AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 124
↳ Points : 56
↳ Date d'inscription : 19/05/2016
↳ Age : 18
↳ Avatar : Harvey N.-Haydon
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Serveur au Old Absinthe House
↳ Opinion Politique : Hésitant à agir, il reste pour le moment dans la neutralité, ne voulant pas attirer l'attention sur lui.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist :
Ruelle- War of Hearts | Shane Koyczan - Troll | Ariana Grande - One last time | Imagine Dragons- Fallen | Imagine Dragons - Tiptoe | Bina Bianca - The last of Us song Tribute
↳ Citation : " We're not so different you and I. What we loved the most, we left to die. "
↳ Multicomptes : None.
↳ Couleur RP : #66cccc



Feuille de perso
↳ Copyright: Sweet Disaster
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Jeu 19 Mai - 23:31


« I'm the king at snatching queens, checkmate»



James Hayden Langdale


© crédits
29 ans  ━ Célibataire
Skinchangers━ ft Harvey Newton Haydon


↳ Date et lieu de naissance :
Un faible grattement sur le papier. Faible pour ceux qui n'ont pas la possibilité d'écouter. Nulle pour ceux qui n'ont pas les oreilles et pourtant, elle est là, présente à vous rappeler qu'au final, nous ne sommes que mots et des chiffres sur un bout de papier. Je ne suis pas moi, je suis le 22 avril 1989. Voici mon identité.  Voici ce que je suis.  22 avril 1989 et bien sûr, un endroit d'où l'on vient. Rien de mieux que de venir de là où l'on peut vivre. De là où nous sommes. Mais pourtant, ma mère patrie, le sol qui m'a vu naître, courir, vivre n'est pas celle où j'ai les pieds en ce moment. Angleterre voilà la patrie qui est la mienne et Liverpool, voilà ma ville. Voilà ma personne. Une date, un pays et une ville.
↳ Forme animale :
Quatre longues pattes. Fortes, rapides. Des pattes sombres, tirant vers la noirceur d'une âme que je ne possède qu'à moitié. Noire qui se grisonne lentement alors que le regard peut remonter vers les cuisses de l'animal. Un poil soyeux, mais personne ne peut réellement le dire. Des griffes qui crissent si elles se posent sur un parquet humain, mais qui sont l'outil de la mort et de la vie pour l'animal. Un long museau noir, humide qui renifle tout ce qui peut passer à sa portée. Une curiosité de l'odorat. Des petits yeux verts, brillants, malins. Rien ne peut leur réellement échapper à ses yeux de prédateurs qui observent et qui retiennent tout. Des petits oreilles qui se basculent en avant et en arrière pour mieux entendre et comprendre ce monde qui est le sien parfois. Et finalement, des longues canines qui pointent parfois lorsque l'animal grogne, lorsque l'animal se montre agressif ou en colère. Lorsqu'il a faim surtout. Un très bel animal le loup gris. Trop beau pour être approché même.
↳ Métier :
Autrefois garagiste, j'ai enchaîné les boulots sans vraiment m'attarder avant de me poser comme serveur au Old Absinthe House. Un boulot qui paye bien, sans non plus me rendre riche.
↳ Orientation sexuelle :
Douces courbes qui courent sous les doigts, la peau tendre et délicate de la femme, nul doute sur ma personne, les femmes sont ma fatalité et également ma finalité. Je serai incapable de résister à un sourire blanc de la gente féminine.
↳ Force :
Un calme à tout épreuve. Un sang-froid. Un homme de glace sans en avoir la froideur. Le calme, l'analyse, tout ça est une partie de moi. Une de mes forces. La stratégie, mais également l'humour qui est présent. Un humour parfois un peu trop enfantin, mais l'humour reste l'humour. Une attitude calme et détendue, le maître de soi et le maître à bord. Des sourires parfois narquois, moqueurs, mais sans aucune once de méchanceté. Ce n'est pas mon fort de toute façon et lorsque je tente de me montrer méchant, je ne fais que ravoir le karma en plein dans la gueule sans réussir. Un bonheur de vivre certes, mais un amour de la vie également. Ah et j'allais oublier, une loyauté à la vie à la mort.
↳ Faiblesse :
Des secrets, des secrets qui rongent mon âme et qui font de moi un être secret. Une flamme rebelle qui brûle à l'intérieur de moi qui me pousse à faire des choix parfois peu avisés. Des remarques très peu penser parfois, autant que l'on peut mettre ça sur le compte de l'impulsivité. Et également un vice très prononcé pour les cigarettes, mais ça, ce n'est qu'un vice physique et non psychologique.
↳ Avis sur le Gouvernement :
Rebelle dans l'âme, ça ne m'empêche pas de rien faire, du moins pour le moment. Un pied en l'air, presque par terre dans la terre des rebelles, mais pour le moment, je ne fais rien. Parce que je dois penser à moi en premier. Ma survie et celles de mes proches compte plus que tout. Pas besoin de jouer les héros stupides.
↳Particularité :
Des brûlures parcourant les bras, souvenirs de mes grandes maladresses du temps que je travaillais encore au garage. Des petites cicatrices qui complètent ce tableau, me rappelant que j'ai déjà été dans une situation plus précaire que l'on pouvait réellement le croire. Un sourire en coin permanent et une main qui ne fait que ressentir à 50% ce qu'elle touche. Moi et les couteaux, je vous jure.  
© crédits
 
Calme ☦  Forte tête ☦ Intelligent ☦ Impulsif ☦ Stratégique ☦ Jaloux ☦ Loyal ☦ Insouciant ☦ Charismatique ☦ Maladroit ☦


père castor, raconte-moi une histoire



"Show me a hero and I will write you a tragedy"
F. Scott Fitzgerald

Je n'ai rien d'un héros. Je n'ai jamais rien eu d'un héros, mais on me demande d'en être un. N'est-ce pas là l'enfer? N'est-ce pas là le pire cauchemar que peut vivre un être humain? Vivre sans jamais pouvoir être lui-même?

On vit, on naît sans savoir où le destin va nous mener ensuite. La peur de l'inconnu est quelque chose de dit normal. Mais là est la question, qu'est-ce qui est réellement normal? Est-ce une personne qui agit et qui tente de vivre sa vie alors qu'elle sait qu'il va y avoir une finalité, la mort ou bien il s'agit de celle qui se contente de dire : J'ai droit parce que je juge que c'est normal. Dans quelle catégorie je me trouve? Ni l'une ni l'autre. Depuis le début, ma vie n'a été qu'un spectacle que j'ai que suivi vaguement du regard. Du drame, de la comédie, des larmes, des rires. Un bon soap américain au gros film d'Hollywood. Tout peut y passer. Est-ce que ma vie à moi n'est que ça? Oh non, je dirais que je suis dans le bon gros soap qui n'a pas réellement d'intérêt. Est-ce là ma vision de ma propre personne? Une personne qui n'a pas réellement d'intérêt? Loin de là. Je suis la masse. Unique dans un tout. Unique pour faire le tout également.

Acte 1 : Naître ou ne pas naître, telle est la question.

J'aimerais dire que je suis né durant une belle journée, une journée comme dans les contes. Les oiseaux gazouillent, le soleil caresse la peau des passants comme pour leur dire bonjour et leur souhaiter une bonne journée. La nature est depuis toujours, utilisé comme une marque d'expression des sentiments dans la littérature. Alors, il n'y a que deux choix me concernant : La nature ne m'aimait pas du tout ou bien encore : la nature, je la faisais royalement chier. La jour de ma naissance, il y a eu la plus grosse tempête du siècle. Il suffisait de sortir dehors pour prendre une douche en l'espace de quelques instants. Alors, autant bien le dire, je faisais bien chier la nature avec ma venue au monde, ou bien il s'agissait simplement d'une envie pressante pour le mec en haut. Dans tous les cas, je suis né vers la fin de l'après-midi et je suis né sous le prénom d'Hayden. Hayden Langdale. Mon identité qui était jointe à la date et à l'heure que je pouvais être. En bon bébé, j'avais poussé un bon gros cri pour souligner ma venue au monde, où était-ce un cri pour signaler à l'autre en haut qu'il fallait arrêter avec la pluie parce que c'était clairement de l'abus, qui sait réellement. Ma mère était une jeune femme dans la fleur de l'âge. Une jeune femme célibataire qui avait vécu un enfer propre à elle plusieurs temps auparavant. Incapable de trouver l'amour, elle avait eu recours à un stratagème pour m'avoir. Un bébé entre amis que l'on pourrait dire. Conçu en dehors de l'amour, ça ne m'empêchait pas de le ressentir et de le vivre à ma façon. Bien sûr, un enfant ne peut simplement pas aimer comme peut le faire un adulte et un bébé ne peut pas aimer comme le fait un enfant, mais j'aimais à ma façon. Vivant dans un petit appartement de rien du tout, avec tout ce que l'on avait besoin pour vivre, je ne demandais rien de plus. Nous accordons beaucoup trop d'importance aux biens matériels et presque pas à ce qui se passe autour de nous et ce que l'on avait besoin auparavant. Alors oui, j'avais pris la décision inconsciente de vivre, de venir au monde et de naître. Naître en tant qu'Hayden, mais vivre en tant que James. Voilà ce que j'allais faire. Mais ça, personne ne pouvait réellement le dire à ce moment-là. Même moi. Parce que bien que le chemin soit déjà tracé, nous n'avons aucune idée dans quels pas nous allons marcher.

Acte 2 : Au commencement, il n'y avait rien et Burger King vit que cela était bon alors il créa le McDo'

Le but de chacun est bien entendu de vivre une vie sans se faire bien chier. Une vie dites tranquille. Une vie qui ne serait que le prolongement de ce que l'on voit dès la naissance. Des théories comme quoi nous ne sommes pas différents de nos parents, des théories comme quoi nous le sommes. Le monde n'est qu'un ramassis de charabia constant et l'on ne sait pas où poser les yeux et ni quoi faire. La vie est telle que lorsque l'on grandit juste un peu, juste assez pour comprendre que l'on est perdu dans cette marée humaine, on prend peur et on veut retourner en enfance. Devenir un gamin insouciant qui peut simplement pleurer parce que notre petit camion rouge de pompier est cassé. Je peux dire déjà à l'avance que je n'ai pas versé de larme sur un camion rouge de pompier parce que pour l'unique et seule raison que le mien était bleu. Voilà. Pour le reste, dire que j'ai eu une enfance tranquille et paisible serait clichée, mais pourtant, c'est ce qui s'est réellement passé. Vivant tranquillement, dans ce petit appartement qui était le nôtre, j'étais heureux. Heureux et aimé. Ce fut ma maison durant toute ma petite enfance. Ma réalité. Puis, le monde a changé. Mon monde a changé. Je n'étais pas assez vieux pour faire pencher la balance. Nous sommes parti à la recherche d'un monde meilleur. D'une réalité meilleure. Enfin, c'est ce qu'était le rêve américain et celui qu'il a toujours été n'est-ce pas? Alors me voici, à l'âge de 5 ans, l'âge où on voit le monde sans réellement le voir comme il est, me voici devant les portes de ce grand géant qu'est McDo et me voici à me demander la plus grande question de notre siècle  :
" Est-ce que ce serait un cheeseburger ou bien un hamburger?


Acte 3 : Hayden téléphone maison

Étudiant comme les autres, ça n'empêche pas que je suis largement dessous ce que l'on devrait attendre de moi. Quoi, est-ce là un début trop radical face à ce que je venais de dire? La naïveté part comme ça, en un claquement de doigt. La tendre enfance a été simple, mais parsemé d’embûches. Avoir l'école, participer à ses classes alors que l'on n'y comprend rien, ça ronge lentement, mais sûrement. Au début, ce n'est pas grave, c'est juste une façon de se dire que c'est le début de tout et que c'est un temps d'adaptation. Pourtant, ce n'est pas le cas. L'enfant, le petit, il tente de rattraper tout le monde, mais il a un retard certain, il n'A pas cette flamme qui vient lorsque l'on étudie et ça lui pèse de se rendre là-bas alors qu'il n'y voit pas le but. Alors, la patience vient à son terme alors que cinq ans s'écoule entre le moment où j'ai déménagé et le moment où je cogne quelqu'un pour la première fois. Cogner. Le mot est fort, mais ça n'empêche pas que c'était dans l'optique même. Les téléphones ne se font pas rares à la maison et rien ne peut réellement m'arrêter. Nous avons tous une partie sombre et une partie claire en nous. Enfin, c'est ce que certains veulent bien nous faire croire. Ils ont raison en quelques sortes. Seulement, j'ai joué un peu trop longtemps sur la partie sombre. L'enfant devient un adolescent et l'adolescent se laisse tomber dans un univers qui le détruira non seulement lui, mais également sa famille. La drogue, l'alcool, la cigarette, des vices qui ne devraient pas exister, mais qui sont là pour rappeler à la nature humaine que l'on est que des pantins, des pantins aux fils invisibles. Sur tous les vices que j'ai pu connaître, j'en ai encore simplement qu'un. Un seul qui peut me détruire, mais parfois, la drogue est trop ancrée en soi, elle fait trop partie d'une personne pour que l'on arrive à s'en débarrasser. Elle est là, elle te guette et elle sait que tu vas craquer, sans pouvoir t'en débarrasser. C'est ça le vice. C'est ça dont je suis le pantin. Un humain aux mains d'un stupide bout de clope.

Acte 4 : Après tout, demain est un.... TA GUEULE.

19 ans. Des larcins plein les poches et des doigts agiles. C'est ce que je suis lorsque je quitte finalement le monde de l'éducation pour aller bosser dans un garage. Enfin, pour aller bosser totalement dans un garage. J'y travaillais déjà depuis un petit moment, deux ou trois ans, vaine tentative parentale de ne pas copier le Titanic et reposer au fond d'un trou sombre et froid. À force de voler, de s'attirer des problèmes, ça finit par nous tomber dessus et boum, le glacier vient de feindre la coque pour de bon. Bye Bye. Faut croire que j'étais plus important que je voulais réellement le l'avouer ou bien même le considérer. Alors oui, j'avais commencé à bosser à temps partiel dans ce garage pour finalement laisser tomber les cours et y entrer à temps plein. La belle vie. J'avais cessé les vols, cesser de chercher les embrouilles avec les gamins du quartier parce que j'avais un but maintenant. Un but de travailler et de rendre la qualité de vie de ma mère un tant soit peu meilleure qu'elle pouvait l'être à l'instant. Malade, inquiète, une mère reste une mère et elle me faisait toujours passer avant elle. J'avais trop joué avec sa propre vie alors elle avait oublié d prendre soin d'elle pour s'occuper de moi. Je rapportais de l'argent à la maison, je faisais ce que je pensais être le mieux. Et c'est comme ça que j'ai rencontré la belle créature qu'est Cameron. Un beau brin de fille. Très beau lorsque l'on est un jeune adulte qui a les hormones dans le tapis et qui ne pense qu'à une seule chose. Seulement, il s'agissait clairement d'un terrain dangereux. Nièce du patron, cela puait le " pas touche" à des lieux à la ronde et pourtant, pourtant c'est trop simple pour ne pas écouter les règles de bases. Un jeu s'installe alors. Je m'amuse un peu avec elle en sortant l'attitude du mec qui sait tout, qui la voit venir parce que oui, en effet je le vois venir, tellement venir. Un sourire amusé, moqueur sur les lèvres, j'accueille tout en riant, mais j'exige toujours une contrepartie. On ne fait jamais rien sans rien, pas vrai? Je n'avais pas de cadeau à lui faire, elle n'avait rien d'autre à m'offrir, sauf peut-être, des petites culottes à ramener chez moi tard le soir pour en faire une collection. Une belle relation que nous avions là. Du donnant donnant pour l'un comme pour l'autre et également. La vie était belle à ce moment-là. Ça faisait un moment que j'avais abandonné mon prénom, le premier, le seul et l'unique Hayden. J'étais devenu James. Une sorte de renaissance 2.0 d'un homme qui tentait de se refaire. Mais pourtant, ça ne marchait pas toujours comme on le voulait. C'est toujours lorsqu'il y a le plus beau des soleils qu'une horrible tempête se prépare. La mienne n'était que sur le point d'arriver.

Acte 5 : Sa majesté du balai dans le fondement.

Je ne restai très longtemps dans le garage. Je tenais difficilement en place bien sincèrement. Je quittai donc et enchaînai les petits boulots. M'amusant, faisant de moi un adulte irresponsable. Faisant de moi un homme qui ne vivait qu'au jour le jour. Et puis ensuite, il y a ce grand secret qui est le mien. Le double animal que j'ai en moi. Une drôle d'histoire en réalité, mais si je suis devenu comme ça, c'est que j'ai pas réussi à raccrocher lorsqu'il le fallait. Lorsqu'un des mes amis, un certain Rafael, du moins, il se faisait appeler comme ça, me demanda pour un dernier coup, un vol des plus banals, j'avais accepté et j'avais continuer ma vie, préparant le coup, sans m'en faire. Seulement, je n'avais pas prévu que ça pourrait se retourner contre moi. Le type qui était propriétaire de la boutique que je volai était clairement un sorcier. Clairement, mais ça, je ne le savais pas. Je savais que le monde pouvait salement déconner, qu'il y avait des trucs pas net qui se passait, mais pas à ce point. J'avais 21 ans. 21 ans et je ne pensais pas que ma vie changerait radicalement, enfin plus qu'elle n'allait le faire. La personne que je volai trouva que j'avais un sacré culot, un sacré courage également et me trouva parfait pour un petit projet spécial. Pensant simplement à l'argent, j'acceptais, lorsque l'on dit que les gens peuvent être réellement con parfois. Et c'est comme ça que je me retrouvais au prise d'une cérémonie pour devenir ce que l'on appelle une métamorphe. Un loup. Loup que j'adore bien personnellement, mais je doute que le gouvernement me laisserait me balader comme ça, sans rien dire. Bien sûr, j'ai l'autre, l'autre taré là qui m'a fait devenir comme ça. Sa majesté avec un balai dans le fondement. Je prends bien soin de l'éviter, malgré que je ressens un lien étrange entre nous deux. Je ne connais pas ce monde. Je ne sais pas réellement comment il est fait, mais j'y suis. Je suis perdu, souvent perdu. C'était ce que je me répétais à l'époque et ce que je me dis parfois aujourd'hui. Après cet épisode, je me suis finalement rangé. Devenu sage. Je suis devenu serveur au Old House. Gagnant relativement bien ma vie, j'ai déménagé en appartement. Ma voiture, mes trucs. Mon petit chez moi. Et je vis ma vie comme ça. Sans penser au lendemain, sans penser que dehors, c'est mauvais et surtout, sans penser que le gouvernement craint réellement. Oh, parfois je me dis que je devrais agir, que je devrais faire changer la donne, mais après je me rappelle que moi, et ce que je suis, ce n'est pas quelque chose qui pourrait être réellement compatible. Mais ça me démange tellement. Comme si le loup en moi avait des puces. Qui sait, il en a peut-être à force.





file-moi ton stylo, j'ai plus d'encre

Parfois, l'adrénaline est trop forte pour y résister. Est-ce un secret de dire que c'est une drogue également? On tente de se ranger, mais on n’y arrive pas. C'est toujours un petit peu plus. Toujours le fameux : Ouais, mais c'est le dernier. Le dernier. J'en ai eu plein des derniers comme ça. Le premier dernier ce fut le moment où j'ai suis devenu ce fameux loup, ce deuxième moi qu'il ne devrait pas y avoir. Je ne sais pas me ranger. Je ne sais pas être un garçon sage et correct. C'est impossible. Toujours besoin d'un petit plus, toujours besoin de flirter encore davantage le danger pour se sentir vivant. C'est comme ça que l'on vit, les camés de ce monde. Ceux qui ont la drogue dans le sang et qui ne peuvent plus s'en passer. Et pourtant, même si j'ai souvent volé, même si je connais les rouages du métier, ça n'empêche pas que l'erreur est humaine. Erreur humaine, enfin, c'était ce que je voulais bien croire lorsque l'on est venu me chercher à mon domicile en m'accusant de vol. Une trahison. On m'avait vendu. J'avais bien beau dire que ce n'était pas moi. Que je n'avais rien fait. Le mensonge me brûlait la gorge tellement il était faux, mais il s'agissait de ma seule porte de sortie. Je savais ce que je risquais. Ce n'était pas juste la prison. On me le confirma lorsque l'on m'amena devant ce tribunal ridicule qui se donnait des grands airs comme si de rien était, alors qu'une vie humaine était en jeu. La chaleur était étouffante. La chaleur humaine, mais également cette fausse impression de suprématie sur un autre. On fait ce que l'on peut pour vivre. On fait ce que l'on peut pour être heureux. Je n'allais pas dire que j'étais heureux à être un voleur. Non, mais juste que l'on va chercher un bonheur là où on peut le trouver. J'avais refusé tout ce qui pouvait être avocat, tout ce qui pouvait être défense. J'étais con, mais pas à ce point de penser que je pouvais m'en sortir. Et là, j'étais là, à les regarder avec un air suffisant comme s'ils avaient ma vie entre leurs pattes. Ce qui était totalement ça, mais bon, on a toujours espoir que ce ne le soit pas. L'air tranquille, faussement tranquillement même, je restais droit, immobile à ce qui se passait autour de moi, hochant la tête lorsqu'il le fallait. Je ne voulais pas me battre. Je n'avais pas espoir. Puis, un cri fend la foule. Une voix que je ne connais que trop bien et que je ne voudrais pas entendre. Pas ici. Pas maintenant. Je me retourne en même temps que l'assistance qui est maintenant dans un silence de mort. Ma chère mère, là, blême, tremblante, mais là qui tient sur ses pieds en répétant encore et encore : « Je l'ai vendu à ma place. C'est moi la coupable.»   La couleur me quitta lentement en l'entendant et je secouai la tête, tentant de croiser son regard. Elle sait ce qui l'attend. Elle était là lorsqu'ils parlaient comme des pies, ces connards en haut. Et pourtant, elle continue. C'est elle la coupable, pas moi. Mon coeur se serra lentement, un peu plus à chaque pas qu'elle faisait vers moi. Elle exposa un grand mensonge, comme quoi, elle avait tout organisé pour me faire porter le chapeau, mais que je n'étais qu'un honnête homme qui était victime des circonstances. Elle ne me regardait pas, ne voulant pas me voir sûrement pour ne pas casser sa voix, pour ne pas faire craquer le mensonge. Et moi, je la vois. Je la vois comme elle doit me voir. Perdu. Sans connaître la suite. Les pas sont lourds, je la vois à peine soulever ses chaussures du sol. Mais elle reste ferme. Elle reste assurée. Posée et calme. Les gens autour chuchotent, ils ne sont pas dupes, enfin, pas comme on le voudrait. Ils savent très bien que si elle prend ma place, c'est parce qu'il y a une bonne raison. L'un des juges lui demande quel est son lien avec moi. Elle fait glisser son regard vers le mien et me sourit tendrement, comme elle le faisait lorsque j'étais enfant et qu'elle voulait me rassurer. Une caresse douce, c'est ce qu'est son sourire. En même temps que d'être un adieu. Le tout se produit dans le temps d'une fraction de seconde, mais c'est là quand même. Et ça me tuait de l'intérieur. Mais il fallait rester fort. Jouer le jeu. Jouer ce jeu pour avoir une vie. Une vie pour une vie. C'était ce que c'était et moi, j'agissais en lâche. Mais je ne pouvais rien dire, sinon, nous allions y passer tous les deux et sa tentative serait vaine. Lorsque l'on me questionne sur cette nouvelle version, je ne fais que dire oui à tout et répondre positivement à ce qu'il faut répondre positivement. Assez intelligent pour comprendre ce qu'il faut répondre, mais pas assez pour savoir quand il faut s'arrêter. C'est ce que je suis. Je suis libre, elle ne l'Est plus. Nous sommes des inverses prisonniers du monde de l'autre. Un démon dans le paradis, un ange dans les Enfers. Pas d'adieu, pas de regard en arrière. Je dois lui en vouloir. Pourtant dans les yeux, dans les yeux brillants de larmes, un seul et unique mot est murmuré : Adieu.


Moonshoes - Ari -18 ans


↳ Pays:

Amérique du Nord, Canada, Québec, niche d'Hector le chien
↳ présence :

Un petit passage à chaque jours, mais sinon côté rp, ça donne un truc comme 4/7
↳ MID c'est quoi pour toi :

Zoli    
↳ et le règlement, tu l'as lu?

Oui m'sieur ( ou madame, si c'est madame. Je veux pas faire de jaloux)  
↳ un dernier mot?

Miaw :3

_________________

Oh pretty little flower
⊹ Any girl like you deserves a gentleman.Tell me why are we wasting time (by anaëlle)


Dernière édition par James H. Langdale le Mar 24 Mai - 20:42, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 687
↳ Points : 793
↳ Date d'inscription : 12/02/2016
↳ Age : 27
↳ Avatar : Astrid Berges-Frisbey
↳ Age du Personnage : 27 ans.
↳ Métier : Multi-tâches.
↳ Opinion Politique : Totalement blasée.
↳ Playlist : Las Ketchup - Asereje
↳ Citation : "Les Lamentations des Vivants sont un Chant pour les Morts."
↳ Multicomptes : Nope
↳ Couleur RP : #cccc99



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Jeu 19 Mai - 23:32

HAAAAAAAAAAAAAAN JE SUIS LA PREMIERE !!

(J'ai eu tellement peur que quelqu'un me double que j'ai posté que la première phrase Arrow )

T'as fait ta fiche pile au bon moment quand j'actualisais le forum xDDD

Officiellement bienvenue ! Je sais que tu vas bien t'amuser ici une fois que tu auras compris toutes les annexes et le contexte What a Face J'suis pas la mieux placée pour les questions, drunken je te l'ai dit (quoi comment ça, je rame encore ?) mais ils ont tous été sympas ici, donc ils répondront à toutes tes interrogations.

J'suis contente que tu sois venue, et évidemment, bon courage pour la fiche Rolling Eyes


_________________
    hopeless
    Radioactive - Imagine Dragons. △ I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. It’s a revolution I suppose. We’re painted red to fit right in. Welcome to the New Age. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 273
↳ Points : 210
↳ Date d'inscription : 31/03/2016
↳ Age : 24
↳ Avatar : Zooey Deschanel
↳ Age du Personnage : 33 ans
↳ Métier : Animatrice radio / Illusionniste au Colosseum
↳ Opinion Politique : Travaille pour le gouvernement sans forcément en partager les opinions
↳ Niveau de Compétences : Niveau général - 3. Nécro - 1. Illusion - 4. Maladresse - 84
↳ Playlist : Thinking out Loud - Ed Sheeran
Chop Suey - System of a Down
Kané - Fauve
Crazy Youngster - Ester Dean
↳ Citation : "Right now we're crazy youngsters, time is running out but who cares we're running free. They call us crazy youngsters, we don't apologize we're mad and running free."
↳ Multicomptes : Laura E. Ievseï
↳ Couleur RP : #ff9999



Feuille de perso
↳ Copyright: Kamo La Morue de mon coeur ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Jeu 19 Mai - 23:43

Bienvenuuuuue hi ! Mooh, j'ai hate d'en lire plus ! Le début de ta fiche est prometteur ! Bon courage pour la suite et si tu as des question comme dit pas Cameron, hésite pas a poser des questions, on fera toujours de notre mieux pour te filer un coup de main !

_________________

But time has changed nothing at all. You're still the only one that feels like home. I've tried cutting the ropes and I let you go but you're still the only one that feels like home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3466-maisy-annabel-we En ligne

Invité
Invité






MessageSujet: Re: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Jeu 19 Mai - 23:47

BIENVENUUUUUUUUUE ! J'espère être deuxième, si ce n'est pas le cas, non je ne pardonne pas à la personne avant

Très bon choix d'avatar

Et j'adore ce style oh mon dieu je viendrai chercher un petit lien à ce cher James une fois ta fiche finie !

Bonne chance pour sa rédaction et bienvenue encore sur MID !


Dernière édition par Camillia W. Reyes le Ven 20 Mai - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 651
↳ Points : 551
↳ Date d'inscription : 29/03/2015
↳ Age : 27
↳ Avatar : Jack Falahee
↳ Age du Personnage : 27 ans
↳ Métier : Nettoyeur pour la Nilheim, petite fouine de Isak Eriksson
↳ Opinion Politique : Depuis son arrestation, Eamon a pris le gouvernement en grippe et refuse de travailler pour eux. Néanmoins, il n'a toujours pas d'avis politique.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : ☞ SHEPARD - geronimo ☞ TEAGAN AND SARA- i was a fool ☞ RACOON - no story to tell ☞ RIXTON - me and my broken heart ☞ KODALINE - unclear ☞ HOT CHELLE RAE - bleed ☞ SAVAGE GARDEN - truly madly deeply ☞ CHRIS MANN - roads ☞ BRANDI CARLILE - story
↳ Citation : "You best be looking for somebody else without a foolish heart"
↳ Multicomptes : Marie Armstrong & Giulietta Monicelli
↳ Couleur RP : tan



Feuille de perso
↳ Copyright: darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Jeu 19 Mai - 23:54

Tébo toi!
Ténul parce que t'aime les filles mais tébo! (Vitto, me lis pas )

BREF!
Très bon début de fiche, j'ai hâte de croiser ton louloup en jeu
Bon courage pour la fin de la fiche et bienvenue parmi nous

_________________
    i just need some hope
    LET'S WASTE TIME CHASING CARS AROUND OUR HEADS I NEED YOUR GRACE TO REMIND ME TO FIND MY OWN IF I LAY HERE IF I JUST LAY HERE WOULD YOU LIE WITH ME AND JUST FORGET THE WORLD?
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur

    Féminin
    ↳ Nombre de messages : 124
    ↳ Points : 56
    ↳ Date d'inscription : 19/05/2016
    ↳ Age : 18
    ↳ Avatar : Harvey N.-Haydon
    ↳ Age du Personnage : 29 ans
    ↳ Métier : Serveur au Old Absinthe House
    ↳ Opinion Politique : Hésitant à agir, il reste pour le moment dans la neutralité, ne voulant pas attirer l'attention sur lui.
    ↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
    ↳ Playlist :
    Ruelle- War of Hearts | Shane Koyczan - Troll | Ariana Grande - One last time | Imagine Dragons- Fallen | Imagine Dragons - Tiptoe | Bina Bianca - The last of Us song Tribute
    ↳ Citation : " We're not so different you and I. What we loved the most, we left to die. "
    ↳ Multicomptes : None.
    ↳ Couleur RP : #66cccc



    Feuille de perso
    ↳ Copyright: Sweet Disaster
    ↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
    ↳ Liens du Personnage
    :



    MessageSujet: Re: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Ven 20 Mai - 0:17

    Oh là là, cet accueil alors que ma fiche est quasi-vide

    Cameron: Toujours un plaisir de voir que tu te soucies d'être la première sur mes fiches What a Face Et j'ai le plaisir de te dire que non, personne t'a doublée What a Face  Merci beaucoup et c'est un plaisir d'être là aussi. Puis je sais que ma belle gueule te manquait trop

    Maisy: Promis, promis, j'en donnerais plus d'ici demain pour satisfaire la lectrice en toi. Merci

    Camillia: J'ai bien l'impression que tu vas devoir pardonner  Je ne peux qu'approuver également ton avatar  Et ce sera avec plaisir le lien *w* Gracias

    Eamon: Alors toi, je suis peut-être nul, mais toi, avec ce pseudo et cet avatar, tu l'es pas du tout Je te retourne le tébo et je pourrais te conseiller un changement de sexe si jamais...  Ce sera un plaisir de te croiser en jeu et merci beaucoup *w*

    _________________

    Oh pretty little flower
    ⊹ Any girl like you deserves a gentleman.Tell me why are we wasting time (by anaëlle)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur

    Laugh like a jackal

    Masculin
    ↳ Nombre de messages : 1681
    ↳ Points : 550
    ↳ Date d'inscription : 11/12/2015
    ↳ Age : 22
    ↳ Avatar : Finn Wittrock
    ↳ Age du Personnage : 28 ans
    ↳ Métier : Brancardier
    ↳ Opinion Politique : Contre le Gouvernement en place mais surtout contre la Prohibition.
    ↳ Niveau de Compétences : Niveau 2 - (Niveau 4 en poils soyeux !)
    ↳ Playlist : The Sex Pistols - NeverMind The Bollocks
    ↳ Citation : Je ne sais pas ce que je veux mais je sais comment l'obtenir.
    ↳ Multicomptes : Tristan K. Bellamy
    ↳ Couleur RP : darksalmon



    Feuille de perso
    ↳ Copyright: Darkshines
    ↳ Disponible pour un topic?: Non =(
    ↳ Liens du Personnage
    :



    MessageSujet: Re: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Ven 20 Mai - 0:23

    Bienvenue par ici ! ^^
    Il a l'air bien cool ton perso, puis un loup, c'est la classe, j'adore ces animaux **
    Bon courage pour la suite de ta fiche !

    _________________
    The Jackal comes, blood lust on his lips. He craves the dead, our lives in his grips. He's after our hearts, he'll chew and swallow. Blood pours from his mouth, our lives will soon follow. Death comes to those who wait, He feels this. Eyes wide. We try to run from our past, but the truth we cannot hide.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3157-mikkel-georg-iev

    Masculin
    ↳ Nombre de messages : 127
    ↳ Points : 26
    ↳ Date d'inscription : 17/05/2016
    ↳ Age : 23
    ↳ Avatar : Sam Claflin
    ↳ Age du Personnage : 28 ans
    ↳ Métier : Journaliste et Photographe au New Orleans Daily
    ↳ Opinion Politique : Contre le Gouvernement, pas pour la Résistance
    ↳ Niveau de Compétences : Niveau max en blaserie.
    ↳ Playlist : Time - Hans Zimmer ♆ In the End - Linkin Park ♆ Just the way you are - The Saturdays ♆ Lovely Sad - The Maine ♆ What I've done - Linkin Park ♆ When September Ends - Green Day ♆ Blizzard - Fauve ♆ U-Turn - AaRON ♆ Now we are Free - Gladiator OST ♆
    ↳ Citation : « We are all trapped in our own heads.»
    ↳ Multicomptes : Adrian N. Hoffman & Liam P. Wiggins
    ↳ Couleur RP : #cc9933



    Feuille de perso
    ↳ Copyright: Cel Ticaddiction - Motley Control - Halsey
    ↳ Disponible pour un topic?: Non =(
    ↳ Liens du Personnage
    :



    MessageSujet: Re: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Ven 20 Mai - 0:38

    Bienvenue parmi nous, c'est un excellent choix d'avatar qui fait du bien aux yeux ça
    J'aime beaucoup le prénom, et puis je dois dire que tes choix de citations et autres sont sublimes
    C'est un peu le bazar pour se repérer au début, mais tu trouveras toujours réponse à tes questions, hésite pas à les poser et à squatter la CB
    Amuse-toi bien ici, hâte d'en savoir plus sur le petit

    _________________

      I sat alone in bed till the morning I'm crying "They're coming for me" And I tried to hold these secrets inside me My mind's like a deadly disease I'm bigger than my body I'm colder than this home I'm meaner than my demons I'm bigger than these bones And all the kids cried out "Please stop, you're scaring me" I can't help this awful energy God damn right you should be scared of me Who is in control?
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3596-garret-time#1547

    Invité
    Invité






    MessageSujet: Re: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Ven 20 Mai - 0:39

    Bienvenue !!

    Je suis d'accord avec Eamon, tébo
    Courage pour la fiche
    Revenir en haut Aller en bas

    Féminin
    ↳ Nombre de messages : 635
    ↳ Points : 58
    ↳ Date d'inscription : 25/11/2015
    ↳ Age : 26
    ↳ Avatar : Hugh Dancy
    ↳ Age du Personnage : 36 ans physiquement, mais 785 ans en réalité
    ↳ Métier : Psychiatre
    ↳ Opinion Politique : A voile et à vapeur, là où l'intérêt le porte, soit essentiellement le Gouvernement puisqu'il pourrait lui permettre une petite ascension sociale qui ne serait pas de refus.
    ↳ Niveau de Compétences : 4 avec une préférence pour la magie noire et les fessiers joufflus
    ↳ Playlist : ♫ haunted - radical face ♫ obstacles - syd matters ♫ otherside - what about bill? ♫ leis ganz leis - oomph! ♫ million miles - dizraeli and the small gods ♫ the first circus - the real tuesday weld ♫ idgaf - watsky ♫
    ↳ Citation : Ira furor brevis est
    ↳ Multicomptes : Roman A. Ievseï & Lazlo J. Andersen
    ↳ Couleur RP : #66cc66



    Feuille de perso
    ↳ Copyright: katzenjammer
    ↳ Disponible pour un topic?: Non =(
    ↳ Liens du Personnage
    :



    MessageSujet: Re: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Ven 20 Mai - 0:40

    A peine arrivé et tu proposes déjà des changements de sexe ? T'as des balls, tu me plais, petit

    Bienvenue chez les fous, James, je ne connais absolument pas ton avatar mais un BG de plus sur MID c'est jamais de refus !
    Bon courage pour la suite de ta fiche, si jamais t'as des questions n'hésite pas à venir nous enquiquiner sur la CB, on sera là pour t'aider ! Hâte d'en lire plus sur ton p'tit loup !

    _________________

    History repeats itself ▬ "In the end, we all are broken souls with a past we’ve survived, a story to tell, and the desperate hope that someone will listen" Z. Polinsky x
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3127-noah-lasciate-og En ligne

    Féminin
    ↳ Nombre de messages : 976
    ↳ Points : 664
    ↳ Date d'inscription : 01/07/2015
    ↳ Age : 26
    ↳ Avatar : Aaron Paul
    ↳ Age du Personnage : 32
    ↳ Métier : Ouvrier
    ↳ Opinion Politique : Anti-gouvernement
    ↳ Niveau de Compétences : Niveau max en tâches et théorie du complot
    ↳ Playlist : Woodkid - Run Boy Run ; C!NCC - Bipolar Mind ; The Used - The Bird and The Worm ; Enter Shikari - Destabilise ; ADTR - Paranoia ; Eddie Vedder - Society
    ↳ Citation : « Too late it was, for him, for them, the evil curse had won. The anger and the anguish overwhelmed his fragile soul, and caused a wicked tantrum that he never could control. »
    ↳ Multicomptes : /
    ↳ Couleur RP : #C79F4B



    Feuille de perso
    ↳ Copyright: Lux Aeterna + (she)wolf
    ↳ Disponible pour un topic?: Non =(
    ↳ Liens du Personnage
    :



    MessageSujet: Re: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Ven 20 Mai - 1:02

    Bienvenuuue ! What a Face
    J'ai kiffé c'que j'ai lu, ça coule tout seul comme du thé à la menthe Puis le loup, c'est la classe
    Et oui faut pas hésiter pour les questions, tu trouveras toujours quelqu'un pour t'aiguiller
    Hâte d'en savoir plus sur ton perso qui promet de ouf ! Bon courage pour la rédaction

    _________________
    COMMEDIA DELL'ARTE DELL'INFERNO
    Dans un monde sans lumière s'avance l'armée des ombres. Secte au culte lunaire, marionnette, quelle est ton ombre ? Le bon sens est mis en quarantaine, où est passée la vérité ? Moyen-âge des temps modernes, bienvenue dans un monde dépassé.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2888-fell-down-a-hole

    Féminin
    ↳ Nombre de messages : 2810
    ↳ Points : 258
    ↳ Date d'inscription : 02/07/2014
    ↳ Age : 27
    ↳ Avatar : Anne Hathaway
    ↳ Age du Personnage : 32 ans
    ↳ Métier : Peacekeeper infiltrée
    ↳ Opinion Politique : Sans opinion, elle s'en fiche
    ↳ Niveau de Compétences : Nv 2 & 4 en guérison
    ↳ Playlist : Joan Jett - Bad Reputation / Christina Aguilera - Fighter / Halsey - Is there somewhere / Florence + The Machine - Delilah / Mumford & Sons - After the storm / Evanescence - Going under PLAYLIST YOUTUBE
    ↳ Citation : " In order to rise from its own ashes, a Phoenix first must burn. "
    ↳ Multicomptes : Ezra S. Reilly & Elias S. Kaligaris
    ↳ Couleur RP : White



    Feuille de perso
    ↳ Copyright: Darkshines
    ↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
    ↳ Liens du Personnage
    :



    MessageSujet: Re: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Ven 20 Mai - 1:26

    Bienvenue par ici Jamessou
    Mama mia Ce début de fiche dépote tout, c'te plume quoi rolalala J'ai super hâte d'en lire davantage là Ca transpire la classe entre les citations et le choix d'animal pour la transfo Pis pour les annexes et compagnie, hésite pas en cas de questions On est là pour ça J'espère que tu vas t'éclater parmi nous, c'est le plus important Mais de toute façon, les amis de Cameron sont nos amis Bon courage pour la rédaction

    _________________
    You won't see me fall apart
    I know that I can survive. I'll walk through fire to save my life. And I want it, I want my life so bad. I'm doing everything I can. Then another one bites the dust. I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart but your blade, it might be too sharp. I'm like a rubber band until you pull too hard. I may snap and I move fast.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t1931-joan-the-past-be En ligne

    Féminin
    ↳ Nombre de messages : 687
    ↳ Points : 793
    ↳ Date d'inscription : 12/02/2016
    ↳ Age : 27
    ↳ Avatar : Astrid Berges-Frisbey
    ↳ Age du Personnage : 27 ans.
    ↳ Métier : Multi-tâches.
    ↳ Opinion Politique : Totalement blasée.
    ↳ Playlist : Las Ketchup - Asereje
    ↳ Citation : "Les Lamentations des Vivants sont un Chant pour les Morts."
    ↳ Multicomptes : Nope
    ↳ Couleur RP : #cccc99



    Feuille de perso
    ↳ Copyright: Darkshines
    ↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
    ↳ Liens du Personnage
    :



    MessageSujet: Re: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Ven 20 Mai - 1:34

    "J'aime"

    #facebookAddict T.T

    _________________
      hopeless
      Radioactive - Imagine Dragons. △ I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. It’s a revolution I suppose. We’re painted red to fit right in. Welcome to the New Age. ©endlesslove
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur

    Féminin
    ↳ Nombre de messages : 4620
    ↳ Points : 6573
    ↳ Date d'inscription : 24/10/2013
    ↳ Age : 27
    ↳ Avatar : + nina dobrev.
    ↳ Age du Personnage : + 26 yo - 743 yo.
    ↳ Métier : + fauche les hommes de la classe moyenne qui foulent le même sol qu'elle, sans honte.
    ↳ Opinion Politique : + le gouvernement, comme la Résistance, sont une bande d'écervellés mal baisés, rien de plus, rien de moins.
    ↳ Niveau de Compétences : + niv. 4 HBIC
    ↳ Playlist : ELLE KING, ex's & oh's + GIN WIGMORE, kill of the night + MUSE, undiclosed desires + ELLIE GOULDING, don't need nobody + BAND OF SKULLS, i know what i am + FLORENCE, seven devils + HONOR SOCIETY, here comes trouble + THE PRETTY RECKLESS, kill me + LYKKE LI, get some + GHINZU, high voltage queen + THE SATURDAYS, turn myself in + DAVID GRAY, the other side + ARIANA GRANDE, thinking about you.
    ↳ Citation : + « don't let her smile fool you, don't let her eyes confuse you ... red lips always lie. »
    ↳ Multicomptes : + unique compte.
    ↳ Couleur RP : + rosybrown



    Feuille de perso
    ↳ Copyright: (c) poupée morose + tumblr, etc.
    ↳ Disponible pour un topic?: Non =(
    ↳ Liens du Personnage
    :



    MessageSujet: Re: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Ven 20 Mai - 1:57

    Bienvenue parmi nous
    Courage pour ta fichette très cher

    EDIT : haaaan mais que vois-je? Du 'Ariana Grande'? Excellent choix Cette petite est tellement sous-appréciée, faut tapisser nos playlists de sa voix somptueuse.

    _________________
         

    narcissa ⊹ she will try to run to the ends of the world; let her go. it will take her years of feeling the earth beneath her feet, dark water lashing her face, blood under her fingernails, to realise that nothing is chasing her and that you have not followed. she will return and kiss you, triumphant, exultant, restless and her lips will feel like a thousand little knives pressing into your skin: the knowledge that she will not stay, she cannot stay, not even for you.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur

    Féminin
    ↳ Nombre de messages : 334
    ↳ Points : 83
    ↳ Date d'inscription : 21/03/2016
    ↳ Age : 20
    ↳ Avatar : Kristen Bell
    ↳ Age du Personnage : trente ans.
    ↳ Métier : secrétaire personnelle de Liam.
    ↳ Opinion Politique : indifférente.
    ↳ Niveau de Compétences : niveau trois.
    ↳ Playlist : MS MR - tunnels // THE 1975 - the sound // BROODS - bridges // FOXES - holding on to heaven // LEON - tired of talking // ALLIE X - never enough // TROYE SIVAN - fools // SIA - Alive // JAMES BAY - best fake smile // BLUE FONDATION - eyes on fire
    ↳ Citation : « All these voices, they hide in white noise. I'm not the same person I left behind »
    ↳ Multicomptes : Vittoria K. Bathory & Mackenzie Caulfield
    ↳ Couleur RP : #20738B



    Feuille de perso
    ↳ Copyright: poupée morose & madness & summer blue
    ↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
    ↳ Liens du Personnage
    :



    MessageSujet: Re: James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges    Ven 20 Mai - 9:10

    Eamon Grimes a écrit:
    Tébo toi!
    Ténul parce que t'aime les filles mais tébo! (Vitto, me lis pas )
    Too late

    Bienvenue parmi nous Monsieur le beau gosse
    Ta fiche donne vraiment envie, ça fait plaisir Bon courage pour le reste de la rédaction du coup et amuse toi bien sur MID

    _________________
    ❝Silence in motion on this quiet tread. Searching for links that don't lead to the end. A slave to the pulse, it's sink or swim. And I think I've dug myself in too deep again.❞
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3432-nataliya-i-ll-se
     

    James - Once upon a time, you and all your kind lived underneath bridges

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

     Sujets similaires

    -
    » James Clemens - Les Bannis et les Proscrits.
    » Camelot - Time Of Kings n'attend plus que vous ! [RPG]
    » Forum James Bond (recrutement de modérateur)
    » problème life time map updater
    » Choose your last words This is the last time Cause you and I, we were Born To Die.. //Apple A NOTER

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Second Chapter :: Life For Rent :: Welcome Home-