AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Like The Shadows {Théodore/Phoebe}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Masculin
↳ Nombre de messages : 616
↳ Points : 97
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Like The Shadows {Théodore/Phoebe}   Jeu 29 Nov - 19:54

Citation :
« Like the shadows cover me
You're behind me once again
Rising from my ecstasy
Rising from my pain
Like the shadows follow me
You can wash my steps away
Not the one I want to be
But still somehow the same
»

    Lumières aveuglantes, vous tirant vers l'incompréhension. Vous ferez les frais d'hallucinations palpitantes aux mauvaises intentions. Ténèbres enfouies au cœur de la Grosse Pomme, vous engouffrant dans une folie sans fin. Pleine lune dont l'éclat de son état naturel laisse apercevoir vos ombres, devenant maîtres de vous-mêmes. Théodore et Nathan, vos ombres semblent avoir décidé de s'allier contre vous alors que vous vous baladiez dans le parc à la nuit tombée, sans vous douter de ce qui vous attendait. Chimères ou réalité ? Perplexes, votre âme sera engloutie dans un tourbillon de doutes, de malentendus. Vos secrets défileront sous vos yeux, formant un parfait diaporama dévoilant maladroitement vos complexes et mauvaises habitudes. Votre compagnon d'infortune découvre ainsi ce que vous auriez bien voulu contenir pour vous... Le but étant de vous intimider, de vous effrayer, de vous laisser à nu. Les masques tombent, les visages ne sont plus qu'une couche de marbre. Alors, avez-vous caché quelques cadavres dans vos placards, ou avez-vous la conscience tranquille ?
Ordre De Passage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t1-contexte

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Like The Shadows {Théodore/Phoebe}   Sam 1 Déc - 20:35



C'était soir de pleine Lune. Habituellement, Théodore adorait les moments où la Lune ronde et lumineuse éclairait de son ombre tout ce qui normalement ce cachait dans la nuit. Il y avait peu de gens capable de se défaire du regard de ce grand astre lunaire et encore moins les métamorphes de ce monde. Il sentait en lui une fébrilité dangereuse. Parfois, un long sifflement sortait d'entre ses lèvres, ayant du mal à contrôler cette pulsion qui le poussait à vouloir se vêtir de sa fourrure de canin. C'était en partie pour calmer cette pulsion que Théodore était sorti dans les profondeurs de la nuit, à la recherche d'un endroit loin de la vue de tous, pour pouvoir se balader sous sa forme de bête à fourrure et pouvoir courir jusqu'aux premières lueurs du matin qui le porteront tout près des limbes du sommeil.

Ses pas le menèrent naturellement vers un parc isolé de Staten Island. Il avait couru jusqu'à cet endroit, passant par le Verrazano Narrows Bridge en sens contraire des voitures voulant quitter cet endroit. Le métamorphe n'avait pas encore pris forme animal, combattant encore du mieux qu'il le pouvait, ce besoin sauvage de laisser à sa double personnalité prendre toute la place. Essoufflé, l'homme ce laissa tomber à genoux, au milieu du parc, la tête pencher et le regard fixé vers le sol boueux d'un petit sentier. Il ne le savait pas encore mais à cet instant précis, son ombre au contour bien définit par l'éclat lunaire, ce décida qu'il était temps de ce jouer de lui, qu'il était temps pour Théodore de faire face à ses angoisses, au passé. S'il nous était possible de voir une expression faciale sur le visage dessiné de son ombre, un mauvais sourire y apparaitrait.

Une impression étrange monta en lui à ce même moment. Un tremblement incontrôlable pris possession de tous les muscles de son corps et un long gémissement bestial sorti des profondeurs de sa gorges. Le nez pointant vers le ciel, son corps prenait déjà les apparences d'un lycaon. Les ongles de ses mains étaient maintenant d'un noir crasseux, plus long qu'à la normal. Ses yeux avaient pris une teinte mordoré qui brillaient avec force en cette nuit étrange. Il poussa une plainte d'animal blesser lorsque ses canines apparurent, l'empêchant de complètement fermer sa bouche. Ses cheveux coiffés de gel vers l'arrière, tel un grand homme d'affaire, avaient pris des teintes plus pâles et de légères traces de fourrures apparurent contre la peau de sa gorge. L'homme n'était plus. C'était un monstre à moitié moins humain qu'il n'était bête. Pour l'instant la transformation semblait s'être arrêtée, mais la douleur était plus forte que celle vécus à n'importe quelle autre pleine Lune et il se sentait coincer sous cette apparence monstrueuse, comme si son corps sentait le besoin de se dévoiler sous cette forme honteuse.

Théodore coucha sa tête au sol, toujours assis sur ses genoux, poussant de misérables gémissements de douleur. Il releva cependant vivement la tête lorsque qu'une main sembla lui empoigner l'épaule. Qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'il vit, devant ses yeux, la femme qu'il avait aimé, il y a de cela 700 ans. Ses longs cheveux châtains encadraient son visage bien trop pâle, ses hautes pommettes étaient légèrement rosés. Elle était belle dans sa simplicité. Son regard ne lâchait pas celui du métamorphe et sa main frêle était encore agrippé à son épaule. « Tu m'as détruite... » Le regard de Théodore s'assombrit de larmes et de confusion. C'était impossible qu'elle soit ici, en vie. Il recula vivement, ce redressant de toute sa hauteur. Était-ce un cauchemar ou la réalité venait le rattraper? Des larmes s'écoulèrent des yeux de la demoiselle alors qu'elle revenait vers lui en rampant. Le métamorphe voulait reculer, bondir pour mettre de la distance entre eux et fuir cet endroit à jamais, mais il ne le pouvait pas. Ses pieds semblaient couverts de bétons alors qu'elle agrippait le tissu de son pantalon, levant la tête vers lui avec un air de profonde angoisse.

À cet instant il lui sembla entendre quelque chose, quelqu'un approcher. Son flaire développé l'alerta de la présence d'un humain. Il tourna immédiatement la tête vers l’intru, ayant oublié cette apparence qui était sienne. Il remua lentement les mâchoire, articulant bien pour que tout les sons soient bien entendu par l'humain « Tu ne devrais pas être ici... pars maintenant. » Son ex-fiancée tourna son visage d'un blanc lunaire vers l'humain, secouant le vêtement de Théodore entre ses mains « Il m'a détruite... IL M'A DÉTRUITE!! » Son cri ce répercuta contre les arbres alors que ses larmes s'intensifièrent. Théodore poussa une nouvelle plainte accompagnant les larmes de cette pauvre humaine au destin tragique, cachant son visage d'une main « Je ne voulais pas que ça ce passe ainsi... »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Like The Shadows {Théodore/Phoebe}   Mar 25 Déc - 23:01

La nuit venait de tomber depuis peu. L'air était relativement frais ainsi, Phoebe avait enfilé une écharpe et un bonnet. Elle était à la capitale depuis quelques jours en raison d'une vente de savons importante qu'elle devait effectuer. Ses parents la laissaient désormais faire ce genre de voyage, ayant jugé que cela lui ferait le plus grand bien de voir autre chose que la zone 3. Ce qu'ils pouvaient être stupides même si, Phoebe devait bien le reconnaître, ils lui rendaient un bon service en lui permettant ainsi de voyager de zone en zone et même d'aller jusqu'à la capitale.
Ce soir, elle avait décidé de sortir, de prendre l'air et de se balader un peu. Du coup, sans réellement savoir pourquoi elle s'était rendue vers le jardin botanique de Staten Island, où elle était installée. Peut-être en souvenir de sa grand-mère qui les cultivait, certainement un truc de magie, se disait Phoebe. Tout était sombre et même si une petite appréhension se formait dans l'esprit de la jeune femme, celle-ci n'y prêta pas attention et se concentra sur la quiétude des lieux. Tout était incroyablement calme. Pourtant situé dans Staten Island, le jardin était épargné de tous les bruits parasites qui émanaient de la ville. Phoebe se sentit en paix l'espace d'un minuscule millième de seconde. Elle oublia les morts, l'insensibilité de ses parents, les Jeux et tout le système. Elle ferma les yeux, inspira et avança lentement dans l'obscurité du parc. Une promenade nocturne n'était peut-être pas la chose la plus rassurante mais en tout cas, sur Phoebe, elle avait un effet apaisant. Un filet d'air traversa les vêtements de miss Ainsworth qui frissonna avant de rabattre les pans de son manteau autour de son corps. C'est à ce moment qu'elle aperçut la lune. Ronde et brillante, elle éclairait aussi bien que le soleil le faisait en plein jour. Elle surplombait Phoebe qui se prit l'espace d'un instant à vouloir la décrocher pour en faire sa lampe de chevet. Cependant, elle continua de marcher lentement, déambulant entre les arbres centenaires et la végétation abondante. Alors qu'elle tournait légèrement, s'enfonçant un peu plus dans la forêt que représentait le parc de Staten Island, Phoebe sentit l'atmosphère se transformer, comme si la température avait baissé ce qui n'était pas le cas. La quiétude laissait à présent place à une sorte de tension qui sortait d'on ne sait où. Phoebe serra un peu plus son manteau, les mains profondément enfoncées dans ses poches. Elle continua de marcher un moment, tentant de passer au dessus de ce sentiment qui la mettait mal à l'aise dans un environnement pourtant emprunt de nature et de paix. Et à un moment où elle se concentrait sur des bons moments de son existence, une image floue apparut devant elle. Les trait d'un homme se distinguèrent peu à peu, offrant ainsi la possibilité à Phoebe de revoir son frère. Ses jambes tremblèrent tellement qu'elle s'effondra au sol, le regard fixé sur ce garçon qui lui ressemblait vaguement.
    « - Phileas ? C'est toi ? »

Quelle question stupide, pensa aussitôt Phoebe. Ce que son frère sembla comprendre puisque le jeune homme se contenta de lui sourire avec une pointe de malice sur les lèvres. Il ne prononça aucun mot, se contentant de la regarder avec insistance. Ce fut un choc assez terrible pour la jeune femme qui dut faire appel à toute sa force morale pour ne pas fondre en larmes aux pieds du fantôme de son frère. Il devait être là pour venir la hanter, la punir de ce qu'elle avait fait ou plutôt, de ce qu'elle n'avait pas fait. Phileas devait vouloir obtenir sa vengeance, celle qu'il n'avait pas pu effectuer à son retour des Jeux puisqu'il n'était pas revenu. Elle ferma les yeux, prête à recevoir sa sanction, prête à subir les foudres de son frère qu'elle méritait amplement. Cependant, rien ne se passa. Elle resta un moment par terre, les yeux fermés, les mains crispées dans ses poches, la respiration rapide. Au bout d'un certain temps, elle rouvrit les yeux et constata que son frère n'avait pas bougé d'un millimètre. En revanche, son sourire légèrement narquois avait disparu pour laisser place à une expression apeurée. Phoebe mit un temps à comprendre ce qu'il se passait et puis, une tache de sang commença à grandir sur le tee-shirt que portait son frère et elle sut aussitôt de quoi il s'agissait. Heureusement, à cet instant, un autre bruit se fit entendre dans le jardin botanique et aussitôt, l'image de Phileas Ainsworth se dissipa comme de la fumée. Sa jeune sœur prit un moment pour se ressaisir. Quand elle se sentit enfin prête, elle se releva et d'un pas prudent elle avança dans la direction d'où provenait le son qu'elle avait perçu quelques secondes plus tôt.
Devenait-elle folle pour voir ainsi le cadavre de son frère ? Ou bien était-ce peut-être l'effet de cet environnement ? Incapable de répondre à cette question, Phoebe songea malgré tout qu'elle ne s'éterniserait pas par ici, commençant sérieusement à avoir peur. La réalité semblait s'échapper peu à peu pour laisser place à l'illusion, tout paraissait filer à travers les doigts de la petite blonde qu'était Phoebe. Cependant, une petite voix appelée fierté lui souffla d'arrêter d'angoisser de la sorte, de continuer son petit tour pour rentrer ensuite chez elle. Alors, elle continua sa route, ayant totalement oublié le bruit étrange qui s'était arrêté entre deux. Elle fut donc totalement surprise de l'entende et de le sentir aussi proche d'elle en plus. Elle en sursauta avant de faire un tour sur elle-même, vérifiant rapidement que rien ne lui fonçait dessus avec pour objectif de lui faire du mal. Elle avança encore, dépassant un énième buisson pour tomber finalement sur un homme à la mine plutôt mauvaise. Ne sachant comment réagir, Phoebe se contenta de le regarder et l'homme dut l'entendre puisqu'il se tourna vers elle, lui permettant de voir ses yeux luisants, ses mains griffues et ses crocs lorsqu'il lui adressa la parole.
    « Tu ne devrais pas être ici... pars maintenant. »

Malgré sa surprise, Phoebe n'en fit rien. Ce n'était certainement pas un skinchanger qui allait lui donner des ordres. Surtout qu'il paraissait se passer des choses étranges pour lui aussi. Une silhouette féminine, dont la texture ressemblait à celle de Phileas quelques minutes plus tôt, se tenait devant l'animal. L'instant d'après, elle apparut comme par magie devant Phoebe, tenant des vêtements dans ses mains qu'elle secouait frénétiquement en marmonnant des propos que miss Ainsworth ne parvenait à saisir, trop abasourdie par tout ce qu'il se passait ici. Elle ferma les yeux pour se concentrer encore et encore, pour faire le point et remettre les éléments à leur place logique. Seulement, elle n'y parvint pas et tandis que le skinchanger prononçait encore des paroles floues pour l'oreille de Phoebe, elle entendit un craquement derrière elle qui la fit revenir à la réalité. Elle se retourna et vit de nouveau son frère, avec cette tâche de sang grandissante au niveau des intestins. Elle redoutait ce qu'elle allait voir, ce qui allait se passer. Elle inspira et sans trop réfléchir, se mit à se répandre en excuses. Happée par ses propres problèmes, par l'illusion qui dansait sous ses yeux, elle en oublia presque l'homme en pleine métamorphose qui se trouvait pourtant juste derrière elle. Ce n'est qu'un nouveau son qui fit une nouvelle fois disparaitre le corps de son frère qui la fit se retourner vers le skinchanger qui n'avait pas bougé.
    « Mais que se passe-t-il ici ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Like The Shadows {Théodore/Phoebe}   Ven 15 Fév - 17:54



Son regard glacial était toujours planté sur cette forme irréelle qui ce présentait devant lui. La douce femme d'une autre époque semblait avoir un goût amer dans sa bouche. Elle n'avait plus cet éclat qu'il adorait tant et qui faisait briller ses yeux. En cet instant elle semblait plutôt guider par la terreur et la folie. L'estomac de Théodore ce noua avec plus de force lorsqu'elle s'adressa à l'inconnue qui était entré dans le parc. Le regard de la jeune inconnue ce porta un instant sur celle qui autrefois guidait son coeur. Une envie de vomir le prit quand il réalisa que peut-être que tout ceci n'était pas une illusion de son esprit, mais bien une réalité désarmante...

Malgré son apparence quasi totalement bestiale, le métamorphe ce retourna vers Phoebe lorsqu'elle parla. Il put apercevoir brièvement la présence d'une autre personne avant que cette image ne s'efface brusquement. Il fronça les sourcils en poussant un léger grondement devant cette chose inhabituelle. « Je ne comprend pas plus que toi ce qui ce passe ici... » . Son regard mordoré s'attarda encore un peu sur elle, comme la défiant muettement d'avoir peur de son apparence hideuse d'un humain ce transformant en bête, avant de ce retourner de nouveau vers la femme de son passé. Cette dernière le fixait, le souffle court, ses cheveux emmêler sur sa tête. Elle ce redressa lentement, sans quitter le métamorphe du regard, ne prononçant aucune parole comme tétaniser par la présence de celui qui aurait put être son mari.

« Je crois que quelqu'un s'amuse à nos dépend.... Ceci ne peut être vrai... Elle est morte depuis bien trop longtemps pour être ici. » Sous ses paroles, la dame eu un sourire diabolique avant d'éclater de rire. À ce même moment une flamme sembla naître à même son corps et s'embrasa tout entier sur sa peau. Ceci ne l'empêcha pas pour autant à continuer de rire de cette façon malsaine. Théodore recula d'un bond sous la surprise, son regard grandit par la peur brillant sous l'éclat des flammes devant lui. Il serra la mâchoire sous la colère face à cette apparition inquiétante. « Je ne sais pas pourquoi on nous fait.... Nous devrions partir d'ici au plus vite! ».

Sa gorge lui faisait mal, beaucoup trop sèche pour qu'il puisse avaler sa salive convenablement. L'apparition du feu sur le corps de cette femme l,avait inquiété, ayant peur que ceci déclencha cette folie meurtrière en lui. Heureusement, cette image horrible n'était pas accompagné par cette odeur de chaire brûler qui lui faisait perdre tout ses moyens. Théodore s'éloigna encore plus du bûché et s'approcha de Phoebe, la regardant droit dans les yeux, essayant de calmer ses émotions dévoilés à vifs. « Ceci doit être l'oeuvre d'un illusionniste.... ou d'un sorcier! ». Il eu une petite moue de dédain sous cette affirmation, avant de reprendre son calme.
Revenir en haut Aller en bas
 

Like The Shadows {Théodore/Phoebe}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dark Shadows
» (F) Eva Rosenwood Feat. Phoebe Tonkin
» Voulez-vous croquer une petite brioche ? =) ♥
» Transformers The Ride 3D
» Hi there !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-