AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Broken ~ Séraphina & Andrew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Broken ~ Séraphina & Andrew   Lun 4 Avr - 23:24

So I'll wait for you, love and I'll burn. Will I ever see your sweet return


Looking out the door I see the rain fall upon the funeral
mourners
Parading in a wake of sad relations as their shoes fill up
with water
And maybe I'm too young
To keep good love from going wrong
But tonight you're on my mind so you'll never know

20 février 2010. Il neige sur la grande métropole qu'est New-York en cette fin de soirée. Les gens admirent les flocons par leurs fenêtres, les enfants courent dans la neige qui a à peine le temps de se poser et fini en bonhommes de neige ou en bataille rangée. Cette soirée là fut une soirée spéciale pour Andrew, elle était celle de sa rencontre avec Elle. Le jeune homme d'alors vingt-sept ans venait d'intégrer une des plus grandes banques de New-York. Il vivait dans un petit appartement peu décoré mais on voyait que les meubles qui s'y trouvaient étaient de qualité. Il était évident qu'il manquait une touche féminine autant dans son appartement que dans la vie de ce jeune homme à la vie bien rangée, sans doute trop. Pas très causant, il n'aimait pas se mettre en avant ni lancer des débats. Lisse. Ainsi était-il sans doute vu de la plupart de ses amis et au fond, il l'était. Toujours nickel, toujours soigné, jamais un mot au-dessus de l'autre, quelqu'un en apparence sans grand intérêt. Pourtant, il ne manquait pas d'intelligence, pour preuve ses diplômes et une assez bonne place mais il avait toujours été...Dans la retenue et l'apparence, résultantes de l'éducation faites par ses parents dans un cadre bourgeois.  

Il y avait une soirée, chez des amis de ses parents ce jour-là et parmi les invités, la famille Wilson. Il ne manqua pas de remarquer cette magnifique jeune femme aux cheveux d'or et au regard azuré. Assez réservé, Andrew n'alla pas vers elle au premier abord. Ils furent présentés par leurs hôtes et c'est ainsi que la conversation s'engagea. Et depuis cette soirée, rares furent les fois où ces deux là étaient séparés.  

Bientôt, ils emménagèrent ensemble, faisant des projets d'avenir, de mariage, de bébés. Au fil du temps, elle lui présenta sa famille et il découvrit sa jumelle, Séraphina. Aussi belle que Perséphone...Mais ce fut bien le seul point commun qu'elles avaient. Il se sentait mal à l'aise avec elle sans vraiment savoir pourquoi. Il lui arrivait parfois d'être piquante mais tout coulait sur lui, en apparence du moins. Il s'en moquait un peu d'un sens, ce n'était pas elle qu'il épousait et ils ne se voyaient pas si souvent...Du moins, c'est-ce qu'il croyait à ce moment-là.

13 juin 2016. En six ans, bien des choses ont changé. Les sorciers ont été libérés sur terre, c'est le chaos, un nouveau gouvernement tâche de faire régner l'ordre par des méthodes barbares. Les nazis de 45 avaient presque l'air d'anges à côté de ce nouveau régime. Andrew reste à distance de tout ça, il n'approuve pas mais ne dit rien. Il préserve les apparences et ne donne aucune opinion. S'il n'approuve rien de tout cela, il continue néanmoins sa vie comme si de rien n'était ou presque. Quelques mois plus tôt, il a demandé Perséphone en mariage et elle l'a accepté. Les préparatifs allaient bon train, tout devait aller pour le mieux et le jour du mariage arrivait à grand pas. Ils avaient choisi le 13 juin, il devrait faire bon, il avait choisi un endroit protégé où ils pourraient s'unir en toute sérénité, du moins...C'était ce qu'il croyait. Il l'attend près de l'autel, elle arrive, plus belle que jamais. Il est émerveillé par la vision qu'il a devant lui. Tout se déroule normalement, la cérémonie est belle, la fête qui doit suivre se veut agréable et sympathique...Mais cela, c'était sans compter sur un événement tragique...

La journée qui s'annonçait radieuse fut bientôt assombrie par un événement tragique. On découvrit le corps sans vie de la jumelle de Perséphone. Si Andrew la connaissait peu et ne l'appréciait pas beaucoup, cette tragédie l'avait cependant touché, principalement parce que ça touchait celle qu'il aimait. Le temps passa, Perséphone ne semblait pas réellement vouloir s'étendre sur ce qu'il s'était passé. Il tâchait d'être là pour elle, de la soutenir, mais cet événement, pensait-il, avait changé les choses entre eux. Au fil du temps, leur relation se détériora. Il ne savait plus quoi faire pour sauver son couple. Plus le temps passait, plus Perséphone semblait avoir des points communs avec sa jumelle et pour cause...



Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Broken ~ Séraphina & Andrew   Jeu 7 Avr - 12:57

Nous finissons toujours par avoir le visage de nos vérités

Andrew & Seraphina

Revenons en arrière. Des années en arrière. Quittons la Nouvelle-Orléans pour retrouver la Grosse Pomme. New-York grouillait encore de monde en ce temps là. Seraphina se faisait encore appeler Perséphone et elle était toujours mariée avec Andrew. Leur union battait pourtant de l’aile depuis plusieurs mois déjà. Malgré les efforts de la jeune femme, jamais elle ne serait à la hauteur de sa défunte sœur. Et elle l’avait bien compris pourtant elle restait mariée à cet homme. Si voler le mari de sa sœur était un coup vicieux, Seraphina ne savait plus pourquoi elle restait avec lui. Peut-être parce que c’était la seule façon pour elle de se sentir aimée ? Bien qu’elle ne l’avouerait jamais, la vérité résidait bien là. Dans son besoin cruel d’amour. Elle savait qu’un jour la vérité finirait par éclater. Pourtant elle restait au lieu de fuir. Elle poussait les limites à l’extrême. Et puis pourquoi partir ?

Andrew et elle vivaient dans un appartement somptueux. La jeune femme ne manquait de rien. Un beau quartier, un compte bancaire bien garni, un homme qui lui donnait l’illusion d’être importante. Pourtant au fil du temps Seraphina avait fini par souffrir. Elle savait qu’Andrew n’était pas amoureux d’elle mais de sa sœur. Tout ce qui lui manquait à cette époque était le petit truc en plus qui faisait que tout le monde avait toujours remarqué Perséphone et pas elle. Ce petit manque qui l’avait rendu comme ça. Vénéneuse et ce bien avant qu’elle ne devienne une daybreaker. A défaut d’avoir autre chose la dernière fille Wilson continuait de jouer le jeu. C’était à peine si elle ne commençait pas à croire à son mensonge. Mais la réalité allait bientôt la rattraper…

Le jour où tout a basculé.

Ce soir là Seraphina était rentrée plus tard que d’habitude. Une surcharge de travail l’avait forcée à rester au bureau plus longtemps qu’elle ne l’aurait voulu. L’architecte avait tout de même réussi à s’éclipser en prétextant une urgence familiale. Elle était exténuée et rêvait de pouvoir se détendre. Une fois arrivée au domicile conjugal Seraphina avait préparé à manger. Seraphina détestait cuisiner, mais elle savait que Perséphone, elle, adorait ça. Alors elle avait appris pour parfaire l’illusion.  Malheureusement ce soir là, Andrew tardait à rentrer. La jeune femme avait mangé seule devant les informations. Elle s’était ensuite allongée sur le canapé et avait fini par s’assoupir une demi-heure. Il était presque dix heures et Andrew n’était toujours pas rentré. Anxieuse Seraphina était allée chercher son ordinateur portable afin de s’occuper. Elle avait des plans à terminer.

Après de longues minutes de concentration, la jeune femme entendit enfin la porte d’entrée s’ouvrir. Un léger sourire courba ses lèvres. Elle espérait que ce soir là Andrew et elle ne se disputeraient pas. Mais lorsqu’elle releva la tête vers celui qui était son mari, elle comprit que quelque chose n’allait pas. Est-ce que ce qu’elle redoutait le plus était arrivé ? Est-ce qu’Andrew avait appris la vérité ? Pour la première fois depuis des années, la jeune femme était terrorisée. Bien sûr elle ne montra rien et continua de sourire. La daybreaker d’aujourd’hui n’aurait jamais attendu pour laisser éclater son mécontentement et son impatience, mais l’humaine qu’elle était à cette époque était apeurée et mal-à-l’aise. « Chéri ça va ? Je commençais à m’inquièter… » avoua-t-elle en se relevant pour venir dans sa direction.

Son visage restait lisse et impassible pourtant elle sentait ses doigts devenir moites. L’angoisse lui retournait l’estomac. Seraphina avait longtemps été persuadée que jamais ô grand jamais personne ne découvrirait la vérité. Son père avait été accusé du meurtre et pourrissait derrière les barreaux… Leur ADN identique ne pouvaient les séparer et pourtant… Elle savait que le risque n’était pas nul. Certes Seraphina avait tué Perséphone, mais elle ne l’avait pas fait exprès. Certes elle avait pris sa place et avait mis en place ce stratagème morbide mais jamais elle n’avait voulu cela. Jamais elle n’avait voulu sérieusement la mort de sa jumelle. Ce fut sa rancœur qui la poussa à mentir et son mensonge était bien trop gros pour qu’elle puisse faire machine arrière alors la jeune femme s’était pleinement plongée dedans et avait accepté l’être horrible qu’elle était. Mais elle savait que si un jour Andrew apprenait la vérité rien ne pourrait arrêter sa haine et sa tristesse. Seraphina releva ses yeux océans vers l’homme en face d’elle. Elle attendait la sentence.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Broken ~ Séraphina & Andrew   Jeu 7 Avr - 19:58

So I'll wait for you, love and I'll burn. Will I ever see your sweet return


Looking out the door I see the rain fall upon the funeral
mourners
Parading in a wake of sad relations as their shoes fill up
with water
And maybe I'm too young
To keep good love from going wrong
But tonight you're on my mind so you'll never know

Les jours et les semaines passent. Ce mariage aurait du être parfait mais il avait été entaché par un crime abominable. Comment quelqu'un pouvait tuer sa propre fille ? La seule chose qui le rassurait était qu'il avait été condamné pour cela et qu'ainsi, sa femme ne risquait rien mais cet événement avait tout changé dans sa relation avec Perséphone, du moins, c'est ce qu'il pensait.

Il comprenait aisément que cela l'avait profondément touchée et que ça la suivrait toute sa vie et il espérait pouvoir l'apaiser en essayant de lui donner une vie normale et confortable. Plus prévenant que jamais, il avait tenté de faire en sorte qu'elle soit bien mais plus le temps passait, plus les choses commencèrent à déraper. Elle avait des réactions parfois surprenantes, il voyait bien qu'elle tâchait de se reprendre, de se contenir, mais il y avait quelque chose et il avait beaucoup de mal à cerner ce qu'il pouvait se passer dans son esprit. Leur relation se détériora peu à peu, eux qui ne se disputaient jamais n'arrêtaient plus, par certains aspects, elle était celle qu'il aimait, par d'autres, il ne la reconnaissait plus.

Plus ça allait, pire c'était. Au point qu'il s'était mis à douter sur leur union et à penser au divorce, furtivement. Il s'était pourtant obstiné, voulant sauver son mariage et espérant retrouver celle qu'il aimait, en vain. Un soir, le demi-frère de Perséphone lui avait demandé à le voir après le travail. Il s'étaient rejoints dans un petit bar tranquille et avaient commencé à discuter. Cela dura des heures. Andrew refusait de croire ce qu'il lui disait, ce n'était pas possible. Il n'avait pas pu vivre avec une femme pendant des mois sans se rendre compte que ce n'était pas la sienne ! Lawrence lui posa des questions, lui demandait s'il n'avait pas remarqué certaines différences sur plusieurs points. Bien sûr qu'il avait vu tout cela, mais il avait mis ce changement de comportement sur le tragique événement qui avait coûté la vie à sa jumelle...

En écoutant Lawrence, en décortiquant les "détails" qui l'avaient fait tiquer, le doute s'était de plus en plus insinué en lui. Comment avait-il ainsi pu avoir une vie de couple avec Séraphina et pourquoi aurait-elle fait cela ? Il ne comprenait pas ce qui aurait pu la pousser à ça d'autant qu'ils ne s'appréciaient pas beaucoup. Il était rentré tardivement ce soir là, la conversation avec Lawrence fut longue. Lorsqu'il rentra, il était assez blême, mais à part cela, il était calme. Perséphone, ou Séraphina car en cet instant il ne savait plus, vint l'accueillir. « Chéri ça va ? Je commençais à m’inquièter… »

Il la regarde, la détaille même, se demandant s'il la connait, si Lawrence s'est trompé, si c'est lui qui n'a rien vu. Il était très mal à l'aise face à cette situation. Et si c'était vrai ? Il s'approcha d'elle et passa sa main sur sa joue, guettant une réaction, quelque chose qui puisse lui faire comprendre concrètement où était la vérité.

Vraiment ?

Il prit une inspiration un peu plus profonde et soupira doucement avant de reprendre la parole.

N'aurais-tu rien à me dire ?

Dans le doute, il ne voulait pas brusquer les choses d'autant qu'il espérait sincèrement que Lawrence se soit trompé ou lui ait menti. Et si c'était vrai, il tâcherait de rester calme, de ne pas se laisser emporter. Il essaierait. Il se mit à prier intérieurement pour que tout cela soit faux...Mais si c'était vrai, il aurait bien des questions à lui poser.
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Broken ~ Séraphina & Andrew   Lun 11 Avr - 12:00

Cover your eyes, the devil's inside.

Andrew & Seraphina

Il n’avait pas fallut grand-chose à Seraphina pour voir qu’Andrew n’était pas le même. Ces derniers mois, elle avait appris à reconnaître certains signes. Elle continuait de le dévisager histoire de pouvoir anticiper le moindre signe de colère. Pourtant celui qui était aujourd’hui son mari paraissait calme. La jeune femme s’efforça de sourire au geste de tendresse de son époux. Malgré ses efforts son visage transpirait l’anxiété. Ses muscles étaient contractés, elle n’était décidément pas sereine. Pendue aux lèvres d’Andrew, Seraphina reteint son souffle. Vraiment ? mh, ça ne sentait pas bon. N’aurais-tu rien à me dire. Vraiment pas bon. Est-ce qu’il sait ? se demanda Seraphina qui hésitait déjà entre détaler ou continuer à s’enfoncer dans son mensonge. Légèrement déstabilisée, la jumelle vénéneuse se força à prendre un air détaché. Ses sourcils se froncèrent légèrement.

« Pas que je sache non… Rien de particulier. T’es sûr que ça va ? » demanda-t-elle l’air faussement concerné.

Après tout il était inutile de s’affoler. Ces deux là se disputaient pour un rien. Seraphina était loin d’être idiote et naïve, elle avait bien senti qu’Andrew commençait à se poser des questions. Elle savait qu’il n’était plus l’homme fou amoureux. Elle savait que s’ils continuaient comme ça, Andrew finirait par partir. Elle comptait néanmoins sur l’amour qu’il portait à Perséphone pour le faire rester. Mais ce soir là, la peur lui dévorait les entrailles. Bien sûr qu’elle ne laissait rien paraitre –ou elle essayait du moins- mais elle sentait ses doigts devenir moites et sa respiration s’accélérer. Il fallait qu’elle détourne l’attention alors elle glissa sa main contre le poignet droit de son mari.

« Je t’ai fait à manger. Viens tu dois avoir faim. A moins que tu aies mangé ailleurs. Tu as été retenu au travail ? » demanda-t-elle avec un ton doux qui débordait tout de même d’amertume.

Si Perséphone aurait eu totale confiance en Andrew, Seraphina n’était pas comme ça. Elle n’aimait pas Andrew mais le seul fait qu’il puisse la délaisser pour quelqu’un d’autre l’agaçait. Son manque cruel d’amour faisait que ce genre de détail la mettait hors d’elle. Elle aurait volontiers crier sa rancœur envers ce mari qui rentrait tard mais pas ce soir. La jeune femme tentait de masquer les apparences. Seraphina rassembla tous les points communs qu’elle avait avec sa sœur pour devenir sa copie conforme. Mais le naturel revenait au galop. Et elle pouvait bien être sa jumelle, les différences étaient non négligeables. Tentant plus ou moins bien de détourner la conversation, la jeune femme emmena Andrew vers la cuisine américaine qui donnait sur un salon immense. Lâchant sa main, Seraphina s’affaira à sortir une assiette et le nécessaire pour que son mari puisse dîner.

Elle était dos à Andrew. Seraphina en profita pour fermer les yeux l’espace d’un instant histoire de se détendre. Elle tarda à se retourner, comme si elle avait peur d’affronter le regard de son époux. Elle savait qu’Andrew était loin d’être bête et que, malgré toute l’énergie qu’elle mettait à changer de sujet, il reviendrait tôt ou tard sur ce qu’il avait à lui reprocher. D’un côté Seraphina aurait voulu repousser ce moment le plus loin possible et d’un autre, son humanité ne supportait pas une telle bombe à retardement. Elle aurait voulu qu’il lui dise tout de suite sans faire durer ce suspens glauque qui lui attaquait le ventre. De l’extérieur la jeune femme pouvait avoir l’air d’un monstre, et ses agissements justifiaient ce jugement. Pourtant à cette époque là, Seraphina restait rongée par une culpabilité certaine qu’elle ne s’avouait pas. Sa transformation en daybreaker dans un futur proche aurait raison de cette dernière part d’humanité. De cette part qui la poussa ce soir là à faire tomber une assiette au sol. Énième diversion ou maladresse dû à l’angoisse. La jeune femme ne savait plus trop. « Quelle maladroite ! » s’exclama-t-elle en s’accroupissant déjà pour ramasser les morceaux de porcelaine qui jonchaient le sol. La maladresse ne faisait pas vraiment partie des traits de caractère des Wilson-Collins mais ce soir là, il semblait qu’elle s’était invitée à leur table, juste à côté de l’angoisse et de l’anxiété.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Broken ~ Séraphina & Andrew   Lun 11 Avr - 22:42

So I'll wait for you, love and I'll burn. Will I ever see your sweet return


Looking out the door I see the rain fall upon the funeral
mourners
Parading in a wake of sad relations as their shoes fill up
with water
And maybe I'm too young
To keep good love from going wrong
But tonight you're on my mind so you'll never know

Il aurait aimé se confier à elle comme il le faisait depuis des années, mais ces derniers mois, c'était devenu plus difficile, ils s'engueulaient pour tout et rien, des broutilles parfois, souvent même mais il ne savait pas dire pourquoi, on aurait dit que l'un et l'autre, au fond, ne se supportaient pas. Comment avaient-ils pu en arriver alors que quelques mois auparavant ils filaient le parfait amour et que leur relation allait exceptionnellement bien ? Des détails, ajoutés bout à bout avaient eu raison de ce qu'ils étaient...ou l'illusion de ce qu'ils étaient. Jamais Andrew n'aurait imaginé ça mais après sa discussion avec Lawrence, les détails lui semblaient logiques, presque évidents mais s'il refusait toujours d'y croire. Alors, arrivé chez lui, il lui tendit une perche pour voir sa réaction. Mais rien, rien qui la trahisse réellement en tous cas, peut-être juste l'interrogation, la surprise...

Elle s'éloigna pour retourner en cuisine comme si de rien n'était, posant des questions sur les raisons pour lesquelles il rentrait si tard. Il n'avait pas répondu tout de suite, trop occupé à réfléchir, à l'observer, à se demander comment ça pourrait être possible. Le doute, l'incertitude étaient les pires choses qu'il pouvait ressentir en cet instant. Lorsqu'il entendit une assiette se briser au sol, il s'approcha d'elle et, s'accroupissant, l'aida à ramasser les morceaux.

Ne t'embêtes pas avec le dîner, je n'ai pas très faim...J'ai grignoté autour d'un verre avec Lawrence. On a beaucoup parlé.

Il planta son regard dans le sien, cherchant une réaction quelconque. Il en était venu à scruter le moindre de ses gestes, la moindre de ses expressions ce qui le poussait à ressentir de la culpabilité. Il s'en voulait de penser qu'elle pouvait lui mentir, d'avoir laissé Lawrence insinuer le doute dans son esprit, mais la vérité, lorsqu'elle serait confirmée, sera le pire de tout. A ce moment-là, il n'aura plus ni doute ni culpabilité, même s'il s'en voudra de n'avoir rien remarqué avant qu'on ne lui souffle cette possibilité.

Il se releva et alla jeter les bris de porcelaine dans la poubelle avant de se tourner vers Elle. Le fait qu'il ait évoqué son frère avait déjà du lui faire se poser des questions, mais il était temps d'avoir la certitude sur ce qu'il se passait et qui elle était en réalité.

Il m'a parlé d'une chose troublante. Il pense que votre père n'est pas responsable de la mort de ta jumelle...Entre autres choses...

Il restait calme, mais il était fébrile, il avait peur de sa réponse, de sa réaction, de ce que ça engendrerait. Les choses risquaient grandement de changer et il pourrait dire adieu à sa petite vie bien rangée, mais outre cela, il risquait de perdre Perséphone...A moins qu'il ne l'ait déjà perdue, il ne savait plus vraiment où il en était par rapport à ça et quoi en penser. A écouter Lawrence, il avait perdu sa femme le jour même de son mariage pour ne la remplacer que par une copie physique mais dont l'âme et le coeur n'avaient rien de similaire avec celle qu'il aimait. Alors oui, il était terrifié à l'idée d'avoir une confirmation et de la suite à donner en pareil cas...
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Broken ~ Séraphina & Andrew   Jeu 14 Avr - 10:58

Cover your eyes, the devil's inside.

Andrew & Seraphina

Forcément il fallait que Julian soit derrière cette histoire. Alors qu’il l’aidait à ramasser les débris de porcelaine, Andrew commença finalement à vider son sac. Il était donc parti manger avec Julian. Seraphina bouillonnait, il lui était presque impossible de masquer sa colère. Son frère elle le détestait. Ils n’avaient jamais rien eu en commun si ce n’est l’appartement qu’ils avaient autrefois partagé lorsque leur mère était venue remplacer la leur. Un parasite selon Seraphina qui n’avait jamais supporté d’être la dernière roue du carrosse. Bien qu’elle n’ait eu que 8 ans lorsque Julian a débarqué, elle se souvenait parfaitement qu’il avait volé l’attention de son père. Attention déjà grandement attirée par Perséphone ce qui faisait de Seraphina le vilain petit canard. Depuis sa plus tendre enfance donc elle vouait une haine sans pareil à ce frère non-désiré. Apprendre qu’il avait parlé à Andrew ne la rassurait guère. Pourtant la piquante jeune femme gardait son sang-froid et soutint le regard de son mari.

« Ah oui tiens donc. Vous me faites des cachotteries les garçons ? » dit-elle sur un ton faussement amusé.

Oui car Seraphina n’avait sûrement pas envie de rire à ce moment là. Non ce qu’elle aurait aimé elle c’est de pouvoir aller crever les yeux de son aîné avec ses ongles. Ou peut-être encore lui coudre les lèvres histoire qu’il tienne sa langue. Dans une grande inspiration, Seraphina tenta de se calmer. Après tout Julian était le beau frère d’Andrew et en théorie il était normal qu’ils s’entendent bien. Mais la suite confirma à la jeune femme qu’elle avait raison de s’inquiéter. Une décharge électrique la traversa. Immobile Seraphina continuait de regarder Andrew, pour l’instant l’homme restait calme.

« Première nouvelle ! Pourtant je suis persuadée que c’est lui. Tout le monde savait qu’il me préférait à elle. Il s’est sans doute dit que Seraphina ne manquerait à personne, il n’a pas pensé à moi… Qu’est-ce que Julian a dit d’autre ? Et puis pourquoi vous parlez de ça… Tu sais bien que je déteste y repenser. »

Soudain la jeune femme parut triste. Son regard se tourna vers le sol. Si elle voulait mettre ça sur le coup de l’émotion c’était histoire de susciter la culpabilité chez son mari. Car en vrai, Seraphina ne pouvait simplement plus soutenir le regard qu’Andrew lui lançait. Ce regard plein de doutes. Ses yeux avaient changé. Comme si elle était soudainement devenue qu’une vulgaire inconnue pour lui. Seraphina se concentra et bientôt ses iris bleus furent bordés de larmes. Plus le temps était passé moins elle s’était préparée à ce genre de déclaration. Elle avait beau s’être répété qu’elle nierait en bloc, jamais elle n’avait vraiment pensé que son père puisse un jour sortir de derrière les barreaux. Elle avait visiblement négligé un élément de taille : Julian. Son demi-frère sur qui elle pouvait toujours compter pour lui mettre des bâtons dans les roues. Il était temps pour Seraphina de sortir le grand jeu et de montrer ses derniers talents d’actrice. « Tu sais que je déteste qu’on parle de ma sœur. Qu’est-ce qui te pousse à le faire ce soir ? Tu veux me faire souffrir Andrew ? » demanda-t-elle sur un ton larmoyant. D’ailleurs ses joues étaient désormais sillonnées par quelques larmes de crocodile. Il fallait qu’elle soit convaincante, qu’elle tire sur la corde de la sensibilité. Elle savait qu’Andrew serait déstabilisé en la voyant dans un état pareil. Mais elle savait aussi qu’elle prenait des risques. Sûrement que Perséphone serait passé à autre chose ou peut-être même qu’elle en aurait ris. Elle qui riait tout le temps pour un rien. Pour l’instant Seraphina était en pleine représentation et elle espérait du fond de ce qu’il restait de son cœur que ça marche. Autrement elle n’aurait d’autre choix que de détaler en crachant son venin. Pourtant aujourd'hui Seraphina ne voulait pas fuir, pas cette fois.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Broken ~ Séraphina & Andrew   Dim 24 Avr - 21:56

So I'll wait for you, love and I'll burn. Will I ever see your sweet return


Looking out the door I see the rain fall upon the funeral
mourners
Parading in a wake of sad relations as their shoes fill up
with water
And maybe I'm too young
To keep good love from going wrong
But tonight you're on my mind so you'll never know

Il ne savait plus quoi penser, il était perdu, empli de doutes. De ce fait, il avait préféré y aller en douceur et ne pas partir dans une attaque frontale car rien ne lui garantissait à 100% que la femme qu'il avait épousée n'était finalement pas celle qu'il désirait. Mais Julian avait évoqué bien des points qui l'avaient troublé et en y réfléchissant, en repensant à ces derniers mois, marié avec elle...Les choses lui paraissaient différentes d'avant. Il avait mis tout cela sur le compte du choc, de la tristesse, de la perte de sa jumelle et il l'avait soutenue comme il avait pu. Il avait répondu par un léger sourire à sa question sur les cachotteries. Effectivement, vu la conversation qu'ils ont eue, Julian avait préféré se faire discret et lui avait demandé de ne pas parler de leur entrevue avant qu'elle ne soit faite.

Il ne savait plus quoi penser quand elle commença à lui répondre et lui demander de quoi ils avaient parlé, les choses se compliquèrent davantage lorsqu'elle lui dit que parler de sa sœur lui faisait mal et qu'elle se mit à pleurer. Sa première réaction, naturellement, fut celle de s'approcher d'elle dans le but de la prendre dans ses bras, s'excuser de l'avoir blessée, s'en vouloir de la faire pleurer...Mais ce doute persistait et...Si c'était vrai ? Pendant tout le chemin entre le bar et l'appartement il n'avait fait que cogiter, essayant de remettre les choses en ordre dans son esprit. Au début de leur entretien, il avait plutôt envoyé paître Julian, refusant de croire ce qu'il lui disait, mais...Perséphone aurait-elle réagit ainsi ? N'était-ce pas cette perte brutale qui l'avait rendue ainsi ? Comment en avoir la certitude ? A sa dernière question, il ne put que murmurer un Non. Bien sûr que non, il ne voulait pas la faire souffrir, qui qu'elle soit. Mais si les soupçons de Julian étaient fondés, s'il avait sous les yeux Séraphina et que c'était elle qui avait tué Perséphone...Sans doute que là, il voudrait lui faire mal. Ses pensées semblaient se bousculer, son cerveau tournait à deux cent à l'heure. Il était arrivé là avec l'idée de la mettre au pied du mur, de la faire parler, savoir...Avoir le cœur net. Mais à présent qu'elle était face à lui, si fragile, il était déstabilisé.

Je...Je suis désolé...

Il s'était relevé, tout cela lui avait donné des vertiges, il passa sa main dans ses cheveux, ne sachant plus vraiment où il en était. Il reposa son regard sur elle, s'appuyant sur le rebord de la table comme une aide pour reprendre à la fois pieds et ses esprits. Il prit une profonde inspiration, la question de savoir qui elle était réellement lui brûlait les lèvres.

Il m'en a parlé parce que...

Il s'interrompt, peu sûr de lui. Clairement, il a peur. Peur de lui dire ça alors que c'est faux. Peur de dire ça...Alors que c'est vrai et les conséquences qui en découleraient. Ne devrait-il pas continuer comme si de rien n'était ? Vivre sa vie, avec elle, qu'importe qui elle est ? Leur couple battait déjà de l'aile...Peut-être parce que tout cela, finalement, n'était que du faux-semblant. Hésitant, il reprend sa phrase avec difficultés.

Il m'a dit que...Tu n'étais pas celle que tu prétendais être et...Ces derniers temps, il faut avouer que les choses ont beaucoup changé entre nous...

C'était dit. Il craignait réellement la réaction. Il l'avait tourné ainsi pour voir sa réaction et comment elle répondrait à ça. Perséphone aurait surement était surprise avant d'éclater de rire et de lui demander où son demi-frère avait pu aller chercher tout ça avant de tenter de réfléchir à comment se passent les choses, comment remédier aux problèmes...En tous cas, c'était ainsi qu'il se l'imaginait...Mais dans la réalité, comment réagirait-elle ?
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Broken ~ Séraphina & Andrew   Jeu 28 Avr - 13:23

Cover your eyes, the devil's inside

Andrew & Seraphina

La situation devenait critique. Seraphina était consciente que son pouvoir de persuasion serait déterminant pour son avenir. Elle n’était pas prête à renoncer à sa vie. A son petit confort, à cet appartement. Certes les relations qu’elle entretenait avec Andrew étaient houleuses et loin d’être idylliques. Mais ce mari n’était qu’un détail. Seraphina avait atteint son but, elle vivait la vie dont sa sœur avait toujours rêvé à sa place. Les yeux humides et rivés sur Andrew, la jeune femme détaillait la moindre de ses réactions. Le pauvre semblait totalement perdu, hésitant. En même temps il misait gros. Seraphina attendait avant de réellement s’inquiéter. Andrew s’excusa, c’était déjà ça. Mais Seraphina en attendait plus de sa part, elle attendait une réponse à ses questions. Elle regardait son mari avec avidité. Il s’appuya sur la table et recommença enfin à parler. La blonde était suspendue à ses lèvres. Et finalement il avoua. C’était donc ça. La jumelle maléfique était démasquée. Son petit manège venait d’être révélé au grand jour. Comment Julian avait-il fait pour découvrir la vérité ? Etait-il allé rendre visite à leur père derrière les barreaux ? La jeune femme le maudissait intérieurement. Elle sentait la colère lui brûler la gorge. Pour l’instant elle ne disait rien car du feu serait sûrement sorti d’entre ses lèvres. Ses pensées se bousculèrent dans sa tête à tel point que la blonde resta silencieuse durant d’interminables secondes. Elle cherchait les mots justes, les mots qui pourraient la sortir de cette impasse mais y en avait-il ? Elle détestait son frère de tout son être, la haine se lisait presque sur les traits de son visage d’habitude si angélique. Ne pouvait-il pas disparaître ? Elle aurait dû l’éliminer lui aussi.

« Et tu vas croire à cette histoire ridicule ? elle rit jaune décidément Julian a toujours eu une imagination débordante mais là… »

Seraphina riait nerveusement. Ses larmes avaient disparu aussi vite qu’elles étaient apparues. Elle s’approcha légèrement d’Andrew puis croisa ses bras contre sa poitrine. Elle le cherchait du regard. N’importe qui aurait crié au scandale. Même Perséphone. Mais peut-être qu’elle l’aurait pris autrement. Peut-être que contrairement à sa jumelle, elle en aurait rit de bon cœur et n’aurait pas pris ça au sérieux. Mais pour la plus vénéneuse des deux sœurs, il était impossible de ne pas laisser voir son inquiètude et sa colère. C’était toute sa vie qui était en jeu. Et quelle serait la réaction d’Andrew s’il en venait à croire les propos de Julian. La jeune femme paniquait, elle était à deux doigts de perdre le contrôle. A deux doigts de partir faire ses valises et de ne plus jamais revenir.

« Oui les choses ont beaucoup changé, mais tu sais, la mort de ma sœur m’a beaucoup chamboulée… » se défendit-elle en faisant un effort surhumain pour paraître sincère.

Ses pensées n’allaient pas vers Perséphone mais vers elle. Elle avait peur pour elle. Seraphina savait que si Andrew se mettait trop à douter, il finirait pas apprendre la vérité. Il suffisait qu’il la questionne sur un évènement passé en commun avec Perséphone pour qu’elle se mette à bégayer. Bien que Perséphone lui parlât vaguement de son idylle avec Andrew, Seraphina l’avait toujours écoutée d’une oreille discrète. Alors elle n’avait presque aucune idée de ce qu’ils avaient pu vivre avant le mariage… Un point qu’elle n’avait pas pris la peine d’étudier et qu’elle avait toujours évité avec soin sans éveiller les soupçons. Mais aujourd’hui la situation était différente et elle savait que cela pourrait causer sa perte. « Pourquoi tu crois mon demi-frère ? Il a toujours eu un humour douteux tu sais… Je ne vois pas pourquoi il t’a dit ça. »

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Broken ~ Séraphina & Andrew   Sam 7 Mai - 17:49

So I'll wait for you, love and I'll burn. Will I ever see your sweet return


Looking out the door I see the rain fall upon the funeral
mourners
Parading in a wake of sad relations as their shoes fill up
with water
And maybe I'm too young
To keep good love from going wrong
But tonight you're on my mind so you'll never know

Il était troublé, perturbé par tout ça...Il y avait ce que Julian lui avait dit, qui paraissait plausible et ce qu'il espérait, totalement contradictoire. L'un ne pouvait aller avec l'autre et en cet instant, son esprit s'embrouillait. La conversation avec son beau-frère avait duré plusieurs heures, il ne lui avait pas juste dit "hé, au fait, t'as pas épousé la bonne ! C'est Perséphone qui est morte et Séraphina est une folle tordue !" Même si en résumé, c'était ça. Il avait fallu pas mal de temps et ds'arguments pour que le doute s'immisce dans l'esprit d'Andrew et finalement, il était presque convaincu. La seule chose qui l'empêchait de l'être totalement était l'espoir qu'une histoire aussi sordide ne pouvait être réelle.

La réaction de "Perséphone" le perturba. Il s'attendait à un franc éclat de rire, ou à ce qu'elle lui demande en quoi elle n'était pas ce qu'elle prétendait être...Mais sa façon de lui répondre le laissait supposer qu'elle savait parfaitement de quoi il retournait car elle répondit par un simple "tu ne vas pas croire ça"....Là où d'autres auraient demandé ce qu'il y avait à croire. Il la détaillait, il la guettait, il cherchait la moindre réaction qui le mettrait sur la voie avec certitude mais comment être parfaitement certain de qui il avait face à lui ?

Ce n'était pas de l'humour, il était très sérieux, mais ce qui me surprend est que tu ne me demandes pas avec exactitude ce qu'il a pu dire. Comme si tu le savais déjà.

Au point où ils en étaient de cette discussion, au point où ils en étaient globalement dans leur couple qui ne fonctionnait plus depuis quelques mois déjà, quel autre choix avait-il que de la mettre au pied du mur ? Il n'avait rien dit, espérant que ça s'arrangerait, qu'il se faisait des idées et que la tragédie lors de leur mariage avait bousculé et changé les choses comme elle venait de l'affirmer mais...Égoïstement peut-être, il avait espéré voir revenir celle qu'il aimait et ne plus avoir l'impression de marcher sur des œufs à chaque fois que quelque chose n 'était pas parfait. Il voulait retrouver leur vie d'avant, leur complicité, la tendresse qu'ils avaient l'un pour l'autre mais depuis ce jour-là, il y avait eu un éloignement...Elle semblait s'être renfermée et après un tel événement, il ne pouvait pas lui en vouloir mais il avait l'impression qu'elle ne laissait plus personne entrer dans sa vie, dans son cœur et que lui même était à deux doigts d'en être éjecté. Tant pis. Il lui fallait en avoir le cœur net. Il attrapa son poignet fermement mais sans le serrer et la regarda.

Peux-tu me regarder dans les yeux et me jurer que je n'ai à douter de toi d'aucune façon ? Evidemment, je me pose des questions et Julian n'a fait que les conforter, les choses ont tellement changé, j'ai l'impression...Parfois je me demande pourquoi tu es restée avec moi tant les choses sont parties à vau l'eau depuis notre mariage...On ne s'était jamais autant disputés et je n'avais jamais eu la sensation que tu étais près de moi parce que c'était la seule chose à faire mais parce que tu étais heureuse de l'être...

Il commençait à se laisser un peu emporter et s'arrêta dans son élan dans le but de se ressaisir et ne pas lui hurler dessus "sans raisons". Il avait un mal être depuis quelques temps, les choses ne s'arrangeaient pas, bien au contraire, elles semblaient vouloir aller dans une pente descendante jusqu'à atteindre le point de non retour. En étaient-ils, ce soir, arrivés là ?...
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Broken ~ Séraphina & Andrew   Mar 10 Mai - 11:56

Nous finissons toujours par avoir le visage de nos vérités

Andrew & Seraphina

Plus la situation s’envenimait, plus Seraphina se sentait piéger. Elle se demandait encore pendant combien de temps elle tiendrait face à cet homme qui remettait sa parole en doute. La jeune femme se sentait poussée dans ses derniers retranchements. Comme si Andrew la coinçait dans un coin de la pièce. Seraphina lança un regard au dehors. Elle aurait voulu fuir pour ne plus avoir à faire face à l’âme-sœur de sa jumelle défunte. Surtout qu’elle s’était visiblement mise en porte-à-faux en ne posant pas les bonnes questions. La belle crevait de chaud, elle touchait nerveusement ses cheveux.  Elle ne savait plus vraiment quoi faire à ce moment là. Comment expliquer qu’elle ne s’intéresse pas plus à la discussion ? Comment est-ce que Perséphone aurait réagi ? Et puis comment est-ce que Julian avait appris la vérité ? Tant de questions qui laissaient Seraphina muette face à Andrew. D’ailleurs le jeune homme continua dans sa lancée. La jeune femme pouvait-elle réellement lui mentir en le regardant dans les yeux. Oui. Allait-elle le faire ? Elle n’en savait rien. Ses joues s’étaient mises à rosir. Elle se pinçait nerveusement les lèvres. Son regard croisa celui d’Andrew. Il semblait totalement perdu et démuni. Alors qu’elle aurait pu continuer son manège en affirmant qu’il n’avait rien à craindre, Seraphina eut un sourire malsain. Andrew souffrait, c’était évident. Mais il souffrirait encore plus en apprenant que sa bien-aimée était morte depuis belle lurette. En apprenant que sa vie si parfaite n’avait été qu’un sale mensonge et que la femme qui se trouvait devant lui aujourd’hui n’était pas celle qui aimait. Seraphina prit une grande inspiration.

« Je ne t’aime pas Andrew, et je ne t’ai jamais aimé. » dit-elle en regardant l’homme dans les yeux.

Seraphina avait fait preuve d’une sincérité étonnante. Après tout ce n’était que la pure et simple vérité. Elle se stoppa un moment pour détailler l’impression de l’homme en face d’elle. Voir la déception déformer ses traits, la surprise. Elle voulait le voir souffrir tout simplement. Comme elle avait souffert lorsqu’on l’avait laissée de côté, lorsque, en apprenant sa soit disant mort, on avait feint d’être peiné. Oh bien sûr, si le monde avait su que c’était Perséphone qui était décédée, la Terre se serait sûrement arrêtée de tourner. Mais la pauvre Seraphina elle, elle n’avait été que la copie ratée de sa sœur. Le vilain petit canard, la cinquième roue du carrosse. Aujourd’hui elle avait l’occasion rêvé de faire souffrir une dernière fois sa jumelle en brisant le cœur de son cher et tendre.

« Julian a raison Andrew, Perséphone est morte. Et tu es encore plus idiot que je ne l’aurais pensé pour ne pas l’avoir deviné avant. » cracha la jeune femme avec haine et mépris.

Echec et mat. Bien qu’elle aurait pu continuer sa mascarade durant de long mois, Seraphina avait décidé aujourd’hui d’y mettre un terme. Son manque d’amour cruel et son sentiment d’infériorité l’avait poussée à bout. Cela l’avait changée à tout jamais. Elle en perdait presque la raison. L’esprit de vengeance était tout ce qui l’animait aujourd’hui. Et pour rien au monde elle n’aurait raté le moment où Andrew apprendrait la vérité. Seraphina n’avait pas bougé d’un cil, elle savourait. Elle voulait voir la réaction du banquier lorsqu’il réaliserait que sa belle était morte. Elle voulait sentir le choc sur son visage. Elle voulait y lire de la tristesse. La même tristesse qu’elle avait pu ressentir dans sa vie entière.  « Ta vie n’a été qu’un mensonge depuis ces derniers mois et un calvaire pour moi. Partager ton lit, ta vie, tes histoires futiles et ta tendresse écœurante. » avoua-t-elle l’air dégoûté. Pourtant tout ceci n’était pas totalement vrai. Seraphina avait appris ce que cela faisait de se sentir aimé auprès d’Andrew. Et ce sentiment, elle ne pouvait le nier, était sûrement l’un des plus agréable qui soit. Néanmoins, savoir qu’il était destiné à Perséphone la poussait aujourd’hui à avouer la vérité.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Broken ~ Séraphina & Andrew   Mer 18 Mai - 22:07

So I'll wait for you, love and I'll burn. Will I ever see your sweet return


Looking out the door I see the rain fall upon the funeral
mourners
Parading in a wake of sad relations as their shoes fill up
with water
And maybe I'm too young
To keep good love from going wrong
But tonight you're on my mind so you'll never know

Il la regardait, il guettait la moindre de ses réactions et quand il lui demanda si elle pouvait lui confirmer qu'il n'y avait aucun souci, qu'il n'avait pas à s'inquiéter en le lui promettant les yeux dans les yeux, un étrange sourire fit son apparition sur le visage de son interlocutrice. Il était perdu à cet instant mais la suite, sans doute aurait-il préféré ne pas la connaitre finalement. Lorsqu'elle lui envoya en plein visage qu'elle ne l'aimait pas et ne l'avait jamais aimé, il reçut cet aveu comme un coup de poignard dans la poitrine. Sa respiration se saccada, il avait le souffle coupé. Elle lui avait dit ça si naturellement...Avec tant d'aplomb qu'il en était scié. La première réaction qu'il eut fut d'être surpris voire choqué. Comment pouvait-elle lui dire une chose pareille de cette façon ? Il tombait de haut et heureusement qu'il était appuyé contre la table  car cette annonce l'avait profondément déstabilisé.

Mais ce premier aveu n'était rien en comparaison avec la suite. L'entendre dire que Perséphone était morte était sans doute la chose la plus difficile qu'il ait eu à entendre de sa vie et à accepter. Il se décomposa au fil du flot de paroles qu'elle lui crachait au visage. Enfin, elle se dévoilait. Julian avait raison et il aurait de loin préféré que tout ceci soit faux,  que ce ne soit qu'une blague de mauvais goût ou un cauchemar dont il se réveillerait. Mais la douleur qui lui enserrait le cœur était bien trop réelle pour n'être qu'un songe.

Il ne parvenait plus à la regarder. Il encaissait ses paroles, ce venin qui sortait de sa bouche et s'il tentait de rester digne, il était évident que cette annonce l'avait profondément affecté. Mais comme ceci ne semblait pas suffire à la blonde, il fallut qu'elle en rajoute, qu'elle appuie sur le fait que tout cela n'avait été qu'une illusion qu'il avait refusé de voir. Mon dieu, qu'il se sentait stupide. Il avait tout mis sur le dos de cet événement tragique, pensant que  ça s'arrangerait, ne voulant tout simplement pas voir la dure réalité. En cet instant, elle était en position de force et elle le savait. Il ne répondait pas, il la laissait poursuivre sans rien dire. Sa tête lui tournait, les larmes lui montaient au yeux mais il fit tout pour les refouler. Il refusait de lui donner une satisfaction supplémentaire même s'il était évident qu'il se sentait très mal.

Il avait du mal à déglutir et avait l'impression qu'il allait étouffer, qu'il manquait d'air. Il finit par se redresser et la regarda. En quelques mots, elle avait réussi à le briser. Il n'arrivait plus à réfléchir, il avait l'esprit surchargé, perdu, noyé dans ses émotions. Il prit une inspiration et lâcha avec difficultés, la voix à moitié éteinte :

Pourquoi as-tu fais ça ?...

Pourquoi as-tu fait du mal à ta sœur ? Pourquoi avoir fait accuser ton père ? Pourquoi t'être fait passer pour elle ? Pourquoi avoir poursuivi cette comédie aussi longtemps ? Dans quel but ? Des questions, il en avait mais quelle que soit la réponse, il ne le  comprendrait sans doute pas. Arriverait-il seulement à l'entendre ? Peut-être pas...


Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 498
↳ Points : 141
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Broken ~ Séraphina & Andrew   Mar 31 Mai - 13:05

Cover your eyes, the devil's inside

Andrew & Seraphina

Seraphina avait craqué et il était trop tard pour qu’elle puisse se reprendre. Elle avait déversé son venin sans quitter Andrew des yeux ne serait-ce qu’une seule seconde. Et au fil de ses aveux elle avait pu sentir le cœur de l’homme se briser. Malgré la tristesse, la surprise et la peine qui marquaient le visage d’Andrew, Seraphina ne pouvait s’empêcher de jubiler intérieurement. Elle avait gagné. Lui aussi souffrait maintenant. Il souffrait sûrement autant qu’elle, elle l’espérait de tout ce qu’il restait de son cœur vénéneux. Lui, Perséphone et son père lui avaient fait tellement de mal. Aujourd’hui ils étaient tous punis. Ne restait que Julian sur la liste de Seraphina, le dernier homme à abattre. Avec aplomb, la jeune femme resta bien droite devant son vis-à-vis qui semblait avoir du mal à encaisser le choc. C’était tout ce qu’elle avait espéré. Elle avait redouté ce moment autant qu’elle l’avait attendu. Et enfin elle obtenait réparation.  Finalement Andrew demanda pourquoi. Seraphina eut un rire sans joie. Ses sourcils se froncèrent et ses yeux se mirent à briller de rancœur et de peine.

« Pourquoi ? Pourquoi pas. Perséphone était si parfaite, la chouchoute, la jumelle adorée qui avait toute l’attention de Papa. Et Seraphina qui s’en serait inquiété ? La preuve. Tout le monde me croit morte depuis tout ce temps mais personne n’a l’air de s’en soucié. Ils s’en sont tous très bien remis. Pourquoi je n’aurais pas eu le droit à une vie heureuse moi aussi ? Vous étiez tous tellement obsédés par ma sœur. Si drôle, si gentille, si parfaite… » cracha-t-elle en agitant frénétiquement ses mains pour illustrer ses propos.

Une simple histoire de rancœur envers une sœur qui, malgré elle, avait enterré sa jumelle dans son ombre. Cela avait commencé dès leur enfance et la petite fille qu’était Seraphina à l’époque l’avait très mal vécu. Si bien qu’en grandissant elle n’avait pu que développer une rancœur envers sa jumelle qui excellait dans tout. Bien sûr qu’elle était au fil du temps tombée dans l’excès. Elle en avait presque oublié les bons moments passés avec sa sœur et leur complicité d'antan. Seraphina ne se souvenait que du négatif et c’était devenu sa motivation première. Elle n’aurait jamais été jusqu’à tuer Perséphone personnellement, mais elle avait vu en cet accident l’occasion où jamais. Que ce serait-il passé si elle avait dit la vérité ? Elle se serait retrouvée en prison pour homicide involontaire, seule. Les gens auraient parlé et auraient sûrement dit que c’était son destin. Perséphone serait morte en martyr, une chose que Seraphina n’aurait pas supporté.

« Si ça peut te rassurer, elle n’a pas souffert. Il a simplement fallu qu’elle se cogne la tête. Tu te rends compte ? J’aurais pas pu le deviner mais c’était l’occasion ou jamais. » dit-elle avec arrogance et un détachement à faire froid dans le dos.

C’était le moment pour elle de mettre Andrew à terre car après cela, elle ne comptait plus jamais le revoir de sa vie. La jeune femme craignait néanmoins la colère de son vis-à-vis. Car après la tristesse bien souvent il y a la haine, la colère. Il ne fallait pas qu’elle laisse le temps à Andrew de passer par cette étape. Pas tant qu’elle était encore dans les parages en tout cas. Tant pis, la jeune femme laisserait ses affaires, il n’aurait qu’à les brûler. Seraphina n’en avait que faire, elle savait que son but était atteint et que jamais rien ne pourrait réparer les dégâts qu’elle venait de causer en avouant la vérité. Une satisfaction qui se lisait sur son visage maléfique. Mais son but ne s’arrêtait pas là, il fallait désormais qu’elle s’occupe de son demi-frère. Elle ne put s’empêcher de penser qu’elle aurait dû le faire avant puisque Julian venait de faire échouer ses plans, une nouvelle fois. Comme si lui voler l’attention de son père ne lui avait pas suffit.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Broken ~ Séraphina & Andrew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Andrew Garfield ↔ 200*320
» Andrew Cooper ↔ 200*320
» I go back to black.
» Louna
» BROKEN.bridge ♣ why are you so serious ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-