AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fire and Rain ▬ Sigrid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Masculin
↳ Nombre de messages : 372
↳ Points : 1037
↳ Date d'inscription : 25/11/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Liam Hemsworth
↳ Age du Personnage : 29 physiquement ▲ 82 réellement
↳ Métier : Pompier
↳ Opinion Politique : Il ne supporte ni la politique actuelle, ni la résistance
↳ Niveau de Compétences : Niv 2 ▲ 3 en nécrose
↳ Playlist : Clocks, Coldplay ▲ Ghost, Halsey ▲ Under your spell, Desire ▲ Animus Vox, The Glitch Mob ▲ Back to you, Mollie King ▲ Beautiful Scar, AaRON ▲ The great escape, Woodkid ▲ Missing you, The Saturdays ▲ Divenire, Ludovico Einaudi ▲ Into you, Ariana Grande ▲
↳ Citation : « It's good. So good, it scratched that part of my mind. The part that doesn't allow good to exist without a condition. »
↳ Multicomptes : Liam P. Wiggins & Garret Ferguson
↳ Couleur RP : #cc9966



Feuille de perso
↳ Copyright: © Poupée Morose. ; ASTRA & Mollie King.
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Fire and Rain ▬ Sigrid.   Sam 16 Jan - 4:57



fire and rain

 
Don't hide in the dark


Je te suis. Je te suis avec mes ailes. Dans un bruissement que seuls les oiseaux connaissent. Dans une douceur que seul le vent apporte dans les ailes. Tu es beau Joshua. Tu es toi. Et tu me manques. J'ai honte, j'ai tellement honte de t'avoir abandonné. Tellement honte d'être parti, de t'avoir laissé. Aujourd'hui je vole. La définition de la liberté. Tu te souviens, à l'hôpital, quand on rêvait de voler ? Tu te souviens, pas vrai ? Mes vêtements sont juste au coin de la rue, proche du Colosseum. Je ne vais pas t'observer longtemps aujourd'hui, je veux juste comprendre ce que tu fais ici.

Mes plumes ébènes se glissent avec le vent et jouent avec lui alors que je te vois interpeller une femme. Je ne connais pas son visage, ses cheveux d'une rousseur éclatante m'attirent l’œil et comme par réflexe je plonge en chandelle afin de m'approcher un peu plus et au moins voir les expressions sur vos visages. De mon plumage je passe inaperçu alors que je voles à quelques battements d'ailes à peine de vous. La conversation semble mettre la jeune femme mal à l'aise et ton comportement, ta gestuelle... Joshua qu'est-ce que tu fais ? Je ne comprends pas, je n'arrive pas à saisir le moindre mot de votre conversation. Le bruit qui nous entoure est trop grand et pourtant, je sens au plus profond de mon cœur que tu la blesses. Qu'est-ce que tu peux bien lui dire. Je te vois sur le point de partir et incapable de laisser les choses se passer ainsi, incapable de ne pas avoir un éclaircissement sur ce qui vient de se passer. Sur qui elle est ? Pourquoi n'ai-je jamais entendu parler de la fille aux cheveux de feu ? Pourquoi, alors que je ne sais rien d'elle tu as une emprise telle que tu semblais pouvoir la briser ?

Depuis quand tu brises les gens ? Depuis quand, alors que tu sembles avoir blessé quelqu'un, tu te pavanes dans la direction opposé, fier comme un coq ? Je bats des ailes vraiment rapidement, et me dirige dans la ruelle sombre juste à côté. Un instant, le craquement de mes os m'arrache un murmure douloureux mais discret alors que je ne me préoccupe que de la rapidité. En un instant elle peut avoir disparu, et je ne sais rien d'elle. Comment pourrais-je la retrouver ? Je n'en avais pas la moindre idée. Alors c'était le moment. C'était maintenant ou jamais. Mon pantalon enfilé, les chaussures lassées et les lunettes à peine posées sur mon nez alors que mon sweat est encore de travers je cours dans la direction de laquelle je viens, prenant grand soin d'éviter le côté duquel est parti Joshua. Ce n'est pas le moment, et ce n'est pas lui que je veux voir. Le sentiment qui me prend aux tripes me dit que ce n'est pas lui qui me donnera les informations que je veux. Que ce n'est pas lui qui pourra m'aider en cet instant. Alors je cours à la recherche de la chevelure flamboyante. Je l'aperçois à quelques mètres à peine de moi, et j'accélère le pas. Je redresse mon sweatshirt et remonte mon pantalon alors que de l'autre main je repose mes lunettes sur le bout de mon nez tandis qu'elles glissent. Une fois, deux fois.

Elle est juste là, devant moi. Elle semble pressée autant que bouleversée et pourtant, je dépose ma main sur son épaule. Mon geste est doux, il l'effleure à peine et ma voix essoufflée sort de ma bouche plus vite que ma pensée. « Excusez-moi ! » Mon appel est vif, il ne prend qu'un souffle, qu'une respiration. J'enlève ma main de son épaule, gêné d'avoir osé frôler une inconnue et ma main vient de déposer sur mon visage pour remettre un peu ma chevelure en place. Alors que je reprends ma respiration, je jette un œil alentour avant de plonger mon regard dans le sien et finalement analyser son visage. Elle est belle, mais elle semble réellement bouleversée. Sa chevelure reflète le soleil d'une manière envoûtante aussi il me faut un instant avant d'ouvrir la bouche et de chercher tout en parlant une justification à ma présence ici. Mais sans trop savoir pourquoi, ce qui me vient me semble plutôt naturel, c'est la vérité, sans doute pour ça. Peut-être pas toute la vérité, certes, mais suffisamment pour ne pas inventer un quelconque mensonge. Vu son regard, j'en aurais été incapable.

Tu es faible Axl. Je chasse la pensée de mon esprit avant de finalement prendre la parole. « J'ai... vous avez l'air vraiment mal. Vous.. vous sentez bien mademoiselle ? » Je tourne le regard vers là où elle se trouvait avec Joshua quelques minutes auparavant levant le bras vers cette scène terminée avant de retourner mon regard vers elle et continuer. « Je... je n'ai pas osé intervenir mais cet homme... Il... il vous a fait du mal ? » C'était inimaginable pour moi, et rien que sortir ces mots, les avoir imaginé m'avait fait mal. Pour moi, c'était comme dire qu'un serpentin qu'on jette dans les anniversaires des enfants pouvaient vous trancher comme des lames. Impensable, et pourtant pensé. J'étais paumé et le regard dans les yeux de cette femme n'avait rien de rassurant. J'aurais aimé dire que j'exagerai. Dire que je semblais chercher une excuse pour ne pas retourner vers Joshua, mais pourtant, ce n'était rien de tout ça.

C'était ses yeux. C'était cet air si frêle, comme une langouste qu'on mettait vivante dans la casserole et qui savait qu'elle allait finir dévorer sans pouvoir faire quoique ce soit. C'était à ça, qu'elle ressemblait. Un animal piégé qui ne voyait plus d'issue. J'avais vu la peur dans beaucoup de regards. J'avais tué suffisamment pour reconnaître les yeux d'une proie qui se savait en fin de vie. Le rappel de ce que j'étais, le rappel de ce sentiment me pinçait le cœur et alors pensant un instant, seulement un instant que je n'étais peut-être pas le mieux placé pour l'aider, j'ajoutai, désolé. « Je... si vous voulez... que... que je vous accompagne le temps du trajet.. ? Ou... ou alors non... Je... je ne veux pas vous déranger... Je... vous avez l'air tellement mal, je... je ne voudrais pas qu'il vous arrive quelque chose. » Et en bon monstre au grand cœur, je ne pouvais me résoudre à la laisser. Mais après tout, tout était vrai. Peu importe qui on croisait ou ce qui lui faisait peur, je pouvais la protéger. Au moins cette fois, au moins maintenant.

_________________
why do i keep coming back to you ?
Don't wanna be with nobody, just wanna make it with you. Caught up in all of my feelings, baby, why don't you feel like I do? And I wonder what you're thinking right now, no, I never can tell, and I wonder why we're doing this now.


Dernière édition par Axl N. Hartley le Mar 2 Fév - 5:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t4126-adrian-i-m-going

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Fire and Rain ▬ Sigrid.   Lun 1 Fév - 20:39


Fire and Rain | wth. Axl
Presque triomphante, cette silhouette du passé s’éloigne en laissant derrière elle, dans son sillage, une âme morcelée. La jeune femme perd pied dans cet univers qui lui est déjà complexe à assimiler. Elle se sent à nouveau perdue, encore une fois. Il lui a fallut du temps pour sortir la tête hors de l’eau, pour se créer des repères, prendre un peu d’assurance lorsqu’on est en miettes mais l’espoir d’un avenir nouveau moins sombre, sans avoir quelqu’un pour la faire danser, l’ont convaincu. Sigrid s’est prise au jeu de  et a fini par accepter cette renaissance prometteuse. Renaître de ses cendres comme un Phoenix, c’est parfois le sentiment qu’elle a quand elle pense au passé. La teinte noir corbeau qu’on a appliqué sur ces cheveux a de maintes reprises a finalement pris un naturel plus flamboyant, signe de cette « résurrection ».  Malgré tout, elle reste fragile. Elle se rend bien compte que les tempêtes causées par ces souvenirs sont bien loin de la laisser indifférente. Il lui a suffit de quelques mots bien trouvés pour que la flamme dans son regard vacille, menaçant de disparaître définitivement. Il a réveillé la crainte et la colère. Il est parti mais c’est comme si désormais une part de lui reste aux côtés de Sigrid.  La jeune femme fait quelques pas en avant mais lentement comme déconnectée du monde. Elle n’a qu’une envie : s’en aller loin et ne plus revenir, ne laisser aucune trace derrière elle. Sauf que dans sa tête les mêmes phrases tournent en boucle et lui souffle sournoisement qu’il n’y a aucune échappatoire. Il l’a retrouvera toujours. Elle est en vie, pas bien loin… il suffit  de chercher. Joshua ne la laissera pas tranquille... et elle est bien incapable de l’effacer de sa mémoire. Esquiver sa présence serait terriblement complexe et usant. Cette rencontre lui a coupé l’appétit et elle n’a plus l’énergie de quoi que ce soit, si ce n’est de fixer les rues avec inquiétude. Comment a-t-elle pu être si sotte ? Et comment la route du destin a-t-elle pu tourner si vite en sa défaveur ? Fuir le cirque a été salvateur et jusque là, elle n’a pas été confrontée à un retour de leur part mais fuir Joshua… n’a pas été si efficace et elle sent combien cela la déstabilise. Maintenant qu’il est loin, Sigrid sent la tension peu à peu redescendre mais ses émotions, elles, sont-en vrac. Elle ne sait pas si elle a encore la force de tenir bon. Elle ne sait même pas quoi faire actuellement. Elle doit retourner travailler d’ici peu mais vu son état… les animaux sentiront sa crainte, son instabilité et alors elle perdra le contrôle sur eux. Impensable. Elle n’est pas sûre de vouloir tenter cette expérience. Qu’est-ce qu’elle doit faire ? Une voix lui susurre qu’elle est pitoyable, qu’elle ne devrait même pas être aussi marquée par un gamin pareil. C’est vrai … sans doute….

Elle tente de s’en aller, prend son courage à deux mains quand elle sent que quelque chose effleure son épaule. La réaction de la rousse est peut-être un peu démesurée lorsqu’elle s’écarte brusquement et se tourne vers la personne qui ose lui faire une telle frayeur. Elle l’observe avec les yeux écarquillés tandis qu’il semble s’adresser à elle. Elle ne dit pas un mot mais reste là à le fixer avec un air soucieux. Elle doit se reprendre. Ce n’est pas Joshua, celui-ci est parti, il ne va pas revenir. Pas tout de suite. L’idée lui arrache un frisson. Elle observe un peu plus le jeune homme qui l’a interpellé tandis qu’il remet une mèche de ses cheveux en place. Il est brun, avec une paire de lunettes sur le nez et un air un peu réservé. Pas de froideur, pas de comportement qui devrait éveiller  chez elle de la méfiance. Du moins pas instinctivement. Inutile de jeter sur lui un regard si inquiet. Peu à peu, Sigrid décontracte ses épaules. Elle se demande pourquoi il l’a stoppée. Il semble vouloir lui parler mais elle ne sait pas si elle a envie d’engager une autre conversation. La première n’ayant pas été des plus distrayantes. Elle a finalement bien envie de dire à cet homme, qu’elle n’a guère de temps pour discuter, qu’elle a des tas de choses à faire, histoire de ne pas se trouver à craquer devant un parfait inconnu. Ce serait franchement pitoyable, non ? Avant qu’elle n’ait le temps de dire la moindre chose, il prend parole. Elle penche légèrement la tête sur le côté à ses mots. Elle pâlit un peu… est-ce donc si visible que ça le fait qu’elle ne se sente pas bien.  Un peu déboussolée par ces propos, elle plisse les yeux. Pourquoi est-ce qu’un étranger se soucie de savoir si elle se sent bien ou pas ? Elle n’a pas trop l’habitude, en dehors de Lucrezia, alors elle se méfie. « Je… ça doit être la fatigue, je vais bien. Ne vous en inquiétez pas. » Il semble poser son regard là où elle se trouvait auparavant et finalement lui désigne l’endroit. Elle grimace et serre un peu les dents. Alors il lui demande ça parce qu’il a assisté à ces charmantes retrouvailles ? Mais de quoi il se mêle celui-là ! Il aurait voulu intervenir ? Elle arque un sourcil interrogateur. Elle s’inquiète qu’on les ai remarqué. Pourvu qu’il soit le seul à avoir prêté un œil à la scène. Sigrid, sans savoir réellement pourquoi, a honte de cette rencontre. Si Joshua lui a fait du mal… Elle a l’impression de recevoir une décharge électrique. Oui, en quelques sortes, Joshua fait bien plus de mal que qui que soit rien que de par sa présence mais elle ne peut pas vraiment se confier à un inconnu. Qu’est-ce qu’elle peut bien dire ? «  Ce n’est pas grave… ce n’est rien… » Oui enfin ça, elle essaie surtout de s’en convaincre mais non, ce n’est pas rien. Elle croise les bras devant elle, comme pour se protéger. Lui ne semble pas une menace mais voilà que tout ça touche à un sujet sensible. « Il… il est parti maintenant. » C’est presque un soupir de soulagement et elle jette un coup d’œil légèrement troublé dans la direction qu’il a emprunté pour partir. Comme s’il allait revenir ! … Quoique… « il ne me fera plus de mal… » ça aussi, elle essaie de s’en persuader et ce n’est pas tant une réponse pour lui. Elle tente de se redonner de la force.

Quand Sigrid a fui le cirque, elle est sortie de sa cage… pour retourner dans une autre cage, plus petite, plus imagée. Elle est tombée sur ce jeune interne qui est devenu responsable d’elle et il a été sa seconde cage. Alors quand elle a brisé ses barreaux de nouveau, elle n’imaginait pas se sentir à nouveau prisonnière mais tant que Joshua aura de l’emprise sur elle alors elle ne sera pas libre. Elle le réalise avec frayeur. Elle a envie de pleurer mais elle s’interdit ce genre de faiblesse, il faut qu’elle garde le dessus. Elle semble si paumée… « Je... si vous voulez... que... que je vous accompagne le temps du trajet.. ? Ou... ou alors non... Je... je ne veux pas vous déranger... Je... vous avez l'air tellement mal, je... je ne voudrais pas qu'il vous arrive quelque chose. » Qu’il l’accompagne… elle ne sait même plus où aller. Elle n’a pas envie de retourner dans le Collosseum et elle a même peur de rentrer chez elle, de se retrouver face à ses souvenirs et cauchemars. Oui évidemment qu’elle va terriblement mal, elle a fait une rencontre qu’elle espérait n’avoir plus jamais à faire mais pourquoi cela semble-t-il lui importer, à cet homme qui a débarqué soudainement. Il ne lui fait pas peur comparé à Joshua. La présence contraste avec lui justement. Elle se surprend à s’y raccrocher très légèrement. L’idée qu’il puisse « arriver quelque chose » la rend soudainement un brin anxieuse. Elle attrape maladroitement la manche du sweatshirt de l’inconnu pour ne pas qu’il s’en aille. « Pourquoi est-ce que vous vous faites du souci… ? On ne se connaît pas, non ? » Elle n’aurait pas oublié si elle le connaissait. Elle ne croit pas. « Qui êtes vous ? » elle aurait plutôt du poser la question en lui demandant son nom mais c’est sorti spontanément ainsi. Elle le dévisage avec curiosité. Elle n’a pas envie de se retrouver soudainement seule dans la rue à ne pas savoir quoi faire entre rentrer ou retourner bosser. Elle a retrouvé un rythme cardiaque quasi normal mais elle tremble encore un peu. Elle a cherché à être forte, indifférente, hautaine mais rien n’a fissuré l’assurance de Joshua, il a même osé poser une main sur elle pour la stopper. Sigrid ne sait pas comment se défendre, comment atteindre ce dernier. Elle ne le comprend pas. Tout cela trotte dans sa tête depuis tout à l’heure « Je ne sais pas quoi faire … Je croyais que je ne le croiserais plus jamais. Je … je ne veux pas rester seule. Cet homme…me fait peur. »  Finalement trop déboussolée par le retour de l’interne dans la vie de la rousse, celle-ci se raccroche au jeune homme brun. Elle baisse un peu les bras, avoue sa faiblesse du moment. Elle vient de perdre tout repère et il est un peu comme une bouée. Elle n’a pas tellement parlé de Joshua a qui que ce soit. Tant qu’il ne revenait pas, elle préférait l’effacer, faire comme si lui tout comme le cirque n’avait jamais existé !
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Masculin
↳ Nombre de messages : 372
↳ Points : 1037
↳ Date d'inscription : 25/11/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Liam Hemsworth
↳ Age du Personnage : 29 physiquement ▲ 82 réellement
↳ Métier : Pompier
↳ Opinion Politique : Il ne supporte ni la politique actuelle, ni la résistance
↳ Niveau de Compétences : Niv 2 ▲ 3 en nécrose
↳ Playlist : Clocks, Coldplay ▲ Ghost, Halsey ▲ Under your spell, Desire ▲ Animus Vox, The Glitch Mob ▲ Back to you, Mollie King ▲ Beautiful Scar, AaRON ▲ The great escape, Woodkid ▲ Missing you, The Saturdays ▲ Divenire, Ludovico Einaudi ▲ Into you, Ariana Grande ▲
↳ Citation : « It's good. So good, it scratched that part of my mind. The part that doesn't allow good to exist without a condition. »
↳ Multicomptes : Liam P. Wiggins & Garret Ferguson
↳ Couleur RP : #cc9966



Feuille de perso
↳ Copyright: © Poupée Morose. ; ASTRA & Mollie King.
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Fire and Rain ▬ Sigrid.   Mer 10 Fév - 3:11



fire and rain

 
Don't hide in the dark


Il y a ce regard dans ses yeux. Celui que j'ai vu tellement de fois dans les miens. Cette détresse, cette peur et ce soulagement d'être en vie. Qu'a-t-il pu bien lui faire ? J'étais sûr à cent pour cent que c'était lui, juste là, près d'elle. Je ne pouvais pas me tromper et pourtant, tout m'indiquait que je rêvais d'avoir tort. Parce que le regard, le ton qu'elle utilise, le soupir qui s'échappe de ses lippes quand elle dit qu'il ne lui fera plus de mal, tout ça, tout ça me brise. Et alors que je la regarde, désespéré de ce moment, rempli d'espoir de dissiper un doute, mon cœur se serre. Et si je m'étais trompé ? Et si il n'était pas celui que je croyais ? Tout se bouscule, se cogne et prend place dans mon esprit. Les souvenirs resurgissent et sa voix aussi.

Et puis en fond, discrète mais bien là, la voix de Vixen s'élève. Presque aussi douce, aussi tendre que celle de mon interlocutrice. Presque aussi vraie, aussi présente que la peur dans les yeux de la rousse. Elle me murmure que je n'aurais pas du passer autant de temps avec une telle personne. Tu aurais du t'en méfier, me répète-t-elle, alors que je le défends. Il est toxique, pleure-t-elle alors que je déments. Et tout ça m'emporte, et mon poing se ferme douloureusement sur tous mes souvenirs. Il se craque sur le rire de mon ami, sur le bonheur que j'ai ressenti. Il se fend sur tout ce que j'ai cru, tout ce que j'ai vu. Et puis il y a son contact qui me ramène à la réalité. Sa main fine et maigre qui tire maladroitement sur mon sweatshirt, et mes yeux bleus qui se fixent dessus. Je regarde sa main sans bouger, et me concentre dessus. Elle semble si fragile, si douce. Comment quelqu'un pourrait lui vouloir du mal ?

Mon regard se fond sur son visage clair alors qu'elle ouvre à nouveau la bouche. Silencieux, je l'écoute, l'observe sans un mot. Comme si je ne voulais pas me rendre à l'évidence qu'elle me porte en pleine figure, comme s'il n'y avait pas de doute à avoir sur le bon et le mauvais de l'histoire. Et pourtant, le doute est là, et au fond de moi j'espère qu'elle me dira que ce n'est pas Joshua. Que tout cela n'a rien à voir avec ce que je crois. Et j'hésite à répondre. Elle semble sincère, inoffensive alors qu'elle tremble encore un peu. Et moi, qui je suis ? Son meilleur ami ? Celui qui l'a trahi ? Je suis celui qui cherche à se racheter. Celui qui observe un homme en secret. Celui qui ne sait plus qui il est. Qui souffre de sa cage dorée et qui volait à rêver de sa liberté. Celle qu'il avait embrassée avec son ami, ami qui n'est pas qui il croyait. Je ne suis plus personne. Un pauvre gars paumé qui cherche à trouver la vérité sans être capable de l'accepter.

Je suis le monstre qui l'a abandonné, et je suis l'innocent qui a fui au bon moment. Je ne sais plus, plus rien en face du visage de celle à la chevelure de feu. Incapable de me retrouver, de comprendre, de savoir même où chercher. Mais ses lèvres s'ouvrent à nouveau et sa détresse se fait un instant plus grande. Mon cœur loupe un battement et mes yeux se retrouvent finalement sur cette main fragile qu'elle a posé sur moi. Ses paroles me touchent, comme un poignard en plein cœur. Elle a peur, réellement peur. Peur au point que tout se lit sur son visage, sur son corps, et même sur sa main. Et finalement je prends une inspiration, grande mais douce. Doucement, ma main vient se poser sur la sienne. Elle est encore fragile de ma transformation récente mais pourtant elle se veut rassurante. Elle serre doucement sa main, très légèrement, presque imperceptible. Et je la regarde à nouveau, elle.

Peut-être que je ne suis pas encore capable de faire face à la réalité, me dire que celui dont elle parle est bien Joshua. Peut-être que je peux encore me dire un instant que je me suis trompé, qu'il s'agit de quelqu'un d'autre. Mais je ne peux pas, surtout pas la laisser comme ça. Alors je lui souris timidement et ouvre la bouche d'un ton doux mais sincère. « Vous n'êtes pas seule. Je ne vous laisserai pas seule, et il est parti. »

Et je tourne les yeux autour de nous, scrute les alentours pour être sûr qu'il n'y a plus de trace de Joshua. Je déglutis de me rendre compte que je ne cherche pas quelqu'un de menaçant, mais bien lui. Je me maudis de ne quasiment plus avoir de doute sur qui il est alors qu'elle n'est qu'une inconnue. Oui, mais une inconnue blessée. Une inconnue qui me rappelle ma détresse et ma fragilité, et que je me refuse à abandonner. Alors que mon regard se reporte finalement sur elle, je me frotte les cheveux de ma main libre pour me redonner un peu consistance, je finis par enchaîner. « Je... je suis désolé que quelqu'un vous fasse vous sentir comme ça mais maintenant je suis là et je vous promets que je ne laisserai pas vous approcher. » Une promesse ? Vraiment ? La promesse à une rencontre d'une minute contre celle d'une amitié d'une liberté ? Est-ce que j'étais réellement capable de tenir ce que je lui disais ? Est-ce que je pourrais vraiment la protéger si Joshua revenait ?

C'est avec un étonnement certain et le cœur légèrement brisé que je savais que oui. Je voyais dans ses yeux une vérité qui ne pouvait pas m'échapper, une injustice que je ne pouvais pas pardonner. Alors je reprenais, et choisissais de lui parler franchement. « Je m'appelle Axl... et on ne se connait pas non. » Je me pince les lèvres et me frotte nerveusement le nez tout en tournant les yeux à la recherche de réponses préfabriquées avant de continuer. « Je... je ne sais pas comment vous dire ça mais... je crois connaître l'homme qui vous a fait peur... Je... je ne suis pas sûr ! » ou plutôt je ne veux pas l'être. « Mais je le cherchais du regard, afin de savoir si c'était bien lui... » savoir si je pourrais me faire pardonner d'être un jour parti. « Et puis je vous ai vu et j'ai compris que quelque chose n'allait pas. » Je me mords la lèvre et plonge finalement mes iris dans les siens tout en laissant ma main sur la sienne. « Je ne sais pas si je connais cet homme, mais vu votre état, je préfère me dire que non. Et dans tous les cas, ça m'importe peu. Ce qui m'importe c'est que personne ne devrait pouvoir mettre quelqu'un dans votre état par sa simple présence. »

Mes yeux s'emplissent lentement de larmes, floutant ma vision sans pour autant couler et alors que je prends mon souffle pour sortir correctement des mots sans m'effondrer, je me décide à continuer. Refoulant mes souvenirs et mes propres angoisses, refoulant mes peurs et mes démons. Refoulant ma haine et mon amour, tout ce qui me rend faible, tout ce qui me rend rien. « Je ne sais pas qui je suis, mais je peux vous assurer que je ne vous veux aucun mal... » mon visage se tend en un sourire discret, un peu malheureux mais bien là et je reprends en tournant les yeux vers les rues adjacentes pour finalement lui demander.

« Vous voulez aller où ? Est-ce qu'un endroit vous ferez vous sentir en sécurité pour le moment ? » Ma main se détache finalement de la sienne pour la lui tendre réellement. Simplement. Qu'elle se raccroche à moi, mais qu'elle sache que je suis réellement là. Qu'elle peut au moins avoir confiance pour ça. De mon regard bleu, j'essaie au mieux d'être transparent. Ne pas laisser une once de faux-semblant entre nous. Que ce soit Josh ou un sombre inconnu, peu importe. Quel que soit cet homme il blessait quelqu'un qui ne le méritait pas. Vixen me dirait de me méfier aux gens à gueule d'ange mais si elle la voyait. Elle se verrait aussi un peu, et quand je vois quelqu'un d'aussi doux que ma sœur, la plus belle lumière du monde, alors je ne peux que foncer tête baissée. Et la main tendue, les yeux dans les siens, je m'entends dire sans même l'avoir réfléchi.

« Je ne vous dirai pas de ne pas avoir peur, simplement... je suis là maintenant et je ne partirai pas tant que vous ne vous sentirez pas en sécurité, d'accord ? » Mes sourcils se haussent et mon sourire se dessine finalement un peu plus alors que la douleur de la métamorphose a quasiment disparu et que mon cœur se réchauffe un peu. Je n'ai peut-être pas retrouvé ma liberté, mais je suis quand même sorti de ma cage dorée. Et si pour une fois, c'est moi qui ai pu sauver un oisillon blessé, alors je ne suis pas prêt de le laisser de côté.

_________________
why do i keep coming back to you ?
Don't wanna be with nobody, just wanna make it with you. Caught up in all of my feelings, baby, why don't you feel like I do? And I wonder what you're thinking right now, no, I never can tell, and I wonder why we're doing this now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t4126-adrian-i-m-going
 

Fire and Rain ▬ Sigrid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Résolu] Prise IEEE Fire Wire
» Fire Emblem Online
» [Présentation] de King Fire
» Fire Team
» Un kit Fire Emblem

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-