeryn se retourne presque instantanément. Mais ce qui met l'animal dans tous ses états ce sont les aboiements. Lugubres, inquiétants, ils lui rappelle la chasse, et le sang qui lui bat aux oreilles semblent lui promettre les cors de la chasse aux renards. Elle détale instinctivement, elle rattrape celui qu'elle suivait, l'attrape par la manche et le plaque dans un recoin de machinerie rouillée. x X x

    - Chut ...

    x X x L'ordre est sec, impérial. Elle a les sens en alertes alors que les aboiements résonnent dans toute l'usine. Ca ne va pas. Pourquoi elle est venue là? ET lui ? Quel idiot ! x X x

    - Pourquoi tu es venu ici ? Qu'est ce qui se passe ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Some Kind Of Monster {Aeryn/Elliot}   Ven 23 Nov - 16:52




S O M E K I N D
O F M O N S T E R

Une réunion des perdants dans la zone quatre. Mais quelle belle idée. Elliot ne pensait pas pouvoir haïr le gouvernement plus qu'il ne le faisait déjà, et pourtant.. A croire qu'il fallait vraiment s'attendre à tout de leur part. Il semblait donc que vouer les survivants qui ne gagnent pas les jeux à une torture quotidienne n'était pas déjà assez, il leur fallait en rajouter une couche, trouver un autre moyen de les humilier encore et toujours.

Ce stupide rassemblement lui donnait envie de vomir. Il y avait quelques représentants du gouvernement, faciles à repérer puisqu'ils étaient les seuls à porter des vêtements plutôt chics ; et puis il y avait les perdants, qui portaient probablement tous les plus belles tenues en leur possession, leur visage tantôt effrayé, tantôt en colère, tantôt inquiet. Elliot ? Lui, il ruminait sa rage, tentant tant bien que mal de garder un masque aussi impassible qu'il le pouvait, restant bien sagement dans son coin en attendant que cette connerie, cette cruelle mascarade, cesse enfin.

Mais il n'en pouvait plus, c'était trop, il était sur le point d'exploser, d'imploser, de se craqueler ou de se briser. Alors, il fit un choix. Celui de s'évaporer. Jetant un petit regard alentour, il put constater que tous les gens qui l'entouraient avaient l'air totalement absorbés dans leurs activités répugnantes. Et il en profita pour prendre la poudre d'escampette, discrètement – ou du moins, autant qu'il en était capable.

Seulement, dès lors qu'il avait retrouvé l'air frais de la nuit, il avait eu une sensation étrange.. Comme s'il n'était pas seul, comme si.. Comme si on le suivait. Et lorsqu'il s'était retourné pour apercevoir une jeune femme se mouvant gracieusement dans la pénombre, son sang n'avait qu'un tour. Il s'était mis à courir, sachant que sa vitesse était plus que satisfaisante et lui avait permis de survivre à l'arène, ainsi qu'à ses bourreaux dans la zone quatre. Courir. Quelque chose qu'il faisait constamment, et il se demandait parfois s'il ne finirait pas par détester ça. Continuant de s'enfuir à toute allure, il vit en une vieille usine délabrée son salut potentiel, et s'engouffra à l'intérieur, ne prenant même pas le temps de se demander pourquoi la vieille porte métallique était grande ouverte – il aurait peut-être du y réfléchir à deux fois, finalement. Alors qu'il continuait de courir, il entendit un grand bruit sourd, signalant que celle-ci venait de se refermer, sans raison apparente. Pire encore, sa poursuivante avait semble-t-il réussi à maintenir son rythme soutenu. Il était plutôt dans la merde.

Et puis il entendit des aboiements macabres, terrifiants, porteurs de mort. Ils étaient dignes des pires cauchemars, le faisant frissonner, lui donnant l'impression d'être poursuivi par des chiens monstrueux et démoniaques, attendant qu'il trébuche pour le réduire en morceaux – ce qui ne saurait tarder, considérant sa maladresse légendaire. Il était vraiment dans la merde. De plus, il semblait que ces créatures – chiens, loups, monstres, qu'importe, il n'avait aucune envie de s'arrêter ou se retourner pour le découvrir – n'étaient pas les seules à le poursuivre. Les bruits des pieds de la jeune femme martelant le sol dans sa course effrénée étaient toujours là.

Elliot n'eut même pas le temps de se demander quoi faire qu'une main lui agrippa la manche avant de le pousser dans un recoin sombre, le faisant cognant sa tête contre un vieil engin rouillé. « Aïe ! » Sa voix sonnait horriblement fort dans l'espace vide, résonnant dans un écho lugubre. « Chut... » Il fut surpris par la voix de son attaquante et s'immobilisa. Les aboiements étaient toujours là, ayant l'air de se rapprocher fatalement, et il pouvait sentir la panique monter en lui, ses jambes ne rêvant que d'une chose : se remettre en mouvement, et courir, courir pour sauver sa vie.

« Pourquoi tu es venu ici ? Qu'est-ce qui se passe ? » Mais c'était quoi ces questions stupides dans un moment pareil ? Elliot n'avait absolument pas la moindre envie de mourir ici, mastiqué par des bestioles non-identifiées. Et elle, elle faisait quoi ? Elle faisait la conversation ! Non mais il était profondément dans la merde, en fait ! « J'suis venu ici parce que tu me suivais, ma foi ! » Il parvint à faire en sorte que sa voix sorte en un sifflement mi-énervé, mi-paniqué, plutôt que dans un cri. « Je sais pas toi, mais je veux vivre, donc on s'en fout de savoir ce qui se passe ! Putain, faut qu'on bouge ! »

(c) charney

Revenir en haut Aller en bas
 

Some Kind Of Monster {Aeryn/Elliot}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Some Kind Of Monster {Aeryn/Elliot}
» Monster est grand, Monster est méchant (a)
» Critique : It's Kind of a Funny Story
» Monster Invasion V 1.0.0
» Recherche image type fairy tail, monster hunter orage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-