AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « The past makes us who we are » ESPERANZA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 392
↳ Points : 48
↳ Date d'inscription : 23/07/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : R. Rihanna Fenty
↳ Age du Personnage : 28 ans d'apparence, 352 ans en réalité
↳ Métier : Styliste, conseillère en image
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Goodies ; Ciara | Slut like you ; P!nk | Needed me ; Rihanna | Rag Doll ; Aerosmtih | Guillotine; 30STM | Tom Ford ; Jay Z | Poison ; Alice Cooper | Changes ; 2PAC | Hurricane ; 30STM | Anyway you want it ; Journey
↳ Citation : « La faim justifie les moyens »
↳ Multicomptes : Ava S. Cohen & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : design foncé : brown



Feuille de perso
↳ Copyright: .liloo_59
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Jeu 16 Juin - 12:19


«  Se préparer au pire, espérer le meilleur  »



Esperanza O'Connell


© Tumblr
28 ans & 352 en réalité ━ Veuve
Hellraiser ━ ft Rihanna


↳ Date et lieu de naissance :
23 Avril 1664, Saint-Domingue (Haïti)
↳ Forme animale :
None
↳ Métier :
Styliste, conseillère en image
↳ Orientation sexuelle :
Hétérosexuelle
↳ Force :
Son sens des affaires et de la négociation. Sûrement quelque chose qu'elle a gardé de sa vie passée. Esperanza sait comment utiliser les mots et surtout, elle est d'une patience à toute épreuve. Elle peut attendre très longtemps pour atteindre son but, si le jeu en vaut la chandelle cela va de soit.
↳ Faiblesse :
Son manque de confiance envers autrui et sa peur de la trahison. Lorsqu'elle tient à quelqu'un, Esperanza a légèrement tendance à devenir trop protectrice voire étouffante. Ce n'est pas sa faute, elle a tellement peur qu'on la trahisse qu'elle veut absolument garder le contrôle. Il faudrait qu'elle apprenne à lâcher du lest mais ce n'est pas gagné. Elle a également du mal à rester seule. C'est pour cela qu'elle est souvent entourée. Même si elle n'est pas dupe, elle sait que certaine personne n'en veulent qu'à son héritage.
↳ Avis sur le Gouvernement :
Esperenza part du principe qu'il faut toujours se mettre du côté du plus fort. Avant elle aurait eu tendance à faire ce qu'elle voulait, quitte à se rebeller contre l'autorité, mais ça, c'était avant. Pour elle, par les temps qui courent, mieux vaut être du côté des dirigeants. Elle est donc complètement de l'avis du Gouvernement et est pour leurs méthodes. La faim justifie les moyens après tout.
↳Particularité :
Esperanza est obsédée par l'argent. Ayant eu une enfance particulièrement précaire, elle sait ce que c'est que de mourir de faim. Retomber dans la pauvreté serait pour elle la pire des choses qui pourrait lui arriver. Tellement qu'au fil des années, elle n'a pas hésité à faire tout son possible pour s'assurer un train de vie confortable. Quitte à être malhonnête, mais qu'est-ce que la malhonnêteté pour une ancienne pirate ? Rien. Esperanza a su atteindre son objectif en se mariant à un homme richissime. Son mari est mort il y a peu... Une mauvaise chute dans les escaliers. La maladresse a parfois de tristes conséquences n'est-ce pas ?

Elle a un « P » tatoué sur le poignet droit. Loin d'être désiré ce dernier signifie « Pirate ».

Il faut également savoir qu'avant d'être une Hellraiser, Esperanza était une Nightkeeper. Malheureusement pour elle un sort raté l'a malencontreusement transformée il y a peu.
© Minako
 
Mesquine ☦ Patiente ☦ Observatrice ☦ Manipulatrice ☦ Enjôleuse ☦ Déterminée ☦ Rancunière ☦ Colérique ☦ Inspirée ☦ Opportuniste ☦


père castor, raconte-moi une histoire



Saint-Domingue, 1681

Esperanza courrait à toute vitesse. Ses pieds nus lui faisaient mal, son coeur battait à tout rompre dans sa poitrine. Les sabots des chevaux n’étaient plus que des murmures lointains. Malgré ça la jeune femme n’avait pas ralenti la cadence. Elle prenait de grandes bouffées d’air et pourtant elle se sentait à deux doigts de suffoquer. Bientôt elle arriva face à l’océan. Ce n’est qu’à ce moment là qu’elle s’accorda une pause. Les mains posées sur ses cuisses, Esperanza regardait la lune pleine qui illuminait la nuit et les falaises. Mais pas que. Echoué sur le rivage, un navire reflétait lui aussi les rayons lunaires. Esperanza regarda autour d’elle. Il n’y avait rien. Et bien que des voiles noires ornent les mats de ce bateau, son instinct la poussa à s’en approcher. Elle était encore loin du rivage lorsque les chevaux percèrent les derniers arbres de la foret tropicale. Paniquée, à bout de forces, la jeune femme se retourna avant de se mettre à courir de nouveau. Ce navire était désormais sa seule chance de s’en sortir. Evitant de justesse les coups de feu, la fugitive arriva bien vite aux abords du bateau. Elle espéra un instant que ce ne soit pas une épave mais alors qu’elle pensait tout espoir perdu, une corde se déroula sous ses yeux. Sans réfléchir et sans accorder un regard au borgne qui lui avait tendu cette corde, Esperanza grimpa.

L'île de la Tortue, 1684

Esperanza était assise sur un rocher et fixait l’horizon depuis un long moment déjà. L’océan semblait happer le soleil, comme si l’eau et le feu entraient en fusion. L’air était frais et salé. La jeune femme prit une grande inspiration en fermant les yeux. Sa mère lui manquait. Sa chère et tendre mère restée esclave à Saint-Domingue. Sa mère qui avait risqué sa vie pour qu’elle puisse s’échapper. Ce soir là, lorsqu’elle avait couru à travers la foret pour échapper à ses maîtres, c’était à elle qu’elle pensait. Et sa génitrice n’avait jamais quitté ses pensées depuis lors. La piraterie n’avait pas vraiment été un choix pourtant Esperanza s’en contentait avec plaisir. Ce n’était pas forcément quelque chose d’honnête mais elle préférait toujours voguer en mer plutôt que de se prendre des coups de fouet sur le dos. Piller les navires de la Compagnie des Indes était l’une de ses activités favorite. Et avec le temps elle était devenue un membre d’équipage de choix. Bien sûr elle avait dû s’endurcir pour ne pas se faire marcher dessus. Mais cela lui avait permis de se forger un caractère à toute épreuve.

« Oh hé du bateau, arrête de rêvasser on lève l’ancre. » dit une voix rauque.

Esperanza sursauta en rouvrant les yeux. Elle s’était endormie sur la plage et n’avait même remarqué la tombée de la nuit. Dans le brouillard, elle releva ses yeux clairs vers l’homme qui l’avait réveillée. Smith. Un brave type à qui il manquait une jambe. Il racontait à qui voulait bien l’entendre qu’il l’avait perdu lors d’une bataille sanguinaire quelques années plus tôt en Guadeloupe. D’autres pensaient qu’il s’était prit un boulet de canon et Esperanza, elle, n’en pensait rien. Elle s’était dépêchée de se relever et avait emboité le pas du pirate. Elle ne savait pas où leur prochaine aventure les mènerait mais elle faisait confiance au destin pour que leur quête d’un trésor aboutisse enfin. Car c’était là le but de la jeune femme. S’enrichir et retourner auprès de sa mère. Une pensée noble mais naïve. Mais que voulez vous, à 20 ans, qui aurait pu lui en vouloir ?

Île inconnue, archipel des Caraïbes, 1686

Lorsque le petit groupe était remonté à bord du navire, il ne remarqua pas l’atmosphère étrange qui régnait à bord et surtout, le silence inhabituel. Personne n’était venu à leur rencontre. On entendait seulement les vagues qui venaient s’échouer sur la coque du bateau. Esperanza avait été la première à mettre les pieds sur le pont. Tout ceci ne lui disait rien qui vaille. Bientôt, en apercevant un navire au loin elle comprit. Des anglais, des voiles aussi blanches que les ailes d’une colombe.

« Embuscade ! Quittez le na… » une main contre ses lèvres l’empêcha de continuer.

La jeune femme n’avait pas eu le temps de faire demi-tour et bons nombres de ses camarades se retrouvèrent avec une épée contre la gorge. Esperanza était retenue contre un homme qui pressait sa main sur ses lèvres. « Chut… » dit l’homme en resserrant sa prise pour que la jeune femme cesse de bouger. Ils étaient faits comme des rats.



Port-Royal, Jamaïque, Janvier 1687

Allongée sur le sol froid de sa cellule Esperanza s’était endormie. Cela faisait désormais un mois que son équipage et elle étaient prisonniers des anglais. Bien sûr qu’ils allaient être pendus, mais pas avant que le Commodore Addington n’ait mis la main sur leur capitaine. Bien sûr, bien qu’on dise que les Pirates n’aient pas d’honneur, aucun des captifs n’avaient à ce jour vendu leur capitaine. Ce qui commençait à sérieusement énerver leurs assaillants. Tandis qu’elle rêvait d’un perroquet géant, Esperanza fut réveillée par une sensation glacée et humide. On venait de lui lancer un seau d’eau à travers les barreaux de sa cellule. La jeune femme se releva en sursaut.

« Debout, le commodore t’attend. » ricana le garde le seau à la main.

Esperanza lui accorda un regard noir. Ce fut menottes aux poignets et trempée jusqu'aux os que la jeune femme arriva devant le fameux Commodore. Il ordonna aux gardes de les laisser seuls. Si Esperanza avait pu lui cracher au visage, elle l’aurait fait volontiers. Au lieu de ça elle se contenta de détourner la tête en gardant le menton bien haut. Elle ne dirait rien. Jamais elle ne trahirait son capitaine.

« Je suis désolé pour ce léger malentendu commença Addington en parlant du seau d’eau.
- Inutile de mentir, vos hommes ne font-ils pas ce que vous leur dites de faire ? Je n’en ai rien à faire de vos excuses. Je ne trahirais pas mon capitaine, qu’on me passe la corde au lieu de m’imposer le supplice de vous voir tous les jours. »

Esperanza n’avait toujours pas accordé un regard à l’homme qui s’approchait d’elle. Finalement il lui imposa en venant se placer face à elle. La jeune femme plissa les yeux et le regarda avec tout le mépris du monde. L’homme avait des yeux bleus, il devait avoir la trentaine, un charisme à toute épreuve. Il aurait pu faire un bon pirate pensa la jeune femme. Néanmoins si elle avait pu l’égorger pour s’échapper, elle n’aurait pas hésité. Quoique… Etait-ce le fait qu’il la voit tous les jours qui la faisait douter de ses convictions ? Non non non. Elle ne se laisserait pas charmer. Jamais elle ne vendrait Cook. Lui qui avait tant fait pour elle. Addington pouvait bien la convoquer trois fois plus que les autres en pensant que, parce qu’elle était une femme, elle serait plus bavarde. Il se mettait le doigt dans l’œil.

Port-Royal, Jamaïque, Février 1687

Deux mois que l’équipage était prisonnier des anglais. Les hommes n’avaient plus que la peau sur les os. Certains étaient morts de malnutrition. Pourtant aucun d’eux n’avait trahi sa parole. Demain ils seraient tous pendus. Esperanza avait ironiquement perdu tout espoir de sortir vivante de cette embuscade. Elle avait les joues creusées et ne quittait plus le coin de sa cellule. Au milieu de la nuit, alors qu’elle ne parvenait pas à trouver le sommeil, elle fut étonnée de voir une silhouette se poster devant sa cellule. De part sa taille elle devinait qu’il s’agissait d’un homme. Enveloppé d’une sorte de cape marron, une grande capuche masquant son visage, on aurait dit un mendiant. Esperanza lui accorda un bref regard mais elle était trop faible pour gaspiller son énergie à faire la conversation.  Pourtant l’homme s’agita et lui fit signe d’approcher. La pirate releva le menton en détournant la tête. Jusqu’à ce que l’homme sorte des clefs de sa poche. Sans attendre, Esperanza s’approcha de la porte de sa cellule. Enroulant ses doigts autour des barreaux elle regarda à droite puis à gauche. Un garde dormait tandis que l’autre semblait avoir été assommé. Le regard vert de la jeune femme se porta sur la bouche du mendiant –puisque c’était tout ce qu’elle pouvait distinguer- elle ne rêvait pas il était bien entrain de la sortir de là.

« Qui es-tu ? demanda-t-elle
- Quelqu’un qui vous veut du bien, ne posez pas de questions et suivez moi. »

L’homme venait d’ouvrir la porte. L’adrénaline envahit Esperanza. Elle allait pouvoir fuir. Mais jamais elle ne laisserait ses camarades. Tandis que le mendiant s’éloignait déjà vers la sortie, la jeune femme n’avait pas bougé.

« Etranger je te suivrais mais laisse au moins sortir mon équipage. Je ferais ce que bon te semble mais ce sont là mes frères. »

Grommelant l’inconnu fit demi-tour et se contenta d’ouvrir les cellules des pirates. Certains étaient tellement faibles qu’ils ne remarquèrent rien. D’autres s’avancèrent pour sortir. Mais soudain le garde endormi se réveilla.

« Hé qu’est-ce qu’il se passe ici !? Pas de mutinerie dans ma prison. » cria-t-il en sortant son arme.

Esperanza écarquilla les yeux. Heureusement pour elle, le libérateur lui saisit le poignet avec force et se mit à courir. Ses camarades étaient désormais livrés à eux-mêmes et la jeune femme ne saurait jamais s’ils s’en étaient sorti ou non. Elle l’espérait de tout cœur en tout cas. Après une longue cavale à travers les rues de Port-Royal, les deux fuyards s’arrêtèrent dans un coin isolé. Face à l’homme, Esperanza continua de détailler ce que l'étranger voulait bien laisser entrevoir. Et plus elle le regardait, plus elle se dit que cette mâchoire, cette bouche et la voix de tout à l’heure étaient loin de lui être inconnues.

« Commodore ? » demanda-t-elle, surprise.

Guadeloupe, 1692

Ils étaient faits. Esperanza serrait ses enfants contre elle tandis qu’on les emmenait elle-ne-savait où. Ces cinq dernières années, la jeune femme les avait passés dans une maison isolée de tout. Une somptueuse maison cela va de soit. Son bien-aimé, William Addington, l’avait mise à l’écart pour que personne ne puisse la retrouver. Cinq ans auparavant il avait pris le risque de venir la libérer, pris le risque de se faire attraper et avait risqué la mort pour elle. La jeune femme était tombée amoureuse et puis avait mis au monde deux magnifiques jumeaux. Mais elle s’ennuyait. Elle n’avait jamais pu retourner à Saint-Domingue et la vie d’une mère au foyer comparée à celle de pirate était tout de suite moins exaltante. Mais Esperanza s’estimait heureuse. Elle aurait pu finir au bout d’une corde.  Durant ces 5 dernières années d’ailleurs la jeune femme avait pris le temps de s’intéresser aux rites vaudou et à la sorcellerie. Ce fut à cette période seulement qu’elle découvrit ses pouvoirs. Peu de temps avant qu’il ne reparte en mer pour Saint-Domingue, Esperanza avait pris le risque de faire du Commodore un skinchanger, sa plus belle-œuvre. Elle avait fait ça pour son bien. Pour l’instant elle ne savait pas comment elle allait échapper à cette situation.

Il faisait nuit lorsque les gardes anglais avaient débarqué. Ils hurlaient en demandant où était ce traître d’Addington. Bien qu’Esperanza tenta de protéger ses enfants, ils se firent attraper puis emmener avec Louisa, leur domestique. Après de longs interrogatoires, et après qu’ils aient menacé ses enfants, Esperanza indiqua que William était reparti à Port-Royal. Un mensonge. Elle comptait gagner du temps en attendant que les anglais vérifient ses dires. Comme ça ses enfants seraient épargnés.

Quelques jours plus tard, un homme débarqua dans la pièce dans laquelle la jeune femme et ses enfants étaient retenus.

« Menteuse. » cracha-t-il en pointant son arme vers elle.

Une détonation se fit entendre. Esperanza s’écroula au sol après avoir reçu une balle en plein cœur. L’homme eut pitié des enfants et les laissa en vie pour les soumettre au trafic d’êtres humains. Sûrement qu’ils devinrent esclaves. La jeune femme eut le droit à un aller direct pour Darkness Falls. Et oui, ses tests et l’ennuie l’avait parfois conduit à exercer de la magie noire. William Addington quant à lui fut attrapé au large de Saint-Domingue. On lui indiqua que sa femme l’avait vendu sans scrupule alors que la vérité était tout autre… La mort d’Esperanza lui fit néanmoins prendre sa forme animale et lui permit d’échapper à la pendaison.




Nouvelle-Orléans, 2016

Depuis qu’elle était revenue sur Terre, Esperanza n’avait pas chaumé. Bien qu’elle fut un peu perdue au début, elle comprit vite le fonctionnement des choses et parvint à tirer son épingle du jeu. Elle comprit que comme à son époque, l’argent était le pouvoir, et que le pouvoir était la survie. Elle comprit que le poids des mots pouvait l’aider et que d’être entourée des bonnes personnes pouvait s’avérer payant. Bien vite elle se trouva un mari. Colin O’Connell. Un homme d’affaire qui avait su se forger une fortune colossale au fil des années. Esperanza le supporta durant 3 longues années et après avoir parfaitement manigancé son coup, le tua en le poussant du haut de leurs escaliers. Une hémorragie cérébrale aura eu raison de lui. Libre, riche et sereine, Esperanza s’affaira à faire monter sa petite entreprise de stylisme. Jusqu’à ce qu'en 2015, elle soit touchée par le sort raté des Nightkeepers. Si pendant un peu moins d'un an elle n'a vécu aucun changement, dernièrement, le parasite resté en sommeil s'est manifesté, faisant d'Esperanza une Hellraiser. De ce fait, elle fuit les miroirs comme la peste et déteste sa nouvelle condition plus que tout au monde. Les seules choses qui la relient à sa vie passée sont le « P » (pour Pirate) qu’elle a tatoué sur son poignet droit et les souvenirs de sa famille qu’elle renie en bloc.




file-moi ton stylo, j'ai plus d'encre


Sujet 5:
 

Echec et mat. Esperanza semblait résignée. Autour d’elle des voix se faisaient entendre. Elle essayait d’ignorer les regards accusateurs de la foule qui se posaient sur elle. Elle se sentait sans défense. Seule face à ce qui pour elle, n’était qu’une injustice. Elle devinait dans les yeux des jurés qu’ils l’avaient déjà condamnée. Esperanza souriait. Ironiquement elle avait déjà vécu une telle situation lorsque jadis, elle avait été capturée par la marine anglaise. Cette fois elle doutait du fait qu’elle s’en sortirait indemne. Au pire ferait-elle un petit séjour en prison. Elle survivrait. Même loin de son petit confort personnel. Ce fut en s’accrochant fermement à cette pensée qu’elle attendit la sentence. Mais lorsque cette dernière tomba, la jeune femme ne put masquer son effroi. L’arène. Esperanza regarda la foule qui semblait avide de spectacle. Elle se sentait à deux doigts de flancher. Elle n’était pas prête pour ça. Elle avait encore tant de choses à faire, tant de choses à vivre, tant de….

« Arrêtez! Elle n’a rien fait! C’est moi. C’est moi l’homme que vous cherchez. Cette femme n’a rien fait. » hurla le nouvel arrivant.

Esperanza resta de marbre. Un long frisson glissa contre son dos. Son visage se décomposa comme si elle venait de voir un fantôme. C’était un peu ça d’ailleurs. Lorsqu’elle s’était retournée, Esperanza aperçut William. Cela faisait des siècles qu’elle ne l’avait pas revu. Soudain un flot insurmontable de souvenirs vint parasiter son esprit. Tous les souvenirs qu’elle avait ignoré. Le visage de ses enfants, l’odeur de l’océan, sa peau contre le sol froid de sa cellule, le visage de sa mère, la balle perçant son coeur. Pour ne pas montrer qu’elle était déstabilisée, Esperanza prit une grande inspiration. Il fallait qu’elle se reprenne voyons.

« Cet homme m’est totalement inconnu. Votre honneur, je suis sûre que tout ceci n’est qu’un terrible malentendu. J’ai toujours été de votre côté, je… Jamais je n’aurais trahi les valeurs que nos dirigeants défendent. » dit-elle avec une sincérité feinte à la perfection.

Oui tout ceci ne devait être qu’une erreur. Esperanza en venait même à douter. Elle voulait tenter le tout pour le tout. La jeune femme qu’elle était jadis aurait tenté de fuir sans chercher à donner quelconque explication. Pour l’instant Esperanza espérait que son éloquence suffirait à la sortir de ce pétrin. En tout cas, elle ne comptait pas laisser William la sortir de là encore une fois. Elle ne lui permettait pas de risquer sa vie pour elle. Pas encore. C’était hors de question. Elle lui accorda un vague regard en coin en restant droite. Si les mots ne marchaient pas, elle n’aurait d’autre choix que de tenter de fuir. Pour l’instant il lui fallait gagner du temps. La foule les fixait. Le scandale semblait nourrir ces êtres perfides. Esperanza était dégoutée. Alors que son regard avisait les alentours dans l’espoir de trouver une sortie de secours, William continuait de parler dans son dos. La jeune femme sentit son coeur accélérer. Qu’advientrait-il de lui ? Bien sûr qu’elle n’avait jamais vraiment su ce qu’il était advenu de son amour passé, mais maintenant qu’elle le savait en vie, le voir mourir par sa faute serait sûrement une épreuve qu’elle n’arriverait pas à supporter. Voilà pourquoi elle refusait que l’homme s’accuse à sa place. C’était un geste purement égoïste.

Les jurés s’étaient mis à discuter. L’arrivée de l’élément perturbateur semblait avoir créé la surprise. Esperanza savait qu’il y avait peu de chance qu’on lui accorde le droit de s’exprimer. A l’instant même où elle était arrivée, elle avait deviné que leur choix était déjà fait. Elle regretta un instant l’époque où l’invocation du « pour-parler » l’aurait sorti d’affaire. Mais les pirates n’étaient plus. L’impatience gagnait la foule qui commençait à s’agiter. Si la situation dégénérait, sûrement qu’Esperanza et William seraient condamnés tous les deux.

Lorsqu’elle comprit ça, la jeune femme se mit à réfléchir à toute vitesse pour trouver un moyen de s’échapper. Sa vie n’avait été qu’une course, elle n’avait jamais vraiment cesser de fuir quelque chose. Chassez le naturel il revient au galop. Une fois de plus une fois de moins, Esperanza était prête à faire ce qu’il faudrait.


Minako ━ Minako ━ 21 ans


↳ Pays:

France
↳ présence :

5j/7
↳ MID c'est quoi pour toi :

Une bande de choux à la crème et des admins en guimauve
↳ et le règlement, tu l'as lu?

Yessir !
↳ un dernier mot?

 

_________________


IT'S LIKE THE DARKNESS IS THE LIGHT.
It's a thief in the nigt to come and grab you. It can creep up inside you and consume you. A disease of the mind it can control you. I feel like a monster sign by Solosand


Dernière édition par Esperanza O'Connell le Mar 6 Sep - 9:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 334
↳ Points : 83
↳ Date d'inscription : 21/03/2016
↳ Age : 20
↳ Avatar : Kristen Bell
↳ Age du Personnage : trente ans.
↳ Métier : secrétaire personnelle de Liam.
↳ Opinion Politique : indifférente.
↳ Niveau de Compétences : niveau trois.
↳ Playlist : MS MR - tunnels // THE 1975 - the sound // BROODS - bridges // FOXES - holding on to heaven // LEON - tired of talking // ALLIE X - never enough // TROYE SIVAN - fools // SIA - Alive // JAMES BAY - best fake smile // BLUE FONDATION - eyes on fire
↳ Citation : « All these voices, they hide in white noise. I'm not the same person I left behind »
↳ Multicomptes : Vittoria K. Bathory & Mackenzie Caulfield
↳ Couleur RP : #20738B



Feuille de perso
↳ Copyright: poupée morose & madness & summer blue
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Jeu 16 Juin - 12:30

Re-bienvenue chez toi ma choupinette
J'espère que tu t'amuseras du tonnerre avec cette petite Le début promet des merveilles en tout cas, j'ai hâte de lire la suite Puis Rihanna est un très bon choix, j'approuve Tes gifs et images sont juste sublimes
Bon courage pour la fin de la rédaction du coup Finis-moi ça vite qu'on puisse se trouver un autre lien qui déchire

_________________
❝Silence in motion on this quiet tread. Searching for links that don't lead to the end. A slave to the pulse, it's sink or swim. And I think I've dug myself in too deep again.❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3432-nataliya-i-ll-se

Masculin
↳ Nombre de messages : 1000
↳ Points : 837
↳ Date d'inscription : 19/03/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Travis Fimmel
↳ Age du Personnage : 33 ans de gueule, 34 au total
↳ Métier : Officiellement plombier, officieusement tueur à gages
↳ Opinion Politique : Il faudrait tous les saigner ! La vengeance se mange froide...
↳ Niveau de Compétences : 2
↳ Playlist : Breaking Benjamin " Until The End " Nirvana " Smells Like Teen Spirit " The Twenty One Pilots " Heathens "
↳ Citation : “Qui ne s’est jamais laissé enchaîner, ne saura jamais ce qu’est la liberté”
↳ Multicomptes : Isak Eriksson
↳ Couleur RP : Deepskyblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Myself
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Jeu 16 Juin - 12:46

Re bienvenue et bonne fin de rédac'

_________________
A revolution has begun today for me inside, The ultimate defense is to pretend, Revolve around yourself just like an ordinary man, The only other option is to forget, Does it feel like we've never been alive? Does it seem like it's only just begun? To find yourself just look inside the wreckage of your past, To lose it, all you have to do is lie, The policy is set, and we are never turning back, It's time for execution; time to execute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 9021
↳ Points : 475
↳ Date d'inscription : 28/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Ben Barnes
↳ Age du Personnage : 30 ans, 781 en réalité
↳ Métier : Co-gérant du Little Darlings (shadowhunter infiltré)
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 3
↳ Playlist :
The Devil's own feat 5FDP • Animal feat Disturbed • My name is Stain feat Shaka Ponk • Do or Die - Night of the Hunter feat 30 STM • On my Own - Play Dead feat Killing Bono OST • Madness feat MUSE • Hustler feat JOSEF SALVAT •

↳ Citation : There's a battle between two wolves inside us all. One is Evil. It is anger, envy, jealousy, and ego. The other is Good. It is joy, love, hope, and faith. Which wolf wins? The One you feed
↳ Multicomptes : Aleksi S. Lenaïk & Regan Faulkner
↳ Couleur RP : #1999b5



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Jeu 16 Juin - 12:53

Re-bienvenue choupinette hi
Je te souhaite bon courage pour la rédaction, le début est déjà bien classe Pis ton choix de bouille, les gifs et tout J'ai hâte d'en lire plus sur cette demoiselle en tout cas J'espère que t'amuseras bien avec cette nouvelle petiote

_________________


flesh and bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t55-squirrel-s-hunter-

Féminin
↳ Nombre de messages : 2940
↳ Points : 865
↳ Date d'inscription : 14/04/2014
↳ Age : 27
↳ Avatar : Milo Ventimiglia
↳ Age du Personnage : 35 ans
↳ Métier : Créateur et rédacteur en chef du Blackbird
↳ Opinion Politique : Anti-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Nv. 1 / 2 en détection de mensonge
↳ Playlist : Keane - Crystal Ball / Twenty one pilots - Car Radio / Daughter - Medicine / Greg Laswell - This Woman's Work / Foals - Spanish Sahara / Sleeping at Last - Light / Coldplay - Don't panic / Daughter - Doing the right thing PLAYLIST YOUTUBE
↳ Citation : "They may torture my body, break my bones, even kill me. Then, they will have my dead body. Not my obedience."
↳ Multicomptes : Ezra S. Reilly & Joan C. Valentine
↳ Couleur RP : White



Feuille de perso
↳ Copyright: Nanami
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Jeu 16 Juin - 13:12

Re-bienvenue par ici petit chou
Ce personnage transpire déjà la classe Le début donne envie d'en lire davantage J'aime beaucoup le choix des origines, ça dépote tout Non mais ces gifs & avas quoi Trop de beauté par ici Bon courage pour la rédaction J'espère que tu vas t'éclater avec ce nouveau perso

_________________

    Before all of this, what did I miss ? Do you ever get homesick ? I can't get used to it. I can't get used to it. I'll never get used to it. I'll never get used to it. I'm under that night. I'm under those same stars. We're in a red car, you asleep at my side. Going in and out of the headlights. Could I have saved you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2879-i-m-nothing-with

Laugh like a jackal

Masculin
↳ Nombre de messages : 1681
↳ Points : 550
↳ Date d'inscription : 11/12/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Finn Wittrock
↳ Age du Personnage : 28 ans
↳ Métier : Brancardier
↳ Opinion Politique : Contre le Gouvernement en place mais surtout contre la Prohibition.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2 - (Niveau 4 en poils soyeux !)
↳ Playlist : The Sex Pistols - NeverMind The Bollocks
↳ Citation : Je ne sais pas ce que je veux mais je sais comment l'obtenir.
↳ Multicomptes : Tristan K. Bellamy
↳ Couleur RP : darksalmon



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Jeu 16 Juin - 13:13

Wahou, elle a l'air trop cool ton perso ♥ Re-bienvenue par ici et bon courage pour ta fiche ! ^^

_________________
The Jackal comes, blood lust on his lips. He craves the dead, our lives in his grips. He's after our hearts, he'll chew and swallow. Blood pours from his mouth, our lives will soon follow. Death comes to those who wait, He feels this. Eyes wide. We try to run from our past, but the truth we cannot hide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3157-mikkel-georg-iev

Féminin
↳ Nombre de messages : 976
↳ Points : 664
↳ Date d'inscription : 01/07/2015
↳ Age : 26
↳ Avatar : Aaron Paul
↳ Age du Personnage : 32
↳ Métier : Ouvrier
↳ Opinion Politique : Anti-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau max en tâches et théorie du complot
↳ Playlist : Woodkid - Run Boy Run ; C!NCC - Bipolar Mind ; The Used - The Bird and The Worm ; Enter Shikari - Destabilise ; ADTR - Paranoia ; Eddie Vedder - Society
↳ Citation : « Too late it was, for him, for them, the evil curse had won. The anger and the anguish overwhelmed his fragile soul, and caused a wicked tantrum that he never could control. »
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #C79F4B



Feuille de perso
↳ Copyright: Lux Aeterna + (she)wolf
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Jeu 16 Juin - 14:10

Haan re-bienvenue ! What a Face

Ok, de ce qu'on peut en lire à ce stade, je la kiffe déjà de ouf Puis ce pseudo Hâte de lire la suite, y'a tout qui donne envie
Bon courage pour la suite de la fiche

_________________
COMMEDIA DELL'ARTE DELL'INFERNO
Dans un monde sans lumière s'avance l'armée des ombres. Secte au culte lunaire, marionnette, quelle est ton ombre ? Le bon sens est mis en quarantaine, où est passée la vérité ? Moyen-âge des temps modernes, bienvenue dans un monde dépassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2888-fell-down-a-hole

Invité
Invité






MessageSujet: Re: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Jeu 16 Juin - 15:49

Re bienvenuuue !
J'espère que tu vas t'éclater avec ce perso, mais rien que de ce que j'en vois, il a l'air de promettre du lourd dans le genre bombasse-badass !
Revenir en haut Aller en bas

Masculin
↳ Nombre de messages : 127
↳ Points : 26
↳ Date d'inscription : 17/05/2016
↳ Age : 23
↳ Avatar : Sam Claflin
↳ Age du Personnage : 28 ans
↳ Métier : Journaliste et Photographe au New Orleans Daily
↳ Opinion Politique : Contre le Gouvernement, pas pour la Résistance
↳ Niveau de Compétences : Niveau max en blaserie.
↳ Playlist : Time - Hans Zimmer ♆ In the End - Linkin Park ♆ Just the way you are - The Saturdays ♆ Lovely Sad - The Maine ♆ What I've done - Linkin Park ♆ When September Ends - Green Day ♆ Blizzard - Fauve ♆ U-Turn - AaRON ♆ Now we are Free - Gladiator OST ♆
↳ Citation : « We are all trapped in our own heads.»
↳ Multicomptes : Adrian N. Hoffman & Liam P. Wiggins
↳ Couleur RP : #cc9933



Feuille de perso
↳ Copyright: Cel Ticaddiction - Motley Control - Halsey
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Jeu 16 Juin - 16:58

Re bienvenue parmi nous
J'espère que tu vas t'éclater avec cette petite, mais j'en doute pas !
J'adore le choix de prénom, et comme d'hab, tout le reste est de très bon goût, mais avec toi on est habitués
Bonne rédaction, hâte de voir cette petite Hell en jeu

_________________

    I sat alone in bed till the morning I'm crying "They're coming for me" And I tried to hold these secrets inside me My mind's like a deadly disease I'm bigger than my body I'm colder than this home I'm meaner than my demons I'm bigger than these bones And all the kids cried out "Please stop, you're scaring me" I can't help this awful energy God damn right you should be scared of me Who is in control?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3596-garret-time#1547

Féminin
↳ Nombre de messages : 2078
↳ Points : 191
↳ Date d'inscription : 26/09/2015
↳ Age : 25
↳ Avatar : Cillian Murphy
↳ Age du Personnage : 36 ans
↳ Métier : Ancien militaire et archiviste ; Peacekeeper
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 2
↳ Playlist :
DAMIEN RICE - small crime | ROSS COPPERMAN - holding on and letting on | JAMES BAY - hold back the river | YEARS & YEARS - desire | KODALINE - honest | DAUGHTER - youth | OF MONSTERS AND MEN - little talks | APOCALYPTICA - cold blood | NICK CAVE - red right hand | BEN NICHOLS - this old death | PHOSPHORESCENT - song for zula

↳ Citation : "Sometimes there is absolutely no difference at all between salvation and damnation."
↳ Multicomptes : Nymeria C. Grimes & Kyran R. Hogan
↳ Couleur RP : MediumTurquoise



Feuille de perso
↳ Copyright: Tik Tok & NEON DEMON & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Jeu 16 Juin - 21:19

Re-bienvenuuuuue
J'ai très hâte de faire la connaissance de ta nouvelle petiote, je suis persuadée qu'elle va tout déchirer Le début est génial et promet bien pour la suite en plus J'espère que tu vas bien t'amuser avec et que tu seras inspirée à fond
Je t'envoie plein de courage pour la rédaction ma choupinette
Puis je suis amoureuse du prénom choisi au passage

_________________
I hear my poisons in the multitude. Why was I damned a human deemed too rude? Somewhere between the madness and my mind. I live with lesions called the human kind. I wander aimlessly amongst the herd. Infesting shadows, I am undeterred. My head explodes, my soul berates.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2985-rhys-les-morsure

Féminin
↳ Nombre de messages : 392
↳ Points : 48
↳ Date d'inscription : 23/07/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : R. Rihanna Fenty
↳ Age du Personnage : 28 ans d'apparence, 352 ans en réalité
↳ Métier : Styliste, conseillère en image
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Goodies ; Ciara | Slut like you ; P!nk | Needed me ; Rihanna | Rag Doll ; Aerosmtih | Guillotine; 30STM | Tom Ford ; Jay Z | Poison ; Alice Cooper | Changes ; 2PAC | Hurricane ; 30STM | Anyway you want it ; Journey
↳ Citation : « La faim justifie les moyens »
↳ Multicomptes : Ava S. Cohen & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : design foncé : brown



Feuille de perso
↳ Copyright: .liloo_59
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Jeu 16 Juin - 21:53

Merci tout le monde vous êtes vraiment des choux
C'est vraiment agréable de vous sentir autant enthousiastes à chaque fois !
J'espère ne pas vous décevoir et j'espère que le personnage vous plaira, en tout cas merci du soutien vous êtes des amours

_________________


IT'S LIKE THE DARKNESS IS THE LIGHT.
It's a thief in the nigt to come and grab you. It can creep up inside you and consume you. A disease of the mind it can control you. I feel like a monster sign by Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Jeu 16 Juin - 21:57

Rebienvenue ! amuse-toi bien avec ton nouveau personnage et bon courage pour la fin de ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 4620
↳ Points : 6573
↳ Date d'inscription : 24/10/2013
↳ Age : 27
↳ Avatar : + nina dobrev.
↳ Age du Personnage : + 26 yo - 743 yo.
↳ Métier : + fauche les hommes de la classe moyenne qui foulent le même sol qu'elle, sans honte.
↳ Opinion Politique : + le gouvernement, comme la Résistance, sont une bande d'écervellés mal baisés, rien de plus, rien de moins.
↳ Niveau de Compétences : + niv. 4 HBIC
↳ Playlist : ELLE KING, ex's & oh's + GIN WIGMORE, kill of the night + MUSE, undiclosed desires + ELLIE GOULDING, don't need nobody + BAND OF SKULLS, i know what i am + FLORENCE, seven devils + HONOR SOCIETY, here comes trouble + THE PRETTY RECKLESS, kill me + LYKKE LI, get some + GHINZU, high voltage queen + THE SATURDAYS, turn myself in + DAVID GRAY, the other side + ARIANA GRANDE, thinking about you.
↳ Citation : + « don't let her smile fool you, don't let her eyes confuse you ... red lips always lie. »
↳ Multicomptes : + unique compte.
↳ Couleur RP : + rosybrown



Feuille de perso
↳ Copyright: (c) poupée morose + tumblr, etc.
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Ven 17 Juin - 3:34

Re-bienvenue parmi nous Quel excellent choix d'avatar, sérieux J'espère que du coup ce personnage te plaira et t'inspirera davantage que le précédent Mais j'en doute pas
Courage pour le reste de ta fichette

_________________
     

narcissa ⊹ she will try to run to the ends of the world; let her go. it will take her years of feeling the earth beneath her feet, dark water lashing her face, blood under her fingernails, to realise that nothing is chasing her and that you have not followed. she will return and kiss you, triumphant, exultant, restless and her lips will feel like a thousand little knives pressing into your skin: the knowledge that she will not stay, she cannot stay, not even for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Féminin
↳ Nombre de messages : 124
↳ Points : 56
↳ Date d'inscription : 19/05/2016
↳ Age : 18
↳ Avatar : Harvey N.-Haydon
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Serveur au Old Absinthe House
↳ Opinion Politique : Hésitant à agir, il reste pour le moment dans la neutralité, ne voulant pas attirer l'attention sur lui.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist :
Ruelle- War of Hearts | Shane Koyczan - Troll | Ariana Grande - One last time | Imagine Dragons- Fallen | Imagine Dragons - Tiptoe | Bina Bianca - The last of Us song Tribute
↳ Citation : " We're not so different you and I. What we loved the most, we left to die. "
↳ Multicomptes : None.
↳ Couleur RP : #66cccc



Feuille de perso
↳ Copyright: Sweet Disaster
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Ven 17 Juin - 4:46

Cette jolie demoiselle a vraiment la classe

Courage pour l'histoire et amuse-toi bien

_________________

Oh pretty little flower
⊹ Any girl like you deserves a gentleman.Tell me why are we wasting time (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: « The past makes us who we are » ESPERANZA   Ven 17 Juin - 7:36

Rebienvenue par ici J'espère que tu t'amuseras bien avec ce nouveau perso
Revenir en haut Aller en bas
 

« The past makes us who we are » ESPERANZA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» (f) - RACHEL BILSON ► the past belongs to it, the future belongs to us
» Past-Ice
» What Makes You Different Makes You Dangerous...
» Shadows From The Past {PV}
» Antique Sparkle, the sparkle of the past | UC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Second Chapter :: Life For Rent :: Welcome Home-