AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Meeting important hors normes [Marcus & Nataliya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Meeting important hors normes [Marcus & Nataliya]   Sam 18 Juin - 13:53


« Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien. »



Meeting important hors normes


La page tourna, révélant de nouvelles lignes qui emplissaient la feuille de noirs caractères. Cette dernière était froissée, signe qu’elle avait déjà été manipulée à maintes reprises, peut-être par le même propriétaire, mais il était impossible de le savoir avec certitude. La frénésie avec laquelle les doigts tapotaient sur le bureau à côté du journal n’était pas de bon augure. Le meuble était bien rangé. Les dossiers qui y trônaient étaient triés par ordre d’importance, plusieurs stylos de toutes sortes étaient prêts à être utilisés, et, en dessous, la corbeille à papier ne montrait aucun signe de débordement. La lampe n’était pas encore allumée ; il était encore tôt et le soleil se couchait tard sur la Nouvelle Orléans, elle ne serait peut-être d’aucune utilité en ce jour. Sur le mur, une horloge continuait à égrener les secondes, inlassablement, dans un tic tac parfaitement réglé, qui seyait à l’occupant des lieux. Dans le coin, une plante verte croissait de jour en jour, sans que l’œil humain soit capable de s’en rendre compte. Elle ne devait sa survie qu’à la femme de ménage qui passait tous les deux jours dans cette pièce, comme dans les autres du couloir. Marcus n’avait jamais été habile dans l’art de faire vivre les plantes vertes. De même que les animaux. Il préférait ne pas avoir à s’occuper d’êtres vivants. Il n’était pas doué pour cela et il le savait très bien.

Ses yeux relurent plusieurs fois l’article qu’il venait de terminer. La gazette résistante qu’il s’était procurée en secret annonçait une recrudescence de décès suite à cette fameuse Peste Noire. Cela faisait quelques semaines qu’une accalmie avait apaisé quelque peu les esprits de la Nouvelle Orléans et chacun avait cru que le phénomène était enfin contrôlé. Mais il n’en était rien. Les cadavres se multipliaient à nouveau. Une terreur nouvelle s’installait dans le cœur des vivants, redoutant d’être les prochains sur la liste. Lorsque la mort rôdait, on fermait portes et fenêtres, mais également son cœur, ne voulant pas être atteint trop facilement. La mésentente se créait alors, survenaient ensuite les conflits entre voisins et amis, et cela pouvait rapidement se terminer en émeute civile. La peur était un puissant facteur dans une société, et il ne fallait pas le négliger. Et certains avaient appris comment s’en servir pour mettre leurs fins en action. C’était peut-être exactement ce qui était en train de se passer. Restait à voir ce que la société allait devenir lorsque cette vague reprendrait son calme et laisserait sur le sable mouillé les stigmates de la tempête.

Chargé de communication, Marcus avait reçu pour mission de traiter cette nouvelle et de rédiger un communiqué général pour le gouvernement. Il s’était renseigné, mais n’avait trouvé que peu d’informations. Du moins d’informations fiables. C’était de cette manière qu’il s’était retrouvé à posséder un journal résistant qui relatait cette recrudescence de décès. Parfois, l’homme se disait que la résistance était plus au courant de certaines choses que lui, qui agissait pourtant au sein du gouvernement. Bien qu’il croie fermement en ce que le gouvernement mettait en place pour les citoyens, il savait pertinemment que tout n’était pas transparent. Cela ne le gênait pas d’habitude, mais, là, il avait le sentiment qu’on maintenait sciemment l’ombre sur cette affaire interpellante et angoissante. Et il n’aimait pas devoir traiter d’une affaire dont il ne connaissait rien. Les informateurs du gouvernement avaient semblé peu efficaces et cela n’avait fait que renforcer l’état d’esprit méfiant de Marcus.

Il jeta un coup d’œil à l’horloge. Les aiguilles allaient bientôt atteindre 17 heures. Il n’était plus temps de se perdre dans ses pensées. Il ne pouvait décemment pas faire attendre son rendez-vous et devrait même se présenter idéalement le premier. Marcus se leva de son siège, prit le dossier dont il aurait besoin lors de cet entretien et sortir de son bureau. Passant négligemment une main dans ses cheveux pour vérifier si ceux-ci n’étaient pas décoiffés, il avança d’un pas assuré vers la salle de réunion qui servirait pour sa rencontre avec le ministre. Il n’avait pas souvent l’occasion de traiter avec Liam Wiggins, mais ce ne serait pas la première fois qu’il serait en sa présence. Et puis, cette affaire qui préoccupait le peuple entier devait faire l’objet d’une analyse sérieuse. C’était la raison pour laquelle ce rendez-vous entre les deux hommes avait été fixé. Lorsqu’il arriva dans la salle, il constata avec soulagement qu’il était le premier. Déposant son dossier sur la grande table qui trônait en plein milieu, il se dirigea ensuite vers la petite servante qui était garnie de tasses et de deux thermos, un de café et un de thé. Se servant une tasse de breuvage typiquement anglais, Marcus réfléchissait comment aborder le sujet au mieux quand la porte par laquelle il était rentré quelques instants plus tôt s’ouvrit dans son dos.

Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 334
↳ Points : 83
↳ Date d'inscription : 21/03/2016
↳ Age : 20
↳ Avatar : Kristen Bell
↳ Age du Personnage : trente ans.
↳ Métier : secrétaire personnelle de Liam.
↳ Opinion Politique : indifférente.
↳ Niveau de Compétences : niveau trois.
↳ Playlist : MS MR - tunnels // THE 1975 - the sound // BROODS - bridges // FOXES - holding on to heaven // LEON - tired of talking // ALLIE X - never enough // TROYE SIVAN - fools // SIA - Alive // JAMES BAY - best fake smile // BLUE FONDATION - eyes on fire
↳ Citation : « All these voices, they hide in white noise. I'm not the same person I left behind »
↳ Multicomptes : Vittoria K. Bathory & Mackenzie Caulfield
↳ Couleur RP : #20738B



Feuille de perso
↳ Copyright: poupée morose & madness & summer blue
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Meeting important hors normes [Marcus & Nataliya]   Jeu 7 Juil - 20:55




Les doigts fins parcourent les pages du dossier qu’on lui a confié. Tout comme les prunelles avelines détaillent les caractères qu’elles croisent, analysent les éléments composant la cartoline blanchâtre. Elle souffle, à de nombreuses reprises. Presque agacée, lassée de devoir se charger de ce genre de tâches. Des missions qui ne lui sont pas destinées. Que l’on réserve à son employeur, son supérieur. Mais il n’est pas là. Et son absence prolongée commence à se faire sérieusement sentir, surtout pour elle qui se retrouve avec double de travail en plus sur les bras. Elle aurait du achever son œuvre dès le début. Ne pas laisser cette routine s’installer entre eux. Encore moins la confiance. Et tout ce qui a suivi après ça. Elle n’aurait même pas du s’approcher de Liam, pas d’aussi près. Elle n’a pas pu se contenter de le tuer, de prendre sa revanche et de s’enfuir. Non, il a fallut qu’elle joue avec le feu. Et la voilà à relire un dossier qu’elle va devoir maîtriser comme si elle était elle-même ministre. La vie semble de se jouer d’elle, lui lancer de mauvaises blagues au visage, encore et encore. Mais l’ukrainienne n’en a certainement pas fini.

Les soupirs qui franchissent inlassablement la barrière de ses lèvres, elle ne les contrôle plus. Ne prend même plus la peine de les retenir. Elle n’est pas censée faire ça. Prendre la place de son patron, elle n’aurait jamais du dire oui. Elle aurait plutôt du le forcer à se montrer au bureau, comme il le lui avait promis. Et peu importe tout le reste. Peu importe les ennuis personnels. Puisqu’elle parvient à mettre de côté son désir de vengeance, il peut bien ravaler sa fierté le temps de quelques rendez-vous. Mais encore une fois, il n’est pas venu. Il se dérobe à ses responsabilités et bien qu’au fond, elle n’en ait pas grand chose à faire, ça l’agace profondément de devoir prendre cette place elle-même. Elle a passé sa journée au téléphone. Appelant, une à une, toutes les personnes que le ministre était censé voir plus tard dans l’après-midi. Contrainte d’annuler, de reporter dans le meilleur des cas, chaque entrevue alors prévue. Et ça la désole de se réduire à ce genre de choses. Plus d’une fois aujourd’hui, elle a hésité à tout laisser tomber. Tout plaquer pour aller retrouver Liam chez lui, comme elle l’a fait la première fois. Et enfin accomplir ce pour quoi elle l’a approché à la base. Mais sa conscience la rattrape toujours et elle se retrouve incapable de quitter son bureau. Elle s’est donc forcée à exercer son métier, sans aucun plaisir. Sans aucune envie. Et a annulé tous les rendez-vous prévus dans la soirée. Tous, sauf un. Une petite réunion organisée à la va vite sur un sujet urgent. Brûlant et tout aussi dangereux. Mais plus que l’ordre du jour, c’est la personne qui la convaincue de maintenir l’entrevue. Elle ne dit jamais non quand il s’agit de revoir Marcus.

La blonde finit par lever les yeux vers l’horloge dont le bruit résonne désormais à ses oreilles comme une familiarité. Il est déjà dix-sept heures. Le temps pour elle de quitter son bureau. Elle se lève, arrange le meuble en bois précieux de quelques gestes rapides et maîtrisés, avant de se saisir du dossier ainsi lu et relu et de se diriger vers la salle de réunion qui leur a été assignée. Les talons résonnent dans le couloir. Si ça n’avait pas été Marcus, elle aurait sûrement été nerveuse. Mais le simple fait de savoir que c’est en face de son ancien patron qu’elle va se tenir la rassure instantanément. Elle s’arrête quelques secondes devant la porte qu’elle va devoir franchir, replace une mèche de cheveux dorés derrière son oreille, espère longuement avant de pousser sur la poignée. Un léger sourire apparaissant sur ses pommettes rosées.

« - Bonjour, Marcus » Elle s’annonce, le plus naturellement du monde, de cette voix assurée mais pas intrusive qui la caractérise. L’ukrainienne s’avance doucement en direction de la grande table trônant au milieu de la pièce, y dépose le dossier qu’on lui a confié, avant de rejoindre le côté du chargé de communication. « - Vous devez être surpris de me voir, je sais », articule-t-elle en se servant une tasse de café. « - Monsieur Wiggins s’excuse mais il ne pourra pas être présent ce soir. Il m’a chargée de le remplacer et de lui transmettre un compte-rendu à l’issue de notre entretient » Des mots prononcés comme si elle avait fait ça toute sa vie. Elle rentre peu à peu dans la peau de se personnage qu’on lui impose de jouer. Ajoutant un sucre à son café, elle se redresse pour mieux plonger ses iris émeraudes dans celles de son ancien supérieur. « - Vous n’y voyez pas d’inconvénient, au moins ? » Un sourire qui s’élargit sur son visage baigné de lumière. Elle le force à dire ce qu’il n’a jamais osé. Tout ce qu’elle sait déjà pourtant, sans qu’il n’ait besoin de le lui rappeler. Des compétences dont elle ne doute pas, puisque c’est Marcus lui-même qui l’a formée. Des retrouvailles douces amères, qu’elle apprécie autant qu’elle les redoute.

_________________
❝Silence in motion on this quiet tread. Searching for links that don't lead to the end. A slave to the pulse, it's sink or swim. And I think I've dug myself in too deep again.❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3432-nataliya-i-ll-se
 

Meeting important hors normes [Marcus & Nataliya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mise hors tension
» Lea hors stock
» Est-il possible de mettre son forum "hors ligne"?
» Bouton En ligne et Hors ligne AIDE :)
» Probleme d'affichage décalé ou hors cadre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-