AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Forgiven Days } l'Arène sinistrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 2539
↳ Points : 121
↳ Date d'inscription : 25/01/2015
↳ Age : 26
↳ Avatar : Eddie Redmayne
↳ Age du Personnage : 33 ans (254 ans)
↳ Métier : Ancien journaliste ; Prostitué
↳ Opinion Politique : Anarchiste anti-Gouvernement
↳ Playlist : Les anarchitectures – Autour de mois les fous - Les Infidèles - Que tout est noir, Saez ϟ Trouble, Halsey ϟ Mr . Brightside, The Killers ϟ One Last Song, Demon Hunter ϟ Ghostcity, Thomas Azier ϟ Shine, Years & Years ϟ Bad Blood, Bastille ϟ Children Of The Revolution, T. Rex ϟ Territorial Pissings, Nirvana

↳ Citation : « People should not be afraid of their governments. Governments should be afraid of their people »
↳ Multicomptes : Stain E. Greyjoy & Aleksi S. Lenaïk
↳ Couleur RP : #f34c4c



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène sinistrée   Sam 8 Oct - 20:20


Les rétines s’accrochent à la vision de la piteuse créature, réduite à l’état de rien sous les coups de la blonde. Acharnement déroutant qui laisse l’empreinte d’une étrange perplexité dans les pupilles du spectateur silencieux du spectacle. Macabre, comme pour rehausser l’ensemble des sirènes viennent éventrer le silence. Glaciales, lugubres, des frissons dégringolent le long de son échine au rythme des lamentations. Le souffle en friche dans sa poitrine, les doigts fermement accrochés au panneau de la porte à présent inutile, fracassée par la frénésie du monstre, il sent les éclats latents de la douleur lui vriller la jambe. Lointains, perdus quelque part dans les limbes de son cerveau en pleine apathie. L’affolement sous la peau, du rien dans les yeux qui se plissent malgré lui lorsque la lumière vacille. Habitué à la faible clarté régnant dans la pièce, cette soudaine perte de luminosité lui broie le cœur. L’instant fatidique qui approche à grand renforts de lamentations déchirantes. Dans sa gorge, l’étau se resserre, et d’instinct, le français se redresse. Prend appui sur sa jambe déchirée, grimace légèrement de douleur avant de la bannir de son monde dans une inspiration chaotique. Son bras se tend, seul dans le vide à la recherche de Rachael. Ils ne peuvent plus rester là, l’isolement aussi plaisant soit-il n’est en aucun là la meilleure option qui s’offrent à eux. Pas dans ce monde, si semblable à l’enfer dans lequel il a été jeté, et pourtant affreusement différent.

Les échos de sa voix le guide, l’avancée pénible jusqu’à ce que le bout de ses doigts entre en contact avec l’épaule de son alliée, évitant par miracle les assauts du tisonnier. Il tire en arrière, ne réfléchit pas vraiment, son autre main toujours plaquée contre la porte pour le guider. Leur offrir un moyen de repli face au danger qui les menace. Cet ennemi invisible qui se rue avec acharnement contre eux. Lacère les chairs et rompt les carcasses sous la force de ses coups. Il vacille un instant, se raccroche par hasard contre les fissures du mur le plus proche pour ne pas s’écrouler sous la force d’un nouveau heurt. Protégé de sa douleur, l’armure flanche mais ne rompt pas. Il s’en moque, de n’être plus qu’un ramassis de chair en lambeaux, il se sait protégé. L’hermétique face à l’affliction, les pas se pressent malgré les ténèbres, retrouver les autres en guise de lumière. Ils se retrouvent à l’extérieur, rejetés hors de l’immeuble, la sensation des particules de cendres flottant dans l’air de nouveau contre la peau. Retrouver son chemin dans le noir, même pour lui qui préfère l’absence de lumière, semble insurmontable. Ils ne sont pas si loin de leur point de départ, il en est sûr, mais reste incapable de se concentrer sur le chemin à emprunter quand les menaces imperceptibles continuent de les plier à leur sombre volonté.

Du vide dans la poitrine, la trachée nouée à en exploser, ses phalanges agrippent le bras de Rachael, l’entraîne dans sa piteuse avancée lorsqu’il décide de partir sur la gauche. La faiblesse dans le système fait courir un horrible inconfort dans ses veines, l’agace et tiraille ses nerfs déjà à vif. Il jure, lâche au rythme de murmures écorchés des insultes envers ceux qui ont mis en place cette mascarade. Pour s’arrêter brusquement lorsque des bruits de pas devant eux viennent racler ses oreilles. Inconsciemment, il rapproche la blonde de lui, bien qu’il soit inutile de chercher à la protéger d’une menace invisible. Des grognements lâchés par une voix féminine, pousse le doute à germer dans son cerveau fatigué. Illusion ou réalité ? « - Esperanza ? » Gratter une mémoire affolée pour apposer un nom sur des notes entendues quelques instants plus tôt. Se tromper de nom ou parler à du rien, il n’est plus à ça près.

_________________
❝ Naufragé dans la nuit

On s'achète on se vend. Au vent des hémisphères. On se jette, on se prend contre un peu d’éphémère. Sur l'étoile d'argent, le cerveau, la chair. Faudra choisir un camp. L'obscur ou la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3400-les-anarchitectu

Féminin
↳ Nombre de messages : 410
↳ Points : 550
↳ Date d'inscription : 23/07/2016
↳ Age : 20
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 24
↳ Métier : Shadowhunter & Tueuse
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



Feuille de perso
↳ Copyright: Morphine
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène sinistrée   Dim 9 Oct - 0:51


Stone Heart
Stone-hard, machine guns, firing at the ones who run. Stone-hard, those bulletproof guns ••• La douleur. Une chose bien traîtresse. La masse noire s'étendait à présent à ses pieds et elle l'observait, le regard vide de toute émotion. Sa respiration avait fini saccadée, son corps tremblait. Cet état, elle ne l'avait pas ressenti depuis des années. C'était ce moment où l'adrénaline ne parvenait plus à contrebalancer toute l'horreur que vous encaissiez. Le seuil de tolérance d'Ambre avait toujours été élevé. Et aujourd'hui, le plafond était très largement explosé. Entre les courses-poursuites, le tremblement de terre, les failles qui s'ouvraient sur elle-ne-savait-trop-quoi, les chiens qui l'attaquaient... Ses nerfs avaient commencé à lâcher. A être trop sollicité. Bordel, dire qu'elle pourrait juste être une gamine comme une autre, plutôt que d'être enfermée là-dedans, plutôt que de vivre au milieu de débris. Sa main valide se serra autour de son arme de fortune, déjà ensanglantée. Ses yeux se posèrent sur sa blessure. Un bras en moins. Bon, il était encore là. Mais la peau était en lambeaux, laissant le derme à vif. Une souffrance supplémentaire que son cerveau ne parvenait plus à gérer. Plus maintenant que l'adrénaline s'était fait la malle.

Néanmoins, il fallait gérer. Il fallait essayer de bouger. Même si la jeune femme doutait de sa capacité physique à le faire. Finalement, les statistiques donnaient plutôt raison à son corps qui s'écraserait lamentablement sur le sol tandis que son cerveau disjoncterait. Magnifique. Et elle crèverait ainsi. Ambre finit par soupirer, coincer la petite garde du couteau entre ses dents et retira la ceinture autour de sa jupe. Heureusement qu'elle n'était que décorative. Enfin, même si elle avait dû finir nue, elle n'aurait pas hésité une seconde. Quoi qu'il en soit, la ceinture finit en un garrot de fortune autour de son bras. Et elle gagnait quoi là, deux secondes de répit ?! Pathétique... Elle était tellement pathétique. Soudainement, le nuit tomba. Ou plutôt, tout vira au noir et une sirène de l'horreur retentit. Ambre grimaça mais, ne pouvant se boucher les oreilles, subit de plein fouet le son strident. Et si ce n'était que ça...

Elle perçut de très légers bruissements. Mais ne put rien faire. Bouger, avec le sang qu'elle avait perdu, était compliqué. Très compliqué. Elle sentit les petits picotements contre ses jambes, juste après un genre de... Coup de feu ? Qu'importe, la détonation ne ressemblait à rien qu'elle avait déjà entendu. Et c'était ça le problème. Finalement, le terrain de jeu s'avérait plus stressant que prévu. Il y avait de nombreuses composantes qu'Ambre n'avait pas prises en compte. Parce que ses expériences étaient encore assez balbutiantes. Et qui aurait pu prévoir qu'elle se ferait attaquer de cette façon ? Et déjà, qui contrôlait les pièges ? La jeune fille ne connaissait pas vraiment les juges ou le colosseum. A part Dariya. Mais cela faisait bien longtemps qu'elle ne l'avait pas revu. Et elle n'était clairement pas assez forte mentalement pour créer des pièges aussi vicieux.

Et elle perdit l'équilibre au même instant. Le karma instantané. Bien qu'elle ne croyait guère en ces conneries. Quelques grognements et insultes quittèrent ses lèvres tandis qu'elle se redressait tant bien que mal. Une voix lui parvint. Lointaine sans trop l'être. En fait, elle avait du mal à apprécier les distances dans cet environnement où tout était fait pour vous brouiller les sens. Néanmoins, elle lança quand même, au cas où ce n'était pas qu'une énième hallucination :

« Vous feriez mieux de faire demi-tour et de vous trouver un abri... »

Un conseil bien de bon sens. Même s'il n'y avait aucun endroit où être tranquille ici...

© 2981 12289 0

_________________

Live as if it was your last day

There was once a girl, she wasn't well known, she fell down a rabbit hole. She tried to get up but she couldn't break free, as she was locked in the chains of Insanity. | © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Masculin
↳ Nombre de messages : 1572
↳ Points : 38
↳ Date d'inscription : 20/10/2012
↳ Age : 24
↳ Avatar : Stanley Tucci
↳ Age du Personnage : Mystère, vous avez dit mystère ?
↳ Métier : Présentateur télévisé au service du Gouvernement, fouine officielle
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Playlist : Le chant de la vérité, la symphonie du mensonge et de la crainte.
↳ Citation : I have lived long enough to satisfy both nature and glory.
↳ Multicomptes : Mr Brightside & Bright Day



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène sinistrée   Dim 9 Oct - 1:09


« The chain will be broken. And all men will have their reward »



the forgiven days




Les bonus chance, vos options :
Vous allez le droit de lancer ce nouveau dé (qui est en commun pour toutes les arènes, mais toujours à lancer dans votre propre sujet de flood) tous les 5 messages postés (les vôtres uniquement bien sûr), à votre personnage de choisir s'il partage ses trouvailles ou les conserve jalousement pour lui.
1 - Vous trouvez une gourde isotherme d'eau potable pleine sur votre chemin.
2 - Un petit parachute descend du ciel juste devant vous, avec de la nourriture (des barres énergétiques) à l'intérieur.
3 - Un petit parachute descend du ciel, avec une bouteille d'alcool pur désinfectant à l'intérieur.
4 - Un petit parachute descend du ciel, avec une pommade facilitant une cicatrisation très rapide à l'intérieur.
5 - Vous trouvez un couteau suisse par terre.  
6 - Rien n'est trouvé, vous restez bredouille.




Lancé de dés, vos options:
1 - Des zombies surgissent d'un bâtiment délabré, affamés et en surnombre. Parmi eux, des visages familiers décharnés, les bras tendus et les dents qui claquent.
2 - Une pluie violente s'abat sur vous, elle forme très rapidement un véritable torrent meurtrier dans les rues, emportant des trainées de boue et de béton sur son passage.
3 - Une brume opaque vous enveloppe, vous étourdit et vous prive graduellement d'un ou plusieurs de vos sens (au choix). Son effet durera jusqu'au prochain tour.
4 - Les murs des bâtiments alentours volent en poussière. Des lambeaux de chair sanglantes qui s’agglutinent ensemble jusqu'à former une créature répugnante et sans visage. Le sol devient visqueux.
5 - Plusieurs créatures au visage déformé par une sorte de champignon répugnant apparaissent. Elles ne remuent pas et se content d’émettre des claquements lugubres. Elles ne se repèrent qu’au bruit. Courrez trop vite et elles vous repéreront pour vous dévorer. (NOUVEAU)
6 - Rien ne se passe, votre route est libre de tout obstacle.



informations pratiques


Le nombre de mots maximum est de 600. Vous pouvez bien entendu écrire moins, c'est même encouragé afin que les choses bougent et que personne ne se retrouve débordé.
↠ Les créatures surnaturelles sont toujours privées de leur pouvoirs.
Rachael Miller perdra la vie au cours de ce tour, sa mort sera décrite dans le prochain post de Dariya.
↠ Un autre participant perdra la vie au prochain tour. Sauf volontaire, il sera probablement désigné parmi ceux ayant le moins posté, sinon au hasard.
↠ Jusqu'au prochain tour, chacun a le droit de lancer le dé une seule fois. Vous n'êtes cependant pas obligés de tenter votre chance. Le lancer de dés doit se faire impérativement dans le sujet situé ICI.
↠ Ces obstacles se cumuleront à ceux lancés par Dariya Clarke, la coordinatrice du Colosseum, peu décidée à laisser les pauvres participants reprendre leur souffle.
Aucun ordre de passage pour l'instant, mais tout le monde devra avoir posté dans l'intrigue d'ici un peu moins d'une semaine (le dimanche 16 octobre) au moins une fois (plus dans l'idéal, si vous le pouvez ). Ceux n'ayant pas posté seront automatiquement éliminés.



groupe I - liste de participants

↠ Ambre M. Del Nero
↠ Cameron E. Falls
↠ Esperanza O'Connell
Rachael Miller
↠ Regan Faulkner



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 392
↳ Points : 48
↳ Date d'inscription : 23/07/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : R. Rihanna Fenty
↳ Age du Personnage : 28 ans d'apparence, 352 ans en réalité
↳ Métier : Styliste, conseillère en image
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Goodies ; Ciara | Slut like you ; P!nk | Needed me ; Rihanna | Rag Doll ; Aerosmtih | Guillotine; 30STM | Tom Ford ; Jay Z | Poison ; Alice Cooper | Changes ; 2PAC | Hurricane ; 30STM | Anyway you want it ; Journey
↳ Citation : « La faim justifie les moyens »
↳ Multicomptes : Ava S. Cohen & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : design foncé : brown



Feuille de perso
↳ Copyright: .liloo_59
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène sinistrée   Mar 11 Oct - 10:00

The Forgiven Days

L'arène sinistrée

Les ténèbres stagnaient autour d’elle, autour d’eux. Esperanza avait la respiration difficile mais elle sentait une légère amélioration. Ou peut-être qu’elle s’était simplement habituée à la douleur. Quoiqu’il en soit, elle continuait de rester immobile en serrant sa nouvelle arme avec force. La métisse restait aux aguets, elle plissait les yeux comme si elle espérait qu’avec ça, elle pourrait voir à travers l’obscurité. Et puis des bruits se firent entendre, on approchait. Esperanza recula par réflexe, elle s’attendait à tout et n’importe quoi. Et puis finalement, une voix masculine prononça son prénom. La métisse fut soulagée. « Regan ? » répondit-elle en s’avançant en direction de la voix du jeune homme. Sauf qu’entre temps, quelqu’un d’autre parla. Une femme cette fois. Esperanza crut reconnaître Ambre, celle qui semblait être la plus jeune de leur petit groupe de malchanceux. Elle leur indiquait de faire demi-tour. Mais pour aller où ? Alors qu’Esperanza s’apprêtait à répondre, elle sentit une énorme goutte d’eau échouer sur son front. Par réflexe elle leva les yeux au ciel, bien qu’il fut difficile d’y percevoir quoique ce soit. Une averse qui ne tarda pas à gagner en intensité.

« Il manquait plus qu’ça maintenant… » lâcha Esperanza dans un soupire.

Pour sûr là, ils n’avaient plus le choix. Pour Esperanza la pluie était souvent synonyme de mauvais présage. En  mer elle annonçait souvent la tempête et la métisse n’était pas prête pour ça. Les gouttes d’eau tombaient bruyamment sur le bitume créant à la longue un bourdonnement caractéristique. Il fallait donc suivre le conseil d’Ambre.

Par chance le nuage d’obscurité commença à s’estomper. Les silhouettes se découpèrent aléatoirement tandis que la pluie tombait désormais en trombes. Dans les rues dévastées, l’eau accumulée commençait à former des flaques énormes. Le liquide courait dans les caniveaux jusqu’à former de mini-torrents qui ne cesseraient de grossir. Esperanza était trempée jusqu’aux os, en regardant autour d’elle elle aperçut Ambre un peu plus loin, cette dernière semblait blessée et en piteuse état. Fourrant son couteau suisse dans la poche arrière de son jean, la métisse se dirigea vers elle sans plus attendre. Arrivée à son niveau elle lui tendit sa main de libre. « Aller viens, si tu restes là tu vas avoir de sérieux problèmes. » assura Esperanza. C’était incroyable de voir à quelle vitesse l’eau prenait le dessus. Le bitume ruisselait, la rue prit vite des allures de rivière. On commença même à voir passer des morceaux de béton, la trainée d’eau devenait boueuse. Un cataclysme s’abattait sur l’arène. Il fallait partir d’ici avant d’être emporté par le torrent meurtrier qui se formait. « Faut qu’on s’abrite, ça devient compliqué là. » conclut-elle alors que l’eau lui pressait les chevilles. Autour d’elle elle put apercevoir Regan suivit de près de Rachael. Elle se demanda un instant où était Cameron mais reporta son attention sur la blessée. « Si quelqu’un pouvait m’aider à la soulever ça serait cool. » dit-elle. Bien sûr, pour être plus efficace la métisse aurait pu lâcher son porte-manteaux récemment transformé en arme. Mais une arme était une arme et une alliée non-négligeable. Alors la jeune femme compta sur la solidarité, même si elle douta un instant que ce soit la bonne solution. Le temps pressait.

_________________


IT'S LIKE THE DARKNESS IS THE LIGHT.
It's a thief in the nigt to come and grab you. It can creep up inside you and consume you. A disease of the mind it can control you. I feel like a monster sign by Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 410
↳ Points : 550
↳ Date d'inscription : 23/07/2016
↳ Age : 20
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 24
↳ Métier : Shadowhunter & Tueuse
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



Feuille de perso
↳ Copyright: Morphine
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène sinistrée   Jeu 13 Oct - 23:51


Stone Heart
Stone-hard, machine guns, firing at the ones who run. Stone-hard, those bulletproof guns ••• Elle était parvenue à se redresser en position assise. Maintenant, restait plus qu'à savoir ce qu'elle allait bien pouvoir faire. Les ténèbres, comme pour répondre à son souhait, se dissipèrent progressivement. La lumière lui brouilla la vue durant quelques secondes, et Ambre en profita pour coincer son couteau dans le garrot qu'elle avait fait. Oui, l'endroit où la lame aurait le plus de possibilités de la blesser un peu plus. Cependant, elle ne pouvait pas faire grand-chose de plus si elle voulait garder sa main valide libre. Comme pour s'appuyer sur un mur et se déplacer. Parce qu'elle était au milieu de la rue. Et qu'elle ne se sentait étrangement pas à l'aise, ni à l'abri. Les bâtiments menaçaient de s'effondrer et l'endroit était propice à un nouveau pièce. Un terrain vague. Elle s'attendait presque à sentir le sol s'écrouler sous elle. Un nouveau tremblement de terre...

Mais ce fut une agréable surprise qui la cueillit. Esperanza qui se positionnait devant elle. Eh ben bordel, si elle s'attendait à une quelconque aide envers elle... Ambre n'était pas conne, elle savait à quel point son comportement avait pu dérouter les autres. Après tout, qui serait assez fou pour apprécier le lieu dans lequel ils étaient tombés ? Autour d'elle, les gouttes s'explosaient contre le sol. Tiens, il pleuvait maintenant... Une pluie diluvienne d'ailleurs. Sa tenue collait à présent à sa peau et les filets d'eau se formaient autour d'elle. Bordel... L'endroit allait être inondé sous peu, elle en mettrait sa main à couper. Quoi qu'il en soit, une main fut tendue dans sa direction. La tueuse serra les dents, se mordit violemment l'intérieur de la joue et attrapa cette aide providentielle. Elle se releva, tangua, mais resta finalement debout. Pour combien de temps, ça, c'était une autre question. Ses yeux se posèrent sur le torrent qui se formait dans la rue, sur les gouttes d'eau qui tombaient à un rythme effréné. Et elle se permit de lancer :

« On n'a pas plus de cinq minutes avant que la rue ne devienne notre tombeau. Trouvons-nous un lieu en étage... »

Il y avait un bâtiment pas loin. Ils pourraient certainement se glisser à l'étage supérieur. Cependant, elle restait le problème cette fois-ci. Se déplacer dans cette marre de boue et de béton alors qu'elle tenait déjà pas franchement debout lorsqu'il n'y avait rien... Néanmoins, elle n'avait pas trop le luxe de s'arrêter et d'attendre que la solidarité se mette en route. Si elle se mettait en route. Surtout qu'Esperanza avait été suffisamment gentille pour venir la sortir de là. Alors, autant ne pas la condamner tout de suite. Et elle pourrait servir de bouclier humain dans un futur proche. Oui, c'était tout Ambre ça. Toujours à penser à l'utilité de chacun pour sa propre survie. Puisque, finalement, elle ne voulait pas se montrer faible. Tout en pensant très franchement au suicide. Un putain de paradoxe qui amusait bien son cerveau, puisqu'il le lui rabâchait tout le temps.

La jeune femme était parvenue, en prenant appui sur la métisse, à parcourir les mètres qui les séparaient de la bâtisse. Au moins, elles seraient à l'abri du courant. En revanche, le courant se faisait de plus en plus puissant et le niveau d'eau montait. S'il arrivait aux fenêtres, celles-ci exploseraient si elles ne l'étaient pas déjà. Son regard se posa sur la cage d'escalier, au fond. Elle lâcha Esperanza, s'adossa contre un mur. Elle n'y parviendrait jamais.

© 2981 12289 0

_________________

Live as if it was your last day

There was once a girl, she wasn't well known, she fell down a rabbit hole. She tried to get up but she couldn't break free, as she was locked in the chains of Insanity. | © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Madame la Faucheuse

Féminin
↳ Nombre de messages : 454
↳ Points : 180
↳ Date d'inscription : 12/09/2016
↳ Age : 26
↳ Avatar : Katheryn Winnick
↳ Age du Personnage : 38 ans
↳ Métier : Coordinatrice des opérations au Collosseum
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2 & Niveau 3 en influence sanguine
↳ Playlist : The Devil Within - Digital Daggers
↳ Citation : Bitch please
↳ Multicomptes : Lucrezia Mantegna
↳ Couleur RP : #E13A3A ou EDCC47



Feuille de perso
↳ Copyright: Nym & June
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène sinistrée   Dim 16 Oct - 10:31


« If you touch them, I crash you. »


   
J’étais assez déçue de cette arène, un joli piège avait été déclenché automatiquement, mais tous s’en sortaient un peu trop bien. Une moue désapprobatrice s’installa bien malgré moi sur mon visage. Je cherchais une solution, quelque chose qui relancerait un peu la situation, mais un nouveau piège se déclencha de lui-même, mettant fin au précédent. Mais encore une fois, j’avais le pressentiment que cela ne suffirait pas à en tuer au moins un.

Pas moyen que je les laisse encore filer sans ne rien faire. J’allais en tuer un, c’était certain, restait à déterminer lequel. Quoi qu'il ne fût pas nécessaire d’entretenir un faux suspens, je savais exactement qui j’allais prendre pour cible. Celle qui avait mis en pièces avec acharnement l’un de mes mignons toutous. J’étais fière de mes créations, même si elles n’étaient pas aussi recherchées que celles des autres concepteurs et Rachael avait eu la mauvaise idée de réduire le crâne de l’une d’entre elles en bouillie.

Je consultais son dossier rapidement, mais il n’était guère étoffé et je ne trouvais rien de satisfaisant à utiliser. Peut-être était-ce la fatigue, mais je commençais à manquer d’idées, ou du moins de réactivité. Pour gagner du temps, j’utilisais le piège en cours pour séparer Rachael de son acolyte, pour l’isoler dans la rue en train de devenir un fleuve meurtrier. Une coulée de boue surprise plus tard, j’avais réussi à embarquer Rachael plus loin dans la rue, mais la noyade me semblait encore trop douce. Peut-être devait-elle finir dans le même état que mon chien ? Oui, ce serait lui rendre hommage.

Alors que la pluie ne cessait de gagner en vigueur, le niveau de l’eau montant, le courant se faisant de plus en plus fort, Rachael avait de plus en plus de mal à se maintenir, mais elle réussit tout de même à atteindre un bâtiment où elle se crut en sécurité. Dommage pour elle, je pris un malin plaisir à faire s’écrouler des tonnes de béton sur son petit corps fragile. Bon finalement, il n’y avait pas que son crâne de fracassé…

   



_________________

I’m underneath your skin, Seeping through the cracks
I’m the poison in your bones, I won't let it set you free
@JUNE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3922-i-m-so-amazing-i

Féminin
↳ Nombre de messages : 687
↳ Points : 793
↳ Date d'inscription : 12/02/2016
↳ Age : 27
↳ Avatar : Astrid Berges-Frisbey
↳ Age du Personnage : 27 ans.
↳ Métier : Multi-tâches.
↳ Opinion Politique : Totalement blasée.
↳ Playlist : Las Ketchup - Asereje
↳ Citation : "Les Lamentations des Vivants sont un Chant pour les Morts."
↳ Multicomptes : Nope
↳ Couleur RP : #cccc99



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène sinistrée   Jeu 20 Oct - 19:58



Les choses allaient en s'accélérant. L'obscurité ne garantissait aucune sécurité, et Cameron plissait les yeux inutilement afin de pouvoir discerner le moindre indice possible. Lorsqu'enfin, la luminosité augmenta progressivement, elle se rendit compte que tous les survivants se trouvaient à distance respectable les uns des autres, mais dans la même ruelle. Cela ne la soulageait pas vraiment, à dire vrai. Puisque qui dit regroupement, dit attaque ciblée. Ce qui ne tarda d'ailleurs pas à arriver. La pluie diluvienne lui brouillait la vue et l'ouie, mais il n'y avait pas besoin de sortir du MIT pour comprendre que ce n'était pas normal. L'eau lui grignotait déjà les chevilles après quelques secondes seulement d'intempéries. Vive, Cameron voulut rejoindre les autres, quand elle aperçut dans une rue adjacente, une vague déferler. Ses yeux s'écarquillèrent et elle courut en avant. Tout sembla un peu flou par la suite. Le cri d'une femme résonna à ses oreilles, ainsi que le bruit d'immeubles qui se fracassent. Elle ne savait plus où se trouvaient les autres, les ayant perdu de vue. Difficilement, la jeune femme s'agrippa à un énorme poteau électrique mais des débris lui broyèrent les mains en les heurtant, la faisant céder. Malheureusement, sa tête cogna ensuite quelque chose, et de l'eau s'infiltra dans sa bouche, avant que son esprit ne lâche, et ne sombre totalement.

Résumé : Cameron entend au loin le cri de Rachael, et se fait emporter à son tour par l'énorme vague. Elle se cogne la tête, perd connaissance et meurt noyée.

_________________
    hopeless
    Radioactive - Imagine Dragons. △ I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. It’s a revolution I suppose. We’re painted red to fit right in. Welcome to the New Age. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 392
↳ Points : 48
↳ Date d'inscription : 23/07/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : R. Rihanna Fenty
↳ Age du Personnage : 28 ans d'apparence, 352 ans en réalité
↳ Métier : Styliste, conseillère en image
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Goodies ; Ciara | Slut like you ; P!nk | Needed me ; Rihanna | Rag Doll ; Aerosmtih | Guillotine; 30STM | Tom Ford ; Jay Z | Poison ; Alice Cooper | Changes ; 2PAC | Hurricane ; 30STM | Anyway you want it ; Journey
↳ Citation : « La faim justifie les moyens »
↳ Multicomptes : Ava S. Cohen & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : design foncé : brown



Feuille de perso
↳ Copyright: .liloo_59
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène sinistrée   Ven 21 Oct - 10:34

The Forgiven Days

L'arène sinistrée

L’urgence. Ils étaient tous dans l’urgence. Pour l’instant Esperanza était concentrée sur Ambre. Les autres étaient vivants et tenaient plus ou moins debout, c’était tout ce qui comptait à ses yeux. Sa main tendue fut bientôt saisie par la blessée qui parvint –non sans mal- à se mettre sur pieds. La rage de vivre sûrement. Pour l’instant, Esperanza, littéralement trempée n’avait qu’une idée en tête : échapper au torrent qui leur happait les mollets. Ce fut une course contre la montre qui s’en suivit. Sans réfléchir, Esperanza prit soin d’épauler Ambre jusqu’à un bâtiment non loin de là. Une fois à l’intérieur de la bâtisse, Ambre alla prendre appuie contre un mur. La respiration toujours pénible, l’ancienne pirate soupira. Elle ne savait plus si elle devait lutter pour survivre ou tout simplement abandonner. Mais un léger tremblement et un bruit sourd la firent réagir.

« T’as entendu ? On dirait qu’un truc s’est écroulé… » demanda-t-elle à l’adresse de sa compagne d’infortune.

Sans le savoir, ce que la métisse venait d’entendre faisait écho au salut de Rachael qui venait de succomber sous les décombres d’un bâtiment miséreux. Ce fut à ce moment là d’ailleurs qu’Esperanza prit conscience que ses camarades manquaient à l’appel. Où étaient-ils ? Pourtant elle n’était pas devenue folle, quelques minutes plus tôt tous étaient à portée de vue. Dépassée, l’Hellraiser renvoya ses cheveux trempés vers l’arrière.

« Bon je sais pas où sont les autres mais on peut pas ressortir. L’eau est une ennemie redoutable. Il faut qu’on montre, sinon on va crever ici. Aller. »

Action réaction. Le temps leur était tellement compté qu’Esperanza pouvait presque l’entendre s’écouler. Les battements de son cœur n’avaient de cesse d’accélérer. L’adrénaline et l’instinct de survie la maintenaient plus ou moins rationnelle. L’eau s’infiltrait déjà dans leur refuge. Leurs pieds pataugèrent de nouveau dans une boue liquide qui noyait le parquet pourri. Esperanza savait qu’Ambre aurait du mal à grimper les quelques marches qui menaient à l’étage. Alors il fallait qu’elles s’y mettent maintenant avant que le niveau d’eau ne monte un peu plus. La métisse s’approcha alors de la blessée qui se trouvait non loin de l’escalier.

« Aller, aller. J’ai pas vécu des années sur un bateau à vaincre des tempêtes pour mourir noyée dans la boue. Viens on monte. » dit-elle en faisant signe à la jeune femme de se décoller du mur.

Esperanza ne savait pas et ne pouvait pas deviner à quel point la souffrance d’Ambre était vive. Pourtant il fallait faire un dernier effort. Peut-être qu’à l’étage, les jeunes femmes auraient quelques temps de répit et que les blessures d’Ambre pourraient être examinées. Pour l’instant le rez-de-chaussée se profilait peu à peu comme une tombe. Une tombe humide et pourrie de partout. La métisse n’avait pas prévu de mourir de nouveau, et encore moins dans des conditions aussi déplorables.

_________________


IT'S LIKE THE DARKNESS IS THE LIGHT.
It's a thief in the nigt to come and grab you. It can creep up inside you and consume you. A disease of the mind it can control you. I feel like a monster sign by Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Masculin
↳ Nombre de messages : 1572
↳ Points : 38
↳ Date d'inscription : 20/10/2012
↳ Age : 24
↳ Avatar : Stanley Tucci
↳ Age du Personnage : Mystère, vous avez dit mystère ?
↳ Métier : Présentateur télévisé au service du Gouvernement, fouine officielle
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Playlist : Le chant de la vérité, la symphonie du mensonge et de la crainte.
↳ Citation : I have lived long enough to satisfy both nature and glory.
↳ Multicomptes : Mr Brightside & Bright Day



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène sinistrée   Dim 23 Oct - 11:12


« The chain will be broken. And all men will have their reward »



the forgiven days




Les bonus chance, vos options :
Vous allez le droit de lancer ce nouveau dé (qui est en commun pour toutes les arènes, mais toujours à lancer dans votre propre sujet de flood) tous les 5 messages postés (les vôtres uniquement bien sûr), à votre personnage de choisir s'il partage ses trouvailles ou les conserve jalousement pour lui.
1 - Vous trouvez une gourde isotherme d'eau potable pleine sur votre chemin.
2 - Un petit parachute descend du ciel juste devant vous, avec de la nourriture (des barres énergétiques) à l'intérieur.
3 - Un petit parachute descend du ciel, avec une bouteille d'alcool pur désinfectant à l'intérieur.
4 - Un petit parachute descend du ciel, avec une pommade facilitant une cicatrisation très rapide à l'intérieur.
5 - Vous trouvez un couteau suisse par terre.  
6 - Rien n'est trouvé, vous restez bredouille.




Lancé de dés, vos options:
1 - Des zombies surgissent d'un bâtiment délabré, affamés et en surnombre. Parmi eux, des visages familiers décharnés, les bras tendus et les dents qui claquent.
2 - Des monstres tentaculaires s'approchent, semblables à des pieuvres radioactives. Le bout de leurs immenses tentacules déclenche une vive décharge électrique, une arme leur permettant de capturer leurs proies plus facilement. (NOUVEAU)
3 - Une brume opaque vous enveloppe, vous étourdit et vous prive graduellement d'un ou plusieurs de vos sens (au choix). Son effet durera jusqu'au prochain tour.
4 - Les murs des bâtiments alentours volent en poussière. Des lambeaux de chair sanglantes qui s’agglutinent ensemble jusqu'à former une créature répugnante et sans visage. Le sol devient visqueux.
5 - Plusieurs créatures au visage déformé par une sorte de champignon répugnant apparaissent. Elles ne remuent pas et se content d’émettre des claquements lugubres. Elles ne se repèrent qu’au bruit. Courrez trop vite et elles vous repéreront pour vous dévorer.
6 - Rien ne se passe, votre route est libre de tout obstacle.



informations pratiques


Le nombre de mots maximum est de 600. Vous pouvez bien entendu écrire moins, c'est même encouragé afin que les choses bougent et que personne ne se retrouve débordé.
↠ Les créatures surnaturelles sont toujours privées de leur pouvoirs.
↠ Etant donné qu'il s'agit du dernier tour avant la finale, chacun a le droit de lancer le dé autant de fois qu'il le souhaite. Vous n'êtes cependant pas obligés de tenter votre chance. Le lancer de dés doit se faire impérativement dans le sujet situé ICI.
Cameron E. Falls est déjà décédée au cours de son dernier rp posté.Regan Faulkner perdra la vie au cours de ce tour, sa mort sera décrite dans un futur post de Dariya.
Aucun ordre de passage, ce dernier tour s'achèvera le dimanche 30 octobre. Nous déterminerons à la fin de celui-ci qui ira en finale, en fonction de votre activité générale ce tour-ci et tout au long de l'Event, de votre réponse au questionnaire, voire de vos autres rps en retard sur le forum (s'il est vraiment trop difficile de vous départager)  



groupe I - liste de participants

↠ Ambre M. Del Nero
Cameron E. Falls
↠ Esperanza O'Connell
Regan Faulkner



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Madame la Faucheuse

Féminin
↳ Nombre de messages : 454
↳ Points : 180
↳ Date d'inscription : 12/09/2016
↳ Age : 26
↳ Avatar : Katheryn Winnick
↳ Age du Personnage : 38 ans
↳ Métier : Coordinatrice des opérations au Collosseum
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2 & Niveau 3 en influence sanguine
↳ Playlist : The Devil Within - Digital Daggers
↳ Citation : Bitch please
↳ Multicomptes : Lucrezia Mantegna
↳ Couleur RP : #E13A3A ou EDCC47



Feuille de perso
↳ Copyright: Nym & June
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène sinistrée   Mer 26 Oct - 10:35


« Jamais deux sans trois »


   
Dix piges qu’il ne se passait rien, je me décidais à tuer une personne et bim réaction en chaîne, une autre décidait de crever à son tour. Mauvais timing. Ceci dit puisque nous en étions à deux morts en quelques minutes… Jamais deux sans trois, n’est-ce pas ? J’observais Esperanza et Ambre s’abriter dans un bâtiment pendant que Regan se trouvait forcé à faire cavalier seul, dommage pour lui, il devenait la cible parfaite. Son dossier m’apprit que sa femme avait été tuée par un membre du gouvernement. La tentation était grande d’en remettre une couche, mais je pris le temps de chercher des informations sur l’agent en question. Pas que cela me dérangeait de mettre celui-ci dans la merde, mais bon il me fallait en savoir un peu plus pour frapper là où cela pouvait faire mal. Une petite souris m’apprit que Regan était sur les lieux lorsque la femme et la fille de l’agent avaient été attaquées par des zombies, mais n’avait pourtant rien fait pour les protéger. A vrai dire j’aurais eu le même comportement mais là n’était pas la question. Je matérialisais Louiza et sa fille dans l’une des pièces du bâtiment où avait trouvé refuge Regan. Il ne fut pas long à tomber dessus et le spectacle put commencer. Si l’homme eut un temps d’arrêt, les illusions ne lui laissèrent pas le temps de placer un mot.

« Tu aurais pu nous aider, nous étions innocentes, mais tu as préféré te venger de lui. Au final tu ne vaux pas mieux que Rhys, vous êtes faits du même bois pourri. »

Le regard haineux de la femme et les larmes de l’enfant furent suffisantes à le distraire pendant qu’un monstre informe se glissait dans son dos. La chose, à la fois visqueuse et armée d’une force spectaculaire, enveloppa Regan et lui brisa os après os sous les yeux colériques mais satisfaits de la femme de Rhys. Alors que l’homme était à deux doigts de s’évanouir, le monstre stoppa ses attaques sans pour autant le relâcher. Louiza se pencha sur lui et lui murmura quelques mots.

« Vous vous retrouverez en enfer. »

Puis le monstre acheva son œuvre en appliquant une pression suffisante sur sa boite crânienne de Regan pour la faire exploser. Et de trois !
   



_________________

I’m underneath your skin, Seeping through the cracks
I’m the poison in your bones, I won't let it set you free
@JUNE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3922-i-m-so-amazing-i

Madame la Faucheuse

Féminin
↳ Nombre de messages : 454
↳ Points : 180
↳ Date d'inscription : 12/09/2016
↳ Age : 26
↳ Avatar : Katheryn Winnick
↳ Age du Personnage : 38 ans
↳ Métier : Coordinatrice des opérations au Collosseum
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2 & Niveau 3 en influence sanguine
↳ Playlist : The Devil Within - Digital Daggers
↳ Citation : Bitch please
↳ Multicomptes : Lucrezia Mantegna
↳ Couleur RP : #E13A3A ou EDCC47



Feuille de perso
↳ Copyright: Nym & June
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène sinistrée   Sam 29 Oct - 15:05


« Last round »


   
Bon, toujours rien de passionnant dans l’arène sinistrée, à moi d’enchaîner les morts alors. Il ne me restait plus que deux candidates, ploum, ploum. Oui, mais non. Ambre était dans un sale état et je la voyais mal s’en sortir pour la suite. Dommage, j’aurais bien parié sur ma folle d’ex-garde du corps. Bon, elle avait pris son pied apparemment, ce qui était le principal pour elle dirons-nous. La seule qui n’en voudrait probablement pas à ma vie après ça, heureux hasard avec le besoin de protection dont j’allais avoir besoin.

J’observais Ambre en train de mourir à petit feu contre le mur, l’eau montant irrémédiablement. Alors oui Esperanza voulait la faire monter à l’étage avec elle, mais c’était sans compter sur ma petite intervention. Avec de l’eau boueuse jusqu’à mi-mollet, aucunes des deux ne vit venir mon petit monstre vicieux. Un petit serpent d’eau, invisible, mais tellement mortel. Ambre fut mordue à la cheville, la morsure ne lui faisant pas plus mal qu’une piqure, peut-être ne la sentit elle même pas. En revanche, les effets furent immédiats, un pic de fièvre, une hallucination et enfin l’arrêt cardiaque.

Ce qu’elle vit, je me fis un plaisir de le rendre réel pour tout le monde. C’était un coup bas, je devais bien l’admettre, s’en doute l’une des rares choses qui pouvaient atteindre un peu ce monstre sans sentiments à l’apparence d’une poupée blonde. Un sourire étira mes lèvres lorsque la silhouette de Niklas franchit l’une des portes du rez-de-chaussée alors qu’Ambre s’effondrait au sol, proche de rendre son dernier souffle. Mais elle eut le temps d’entendre ce qu’il avait à lui dire avant, l’homme s’étant accroupis au-dessus d’elle.

« Je n’ai jamais cru en toi. Tu n’es qu’une folle furieuse qui ne mérite même pas de travailler pour le gouvernement. Ta mort est un grand service que tu nous rends. »

Il s’en fallut de peu pour qu’Ambre rate la fin de la tirade, mais à mon soulagement, son cœur ne cessa de battre qu’après. La silhouette de Niklas se redressa, envoya un sourire moqueur à la dernière survivante et repartit de là d’où il était venu sans un mot de plus.
   



_________________

I’m underneath your skin, Seeping through the cracks
I’m the poison in your bones, I won't let it set you free
@JUNE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3922-i-m-so-amazing-i

Féminin
↳ Nombre de messages : 392
↳ Points : 48
↳ Date d'inscription : 23/07/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : R. Rihanna Fenty
↳ Age du Personnage : 28 ans d'apparence, 352 ans en réalité
↳ Métier : Styliste, conseillère en image
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Goodies ; Ciara | Slut like you ; P!nk | Needed me ; Rihanna | Rag Doll ; Aerosmtih | Guillotine; 30STM | Tom Ford ; Jay Z | Poison ; Alice Cooper | Changes ; 2PAC | Hurricane ; 30STM | Anyway you want it ; Journey
↳ Citation : « La faim justifie les moyens »
↳ Multicomptes : Ava S. Cohen & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : design foncé : brown



Feuille de perso
↳ Copyright: .liloo_59
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène sinistrée   Jeu 3 Nov - 11:20

The Forgiven Days

L'arène sinistrée

Le temps pressait. L’eau leur narguait maintenant les mollets. Esperanza ne savait plus quoi faire, Ambre ne semblait plus pouvoir bouger d’un pouce. Et si les deux jeunes femmes restaient là, elles finiraient avec les poumons remplis de boue. Tandis que la métisse tannait sa compagne d’infortune de faire un dernier effort, elle vit le teint de cette dernière virer soudainement au blafard. Comme si elle venait d’être traversée par un esprit. Mais quand Esperanza avisa la pièce, ce qu’elle vit l’intrigua fortement. Niklas venait de sortir de nulle part. L’ancienne pirate n’eut guère le temps d’adresser la parole à son ami. Visiblement le politicien n’en avait qu’après la jeune mourante qui semblait de plus en plus fleureter avec les limites de l’agonie. Ambre s’était écroulée et Niklas, accroupi auprès d’elle lui siffla des remarques accablantes aux oreilles. Sans comprendre, Esperanza constata ensuite la mort de sa dernière coéquipière et laissa Niklas s’en aller. Elle avait compris que ceci n’était qu’un leurre, un tour des vicieux aux commandes de ce cirque géant.

Dans d’autres circonstances, Esperanza aurait sûrement pris le temps de s’occuper de la dépouille d’Ambre, mais l’eau lui arrivait désormais en haut des cuisses et le corps de la blonde n’était plus une priorité. Si elle ne voulait pas rendre l’âme, la métisse devait prendre de la hauteur. Des bouts de bois pourris flottaient par endroit. D’ailleurs un objet en particulier attira l’attention d’Esperanza. Le couteau suisse trouvé par Ambre flottait lui aussi mais dérivait déjà vers les fenêtres éventrées. Dans un dernier espoir la jeune femme s’avança à contre courant et tendit son bras droit pour se saisir de l’arme. Deux valaient toujours mieux qu’une. Après ça l’eau lui taillait les hanches, la jeune femme se précipita vers les marches en partie submergées et grimpa jusqu'à l’étage. A bout de souffle à cause de sa respiration toujours pénible, Esperanza alla s’assoir contre un mur. Elle était trempée jusqu’aux os, elle avait froid, elle en avait marre de cet enfer.

« Et qu’est-ce qui se passe maintenant ? Vu qu’il reste que moi j’ai gagné une médaille c’est ça ? J’espère qu’elle est en or votre foutue médaille, j’aime pas le toc. » ironisa-t-elle.

Elle ne savait pas si avoir survécu à toutes ces épreuves étaient de la chance ou s’il avait mieux fallut pour elle qu’elle meurt avant. Elle le saurait bien assez tôt. A moins bien sûr que les bourreaux du Gouvernement ne décident de la laisser agoniser seule dans l’immensité de cette arène sinistrée. La métisse ne savait pas si elle trouverait la force d’affronter d’autres déluges ou d’autres bestioles infâmes.  Pour l’instant elle attendait patiemment, espérant que l’eau ne la rattrape pas jusqu’ici ou sinon elle n’aurait cette fois, aucune échappatoire possible.

_________________


IT'S LIKE THE DARKNESS IS THE LIGHT.
It's a thief in the nigt to come and grab you. It can creep up inside you and consume you. A disease of the mind it can control you. I feel like a monster sign by Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The Forgiven Days } l'Arène sinistrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» The Forgiven Days } l'Arène marécageuse
» Midori Days
» Jessica Lowndes
» [Jeu - MMORPG - Sidescrolling] ELSWORD!
» [Vendu] Arène et gladiateurs 28mm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Third Chapter: New Orleans :: Western New Orleans :: Le Colosseum-