AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Big fish, big hook. {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 746
↳ Points : 605
↳ Date d'inscription : 20/07/2016
↳ Age : 26
↳ Avatar : Rachel Weisz
↳ Age du Personnage : 42 ans
↳ Métier : Neurologue & patronne de la Menrva
↳ Opinion Politique : Officiellement pro-gouvernement, finance officieusement la résistance.
↳ Playlist : Close your eyes - Digital Daggers || Radioactive - Cover by Lindsey Stirling & Pentagonix || Digital Wolrd - Amaranthe || House of the Raising Sun - White Buffalo || Roundtable Rival - Lindsey Stirling || Monsters - Ruelle
↳ Citation : " The scariest part is letting go. So let the words slip out of your mouth."
↳ Multicomptes : Dariya Clarke
↳ Couleur RP : #e4e4f4



Feuille de perso
↳ Copyright: June | Christina Perri
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Big fish, big hook. {Terminé}   Mer 17 Aoû - 23:10





Seraphina || Niklas || Lucrezia
Avec les années, j’avais instauré un petit rituel pour mes soirées de transactions dans le cadre de la Menrva. Je réservais toujours une table à l’Étalon Blanc, je prenais toujours une bavette saignante accompagnée d’une bouteille de vin que je ne terminais jamais. Ainsi, les propriétaires savaient pertinemment que je reviendrais le lendemain avec une liasse d’argent à blanchir. Bien sûr, c’était Ange qui gérait cette partie depuis longtemps maintenant, mais je restais celle que les clients voyaient, Ange quant à elle, œuvrait dans l’ombre et l’anonymat. Cependant depuis peu, je testais une nouvelle manière de faire. Ne pouvant pas être au four et au moulin, j’avais pris la décision de trouver un livreur. Entre cette décision et le jour où j’avais accueilli Seraphina dans notre petite équipe des mois s’étaient écoulés, la prudence n’était que trop de mise. La jeune femme s’était révélée efficace et discrète, tout ce que j’attendais d’elle, mais j’en étais encore à éprouver sa loyauté, c’est pourquoi je gardais régulièrement un œil sur les livraisons qu’elle effectuait en mon nom.

Ce soir, nous allions avoir à faire à un client potentiellement difficile. Niklas nécessitait que l’on marche sur des œufs en toutes circonstances, encore plus depuis notre dernier échange. Je sentais que quelque chose avait changé, mais je ne mettais pas le doigt dessus et il n’était pas impossible que cela soit ma paranoïa qui parle. Cependant, j’avais un rôle à jouer en sa présence de femme superficielle auquel Seraphina venait donner crédit. La Lucrezia qu’il connaissait était une femme distinguée bien qu’hautaine. Un détail que je devrais communiquer à ma jeune recrue si je ne voulais pas la prendre par surprise par ailleurs. Je jetais un coup d’œil à ma montre et fus satisfaite de me voir en avance sur mon propre programme. J’avais une sainte horreur des retards, surtout en affaire. Je laissais alors une liasse de billets plus que généreuse sur la table avant d’enfiler ma veste. Une dernière salutation et je me retrouvais à sillonner le quartier français avec un certain plaisir.

Mais l’heure n’était pas à mon épanouissement personnel, je profitais d’un banc libre pour troquer mes talons aiguilles contre de simples ballerines qui allaient m’être vitale pour évoluer dans le sud de la ville. Heureusement, je connaissais parfaitement les ruelles et raccourcis que j’allais devoir prendre pour me rendre sur notre lieu de rendez-vous. Pas que cela m’enchante de devoir faire ce chemin à pied et de nuit, mais je n’avais pas grand choix pour assurer ma discrétion. Alors c’est armé de mes chaussures plates et d’un manteau long noir passe-partout, que je me lançais dans ma balade nocturne.

Comme je l’avais prévu, il me fallut plus d’une demi-heure pour arriver devant ce bâtiment un peu lugubre qui tombait en ruine. Un endroit à choper le tétanos, vraiment. Mais aussi l’un des rares endroits de la ville à échapper à la surveillance constante du gouvernement. Je me faufilais par une entrée béante, ma lampe torche de poche dans la main, m’enfonçant dans les entrailles du bâtiment décharné. Je savais exactement où aller pour allumer les rares ampoules encore en service qui allaient éclairer un petit espace dans l’immense salle de production où des machines prenaient la poussière depuis trop longtemps. Un nouveau coup d’œil à ma montre m’apprit que Seraphina n’arriverait pas avant une petite dizaine de minutes, je n’avais plus donc qu’à attendre seule dans cet endroit si chaleureux…

Je savais que ma nouvelle collaboratrice ne serait certainement pas en avance puisque je lui avais confié la tâche d’aller chercher le tableau chez Giulietta. Si elle respectait l’horaire, nous aurions encore une bonne demi-heure avant l’arrivée de notre acheteur, mais connaissant Niklas, je me méfiais par avance, il serait bien capable d’arriver en avance.

_________________

and there's no turning back
There’s a lot of things that I can’t fix, a lot of mistakes I can regret, but sometines I just want to forget and dream that’s okay. Now, I don’t want to run away anymore or hide, I have to face my choices.




Dernière édition par Lucrezia Mantegna le Dim 27 Nov - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3767-lucrezia-mantegn

Féminin
↳ Nombre de messages : 489
↳ Points : 139
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Big fish, big hook. {Terminé}   Mar 23 Aoû - 10:46

Big fish, big hook

Lucrezia, Niklas & Séraphina

Malgré les apparences, la journée de Seraphina était loin d’être terminée. Après avoir remis de l’ordre dans ses dossiers d’architecte, la jeune femme allait enchaîner avec son deuxième job. Seraphina bossait pour une mafia. Ce n’était pas pour l’argent car elle menait un train de vie plutôt très confortable comparé à la majeure partie des autres habitants de la ville. C’était par passion. La passion de l’art. Seraphina en était mordue. Elle avait donc tout fait pour se faire engager par la Menrva et avait réussi avec brio. Pour l’instant elle n’était que coursière, mais Seraphina comptait bien faire ses preuves auprès de sa patronne pour monter en grade le plus rapidement possible. Patronne qu’elle devait d’ailleurs retrouver le soir même. Mais avant ça la jeune femme devait aller récupérer l’œuvre auprès de Giulietta, à l’autre bout de la ville. Elle en parcourait des kilomètres avec ses différentes missions, mais elle s’appliquait toujours dans ce qu’elle faisait. Ainsi Seraphina n’était jamais arrivée en retard à l’un de ses rendez-vous. Ce jour là c’était sur le toit d’un immeuble en travaux qu’elle avait rejoint sa collègue, elle l’avait remerciée et était repartie aussi vite qu’elle était venue, la toile bien emballée sous le bras. Les entrevus devaient être courts, discrets et à l’abri des regards et surtout cela ne devait pas durer plus de cinq minutes. Aujourd’hui la première partie de la mission était accomplie. Le plus délicat restait à venir : la livraison.

Il arrivait de plus en plus souvent que Lucrezia laisse faire Seraphina seule, mais ce soir là la patronne de la Menrva allait accompagner la coursière. Une aubaine pour la jeune femme qui n’avait en tête que de faire ses preuves auprès de sa supérieure. Apparemment le client qu’elle devait livrer était un gros poisson. Seraphina n’avait pas eu la chance d’apercevoir l’œuvre qu’elle transportait à son plus grand désespoir. Elle ne manquerait pas de questionner Lucrezia sur le sujet. L’œuvre sous le bras, Seraphina prenait soin d’éviter les rues bondées dans lesquelles elle risquait d’attirer l’attention. A force elle commençait à connaître la Nouvelle-Orléans comme sa poche et savait quels raccourcis l’amèneraient plus vite à destination. Ce fut tout de même après de longues minutes de trajet que Seraphina arriva devant une bâtisse branlante qui menaçait de s’écrouler à chaque instant. Elle vérifia l’heure, elle était parfaitement dans les temps. Se risquant à l’intérieur, Seraphina n’eut qu’à suivre la faible lueur qui s’échappait au loin. La jeune femme se faufila entre les machines rouillées pour rejoindre Lucrezia qui l’attendait patiemment. Seraphina, bien qu’elle soit à l’heure, espérait ne pas trop avoir fait attendre sa patronne. Ses lèvres se courbèrent d’un fin sourire.

« Bonsoir Lucrezia. J’ai fait aussi vite que j’ai pu… Mais les rues sont bondées à cette heure ci. » dit-elle en embrassant les alentours du regard.

Pour l’instant elles étaient visiblement seules, le client n’était pas encore arrivé. Seraphina parut soulagée, elle n’était pas du tout en retard loin de là. L’endroit était vraiment glauque et d’un côté, Seraphina était rassurée de ne pas être seule. Bien qu’elle sache se défendre, dans ce genre de mission on ne savait jamais à quoi s’attendre. C’était comme la fois où la jeune femme avait retrouvé son client mort sur leur lieu de rendez-vous. Un mauvais souvenir qui la fit grimacer. Heureusement ce jour là, Andreï lui avait sauvé la mise en lui donnant la somme convenue. En même temps il était le seul responsable. La jeune femme avait néanmoins eu chaud cette fois ci. Depuis elle jouait les parfaits petits soldats et se montrait toujours le plus agréable possible. Les murs autour d’elles semblaient grincer, la jeune femme espérait qu’elles pourraient vite effectuer la transaction avant de sortir de là. Au cas où la bâtisse s’effondrerait sous un coup de vent plus violent que les autres.

« Est-ce qu’il y a des indications particulières concernant notre client ? » demanda Seraphina l’air de rien.

En vérité elle ne pouvait retenir sa curiosité. Si Lucrezia avait tenu à l’accompagner ce n’était pas pour rien.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 746
↳ Points : 605
↳ Date d'inscription : 20/07/2016
↳ Age : 26
↳ Avatar : Rachel Weisz
↳ Age du Personnage : 42 ans
↳ Métier : Neurologue & patronne de la Menrva
↳ Opinion Politique : Officiellement pro-gouvernement, finance officieusement la résistance.
↳ Playlist : Close your eyes - Digital Daggers || Radioactive - Cover by Lindsey Stirling & Pentagonix || Digital Wolrd - Amaranthe || House of the Raising Sun - White Buffalo || Roundtable Rival - Lindsey Stirling || Monsters - Ruelle
↳ Citation : " The scariest part is letting go. So let the words slip out of your mouth."
↳ Multicomptes : Dariya Clarke
↳ Couleur RP : #e4e4f4



Feuille de perso
↳ Copyright: June | Christina Perri
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Big fish, big hook. {Terminé}   Mer 24 Aoû - 10:04





Seraphina || Niklas || Lucrezia
Je n’eus pas longtemps à attendre avant d’entendre des pas discrets se faufiler dans l’usine. La partie paranoïaque de mon esprit retint sa respiration jusqu’à apercevoir clairement le visage de Seraphina. Je lui rendis son sourire en me détendant nettement. J’avais intérêt à préserver mes nerfs pour la suite de la transaction. Un léger rire m’échappa à l’inquiétude dont fit preuve ma jeune collègue. J’étais assez contente de cette obsession pour le timing qu’elle avait, presque aussi maniaque que moi.

Bonsoir. Ne t’en fais pas, tu es parfaitement dans les temps, nous devrions être tranquilles encore un moment.

J’allais pouvoir la briefer rapidement, mais efficacement sur la suite de la soirée. Mais avant ça, il fallait que je m’assure de la mécanique bien huilée de mon entreprise. Je m’avançais vers elle pour récupérer le tableau qu’elle tenait encore sous le bras. J’avais toute confiance en Giu pour la réalisation, mais ma maniaquerie me poussait à vérifier avant.

Tout c’est bien passé avec notre amie ?

Je n’utilisais que rarement les noms des membres de la Menrva, préférant jouer sur les sous-entendus. Ceux qui avaient besoin de comprendre recevaient parfaitement les messages et cela nous assurait à tous une sécurité en plus. Je déballais alors l’œuvre pour l’observer à la lumière tamisée. Ce n’était certes pas l’idéal pour en apprécier les détails, mais ça devait suffire. Je remis le tableau dans son emballage avant de me retourner vers Seraphina pour le faire un topo rapide.

Niklas Ivanov, porte-parole du gouvernement. Autant te dire que l’attitude que j’ai avec lui est à la hauteur de sa mondanité. C’est l’un de nos plus gros clients et surtout l’un des plus délicats à traiter, c’est pour ça que je suis venue avec toi.

Je n’allais pas m’étendre sur le fait que Niklas ne comprendrait surement pas pourquoi je ne lui remettrais pas l’œuvre en main propre comme d’habitude. Pire, vu nos échanges flous, j’avais peur qu’il interprète mal mon absence. Maintenant, il me restait la partie un peu plus délicate à expliquer à Seraphina, en espérant être assez claire pour qu’elle adapte son comportement en conséquence. Je me tournais à nouveau vers elle en m’appuyant contre une vieille table rouillée mais dépoussiérée par mes soins.

À vrai dire, nous allons devoir jouer un rôle chacune ce soir. Je serais la femme matérialiste et superficielle, tu seras la petite main un peu méprisée. Ne m’en veux pas, mais je dois tenir le cap.

Ma grimace dut parler pour moi. Je n’aimais pas particulièrement devoir malmener Seraphina alors que nous nous connaissions si peu au final. Je n’avais pas envie de la dégoûter de la Menrva dès notre première livraison ensemble, mais d’un autre côté, cela me permettait de savoir ce qu’elle avait dans le ventre. Enfin, bien qu’il soit un peu tard pour m’inquiéter puisque nous n’avions pas beaucoup de marge de manœuvre ce soir. Après un nouveau regard sur ma montre, je me tendis un peu, nous avions beau avoir encore 20 minutes théoriques, l’instant approchait et avec lui sa dose d’adrénaline.

Tu as d’autres questions avant que je te jette dans l’arène avec le pire des lions ?

Une tentative d’humour pour la détendre et me détendre aussi d’ailleurs. Je n’aurais pas pris le risque de faire venir Seraphina si je ne la croyais pas capable de gérer la situation, même si elle ne devait pas savoir exactement dans quoi elle avait mis les pieds avant ce soir.

_________________

and there's no turning back
There’s a lot of things that I can’t fix, a lot of mistakes I can regret, but sometines I just want to forget and dream that’s okay. Now, I don’t want to run away anymore or hide, I have to face my choices.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3767-lucrezia-mantegn

Féminin
↳ Nombre de messages : 489
↳ Points : 139
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Big fish, big hook. {Terminé}   Mer 31 Aoû - 12:18

Big fish, big hook

Lucrezia, Niklas & Séraphina

Seraphina hocha la tête lorsque Lucrezia lui demanda si tout s’était bien passé. Elle n’en dit pas plus. La jeune femme laissa volontiers l’œuvre à sa patronne qui la déballa pour l’observer. Curieuse, Seraphina y jeta également un rapide coup d’œil. Il n’y avait rien à dire, Gui avait un talent incontesté. En même temps cela était indispensable dans une organisation telle que la Menrva. Une fois le tableau remballé, ce fut le temps des révélations. Seraphina était curieuse de découvrir l’identité de leur client du jour. Elle ne put néanmoins cacher sa surprise à l’annonce du nom et surtout de la fonction de ce dernier. Ivanov, le porte-parole du Gouvernement. La blonde n’avait rien dit pour le moment. Lucrezia prenait des risques, c’était définitivement une femme audacieuse. Seraphina craignait trop les dirigeants et tous ceux qui y étaient rattachés pour risquer sa peau à marchander avec eux. Sa condition de daybreaker la mettait dans une situation délicate mais elle ne pouvait se résoudre à quitter les lieux. Pour sûr qu’elle se ferait virer et puis de toute façon, elle n’avait pas de raison de s’inquiéter. Les transactions de ce genre étaient particulièrement rapides.

Les instructions qui suivirent étaient claires. Seraphina hocha une nouvelle fois la tête. Au moins sa patronne avait la décence de la prévenir. Bien que ce ne soit pas dans les habitudes de la blonde d’être aux ordres des autres, elle ne comptait pas faire rater la livraison. Elle ferait de son mieux pour prouver qu’elle était une employée modèle et plus déterminée que jamais.

« Pas de souci. Avec un client comme ça vaut mieux ne pas faire de vagues. » dit-elle en observant les alentours.

Personne à l’horizon. La lumière donnait à l’endroit un aspect glauque et le silence ambiant n’arrangeait rien. L’entrepôt était immense. Seraphina se mit à réfléchir à d’éventuelles interrogations. La dernière livraison qu’elle avait effectuée lui avait laissé un goût particulièrement amer, d’ailleurs elle avait failli y rester, mais elle s’était bien cachée de le dire. Alors cette fois, elle voulait être sûre que tout se déroulerait comme prévu.

« J’aurais juste une simple question : est-ce qu’il y a d’autres issues que la porte là-bas ? » demanda la blonde en montrant l’endroit par lequel elle était arrivée.

Sûrement que oui. C’était d’ailleurs la base, toujours avoir une solution de repli. Les membres de la Menrva, surtout les petites mains comme Seraphina, se jetaient tous les jours dans la gueule du loup. Pour l’instant aucune ne s’était refermée sur elle mais la jeune femme ne pouvait s’empêcher d’imaginer le pire. Il y avait tellement de choses étranges qui se passaient à la Nouvelle-Orélans, des fous, de créatures inhumaines qu’on était jamais à l’abri nulle part. Bien sûr elle n’attendait pas de quelqu’un du rang de Niklas qu’il soit fou et tente de les assassiner. L’homme devait simplement aimer les belles choses. D’ailleurs ce n’était pas Seraphina qui le blâmerait pour ça. En plus de ça ce gros poisson n’allait avoir aucun problème à payer. Ce qui était rassurant dans un sens. Lucrezia et elle concluraient donc une affaire juteuse en vendant ce tableau.

Tandis qu’elle commençait à se détendre en écartant toutes les mauvaises éventualités de son esprit, Seraphina eu une drôle d’impression. Comme si elles n’étaient pas seules. De part sa condition de daybreaker, les sens de Seraphina étaient surdéveloppés et de ce fait, elle était persuadée d’avoir entendu quelque chose. « Lucrezia tu as entendu ? » demanda-t-elle. La jeune femme ne voulait pas paraître paranoïaque. Elle finit par se dire que ce n’était que Niklas qui était entrain d’arriver. Reprenant un air décontracté, Seraphina accorda un sourire à sa patronne. « Ca doit être Ivanov qui arrive. »  annonça-t-elle dans un haussement d’épaule nonchalant. Seraphina avait hâte de le voir. Sûrement sa curiosité malsaine. Et puis finalement, elle se rendit compte que le bruit qu'elle venait d'entendre n'était autre qu'une bâche agitée par la brise extérieure. Maintenant elle allait passer pour une paranoïaque, manquait plus que ça....

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 746
↳ Points : 605
↳ Date d'inscription : 20/07/2016
↳ Age : 26
↳ Avatar : Rachel Weisz
↳ Age du Personnage : 42 ans
↳ Métier : Neurologue & patronne de la Menrva
↳ Opinion Politique : Officiellement pro-gouvernement, finance officieusement la résistance.
↳ Playlist : Close your eyes - Digital Daggers || Radioactive - Cover by Lindsey Stirling & Pentagonix || Digital Wolrd - Amaranthe || House of the Raising Sun - White Buffalo || Roundtable Rival - Lindsey Stirling || Monsters - Ruelle
↳ Citation : " The scariest part is letting go. So let the words slip out of your mouth."
↳ Multicomptes : Dariya Clarke
↳ Couleur RP : #e4e4f4



Feuille de perso
↳ Copyright: June | Christina Perri
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Big fish, big hook. {Terminé}   Lun 5 Sep - 9:24





Seraphina || Niklas || Lucrezia
J’observais avec attention la réaction de Seraphina à la révélation sur notre client du jour. Si elle ne reculait pas maintenant, je savais qu’elle ne reculerait devant aucune des livraisons que nous pourrions lui confier. A part de la surprise, je ne vis rien d’inquiétant, après tout, elle n’avait pas pris ses jambes à son cou, ce qui était un bon présage. Je n’étais pas encore sûre de ce qui la poussait à rester, sa loyauté ou son audace. Seraphina était une femme intelligente et débrouillarde, elle n’avait pas besoin de son job à la Menrva, j’étais persuadée que si elle voulait partir, elle l’aurait fait sans regrets. Non, j’étais celle qui avait le plus à perdre et j’en avais conscience. Je tentais rarement des coups de poker, mais mes activités m’y poussaient toujours un peu plus. Un bref sourire satisfait étira mes lèvres alors qu’elle me confirmait que nous étions bien à la même page. Sourire qui disparut alors que le regard de la jeune femme errait dans l’usine à la recherche évidente de quelque chose. J’étais sur le point de lui parler de nos issues de repli lorsqu’elle me devança. Son anxiété ou son professionnalisme parlait, peut-être un peu des deux. J’hochais brièvement la tête avant de lui indiquer plusieurs endroits et directions.

Il y a l’ancienne sortie d’urgence au fond à droite. Sinon en longeant le couloir derrière moi, tu tombes sur les vestiaires, tu les traverses et tu arrives dans le hall d’entrée, le cadenas de la porte d’entrée a été enlevé, ne te fis pas aux chaînes.


Du moins, la dernière fois, il n’y en avait pas, peut-être aurais-je du vérifier. J’hésitais à faire l’aller-retour, mais connaissant Niklas se serait prendre le risque de laisser Seraphina l’accueillir seule. Mais la jeune femme attira mon attention et fit jouer mon stress. J’avais beau tendre l’oreille je n’entendis rien pourtant, j’étais à l’affut, tout en m’étant redressée, prête à accueillir nos visiteurs. J’espérais bien qu’il s’agissait de Niklas, toute autre personne deviendrait un véritable problème. Mais rien ne vint, enfin personne, je me détendis malgré moi. L’heure du grand rodéo n’avait pas encore sonné.

Espérons qu’il ne sera pas en retard, je n’ai pas envie de cette livraison s’éternise, le plus rapide elle sera, mieux ce sera.


A vrai dire, je n’avais qu’une envie, c’est que cette soirée soit terminée. Si Niklas ne représentait pas autant d’argent, j’aurais arrêté de lui vendre quoi que ce soit. Je n’étais plus certaine d’avoir l’homme sous ma coupe, et cette vague impression de ne plus donner le change avait le don de me rendre nerveuse. Je n’osais pas penser aux conséquences s’il venait à découvrir que je lui vendais des contrefaçons. J’avais confiance en Giu et j’étais la première à admirer son coup de pinceau, mais le risque zéro n’était pas pour nous.

Sois attentive à ce qu’il va se passer, nous débrifferons pour voir si ça vaut le coup de continuer à l’avoir en tant que client.


Je ne pouvais pas et ne voulais pas, confier mes doutes à Seraphina. J’étais déjà stressée pour deux, inutile d’en rajouter une couche. Mais je comptais sur son œil neuf pour me conforter dans mon impression ou dénoncer ma paranoïa. C’était aussi un moyen de l’intégrer au mieux dans la Menrva, nous avions tous notre mot à dire, même si je gérais nos affaires avec une main de fer, j’avais toujours été ouverte aux remarques et aux conseils. Je ne pouvais décemment pas jouer au tyran et attendre de la loyauté de ceux qui m’entouraient, et cette loyauté nous était, à tous, vitale. Un bruit plus marqué m’interpella et il suffit d’un autre pour que je rentre instantanément dans la peau de mon personnage. Je fis un signe de tête à Seraphina pour qu’elle se mette en retrait et qu’elle ne se retrouve pas en pleine ligne de mire de Niklas, mieux valait pour tout le monde. Les bras croisés, je jetais un dernier regard au tableau emballé, pariant encore une fois dessus.

_________________

and there's no turning back
There’s a lot of things that I can’t fix, a lot of mistakes I can regret, but sometines I just want to forget and dream that’s okay. Now, I don’t want to run away anymore or hide, I have to face my choices.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3767-lucrezia-mantegn

Féminin
↳ Nombre de messages : 146
↳ Points : 9
↳ Date d'inscription : 25/06/2016
↳ Age : 28
↳ Avatar : Mads Mikkelsen
↳ Age du Personnage : 48 ans
↳ Métier : Porte-parole du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Level 1
↳ Playlist : ❧ Radiohead - The Butcher ❧ Half The Man by Methodic doubt music ❧ Jacaszek - Lament ❧ Demon - You Are My High ❧ Smash feat Stephen Ridley - Lovers 2 Lovers ❧ Saltillo - The Opening
↳ Citation : Alea jacta est
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #a97774



Feuille de perso
↳ Copyright: Me & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Big fish, big hook. {Terminé}   Mer 21 Sep - 22:05



   
   Lucrezia, Seraphina & Niklas
   Big fish, big hook

L
a voiture filait à toute vitesse sur les routes sinueuses du Sud de la Nouvelles-Orléans. Niklas maniait le volant avec dextérité et souplesse. Un vague sourire errait sur ses lippes ; il jubilait rien qu'en pensant aux événements futurs.

…  Lucrezia allait s'en mordre les doigts, de l'avoir ainsi dupé sur la durée.


Il fallait être inconscient pour oser berner Ivanov. Mantegna s'était pourtant aventurée sur cette pente glissante, en lui vendant de fausses toiles au prix d'authentiques œuvres de maîtres. Lorsque  le slave découvrit la supercherie, il ne renvoya pas la balle immédiatement. Il prit son mal en patience, mima une totale crédulité et observa le comportement de l'autre.

Jusqu'à ce qu'il se décide enfin à inverser la tendance.

~


Il ne mit guère longtemps à se rendre sur le lieu du rendez-vous. Un endroit désertique et retiré. Neutre. Parfait pour ce genre d'échange. Il gara sa Bentley à quelques mètres de l'ancienne usine, carcasse de briques et de taules, aussi fragile qu'un château de cartes.

Ici plus qu'ailleurs, la nature avait reprit ses droits. Des herbes folles poussaient ici et là, mais des traces de passages dénonçaient cependant les allées et venues  de visiteurs anonymes. Si autrefois l'édifice servit à la manufacture, désormais il cachait en son sein diverses activités.


Niklas quitta son véhicule munit d'une valisette emplie d'argent, puis gagna la ruine, confiant. Il savait que quelque part dans l'ombre, Ils prenaient leur position. Tels de parfaits cabots prêts à mordre, ils attendraient sagement le signe de leur supérieur avant d'intervenir.



Elles étaient deux cette fois-ci. Un seul visage était familier au slave. Il alla à leur encontre, s'arrêta à une distance raisonnable. « Mesdames... » Salua t-il, courtois, tout en leur adressant un vague signe de tête. « J'espère que vous n'avez pas attendu trop longtemps. » Il n'était pas en retard, bien au contraire. Elles avaient elles-mêmes une certaine avance et il ignorait depuis combien de temps elles étaient là.

Il lorgna rapidement le colis sous protection. Sa commande était un tableau d'Otto Marseus Van Schrieck ; Serpents et papillons. Il s'agissait sans doute d'un faux, comme d'habitude. Il reporta son attention sur Lucrezia. « Avant de passer aux banalités et à la transaction, il serait peut-être judicieux de procéder aux présentations. » Le slave posa son regard de loup sur la tête blonde, un regard déstabilisant qui semblait vouloir mettre à nu celle qui lui faisait face.

Il était méfiant. Lucrezia ne s'était jusqu'alors jamais présentée accompagnée à leurs entrevues. « Vous êtes... ? » Lança t-il à l'inconnue.
WILDBIRD
 

_________________
You Want It Darker
I used to love the rainbow, And I used to love the view, I loved the early morning, And I'd pretend that it was new, But I caught the darkness, And I got it worse than you ∞ L.Cohen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 746
↳ Points : 605
↳ Date d'inscription : 20/07/2016
↳ Age : 26
↳ Avatar : Rachel Weisz
↳ Age du Personnage : 42 ans
↳ Métier : Neurologue & patronne de la Menrva
↳ Opinion Politique : Officiellement pro-gouvernement, finance officieusement la résistance.
↳ Playlist : Close your eyes - Digital Daggers || Radioactive - Cover by Lindsey Stirling & Pentagonix || Digital Wolrd - Amaranthe || House of the Raising Sun - White Buffalo || Roundtable Rival - Lindsey Stirling || Monsters - Ruelle
↳ Citation : " The scariest part is letting go. So let the words slip out of your mouth."
↳ Multicomptes : Dariya Clarke
↳ Couleur RP : #e4e4f4



Feuille de perso
↳ Copyright: June | Christina Perri
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Big fish, big hook. {Terminé}   Mer 28 Sep - 14:30





Seraphina || Niklas || Lucrezia
Ce fut le bruit du moteur et le crissement des pneus sur le terrain accidenté qui m’assurèrent de l’arrivée de notre client. Je n’entendis pas la porte claquer, trop loin de la source, mais je sus d’instinct que Niklas ne nous ferez pas attendre et il ne me déçue pas. A peine émergea t-il de l’obscurité, sa valise habituelle à la main, que je lui offris un sourire commercial, ni trop froid, ni trop intimiste, un équilibre dosé entre les deux.  Je luis rendis son signe de tête en le saluant tout aussi courtoisement que lui.

Monsieur Ivanov. Ne vous en faites pas, nous venons d’arriver.

Mon sourire se fit un peu plus complice. Niklas savait pertinemment que si nous étions là en avance c’était notre choix. Mais je ne comptais pas pour autant lui laisser entrevoir une faille quelconque, juste un sens aigu de la ponctualité. Je m’étais détendue, me coulant dans mon rôle avec l’assurance de l’habitude en commençant par jouer le jeu des civilités pimpantes, inutiles et hypocrites, habituelles de la haute société. Lorsque Niklas demanda à ce que Seraphina se présente, je ne laissais pas le temps à la jeune femme de répondre, jouant sur le côté égocentrique de mon personnage. La Lucrezia de Niklas ne supportait pas qu’on lui vole la vedette, ou que l’on se désintéresse d’elle.

Évidemment, mais je tiens tout d’abord à m’excuser pour les conditions déplorables d’aujourd’hui, la lumière ne rendra pas honneur à l’œuvre notamment.

J’avais agité la main vers l’œuvre encore dissimulée dans son écrin avant de revenir sur Niklas. J’espérais détourner son attention de Seraphina, car je n’avais pas raté le regard qu’il avait posé sur elle, celui d’un prédateur. Ne manquerait plus que je mette la jeune femme en première ligne. Naturellement Niklas allait se méfier d’elle, je devais donc réussir à le rassurer sur sa présence tout en essayant de subtilement la faire passer pour quelqu’un sans importance. Tâche ardue, dans laquelle j’allais marcher sur des œufs. Le plus simple restait de poser les bases et de tenter de faire oublier la présence de la blonde.

Je vous présente Seraphina, elle se charge des livraisons pour mon compte désormais, mais vous êtes un client spécial pour lequel je me rendrais toujours disponible bien sûr.

Ou comment lécher les bottes, plus ou moins subtilement. Bon, vraiment pas subtilement, mais c’était nécessaire, même si je devais me faire violence et mettre ma fierté de côté. Ceci dit je comptais faire la part des choses, entre entretenir l’égo de l’homme et faire en sorte que cet entretien ne s’éternise pas.

Voulez-vous voir le tableau avant toutes choses ?

Enfin avant toutes choses… Avant de me donner mon argent et de repartir avec ta contrefaçon de maitre. Je m’empêchais de porter trop d’attention  à Seraphina, pour ne pas lui donner de l’importance, pour que Niklas l’oublie lui aussi.


_________________

and there's no turning back
There’s a lot of things that I can’t fix, a lot of mistakes I can regret, but sometines I just want to forget and dream that’s okay. Now, I don’t want to run away anymore or hide, I have to face my choices.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3767-lucrezia-mantegn

Féminin
↳ Nombre de messages : 489
↳ Points : 139
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Big fish, big hook. {Terminé}   Jeu 29 Sep - 10:01

Big fish, big hook

Lucrezia, Niklas & Séraphina

Il n’avait pas fallu attendre longtemps pour que Niklas fasse son apparition. Seraphina avait gardé les informations lancées par sa patronne dans un coin de sa tête. Les issues de secours en cas d’imprévu et le fait qu’il fallait que la transaction soit rapide. Seraphina n’était pas stressée simplement elle n’était pas à son aise non plus. Elle avait bien saisi que le client d’aujourd’hui était d’un certain standing et qu’un pas de travers de leur part aurait des conséquences terribles. Aussi, lorsqu’enfin la silhouette du politicien se découpa dans l’ombre, la blonde se força à marquer ses traits de neutralité. Niklas était grand et charismatique. Par respect, malgré sa curiosité maladive, la jeune femme  essaya de ne pas le dévisager. Jusqu’à ce que Niklas plante son regard sur elle. Cherchait-il à la déstabiliser ? Il fallait être fou pour penser réussir cet exploit avec un seul regard. Seraphina était une teigne qui n’avait peur de rien, une enjôleuse qui ne se laissait impressionner par personne. Mais elle mit sa fierté et son estime de côté. Elle fit mine d’être gênée par ce regard insistant. Et alors que le politicien chercha à faire les présentations, Seraphina eut à peine le temps d’entrouvrir les lèvres que sa supérieure donnait le ton.

Muette, la blonde se contenta d’acquiescer les dires de sa patronne d’un léger signe de tête. Elle commençait à comprendre ce que Lucrezia avait voulu dire plus tôt. Lorsqu’elle avait parlé du comportement adopté en présence de Niklas. Alors Seraphina ne fut que peu surprise de ce changement d’attitude. Elle se contenterait de rester dans l’ombre et de se faire plus petite que possible. Bien que son égo en prenne un coup, elle savait que ce n’était que pour son bien futur. C’était à peine si elle n’avait pas reculé pour que son visage soit hors de portée de la lumière morne des néons grésillants. Ils étaient là pour le tableau après tout. Ce n’était que du commerce. Du business sous le manteau. Quand Lucrezia demanda à Niklas s’il voulait voir le tableau, Seraphina sauta sur l’occasion. Elle prit la direction de l’œuvre parfaitement emballée et la rapprocha pour que sa patronne puisse plus facilement y avoir accès. Il était évident que le politicien voudrait jeter un coup d’œil à ce qu’il achetait, surtout pour une telle somme. Ou faisait-il assez confiance à la mafieuse pour ne pas vérifier ? Un mystère qui serait bientôt résolu.

Avec de la chance, les deux femmes seraient libres d’ici quelques minutes. Niklas regarderait le tableau, il le trouverait magnifique, il donnerait l’argent et repartirait dans sa voiture coûteuse. L’affaire serait conclue et Lucrezia et Seraphina pourraient s’assurer de leur salaire. Après tout c’était banal. La blonde ne savait pas pourquoi elle se sentait légèrement stressée à l’idée qu’Ivanov soit leur client. Peut-être parce qu’il était du Gouvernement et qu’elle lui fuyait comme la peste ? C’était une explication plus que plausible. Pour l’instant et sans s’en rendre compte, le regard clair de Seraphina s’égara sur les traits slaves de l’homme en face d’elle. Il paraissait sans aucune pitié. Elle se dit qu’il valait mieux avoir Niklas de son côté plutôt que l’inverse. Encore heureux, Lucrezia avait su le mettre dans sa poche. Seraphina ignorait comment elle y était parvenue mais pour l’heure cela relevait de l’exploit.

_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 146
↳ Points : 9
↳ Date d'inscription : 25/06/2016
↳ Age : 28
↳ Avatar : Mads Mikkelsen
↳ Age du Personnage : 48 ans
↳ Métier : Porte-parole du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Level 1
↳ Playlist : ❧ Radiohead - The Butcher ❧ Half The Man by Methodic doubt music ❧ Jacaszek - Lament ❧ Demon - You Are My High ❧ Smash feat Stephen Ridley - Lovers 2 Lovers ❧ Saltillo - The Opening
↳ Citation : Alea jacta est
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #a97774



Feuille de perso
↳ Copyright: Me & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Big fish, big hook. {Terminé}   Sam 15 Oct - 19:04



   
   Lucrezia, Seraphina & Niklas
   Big fish, big hook

A
vant même que la questionnée ne réponde, Lucrezia s'octroya le monopole de la parole. Ivanov reporta automatiquement son attention sur elle. Elle, qui dénonça le manque évident de luminosité, celui-là même qui entacherait la beauté de l’œuvre. Argument bien ironique, quand on savait qu'il s'agissait d'un faux, d'une tromperie. Niklas, désireux de jouer le jeu jusqu'au bout répondit, rassurant ; « Ne vous en faites pas. Ce détail ne compromettra pas la vente. » Mentit-il.


Vint ensuite la présentation, succincte. Au prénom prononcé, l'Hellraiser lança une brève œillade à la subalterne.  Séraphina – Comme elle se prénommait – tomberait avec sa supérieure. Sa présence ne dérogerait en rien les plans machiavéliques du quadragénaire.


Après quelques paroles de miel, vagues flatteries adressées au porte-parole, la brune proposa de déballer le colis. Dans son envie de plaire, Séraphina s'activa immédiatement; Elle s'empara de la toile, la ramena auprès de sa patronne - Ivanov suivit ses agissements du regard.

« Procédons comme à l'accoutumé. »

Abandonnant sa pose statuaire, il se mit en mouvement. Il s'approcha de la table oxydée, y posa sa mallette qu'il ouvrit. Une odeur d'encre, de neuf, s'éleva dans les airs à cet instant précis. Les liasses de billets parfaitement entassées s'offrirent à la vue des deux femmes. La vision de tant d'argent cumulé était alléchante, régalait sans mal l’œil cupide.  « Le compte y est. Mais si le doute vous guette, vous pouvez toujours compter. »


Il surveilla avec intérêt leurs réactions, celles qui découlaient de l’appât du gain. Le beau diable ne faisait que jouer ; D'ici peu il lèverait le voile sur la mascarade, broierait ses vis-à-vis sans aucun scrupule. Jamais cette somme n'irait engrosser les comptes de la Menrva, pas plus que les poches de ses deux représentantes.


Tandis qu'elles s'évertuaient à défaire l’œuvre de son emballage, Ivanov combla le silence ; « Vous a t-il été difficile de mettre main basse sur cette toile ? Il me semble que c'est la première fois que je vous commande une peinture aussi vieille.»

Il ne s'était jamais demandé comment Lucrezia parvenait à satisfaire ses demandes, jusqu'au jour où il comprit, qu'elle favorisait la facilité. Cette-fois-ci, il avait volontairement exigé une œuvre antique, non pas pour sa valeur marchande, ni pour sa beauté, mais pour la « supposée » complexité de sa recherche.



WILDBIRD
 

_________________
You Want It Darker
I used to love the rainbow, And I used to love the view, I loved the early morning, And I'd pretend that it was new, But I caught the darkness, And I got it worse than you ∞ L.Cohen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 746
↳ Points : 605
↳ Date d'inscription : 20/07/2016
↳ Age : 26
↳ Avatar : Rachel Weisz
↳ Age du Personnage : 42 ans
↳ Métier : Neurologue & patronne de la Menrva
↳ Opinion Politique : Officiellement pro-gouvernement, finance officieusement la résistance.
↳ Playlist : Close your eyes - Digital Daggers || Radioactive - Cover by Lindsey Stirling & Pentagonix || Digital Wolrd - Amaranthe || House of the Raising Sun - White Buffalo || Roundtable Rival - Lindsey Stirling || Monsters - Ruelle
↳ Citation : " The scariest part is letting go. So let the words slip out of your mouth."
↳ Multicomptes : Dariya Clarke
↳ Couleur RP : #e4e4f4



Feuille de perso
↳ Copyright: June | Christina Perri
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Big fish, big hook. {Terminé}   Lun 24 Oct - 16:18





Seraphina || Niklas || Lucrezia
J’étais satisfaite du comportement que Seraphina avait adopté, elle avait parfaitement compris ce que j’attendais d’elle et je retins un sourire de me trahir. Je restais concentrée sur Niklas, ne le lâchant que rarement du regard. Je n’aimais pas franchement l’homme, trop imperméable à toutes émotions, mais il restait l’un de mes plus gros acheteurs et plus j’extorquais les membres du gouvernement pour reverser l’argent à la résistance, plus je sentais mon besoin de vengeance satisfaite. J’offris un sourire reconnaissant à Niklas lorsque celui-ci m’assura que cela ne changeait rien à la vente. Mais cette réponse un peu trop franche et directe me mit la puce à l’oreille. L’homme n’avait pas confiance en moi, je le savais, du moins pas à ce point. Mais je ne laissais rien paraître de mes doutes et continua à jouer mon rôle.

Lorsque Seraphina voulut m’aider, je réprimais une grimace, je n’aimais pas du tout le regard fixé sur elle de l’homme. J’étais sur le point de détourner son attention lorsqu’il se mit de lui-même en mouvement et me coupa l’herbe sous le pied. Je hochais la tête docile et m’écartais de la table pour le laisser y déposer la mallette contenant l’argent. J’eus un sourire en coin à la remarque de Niklas sur la somme et relevais un regard neutre sur lui.

Je croyais que nous nous faisions confiance Monsieur Ivanov ?

Je n’avais pas l’intention de compter quoi que cela soit, ce n’était ni le lieu, ni l’endroit, ni mon boulot. Je confierais l’argent à Ange et c’est elle qui s’occuperait de tout à partir de là. Niklas n’avait aucun intérêt à ne pas me donner la somme convenue. La Menrva était la seule organisation à s’occuper du trafic d’œuvres d’art, je m’en assurais constamment. Et dans notre monde, peu de gens avait l’idée de vouloir s’occuper d’un tel réseau. Alors si Ivanov voulait des œuvres, il payait, point à la ligne et s’il lui prenait l’envie de m’entuber, je m’assurerais qu’il ne tiendrait plus jamais une œuvre dans ses mains, même pas celles que je lui avais déjà vendues.

La question, aussi subtile soit-elle, renforça mes doutes sur les intentions de l’homme. Il ne s’était jamais intéressé aux points de détails. Je le sentais au fond de moi, quelque chose n’allait pas, et cela, depuis plusieurs mois. Il était temps que je fasse sortir Seraphina d’ici, juste au cas où. Un rire m’échappa, forcé, mais clair alors que je me rapprochais de Niklas.

Depuis quand, cela vous intéresse-t-il ? Je ne vous donnerais pas mes secrets aussi facilement très cher. Vous souhaitez vous lancer dans les affaires peut-être ?


Il n’était pas bon de menacer Ivanov, mais je ne faisais que le provoquer gentiment. Du moins, c’est ce que je voulais faire croire. En réalité, je cherchais un brin de vérité en titillant son égo. Mais je me désintéressais de lui quelques instants pour me tourner vers mon employée.

C’est bon Seraphina, tu peux partir maintenant. On se verra plus tard.

J’espérais qu’elle comprendrait le message et qu’elle ne se ferait pas prier pour filer en quatrième vitesse.


_________________

and there's no turning back
There’s a lot of things that I can’t fix, a lot of mistakes I can regret, but sometines I just want to forget and dream that’s okay. Now, I don’t want to run away anymore or hide, I have to face my choices.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3767-lucrezia-mantegn

Féminin
↳ Nombre de messages : 146
↳ Points : 9
↳ Date d'inscription : 25/06/2016
↳ Age : 28
↳ Avatar : Mads Mikkelsen
↳ Age du Personnage : 48 ans
↳ Métier : Porte-parole du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Level 1
↳ Playlist : ❧ Radiohead - The Butcher ❧ Half The Man by Methodic doubt music ❧ Jacaszek - Lament ❧ Demon - You Are My High ❧ Smash feat Stephen Ridley - Lovers 2 Lovers ❧ Saltillo - The Opening
↳ Citation : Alea jacta est
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #a97774



Feuille de perso
↳ Copyright: Me & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Big fish, big hook. {Terminé}   Mer 2 Nov - 21:35



   
   Lucrezia, Seraphina & Niklas
   Big fish, big hook

U
n rictus naquit sur les lèvres d'Ivanov lorsque Lucrezia affirma vouloir conserver ses secrets. Évidemment, cela pouvait aisément se comprendre. Révéler ses mystères la mènerait indubitablement à sa propre perte.

Il allait répondre à l'interrogation de Mantegna lorsque celle-ci ordonna à sa seconde de quitter les lieux. L'injonction surpris Niklas qui héla immédiatement la subalterne; « Un instant Seraphina. » La concernée lança un regard intrigué à sa supérieure. « Restez là. Je n'en ai pas encore fini avec vous. » Coup d'oeil lancé à l'une, puis à l'autre, l'air avenant sur son visage fit soudainement place à de la froideur ; « D'ailleurs, personne ne quittera cet endroit, tant que je ne l'aurais pas permit.» Changement de ton. La menace désormais, couvait dans ses paroles autoritaires.

Le porte-parole détourna le regard, se tourna vers l’abîme de l'usine, vers la zone la plus sinistrée. Il claqua deux fois des mains et lança haut et fort ; « Messieurs, le moment est venu. » Quatre hommes sortirent de l'ombre, mâles massifs armés jusqu'aux dents.

Deux se postèrent à proximité de la blonde, tandis que les deux autres vinrent trouver leur place auprès de Lucrezia. Un cinquième luron - beaucoup plus malingre - s'empressa de rejoindre l'assemblée. Sa progression s'avéra plus difficile, il ne semblait pas être habitué à évoluer dans un lieu aussi scabreux et délabré. Celui-là avait tout d'un bureaucrate. De son costume couleur bitume, jusqu'à la sacoche professionnelle qu'il gardait calée sous son bras.

Une fois parvenu au niveau d'Ivanov, il lança un regard intéressé au tableau. «  Est-ce cette toile que je dois authentifier ? »  « Tout juste. » L'endimanché ne se fit pas prier. Il déposa son sac à terre, l'ouvrit et commença à en sortir du matériel d'expertise.

Niklas adressa un regard hautain à Lucrezia. Il entama les explications. « Maxwell ici présent est expert en art. Il m'est inutile de vous expliquer en quoi consiste son travail. » Avec nonchalance, Ivanov referma la valise pleine d'argent et reprit ; « Longtemps j'ai attendu ce moment, Lucrezia.. De pouvoir ainsi vous mettre au pied du mur. Je vous faisais confiance et vous en avez honteusement abusé.  Erreur monumentale que d'avoir osé me tromper de la sorte. »

L'expert se redressa, ôta ses lunettes loupes et le verdict tomba ; « Bien que cette peinture soit similaire en tout point avec l'original, il s'agit d'un faux. La couche picturale est totalement saine, ce qui est incohérent avec l'âge de l’œuvre. Le diable se cache véritablement dans les détails. » Il ponctua ses paroles d'un rire pincé, les lèvres closes.


Niklas haussa les sourcils. La nouvelle en aucun cas ne le déstabilisa, puisqu'il connaissait déjà l'envers du décor. Il s'adressa de nouveau à Lucrezia ; «  Vous mériteriez la mort pour un tel affront. Or, vous tuer ne m'apporterait rien, sinon la satisfaction d'une vengeance accomplie. Quoiqu'il en soit, si vous souhaitez conserver votre intégrité physique, vous n'avez d'autre choix que de coopérer et d'accepter ce que je vais vous proposer. »

Il jubilait de maîtriser ainsi la situation. Mantegna l'ignorait encore, mais le meilleur restait à venir, sous forme de proposition malhonnête, assassine ; «  J’exige un pourcentage sur vos prochaines ventes, qu'elle quelles soient. La rente se devra d'être régulière, je n'accepterais aucun retard. Et vous me ferez aussi le plaisir de me faire parvenir d'authentiques toiles de maître, que vous me fournirez à titre gratuit. » Il marqua une pause, le temps qu'elle avale la pilule. « Avez-vous quelque chose à redire là-dessus ? » Air victorieux gravé sur le faciès du monstre. Il se rendait haïssable, il le savait. Lucrezia n'avait pourtant pas intérêt à rechigner. « Je vous conseille d'éviter toute forme de résistance. Vous n'êtes pas en mesure de me tenir tête. » Les malabars derrière elle se raidirent, près à agir. Niklas lança un regard en coin à Seraphina. De l'attitude de sa superieure, dépendrait sa vie.
WILDBIRD

_________________
You Want It Darker
I used to love the rainbow, And I used to love the view, I loved the early morning, And I'd pretend that it was new, But I caught the darkness, And I got it worse than you ∞ L.Cohen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 746
↳ Points : 605
↳ Date d'inscription : 20/07/2016
↳ Age : 26
↳ Avatar : Rachel Weisz
↳ Age du Personnage : 42 ans
↳ Métier : Neurologue & patronne de la Menrva
↳ Opinion Politique : Officiellement pro-gouvernement, finance officieusement la résistance.
↳ Playlist : Close your eyes - Digital Daggers || Radioactive - Cover by Lindsey Stirling & Pentagonix || Digital Wolrd - Amaranthe || House of the Raising Sun - White Buffalo || Roundtable Rival - Lindsey Stirling || Monsters - Ruelle
↳ Citation : " The scariest part is letting go. So let the words slip out of your mouth."
↳ Multicomptes : Dariya Clarke
↳ Couleur RP : #e4e4f4



Feuille de perso
↳ Copyright: June | Christina Perri
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Big fish, big hook. {Terminé}   Mer 2 Nov - 23:11





Seraphina || Niklas || Lucrezia
Je me crispais à l’intervention d’Ivanov qui retint Seraphina avec nous. J’interceptais le regard de cette dernière, essayant de lui faire comprendre qu’elle devait mettre les voiles, quoi que dise l’homme, mais peine perdue, il semblait que notre client avait déjà prévu un autre programme pour nous. Le ton menaçant accompagné de l’ordre me donna un frisson. Je l’avais pourtant senti, je savais que quelque chose n’allait pas, j’aurais du tout annuler tant qu’il était encore temps. Passablement énervée contre moi-même, je misais sur ce sentiment pour ne pas perdre mon sang-froid et céder à la peur. Je retins une remarque acerbe, bien que l’envie fût forte de ne pas me laisser marcher sur les pieds aussi impunément. Grand bien m’en pris vu la tournure des évènements. Ivanov avait vraiment tout prévu depuis le début, nous coupant toute retraite. Je jetais un regard noir aux gorilles qui m’encadrèrent, les défiant de poser une main sur moi. J’étais à deux doigts de faire un scandale à Ivanov, mais je réalisais que je n’avais plus à jouer le jeu de la greluche devant lui. Enfin, théorie à confirmer avant de tomber les masques, je gardais donc le silence, laissant mon adversaire jubiler. Je me désintéressais très vite de l’expert, sachant exactement quel allait être son verdict et me concentrais sur Ivanov. Comme je l’avais redouté, il avait déjà dû se rendre compte qu’une des œuvres que je lui avais vendues été une fausse et il avait calculé sa vengeance depuis. Mais si nous étions ici ce soir, s’il avait pris la peine de me piéger, c’est qu’il avait une idée derrière la tête et j’étais certaine de ne pas l’aimer.

J’écoutais les menaces sans broncher, j’écoutais le dit expert exposer ce que je savais déjà sans broncher et surtout sans quitter Ivanov des yeux. Il était hors de question que je lui laisse le plaisir de m’intimider, surtout pas maintenant que j’étais en mauvaise posture. Heureusement que j’avais un minimum anticipé ce genre de situation, spécialement avec un homme aussi dangereux qu’Ivanov. Un sourire étire mes lèvres lorsque la menace tomba. Coopérer ou mourir ? Me pensait-il aussi présomptueuse pour ne pas m’être aménagée une porte de sortie. J’écoutais alors attentivement l’ultimatum, essayant de ne pas trahir ma nervosité. Évidemment, la proposition d’Ivanov revenait à tuer la Menrva et cela était hors de question. S’il pensait que je ne pouvais pas lui tenir tête malgré la situation, c’était très mal me connaître. Un rire discret m’échappa, moqueur, me permettant de garder une contenance aussi froide que celle de mon bourreau.

Monsieur Ivanov, vous me pensez stupide au point de ne pas prévoir ce problème ? Tuez-moi et vous pourrez dire adieu à la moindre œuvre d’art, j’y ai veillé. Vous seriez surpris de l’enfer que j’ai prévu de déchaîner le jour de ma mort.

Je rendis son regard à Ivanov, ignorant les deux gorilles près à me mettre une balle dans la tête sur un seul signe de leur patron. Je ne me démonterais pas face à cet homme, je me l’étais promis, quitte à effectivement mourir ce soir. J’aurais la satisfaction de savoir qu’une partie de mes dernières volontés viendraient venger l’affront. Non seulement Niklas ne mettrait plus jamais la main sur une œuvre d’art grâce au reste des membres de la Menrva dont les identités restaient secrètes, mais j’avais aussi prévu et payé d’avance le saccage de son appartement et la destruction de toutes les œuvres qu’il contenait. Je n’avais aucun scrupule à détruire les dernières authenticités que notre monde pouvait posséder. Ma haine pour le gouvernement et ceux qui le composaient, était telle que rien ne m’arrêterait, même pas la mort, du moins je me raccrochais à celle-ci pour ne pas réaliser que j’étais loin d’être aussi sereine à l’idée de mourir.

Voici ma contre-proposition. Je fais amende honorable en vous offrant la prochaine œuvre, pas ce Van Schrieck, l’authentique a été détruit. Mais une autre œuvre de votre choix que je pourrais trouver. Et je m’engage à ne plus vous vendre de reproduction.

Je savais qu’Ivanov n’accepterait pas ce marché-là, je savais aussi qu’il était susceptible de déraper suite à ma révolte. Mais autant qu’il sache tout de suite que je ne comptais pas plier aussi facilement. Ce ne serait pas nous rendre service, ni à Seraphina, ni à moi, de paraître faible, quitte à prendre des risques en plus.

_________________

and there's no turning back
There’s a lot of things that I can’t fix, a lot of mistakes I can regret, but sometines I just want to forget and dream that’s okay. Now, I don’t want to run away anymore or hide, I have to face my choices.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3767-lucrezia-mantegn

Féminin
↳ Nombre de messages : 146
↳ Points : 9
↳ Date d'inscription : 25/06/2016
↳ Age : 28
↳ Avatar : Mads Mikkelsen
↳ Age du Personnage : 48 ans
↳ Métier : Porte-parole du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Level 1
↳ Playlist : ❧ Radiohead - The Butcher ❧ Half The Man by Methodic doubt music ❧ Jacaszek - Lament ❧ Demon - You Are My High ❧ Smash feat Stephen Ridley - Lovers 2 Lovers ❧ Saltillo - The Opening
↳ Citation : Alea jacta est
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #a97774



Feuille de perso
↳ Copyright: Me & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Big fish, big hook. {Terminé}   Dim 13 Nov - 21:49



   
   Lucrezia, Seraphina & Niklas
   Big fish, big hook

É
clats d'un rire sinistre qui se répercutèrent contre les murs de l'usine. Ricanement démoniaque, ayant l'allure d'une véritable gausserie, d'une moquerie renvoyée. Mantegna commis l'erreur qui n'était à ne surtout pas faire. Proférer des menaces et tenter de lui imposer ses propres conditions, ridicules. Le monstre ne pourrait décidément pas se satisfaire de si peu.

« Aah Lucrezia, Lucrezia.... » Il secoua la tête de gauche à droite, exaspéré par son comportement. « L'intimidation est un art qui n'est pas à la portée de tout le monde. Vos paroles ne m’effraient pas. »

Paluche portée à la ceinture de l'un de ses sbires qui s'étonna du geste. Niklas s'empara de l'automatique sans demander la permission. « Je note cependant que vous n'avez pas tenu compte de mon avertissement. » Le slave ôta le cran de sécurité du flingue et reprit ; « Mais j'ai omis de préciser que chaque refus d'obtempérer aura son lot de conséquences, désastreuses. Voyez par vous même. »








Les regrets, les scrupules, il n'en avait plus, habitué qu'il était à tuer ses semblables, depuis longtemps. On lui avait également apprit que la compassion n'avait pas sa place dans le monde des affaires. Il fallait détruire autrui, avant d'être détruit.

« Séraphina a servi d'exemple. Elle est morte à cause de vous, de votre manque de « professionnalisme ». Sachez que je n'hésiterais pas à m'en prendre à vos proches s'il le fallait, pour vous faire plier. »

Délaissant le macchabée, il s'en retourna auprès de Lucrezia, lui lança un regard menaçant. « Je répète donc pour la deuxième fois... Avez-vous quelque chose à redire à propos de mes conditions ? » Question réitérée, deuxième chance lancée. A elle de ne pas louper le coche.
WILDBIRD
 

_________________
You Want It Darker
I used to love the rainbow, And I used to love the view, I loved the early morning, And I'd pretend that it was new, But I caught the darkness, And I got it worse than you ∞ L.Cohen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 746
↳ Points : 605
↳ Date d'inscription : 20/07/2016
↳ Age : 26
↳ Avatar : Rachel Weisz
↳ Age du Personnage : 42 ans
↳ Métier : Neurologue & patronne de la Menrva
↳ Opinion Politique : Officiellement pro-gouvernement, finance officieusement la résistance.
↳ Playlist : Close your eyes - Digital Daggers || Radioactive - Cover by Lindsey Stirling & Pentagonix || Digital Wolrd - Amaranthe || House of the Raising Sun - White Buffalo || Roundtable Rival - Lindsey Stirling || Monsters - Ruelle
↳ Citation : " The scariest part is letting go. So let the words slip out of your mouth."
↳ Multicomptes : Dariya Clarke
↳ Couleur RP : #e4e4f4



Feuille de perso
↳ Copyright: June | Christina Perri
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Big fish, big hook. {Terminé}   Ven 18 Nov - 20:48





Seraphina || Niklas || Lucrezia
Si la situation n’était pas celle qu’elle était, je me serais offusquée de ce rire. L’homme osait me prendre haut et ne PAS me prendre au sérieux ? Mes yeux se plissèrent menaçant, je n’avais qu’une envie, tuer ce connard de mes propres mains. Pourtant, je n’étais pas quelqu’un de violent, mais Niklas était l’incarnation même de tout ce que je pouvais haïr en ce monde, et lorsqu’on savait que la majorité de mes sentiments tournaient autour de la colère et des remords…  La condescendance avec laquelle l’homme se permit de me répondre acheva le peu de patiente et de retenue que je pouvais avoir.

A votre guise, Niklas.

Je lui rendis son ton méprisant au centuple, ma colère prenant le dessus sur la prudence, c’est pourquoi je regardais l’homme se saisir d’une arme avec impassibilité. Qu’il me tue tout de suite serait me rendre une faveur, il allait amèrement le regretter, surtout qu’il ne verrait rien venir. Sa prétention serait sa tombe, mon seul regret serait de ne pas voir ce spectacle. Je souris à l’homme avec suffisance, pas impressionnée par son petit manège, prête à mourir pour ma cause, libérée de fardeau qu’était ma vie. Cependant, dans ma colère, j’en avais oublié Seraphina. Je compris trop tard l’intention de notre bourreau, esquissant un pas pour m’interposer, je fus saisis par chaque bras et maintenue à ma place. Mon incapacité à hausser la voix retint le cri qui souhaitait passer la barrière de mes cordes vocales alors que je voyais la jeune femme tomber au sol.

Le cœur battant, je m’efforçais de quitter des yeux la blonde pour écouter le poison qui sortait de la bouche de cette monstruosité au service du gouvernement. Il n’avait eu recours qu’à un coup de semence, certes très douloureux pour la jeune femme, mais une blessure encore superficielle. Le message était passé, pour chaque tentative de refus, une balle serait tirée, ce qui ne me laissait qu’avec le choix d’accepter pour sauver la jeune femme. Malgré toutes mes convictions, je ne pouvais pas m’entêter en sachant que cela lui couterait la vie. Mais le temps que je prenne sur moi, Niklas avait encore tiré. Je regardais avec effroi la jeune femme se vider de son sang, choquée, ne l’ayant simplement pas vue venir, ne voulant pas y croire. J’entendis à peine la nouvelle menace, prenant acte avec une grimace de dégoût des exigences du tireur, croisant brièvement le regard d’Ivanov avant qu’il ne plante une balle entre les deux yeux de Seraphina. J’observais son corps sans vie s’affaler complètement au sol, paralysée, incapable du moindre geste ou de la moindre parole, à quoi bon désormais ?

Ivanov me fit bien comprendre que cette mort de plus serait sur ma conscience et un sourire amer étira mes lèvres. Si seulement il savait le nombre de morts que je me reprochais déjà… Mon sourire s’effaça à l’instant même où il mentionna mes « proches ». J’en vais peu, et j’avais toujours été discrète, mais je ne prendrais pas le risque de parier sur un bluff de l’homme. Plus jamais ça. Je plantais mon regard dans celui de l’homme qui cherchait à me dominer aussi bien physiquement que psychologiquement. Ma rage tapit au fond de mon cœur, je me contentais de lui cracher les quelques mots qu’il voulait entendre.

Non, rien du tout.

J’avais sifflé plus que parlé, chaque mots me coutant autant qu’une mort puis me dégageait d’un mouvement des épaules secs, reprenant un semblant de contrôle sur mon propre corps. Je me redressais alors avec la dignité qu’il me restait, l’impassibilité presque retrouvée.

Vous recevrez votre premier paiement dans deux semaines. Maintenant, si vous voulez bien.

J’en avais fini avec l’homme pour ce soir, il avait ce qu’il voulait et je ne resterai pas une seconde de plus dans cet endroit. Qu’il nettoie le bordel qu’il avait mis, c’était le dernier de mes problèmes. J’enverrai quelqu’un chercher le corps de la jeune femme si Niklas ne le faisait pas disparaître avant, rien de plus.

_________________

and there's no turning back
There’s a lot of things that I can’t fix, a lot of mistakes I can regret, but sometines I just want to forget and dream that’s okay. Now, I don’t want to run away anymore or hide, I have to face my choices.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3767-lucrezia-mantegn

Féminin
↳ Nombre de messages : 146
↳ Points : 9
↳ Date d'inscription : 25/06/2016
↳ Age : 28
↳ Avatar : Mads Mikkelsen
↳ Age du Personnage : 48 ans
↳ Métier : Porte-parole du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Level 1
↳ Playlist : ❧ Radiohead - The Butcher ❧ Half The Man by Methodic doubt music ❧ Jacaszek - Lament ❧ Demon - You Are My High ❧ Smash feat Stephen Ridley - Lovers 2 Lovers ❧ Saltillo - The Opening
↳ Citation : Alea jacta est
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #a97774



Feuille de perso
↳ Copyright: Me & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Big fish, big hook. {Terminé}   Sam 26 Nov - 22:17



   
   Lucrezia, Seraphina & Niklas
   Big fish, big hook

S
uffisance intolérable gravée sur le visage, Niklas exultait de disposer d'autant de pouvoir sur un seul être. Elle était à sa merci et il aurait pu en faire ce qu'il voulait s'il ne lui avait pas déjà réservé de sombres desseins. Lorsque Lucrezia s'écrasa, daignant enfin coopérer, un sourire de requin vînt orner le visage du slave. Et le feu de la colère - déclenché par le précédent refus de la brune – perdit de son intensité lorsque celle-ci prononça le mot « paiement ». Réaction digne d'un individu vénal.  

« Vous voyez ? Ce n'était pas si difficile. » Brava t-il, alors que déjà elle se détournait de lui. « A dans quinze jours, Lucrezia ! » Dernière parole caustique adressée à celle qui disparut dans le dédale bétonné. L'expert, en proie à une tension intense, expira de soulagement lorsqu'il comprit que la confrontation prenait fin. Il en avait vu assez, lui qui à l'accoutumé, ne côtoyait que des antiquités.

Le soupir bruyant rappela à Ivanov la présence de l'homme. Reprenant un ton un peu plus cérémonieux, il lui dit ;  « Maxwell, vous pouvez disposer. Merci pour votre travail, ainsi que votre coopération. Vous recevrez vos honoraires incessamment sous peu et n'oubliez pas... Je compte sur votre silence. » « Évidemment Monsieur Ivanov.» Répondit l'autre sur un ton mielleux. Vague geste adressé à deux de ses hommes, Niklas leur ordonna de raccompagner son collaborateur à l’extérieur.


Regard reporté sur le cadavre, Ivanov retourna auprès du corps de Séraphina et s'accroupit à sa proximité. Ses doigts glissèrent dans les poches de la morte, fouillèrent l'intérieur. Papiers et autres babioles, il s'appropria les possessions de la défunte, faisant ainsi preuve d'un irrespect total. Il ne s'agissait là que d'un réflexe ou plutôt d'une habitude qu'il détenait du passé, de cette époque où il ne connaissait pas encore le faste. Cancre aux mains sales, devenu grand.  


Il se releva, toisa les deux autres gorilles qui n'attendaient que ses ordres. « Débarrassez vous du corps. Emmenez le au bayou et lestez le. Les alligators feront le reste. » Surtout, effacer les traces. Car bien qu'en ruine, l'usine était trop fréquentée pour laisser pourrir un cadavre en son sein. Inutile d'attirer et d'attiser la curiosité des autorités avec le meurtre d'une gamine.

Sans plus d’ambages, Ivanov s'empara de la fausse toile, reprit sa valise blindée de billets et sortit de l'édifice. Il regagna sa Bentley et quitta les lieux comme il était venu, avec en plus, la satisfaction d'un objectif accompli.  
WILDBIRD
 


Topic terminé

_________________
You Want It Darker
I used to love the rainbow, And I used to love the view, I loved the early morning, And I'd pretend that it was new, But I caught the darkness, And I got it worse than you ∞ L.Cohen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Big fish, big hook. {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fish Frenzy
» Challenge Architecture extérieure - Tony.3ds /// SketchUp - Artlantis - Photoshop
» récupérer l'info " lecture terminée" avec le plugin VLC ?
» [Terminé] Ashampoo : 5 logiciels gratuits
» Living Well/Tylénol Terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Third Chapter: New Orleans :: Southern New Orleans :: Factory Disused-