AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The sound of silence ▬ Feat Dorian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: The sound of silence ▬ Feat Dorian   Mer 6 Avr - 22:57

When was the last time you really open up to someone ?

Sa démarche silencieuse passait complètement inaperçue dans la cacophonie de ce début d’après-midi. Emilia se fondait dans le décor comme une ombre derrière un tableau un jour de soleil. Personne ne faisait particulièrement attention à elle. Le soleil dardait ses rayons agressifs sur sa peau blanche la faisant légèrement plisser ses yeux bleus clairs. La luminosité bien qu’agréable l’éblouissait souvent jusqu’à rendre le monde presque blanc. C’était ainsi que la jeune femme appréciait le monde, libéré de toute sa noirceur. Ses doigts glissèrent distraitement pour remettre en place sa mèche de cheveux. Ce jour paraissait encré par un artiste gai avide de redessiner la beauté du paysage. Pourtant, la même ville se dessinait toujours, les mêmes buildings, les mêmes anciens bâtiments. Tout semblait parfaitement à sa place mais l’écho de lumière changeait les perspectives offrant une nouvelle vie à ces terres grisâtres malmenées par un homme trop gourmand et trop avide pour ne pas détruire. Ses doigts pianotèrent sur la poche avant de son sac en toile blanche. Un tout nouveau livre s’y dessinait. Le petit nouveau réjouissait la chouette comme tous ses petits frères avant lui. Le gardant jalousement, elle aurait bondi à la gorge de la personne qui aurait tenté de molester sa nouvelle possession. Malheureusement pour la bonne humeur de la jeune femme aux cheveux noirs qui ne rêvait que de thé et de son canapé fétiche, quelqu’un heurta  le sac de plein fouet avant de repartir sans s’excuser. Elle fronça les sourcils imperceptiblement prêt à incendier le responsable lorsqu’’avec surprise, elle remarqua que plusieurs personnes partaient dans la même direction que l’importun et avec sensiblement la même allure.

Un rugissement rauque arracha un frisson à Emilia qui ne connaissait pas bien le sens de la prudence lorsque la vie d’autres personnes que la sienne en dépendait. Ce bruit, horrifiant, ressemblait à un grand fauve prêt à tout déchiqueter sur son passage. Une telle bête ne se serait pas trouvée naturellement ici. Autant dire que la femme avait une bonne idée du risque auquel elle s’exposait mais comme toujours, elle ne s’en souciait guère. Ses pas la menèrent à l’entrée d’un parc où ce qui semblait être un puma lui arracha une expression de surprise bouche grande ouverte. Prenant une grande respiration, elle tente de calmer les battements de son cœur qui s’affolent. Ne montre pas ta peur se dit-elle. Elle sait d’expérience que les émotions des humains transpirent par des milliers de signaux physiques et chimiques. Sa bouche est sèche et son corps légèrement tendu mais ça ne l’empêche pas de parler à haute et intelligible voix. Ses mots se veulent doux et apaisant comme un matin d’automne encore tiède où les feuilles orangés virevoltent au gré de la brise.

« Calme-toi ! » intime-t-elle de cette même voix qu’elle emploie pour obliger Oscar à manger quelque chose lorsque celui-ci fait le difficile. Le ton est doux mais ferme comme l’emprise qu’on aurait sur un oiseau. Ses yeux ne quittent pas ceux de la bête. Intérieurement tout son être est complètement fascinée par cette créature magnifiquement dangereuse qui d’une seconde à l’autre va peut-être lui sauter à la gorge pour la tuer. Une belle mort que celle-ci, très dramatique, déchirée par les crocs acérés d’un puma en plein milieu d’une ville.

« Tu ne veux pas faire ça. Il faut que tu retransformes. » L’empressement de sa voix restait sous-jacent mais la tension de cette dernière ne pouvait complétement être voilée.  Une grande inspiration plus tard et elle avançait en direction de la créature dangereuse gardant toute sa volonté et sa détermination nichées dans son regard pour montrer que son envie primaire de fuir ne gagnerait. Un skinchanger qui ne sait pas se contrôler avec une forme aussi dangereuse peut faire bien trop de ravages pour le laisser comme ça dans la nature sans surveillance et sans guide. Emilia aurait aimé en avoir un qui soit lui aussi à même de comprendre tout ce qu’on ressentait. Cette créature allait se retransformer de gré ou de force. Cette expression lui sembla idiote à peine pensée car utiliser la force sur une montagne animale de muscles quand on avait son gabarit relevait de la stupidité la plus évidente. « Tu es un être humain. » A présent à cinq ou six mètres de la créature, celle-ci pouvait la rejoindre en quelques encablures. La bête semblait comprendre, la bête paraissait voir, quelque chose d’humain brillait un peu dans son miroir, peut-être que cette fois aussi Emilia serait chanceuse, ou peut-être pas.

D’un coup, elle se sent plus timide, embarrassée comme une enfant qui doit annoncer à ses parents qu’elle vient d’arrêter ses études parce que ça ne lui plaisait plus, comme un môme qui confesse une bêtise, murmurant à demi, elle rajouta. « Cet homme est mort. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

The sound of silence ▬ Feat Dorian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FS- Creative Sound Blaster Audigy SE PCI Sound Card
» B.Sound: Piloter sa musique partout depuis votre PC,Tablette et smartphone
» (F) Chelsea Kingsley Feat. Jaimie Alexander
» SMOOTH CRIMINAL • It was the sound of a crescendo.
» Procédure d'utilisation des sound dans TC ™ Gold 7.0 E1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-