AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 176
↳ Points : 68
↳ Date d'inscription : 02/06/2016
↳ Age : 26
↳ Avatar : Tom Payne
↳ Age du Personnage : 31 ans
↳ Métier : Eleveur de volatiles à but communicatif
↳ Opinion Politique : Boom baby !
↳ Niveau de Compétences : 3 Prise de risques/chimie entre amis/système D/pigeonnage professionnel
↳ Playlist : Gogol Bordello - Start Wearing Purple ♫
Flobots - Handlebars ♫
↳ Citation : "Et merde"
↳ Multicomptes : Noah D. Meadow & Roman A. Ievseï
↳ Couleur RP : #669999



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Jeu 2 Juin - 17:24



   

   
Lazlo Janus Andersen


   
© crédits
31 ans ━ éternel amoureux
soulcrushers ━ ft Tom Payne

   
   
↳ Date et lieu de naissance :
Oslo, 15 Octobre 1985
   
↳ Forme animale :
Il a toujours pensé que s'il avait la possibilité de se transformer en animal, son incarnation serait probablement un rouge-gorge ou un moineau. Son univers étant les oiseaux, il serait surpris si, au terme d'un hypothétique rituel, il se transformait en poulpe aux tentacules de deux mètres de long, ou en grizzly hirsute et sanguinaire. Mais pour l'instant, la situation ne s'est pas présentée. Alors il élève sagement ses oiseaux, et ne se pose même pas la question.
   
↳ Métier :
 L'officiel ou l'officieux ? Car officiellement, il a erré de petits boulots en petits boulots, après son service militaire. Le dernier en date était community manager, tant avant le Grand Chaos comme il tend à l'appeler, que pour les Hunters Seasons. Mais son véritable travail, maintenant, c'est "l'élevage de volatiles à but communicatif". Une manière plus élégante d'admettre qu'il passe le plus gros de ses journées à donner la becquée à ses pigeons voyageurs. Ses pigeons voyageurs. A lui.
   
↳ Orientation sexuelle :
Homosexuel.
   
↳ Force :
Son indépendance. S'il est d'un naturel sociable, voire même un peu trop loquace, il sait se tenir sur ses gardes et observer le monde extérieur avec détachement. Un détachement qu'il recherche, d'ailleurs, activement, puisant dans les moments qu'il s'octroie seul dans sa volière la force nécessaire pour mener de front ses vies parallèles. Ayant appris, notamment par le biais de son précédent emploi, à s'adresser aux autres sur un ton toujours égal et enjoué, il s'impose rapidement comme un médiateur en situation de conflits. Jusqu'à ce qu'il les crée lui-même, une possibilité qui n'est jamais à exclure en ce qui le concerne.
   
↳ Faiblesse :
Son indépendance. Lazlo sait louvoyer dans un groupe, en assurer la cohésion, se prouver même particulièrement efficace pour cimenter les différents membres dudit groupe, mais son besoin de mener seul sa propre guerre pourrait le mener à sa perte. Sans parler de son côté frondeur, enfoui sous tous ses sourires affables à tous ces officiels qui viennent quémander les services de ses volatiles, qui pourrait le jeter en prison voire pire si un chien du Gouvernement venait à le découvrir.
   
↳ Avis sur le Gouvernement :
Il le hait avec une passion sans bornes, l'actuel n'étant à ses yeux pas meilleur que le précédent. Voire nettement pire. Au point que Lazlo a rapidement rejoint les réseaux de Résistants les plus belliqueux, remettant sa formation militaire comme sa propre vie entre leurs mains.
   
↳Particularité :
Ses bras, ses mains et ses épaules sont constamment striés de légères cicatrices, témoignages affectueux laissés par les nombreux pensionnaires de sa volière. Son avant-bras gauche comporte toutefois un tatouage étrange, une suite de chiffres et de lettres. Le matricule de deux vies entières réduites à néant sur la volonté d'une foule trop habituée à voir couler le sang dans l'Arène. "23CKZ5", c'est anodin. Ca ressemble presque à une plaque d'immatriculation. Mais c'est ce qui le pousse à continuer la lutte, jusqu'à son dernier souffle.
© crédits
     
optimiste ☦  frondeur ☦ déterminé ☦ obstiné ☦ débrouillard ☦ têtu ☦ autonome ☦ ironique ☦ bavard ☦ résistant ☦


   
père castor, raconte-moi une histoire




"Maman avait deux aras colorés, qui faisaient un boucan pas croyable dans la minuscule cuisine de leur appartement à Oslo. Elle les aimait, ses satanés volatiles, même s'ils étaient aussi bruyants qu'un bus de supporters de foot challumés à la mauvaise bière, et tout aussi teigneux. Papa rentrait, approchait son index vers les barreaux dorés de leur cage, et manquait de se le faire arracher à chaque nouvelle tentative. Mais ça ne l'empêchait pas d'essayer, encore et encore. C'est ça, l'opiniâtreté des Andersen. Ne rien lâcher, même si c'est au risque de perdre un doigt. C'qu'on est cons, en fait"

Esteban avait ouvert un oeil, l'avait écouté babiller comme il le faisait souvent lorsqu'il revenait du boulot, un verre de trop dans le nez, et une langue trop pendue loin d'avoir fini de se délier. Sa main olivâtre s'était posée sur la cuisse de son amant, ses doigts épais, durs comme du roc avait étreint doucement la peau claire de Lazlo. "Il est deux heures du matin, t'es bourré et ces foutus aras sont morts depuis au moins 15 ans, Laz'. Allez, viens te coucher, on en reparlera demain si tu veux." Le même ton suppliant, à chaque fois, cette voix rocailleuse qu'avait Esteban quand Lazlo le réveillait pour repartir dans une énième logorrhée verbale à une heure complètement indue.

"Tu sais qu'il m'a fallu bien 10 ans pour comprendre le boulot de mon père ?
-Je sais, Laz', je sais...
-Mais en même temps, il était quasiment jamais à la maison, aussi, cet imbécile. Et quand il rentrait, il nous disait qu'il sauvait le monde, ce genre de conneries. Alors forcément avec Dita on le croyait, on se disait qu'il était magique comme mec, mais au final c'était juste qu'il vendait des assurances vie dans un bled paumé en Norvège.
-Et il était mauvais, c'est pour ça que vous êtes partis en Amérique chez la famille de ta mère.
-Merde, comment t'as su ?
-Parce que tu me l'as dit quinze fois...
-...Je suis vraiment bourré en fait.
"

Comme à chaque fois, Esteban avait pouffé devant les cruelles réalisations que pouvait avoir son amant, lors de ces moments-là. Lorsque sa langue allait plus vite que sa pensée, voilée par bien trop d'alcool que son cerveau puisse supporter. Et comme à chaque fois, il avait fini par le tirer par le bras pour le serrer dans les siens, ses doigts carrés fourrageant tendrement dans les cheveux épais de son poivrot.

"Ils ont repoussé.
-Je sais, va falloir que je les fasse couper, bientôt.
-Ca te va mieux les cheveux longs.
-Le look hippie hirsute ça passe moyen, au boulot.
-Je t'ai connu avec la gueule enfarinée et 3mm de cheveux, rien ne sera jamais pire que ça.
-Tu vois que c'est pas si mal que ça, au final, si je les fais juste un peu raccourcir. Disons 4mm de long.
-Disons surtout qu'on dorme et que t'arrêtes de dire des horreurs.
-Parce que tu m'en crois capable ? Je suis community manager, maintenant, mon boulot c'est de dire des banalités aux gens en ayant l'air compatissant. "Oui, madame Morris, la pâté Meowskas est parfaitement adaptée aux problèmes de flatulences de votre matou. Non, monsieur Steinbeck, notre publicité représentant une pyramide de chatons forts, solides et joyeux grâce à nos produits n'est ni une allégorie de l'étendue du pouvoir capitaliste sur le peuple, ni une référence aux Illuminatis. Veuillez accepter cet échantillon en gage de bonne foi. Comment mademoiselle Nancy ? Votre félin est épuisé après avoir couru un marathon sur 3km ? Les produits Meowskas sont infusés à l'opium, soyez certaine que votre petit Moustache fera un bon gros somme dès la première bouchée de l'échantillon que vous recevrez prochainement dans votre boite aux lettres !" Je suis increvable, mon amour, increvable.
-C'est moi que tu achèves, là.
-Les joies de la vie à deux.
-La prochaine fois, je t'assommerai pour que tu arrêtes de parler.
-Qu'est-ce que je ferais sans toi ?
"


Qu'est-ce que je ferais sans toi ?
Qu'est-ce que je ferais sans toi ?


----

La foule hurlait, pépiait, dans un vacarme assourdissant, le pouce des badauds tourné vers le bas dans une parodie de tribunal populaire. La voix de Danny Clocker avait retentit dans l'Arène, crachée par des hauts-parleurs au son saturé, commentant les derniers instants d'une mort si bien programmée qu'elle était diffusée dans toute la ville pour qui voulait y assister. Les mots "sacrifice", "regrettable incident" et "attraction" avaient été prononcés, tout juste une once d'éloge funèbre avant de passer au spectacle suivant. Mais tout ce que ses iris clairs voyaient, c'étaient les gouttes de sang qui perlaient inlassablement, tombant l'une après l'autre de cette main aux doigts carrés qu'il connaissait tant. Chacune des gouttes s'écrasait sur le sol en terre battue, régulières, métronomes rouges qui soulevaient un nuage de poussière en heurtant la surface irrégulière. Et Lazlo n'entendait plus qu'elles, ses oreilles ayant entièrement occulté le brouhaha de la foule pour ne plus se concentrer sur ce bruit.

Ploc.
Ploc.

----

"Quand ma mère a décidé de foutre mon père à la porte, j'ai su que c'était la merde. Il était pas méchant, hein, mais il était... Con. C'est ça le mot, il était con, il la traitait pas mal ou quoi mais il était loin d'être un mec parfait et elle lui a bien fait comprendre. Surtout quand ses dettes l'ont suivi jusqu'en Amérique. Il y en avait un sacré paquet.
-Elle les paie toujours ?
-Elle a failli, mais avec Dita on s'est sorti les doigts et on a commencé à bosser dès qu'on le pouvait pour l'aider à combler les trous. C'était pas glorieux mais c'était déjà ça, puis je me suis engagé dans l'armée. Une fierté pour le père, après leur divorce, et un drame pour ma mère qui se faisait tellement de mauvais sang que j'y suis pas resté.
-Tu te donnes le beau rôle, t'y es pas resté parce que tu te tapais ton supérieur hiérarchique.
-Le colonel était un mec très sexy pour ma défense. Et il avait un cul aussi accueillant qu'une auberge espagnole. Roule pas des yeux comme ça, toi aussi tu lui faisais de l'oeil.
-C'est vrai. Mais avoue, t'en avais surtout rien à battre, de l'armée.
-Pas tout à fait, j'aimais bien les moments où je devais ramper dans la boue pour aller poser une bombe ou deux sous un pont. J'ai toujours aimé voir péter des trucs, ça doit me venir de ma famille complètement éclatée.
-On était bien, dans ce régiment, quand même.
-C'est même pour ça que t'y es resté.
-Et que toi tu t'es tiré pour vendre des mutuelles à la Nouvelle Orléans.
-Arrête, si j'étais pas venu frapper à ta porte on se serait jamais recroisés.
-Un jour, j'arriverai à te faire taire.
"

----

Et Esteban avait réussi son coup. Figé devant l'écran, le corps transi par une vague de froid qu'il n'avait jamais connue, Lazlo s'était tu. Pas de larmes. Pas de cris. Juste une profonde stupéfaction devant l'intégralité de la scène, le vide complet, et ses jambes qui menaçaient de lâcher sous son poids. La voix de Mohini retentit dans l'air, alors qu'elle agrippait fermement son poignet pour le ramener sur le plancher des vaches. "Putain Jan, bouge, faut qu'on se tire!" Il avait résisté, au début, malgré l'urgence de la situation. Il avait suivi la fin de la scène, là, dans l'Arène, où de petites mains traînaient le corps sans vie de son ex à travers la grande cour de terre battue, soulevant un léger nuage de poussière dans leur sillon. Esteban avait tenu sa promesse, même des années après. Mais Mohini avait raison. Ils avaient frappé fort, très fort, au manoir présidentiel. Il était grand temps de filer, le sang appelant le sang en ce mois de Février 2013. Le cœur en berne et l'estomac au bord des lèvres, il finit par céder et suivit le mouvement.
D'ici peu, tous les Peacekeepers seraient en alerte, la population insouciante de l'Arène renvoyée, et l'ordre naturel des choses retourné entièrement. Et l'arme que la Punjabi tenait contre elle, sans être celle qui avait réussi à descendre le président, avait participé à cette tâche tout aussi activement que Lazlo lui-même.

----

"Hey Janus, je me suis toujours demandé ce que c'est, ce tatouage, sur ton bras.
-Une longue et tragique histoire. Prise dans un comics. Parce que j'étais un nerd avant que la merde n'éclate.
-Te fous pas de moi, t'aurais pas subi des aiguilles pour si peu, pas alors que t'as horreur de ça. C'est quoi la vérité ?
-C'est une longue et tragique histoire.
-Dont tu veux pas parler.
-Exact.
"

La vérité, c'était surtout qu'il n'avait pas envie de se replonger dans les circonstances qui l'avaient poussé à franchir le pas. Mohini avait croisé ses bras sous sa poitrine en poussant un long soupir résigné, secouant son épaisse crinière noire, comme elle le faisait à chaque fois que son partenaire se fermait comme une huître. Un jour, il lui dirait. Un jour il lui dirait qu'il ne s'agissait pas d'une romance passagère, ou du souvenir d'un amour long et fusionnel, interdit, comme on les voit dans les films. Que sa soeur s'était elle aussi engagée dans l'armée, y avait elle aussi trouvé quelqu'un, mais qu'elle, elle avait su le garder. Qu'ils s'étaient mariés, avaient eu un petit bout de gamin aux yeux perçants, qu'ils étaient heureux. Jusqu'à ce que le Gouvernement ait la bonne idée d'organiser les Hunters Season. Et que Dita et Matthew avaient été parmi les tous premiers martyrs à être envoyés dans l'Arène.
Et dire qu'elle venait tout juste de s'inscrire pour devenir Peacekeeper. La vie a, des fois, un humour particulièrement douteux.

Lazlo venait juste d'être employé dans ces fameux jeux, en tant que Community Manager, ses petites phrases acerbes et sa bonne humeur ayant été repérées pour assurer la communication. Une communication qui se voulait rassurante, pleine de vie, et très propagandiste, bien sûr. Au début, il avait tout fait pour jouer dans les règles. Avant l'épisode Dita, s'entend. Suite à la mort de sa soeur, il avait rendu son crayon et son papier, avait dit souhaiter rester, bien évidemment, au service du Gouvernement, mais en tant qu'éleveur. Son responsable d'équipe n'avait pas caché sa perplexité. Un éleveur, oui, mais de quoi ? Lazlo avait répondu du tac au tac "de pigeons voyageurs" avant de tourner les talons.

Et finalement, il l'avait fait. Son ornithologue de mère lui avait appris les rudiments de la vie volatile dans sa jeunesse, et il avait monté son affaire dans les clous avec les quelques économies qu'il s'était faites. Une petite volière déclarée de trois-quatre pigeons pour commencer et une petite colombe au regard impétueux qu'il avait affectueusement renommée Dita. 2012 était loin d'être une année propice pour les petits entrepreneurs, il fallait bien l'admettre, aussi avait-il pris son parti de pousser ses pigeons à la reproduction pour proposer les plus dodus à un boucher du Marché Noir histoire d'arrondir ses fins de mois. Un service honnête et prospère qui lui attira rapidement le sobriquet de La Volière, tant dans les bas-fonds qu'à la surface. C'est au cours d'une de ses livraisons qu'il avait rencontré Mohini, puis les autres gars de la Résistance.
Plonger dans une double-vie rythmée par les explosions et les missions officielles de ses protégés à plumes s'était fait avec tout le naturel du monde. Ces connards devaient payer.

----

Cela faisait 4 jours que Dita la Blanche n'était pas revenue, et il tournait en rond, son stress ébouriffant les plumes de ses pensionnaires. Lazlo éprouvait un pincement au coeur à chaque fois que la colombe partait en mission, craignant qu'elle ne soit abattue en cours de route. Elle était son meilleur élément, contre toutes attentes, nettement plus que ce pigeon massif qu'il avait appelé Romuald en souvenir d'un ex à la carrure toute aussi imposante. Le seul qui n'avait pas eu le droit d'offrir son prénom à un de ses pensionnaires était Esteban. Suite à sa fin tragique dans l'arène, et malgré leur rupture difficile, Lazlo n'avait jamais eu le coeur de bafouer son nom comme ça. Les autres, c'était presque un honneur qu'il leur faisait.
Ruminant ses pensées, il finit par entendre le claquement significatif d'ailes de sa préférée alors qu'elle revenait dans la volière, sa patte droite ornée d'un tout petit tube de papier. Mohini avait tenu sa promesse. Fébrile, il installa la colombe à sa place et la débarrassa de son message.
"T.N.T. watch me explode"
Il avait éclaté de rire, s'attirant des roucoulements indignés de la part de ses protégés. Puis il s'était assuré qu'ils aient tout ce qu'il leur fallait, avait chargé sur son épaule le sac rempli de dynamites qui l'attendait depuis deux semaines, et était parti en courant pour rejoindre les Résistants au pied de la nouvelle Arène.
Janvier 2015. La voix de Brian Johnson accompagna, dans son esprit, chacune des bombes qu'ils firent exploser ce mois-ci.

----

"Merde... Merde merde merde MERDE !"

L'accent Indien de Mohini ressortait quand elle hurlait, enveloppant d'une étrange douceur les immondices qu'elle était capables d'énoncer. Rageusement, elle avait jeté son casque sur le petit bureau où trônait une radio surannée, et avait posé son regard charbonneux, furieux, sur son acolyte.

"C'est la putain de merde, Janus. Une putain de merde aussi noire que le cul de tes poulets.
-Mes pigeons.
-On s'en fout. Ces connards ont rien trouvé de mieux à faire que nous coller une nouvelle prohibition aux basques.
-Pire que la précédente ?
-T'as pas idée. Déjà les rafles c'était pas suffisant, maintenant ils veulent nous empêcher complètement de vivre.
-Faut qu'on fasse péter un truc ?
-Non... Faut que je voie avec les autres, qu'on s'organise...
"

Lazlo s'était levé de sa chaise, avait posé ses mains claires sur les épaules de la petite Punjabi pour la calmer. Elle lui expliqua rapidement les nouvelles règles du jeu. Une politique encore plus rigoureuse que l'ancienne, forcément, et ratifiée en plus par un de leurs représentants. C'était grandiose. Ils devaient agir, mais comment ?
Alors Lazlo avait enroulé ses bras autour de ses épaules, comme à chaque fois qu'il sentait qu'elle allait s'effondrer. Tout se passerait bien. Il avait une idée.
Dorénavant chacun des messages de ses pigeons passerait par lui. Ses volatiles devenaient de plus en plus nombreux, et une valeur sûre, vantée par les édiles gouvernementaux comme les Résistants. Il suffirait qu'il intercepte les informations, qu'il soit prudent, qu'ils mettent en place un nouveau code que le Gouvernement ne pourrait pas déchiffrer.
Mohini avait refusé. "Il est hors de question de risquer ta vie si c'est pas pour poser une bombe, La Volière." L'éleveur avait ri doucement, et posé une main compatissante sur le crâne de son amie, caressant distraitement sa crinière noire.

"Qui irait soupçonner un éleveur de pigeons, alors que tout le monde trouve ça, de base, complètement con ?"


   

   

   
file-moi ton stylo, j'ai plus d'encre

   
Sujet 5:
 

Ce n'était pas prévu. Ce n'était pas écrit, et pourtant ça pouvait arriver. Le Destin est un amant capricieux pour quiconque s'amuse à jouer avec lui, corps contre corps, main dans la main. Et Lazlo avait joué. Un peu trop, peut-être pas assez, il ne le savait pas vraiment quand ses dents heurtèrent la poussière, après un mauvais coup à l'arrière du crâne par un Peacekeeper. Bon, il l'avait cherché, c'était bien vrai. Mais autant de violence ? Si tôt dans la matinée ? La dernière chose qui passa dans sa tête, avant de sombrer dans le noir de l'inconscience, fut un jingle. Les amies du petit déjeuner, les forces armées.

Le ciel au dehors s'était assombri, et son avenir avec lui. Plus rapidement que prévu, il s'était vu parcourir les couloirs sombre et glaciaux de l'Arène, en sandwich entre deux gardiens de l'ordre à l'air patibulaire. Ses blagues ne semblaient pas les atteindre outre mesure, à son grand désarroi, augmentant la pression qu'il sentait à mesure qu'ils se dirigeaient vers le puits de lumière, annonciateur de sa perte prochaine. Alors il en était ainsi. Alors c'était fait de lui, le jour du Jugement Dernier était littéralement à deux pas de lui. Il était temps de se faire une raison. D'avaler une dernière fois sa salive, et de partir dans un éclat final.

Le soleil l'éblouit, éclatant, un soleil de plomb tout aussi brûlant que les centaines de paires d'yeux qu'il pouvait sentir posés sur lui. Mais ça n'allait pas l'arrêter pour autant. Levant ses mains menottées, il salua la foule avec un léger sourire. Une voix caverneuse commença a énumérer ses crimes. Trahison. Terrorisme. Meurtres. Homosexualité. Il n'écouta la liste que d'une oreille, tanguant d'un pied sur l'autre en attendant qu'elle s'achève enfin. Au loin, il pouvait entendre les exclamations outrées du public, dans les gradins. Son sourire s'élargit, il embrassa les tribunes du regard, comme un gosse bien trop fier de sa dernière bêtise. Sauf que sa bêtise était loin d'être anodine. Au contraire, elle était suffisamment grave pour être passible de mort, imminente et sans recours. Partir dans un dernier éclat. Il ne se serait pas vu mourir autrement qu'en faisant quelque chose qui puisse jeter l'opprobre sur ses propres actions. Ce n'était pas comme si sa vie n'avait pas été qu'une succession de pieds de nez au système, si ?

Il allait enfin arriver au moment crucial où le juge demande, comme à chaque fois, ce que l'accusé a à dire pour sa défense. Son moment préféré à chaque fois que le Gouvernement se prêtait à ce type de mascarades. Des simulacres de jugements qui, de toutes façons, n'étaient qu'une bonne vieille mise en scène avec un texte travaillé et éculé qui ne surprenait plus personne. Heureux d'arriver enfin au moment où il pouvait ouvrir la bouche, il dut s'abstenir.
Un cri avait coupé le court naturel des choses. Un cri qui n'avait rien d'humain, puissant, qu'il connaissait parfaitement. Levant le nez vers les tribunes, il remarqua une petite colombe blanche voler à tire d'ailes dans sa direction. Dita. Qui n'avait strictement rien à faire dans cette Arène. Tendant les doigt pour que l'oiselle puisse s'en servir de perchoir, il remarqua une silhouette toute vêtue de blanc, ses longs cheveux blonds étincelants tels un halo de lumière autour d'elle. Laura Ievseï. Son regard était braqué sur lui avec insistance, son visage pourtant habituellement doux empreint d'une concentration que rien ne semblait pouvoir altérer. Un rang en dessous d'elle se trouvait Mikkel, la tête recouverte d'une capuche, l'air tout aussi grave que sa belle-mère. Les Ievseï. Les deux drames de sa vie, en attestait son cœur qui se comprimait en constatant leurs traits tirés. Comme pour soulager sa peine, Dita sautilla le long de ses bras pour se nicher dans le creux de son épaule, picorant ses mèches blondes.

Le juge reprit le fil de son discours, sa voix envahissant de nouveau tout l'espace de l'Arène, mais Lazlo ne détourna pas le regard pour autant. Son attention focalisée sur Mikkel, qui ne bougeait pas d'un pouce, il prit enfin la parole, dès que l'opportunité se présenta.

-Que dire pour me défendre hein ? Alors là, c'est quand même ardu à demander à un mec qu'a bossé pour vous, chef. J'pourrais en dire des caisses, vous sortir un bon vieux slogan que vous pourrez imprimer sur des t-shirts à l'occasion. Oui, parce que bon, le désespoir fait vendre, on est tous d'accord sur ce point. Reste que c'est quand même moche pour nous autres, qui crevons comme des merdes ici, on a même pas le temps de vous coller un procès au cul pour toucher nos royalties. Tout ce fric perdu quand on y pense, si c'est pas malheureux...

Il remarqua que Laura venait de poser sa main sur l'épaule de son beau-fils, le contraste de sa peau claire sur son blouson noir ne pouvant qu'attirer son attention. Mais aucun des deux ne se préoccupait de l'autre, leur regard étrangement fixe, déterminé, posé sur lui. Il put les voir simultanément lui parler. Un ordre muet, unique. "Continue. Parle."
Comme s'il allait s'en empêcher, de parler. Il avait passé sa vie à parler, pour tout, pour rien, merde, il avait même été payé pour parler ! Un fou rire menaça de le happer devant tant d'insistance, et il baissa le nez vers ses chaussures pour se forcer au calme. Quand il reporta à nouveau son attention sur les gradins, il remarqua Garrett, en contrebas. Il arborait le même air grave que les deux autres, mais lui, c'était différent. Lentement, il leva ses mains suffisamment haut pour que lui seul puisse l'apercevoir, doigts écartés, les paumes pointées dans sa direction. A sa grande surprise, les Ievseï en avaient fait autant. Sans comprendre la raison de ce geste, qui en soit faisait plus sectaire qu'autre chose, il sentit un frisson parcourir son échine. Ses amis devenaient fous. Il n'y avait aucune autre explication plausible.

-Vous savez votre Horreur, j'ai deux passions dans la vie. Élever des oiseaux et poser des bombes. On pourrait croire que ce sont deux hobbies difficiles à conjuguer, et pourtant ce n'est pas si compliqué une fois qu'on a pris le coup de main. Il suffit de beaucoup de patience, de persévérance, un soupçon de veine et l'affaire est dans le sac. Et un peu d'engrais. Vous vous rendez compte de la difficulté de trouver de l'engrais de bonne qualité par les temps qui courent ? Ah tiens non en fait, j'ai une troisième passion, que j'oublie à chaque fois, parce que bon c'est pas extrêmement bien vu par la société actuelle : résister contre l'oppression. Vous avez pas idée d'à quel point c'est facile de conjuguer ces trois passions. Mais eh, c'est ce qu'on lit dans tous les livres sur le bien-être personnel, ce genre de conneries "l'essentiel, c'est d'être heureux dans ce qu'on fait" hein ? J'en suis le parfait exemple.

Des murmures réprobateurs filèrent dans les gradins. Dans sa vision périphérique, Garrett avait toujours les mains levées, un sourire énigmatique ayant remplacé la concentration sur ses traits. Son cœur manqua un battement quand, sans se concerter, ses trois amis replièrent un pouce dans leur paume. En même temps. Une seconde après, ce fut l'index.

8. Parle. Continue.

-Mais vous savez, au fond, c'est pas tant des conneries que ça quand on y pense bien. On a pas tant d'activités en soit depuis 2012, nous autres petits survivants à la Nouvelle Orléans. Faut bien qu'on s'occupe, d'une façon ou d'une autre. (7) Alors forcément, on prend ce qui vient. Pour certains c'est la peinture, pour d'autres le crochet, y'en a qui décident de consommer toute la dope qu'ils peuvent trouver pour se sentir vibrer (6) et d'autres qui fuient le système justement parce qu'ils se sont un touuut petit peu trop laissés aller. Mais au fond, on en revient au même point : le Gouvernement actuel, c'est une belle merde (5). Parce qu'on vit pas, on survit même pas en fait. On est là, comme des cons, la gueule ouverte à attendre la prochaine becquée comme de gentils petits oisillons (4). On attend qu'on nous gave de nouvelles règles, de nouvelles sanctions, qu'on nous dorlote dans une sensation de bien être factice qu'est juste à vomir (3). Vous autres, là, les empaffés de service, vous êtes bien contents qu'on soit aussi mous du genou, au final. Vous nous servez une bonne petite prohibition de derrière les fagots, mais nous couvrez tout ça de vaseline pour bien nous faire passer le cactus que vous nous enfoncez dans le rectum... Et ça marche ! (2)

Sur son épaule, Dita commençait à s'agiter, roucoulant nerveusement en secouant le bout de ses ailes, ses serres labourant la chair de son maître malgré l'épaisseur de son blouson. Comme obéissant à un ordre, elle finit par s'envoler le plus vite possible alors que le décompte ne donnait plus que deux secondes de répit. Ce fut à ce moment-là qu'il réalisa. Mohini n'était pas dans les tribunes.

-Et des fois, y'a des cons comme moi qui se réveillent un matin en se disant qu'ils en ont marre d'avoir peur et décident d'agir. (1) Parce que les Gouvernements, c'est comme les crises de couple : des fois faut que ça pète pour que ça aille mieux.

Les mains de ses amis se refermèrent en chœur, ponctuant la fin de son laïus, attrapant au vol le sourire solaire du condamné.
Un grondement s'éleva dans les tribunes, dans son dos. D'abord léger, il ne lui fallut que quelques secondes pour devenir aussi puissant que le tonnerre. Lazlo ferma les yeux en penchant la tête en arrière. Le souffle de l'explosion le fit chanceler en avant, libérant ce fou rire qui le titillait depuis le début et avait enfin le droit d'éclater lui aussi.


   
kamo ━ M ━ 26


   
↳ Pays:

cocorico bitches
↳ présence :

est-ce vraiment nécessaire de préciser à quel point je passe ma vie par ici ?
↳ MID c'est quoi pour toi :

la même chose que les deux dernières fois (keur keur love)
↳ et le règlement, tu l'as lu?

il paraît que oui
↳ un dernier mot?

j'pensais pas vous vendre mon âme une troisième fois, but here we go again !
   


Dernière édition par Lazlo J. Andersen le Ven 3 Juin - 14:28, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3658-lazlo-pour-vivre

Féminin
↳ Nombre de messages : 287
↳ Points : 212
↳ Date d'inscription : 31/03/2016
↳ Age : 24
↳ Avatar : Zooey Deschanel
↳ Age du Personnage : 33 ans
↳ Métier : Animatrice radio / Illusionniste au Colosseum
↳ Opinion Politique : Travaille pour le gouvernement sans forcément en partager les opinions
↳ Niveau de Compétences : Niveau général - 3. Nécro - 1. Illusion - 4. Maladresse - 84
↳ Playlist : Thinking out Loud - Ed Sheeran
Chop Suey - System of a Down
Kané - Fauve
Crazy Youngster - Ester Dean
↳ Citation : "Right now we're crazy youngsters, time is running out but who cares we're running free. They call us crazy youngsters, we don't apologize we're mad and running free."
↳ Multicomptes : Laura E. Ievseï
↳ Couleur RP : #ff9999



Feuille de perso
↳ Copyright: Kamo La Morue de mon coeur ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Jeu 2 Juin - 17:30

HAAAAAAA ! RE-BIENVENUE ♥ ! Depuis le temps que tu m'en parles de celui-là ! Tellement hâte de te lire sur le forum avec ce perso ♥ ! Pis bon Tom Payne quoi. Et Lazlo. Et tout. Et Laura t'attends avec impatience

Jotem, j'ai hâte de tout lire d'un bloc quand t'aura posté ♥ !

_________________

But time has changed nothing at all. You're still the only one that feels like home. I've tried cutting the ropes and I let you go but you're still the only one that feels like home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3466-maisy-annabel-we En ligne

Masculin
↳ Nombre de messages : 904
↳ Points : 167
↳ Date d'inscription : 15/03/2016
↳ Age : 22
↳ Avatar : Ezra Miller
↳ Age du Personnage : 215 ans & 23 ans.
↳ Métier : Danseur au Masquerade, professeur particulier et escort boy occasionnel.
↳ Opinion Politique : Pour la rébellion, n'en déplaise à son esprit chaotique.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3
↳ Playlist : Noir Désir - Le vent nous portera | Queen - Bohemian Rhapsody | Les Ogres de Barback - Le monde est dans ma poche | Lana del Rey - Summertime Sadness | Capital Cities - Safe and Sound | The Animals - The House of the Rising Sun
↳ Citation : "Ses secrets partout qu'il expose. Ce sont des oiseaux déguisés."
↳ Multicomptes : Mikkel G. Ievseï & Cassidy H. Valdès
↳ Couleur RP : darkseagreen



Feuille de perso
↳ Copyright: Nekomata
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Jeu 2 Juin - 18:05

Rhoo boom baby ! ♥
Bienvenue, hâte de te lire ! *hugs*

_________________
Sur des escaliers de brume

On ne m'a donné ni arme ni larmes à mes yeux, Que ce cheval d'acier noir et ce corps sans visage. J'ai l'âme de l'enfant et la mémoire du vieux. L'éternité c'est long quand on marche sans cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3412-tristan-k-bellam

Féminin
↳ Nombre de messages : 745
↳ Points : 729
↳ Date d'inscription : 27/04/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Ellen Page
↳ Age du Personnage : 25 ans
↳ Métier : Interne en médecine aux urgences, animatrice d'une radio pirate
↳ Opinion Politique : Anti-Gouvernement
↳ Playlist : Ellie Goulding - Anything Could Happen
Damien Rice - Prague
Avril Lavigne - Take me Away
Nirvana - Litihum
Skunk Anansie - Hedonism
Damien Rice - The Box
AaRON - Blouson Noir

↳ Citation : L'échec est une formidable force de vie
↳ Multicomptes : Shae Thackery & Duncan Idaho
↳ Couleur RP : #99ccff



Feuille de perso
↳ Copyright:
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Jeu 2 Juin - 19:24

"Eleveur de volatiles à but communicatif". Tu peux pas dire simplement "éleveur de pgeons voyageurs"?

Depuis le temps qu'on l'attend notre éleveur de pigeons né d'un délire sur la CB, tu nous mets une fiche vide, abusé!! remplis-là vite maintenant qu'on puisse se trouver un lien qui détonne

_________________


I don't wanna beg you pardon
I don't wanna ask you why
But if I was to go my own way
Would I have to pass you by?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2422-enya-i-don-t-rea

Féminin
↳ Nombre de messages : 973
↳ Points : 601
↳ Date d'inscription : 26/10/2015
↳ Age : 20
↳ Avatar : Halsey.
↳ Age du Personnage : vingt-quatre ans.
↳ Métier : trafiquante et créatrice de nouvelles drogues et médiacements pour la Niflheim.
↳ Opinion Politique : sans opinion.
↳ Niveau de Compétences : niveau un.
↳ Playlist : PANIC! AT THE DISCO - emperor's new clothes⎜SMALLPOOLS - street fights⎜HALSEY - drive⎜THE SCORE - where do you run?⎜THE 1975 - love me⎜TWENTY ONE PILOTS - ride⎜DOROTHY - wicked ones⎜THE KOOKS - bad habit⎜PVRIS - you and I⎜BMTH - follow you
↳ Citation : « I'm falling, so I'm taking my time on my ride »
↳ Multicomptes : Vittoria K. Bathory & Nataliya Clarke
↳ Couleur RP : #E04848



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines. & endlesslove
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Jeu 2 Juin - 20:20

Maintenant que ta blague est foutue, je peux te souhaiter la bienvenue dignement
Re-Bienvenue parmi nous Je sais déjà que ce petit va envoyer du lourd, j'ai hâte de lire tes topics, notamment avec Garry Enfin la suite, mouaha
Remplis donc vite cette fiche que tu sois validé fissa

_________________
    All we do is drive ◇ My hands wrapped around the stick shift swerving on the 405, I can never keep my eyes, Off this. My neck, the feeling of your soft lips. Illuminated in the light, bouncing off the exit signs I missed. It's so simple but we can't stay. Overanalyze again, would it really kill you if we kissed?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3058-mack-we-have-all

Féminin
↳ Nombre de messages : 8397
↳ Points : 339
↳ Date d'inscription : 31/08/2013
↳ Age : 25
↳ Avatar : Jonathan Rhys-Meyers
↳ Age du Personnage : 37 ans d'apparence, 177 ans en réalité
↳ Métier : Mafieux influent, fondateur de la Nemesis
↳ Opinion Politique : Anti-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 3
↳ Playlist :
THE ROLLING STONES - satisfaction | PUSCIFER - the undertaker | 30 STM - the kill | PAPA ROACH - getting away with murder | DEPECHE MODE - wrong | LINKIN PARK - castle of glass | IMAGINE DRAGONS - shots | THE KILLERS - shot at the night | HURTS - somebody to die for | BLACK LAB - this night

↳ Citation : « Nous sommes tous frères sous la peau, et j'aimerais écorcher l'humanité pour le prouver. »
↳ Multicomptes : Nymeria C. Grimes & Rhys Steinsson
↳ Couleur RP : Navajowhite



Feuille de perso
↳ Copyright: Cyrine & Pathos & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Jeu 2 Juin - 20:22

Re-bienvenuuuuue
Vazy comment t'as trop vite été cramé par Enya, fou rire Depuis le temps qu'on en entend parler de ces pigeons faut dire (même à l'IRL je me rappelle ) J'ai hâte de voir ce que ça va donner comme petiot du coup Mais je suis sure qu'il va être génial Je devrais te donner 84 coups de fouets pour cette fiche vide, c'est honteux Mais ça serait te récompenser alors je ne vais pas le faire Je t'envoie du courage pour la rédaction quand même
Puis Tom Payne, je ne peux qu'approuver ce choix, Jesus est devenu ultra rapidement un de mes persos préférés dans TWD

_________________
I've got blood on my name
There's a reckoning a'comin. And it burns beyond the grave. With lead inside my belly. Cause my soul has lost its way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t876-kyran-chaos-isn-t

Féminin
↳ Nombre de messages : 9028
↳ Points : 476
↳ Date d'inscription : 28/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Ben Barnes
↳ Age du Personnage : 30 ans, 781 en réalité
↳ Métier : Co-gérant du Little Darlings (shadowhunter infiltré)
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 3
↳ Playlist :
The Devil's own feat 5FDP • Animal feat Disturbed • My name is Stain feat Shaka Ponk • Do or Die - Night of the Hunter feat 30 STM • On my Own - Play Dead feat Killing Bono OST • Madness feat MUSE • Hustler feat JOSEF SALVAT •

↳ Citation : There's a battle between two wolves inside us all. One is Evil. It is anger, envy, jealousy, and ego. The other is Good. It is joy, love, hope, and faith. Which wolf wins? The One you feed
↳ Multicomptes : Aleksi S. Lenaïk & Regan Faulkner
↳ Couleur RP : #1999b5



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Jeu 2 Juin - 20:29

Re-bienvenuee
C'est tellement pas humain tout ce vide sans déconner Rien qu'avec le boulot, j'ai trop hâte de voir ce que va donner ce petiot, ça promet de dépoter du géranium tout ça Je te souhaite bon courage pour la rédaction de ta fichette en tout cas Pis aussi de bien t'éclater avec ce bonhomme

_________________


flesh and bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t55-squirrel-s-hunter-

Masculin
↳ Nombre de messages : 793
↳ Points : 445
↳ Date d'inscription : 21/04/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Iwan Rheon
↳ Age du Personnage : 252 ans de vie, 29 ans de tête
↳ Métier : Patron du Little Darlings, trafiquant de drogues/médocs, proxénète, fondateur de la mafia Nilfheim
↳ Opinion Politique : Il n'est pas l'ennemi du Gouvernement, tant que le Gouvernement n'est pas le sien.
↳ Niveau de Compétences : 3
↳ Playlist : 30 Seconds To Mars « Beautiful Lie »
↳ Citation : « La débauche est une chasse ouverte, elle n'a pas de gibier préféré »
↳ Multicomptes : Declan Grimes
↳ Couleur RP : MediumSeaGreen



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Jeu 2 Juin - 20:39

Re bienvenue dans le coin ! Lazlo ça déchire comme pseudo !!! What a Face

_________________
it's a perfect denial
Pour les rassurer, Pour te rassurer,Tu leur dis, Tu te dis, Que tout cela est un jeu, Que tu la quitteras, Quand tu le voudras, Demain tu seras courageux. Viens je t’accepte comme ennemie, Viens je te donne ma vie, J’embrasse tes souffrances, Je réclame tes offenses © ziggy stardust
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Jeu 2 Juin - 20:51

Lazlooo !

Ah non mais on a failli attendre hein.
Très bon choix d'avatar, je sais pas trop qui t'a conseillé sur ce coup-là mais c'est sûrement quelqu'un de bien. What a Face

Allez allez allez on attend la suite maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 176
↳ Points : 68
↳ Date d'inscription : 02/06/2016
↳ Age : 26
↳ Avatar : Tom Payne
↳ Age du Personnage : 31 ans
↳ Métier : Eleveur de volatiles à but communicatif
↳ Opinion Politique : Boom baby !
↳ Niveau de Compétences : 3 Prise de risques/chimie entre amis/système D/pigeonnage professionnel
↳ Playlist : Gogol Bordello - Start Wearing Purple ♫
Flobots - Handlebars ♫
↳ Citation : "Et merde"
↳ Multicomptes : Noah D. Meadow & Roman A. Ievseï
↳ Couleur RP : #669999



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Jeu 2 Juin - 21:04

Maisy : même pas tu postes avec l'un des drames de ma vie tsssss ! Mais viens petite, viens, t'as une place toute réservée dans ma volière, tu ne le sais que trop What a Face

Tristan : Je n'ai que deux choses à te dire : et

Enya
: Azy là, en deux deux tu m'as grillée, pile quand je voulais te faire galérer ! C'est VIL

Mackie : Déception cruelle, ô infamie ! La suite arrive bientôt joli maki, Georgina a pas fini d'en baver~

Kyky : Je ne suis que blaserie et blasitude, ma vanne a fait un méga flop c'est affreux Et héhéhé bien sûr que j'allais poster une fiche vide, ça aurait pas été drôle sinon Même si maintenant y'a un peu plus de substance à vous mettre sous la dent !

Stain : Même remarque que pour Kyky, le vide, c'est la vie ! Ah ça pour m'éclater, ça risque de faire des étincelles, j'en suis persuadée What a Face La suite arrive bientôt promis !

Jorgy : Thanks bruh !

Graillou : Mille excuses, ô gros tas de muscles et de sueur, j'ai pris mon temps je le conçois ! Quant au choix d'avatar, c'est vrai, tiens, mais qui donc a choisi, qui ?
Ca vient mon gros, ça vient !


Et à tous, un gros, un ENORME merciiiiiiiii pour votre accueil ! La suite arrive très bientôt !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3658-lazlo-pour-vivre

Féminin
↳ Nombre de messages : 144
↳ Points : 374
↳ Date d'inscription : 21/05/2016
↳ Age : 24
↳ Avatar : Kate Winslet
↳ Age du Personnage : 44 ans
↳ Métier : Bénévole auprès des populations démunies
↳ Opinion Politique : Inexistante pour le moment
↳ Niveau de Compétences : Niveau général : 2 Niveau 3 en maîtrise de sa faim Niveau 4 en feels
↳ Playlist : Love Peace Peace - Eurovision 2016
Oltremare - Ludovico Einaudi
When We Were Young - Adèle
↳ Citation : "Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière."
↳ Multicomptes : Maisy A. Weaver
↳ Couleur RP : #eccef5



Feuille de perso
↳ Copyright: rusty nail
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Jeu 2 Juin - 21:35

Tu préfères comme ça ?

TKT, j'vais venir chouiner dans ton chez toi ♥

_________________

Everybody loves the things you do From the way you talk to the way you move. Everybody here is watching you, cause you feel like home. You're like a dream come true. But if by chance you're here alone, Can I have a moment before I go? Cause I've been by myself all night long hoping you're someone I used to know ×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 745
↳ Points : 729
↳ Date d'inscription : 27/04/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Ellen Page
↳ Age du Personnage : 25 ans
↳ Métier : Interne en médecine aux urgences, animatrice d'une radio pirate
↳ Opinion Politique : Anti-Gouvernement
↳ Playlist : Ellie Goulding - Anything Could Happen
Damien Rice - Prague
Avril Lavigne - Take me Away
Nirvana - Litihum
Skunk Anansie - Hedonism
Damien Rice - The Box
AaRON - Blouson Noir

↳ Citation : L'échec est une formidable force de vie
↳ Multicomptes : Shae Thackery & Duncan Idaho
↳ Couleur RP : #99ccff



Feuille de perso
↳ Copyright:
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Jeu 2 Juin - 22:15

Nan mais meuf y'a UNE personne sur toute la planète Terre qui aurait l'idée de faire un personnage éleveur de pigeons. Obligée je te pistais!! Pis tu m'as tellement soûlé avec ton Jesus là, obligé c'était toi

_________________


I don't wanna beg you pardon
I don't wanna ask you why
But if I was to go my own way
Would I have to pass you by?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2422-enya-i-don-t-rea

Féminin
↳ Nombre de messages : 851
↳ Points : 856
↳ Date d'inscription : 16/11/2014
↳ Age : 23
↳ Avatar : Andrew Garfield
↳ Age du Personnage : 30
↳ Métier : Généticien & analyste dans la brigade scientifique du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro gouv en remise en question (rebelle come on *.*)
↳ Niveau de Compétences : mon incroyable beauté ? Niveau 2 en rateaux, à partir de 3 la pelle est offerte !
↳ Playlist : Imagine dragon / Alt-J / StoneAge / Mumford and sons / les enfoirés (et oui quand on est français...) / the coors / the lumineers / de palmas (je sais je sais..) / les disney (aucune honte) / thriving Ivory / bien d'autres... aaah et évidement CELINE DION ! (je blague, je blague, on souffle)
↳ Multicomptes : Callum T. Doyle & L. Windsor Armstrong
↳ Couleur RP : blueangel



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Jeu 2 Juin - 23:19

Jésus ! !

(C'est Jésus hein ? On dirait mais je suis pas sûre. .. )

Azy l'autre jour tu m'as pas dit que t'étais en préparation tc ! c'est vilain d'avoir des secrets

On va avoir un terrain d'entente avec celui là je le sens ! Tim va être son poto

_________________
Quiconque lutte contre des monstres devrait prendre garde, dans le combat, à ne pas devenir monstre lui-même. Et quant à celui qui scrute le fond de l'abysse, l'abysse le scrute à son tour. (⚡) Nietzsche
Choose your Abyss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 977
↳ Points : 665
↳ Date d'inscription : 01/07/2015
↳ Age : 26
↳ Avatar : Aaron Paul
↳ Age du Personnage : 32
↳ Métier : Ouvrier
↳ Opinion Politique : Anti-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau max en tâches et théorie du complot
↳ Playlist : Woodkid - Run Boy Run ; C!NCC - Bipolar Mind ; The Used - The Bird and The Worm ; Enter Shikari - Destabilise ; ADTR - Paranoia ; Eddie Vedder - Society
↳ Citation : « Too late it was, for him, for them, the evil curse had won. The anger and the anguish overwhelmed his fragile soul, and caused a wicked tantrum that he never could control. »
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #C79F4B



Feuille de perso
↳ Copyright: Lux Aeterna + (she)wolf
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Jeu 2 Juin - 23:42

Han la vache, tu l'as fait

Re-bienvenue J'kiffe la citation sur ton profil Ptêtre bien que comme Tim, y'a moyen que Vaas soit son poto à celui-là

Bon, rédige-nous tout ça là, on a hâte

_________________
COMMEDIA DELL'ARTE DELL'INFERNO
Dans un monde sans lumière s'avance l'armée des ombres. Secte au culte lunaire, marionnette, quelle est ton ombre ? Le bon sens est mis en quarantaine, où est passée la vérité ? Moyen-âge des temps modernes, bienvenue dans un monde dépassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2888-fell-down-a-hole

Masculin
↳ Nombre de messages : 127
↳ Points : 26
↳ Date d'inscription : 17/05/2016
↳ Age : 23
↳ Avatar : Sam Claflin
↳ Age du Personnage : 28 ans
↳ Métier : Journaliste et Photographe au New Orleans Daily
↳ Opinion Politique : Contre le Gouvernement, pas pour la Résistance
↳ Niveau de Compétences : Niveau max en blaserie.
↳ Playlist : Time - Hans Zimmer ♆ In the End - Linkin Park ♆ Just the way you are - The Saturdays ♆ Lovely Sad - The Maine ♆ What I've done - Linkin Park ♆ When September Ends - Green Day ♆ Blizzard - Fauve ♆ U-Turn - AaRON ♆ Now we are Free - Gladiator OST ♆
↳ Citation : « We are all trapped in our own heads.»
↳ Multicomptes : Adrian N. Hoffman & Liam P. Wiggins
↳ Couleur RP : #cc9933



Feuille de perso
↳ Copyright: Cel Ticaddiction - Motley Control - Halsey
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne   Ven 3 Juin - 6:26

BFF taré :lama:
J'suis tellement, tellement contente de voir enfin Laz ici
Tu sais très bien ce que je pense de ce perso, tu sais aussi bien comme j'ai hâte de m'éclater avec lui
Georgina n'attend que toi, love
Éclate toi le plus possible avec lui, et t'arrête pas de faire tout péter
T'es la meilleure, et ce perso, il déboîte tellement tout que c'en est indécent

_________________

    I sat alone in bed till the morning I'm crying "They're coming for me" And I tried to hold these secrets inside me My mind's like a deadly disease I'm bigger than my body I'm colder than this home I'm meaner than my demons I'm bigger than these bones And all the kids cried out "Please stop, you're scaring me" I can't help this awful energy God damn right you should be scared of me Who is in control?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3596-garret-time#1547
 

Lazlo ▬ Pour vivre heureux, vivons perchés, sur les branches d'un grand chêne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Simone Virtanen - Vivons heureux, vivons cachés
» 90210: Beverly Hills
» La plupart des gens disent qu'on a besoin d'amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d'oxygène. ► Pearl
» Vivre, centre pour adolescents en difficulté
» code pour inséré les anime (Fond transparent)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Second Chapter :: Life For Rent :: Welcome Home-