AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The world is a prison in which solitary confinement is preferable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: The world is a prison in which solitary confinement is preferable   Lun 23 Nov - 23:01

The world is a prison in which solitary confinement is preferable

 


 


« Ca fait déjà vingt-quatre heures qu’il y est. Je vais le sortir et voir s’il est devenu soudainement plus bavard. » Lança-t-il à son collègue avec qu’il discutait pendant la ronde. Écrasant sa cigarette au sol, il jeta un dernier regard derrière lui en observant les cellules et fit un signe de tête à son collègue avant de se retourner d’un pas décidé.
Le geôlier quitta son collègue en prenant un autre couloir. Se rendant dans une autre aile du bâtiment en mauvais état. Celle-ci était bien plus sombre et humide. Il arriva rapidement sur un large corridor remplit de grosses portes en métal avec pour seule vision, une petite fente servant à déposer les repas et à laisser passer un peu de lumière.  Le trou, un endroit censé calmer les esprits les plus récalcitrants mais qui le plus souvent vous rendez plus timbré ou amer.

Il inspira profondément en  s’arrêtant devant la cellule d’Eamon. Les souvenirs de la veille refaisant surface comme s’il les vivait à nouveau. Serrant ses mains déjà moite, il se mordit la lèvre en se remémorant les gémissements mélangés de douleur et de plaisir du détenu. Quelle personne malsaine était-il devenu ?   Non content d’être un sadique, le voilà qui se retrouvait obsédé par une demi portion de camé. *Tu n’as pas besoin de ça !*  se martela-t-il dans son esprit. Refreinant déjà les envies qui lui venait à l’esprit en pensant à la personne de l’autre côté de cette porte.
Il n’avait pas été tendre avec lui et surtout n’avait pas hésité à le sacrifier pour sauver sa peau mais c’était ainsi que fonctionnait son monde. Le plus salopard survit, le plus con pour croire encore en l’humanité crève avec ses chimères. Triste mais vrai.

« Grimes ! Recule de trois pas ! Je vais ouvrir la porte »  le prévenait-il en tapant le code pin de la serrure. Suivant le protocole, il porta sa main à sa matraque et scruta l’ouverture de la porte mais personne ne se tenait devant.
Au lieu de cela une masse était repliée dans le coin gauche. Son sourcil droit se courba d’incompréhension. Les autres détenus ici ne cessaient de défier l’autorité. De montrer que rien ne pouvait les impressionner ou les atteindre, pas même les pires ombres de ce monde en agonie mais Eamon donnait l’impression d’être un gosse perdu. Et c’était ça qui l’excitait et qui rythmait ses envies solitaire nocturnes ? Piotr inspira profondément, en fin de compte, il devait être aussi atteint que ce camé. Une belle paire de perdants pathétiques.

« Grimes ! Grimes ! » Insista-t-il en le voyant inerte. « C’est terminé ! Tu peux sortir du trou ! »  Tenta-t-il pour déclencher une réaction. N’importe quelle personne censée aurait déjà guetté le moindre signe de vie ou de bruit capable de le sortir de cet endroit ou le temps n’avait  pas la même façon de s’écouler et se serait empressé de sortir d’ici mais visiblement pas le brun qui se terrait dans un coin.

Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 651
↳ Points : 551
↳ Date d'inscription : 29/03/2015
↳ Age : 27
↳ Avatar : Jack Falahee
↳ Age du Personnage : 27 ans
↳ Métier : Nettoyeur pour la Nilheim, petite fouine de Isak Eriksson
↳ Opinion Politique : Depuis son arrestation, Eamon a pris le gouvernement en grippe et refuse de travailler pour eux. Néanmoins, il n'a toujours pas d'avis politique.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : ☞ SHEPARD - geronimo ☞ TEAGAN AND SARA- i was a fool ☞ RACOON - no story to tell ☞ RIXTON - me and my broken heart ☞ KODALINE - unclear ☞ HOT CHELLE RAE - bleed ☞ SAVAGE GARDEN - truly madly deeply ☞ CHRIS MANN - roads ☞ BRANDI CARLILE - story
↳ Citation : "You best be looking for somebody else without a foolish heart"
↳ Multicomptes : Marie Armstrong & Giulietta Monicelli
↳ Couleur RP : tan



Feuille de perso
↳ Copyright: darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The world is a prison in which solitary confinement is preferable   Mar 24 Nov - 0:03


Les voix m’entourent, prennent possession de la loque qui me sert de corps et je me recroqueville encore un peu plus pour me protéger de ces spectres qui m’effraient. Je suis au-delà de la peur, dans une frayeur et un état second que je ne maitrise pas. Le séjour effectué ici s’est déroulé en plusieurs étapes bien distinctes, dont je me rappelle chaque étape avec une acuité effrayante. Tout d’abord la peur, intense, de se retrouver dans le noir, dans une pièce si petite que les murs semblent se rapprocher à mesure du temps qui passe. Assis, à côté de la porte, j’ai attendu, les genoux entourés de mes bras, la tête posée, les yeux dirigés vers le seul brin de lumière accessible. Le temps a coulé, dans le silence assourdissant, avec l’espoir de retrouver l’air plus libre de ma cellule. Pourtant, j’ai du me rendre à l’évidence très vite et avec la désillusion est arrivée la seconde étape, plus sombre. Celle de la punition. Dans l’optique évidente de me purifier, dans la vision de ma mort prochaine, j’ai recommencé ma déviance favorite. De mes ongles sales, je suis venu gratter la peau de mon dos. D’abord en une litanie douloureuse, puis beaucoup plus sauvagement. J’ai inondé mes mains de mon sang, j’ai laissé mon haut dans un coin et me suis ensuite replié, dans la suite de mon calvaire. Dans un coin, cette fois opposé à la porte, je me suis recroquevillé sur moi-même, allongé.

C’est à ce moment là que les voix ont commencé à me parler. Le manque de sommeil probablement. L’impossibilité de me nourrir ensuite. Et puis cette douleur, dont mon dos n’a cessé d’irradier. Toute la fin de ma sentence n’a ressemblé qu’à un vide, agrémenté de ces étrangers bavards et de ces blessures que je me suis moi-même infligé.

Soudain, c’est une voix plus forte qui vient me sortir de la spirale dans laquelle je me suis senti m’enfoncer doucement, très doucement. Probablement aurais-je sombré totalement si ma solitude aurait du s’éterniser. Pourtant, loin de bouger, je conserve ma position, protectrice et silencieuse. L’impression que rien ne peut m’atteindre ainsi me garantis une certaine sérénité que je ne compte pas abandonner. D’autant que sa voix m‘agresse, remonte le souvenir à la surface et me fait trembler. Non pas de peur, pas entièrement… C’est la colère, la rancœur et le désir qui viennent animer mon cœur et mon corps. Alors je préfère l’ignorer, plutôt que de pouvoir succomber une nouvelle fois. Plutôt que de le laisser m’atteindre une fois encore. Je tente de faire abstraction, mais sa voix revient, en même temps que la lumière et je cligne des yeux, alors même que les souvenirs que je n’ai cessé de ressasser reviennent en force pour me blesser et pour seule réponse, je laisse finalement échapper un soupir. Entre le désir et la douleur. Entre la peur et l’envie. Et un long frisson me prend encore… Je suis pourtant incapable de garder ma position plus longtemps. Comme un animal trop longtemps privé de lumière, je sens mon visage se tendre irrémédiablement vers la source. De nouveau mes yeux se clignent, sous la force de la luminosité, malgré l’ombre menaçante que sa grande carrure impose. Et enfin je me redresse, cherchant des yeux mon haut de prisonnier afin de le remettre.

Je grimace sous la douleur qu’implique mon geste et finit par attraper le tissu non loin. « J’arrive… » Ma voix est faible, probablement trop, mais je n’ose pas la hausser. Je n’arrive pas à me lever non plus. Tout comme je ne veux pas m’approcher de lui. Les souvenirs de la veille sont encore beaucoup trop ancrés en moi. Que ce soit notre relation charnelle ou sa trahison immédiate… « Pourquoi c’est toujours toi qui vient ? » Et d’une prodigieuse façon, je réussis à me rendre encore plus pathétique. « T’as pas d’autres couillons à faire chier ! » Cette fois, ma voix se hausse légèrement et je trouve même le courage de m’appuyer au mur afin de me relever entièrement. Sur mes pieds bancals, je parviens même à redresser les épaules pour le fixer, ou du moins le tenter, avec le contrejour imposé par nos positions...

_________________
    i just need some hope
    LET'S WASTE TIME CHASING CARS AROUND OUR HEADS I NEED YOUR GRACE TO REMIND ME TO FIND MY OWN IF I LAY HERE IF I JUST LAY HERE WOULD YOU LIE WITH ME AND JUST FORGET THE WORLD?
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
     

    The world is a prison in which solitary confinement is preferable

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

     Sujets similaires

    -
    » Movis-straming[100% DVDRIP]Prison break S4
    » World of Heroes [Serveur privé wow]
    » Animal Map FR et l'action replay (animal crossing wild world)
    » World of warcraft (Serveur : Shiva Online)
    » World Extreme Wrestling

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-