AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 193
↳ Points : 53
↳ Date d'inscription : 26/07/2016
↳ Age : 18
↳ Avatar : Jamie Dornan
↳ Age du Personnage : 33 ans
↳ Métier : Médecin généraliste, autrefois videur dans un bar
↳ Opinion Politique : Du moment que l'on le laisse tranquille, il s'en moque un peu beaucoup
↳ Playlist :

The Chainsmokers ft Halsey - Closer | Ellie Goulding -Love me Like You Do | Ariana Grande - Problem | Sia- Cheap Thrills | Halsey - Gasoline/ Control |
↳ Citation : You can't wake up, this is not a dream
↳ Multicomptes : James
↳ Couleur RP : #99cc99



Feuille de perso
↳ Copyright: Noah chouchou
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mar 26 Juil - 14:45


« You forget a thousand things every day, pal. Make sure this is one of 'em. »



Horus "Logan" Grayson Wayland


© crédits
33 ans ━ Veuf
SoulCrushers ━ ft Jamie Dornan


↳ Date et lieu de naissance :
Je n'ai jamais aimé célébrer mon anniversaire. Ce genre de chose était réellement une plaie. Célébrer un an de plus, plutôt me rappeler que je n'étais pas très populaire et que je soufflais des bougies dans un coin sombre d'une baraque presque minable. La même rengaine à chaque premier jour de mai. Jour que je déteste très cordialement et qui me le rend plus que bien je dirais. Je n'ai jamais réellement su quelle maison fut celle du bébé que je fus autrefois, je ne sais que ce fut en Caroline du Sud.
↳ Forme animale :
Toute forme de poil sur mon corps ne tient guère longtemps, alors imaginer moi en animal? Une belle blague. Je pourrais mentionner certes M. Moustache, le chaton que j'ai recueilli il y a quelques temps. Un joli chaton roux qui adore jouer et qui ne demande qu'un peu d'attention.
↳ Métier :
J'ai l'impression qu'il y a eu deux moi dans ma vie. Deux fois la même personne, mais qui était tellement différente en même temps. Le jeune homme aventureux, toujours souriant, toujours une solution dans la tête devant les mille et un problèmes de ce monde. Un homme fort qui n'avait peur de rien. L'homme videur dans les boites de nuit et les bars. L'homme qui possédait un pistolet et qui s'en servait pour arrondir ses fins de mois, vivant d'adrénaline et d'eau moyennement fraîche de son appartement miteux. Et après vient la deuxième partie, celle toujours en cours. Celle de l'homme fort qui a eu peur, celui de l'homme qui rentre le soir la queue entre les jambes parce que la testostérone n'est plus à son comble. Le médecin généraliste, l'homme qui soigne les vies alors que lui-même a failli perdre la sienne.
↳ Orientation sexuelle :
L'être humain n'est que fait pour une seule chose : Aimer. Alors qu'est-ce que ça peut faire que l'on aime un homme ou une femme? L'amour brut est une chose magnifique. J'ai été marié une fois, à une femme, une femme dont j'étais éperdument amoureux, une femme qui me réveillait avec un sourire délicat et qui faisait battre mon coeur à chaque fois que je pouvais faire croiser son regard. Mon eau de vie. Si elle avait été un homme, je l'aurai épousé de la même façon. Parce que j'étais amoureux.
↳ Force :
Une très grande résistance au stress. Rien ne peut potentiellement me faire sortir de mon attitude calme et posée. Une grande logique, des mains habiles qui savent ce qu'elles font. Un sens de l'observation très aiguë. Des multiples petits talents qui forment un tout et rendent la vie plus facile. Une mémoire photographique, une plaie à avantage parce que je n'oublie jamais rien. Ma tête est le fond d'un trou noir de connaissance. Tout s'y retrouve aspiré.
↳ Faiblesse :
Un regard blasé sur la vie, un détachement émotionnel qui retire l'humanité en ma personne et me transforme peu à peu en un robot qui ne fait que suivre les directives que l'on lui donne. Une forte propension aux répliques sèches et acides et pour parfaire le tableau, un problème de vision de l'oeil droit, oeil qui a failli ne plus être.
↳ Avis sur le Gouvernement :
Sans vraiment d'avis, ce qui m'intéresse pour le moment, c'est mon confort. Ma personne. Du moment que je ne suis pas concerner personnellement, je n'agirais pas, je ne ferais que mes petites affaires personnelles. Je ne demande rien et je ne ferais rien. C'est ma devise que je compte bien tenir. Est-ce de la neutralité? Non, c'est simplement un homme qui choisit clairement ses batailles et qui choisira celui qui pourra m'offrir la vie la plus stable possible.
↳Particularité :
Un défaut important de la vision, l'oeil droit ne voit plus très bien et ce qui fait en sorte que parfois, je dois porter des lunettes ou bien un verre de contact pour atténuer les contours brouillés des personnes et des objets. Parfois, je porte un cache-oeil pour l'empêcher de me donner l'impression que l'on tente de percer mon crâne avec un marteau piqueur. Une petit cicatrice au coin de la lèvre inférieure droite, souvenir d'un enfant qui a tenté de manger une fourchette en étant jeune et un tatouage sur l'avant-bras droit, un dragon noir traçant les mots: Ne Quid Nimis à l'aide de son feu.
© LuxAerterna/Tumblr
Aventureux ☦  Renfermé ☦ Charmeur ☦ Secret ☦ Distingué ☦ Égoïste☦ Imaginatif ☦ Possessif ☦ Patient ☦ Rancunier  ☦ Sensible ☦ Solitaire ☦ Indépendant☦


père castor, raconte-moi une histoire



Lorsque j'étais enfant, on m'avait promis mers et mondes. On avait fait ma carte du ciel, lu les lignes de ma main et dès lors, on m'avait promis à une vie grandiose, une vie de film. Une vie parfaite. Navré de le dire, mais toutes ces chimères, ces faux-semblants de contrôle sur l'avenir de notre progéniture ou de soi.  Ce ne sont que des ramassis de conneries, de mensonges. Un calmant pour atténuer la douleur brûlante des hommes, des pantins que nous sommes.

Je n'ai jamais réellement chercher à savoir d'où je venais. L'information m'a gracieusement été jeté à la figure lorsque je n'étais qu'un enfant, un enfant qui commence à comprendre qu'au delà de la porte de la maison, il y a un monde qui l'attend et qu'il devra lui faire face un jour ou l'autre. Vous savez, les enfants, ils sont adorables, mais entre-eux, ils sont des soldats d'une guerre sans fin et sans, mais alors réellement, sans merci du tout. Fils de pute! Imaginez cette insulte dite par une voix, une bouche qui innocente, une bouche qui ne sait pas ce qu'elle dit. Et pourtant, cette insulte était ma réalité. J'étais, je suis et je serais toujours le pauvre incident de travail entre ma mère et le client qu'était mon père à l'époque. Je n'ai pas eu le cliché habituel de l'enfant qui rentre en courant de l'école pour sauter dans les bras de ses parents. Je n'ai jamais su quel était le nom de ma mère, ni à quoi elle ressemblait. Tout ce que je savais d'elle, c'était qu'elle avait décidé de me faire grâce de ce prénom trop plein de responsabilités et qu'encore à ce jour, j'ai hérité de la couleur de ses yeux. Voilà les deux seules choses que je savais sur la personne qui portait ce nom, maman, à mes yeux.  Il était impossible de grappiller un bref souvenir de son sourire, de sa chaleur, de son amour.

À l'âge de trois ans, j'ai été remis à mon père, Aidan Wayland, le grand archéologue. Un homme qui n'avait besoin de rien à l'époque. Et là, voilà d'un coup qu'un fils lui tombait dans les pattes. Comme si c'était très pratique. Est-ce que je l'avais dérangé dans ses plans? J'en avais aucune idée sérieusement et l'enfant que j'étais à ce moment-là ne voulait certainement pas d'un mini-lui le suive à la trace. Parce que c'était réellement le cas, il s'agissait là d'un mini Aiden, pourtant un autre prénom et qui était pareil à lui. Bon dieu que j'ai détesté mon père. Parce qu'il m'a retiré une seule et unique chose. L'enfance.

Tenter de vivre alors que l'on sait que l'on est pas désiré. Tenter de vivre alors que l'on ne pouvait pas réellement trouver d'attache. Il s'agissait là d'un problème très important, un problème qui peut refaire un homme de fond en comble. Alors imaginez le problème sur un enfant. Un enfant qui ne comprend pas ce qu'il se passe. À qui on donne des livres pour qu'il lise et s'instruise, mais sans que l'on lui explique rien. Un petit enfant à qui on dit : " Viens, ici, là et ne bouge pas de cette chaise. Et tiens un livre." Une enfance que personne ne veut. Et pourtant qui était la mienne. Je n'avais pas le droit de courir, je n'avais pas le droit  de faire du bruit. J'avais un père qui travaillait. Et quel travail vraiment? C'est vraiment rémunéré de balayer de la poussière à l'aide d'un petit balai miniature de sur le sol? J'avais une vision très arrêtée de son travail à l'époque et elle n'a pas toujours changé. Mais la seule différence entre là et maintenant est que j'ai appris à ne plus être ce qui le dérangeait: Un enfant.

Je n'ai pas d'explications à donner réellement sur le fait du pourquoi j'arrive à parler plusieurs langues, comme l'anglais, le français, l'espagnol et l'italien. Il s'agissait d'une chose que je n'avais pas le choix d'apprendre parce que l'on était toujours en mouvement. Mon propre père, qui me demandait que je le nomme par son prénom, jamais au grand jamais papa ou même encore père. Il fallait qu'un mur soit entre nous. Bien que nous partagions le même sang, les mêmes traits physiques, je devais le nommer Aiden. En contre partie, il me laissait étudier avec des professeurs qu'il réussissait à se dégoter pour le temps que nous passions dans les pays où il travaillait. D'où le fait que je savais tellement de langues. Parce qu'il fallait apprendre la langue pour comprendre la matière. Doublement plus d'efforts, mais ça n’enlevait rien au fait que j'aimais apprendre et que j'étais doué. Parfois, il fallait travailler toute une vie pour être un surdoué et parfois, le surdoué tombait sur vous et faisait un cadeau dont on pourrait se passer. Un cadeau empoisonné, on en veut rarement de toute façon.

J'ai préféré simplement prendre des photos des moments que la société juge important dans la vie d'une personne et oublier le reste. Sourire de manière naïve pour faire passer l'illusion que l'on est heureux. Une smiling pill comme on pourrait dire. Les photos d'anniversaires, les grandes réussites, les relevés de notes, les projets, les trophées, ils sont tous en photos, mais il y a un seul moment que je veux bien me rappeler dans mon adolescence. Ma rencontre avec un ange, une perfection qui n'en était pas une à l'époque. Comme je ne l'étais pas moi-même.

J'avais quoi.... Quatorze, Quinze? J'étais un étudiant, un jeune homme boutonneux. Un garçon hargneux qui avait un père qui ne l'aimait pas, qui le lui faisait clairement ressentir. Un jeune homme qui se cherchait, qui ne connaissait rien à la vie, qui ne connaissait rien à l'amour. Juste une personne qui dérive sur des vagues qui sont trop grosses pour lui. Et puis qui se fait happer par une tornade de cheveux. Une tornade de caractère. La future femme.

Comment dire. Être jeune amène son lot de problème. Le mien? J'avais, à ce qu'il paraît la gueule d'une victime. J'avais pourtant passé l'âge de me cacher derrière les jambes de mon père, cela faisait un moment que j'avais compris que ça ne marcherait jamais en réalité et je me baladais dans les villes où l'on était, maintenant que j'étais capable de me déplacer, de voler des vélos si le besoin était et que je savais comment dépenser mon argent. Et c'était lors d'une de mes escapades que j'étais tombé sur la jeune demoiselle en question. Sofia. Un sacré personnage. Une jeune fille qui ne tentait que de me foutre en rogne, de me tourner en bourrique et au ridicule. Alors quoi? Nous en étions venu aux mains sur une place publique. Des arrestations, mon père qui était venu m'hurler dans les oreilles tel un goret pour me dire que je n'étais qu'un jeune homme plein de bêtises et qui ne savait rien faire. Il n'avait que la moitié de la vérité. Je savais faire quelque chose. La revoir.

Le temps que nous avions été en Italie, cela fut le plus beau moment de ma vie. Les sorties, les moments passés avec Sofia, une fois la première dispute passée, ce n'était pas si mal. Bon d'accord, nous avions tous les deux des sales caractères, mais en réalité, nous nous entendions bien. Alors, les adieux ont été très difficiles. Plus que je pensais l'imaginer. Lui dire au revoir, lui expliquer que l'on se reverrait probablement jamais. Quelque chose pour briser un jeune homme? Un jeune homme qui avait les hormones dans le plafond et qui ne pensait à une seule chose? Je ne le cacherais pas, à cette époque de ma vie, avoir Sofia dans mes bras, pour le dire d'une manière plus poétique et moins crue que ce qui pourrait être dit, était l'un de mes fantasmes. Alors, il fallait que je ravale tout ça et que je ne  fasse rien. Double frustration. Un coup de mon père encore une fois.



Ce fut là que le point e non retour fut franchi et que ma personne claqua la porte derrière lui à l'âge de 16 ans. Où est-ce que j'allais aller? Aux États-Unis bien sûr. Un ami de mon père qui m'avait toujours bien apprécié, un ancien qui avait raccroché depuis le temps allait m'accueillir. Étant grand et bien bâti pour mon âge, je réussi sans peine à me faire engager comme videur dans un bar, mentant son mon âge et ce avec un très grand affront. Et ce fut ainsi que la vie de débauche commença réellement. Je me retrouvai dans des histoires sordides. Commençant par videur, lentement, mais sûrement, je me retrouvai avec un pistolet dans les mains, des cours pour apprendre à le manier, des courses-poursuites dans les rues, des règlements de comptes. Des détails que je voulais oublier. Puis, tranquillement, je raccrochai lentement, pour retourner au videur. Bien entendu, en parallèle, j'étudiais toujours. Devenir médecin était maintenant devenu un rêve auquel je me raccrochai pour ne pas devenir cinglé. Comme quoi, il suffisait de se profiler certaines choses à l'horizon pour que d'autres reviennent au galop.


Un soir, un soir alors que j'étais à la porte et que je faisais le bon toutou de garde. Un bref rire, un éclat de voix. Ce fut tout pour que mon coeur s'arrête l'espace d'un instant et que l'air complètement détaché que j'arborais alors se transforme en une moue de surprise. Des intonations  que je connaissais, des expressions qui ne m'étaient pas inconnues. Sofia. Nos yeux se croisèrent et un sourire timide s'étira sur mes lèvres alors qu'elle venait vers moi pour me demander si j'étais bel et bien Horus Wayland, l'Horus qu'elle connaissait, comme s'il pouvait bien en avoir des tonnes des Horus, sérieux avec un nom pareil.... Bref, je la laissai entrer elle et son amie et je me fis remplacer pour entrer à mon tour. Et cette nuit-là, je ne la lâchai pas d'une seule semelle. L'histoire d'un être devint ce soir là, l'histoire de deux.

Le reste passa comme si l'on vivait sur un nuage. Je travaillais, j'étudiais. Elle déménagea avec moi. Nous vivions comme un parfait petit couple. Puis vint l'accident. La bagarre qui faillit me rendre borgne. Les pleurs, les larmes, l'attente à l'hôpital, les disputes pour ensuite en venir au fait que je n'avais plus besoin de travailler pour devenir médecin, qu'elle allait subvenir à nos besoins. Pour que je tire ensuite la gueule, mais m'y pliai parce que nous ne sommes que les pantins de nos femmes, de nos amours. Alors, je devins un gentil petit étudiant, portant parfois le cache-oeil pour tenter de moins souffrir. Quelques temps plus tard, la demande en mariage vint dans le paysage, le oui suivit et un an après, nous étions mariés. Oh pas grand chose, mais juste une petite cérémonie où ses parents étaient là. Mon père, il n'eut jamais la chance de voir la mariée. Même pas sur son lit de mort.

C'est drôle comment on pense que lorsque tout va bien, que l'on se dit que l'on est vraiment heureux, qu'il y a anguille sous roche. L'anguille, il s'agissait de la maladie de mon père. Homme a qui je n'avais plus parler depuis très longtemps. J'avais maintenant atteint le quart de siècle, tout comme ma douce à l'époque et le téléphone sonna pour nous annoncer la nouvelle. Qu'il était mourant. Ce con. Même si je le détestais, je lui devais au moins ça. Alors, la clef fut mise dans le contact et la voiture démarra de New York pour se diriger vers la Nouvelle-Orléans. Seulement, elle s'y rendit jamais. Pourquoi? Parce que même à ce moment-là, l'alcool était toujours un fléau. Et les voitures ne sont que des extensions de l'humain. Et c'est là que l'anguille mangea le poisson qui se baladait tout près. Une mort. Un accident. Et un homme veuf alors que la vie commençait.

Le reste se passa comme si j'étais sous pilote automatique. Mon père était mort quand je me rendis finalement à la Nouvelle-Orléans.  Et j'y restais finalement. Héritant de sa maison qu'il y avait pris. Pourquoi? Parce que le monde devenait autre chose que le monde. Il devenait une horreur en soi. Incapable de retourner à New York à cause des grands froids, il me fallait rester là-bas. Et puis, il n'y avait pas que ça. Le monde n'était plus le monde comme il était auparavant. Il y avait maintenant des.... des gens qui apparaissaient... différents maintenant. Des cas que la science ne pouvait pas expliquer, des cas que je ne pourrais pas guérir. Des cas étranges. Des gens qui apparaissaient comme étant des... sorciers, des gens apparaissant comme des zombies. L'apocalypse avant la fin. Maintenant, je vivais de ce diplôme qui n'avait plus aucun sens à ce moment-là. Et qui n'en a toujours aucun. Je regardais les gens se battre pour vivre, je regardais des mesures du gouvernement pour nous faire devenir des machines, des êtres sans plus aucunes raisons de vivre et de ne pas être heureux. J'ai vu, je voyais et je verrai à dire vrai. Bien que les Hunter's Season ne sont plus à l'ordre du jour, la terreur est toujours là. Et me rend incapable de vouloir prendre une réelle décision. Je devrais me rebeller, mais en réalité....  je ne fais que regarder ma vie défiler parce que j'ai perdu la muse qui l'animait. Parce que tout me semble vide et morne. Je me contente simplement de regarder, d'hausser les épaules et de chercher le meilleur pour moi-même. Parce que c'est la seule personne qui compte en ce moment. Moi. Depuis ce temps, je n'ai pas changé, enfin, juste gagné en année, mais sans réellement retrouvé cette joie qui était la mienne. Juste étant un fantôme. Un homme qui sauve des vies sans pouvoir sauver la sienne.

Homme parmi les sur-hommes, je passe mon temps à regarder les gens par la fenêtre sans comprendre ce qui se passe. La température qui déconnait depuis bien trop longtemps et moi qui n'avait pas conscience de ce qui se passait. Pas conscience de la magie dans l'air, la magie qui pourrissait la vie. La magie qui avait séparé les castes des gens entre plusieurs. Juste pour nous pourrir la vie. Et maintenant, il y a ces drogues. Drogues qui me font de l'oeil plus le temps passe. Surtout celle qui donne la guérison, qui permet de revenir à un état normal... État normal que je n'ai pas eu depuis longtemps. État normal qui me nargue lorsque je me regarde dans le miroir avec ce cache-oeil et que mes mains tremblent alors que je me retiens à ce stupide lavabo pour tenter de résister. La pression est trop forte... je ne pourrai pas toujours la combattre.... Mais ce sera un autre jour....



file-moi ton stylo, j'ai plus d'encre

Sujet 2:
 


Penser que l'on ne risque rien du tout. Parce que la grandeur d'une personne, la force, le sexe, tout ça comme si ça pouvait changer quelque chose au fait que l'on puisse avoir un semblant de sécurité. Quelle est réellement la sécurité? Je pensais connaître le concept, mais en réalité, je ne pensais pas que ça pourrait être réellement le cas.  Alors, me voici alors que je rentre à mon appartement, marchant tranquillement, la tête baissée parce que je ne voulais pas avoir droit  à des regards. Je ne voulais pas faire face à des gens. La socialisation était quelque chose qui s'estompait lentement, mais sûrement de ma vie. Je venais de perdre ma femme, je venais de perdre mon père, j'étais maintenant dans cette ville où la température se fout complètement de notre gueule en nous faisant croire que l'on peut facilement vivre sous cette chaleur. Et pourtant moi, je ne veux que disparaître sous un chapeau et un manteau. Mais je ne peux pas. C'est impossible. Alors que je foule le sol lentement,  d'un pas certes assuré, je sais que je vais me faire accoster. La raison? Je ne le sais pas. Mais il est écrit victime sur ma personne. C'était comme ça que j'avais rencontré ma femme non? Bien que l'on tente réellement de se changer, ça n'arrive pas réellement. On reste les mêmes toujours et encore.


Les bruits de mes pas sont les seules choses que j'entends réellement. Le reste, s'il y a des conversations, s'il y a des gens, je ne le sais pas. Puis d'un coup, il y a un autre bruit qui rentre dans le décor. Un sifflement. Puis un autre. Encore un autre. Comme s'il s'agissait d'un oiseau qui tentait de rallier quelqu'un ou quelque chose. Levant la tête,j'aperçois mon voisin, paniqué alors qu'il hurle en battant des bras vers sa porte qui semblait avoir été forcée. L'oiseau que je pensais devient alors une ombre de forme humaine et me fait signe.  Qu'est-ce que...

Fronçant les sourcils, je serrai lentement le poing dans mes poches et restai immobile. Mais l'ombre se faisait de plus en plus insistant. Et c'Est là que je suis tombé dans le panneau universel. C'est là que je me suis cru plus fort et plus malin que tout le monde parce que bon, regardons  la vérité en face : J'étais un homme et j'étais musclé. Bien que ce soit toujours le cas, je préfère bien dire j'étais à autre chose. Donc, me voici, posant un pied et puis l'autre dans la direction que je ne pensais pas que je pourrais aller. Et pourtant, parfois on est si faible, si vulnérable. On ne peut résister à cette tentation, on ne peut résister à un appel. Et le sifflement avait été la fin pour moi de ce côté-là. Je m'avançais lentement dans l'ombre, dans ce qui était auparavant noir devenait un peu plus clair au fur et à mesure que les pas se faisaient. Puis je distinguai une silhouette. Puis une autre.... Des mots se murmurèrent, mais je n'étais pas certain de ce qui se passait. Jusqu'à ce qu'un coup me fasse plier en deux par un coup de poing pour ensuite que l'on me ramène contre le mur. Brutalement.

Le souffle court, les yeux regardant le néant, je n'entends que les murmures et encore là, je ne sais pas réellement ce qui se passe. Je tentai de me battre, de ne pas être faible, mais ce n'était pas possible. Je n'étais que le pantin à ce moment-là. Les mains des ombres me fouillèrent, tâtèrent à la recherche de la moindre chose. L'argent, des bijoux. Et ils tombèrent sur ce qu'ils cherchaient. Une belle bague qui ornait ma main. La bague qui me liait toujours à ma femme. Il y a des limites à ne pas franchir, celle-ci en était une. Seulement, comme réussir à vaincre alors que l'on a le dos au mur et le couteau sous la gorge? J'en ai aucune idée. Réellement aucune idée, mais je le réussis, moyennant une coupure et des blessures, mais hé, il s'agit parfois d'une question de vie ou de mort. Et il était hors de question que je laisse la dernière trace de l'amour de ma vie mourir alors que moi, j'étais toujours en vie.  Et puis c'est là que je croisais le regard de celui qui me maintenait au mur. Un regard que je connaissais trop bien. Et là, le flash me revenait. Le pourquoi j'étais entré dans cette ruelle malgré les ombres et les sifflements. Je l'avais vu entrer quelque temps auparavant. Et maintenant....

Je fermais les yeux un bref instant avant de faire ce qui s'imposait. Garder ce qui était à moi. Est-ce que j'étais fier? Non pas le moindre du monde, mais ça n'empêchait pas que rien ni personne allait me voler ce souvenir. Et ça ne me rendait que plus hargneux envers les gens parce que même quand on connait quelqu'un, ça ne l'empêchera pas de vous trahir. Le monde devient de la merde, simplement. Et les gens deviennent ce que le monde fait d'eux.


Moonshoes ━ Ari ━ 18 piges yolo


↳ Pays:

Caribou, caribou, caaaaaaaaribouuuuu
↳ présence :

4/7
↳ MID c'est quoi pour toi :

Le forum paradis
↳ et le règlement, tu l'as lu?

Yuuuuuuuup
↳ un dernier mot?

J'vous kiffe tous et monsieur mystère également  


Dernière édition par Horus G. Wayland le Ven 29 Juil - 0:21, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 15042
↳ Points : 1225
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Eva Green
↳ Age du Personnage : 31 ans, âme de 779 ans
↳ Métier : Chirurgienne
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 2
↳ Playlist :
MUSE - dead inside | THRIVING IVORY - flowers for a ghost | PLACEBO - battle for the sun | HURTS - stay | THE KILLERS - human | BON JOVI - we weren't born to follow | EPICA - the phantom agony | ADELE - turning tables | SWITCHFOOT - thrive | TIRED PONY - get on the road | THE CIVIL WARS - poison & wine

↳ Citation : « L'enfer c'est moi. Ce sang qui inonde mes veines, cette chair qui harnache mon squelette, cette cervelle qui s'embrouille. Ces pulsions, désirs impérieux, douloureux, qui commandent mes actes. »
↳ Multicomptes : Kyran R. Hogan & Rhys Steinsson
↳ Couleur RP : mediumseagreen



Feuille de perso
↳ Copyright: Lux Aeterna & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mar 26 Juil - 16:19

Re-bienvenuuuue
J'aime énormément le début, c'est encore un personnage qui va tout dépoter ça Mais je n'en doutais pas vu ta plume sublime Je t'envoie plein de courage pour la suite, j'ai hâte de la lire
J'espère que tu t'amuseras bien avec ce nouveau petiot

_________________

Between Iron And Silver
Twisting and turning, unable to sleep. Will the voices ever stop? My thoughts speak louder the more I resist. And they're driving me insane. Do they ever go? Inside. I'm a danger to myself. I'm a prisoner of my own hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2274-nymeria-dead-ins

Féminin
↳ Nombre de messages : 1399
↳ Points : 386
↳ Date d'inscription : 11/06/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Blake Lively
↳ Age du Personnage : 30 ans
↳ Métier : Chercheuse pour le Gouvernement, membre de la Falciferae
↳ Opinion Politique : A l'intérieur du Gouvernement il fait bien chaud, c'est cool
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : Heaven Knows - The Pretty Reckless ◊ Do I Wanna Know - Arctic Monkeys ◊ Bad Blood - Bastille ◊ Lose Your Soul - Dead Man's Bones ◊ Born Again Teen - Lucius
↳ Citation : ‹‹ Le seul moyen d'éclore est d'abord de passer sous terre. ››
↳ Multicomptes : Moïra J. Everett
↳ Couleur RP : #00ffcc



Feuille de perso
↳ Copyright: ©Tumblr, ©Bazzart, ©Miki.
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mar 26 Juil - 16:43

Haaaaan ça y est, mon Flynn d'amour a craqué J'suis tellement fière de toi !
Tu sais déjà ce que je pense de ton génialissime personnage
Du coup je te souhaite simplement la re-bienvenue et bon courage pour le restant de la fiche

_________________

Say Hello to your Sweetest Nightmare.
© by Sun  



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3677-persephone-o-a-l

Masculin
↳ Nombre de messages : 210
↳ Points : 340
↳ Date d'inscription : 21/07/2016
↳ Age : 30
↳ Avatar : Colin O'Donoghue
↳ Age du Personnage : 39 ans en apparence / 70 ans en réalité.
↳ Métier : Shadowhunter.
↳ Opinion Politique : Je travaille pour le gouvernement tant que ça m'apporte un semblant d'intérêt.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2 Général / Lvl 9999 pour me foutre dans la merde.
↳ Playlist : HUMEUR DU MOMENT :
Lee DeWyze - You're Still The One
Ben Jelen - Falling Down
Eric Arjes - Find My Way Back
Audiomachine - The Truth
↳ Citation : "A man unwilling to fight for what he wants deserves what he gets."
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #468dab



Feuille de perso
↳ Copyright: Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mar 26 Juil - 17:00

Tiens, un partenaire du monde de Once Upon A Time !
Re-bienvenue et bon courage pour la rédaction de ta fiche.

_________________

The gun still rattles



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3775-behind-blue-eyes

Féminin
↳ Nombre de messages : 428
↳ Points : 455
↳ Date d'inscription : 23/07/2016
↳ Age : 20
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 24
↳ Métier : Shadowhunter & Tueuse
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons / Queen ~ Bohemian Rhapsody
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



Feuille de perso
↳ Copyright: Morphine
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mar 26 Juil - 17:30

Awn !
Rebienvenue !
Amuse-toi bien pour cette fiche


Dernière édition par Ambre M. Del Nero le Mar 26 Juil - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Féminin
↳ Nombre de messages : 2541
↳ Points : 122
↳ Date d'inscription : 25/01/2015
↳ Age : 26
↳ Avatar : Eddie Redmayne
↳ Age du Personnage : 33 ans (254 ans)
↳ Métier : Ancien journaliste ; Prostitué
↳ Opinion Politique : Anarchiste anti-Gouvernement
↳ Playlist : Les anarchitectures – Autour de mois les fous - Les Infidèles - Que tout est noir, Saez ϟ Trouble, Halsey ϟ Mr . Brightside, The Killers ϟ One Last Song, Demon Hunter ϟ Ghostcity, Thomas Azier ϟ Shine, Years & Years ϟ Bad Blood, Bastille ϟ Children Of The Revolution, T. Rex ϟ Territorial Pissings, Nirvana

↳ Citation : « People should not be afraid of their governments. Governments should be afraid of their people »
↳ Multicomptes : Stain E. Greyjoy & Aleksi S. Lenaïk
↳ Couleur RP : #f34c4c



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mar 26 Juil - 19:33

Re-bienvenue
Je suis totalement fan du prénom, ce choix de fou Pis le début promet pour la suite, ça donne envie d'en savoir plus en tout cas Je te souhaite bon courage pour la rédaction de ta fichete J'espère que tu vas t'éclater avec ce nouveau loupiot

_________________
❝ Naufragé dans la nuit

On s'achète on se vend. Au vent des hémisphères. On se jette, on se prend contre un peu d’éphémère. Sur l'étoile d'argent, le cerveau, la chair. Faudra choisir un camp. L'obscur ou la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3400-les-anarchitectu

Masculin
↳ Nombre de messages : 576
↳ Points : 984
↳ Date d'inscription : 25/12/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Brett Dalton
↳ Age du Personnage : 32
↳ Métier : En prison sous le nom de Nolan Wiggins, son jumeau. (Ministre)
↳ Opinion Politique : Quand on a le pouvoir, l'argent, et les passe-droits, on ne peut pas vraiment reprocher quoique ce soit au gouvernement en place.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3 ( Niveau 4 en Guérison & Prémonition.) Niveau 84 en Serviettophilie
↳ Playlist : WOODKID - Iron ◐ METALLICA - One ◐ JOE HISAISHI - Princess Mononoke ◐ COLDPLAY - Fix you ◐ DAFT PUNK - Harder, Better, Faster, Stronger ◐ PINK FLOYD - Wish you were here ◐ BRITNEY SPEARS - Toxic
↳ Citation : "When life gives you lemons, don't make lemonade - make life take the lemons back! Get mad! I don't want your damn lemons, what am I supposed to do with these? Demand to see life's manager. [..]" C. J
↳ Multicomptes : Adrian N. Hoffman & Garret Ferguson
↳ Couleur RP : (#336666) #6699CC



Feuille de perso
↳ Copyright: © Poupée Morose ; Simon & Garfunkel ; ASTRA
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mar 26 Juil - 19:35

MONSIEUR MYSTERE
Tu sais déjà ce que j'en pense, j'ai trop hâte de voir la suite, j'te pardonne même les gifs
Bref, hâte de voir ce petit en jeu, et d'en profiter comme il se doit
J'te kiffouille (et j'te papouille... )

_________________

SOUND OF SILENCE
Hello darkness, my old friend. I've come to talk with you again because a vision softly creeping left its seeds while I was sleeping and the vision that was planted in my brain still remains within the sound of silence. In restless dreams I walked alone narrow streets of cobblestone 'neath the halo of a street lamp I turned my collar to the cold and damp when my eyes were stabbed by the flash of a neon light that split the night and touched the sound of silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3207-liam-bad-reflect

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mar 26 Juil - 22:17

Ce début de fiche est tellement prometteur
J'adore le choix de prénom, je survalide, ça ne peut que promettre pour la suite !

Rebienvenue alors
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 5823
↳ Points : 2210
↳ Date d'inscription : 28/11/2013
↳ Age : 27
↳ Avatar : Max Irons
↳ Age du Personnage : 28 ans ( apparence ) - 169 en réalité
↳ Métier : Infirmier pour la Falciferae
↳ Opinion Politique : Pour le gouvernement et l'ordre
↳ Niveau de Compétences : 1
↳ Playlist : We Might Fall - Ryan Star / Running up that hill - Placebo / Broken Crown - Mumford & Sons / Everybody wants to rule the world - LORDE / Bad Blood - Bastille / Lydia - A Fine Evening For A Rogue / Placebo - Where is my mind PLAYLIST YOUTUBE

↳ Citation : " We are each our own devil, and we make this world our hell. "
↳ Multicomptes : Elias S. Kaligaris & Joan C. Valentine
↳ Couleur RP : #FFFFFF



Feuille de perso
↳ Copyright: Nanami
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mar 26 Juil - 23:08

Re-bienvenue par ici monsieur
Il a changé de tête me semble le petit dis donc mais je dois dire que je préf cette bouille là Et je ne doute pas qu'une certaine autre personne dont je ne citerai pas le nom doit également kiffer ce choix J'ai hâte d'en découvrir davantage, ça promet encore de belles choses tout ça Bon courage pour la rédaction

_________________

    Here I stand, helpless and left for dead
    Close your eyes, so many days go by. Easy to find what's wrong, harder to find what's right. I believe in you, I can show you that I can see right through all your empty lies. I won't stay long, in this world so wrong. Say goodbye, as we dance with the devil tonight. Don't you dare look at him in the eye, as we dance with the devil tonight. Trembling, crawling across my skin. Feeling your cold dead eyes, stealing the life of mine. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t1061-ezra-s-reilly-ho

Féminin
↳ Nombre de messages : 977
↳ Points : 665
↳ Date d'inscription : 01/07/2015
↳ Age : 26
↳ Avatar : Aaron Paul
↳ Age du Personnage : 32
↳ Métier : Ouvrier
↳ Opinion Politique : Anti-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau max en tâches et théorie du complot
↳ Playlist : Woodkid - Run Boy Run ; C!NCC - Bipolar Mind ; The Used - The Bird and The Worm ; Enter Shikari - Destabilise ; ADTR - Paranoia ; Eddie Vedder - Society
↳ Citation : « Too late it was, for him, for them, the evil curse had won. The anger and the anguish overwhelmed his fragile soul, and caused a wicked tantrum that he never could control. »
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #C79F4B



Feuille de perso
↳ Copyright: Lux Aeterna + (she)wolf
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mar 26 Juil - 23:22

Ooooh rebienvenue

J'aime ce choix d'avatar J'ai super hâte de lire la suite de ton histoire du coup, j'étais installée en mode pépouse pour tout dévorer, bah en fait non, il en manque
Bon courage pour la suite de la fifiche

_________________
COMMEDIA DELL'ARTE DELL'INFERNO
Dans un monde sans lumière s'avance l'armée des ombres. Secte au culte lunaire, marionnette, quelle est ton ombre ? Le bon sens est mis en quarantaine, où est passée la vérité ? Moyen-âge des temps modernes, bienvenue dans un monde dépassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2888-fell-down-a-hole

Féminin
↳ Nombre de messages : 4621
↳ Points : 6573
↳ Date d'inscription : 24/10/2013
↳ Age : 27
↳ Avatar : + nina dobrev.
↳ Age du Personnage : + 26 yo - 743 yo.
↳ Métier : + fauche les hommes de la classe moyenne qui foulent le même sol qu'elle, sans honte.
↳ Opinion Politique : + le gouvernement, comme la Résistance, sont une bande d'écervellés mal baisés, rien de plus, rien de moins.
↳ Niveau de Compétences : + niv. 4 HBIC
↳ Playlist : ELLE KING, ex's & oh's + GIN WIGMORE, kill of the night + MUSE, undiclosed desires + ELLIE GOULDING, don't need nobody + BAND OF SKULLS, i know what i am + FLORENCE, seven devils + HONOR SOCIETY, here comes trouble + THE PRETTY RECKLESS, kill me + LYKKE LI, get some + GHINZU, high voltage queen + THE SATURDAYS, turn myself in + DAVID GRAY, the other side + ARIANA GRANDE, thinking about you.
↳ Citation : + « don't let her smile fool you, don't let her eyes confuse you ... red lips always lie. »
↳ Multicomptes : + unique compte.
↳ Couleur RP : + rosybrown



Feuille de perso
↳ Copyright: (c) poupée morose + tumblr, etc.
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mer 27 Juil - 2:19


Bienvenue parmi nous MONSIEUR MYSTÈRE
Moooh, comment t'es plus smeksy comme ça didon Tu sais ce que j'en pense déjà, le début est fort prometteur et j'ai hâte de voir tout ça en jeu, et ce que ça va donner Dans tous les cas, il nous faudra très certainement un lien
Allez, va bogoss, finis ta fiche maintenant

Ezra S. Reilly a écrit:
Et je ne doute pas qu'une certaine autre personne dont je ne citerai pas le nom doit également kiffer ce choix
Hmmmm, watchu' saaaaaayyyy
Sorry, I don't speak French

_________________
     

narcissa ⊹ she will try to run to the ends of the world; let her go. it will take her years of feeling the earth beneath her feet, dark water lashing her face, blood under her fingernails, to realise that nothing is chasing her and that you have not followed. she will return and kiss you, triumphant, exultant, restless and her lips will feel like a thousand little knives pressing into your skin: the knowledge that she will not stay, she cannot stay, not even for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 193
↳ Points : 53
↳ Date d'inscription : 26/07/2016
↳ Age : 18
↳ Avatar : Jamie Dornan
↳ Age du Personnage : 33 ans
↳ Métier : Médecin généraliste, autrefois videur dans un bar
↳ Opinion Politique : Du moment que l'on le laisse tranquille, il s'en moque un peu beaucoup
↳ Playlist :

The Chainsmokers ft Halsey - Closer | Ellie Goulding -Love me Like You Do | Ariana Grande - Problem | Sia- Cheap Thrills | Halsey - Gasoline/ Control |
↳ Citation : You can't wake up, this is not a dream
↳ Multicomptes : James
↳ Couleur RP : #99cc99



Feuille de perso
↳ Copyright: Noah chouchou
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mer 27 Juil - 4:38

Sérieux les louloups, vous êtes des fous

Nymeria: C'est un plaisir de ramener Horus, sérieusement, ce petit me tirait par la manche depuis des lustres en mode : Allez, viens, laisse-moi venir.  Donc le voici Merci beaucoup

Dianou: Bah oui j'ai craqué, tu le savais, ça n'était qu'une question de temps. Merci Raiponce d'être fière de moi, ça compte pour beaucoup

Kenneth: Partenaire de Ouat J'pense que l'on est dû pour un lien Merci **

Ambre: L'amusement est à son comble, je te remercie

Regan: BOOOOOON ALORS, VOICI LA SUITE Merci de m'approuver autant, je me sens aimé encore plus que je ne le devrais

Liam: Te voici servi alors, la suite sur un plateau d'argent tout ça tout ça Et pour les gifs

Clique ici jeune padawan :
 

Kifouille et papouille sur toi également

Myles: J'te survalide également même si je te l'ai pas dit dans ta fiche. Merci

Ezra: Ouais, y'a eu un petit changement en cours de route, mais maintenant, il est parfait et va rester comme il est  Merci à toi

Vaas: * lui tend un chocolat chaud* Reviiiiiiiiiiiiiiiiens, maintenant tu peux lire en mode pépère

Cordy: Merci déjà, et j'sais que j'suis sexy, mate moi les tablettes de chocolat  Le lien, c'est obligé, t'a pas le choix et maintenant que t'a tout admirer, fous pas de bave partout okey?
Coeur sur ta fesse

J'vous kiffe tous, vous êtes géniaux

ET HISTOIRE FINIE

_________________



Love me closer, and we ain't ever getting older. — Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mer 27 Juil - 5:19

JAAAAMES Rebienvenue What a Face J'ai dévoré le début de ta fiche, j'adore déjà ton nouveau personnage ! Il nous faudra obligatoirement un lien, collègue Bon courage pour le reste de ta fiche et amuse-toi tout plein avec Horus
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 193
↳ Points : 53
↳ Date d'inscription : 26/07/2016
↳ Age : 18
↳ Avatar : Jamie Dornan
↳ Age du Personnage : 33 ans
↳ Métier : Médecin généraliste, autrefois videur dans un bar
↳ Opinion Politique : Du moment que l'on le laisse tranquille, il s'en moque un peu beaucoup
↳ Playlist :

The Chainsmokers ft Halsey - Closer | Ellie Goulding -Love me Like You Do | Ariana Grande - Problem | Sia- Cheap Thrills | Halsey - Gasoline/ Control |
↳ Citation : You can't wake up, this is not a dream
↳ Multicomptes : James
↳ Couleur RP : #99cc99



Feuille de perso
↳ Copyright: Noah chouchou
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mer 27 Juil - 6:09

Oh Carley, je suis ravie que tu ais lu, j'allais bien entendu te quémander un lien entre collègue voyons

_________________



Love me closer, and we ain't ever getting older. — Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 2658
↳ Points : 488
↳ Date d'inscription : 19/04/2015
↳ Age : 20
↳ Avatar : Giza Lagarce
↳ Age du Personnage : vingt et un ans.
↳ Métier : croupière au Bones.
↳ Opinion Politique : résistante extrêmiste.
↳ Niveau de Compétences : niveau deux.
↳ Playlist : ocean avenue - yellowcard | cruel - the veronicas | paralyzed - against the current | reckless - you me at six | haunting - halsey | before the worst - the script | doubt - twenty one pilots | anything - hedley | nicotine - panic! at the disco | robbers - the 1975 | just the way i'm not - all time low
↳ Citation : « There's a piece of you that's here with me, it's everywhere I go, it's everything I see »
↳ Multicomptes : Mackenzie Caulfield & Nataliya Clarke.
↳ Couleur RP : #BD5737



Feuille de perso
↳ Copyright: empty gold. & endlesslove & jump-again
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.    Mer 27 Juil - 10:20

Re-Bienvenue Jamesouuu
C'est clair que cette tête là est au moins aussi sexy que la première Ta fiche vend du rêve en tout cas j'ai hâte d'en lire plus Amuse toi bien avec ce nouveau petit en tout cas

_________________
    I've been looking all night watching them empty hours. Invisible to these crowds, always double vision. I've been losing my mind listening to broken speech. Stacking up broken seats, it's a lonely picture. And I hear your voice as it echoes 'round my head. Always that same thing that you said. Get out, get out, while you still can.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2372-vkb-you-were-my-
 

Horus - You only get one life. It's actually your duty to live it as fully as possible.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» problème life time map updater
» Little Life the story worm
» GTA Real Life ! La vrai vie sur GTA IV !
» Game Life'
» New-Life - Jeu par navigateur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Second Chapter :: Life For Rent :: Welcome Home-