AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Somewhere I Belong {Myles & Duncan}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Masculin
↳ Nombre de messages : 616
↳ Points : 97
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Somewhere I Belong {Myles & Duncan}   Dim 24 Juil - 19:16


« Loterie du RP »


   
   
Myles & Duncan
featuring


   
« I wanna heal, I wanna feel what I thought was never real
   I wanna let go of the pain I've felt so long
   Erase all the pain till it's gone
   I wanna heal, I wanna feel like I'm close to something real
   I wanna find something I've wanted all along
   Somewhere I belong. »

   Quoi de mieux qu’un moment privilégié dans un café du Central Business District, rare lieu semblant parfois avoir gardé un semblant de convivialité dans cette ville rongée par l'oppression ? En cette belle après-midi, l’air est léger, les rires bruyants, comme si l’espace d’un instant toute forme d’inquiétude s’était envolée. Mais nier l’existence du chaos, même quelques instants, trouve vite punition. Le bâtiment s’effondre soudain, prenant au piège les pauvres humains qui n’avaient rien vu venir. Du sang, des corps enchevêtrés et parfois méconnaissables, de la poussière, des débris… et contre toute attente des miraculés qui vont devoir survivre jusqu’à l’arrivée d’hypothétiques secours, coincés à l'intérieur des décombres. L’œuvre de mafieux, désireux de donner une leçon aux quelques membres du Gouvernement qui souhaitaient se détendre en ces lieux. Saurez-vous vous entraider en dépit de vos personnalités respectives ?

   Ordre de passage:
   1 - Myles Burgess
   2 - Duncan G. Idaho

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t1-contexte

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Somewhere I Belong {Myles & Duncan}   Sam 6 Aoû - 22:41

Un mauvais goût de sang. Il était persistant, sur ses lèvres. Sa bouche était pâteuse. Un truc dégoulinait sur sa joue. Et sa tête… c'était un véritable orchestre à l'intérieur mais pas le genre harmonieux, plutôt version musique alternative à base de marteaux-piqueurs et de percussions sur de vieilles poubelles oubliées. Ça cognait. Et soudain, l'air vint à manquer. Il se redressa d'un coup ou plutôt essaya pour mieux retomber et toussa à en cracher ses poumons. L'air était poussiéreux. Du sang atterrit sur le sol lorsqu'il toussa à nouveau. Et petit à petit, la mémoire lui revint. Le choc. L'effondrement. Il avait cru que son heure était venue à nouveau lorsque tout lui était tombé sur la tête. A peine avait-il eu le temps de se jeter sous la table contre laquelle il était adossé quelques instants plus tôt. Sa mémoire se remit en route en même temps que sa conscience, alors qu'il essayait de retracer le cours des choses. Sa bouche était pâteuse. Son bras un peu endolor… Oh misère. Non. Son bras n'était pas un peu endolori, il était carrément coincé entre deux bouts de table eux-même coincés sous un tas de gravas. Mais qu'est-ce qu'il foutait là ? Il bougea sa main valide pour se frotter la tête et essayer de se débarrasser de ce mal de crâne un peu trop présent à son goût. En vain, évidemment. Comme si ça ne suffisait pas, une odeur pestilentielle de sang commença à lui donner la nausée. A moins que ça ne soit un contre coup du choc. Putain… Il entendit crier au loin et prit le temps de faire retomber sa tête au sol un instant, un bruit presque assourdissant, le temps que le reste de ses esprits lui reviennent.

Ca lui apprendrait à profiter de ses après-midis. C'était rare qu'il les passe à profiter du beau temps, de la vie, à prendre le temps de ne pas faire grand chose plutôt que de courir en avant. Pour une fois, Myles ne bossait pas. Il avait décrété qu'il avait besoin de souffler un peu, la veille, lorsqu'il avait senti son corps faillir à plusieurs reprises. Tu parles d'une bonne idée. Tout ça pour se retrouver sous un vieux tas de décombres, c'était bien sa veine. Et c'était sans compter l'autre là qui avait cru bon de venir s’attabler et de lui présenter des excuses auxquelles il n'avait même pas eu le temps de mordre. Il n'était ni le premier, ni le dernier. Venir comme une fleur après l'engueulade qu'ils avaient eu au Colosseum, c'était quand même gros. Il regrettait, avait-il prétendu. Et il avait l'air d'y croire en plus. Myles avait du mal à être totalement dupe. C'est que les occasions pour lesquelles des inconnus essayaient de lui graisser la patte n'étaient pas si rares. A force, il était sage de se montrer méfiant. Et d'ailleurs, l'inconn… il sursauta en tournant le visage pour tomber nez à nez avec son regard et son visage ensanglanté. Et ne put s'empêcher de frissonner alors que son visage se déformait en une grimace pas des plus engageantes. Lui qui ne supportait déjà pas les blessures auparavant… A présent, l'idée que chacune d'entre elles pouvait se changer en affreuse nécrose le hantait, alors même qu'il savait que ça ne fonctionnait pas comme ça. L'autre n'avait pas l'air au meilleur de sa forme non plus. Myles se redressa un peu malgré son bras coincé pour le regarder. C'était le seul mec à la ronde, du moins le seul valide… il allait falloir faire avec et puiser sans son capital sympathie. Ca tombait bien, il s'était montré à peu près poli avec lui jusqu'à présent et s'était retenu de l'envoyer paître. Il n'avait jamais aussi peu regretté de s'être montré faussement compréhensif.

« Tout va bien ? »

Fut la première question stupide qui lui vint à l'esprit. Fatalement, vu la position du mec, tout ne devait pas bien aller chez lui non plus. Il avait l'air bloqué lui aussi. Plus encore même. Et ce visage ensanglanté… rha. Myles tourna le visage pour ne pas avoir à le regarder. Il tenta de hausser la voix pour appeler à l'aide sans qu'aucun retour ne se fasse entendre.

« On dirait que c'est juste toi et moi là… putain, dire que j'ai même pas fini mon café... »

Râla-t-il à moitié pour détendre l'atmosphère. Même si l'atmosphère n'avait pas l'air super disposée à se laisser détendre.

« T'arrives à te dégager ? J'aurais besoin de… je peux un peu me redresser mais… rha cette putain de table de... »

Il s'interrompit en voyant que les débris menaçaient de revoir leur équilibre et cessa de gesticuler. Si en plus un bloc de béton risquait de lui tomber sur la tête, il n'était pas sorti de l'auberge. Enfin là, du café, en l'occurence.
Revenir en haut Aller en bas

Masculin
↳ Nombre de messages : 107
↳ Points : 142
↳ Date d'inscription : 26/03/2016
↳ Age : 22
↳ Avatar : Joseph Gordon Levitt (c. Purple Haze)
↳ Age du Personnage : 671 & 35
↳ Métier : Garde du corps de Rafael Morienval
↳ Opinion Politique : Pour une prise de pouvoir des SK et une disparition inexpliquée et définitive des mages
↳ Niveau de Compétences : niveau 2 général + 3 en sens surdéveloppés + 0 en crédibilité
↳ Playlist : AaRON - 2:22
R.E.M - Losing My Religion
Chantal Goya - Pandi Panda
↳ Citation : All those moments will be lost in time like tears in rain
↳ Multicomptes : Enya cutie Rivers & Shae Thackery
↳ Couleur RP : #9999ff



Feuille de perso
↳ Copyright: Datura
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Somewhere I Belong {Myles & Duncan}   Lun 15 Aoû - 1:22

« Tout va bien ? »
Je tente un hochement de tête qui me vaut une douleur intenable dans la nuque, puis me contente d’un sourire. A vrai dire, je suis vivant, c’est ma seule certitude. Je ne suis pas vraiment sûr que tout aille bien, par contre. J’ai atrocement mal à la jambe et je peux sentir d’ici l’odeur du sang, le mien, celui de Myles Burgess en face de moi, et celui d’un tas d’autres gens. Bon sang, il y avait beaucoup trop de sang. Ca ne pouvait signifier qu’une chose : la mort. Et la mort, c’était pas super comme signification. Je ferme les yeux et tente de me souvenir.
J’avais décidé de prendre un café. Rien de bien aventureux jusque là. C’était là que j’avais croisé Myles, pour la seconde fois en peu de temps il faut dire. Faut dire aussi que j’aurais préféré ne pas croiser Myles. Lui et moi n’avions pas vraiment commencé notre relation sur de bonnes bases. Burgess me semblait être un jeune homme colérique, et grincheux. Le genre d’homme que je n’appréciais pas trop. Et je semblais ne pas trop être le genre de type que Burgess avait pour ami. Bref, on ne s’était pas fait bonne impression et ça s’était ressenti dans nos échanges. Après tout, je venais juste vérifier la sécurité en vue d’une visite de Rafael. Et Myles n’avait pas été coopératif, voire même pas du tout, voire même l’inverse. La visite s’était terminé là et j’étais persuadé de ne plus jamais revoir la sale tronche de Myles Burgess, technicien miteux du Colosseum de son état.
Et pourtant le destin en avait décidé autrement, et je me retrouvais donc dans le même café que lui. Je l’ignorai pendant un moment, et puis, mes foutues bonnes résolutions de résurrection avaient refait surface et je m’étais approché de sa table, un sourire amical aux lèvres. Le genre qui dit « Je viens en paix, ne tirez pas, nous sommes Canadiens ». Je m’assis en face de lui, sans vraiment lui demander la permission, parce que je me doutais que de toute façon il ne me l’aurait pas donnée.
« Salut. Duncan Idaho, tu te souviens de moi ? Ecoute, je voulais m’excuser de mon comportement de l’autre jour. J’étais tendu et j’ai un peu passé mes nerfs sur toi. Tu fais du bon boulot. »
C’était à peu près tout ce que j’avais eu le temps de dire. Juste après, la détonation retentissait et le plafond s’écroulait sur nos gueules d’ange. Ce dont je me souviens après, c’est avoir émergé dans les ruines, et Myles Burgess qui me regarde. Eh oui, c’était juste lui et moi, parce que j’avais beau regarder tout autour de moi, autant que ma nuque me permette tout du moins, je ne voyais que des cadavres. La prochaine fois, je prendrai un café au boulot.

« T'arrives à te dégager ? J'aurais besoin de… je peux un peu me redresser mais… rha cette putain de table de... »
Ola. Burgess tentait de se dégager mais les débris du café n’avaient pas trop l’air d’accord avec cette initiative. Ils menaçaient de s’effondrer et de l’ensevelir. Bien, nous étions dans une belle mouise. Je savais que ma jambe était coincée, je savais aussi que j’avais la force nécessaire pour la dégager. Après avoir testé l’équilibre, nettement meilleur, des débris que j’avais autour de moi, je la dégageais d’un coup sec en gémissant. J’avais bien un ou deux os brisés. D’un pas chancelant, le sang commençant à coaguler en pâtés sur mon visage, je m’approchai de Myles.
« OK. Ne bouge pas. Je vais soulever la table et tu sors de là. Dès que je la lâcherai elle s’effondrera probablement. »
Et après un rapide signe de tête d’encouragement, je soulevai ladite table. Bordel, ils ne pouvaient pas faire du mobilier moins lourd ? De toute évidence, en faisant la décoration, les propriétaires n’avaient pas vraiment pensé à l’éventualité que l’on doive soulever leurs tables pour dégager un membre. Serrant les dents et bandant les muscles, je réussis à la maintenir assez longtemps pour laisser Myles se dégager. Et comme prévu, alors que je la lâchai, elle ensevelit la place où il était quelques secondes plus tôt. Au moins j’avais de bonnes bases en physique de la gravité.
« Bien. Maintenant, je suppose que le plus intelligent serait de trouver une issue. Tu peux marcher ? »
Ma propre jambe me faisait un mal de chien, mais je devrais faire avec. Je suppose que j’avais connu pire. Ou peut-être pas. Je n’étais pas un soldat. C’était nettement plus tranquille quand je devais gérer les terres agricoles de la famille Idaho. Bon sang, c’était tranquille.

_________________
© OMEGA
There's a Light that never goes out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Somewhere I Belong {Myles & Duncan}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Noa s'offre à vous (ou pas !!)
» Myles ~ I wonder what I am made for

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-