AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment ça un tricheur ? Jamais j'suis juste très chanceux =P | William B. Harlow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Comment ça un tricheur ? Jamais j'suis juste très chanceux =P | William B. Harlow   Sam 17 Nov - 12:48


Comment ça un tricheur ? Jamais j'suis juste très chanceux =P

Aujourd’hui c’était jour de fermeture de bar/restaurant où Sung Jae bossait et il avait donc un jour de congés. En fait, le lieu avait subi quelques dégâts la veille alors le propriétaire avait préféré fermer histoire de ne pas avoir plus de travaux à faire. Il allait le savourer se jour de repos, il le savait déjà. Il dormait encore alors qu’il était plus de dix heures du matin. A cette heure-ci, il serait déjà en train d’installer les tables et servir les clients matinaux. Le jeune homme ouvrit les yeux une vingtaine de minutes plus tard en poussant un grognement propre à son « animal ».
Sung avait mis un petit moment à sortir du lit, mais bon, vu qu’il avait le temps, il n’allait pas se presser. Mais finalement, il avait pris sa douche c’était coiffé et préparait son repas alors qu’il n’était pas encore midi. Comment vous dire que la flemme ne pouvait pas rester en lui bien longtemps. Vieille habitude de sa vie passée en Corée du Sud surement, quand il n’avait pas une minute à lui.

Après avoir mangé, Sung Jae avait décidé qu’aujourd’hui, il irait au casino, ça lui rappellerait les parties de poker avec ses potes après le lycée et peut être qu’avec son « loup » en lui, il verrait encore mieux quand les gens mentaient. Il lui manquait qu’un don de télépathie et il serait imbattable, il en était sûr et certain.
Le jeune homme avait un casino quand il était allé faire les magasins dans la zone un. Bon ben ça serait celui-ci qui serait victime de sa chance légendaire. Le jeune homme s’en frottait déjà les mains. Ça serait une grande première pour lui de jouer avec des adultes car il était à peine majeur mais SJ était sûr que ça serait bien plus amusant qu’avec des ados. La journée risquait d’être drôle, et s’il se faisait un tas de fric, il pourrait même faire des folies pour son appart. Changer le matelas serait peut-être une bonne chose. M’enfin, faut déjà gagner avant de penser à ce qu’on fera avec le fric hein petit bridé.

Aux alentours de 14 heures, le jeune homme arriva dans la zone un et prit route vers l’établissement qu’il avait décidé de ruiner. Faut de l’ambition dans la vie c’est bien connu ! A peine rentré, -et après avait pris des petits jetons hein xD - il s’installa a une table de poker ou il se retrouva face à quelques cliché : Le mec du Texas avec son cigare à la bouche, le gars en costard lunette de soleil. Lui, il avait un jean foncé, un débardeur long dans les tons de vert et une veste en cuir, rien qui corresponde aux adversaires à sa table. De plus était de loin le plus jeune. Crédibilité : 0.

Les premières parties, l’échauffement. Le texan n’était pas du tout mettre de ce qu’il dégageait. Cette odeur de peur quand il n’avait pas un jeu et sa micro expression au coin de la bouche quant au contraire il avait un bon jeu. Les hommes sont si prévisibles se dit Sung Jae. Quant au gars en costard, il était plus du genre à avoir des micros expression très suggestive. Comment ne pas gagner contre eux ? Les autres présents à la table eux aussi avaient des manières de faire selon leur jeu.
Le Coréen n’avait pas gagné les première partie, loin de la même, mais arrivé au 6ème round, il commença a bien comprendre ses adversaires et à savoir quand jouer ou ne pas jouer. En deux heures, il avait ramassé un sacré pactole. Y’en a un qui devait pas être content…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Comment ça un tricheur ? Jamais j'suis juste très chanceux =P | William B. Harlow   Sam 17 Nov - 15:55

Je sors la tête d’un dossier. Je pose une signature dessus avant de le mettre sur la pile des choses terminées. J’appui ensuite sur le bouton de l’interphone car je vois qu’il clignote depuis un petit moment. Je demande alors à ma secrétaire ce qu’il se passe. Elle me dit que le chef de la sécurité me demande dans la salle de surveillance. Je la remercie et l’invite à venir prendre les dossiers dans mon bureau tandis que je m’allume une cigarette avant de me rendre dans la salle de sécurité. Je salue au passage chacun des employés par leurs prénoms. Je m’avance alors vers mon directeur de la sécurité qui m’invite à regarder l’écran se trouvant devant moi.

Je m’exécute attentif, je regarde un jeune homme à peine majeur jouer à une table de poker. Cette table est composée des meilleurs joueurs humains que je connais. J’observe alors attentivement le jeune homme et je me rends compte qu’il a amassé une belle petite somme. Rien d’extraordinaire en somme. Comme mon collègue ne dit rien je suppose que ce qu’il souhaite me montrer ne va pas tarder à arriver. Je vois l’un des joueurs esquisser un furtif mouvement des lèvres, un mouvement qu’un humain normal ne pourrait percevoir, cependant mes dons de métamorphe me permettent de discerner des choses qui échappent aux humains. Je sais donc qu’il a un bon jeu.

Ce qui me surprend c’est que le jeune homme se couche alors immédiatement. Un simple coup de chance ? Peu probable mais je lui accorde le bénéfice du doute et je regarde alors une autre partie. Et cette fois alors que le meilleur bluffeur de la table met la dose, le jeune homme suis et remporte la manche. Non ce ne peut pas être de la chance. Je lance un regard éloquent au directeur de la sécurité lui signifiant que je vais m’en charger en personne. Il s’agit sans doute d’un métamorphe lui aussi. Nous allons bien nous amuser, je le sens.

Je descends alors dans la casino, je salue au passage les habitués et je félicite les flambeurs. Puis je m’approche de la table en question et je dis alors avec une innocence parfaite :

« Vous permettez que je me joigne à vous ? Un nouveau jeu de carte Christine s’il vous plait. »

Et sans attendre de réponse de la part des joueurs je m’installe en face du jeune homme. Christine la croupière me donne un bac de jetons que je ne dois pas payer. Evidemment, je ne vais quand même pas payer mon propre argent. Elle distribue ensuite les cartes. J’ai un jeu parfait, il semblerait qu’en plus j’ai de la chance. Rien ne peut cependant me trahir, mon visage reste impassible. Je joue donc comme si j’avais un jeu moyen en échangeant quelques cartes et j’ai alors ce que je voulais, une quinte royale. Que demander de plus ? Quand je disais que j’avais un jeu parfait. Je laisse alors apparaitre sur mon visage, très brièvement, une mimique de déception et je souris ensuite afin de faire croire à du bluff. Je fais alors une belle mise.

La plus part des joueurs se couchent mais pas le jeune homme que je ne connais pas. Il me suit et sur enchéri. Très bien je suis sa mise et moi-même je surenchéri à nouveau, en faisant une mimique du doute cette fois-ci avant de reprendre mon sourire de bluffeur. Il me suit alors pour voir. Je dévoile ma quinte et je peux lire la surprise sur son visage. Il pose ses cartes faces cachés pour indiquer qu’il a perdu la manche. Je lui dis alors :


« On dirait bien que votre chance à tourner très cher. »

Sans dire un mot de plus je me lève et je retourne dans mon bureau et d’un signe de tête je fais signe à mon chef de la sécurité d’inviter le jeune homme dans mon bureau. Ce qu’il fait sans ménagement. En attendant que ce dernier n’amène le jeune joueur je me sers un verre de whisky et je me rallume une cigarette. Enfin on toque à la porte et cette dernière s’ouvre sur le jeune homme qui semble ne pas comprendre ce qu’il vient faire dans mon bureau. Je l’invite à s’asseoir alors, puis j’attends qu’il me demande pourquoi je l’ai fait venir dans mon bureau. Et je m’amuse de la surprise de sa part quand il se rend compte que le joueur qui lui a pris une belle partie de sa mise est en fait le propriétaire du casino lui-même.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Comment ça un tricheur ? Jamais j'suis juste très chanceux =P | William B. Harlow   Dim 18 Nov - 11:29

Les joies du poker, Sung Jae avait oublié ça dès son arrivé aux Etats-Unis. Faut dire qu’il n’était pas resté bien longtemps au lycée, il avait préféré fuir avec Sasha, ce qu’il n’aurait pas dû faire au final. M’enfin, il fallait plus qu’il pense à elle. Après tout, elle était surement morte, et même si elle ne l’était pas, elle ne l’avait pas retrouvé et avait surement une nouvelle victime.

Bref, pour le moment, il se débrouillait assez bien et était fier de ne pas avoir perdu ses habitudes de bon joueur même si c’était qu’entre potes. Après tout, il avait fini par réussir à se payer une montre qu’il adorait à force de gagner 10 000 wons par 10 000 wons. Bon maintenant, le Coréen avait de quoi gagner plus facilement mais chut, c’est un secret. Faut dire que les gens à la table ne devaient être que de simples humains… Peut-être des sorciers, mais rien qui permettait de capter la moindre petit émotion ou micro-expression. En gros, il s’entrainer plus avec son don que ce qu’il jouait aux cartes.
Sung était loin de penser que de partager son corps avec un Loup de Sibérie lui donnerait tellement d’avantages – si on oublie les soirs de pleine lune – A croire que les jeux d’argent allait finir par le faire aimer sa « double nature ».

Par contre, ce qu’il était loin de se douter c’était que le patron du lieu était aussi un métamorphe et surtout qu’il était bien plus vieux et expérimenté que lui mais aussi que les joueurs étaient surveillés. S’il l’avait su, il n’aurait pas foutu ses pieds dans un casino… Ouais, ne jamais s’attirer les foudres de quelqu’un, c’était un peu une devise pour lui.
Quelques instants le dit directeur arriva et s’installa à la table. Sung Jae jouait avec un jeton sans vraiment se préoccuper de qui venait ou partait du jeu. Pour lui le plus important résidait dans le fait qu’il pourrait se faire un max de fric en peu de temps.

La partie commença et le jeune homme sonda son adversaire. Et malheureusement pour lui, il tomba dans le piège. Faut dire que l’homme était vraiment doué, SJ était loin de penser que ce n’était pas du bluff. Il avait écarquillé les yeux en voyant la quinte royale, surpris de ne pas avoir remarqué avant qu’il avait un bon jeu. Bordel se dit-il. Les hommes présents à la table aussi étaient légèrement choqués, après tout le « gamin » les avait plumés si facilement.
Aussi vite arrivé, le directeur était repartit. Non mais il venait de se passer quoi là ?! Sung Jae n’avait pas compris le bordel dans lequel il s’était fourré et encore moins quand il sentit la main d’un agent de sécurité se serrer légèrement sur son épaule pour lui indiquer qu’il devait le suivre. D’ailleurs l’homme empoigna son bras

« Ca va je peux marcher seul ! » Dit-il en se dégageant.
Le contact c’était quelque chose qui l’énervé tellement rapidement. Le simple fait de l’effleurer avant tendance à lui mettre les nerfs à vif mais encore plus lorsqu’on le tenait réellement. Vieilles rancunes qu’il n’arrivait pas à évacuer. Le jeune homme suivit alors le débile à gros bras pour se retrouver face à la porte du directeur. Il foutait quoi ici ?
Le garçon pris place sur l’une des chaises face à l’homme. Lorsqu’il leva les yeux vers la dite personne, il sursauta légèrement. Le directeur de l’établissement était celui qui venait de le faire perdre une grosse partie de ce qu’il avait gagné. Il avait failli parler mais rien n’était sorti de sa bouche. Peut-être trop de questions à poser d’un coup, mais ce n’était pas son genre. Vous voyez le débile buté qui se tait, qui est totalement asocial, ben c’est lui. Mais ça lui brulait tellement les lèvres qu’il prit la parole

« Je fais quoi ici ? Aux dernières nouvelles je n’ai pas triché. »
La délicatesse t’as pas l’air de connaitre toi…
Une voix bien trop sèche quand on doit normalement se la fermé. Mais bon, il était comme ça depuis tout jeune, malgré les coups qu’il avait reçu de ses professeurs et de ses parents.

« Vous ne supportez pas qu’on dépouille votre casino c’est ça ? »
Tu vas te la fermer avant de tenter la mort de trop près ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Comment ça un tricheur ? Jamais j'suis juste très chanceux =P | William B. Harlow   Dim 18 Nov - 17:14

J’observe le jeune homme devant moi attendant patiemment qu’il prenne la parole, tout en continuant de tirer sur ma cigarette de manière complètement décontracté, puis je bois une gorge de mon whisky. Sung Jae ne semble pas savoir ce qu’il fait ici. Pourtant il doit bien se rendre compte que je ne vais pas le laisser plumer mes meilleurs clients de la sorte. C’est totalement déloyal. Comment je connais son nom ? J’ai passé un petit coup de fil rapide à mon détective privé qui passait par là dans mon établissement et il ne lui a pas fallu longtemps pour me trouver le nom et nombres d’informations sur le jeune métamorphe. Je connais maintenant sa transformation et une partie de son enfance. Cette dernière n’a été drôle pour aucun de nous. Seulement moi j’ai réussi à m’en sortir et à bâtir mon casino qui m’assure gloire, pouvoir et richesse. Au bout d’un moment le jeune prend la parole de manière hargneuse :

« Je fais quoi ici ? Aux dernières nouvelles je n’ai pas triché. »

Première erreur de commise, je n’ai encore rien dit et pourtant il prétend déjà n’avoir pas fait tel ou tel chose. On se rend donc rapidement compte que ce qu’il a fait n’était pas tout à fait honnête. Je me lève et lui tourne le dos afin de lui servir un verre de whisky et je me resserre par la même occasion. Puis je lui pose un verre devant les yeux avant de me rasseoir. Je rallume une cigarette et je lui en propose une. J’allume la mienne et après avoir tiré une bouffée de cette dernière je lui dit avec malice :

« Vous n’avez pas triché ? Que voulez-vous dire ? Je ne vous ai accusé de rien pour le moment très cher. »

Voilà pour le moment je gagne la partie mais je pense que vu la hargne et le regard du jeune homme il n’en restera pas là. Mais qu’il ne tente pas de se transformer pour m’attaquer, il finira avec une balle entre les deux yeux avant même d’avoir pu se lever. Tout le monde sait que je suis un tireur hors pair qui donne des complexes à lucky luke lui-même. Je continue de lui sourire alors qu’il reprend.

« Vous ne supportez pas qu’on dépouille votre casino c’est ça ? »

Ah vraiment il comptait me dépouiller ? Il a encore du chemin à faire. Ce qu’il a fait pour le moment c’est me faire gagner encore un peu plus d’argent. Car les gens qu’il a dépouillé tout à l’heure sont des hommes riches qui ont donc racheté des jetons depuis le départ du garçon. C’est leur argent qu’il leur a pris pas le mien. Je ris alors avant de reprendre :

« Ce n’est pas en jouant au poker que vous risquez de dépouiller mon casino comme vous dites. L’argent qui est maintenant en votre possession est celui d’autre joueur. En fait vous m’avez même fait gagner plus d’argent en gagnant de la sorte. »

Je marque une pause, je vide mon verre d’un trait avant de reprendre une bouffée de ma cigarette. J’observe avec attention le loup se trouvant devant moi. Puis après un long silence j’écrase ma cigarette dans le cendrier prévu à cet effet. J’adore ménager mes effets ils n’en ressortent que plus grand. Et je suis sûr que SJ est loin de se douter de ce qui l’attend pour la fin de cette entrevue.

Je croise alors les doigts sous mon menton et je reprends alors la parole d’une voix lente et d’un calme effrayant.

« Sung Jae, à peine majeur, qui peut se transformer en loup. C’est donc grâce à votre instinct et vos sens amélioré que vous avez pu gagner aussi facilement face à ces hommes. Je dois dire que je suis impressionné qu’une personne aussi jeune que vous ai pu maitriser ces dons si rapidement. Mais je vous ai également prouvé que vos instincts ne sont pas infaillibles. »

Je marque une nouvelle pause avant de reprendre toujours avec la même lenteur et le même calme dans le ton de ma voix :

« Mais ce n’est pas notre affaire n’est-ce pas Jae ? Non ce que j’ai à vous proposer risque fort de vous intéresser ».
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Comment ça un tricheur ? Jamais j'suis juste très chanceux =P | William B. Harlow   Dim 18 Nov - 18:43

Sung Jae était à peine calme. Ça devait se sentir dans l’air. D’un autre côté, si l’autre débile lui avait pas serré le bras si fort, ou ne l’avait tout simplement pas touché, il serait surement plus calme. Ce garçon était une vraie bombe à retardement et c’était assez facilement constatable. S’il avait pu, le Coréen l’aurait tabassé sur le champ, non mais il était qui pour lui broyer le bras alors qu’il n’avait rien fait. Autant dire qu’il avait un peu trop les nerfs à vif pour être « poli » avec le directeur du casino.
Peut-être qu’il aurait dû réfléchir à deux fois avant d’ouvrir la bouche, il n’aurait pas dit des conneries. Mais bon, ça c’était du Sung Jae tout craché : Parler et réfléchir après. Disons qu’il avait comparé le bureau du directeur de casino à celui de proviseur. C’est qu’il y était allé bien trop souvent alors d’habitude pour lui c’était souvent pour des histoires de tricheries et de bagarres.
Le garçon refusa la cigarette, il ne la savourerait pas et ça c’était un sacrilège à la clope !

« Je suppose que je suis pas ici pour mes beaux yeux et je n’ai frappé personne. »
Toujours cette manière de parler comme s’il allait lui sauter à la gorge dans la seconde. Le jeune homme avait dû oublier son éducation à force d’être un loup. Bon d’un autre côté, c’est pas comme s’il avait été l’homme le plus polie de la terre, loin de la même.
SJ posa enfin ses yeux sur ce qu’il pouvait qualifier de Whisky vu l’odeur. Il comptait l’inviter à manger chez lui ou quoi ? Les hommes d’affaires et leurs manies bizarres. En plus le Coréen avait l’impression de se retrouver devant son père et son sentiment de rage ne faisait que monter. Comment vous expliquer qu’il ne portait pas son « papa » dans son cœur…

Bref, il avait qu’une envie, c’était de sortir de cette pièce, sortir du casino et prendre un bon bol d’air frais. Oui y’a des moments comme ça ou il était très, voire trop, proche de la crise de nerf.

L’homme reprit la parole. Lui avoir fait gagner plus d’argent ?! SJ n’avait pas du tout pensé à ça, mais ça paraissait logique, ceux qu’il dépouillait allaient rapidement reprendre des jetons pour continuer la partie. Au final, il aurait encore du se la fermer, mais c’était loin d’être dans ses capacités.
Le silence se fit rapidement pesant. Pourquoi était-il ici ? Le Coréen était presque en train de se torturer lui-même alors qu’il n’avait aucune raison de le faire ; après tout, il n’avait pas triché, juste utilisé ses dons rien de bien grave. Le brun lâcha un petit soupire avant que son interlocuteur reprenne la parole. Trop calme, il était bien trop calme face à une boule de nerf… Qu’est ce qu’il allait lui sortir ?!
Un sursaut le pris quand il entendit son nom, son « âge » et son animal. Bon sang comment pouvait-il savoir ça ! Personne ne connaissait rien de lui, il avait appris avec le temps à ne quasiment jamais parler de lui. Sa mâchoire se contracta et le jeune homme détourna le regard.

« Qu’est ce qui pourrait m’intéresser d’un homme qui connait des choses qu’il ne devrait pas savoir. »
Pour faire simple la possibilité d’en savoir plus sur lui le faisait sortir de ses gonds. Bon moyen pour le pousser à la transformation, mais par chance, il était encore assez maître de lui.
Sung Jae passa sa main contre son front, se forçant à ne pas s’énerver un peu plus. Il ferma les yeux quelques instants avant de concentrer son attention et le peu de calme qu’il avait sur l’homme face à lui.

« On reprend… Sung Jae Park, 22 ans pour être précis, Loup de Sibérie, sanguin, mais vous l’avez remarqué. Vous me voulez quoi ? »
Et ben tu vois quand tu veux =P
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Comment ça un tricheur ? Jamais j'suis juste très chanceux =P | William B. Harlow   Lun 19 Nov - 13:47

Tandis que je lui annonce qu’il n’est accusé de rien je constate sans mal qu’il regrette ses paroles. Il me semble impulsif ce qui me fait quelque peu douté de mon choix tout à coup. Oui en effet une personne ne sachant maîtriser ses émotions ne me sera pas utile pour le rôle que j’ai à lui confié. En même temps lorsque je l’ai vu jouer contre les autres joueurs il m’a semblé plutôt calme et maitre de lui-même. Alors pourquoi j’ai le sentiment qu’il va me sauter dessus d’une minute à l’autre ? Je ne sais pas mais ça m’embêterait beaucoup d’en venir à tuer l’un des miens, surtout au sein de mon casino. Dans mon bureau qui plus est. Saura-t-il rester calme ? Il reprend alors la parole :

« Je suppose que je suis pas ici pour mes beaux yeux et je n’ai frappé personne. »

Encore une fois il agit comme s’il était en faute. J’ai l’impression d’être devant l’un de mes élèves, être le proviseur du lycée et que lui se défend comme un élève pris en faute. Je me félicite alors de ne pas avoir fondé d’école ou de ne pas dispenser de cours sur les finances comme on m’a proposé de le faire pendant un temps. C’est assez amusant cela dit. Je vais le faire rager encore un petit peu juste pour tester son self contrôle :

« Si vous me laissiez parler nous pourrons peut-être faire avancer cette entrevue. »

Je prends alors un ton un peu plus dur juste pour voir s’il saura se maitriser. Et maintenant je vais le mettre en face d’un homme qui en sait autant sinon plus sur lui que n’importe qui d’autre. D’après mon détective il n’a jamais dit à qui que ce soit ou à quiconque ce qu’il était. J’ai eu de la chance que mon détective ai accès à quelques informations du gouvernement et surtout qu’il, sur ma demande, garde tous les métamorphes à l’œil. C’est alors que d’une voix lente et d’un calme déstabilisant je lui donne son nom, son âge et sa transformation. Il sursaute alors un peu choqué que je possède autant d’information sur son compte. Il parvient néanmoins à se reprendre assez vite en me disant cette fois :

« Qu’est ce qui pourrait m’intéresser d’un homme qui connait des choses qu’il ne devrait pas savoir. »

Ah la jeunesse, tellement naïve. Je suis William Brian Harlow, il est normal que j’en sache plus que tout le monde sur certaine personne. Et puis il ne risque rien avec moi, son secret sera bien gardé. Mais il est vrai qu’à sa place aussi je serais mal à l’aise. Je n’aimerais pas qu’on en sache autant que j’en sais sur lui. Il parvient finalement à se maitriser, je suis assez surpris mais soulagé. Il pourrait tout de même me servir finalement :

« On reprend… Sung Jae Park, 22 ans pour être précis, Loup de Sibérie, sanguin, mais vous l’avez remarqué. Vous me voulez quoi ? »

Toujours un ton agressif mais il est déjà beaucoup plus calme. Tant mieux nous allons enfin pouvoir entrer dans le vif du sujet. Mais avant devrai-je me présenter ? Non je ne pense pas que ce soit nécessaire, s’il à besoin d’information que ne sont pas dans la presse il n’a qu’a demandé. Et si une question concerne mon métamorphisme il m’a déjà prouvé que je pouvais lui mentir effrontément et je n’aurai donc aucun mal à me faire passer pour autre chose.

« Bien maintenant que vous êtes calmé nous allons peut-être parvenir à avoir une discussion civilisé. »

Je marque une longue pause afin de me resservir un peu de whisky. Je bois toujours beaucoup quand je suis en rendez vous, et puis il faut dire qu’il est tellement de bonne qualité que je ne peux presque plus m’en passer. Et comme je ne bois jamais en dehors du bureau je peu bien me faire un peu plaisir.

« Bon ce que j’ai à vous proposer c’est de vous introduire à une tablé de joueur hors pair. Seulement la mise de départ est peut-être un peu trop élevé pour vous c’est pourquoi je vous propose ceci :

Travaillez pour moi, le casino se chargera de vous donner le montant nécessaire pour que vous puissiez jouer à cette table, et en fin de partie, cette somme revient évidemment au casino. Cependant vous pourrez toucher 10 % de l’excédent ce qui représente, si vous vous montrez à la hauteur, plus du triple de vos gains d’aujourd’hui. »


Il n’est pas encore temps de trop en dire. Il faut laisser mijoter, attendons déjà de voir comment il réagit à ma proposition.
Revenir en haut Aller en bas
 

Comment ça un tricheur ? Jamais j'suis juste très chanceux =P | William B. Harlow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Résolu] Comment créer et graver sur un CD une image du PC
» [Résolu] Comment savoir ???
» Suis-je infecté ?
» Comment activer un nouveau membre ?
» comment mettre une banniere d'un partenaire?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-