AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 The Forgiven Days } l'Arène de glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 286
↳ Points : 265
↳ Date d'inscription : 08/11/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Zoe Kazan
↳ Age du Personnage : 34 & 30
↳ Métier : Avocate
↳ Opinion Politique : Pro, officiellement. Contre, en réalité
↳ Niveau de Compétences : Général 1 - 2 en guérison & sens décuplés - 3 en mauvais choix de fréquentations
↳ Playlist : Don't you worry Child - Swedish House Mafia
Iris - Goo goo Dolls
Howl - Florence & the Machine
Lifeline - Imogen Heap
Grey Room - Damien Rice
↳ Citation : On a toujours le choix. Toujours. Il suffit de faire le bon
↳ Multicomptes : Enya Rivers & Duncan Idaho
↳ Couleur RP : #99ccff



Feuille de perso
↳ Copyright: Lyndi
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Mar 18 Oct - 22:02

La remarque de Shae plait à la plupart de ses compagnons, sauf Eamon qui semble s’être vexé un peu. La jeune femme a bien d’autres choses à s’occuper que l’ego d’Eamon pour le moment, mais elle se mord néanmoins la lèvre inférieure, peu satisfaite de sa bourde. Mais Laura lui répond et Tristan les invite même au Masquerade. La jeune femme fait la grimace ; le Masquerade, comme elle l’a appris récemment, est tenu par Becca. La Becca qu’elle croyait morte jusque-là. Elle n’a pas spécialement envie de mettre les pieds à cet endroit pour le moment. Il lui faut du temps pour digérer la nouvelle. Alors elle se concentre sur Laura tout contre elle, lui donnant un peu de chaleur. La veste que Callum lui a donné lui tient d’autant plus chaud, et bien que les réactions du pompier l’effraient encore, elle se souvient qu’il est là pour elle. Pas contre elle.
Le repos est en effet de courte durée. Bientôt Eamon crie. Des zombies. Encore une bonne nouvelle.
« Aller, Shae, on doit se dépêcher maintenant ! »
La voix de Laura est pressante, et Shae comprend bien qu’il est temps de se bouger le cul. Mais ses muscles sont transis par le froid et elle a l’impression d’être au ralenti. Elle remarque néanmoins qu’Eamon bugue devant les zombies, heureusement tiré par Callum. Ils arrivent à la falaise désignée par Laura. Shae n’a pas regardé les zombies, n’a pas osé, elle a juste couru droit devant elle du plus vite que son corps engourdi le lui permettait. Arrivés devant, c’est au tour de Tristan de péter un boulon. Shae était contre la falaise et regardait la scène. Elle comprenait tout à coup. Elle comprenait leurs réactions.

Car devant elle, parmi les zombies, se tenaient Liam, Becca, Roman, Joan, et Garret. Toutes les personnes qui comptaient un minimum dans sa vie étaient là. Toutes ces personnes, morts-vivants accourant vers elle. La jeune femme poussa un cri d’effroi, pétrifiée sur place. Ils avaient beau dire que c’était une illusion, ça paraissait réel. Et si ce n’en était pas une ? S’ils les avaient tous tués ? Pour les punir, pour les faire souffrir, pour le jeu, s’ils avaient tué tous les gens que Shae avait laissé entrer dans sa vie ? Tristan se fit bientôt mordre, et Eamon à son tour. Les larmes aux yeux et sur ses joues, la jeune femme attrapa une pierre gelée au sol, se précipita et attrapa la jeune femme zombie avant de lui asséner un bon coup sur le crâne pour la faire lâcher.
« On y va ! », cria-t-elle avant de pousser Eamon et Tristan vers la falaise. Essayant d’oublier les visages de ses amis sur les zombies. Laissant les larmes couler, de colère, de rage, de désespoir. Laisse les gens entrer dans ta vie et ils te tueront. Elle n’avait donc rien appris la première fois. Face à la falaise, elle souffla un coup et observa le haut. Ils n’arriveraient pas à escalader. Laura n’avait qu’un bras, Eamon avait le poignet blessé, elle-même avait encore mal à l’épaule comme jamais, et Tristan venait de se faire mordre. Ils étaient contre un mur, au sens littéral du terme.

« Il faut continuer à courir et trouver une issue ! », lança-t-elle avant d’entamer sa course, loin de ces visions d’horreur. Elle n’eut à longer la falaise que sur quelques mètres pour se rendre compte qu’il s’agissait en fait d’un amas de béton écroulé enveloppé de neige et de glace. Un accès pratiquable se découpait jusqu’en haut. Quelque chose que Laura ou Eamon pourraient grimper. Courant de plus belle, sans se retourner, elle cria aux autres, espérant qu’ils étaient derrière elle.
« Ici ! Dépêchez-vous ! »
Elle se retourna enfin, pas décidée à grimper seule et laisser les autres ici. Mais pas décidée non plus à revoir les zombies.

_________________


Each and every time I see you
It's just as hard to leave you as the last time
So we come to a decision, draw a line in the sand
And stand on different sides yet I reach out for your hand



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Masculin
↳ Nombre de messages : 904
↳ Points : 167
↳ Date d'inscription : 15/03/2016
↳ Age : 22
↳ Avatar : Ezra Miller
↳ Age du Personnage : 215 ans & 23 ans.
↳ Métier : Danseur au Masquerade, professeur particulier et escort boy occasionnel.
↳ Opinion Politique : Pour la rébellion, n'en déplaise à son esprit chaotique.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3
↳ Playlist : Noir Désir - Le vent nous portera | Queen - Bohemian Rhapsody | Les Ogres de Barback - Le monde est dans ma poche | Lana del Rey - Summertime Sadness | Capital Cities - Safe and Sound | The Animals - The House of the Rising Sun
↳ Citation : "Ses secrets partout qu'il expose. Ce sont des oiseaux déguisés."
↳ Multicomptes : Mikkel G. Ievseï & Cassidy H. Valdès
↳ Couleur RP : darkseagreen



Feuille de perso
↳ Copyright: Nekomata
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Mer 19 Oct - 13:17

Elle pouvait bien lui dévorer la main sans qu'il ne bronche. Tristan restait là, immobile, son bras offert à l'appétit vorace de la zombie, hypnotisé par son image. Les dents arrachaient des lambeaux de sa chair, lui broyaient les os, arrachaient ses doigts. Il se serait laissé faire jusqu'à la mort, pour le simple plaisir de pouvoir la regarder encore une fois, de revoir ce visage qui lui avait tant manqué. Quand Eamon lui arracha son arme, s'en servant pour repousser la morte-vivante, Tristan cilla légèrement. C'était à présent le visage du jeune homme qu'il avait devant lui, le ramenant à la réalité par ses paroles. Tristan savait que ce n'était pas la véritable Helix, il le savait. Parce que si cela avait été le cas, il l'aurait regardée dévorer tous ses compagnons le sourire aux lèvres avant de la laisser lui manger le cœur... Mais ce n'était pas Helix, c'était une chimère, une illusion créée par ce gouvernement maudit ! Lorsque Eamon se fit mordre, Tristan agrandit les yeux et tressaillit. Il aurait pu se laisser mourir pour une simple image mais allait-il sacrifier des personnes innocentes ?

« Non ! »

Shae venait de défoncer le crâne du monstre et le visage d'Helix se recouvrit d'un sang visqueux. Tristan aurait pu massacrer cette femme pour cela ! Mais non, non… C'était ce que le gouvernement désirait d'eux. Qu'ils se divisent. Et Tristan ne pouvait choisir de plier. Il ne pouvait pas sacrifier ces gens pour une simple illusion, ce n'était pas ce qu'il désirait.  Il se laissa emporter par Shae dans un hurlement de peine et de colère mêlée, courant avec Eamon et elle en direction des falaises. La douleur de sa main mutilée n'était rien en comparaison de celle de son âme. Et sa colère vis à vis du gouvernement n'avait jamais été plus cruelle.

Shae courrait devant eux, à la recherche d'une issue et Tristan soutenait Eamon, blessé au niveau du cou, qui saignait abondamment. Leur progression était plus lente et de nouveaux zombies les attaquaient déjà. « Tiens bon. » Lui souffla-t-il. Tristan n'ignorait pas que c'était sa faute si le jeune homme souffrait mais s'il négligeait tout sentiment de culpabilité, avec une odieuse assurance, il ne pouvait manquer de ressentir de la reconnaissance. Eamon avait fait preuve de courage mais il avait également respecté sa vision et cela, Tristan ne l'oublierait jamais. Il lui reprit doucement son arme de sa main valide pour frapper le monstre qui s'avançait vers eux. Ce zombie décharné avait le visage de Lazlo… A chaque coup qu'il asséna sur son visage, Tristan avait la sensation de se disloquer un peu plus à l'intérieur de lui-même. Il voyait le visage de son ami se défoncer sous ses coups et ses yeux se brouillèrent de larmes amères. « Pardonne-moi…. » Un murmure qui lui échappa et se mua en grondement alors qu'il lui offrait le coup de grâce. Il ne faiblirait pas !

« Tu as raison, Eamon, tu as raison. Ce ne sont que des illusions, rien de plus. Viens vite, il nous faut rejoindre les autres ! On va grimper avec Shae ! » Il glissa son bras sous les siens, reprenant sa course pour rejoindre la jeune femme qui leur désignait un passage. Mais où étaient Laura et Callum ? Tristan tourna la tête vers l'arrière... Il savait qu'il ne pourrait pas les abandonner, lui non plus. Comme Shae ne l'avait pas fait, ni Eamon. Et puisque ce dernier avait été blessé par sa faute, il devait se racheter d'une manière ou d'une autre.« Grimpez tous les deux, je vais les chercher» Il rebroussa alors chemin, offrant des coups de massue aux zombies en hélant les deux aînés du groupe, hurlant leurs prénoms.

_________________
Sur des escaliers de brume

On ne m'a donné ni arme ni larmes à mes yeux, Que ce cheval d'acier noir et ce corps sans visage. J'ai l'âme de l'enfant et la mémoire du vieux. L'éternité c'est long quand on marche sans cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3412-tristan-k-bellam

Féminin
↳ Nombre de messages : 285
↳ Points : 39
↳ Date d'inscription : 10/11/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Jake Gyllenhaal
↳ Age du Personnage : 36
↳ Métier : Pompier
↳ Opinion Politique : Le pouvoir c'est le pouvoir, tout le monde en a. Il s'en fiche en somme.
↳ Niveau de Compétences : Ne le touchez pas pour éviter de le savoir. (-8 en contrôle de soi)
↳ Playlist : La minute du silence répétée à l'infini.
↳ Citation : L'homme est un loup pour l'homme.
↳ Multicomptes : Timothée G. Morel



Feuille de perso
↳ Copyright:
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Mer 19 Oct - 21:50

On’peut pas t’abandonner non plus ! T’es en vie toi ! Et le pompier s’avance, fronce les sourcils sous la neige et l’amas qui se colle à ses pieds, comme pour ralentir leur progression. Tristan est bien vite contre la paroi, se propose comme échelle. Callum se tourne vers Shae puis Laura, leur fait signe d’avancer. La première se pose contre la falaise et regarde derrière eux sans que le pompier ne se laisse le tendre de lire les sentiments qui perlaient sur ses traits tout d’un coup. Lui, attrape Laura la soutien d’un bras pour lui maintenir un équilibre. Le temps s’écoule d’une manière bien étrange, chaque visage qu’il croise est marqué par l’horreur. N’est-ce pas le principe même des zombies ? Une vision horrible de l’humain ? La forme ultime de l’immondice que notre peuple peut représenter ? Des suceurs de chairs, de vies, d’âmes. Comme lui l’a été. Comme il l’est toujours par bien des aspects. Une main agrippe sa nouvelle veste –de tristan apriori- enfonce des ongles pointus dans son bras et fait ventouse. La bête est bientôt contre lui alors il se dégage de Laura, la pousse dans la neige derrière lui pendant qu’il passe sa main dans son dos et celui de la bestiole, l’attrape et la propulse devant lui en hurlant. Son pied s’enfonce dans la cage thoracique déjà bien exposé d’une femme au regard affamé bien qu’elle ne lui offre un bref instant qu’un œil vert… l’autre disparu de son orbite. Ses cheveux auburns s’étalent dans la neige, masque l’étrange faciès qui semble sourrire à la simple idée de les dévorer. L’arme de fortune s’enfonce dans le sternum d’une blonde dont le crâne s’est fait tondre de sorte à en voir des bouts de cervelle. « Rejoins les autres ! LAURA CASSE TOI ! Puis c’est un homme qui le mord. Un grand type en costard, enfin… il avait toujours une manche de sa chemise et sa cravate. Une de ses joues était manquante. Le pompier ne parvient plus à distinguer Laura, son rythme cardiaque accélère sans qu’il n’y puisse rien. Il enrage de cette peur qui bloque ses mouvements, le déconcentre.

Sourcils froncés, le pompier finit par se dégager, fait en sorte de courir aussi vite que la neige amassée près de la falaise lui permet. Tournant autour de lui-même, il finit par distinguer Laura puis ses autres compagnons fuyant vers l’Ouest, contre la paroi. Redonnant son attention à la position des zombies puis de son amie, il voit l’attaque avant qu’elle ne se produise. « Laura ! COUCHE TOI ! Risque ou non, il change d’un geste vif sa prise sur son arme et la jette en direction de Laura. La lame s’enfonce dans le visage du zombie qui s’échoue sur le sol. Le pompier, lui, traverse l’espace qui le sépare de Laura, lui agrippe les épaules. Ca va ? puis c’est là que son regard se perd sur les traits du zombie. Il recule en manquant un battement. Ro…. il taire la suite jette de la neige sur le visage de son ami, pour se protéger de la vision. Pour protéger Laura de cette vision. Pour masquer ce que lui-même venait de faire. Roman. La bile s’octroie une place sur son palet sans pour autant s’échapper dans un vomi bien mérité, au lieu de ça, Callum attrape le bras existant de Laura et la tire vers l’espace en hauteur qu’elle avait vu. « Grimpe, on doit rejoindre les autres…. Allez ! » C’est son dos qu’il présente pour qu’elle s’y hisse et que lui-même les tire vers le haut. C’était le seul chemin, les zombies bloquaient déjà le reste sans savoir ce que le mot abandon peut vouloir dire.

Spoiler:
 

_________________
Hope & Redemption
Just one smile. Just one life.
by Santayana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3094-la-torture-il-y-

Féminin
↳ Nombre de messages : 144
↳ Points : 374
↳ Date d'inscription : 21/05/2016
↳ Age : 24
↳ Avatar : Kate Winslet
↳ Age du Personnage : 44 ans
↳ Métier : Bénévole auprès des populations démunies
↳ Opinion Politique : Inexistante pour le moment
↳ Niveau de Compétences : Niveau général : 2 Niveau 3 en maîtrise de sa faim Niveau 4 en feels
↳ Playlist : Love Peace Peace - Eurovision 2016
Oltremare - Ludovico Einaudi
When We Were Young - Adèle
↳ Citation : "Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière."
↳ Multicomptes : Maisy A. Weaver
↳ Couleur RP : #eccef5



Feuille de perso
↳ Copyright: rusty nail
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Jeu 20 Oct - 1:12


Elle tremble, fixe le visage putréfié de Lazlo, de celui qui lui a offert un abri, des réponses et un sentiment de sécurité. Ses yeux glissent sur celui de Solveig et un haut-le-cœur secoue son corps. Ils avancent aussi vite qu’ils le peuvent et Callum l’attrape, glisse son bras sous ses aisselles pour la soutenir alors qu’elle vacille, l’épuisement commençant à l’atteindre bien plus que la douleur. Elle jette un regard plein de reconnaissance à son ami, mais déjà il la lâche et elle aperçoit Tristan. Le cri qu’elle veut pousser se bloque dans sa gorge. Les yeux du jeune homme sont braqués sur le visage de celle qui mord sa main et Laura ne peut qu’entr’apercevoir ce qui les lient. Elle pleure de voir un tel sentiment gâché, piétinée par la mort et par ce gouvernement qui n’offre rien de beau à un peuple qui en manque pourtant cruellement. Elle pleure sur la vie gâchée de Tristan, qui va devenir le même monstre qu’elle, qui ne pourra plus toucher personne sans avoir peur de tuer. Elle s’apprête à avancer vers le jeune homme, mais Eamon s’interpose entre le couple. Le zombie sur jette sur lui et ses dents se plantent dans la gorge du jeune homme et Laura s’effondre, à bout de force, ses genoux heurtent, violemment le sol. Shae vient sauver les deux jeunes hommes et ils avancent finalement vers le chemin qu’elle a trouvé. Elle pousse un soupir de soulagement de les voir s’éloigner. Ses yeux se reportent sur le combat de Callum et elle le voit réduire en charpie la créature qui portait le visage de Solveig. Elle essuie ses joues et se redresse lentement. Ses jambes sont raides et elle vacille à nouveau prenant appui sur la paroi. Callum lui ordonne de partir tout en enfonçant son arme dans le sternum d’Ange et elle détourne le regard. « Non. Pas sans toi, Callum ! » Elle sort le coutelas de sa poche et s’attaque aux zombies qui s’approchent d’elle, la séparant du forcené qui s’échine à lui sauver la vie depuis le commencement de ce cauchemar. Elle ne l’abandonnera pas. Personne ne doit mourir.

Elle se débrouille comme elle peut et réussi à tuer un premier zombie, ce qui lui donne un regain d’énergie. Elle s’aplatit sur la neige a l’instant ou l’ordre lui arrive, ravivant des souvenirs de son époque hors des murs. Elle s’était battu contre ses créatures tant de fois. Du coin de l’œil elle aperçoit l’arme de Callum et un éclat d’un bleu qu’elle ne veut pas envisager. Callum la redresse et elle le fixe de ses yeux exorbités par la peur et l’épuisement. « Je… Non, mais j’ai pas le choix. Et toi ? T’as été mordu. Je… Tu vas avoir de la fièvre bientôt. Il va falloir qu’on trouve un endroit où s’installer. » La syllabe qui s’échappe de ses lèvres et la neige qu’il jette au visage du zombie au sol, suffise à Laura. Elle reconnaitrait ce bleu partout de toute façon. Elle refuse de regarder la créature et cache son visage dans le creux de l’épaule de Callum pendant qu’il la soutient pour rejoindre le reste du groupe. Malheureusement le chemin est impraticable et elle grimpe à contre cœur sur le dos de Callum qui les fait tous les deux grimper jusqu’à l’anfractuosité qu’elle avait vue. L’endroit est plus grand qu’elle le pensait. Ils sont en hauteur à l’abri des zombies, à l’abri du vent et l’espèce de grotte pourrait contenir tout leur groupe s’il se serrait. Elle tourne la tête vers Callum, épuisée. « Merci. » Lui offrant un sourire fatigué, elle laisse ses doigts glisser dans les cheveux du jeune homme une fois de plus. « Fais du feu s’il te plait, puis assis toi. Je sais ce qu’il va se passer. Je vais voir si je peux rejoindre les autres. Shae avait vu un chemin plus loin, peut-être qu’ils peuvent nous rejoindre. Tristan et Eamon vont avoir besoin de soin. » Sans attendre de réponse elle sort et en faisant attention à ne pas glisser sur les parois glacées, avance en direction de la zone que Shae avait vue, hurlant le nom de ses compagnons.

_________________

Everybody loves the things you do From the way you talk to the way you move. Everybody here is watching you, cause you feel like home. You're like a dream come true. But if by chance you're here alone, Can I have a moment before I go? Cause I've been by myself all night long hoping you're someone I used to know ×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 286
↳ Points : 265
↳ Date d'inscription : 08/11/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Zoe Kazan
↳ Age du Personnage : 34 & 30
↳ Métier : Avocate
↳ Opinion Politique : Pro, officiellement. Contre, en réalité
↳ Niveau de Compétences : Général 1 - 2 en guérison & sens décuplés - 3 en mauvais choix de fréquentations
↳ Playlist : Don't you worry Child - Swedish House Mafia
Iris - Goo goo Dolls
Howl - Florence & the Machine
Lifeline - Imogen Heap
Grey Room - Damien Rice
↳ Citation : On a toujours le choix. Toujours. Il suffit de faire le bon
↳ Multicomptes : Enya Rivers & Duncan Idaho
↳ Couleur RP : #99ccff



Feuille de perso
↳ Copyright: Lyndi
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Ven 21 Oct - 16:04

Ils étaient enfin hors de portée des horribles créatures. Loin d’elles. Enfin, Shae le croyait, jusqu’à ce qu’elle voie uniquement Eamon la rejoindre.
« Où…où sont les autres ? »
Elle regarda en bas. Tristan avait rebroussé chemin. Le con, il avait rebroussé chemin. Elle hurla son nom, lui hurla de revenir. Il ne pouvait pas se faire bouffer par des foutus zombies, pas comme ça. Et Callum et Laura n’étaient pas là non plus. Shae les chercha du regard, sans succès. Elle se tourna vers Eamon.
« Il faut qu’on avance, Eamon. Certains vont peut-être réussir à monter, faut qu’on bouge. Reste avec moi. Je t’en prie. »
Elle ne voulait pas être seule. Ce qu’elle venait de voir lui donnait encore envie de pleurer, de se blottir dans un coin et ne plus bouger et pleurer toutes les larmes de son corps. Une partie d’elle lui murmurait encore que ces zombies étaient de réels zombies et que ces gens qu’elle avait reconnus étaient morts. Ils étaient mors et bientôt elle serait morte aussi. Cette arène était une torture permanente. Elle se mit à avancer, sans réelle direction, essayant juste de mettre un pied devant l’autre. Pour le principe. Au bout de quelques mètres, elle entendit qu’on appelait son prénom. C’était Laura qui l’appelait. Ou alors encore une hallucination.

Mais non, Laura était bien là, et Shae courut vers elle avant de l’enserrer dans ses bras. Laura avait l’air d’aller bien. Elle demanda où était Callum, les tripes retournées, mais lui aussi allait bien, et Laura leur indiqua une espèce de grotte où ils pourraient s’abriter un peu. Avec un autre câlin à l’intention de la doyenne, Shae s’élança vers la grotte et quand elle vit Callum, son cœur lâcha enfin la pression accumulée et elle se jeta dans ses bras, mettant ses bras autour du cou du jeune homme.
« J’ai cru que je t’avais perdu, ducon », murmura-t-elle doucement à l’intention du pompier, un sourire tendre aux lèvres, avant de lui claquer un baiser sur les lèvres. Elle s’assit à côté de lui, ramena ses genoux contre elle qu’elle enserra de ses bras, et souffla longuement, yeux fermés. Il lui semblait que les épreuves qu’on leur infligeait allaient de mal en pis, et pour être honnête, elle était terrifiée d’avance de ce qui les attendait. Et voir le visage des gens qu’elle connaissait sur ces faces décharnées lui avait foutu un coup dans le cœur. Lui rappelait que Callum faisait partie de ces gens, malgré la relation tortueuse qu’ils entretenaient. Malgré le pétage de plomb que celui-ci avait vécu dans le tunnel. Elle ne voulait pas le voir mourir.

« Je savais pas que tu avais une fille… », lança-t-elle en rouvrant les yeux. « Je suis désolée ».
Il n’y avait pas grand-chose de plus à dire. Désolée qu’une gamine soit tombée dans ce monde de merde, désolée que Callum doive vivre sa situation, quelle qu’elle soit. Désolée qu’il soit dans cette arène et pas chez lui avec sa famille. Désolée qu’elle ne se soit jamais posé la question. Ce qu’il avait vécu, ce qu’elle ignorait, expliquait probablement en partie son comportement actuel, cette nonchalance, cette tendance à envoyer chier le monde entier et ne jamais rien montrer de gentil. Elle aurait pu aussi être comme ça, si elle avait perdu un enfant. Perdre sa meilleure amie l’avait déjà transformée, alors…elle lança un regard à Callum, espérant quelque part qu'il lui parle, juste un peu.

_________________


Each and every time I see you
It's just as hard to leave you as the last time
So we come to a decision, draw a line in the sand
And stand on different sides yet I reach out for your hand



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Féminin
↳ Nombre de messages : 285
↳ Points : 39
↳ Date d'inscription : 10/11/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Jake Gyllenhaal
↳ Age du Personnage : 36
↳ Métier : Pompier
↳ Opinion Politique : Le pouvoir c'est le pouvoir, tout le monde en a. Il s'en fiche en somme.
↳ Niveau de Compétences : Ne le touchez pas pour éviter de le savoir. (-8 en contrôle de soi)
↳ Playlist : La minute du silence répétée à l'infini.
↳ Citation : L'homme est un loup pour l'homme.
↳ Multicomptes : Timothée G. Morel



Feuille de perso
↳ Copyright:
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Ven 21 Oct - 18:09

L’abandon. Ce qu’il n’a jamais consenti à pratiquer mais qui s’est imposé à lui à plusieurs reprises. Insidieusement comme si la vie voulait le pousser vers l’opposé de ses valeurs. Combattif le pompier s’est relevé à chaque fois, à su placer la culpabilité dans une cage hermétique à ses doutes et sa conscience, à su partager ce qu’il pouvait ou non porter sur ses épaules. Il n’était clairement pas le plus armé pour supporter son propre sentiment d’abandon, celui qu’il ressent aujourd’hui envers sa fille. D’un autre côté, sa vie a pu prouver son acharnement à valoriser ce qu’il y avait à valoriser dans une situation où il aurait pu sombrer dans son obscurité. A chaque fois, un visage lui rappelait qu’il existait encore de la vie, de l’espoir, un but, une vie à protéger. C’est surement en cela que le pompier tire sa force : sa persévérance, son refus d’abandonner. Deux caractéristiques qui ont pourtant fuient dès que l’unique visage de sa vie avait disparu sous les flammes. Aujourd’hui, Callum puise dans ces mêmes ressources, loin d’être asséché, elles lui rappellent ce pourquoi il était fait. Loin de la programmation exercée par ses bourreaux ou la rage qui l’habite d’ordinaire. Grognement, ses doigts resserrent ses prises sur la roche, ses muscles se contractent, ses jambes crient à l’abandon de soi, son épaule lui rappelle la sonorité de ce coup de feu et ses côtes s’octroient une place d’honneur dans ce festival de douleurs. Pourtant, le pompier tient bon, avance une main après l’autre et parvient à éteindre l’espace voulu. Il laisse Laura se rouler sur celui-ci et se hisse à son tour. Son corps s’étale sur le sol glacial mais quelque peu préservé de la neige. Son regard se pose sur Laura exténuée également puis sur le bras manquant de cette dernière. Un frisson le parcourt en entendant le son lié à la découpe dans les égouts puis en imposant le visage zombifié de Roman. Roman, qui aurait cru que le pompier l’appréciait autant ? A croire que l’indifférence n’était qu’une marque qu’il imposait sur sa « dureté » apparente. La main dans ses cheveux l’emporte dans un flot de souvenirs dont il ne parvient à comprendre le sens. Secouant la tête avec un rictus de mécontentement, il percute seulement que Laura s’est échappée pour chercher les autres. Il jure et s’active pour faire un feu avec ce qu’il pouvait.

Deux bras s’enroulent avec force autour de son cou. Le faisant perdre l’équilibre. « J’ai cru que je t’avais perdu, ducon » Malgré lui, par surprise, un sourire s’étire sur son visage bien vite masqué par un baiser tout aussi surprenant mais auquel le pompier répond avec plaisir. Lorsqu’elle recule, le pouce de Callum dessine un léger trait sur la joue de Shae. « Les Doyle ne se laissent pas abattre facilement… »Murmure, gorge soudainement serrée. Cette phrase. Un instant, il crut entendre la voix de son père et l’écho du reste de sa famille. Callum déteste ça. Cette ouverture dans son esprit, dans son âme, dans ses souvenirs le rend plus faible, plus doux, plus…. Qu’importe, le pompier n’est plus sûr de vouloir ressentir davantage. Il n’est pas près. Clairement pas pour se rappeler ce slogan familial et toute autre chose encré en lui depuis des années. « Je savais pas que tu avais une fille… je suis désolée » Le coup de glaive s’enfonce dans sa cage thoracique, son cœur s’emballe en même temps que la chaleur monte une nouvelle fois. Les images apparaissent, les rires dansent autour de lui, les surnoms se nappent de velours puis les cendres s’immiscent dans son regard. C’est lui qui était désolé. Lui de ne pas connaitre la vérité. Lui de ne pas l’avoir davantage protégé. Il la voit se cacher derrière le rideau de la salle de bain pour halloween. Il la voit sauter sur le lit pour se lover dans les bras d’un Callum trop fatigué pour esquisser le moindre mouvant mais qui, pourtant, l’attrape au vol. Il la voit avec ses yeux de chat espiègle avant d’aller au bout de sa « bêtise ». Il la voit. Et sans remarquer l’arrivée des autres, il observe les flammes. « Anna. Elle..était comme Kate, sa mère, douce et brillante, espiègle et maligne, sans filtre. Elle voulait tout savoir, tout connaitre, se racontait de folles histoires, protégeait tout le monde : animaux, enfants, adultes… Forte. Très forte compte tenu de son histoire et de la vie qu'elle menait déjà..» Il se souvient de ce jour là où lui-même s’était fait couper en deux pour sa « mauvaise attitude » envers un serveur. « Crêpes banane chocolat, couleur le vert, jouet ses jumelles, doudou le sweat ARMY de son père, objet fétiche un vieux bonnet de Kate… » Les flammes dansent dans ses yeux, son cœur se serre à mesure que ses mots se rapportent à des images tout juste sorti de terre. Si seulement il pouvait être sûr qu’elle soit en vie. Si seulement, ils n’étaient pas morts… peut être serait-elle encore en vie, avec eux la protégeant. « Ils n’auraient jamais dû mourir tous les deux. Ils l’auraient mieux protégé que moi… je n’étais clairement pas fait pour devenir .. » A quoi bon ?

_________________
Hope & Redemption
Just one smile. Just one life.
by Santayana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3094-la-torture-il-y-

Masculin
↳ Nombre de messages : 904
↳ Points : 167
↳ Date d'inscription : 15/03/2016
↳ Age : 22
↳ Avatar : Ezra Miller
↳ Age du Personnage : 215 ans & 23 ans.
↳ Métier : Danseur au Masquerade, professeur particulier et escort boy occasionnel.
↳ Opinion Politique : Pour la rébellion, n'en déplaise à son esprit chaotique.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3
↳ Playlist : Noir Désir - Le vent nous portera | Queen - Bohemian Rhapsody | Les Ogres de Barback - Le monde est dans ma poche | Lana del Rey - Summertime Sadness | Capital Cities - Safe and Sound | The Animals - The House of the Rising Sun
↳ Citation : "Ses secrets partout qu'il expose. Ce sont des oiseaux déguisés."
↳ Multicomptes : Mikkel G. Ievseï & Cassidy H. Valdès
↳ Couleur RP : darkseagreen



Feuille de perso
↳ Copyright: Nekomata
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Ven 21 Oct - 19:31

Il n'avait manifestement pas de raison de s'inquiéter pour les deux autres. En effet, Tristan aperçut rapidement Laura qui courrait rejoindre Shae. Les deux femmes se serrèrent dans les bras. Callum était un peu plus loin, déjà en train de faire un feu, à en croire la fumée qui s'élevait plus loin. Tristan suivit ses compagnons en silence, attentif à l'arrivée probable d'autres zombies mais ils paraissaient tous hors de combat désormais. En boitant, Tristan colla sa main mutilée contre lui alors qu'il apercevait Shae qui se jetait à présent dans les bras de Callum. Se sentant peu à sa place devant ces effusions intimes, Tristan resta en retrait. Il chercha des yeux Eamon, le voyant arriver à son tour, dans le campement organisé par Laura et Callum.

Dans un soupir, il alla s'asseoir dans un coin et entreprit de déchirer un bout de sa nouvelle chemise pour s'en faire un pansement rudimentaire dont il entoura sa main. Sans doute allait-il se transformer en mort-vivant d'ici peu. Il se demandait combien de temps cela prendrait avant que les premiers symptômes de fièvre ne surviennent. Enfouissant sa main blessée entre les pans de sa veste, il frissonna et se recroquevilla un peu, posant son front contre ses genoux. Des images passaient et repassaient dans son esprit tourmenté. Il revoyait le visage de Lazlo qu'il avait dû fracasser. Pourquoi n'avait-il pas été tué lors de cette attaque ? Désormais, il ne serait peut-être bientôt qu'un nouveau danger pour ses compagnons. Un zombie sans conscience qui mordrait tout être vivant passant à sa portée. Qu'importe, il se moquait de tout. Pourtant, il n'avait guère le cœur à s'imaginer en train de dévorer ces gens. Des gens qui n'étaient que des compagnons momentanés et qu'il ne connaissait pas vraiment mais par l'enfer… c'était atroce d'imaginer cela.

Et Eamon, deviendrait-il un zombie lui aussi ? Par sa faute… A cette pensée, Tristan redressa un peu la tête, le cherchant du regard. Anéanti par les dernières épreuves morales qu'il avait endurées, Tristan n'aurait pu à cet instant faire le moindre pas vers les autres. Sa place à lui était au royaume des morts, il n'avait rien à faire parmi les vivants. Le destin s'était bien moqué de lui en lui offrant le visage d'Helix, sans lui permettre de la rejoindre… Il n'avait plus qu'à se résigner à attendre la nouvelle épreuve qui viendrait à eux et serrer les dents sur ses souffrances.

_________________
Sur des escaliers de brume

On ne m'a donné ni arme ni larmes à mes yeux, Que ce cheval d'acier noir et ce corps sans visage. J'ai l'âme de l'enfant et la mémoire du vieux. L'éternité c'est long quand on marche sans cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3412-tristan-k-bellam

Féminin
↳ Nombre de messages : 651
↳ Points : 551
↳ Date d'inscription : 29/03/2015
↳ Age : 27
↳ Avatar : Jack Falahee
↳ Age du Personnage : 27 ans
↳ Métier : Nettoyeur pour la Nilheim, petite fouine de Isak Eriksson
↳ Opinion Politique : Depuis son arrestation, Eamon a pris le gouvernement en grippe et refuse de travailler pour eux. Néanmoins, il n'a toujours pas d'avis politique.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : ☞ SHEPARD - geronimo ☞ TEAGAN AND SARA- i was a fool ☞ RACOON - no story to tell ☞ RIXTON - me and my broken heart ☞ KODALINE - unclear ☞ HOT CHELLE RAE - bleed ☞ SAVAGE GARDEN - truly madly deeply ☞ CHRIS MANN - roads ☞ BRANDI CARLILE - story
↳ Citation : "You best be looking for somebody else without a foolish heart"
↳ Multicomptes : Marie Armstrong & Giulietta Monicelli
↳ Couleur RP : tan



Feuille de perso
↳ Copyright: darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Ven 21 Oct - 21:38


Le zombie qui me mord s’effondre lorsque Shae lui défonce le crâne et une seconde, je ne peux m’empêcher de me sentir mal pour Tristan. Mon cœur se serait émietté si quelqu’un avait osé taper sur le petit bonhomme qui est mon fils. Même zombie, je sais que je n’aurais pas été capable de gérer la douleur ressentie. Je ne peux donc qu’être émerveillé envers le jeune homme, qui n’a presque pas bronché. Pourtant, cette fille devait être importante pour qu’il se laisse grignoter ainsi, mais il réagit proprement, courageusement et m’attrape pour que l’on commence à courir. Ma cheville me fait souffrir, mon poignet aussi, mais ce n’est désormais plus grand-chose face à la douleur que mon cou me fait ressentir. Ca me brûle, je sens le liquide carmin couler tout du long et se répandre partout sur moi. La sensation poisseuse se fait rapidement sentir mais ce n’est pas le pire. Non maintenant, ce qui m’importe, c’est ma vision, qui se trouble à intervalles irréguliers. Il est trop tôt encore pour ressentir les affres de la fièvre alors je penche plutôt pour une faiblesse due au manque de sang et à la fatigue, qui se fait ressentir dans chacun de mes mouvements, même si je me trouve incapable de dormir.

Tout va ensuite très vite, tant que je ne parviens pas à suivre. Je ne peux rien écouter, ni répondre. Tristan qui part. Shae qui me pousse à la suivre. Les deux autres qui ne sont plus là. Mes pensées s’embrouillent et ne ressemblent plus à rien. Juste un amas d’incohérences qui m’empêche d’analyser la situation. A chaque seconde, je me sens d’ailleurs un peu plus faible, un peu plus incapable d’aller plus loin. J’entends vaguement la blonde me parler et j’esquisse un rire incontrôlable, qui semblerait presque dément tant l’éclat est douloureux. « T’veux qu’j’aille où ? J’tiens à peine d’bout ! » Mes mots s’emmêlent et sont mâchés parce que je ne fais pas l’effort d’articuler. De toute façon ça ne sert à rien. Parce que si moi, je reste avec elle, il ne lui faut qu’une seconde pour me lâcher et courir vers les autres. J’ai entendu moi aussi les cris de Laura, mais j’ai rapidement cru à une hallucination. La vérité est toute autre. Difficilement je me traîne à mon tour vers le campement, mais ne parviens que non loin de Tristan, avant de m’écrouler sans un cri, sans un mot. J’ai trébuché, simplement, mais je suis incapable de crier pour que l’on vienne m’aider. Tout comme je me trouve incapable de me relever, de pousser sur mes bras pour retrouver une position plus décente. Ce n’est pas la fièvre, pas encore. Ce que je ressens maintenant n’a rien à voir avec ce que j’ai pu sentir dans mon corps entier lorsque je me suis transformé en daybreaker…

Je perds simplement trop de sang et ne suis pas certain que quelqu’un m’a vu chuter. Je sens donc une vague de désespoir me prendre, sans que je sois capable de l’endiguer ou d’appeler à l’aide. Pourtant elle n’est pas loin, la silhouette de Tristan. Celle de Laura l’est un peu plus, mais visible aussi. Ils sont si proches. Et pourtant si lointains… Dans la neige, le rouge ressort finalement, alors que le froid finir par m’engourdir. Je ne suis toujours qu’en t shirt. Je n’ai qu’un jean. Tout se mouille lentement alors que je reste allongé des secondes voire minutes durant…

_________________
    i just need some hope
    LET'S WASTE TIME CHASING CARS AROUND OUR HEADS I NEED YOUR GRACE TO REMIND ME TO FIND MY OWN IF I LAY HERE IF I JUST LAY HERE WOULD YOU LIE WITH ME AND JUST FORGET THE WORLD?
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur

    Féminin
    ↳ Nombre de messages : 285
    ↳ Points : 39
    ↳ Date d'inscription : 10/11/2015
    ↳ Age : 23
    ↳ Avatar : Jake Gyllenhaal
    ↳ Age du Personnage : 36
    ↳ Métier : Pompier
    ↳ Opinion Politique : Le pouvoir c'est le pouvoir, tout le monde en a. Il s'en fiche en somme.
    ↳ Niveau de Compétences : Ne le touchez pas pour éviter de le savoir. (-8 en contrôle de soi)
    ↳ Playlist : La minute du silence répétée à l'infini.
    ↳ Citation : L'homme est un loup pour l'homme.
    ↳ Multicomptes : Timothée G. Morel



    Feuille de perso
    ↳ Copyright:
    ↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
    ↳ Liens du Personnage
    :



    MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Sam 22 Oct - 19:52

    A quoi bon croire que la route aurait pu être différente s’il était pris lui-même cette roquette dans la tête ? Son ami ne serait peut-être pas mort à ce jour-là, il aurait pu voir sa fille, s’en occuper, être là pour sa femme, la soutenir et même lui éviter d’être au lieu de la fusillade. Un paramètre pouvait changer bien des évènements, créer des alternatives, des voies plus éclairées ou plus obstruées. Les combats auraient pris une tournure différente et Callum n’aurait rien vu de tout cela. Il n’aurait jamais rencontré Anna, sa nièce rapidement devenue fille. Il n’aurait jamais su mettre une couche, laver un bébé, apprendre à lacet des chaussures à une enfant, ni à lui faire découvrir le baseball. Il n’aurait pas plus su ce qu’était d’aimer ainsi ni ce qu’il était important de dire de peur de manquer de temps. Il n’aurait jamais su. Et ça, ses prunelles le ressentent dans une mélancolie qui lui brise le cœur. Ses souvenirs afflux avec une violence sans précédent et son cœur manque de suffoquer dans la dureté de cette réalité sans elle. La conjugaison au passé lui écorche la bouche, toujours cet espoir dans cette paire de botte au milieu de la fumée. S’il pouvait seulement se souvenir de l’individu les portant ….

    Tristan se redresse d’un bon et quitte leur chalet cinq étoiles pour réapparaitre plusieurs secondes plus tard, si ce n’est minutes. Son retour agite tout le monde puisqu’il soutient Eamon, livide, usé à son tour par cette folie. La distraction semble tomber à pique et le détourne de ses songes. Il repousse avec aisance ces résurgences et se lève avec rapidité. Sa fluidité, elle, reste à désirer et il manque de s’échouer sur le sol à son tour. Il jure sans sourciller et se laisse tomber à genou près d’Eamon comme à peu près tout le monde. Passant une main sur son front, il utilise la seconde pour ramasser de la neige et lui poser sur le crâne. Depuis le début, Callum s’était concentré sur les blessures des filles et la course qu’imposait l’arène, à cet instant il sentait une pointe de regret en inspectant le garçon. Ses réflexes que pompier restaient encore à améliorer. Secouant la tête, il s’approche de Shae et enfonce sa main dans la poche de la veste qu’elle porte pour récupérer le « cadeau » vide des bourreaux. Qu’ils s’en mordent les doigts, à leur envoyer un leurre, ils s’en mordraient les doigts. « J’ai besoin du couteau et de la crème s’il vous en reste » En attendant il tire sur le tissu avec ses dents et fait rapidement des lamelles avant d’utiliser le couteau pour couper les cordages. Utilisant la neige pour « nettoyer » la plaie au cou, il finit par la napper de crème et en profite pour en poser sur son poignet blessé. « Il faudrait recoudre mais ce sera pour plus tard gamin… » C’est là que le pompier prend le tissu, enroule pose des bandes sur la blessure et utilise les cordages pour faire des poits de pression avec les aisselles et le cou. Rapidement il réitère pour le poignet puis recule en pose une main surle torse du garçon. Sans trop hésiter, il hôte sa veste et la glisse sous lui pour le protéger du froid du sol.

    Soupire. Ses yeux cherchent autour de lui des indices de la présence de leur bourreau, il aimerait tellement tenir leur gorge entre ses mains. Tellement. Mais au lieu de ça, au milieu de la neige perpétuelle c’est une petite silhouette qu’il distingue. A cet instant. Il la voit. « Anna… »

    _________________
    Hope & Redemption
    Just one smile. Just one life.
    by Santayana
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3094-la-torture-il-y-

    Masculin
    ↳ Nombre de messages : 904
    ↳ Points : 167
    ↳ Date d'inscription : 15/03/2016
    ↳ Age : 22
    ↳ Avatar : Ezra Miller
    ↳ Age du Personnage : 215 ans & 23 ans.
    ↳ Métier : Danseur au Masquerade, professeur particulier et escort boy occasionnel.
    ↳ Opinion Politique : Pour la rébellion, n'en déplaise à son esprit chaotique.
    ↳ Niveau de Compétences : Niveau 3
    ↳ Playlist : Noir Désir - Le vent nous portera | Queen - Bohemian Rhapsody | Les Ogres de Barback - Le monde est dans ma poche | Lana del Rey - Summertime Sadness | Capital Cities - Safe and Sound | The Animals - The House of the Rising Sun
    ↳ Citation : "Ses secrets partout qu'il expose. Ce sont des oiseaux déguisés."
    ↳ Multicomptes : Mikkel G. Ievseï & Cassidy H. Valdès
    ↳ Couleur RP : darkseagreen



    Feuille de perso
    ↳ Copyright: Nekomata
    ↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
    ↳ Liens du Personnage
    :



    MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Sam 22 Oct - 22:57

    Tristan était probablement le seul à avoir aperçu le corps fatigué d'Eamon retomber dans la neige, comme un paquet froissé. C'était en vacillant qu'il avait retrouvé sa verticale pour boiter vers le jeune homme et glisser son bras valide sous ses épaules. Lui-même était éreinté, la profonde morsure que lui avaient infligé les loups au niveau de sa cuisse saignait sans discontinuer, tout autant que sa main dont plusieurs doigts avait été dévorés... Mais il prononça un murmure à l'oreille d'Eamon, tandis qu'il l'aidait à se redresser. « Allons, ne t'endors pas ici, camarade. Éveille toi ! Accroche toi au son de ma voix et marche. Des flammes t'attendent. Et mes bras entre lesquels tu te plaisais tout à l'heure. Accroche-toi ! Souviens toi, je t'ai promis.» Non, il ne serait pas abandonné, quel que soit l'état de faiblesse de Tristan, il respecterait sa parole. Qu'il ne perde pas conscience, qu'il ne s'abandonne pas à l'hypothermie ! Tristan aurait du mal à soulever Eamon seul, il avait besoin qu'il reste conscient pour l'aider à marcher jusqu'au campement mais fort heureusement celui-ci n'était pas bien loin.

    Déposant le jeune homme au sol, Tristan se laissa choir à ses côtés tandis que leurs autres compagnons le rejoignaient rapidement. Callum se chargea de le soigner et de lui offrir sa veste avec une rare dévotion, tandis que Tristan se concentrait sur sa propre respiration pour ne pas faiblir. Il enfouit à nouveau sa main blessée contre son flanc, soufflant un léger soupir qui s'échappa en une petite bouffée de vapeur blanche. Tristan ignorait quel était le métier de cet homme aussi bourru qu'imprévisible, mais il semblait s'y connaître en premiers secours. C'était une bonne chose pour Eamon qui paraissait se trouver entre de bonnes mains désormais. De son coté, Tristan ne réclama aucune aide et resta silencieux. Sans doute estimait-il ne jamais en avoir besoin mais par contre, il lui était appréciable que cet homme, qui s'était offert en pâture aux zombies pour l'aider, reçoive le plus de réconforts possibles, en fonction des moyens du bord. Ainsi, il regarda avec approbation Callum administrer à Eamon le reste du baume cicatrisant. Mais si Tristan était résistant aux douleurs physiques, ses blessures morales en revanches étaient toujours aussi cuisantes… Malheureusement aucun baume n'existait contre cela.

    Le calme avait l'air de retomber et Tristan se glissa doucement près d'Eamon,  pour se poser à ses cotés. Il n'eut guère le temps de lui demander s'il se sentait mieux. Son attention fut en effet attirée par l'appel que Callum lançait à cette danse froide de flocons blancs qui tourbillonnaient autour d'eux sans discontinuer. N'avait-il pas prononcé un prénom ? Sondant les alentours du regard, Tristan ignorait s'il s'agissait d'un nouveau zombie ou bien d'une ombre, peut-être un spectre né des souvenirs de cet homme ? Il le questionna dans un souffle, prêt à se relever aussitôt en cas d'attaque. « Callum... ? » Mais il ignorait si l’impétueux personnage l'entendrait, vu l'expression hantée de son visage... « Ce n'est pas elle, ce ne peut pas être Anna. » Qui que soit cette personne qu'il appelait, il devait savoir qu'ils étaient les seuls êtres vivants dans cette arène...

    _________________
    Sur des escaliers de brume

    On ne m'a donné ni arme ni larmes à mes yeux, Que ce cheval d'acier noir et ce corps sans visage. J'ai l'âme de l'enfant et la mémoire du vieux. L'éternité c'est long quand on marche sans cœur.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3412-tristan-k-bellam

    Féminin
    ↳ Nombre de messages : 651
    ↳ Points : 551
    ↳ Date d'inscription : 29/03/2015
    ↳ Age : 27
    ↳ Avatar : Jack Falahee
    ↳ Age du Personnage : 27 ans
    ↳ Métier : Nettoyeur pour la Nilheim, petite fouine de Isak Eriksson
    ↳ Opinion Politique : Depuis son arrestation, Eamon a pris le gouvernement en grippe et refuse de travailler pour eux. Néanmoins, il n'a toujours pas d'avis politique.
    ↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
    ↳ Playlist : ☞ SHEPARD - geronimo ☞ TEAGAN AND SARA- i was a fool ☞ RACOON - no story to tell ☞ RIXTON - me and my broken heart ☞ KODALINE - unclear ☞ HOT CHELLE RAE - bleed ☞ SAVAGE GARDEN - truly madly deeply ☞ CHRIS MANN - roads ☞ BRANDI CARLILE - story
    ↳ Citation : "You best be looking for somebody else without a foolish heart"
    ↳ Multicomptes : Marie Armstrong & Giulietta Monicelli
    ↳ Couleur RP : tan



    Feuille de perso
    ↳ Copyright: darkshines
    ↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
    ↳ Liens du Personnage
    :



    MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Sam 22 Oct - 23:36


    Il me semble impossible d’avoir de l’aide, de sentir de nouveau une chaleur humaine ou d’être suffisamment fort pour gagner face à mon propre corps. Je suis pourtant bien loin de la vérité, alors que les bras de Tristan m’entourent soudain, qu’ils m’aident à me relever et me permettent d’être de nouveau sur mes deux pieds. Bien qu’affaibli, je parviens à me concentrer sur ses mots et même à aligner un pas devant l’autre. Je sursaute malgré moi en entendant ses dires et parviens même à rougir alors que la situation ne s’y prête pas une seconde. Ses bras… Ils sont autour de moi à cette seconde, mais ils ne sont que béquilles lorsque l’étreinte précédente semblait bien plus profonde. La promesse de la retrouver amène un léger baume pour mon cœur, qui s’apaise juste assez pour que la panique reflue. Pas beaucoup, mais suffisamment pour respirer plus calmement et pour me laisser entraîner, dans une confiance aveugle, vers le campement, vers les autres.

    Quand le brun me dépose au sol, je cherche à attraper sa main, sa veste, ou simplement un bout de lui, pour l’empêcher de s’éloigner. Mes doigts trop faibles n’agrippent rien d’autre que de l’air, mais l’effet est là néanmoins. Tristan n’est pas loin, même si c’est Callum qui s’occupe de moi. Tous sont là en vérité et de la solitude, je deviens subitement entouré, ce qui me réchauffe bien plus efficacement que toutes les vestes du monde. Je pourrais presque laisser échapper une larme, mais je n’y parviens pas, trop concentré sur la douleur pour laisser le sentimentalisme m’emporter. Elle repart finalement lorsque la brute m’applique de nouveau du baume cicatrisant, pas entièrement, mais suffisamment pour laisser échapper un soupir soulagé. Cela ne durera pas longtemps, la fièvre se pointera bientôt à son tour, mais pour l’instant, je savoure le répit, tout autant que la présence si proche de mon sauveur. Cela fait maintenant deux fois qu’il me tire des griffes de la mort et je murmure finalement, reconnaissant. « Merci… Moi aussi j’te promets. J’serais là pour toi après. Si y’a un après ! » Probablement n’y en aura-t-il pas. Du moins pas pour moi, le boulet de la troupe. Seulement s’il parvient à s’incruster dans mon cœur, en me promettant une aide future, je veux moi aussi apaiser son âme tourmentée, en lui offrant mon être, sans pour autant savoir s’il en veut.

    Je n’ai de toute façon pas l’occasion de lui demander qu’il s’intéresse à Callum, à cet appel qu’il a lancé, sans que j’en comprenne le sens. J’abonde finalement dans son sens, d’une voix faible, bien que déterminée. « C’comme mes gamins là bas. C’était pas eux ! Ca pouvait pas être eux ! Jamais mon frère aurait laissé l’gouvernement les chopper et leur faire du mal. Tout comme la nana, c’était pas celle dont tu t’souviens Tristan. Y’avait ma femme… Mon ex-femme. Et elle est morte y’a des années. C’était pas elle… C’est jamais eux. C’est pas du vrai… » A voix haute, j’exprime ce que j’ai sur le cœur, je tente d’expliquer que ce ne sont que des illusions, sans savoir pourquoi je parle autant ni pourquoi je me redresse difficilement pour finalement me remettre sur mes pieds en tanguant. « J’vois rien du tout… Tu dois t’reposer Rambo… On a b’soin d’toi en forme. » Je ne peux pas dire que j’apprécie l’homme… Néanmoins je ne peux le laisser se perdre dans la neige une fois encore.

    _________________
      i just need some hope
      LET'S WASTE TIME CHASING CARS AROUND OUR HEADS I NEED YOUR GRACE TO REMIND ME TO FIND MY OWN IF I LAY HERE IF I JUST LAY HERE WOULD YOU LIE WITH ME AND JUST FORGET THE WORLD?
      Revenir en haut Aller en bas
      Voir le profil de l'utilisateur

      Féminin
      ↳ Nombre de messages : 144
      ↳ Points : 374
      ↳ Date d'inscription : 21/05/2016
      ↳ Age : 24
      ↳ Avatar : Kate Winslet
      ↳ Age du Personnage : 44 ans
      ↳ Métier : Bénévole auprès des populations démunies
      ↳ Opinion Politique : Inexistante pour le moment
      ↳ Niveau de Compétences : Niveau général : 2 Niveau 3 en maîtrise de sa faim Niveau 4 en feels
      ↳ Playlist : Love Peace Peace - Eurovision 2016
      Oltremare - Ludovico Einaudi
      When We Were Young - Adèle
      ↳ Citation : "Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière."
      ↳ Multicomptes : Maisy A. Weaver
      ↳ Couleur RP : #eccef5



      Feuille de perso
      ↳ Copyright: rusty nail
      ↳ Disponible pour un topic?: Non =(
      ↳ Liens du Personnage
      :



      MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Dim 23 Oct - 1:35


      Quand Shae apparaît, elle manque de s’effondrer tant le soulagement est grand. Elle sert de son mieux la jeune femme dans ses bras. Elle reste légèrement en retrait, un sourire attendri aux lèvres quand la jeune femme se jette au cou de Callum. Ces deux-là, pourraient probablement former un couple des plus charmants. Elle jette un œil à Tristan qui arrive et se laisse glisser douloureusement au sol. Elle pousse un soupir devant l’état du jeune homme, si son corps semble au bord de la rupture, c’est son esprit qui lui cause le plus de soucis. Elle se mord la lèvre nerveusement, ne sachant pas quoi faire pour l’apaiser, mais ses pensées se trouvent rapidement détournées par l’arrivée d’Eamon qui s’effondre sur le sol. Elle court à son chevet quand Tristan qui s’est levé pour l’aider le ramène dans la grotte et l’allonge. Elle apporte le couteau à Callum pour qu’il puisse soigner le jeune homme et Laura passe désespérément sa seule main dans les cheveux du jeune homme. Ils ont tous les trois étés mordu… La fièvre ne va pas tarder à s’emparer d’eux et Laura n’a aucune idée de comment elle va pouvoir s’occuper des garçons avec un seul bras. Elle laisse ses doigts glacés glisser sur la joue du jeune homme tandis que Callum lui offre sa veste et elle pousse un soupir quand Eamon respire plus lentement une fois que la douleur a reflué.

      À son tour, elle s’approche de Callum et pose une main légère sur son épaule. « Ça ne peut pas être elle, Callum. » Elle avale sa salive difficilement et pour la première fois depuis qu’elle a compris que Shae et le jeune homme connaissent son mari, elle ose en parler. « Ça ne peut pas être elle… Parce que je refuse de croire que… » Elle inspire fortement. « Je refuse de croire que mes dernières chances de revoir le visage de Roman, ont disparu dans la neige tout à l’heure. » Elle se mord la lèvre violemment, prenant conscience pour la première fois depuis le début de cet enfer à quel point elle a envie de revoir le visage de cet homme dont elle se souvient à peine. Elle se détourne et s’approche de Tristan récupérant la première boite de baume, qu’elle avait gardé dans sa poche. Il en reste très peu, mais ça devrait être suffisant pour, si ce n’est guérir les plaies du jeune homme, apaiser ses douleurs. Elle glisse doucement sa main dans sa veste et en sort la main blessée de Tristan. Elle détache le bandage lentement et maladroitement avant d’appliquer de son mieux la moitié de ce qu’il reste sur la plaie horrible qui barre sa main. Elle soupire et pose la boite près d'eux pour qu’il s’occupe lui-même de sa cuisse. Elle ne trouve pas quoi dire pour apaiser la douleur qui doit probablement le bouffer vivant. Pas celle de sa main, ni de sa jambe. Celle qu’elle a perçue dans ses yeux quand il a vu la jeune femme qui l’avait mordu. Alors, elle s’assoit lentement près de lui et comme elle l’a fait pour Eamon et Callum plusieurs fois, laisse ses doigts gourds et froids, glissés dans la chevelure sombre du jeune homme. « Eamon, viens ici, tu vas te faire mal… » Elle lui fait signe de la tête et le force s’allonger, la tête sur ses genoux. « Callum… Reviens avec nous, réchauffe Shae, elle est toujours glacée… Il faut qu’on profite du peu de répit qu’on va avoir… » Elle masse doucement cuir chevelu de Tristan du bout de doigts et se remet à fredonner pour essayer d’apaiser la peine qui menace de tous les emporter. Priant pour avoir un peu de paix dans cet enfer. Pour pouvoir souffler quelques minutes et reprendre quelques forces, ils en tous grandement besoin. Après tout, ils sont encore tous en vie… Ce qui tient du miracle aux vues des circonstances.

      _________________

      Everybody loves the things you do From the way you talk to the way you move. Everybody here is watching you, cause you feel like home. You're like a dream come true. But if by chance you're here alone, Can I have a moment before I go? Cause I've been by myself all night long hoping you're someone I used to know ×
      Revenir en haut Aller en bas
      Voir le profil de l'utilisateur

      Masculin
      ↳ Nombre de messages : 1573
      ↳ Points : 38
      ↳ Date d'inscription : 20/10/2012
      ↳ Age : 24
      ↳ Avatar : Stanley Tucci
      ↳ Age du Personnage : Mystère, vous avez dit mystère ?
      ↳ Métier : Présentateur télévisé au service du Gouvernement, fouine officielle
      ↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
      ↳ Playlist : Le chant de la vérité, la symphonie du mensonge et de la crainte.
      ↳ Citation : I have lived long enough to satisfy both nature and glory.
      ↳ Multicomptes : Mr Brightside & Bright Day



      Feuille de perso
      ↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
      ↳ Disponible pour un topic?: Non =(
      ↳ Liens du Personnage
      :



      MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Dim 23 Oct - 11:10


      « The chain will be broken. And all men will have their reward »



      the forgiven days




      Les bonus chance, vos options :
      Vous allez le droit de lancer ce nouveau dé (qui est en commun pour toutes les arènes, mais toujours à lancer dans votre propre sujet de flood) tous les 5 messages postés (les vôtres uniquement bien sûr), à votre personnage de choisir s'il partage ses trouvailles ou les conserve jalousement pour lui.
      1 - Vous trouvez une gourde isotherme d'eau potable pleine sur votre chemin.
      2 - Un petit parachute descend du ciel juste devant vous, avec de la nourriture (des barres énergétiques) à l'intérieur.
      3 - Vous tombez sur plusieurs vêtements, plus adaptés au climat de votre arène. Par chance, ils sont à votre taille.
      4 - Un petit parachute descend du ciel, avec une pommade facilitant une cicatrisation très rapide à l'intérieur.
      5 - Vous trouvez un couteau suisse par terre.
      6 - Rien n'est trouvé, vous restez bredouille.


      Lancé de dés, vos options:
      1 - Des oiseaux imposants fondent sur vous depuis le ciel, vous attaquent violemment, désireux d'arracher et de déchiqueter votre chair avec leur bec. (NOUVEAU)
      2 - L'eau du lac devient rouge sang, comme entièrement imbibée d'hémoglobine. Empoisonnée, une seule goutte peut vous déclencher de terribles maux de ventre et nausée. A la surface, les cadavres d'êtres qui vous sont chers flottent. (NOUVEAU)
      3 - Des stalactites tombent du plafond ou du mur au dessus de vous, transpercent violemment votre chair en chutant sur vous.
      4 - Une petite araignée de glace se glisse le long de votre peau, remonte jusqu'à votre nuque avant que vous ayez pu réaliser sa présence ou réussir à vous en débarrasser. Arrivée là, elle déchire la peau et s'y colle, en annihilant un ou plusieurs de vos sens jusqu'à la fin de ce tour.
      5 - Une brume toxique se répand, empoisonne l'air et vous déclenche une terrible hallucination. Vous voyez apparaitre votre pire phobie, juste sous vos yeux apeurés.
      6 - Rien ne se passe, votre route est libre de tout obstacle.


      informations pratiques


      Le nombre de mots maximum est de 600. Vous pouvez bien entendu écrire moins, c'est même encouragé afin que les choses bougent et que personne ne se retrouve débordé.
      ↠ Les créatures surnaturelles sont toujours privées de leur pouvoirs.
      ↠ Etant donné qu'il s'agit du dernier tour avant la finale, chacun a le droit de lancer le dé autant de fois qu'il le souhaite. Vous n'êtes cependant pas obligés de tenter votre chance. Le lancer de dés doit se faire impérativement dans le sujet situé ICI.
      Callum T. Doyle & Shae Trackery perdront la vie au cours de ce tour, leur mort sera décrite dans un futur post de Dariya.
      Aucun ordre de passage, ce dernier tour s'achèvera le dimanche 30 octobre. Nous déterminerons à la fin de celui-ci qui ira en finale, en fonction de votre activité générale ce tour-ci et tout au long de l'Event, de votre réponse au questionnaire, voire de vos autres rps en retard sur le forum (s'il est vraiment trop difficile de vous départager)



      groupe III - liste de participants

      Callum T. Doyle
      ↠ Eamon Grimes
      ↠ Laura E. Ievseï
      Shae Thackery
      ↠ Tristan K. Bellamy



      _________________
      Revenir en haut Aller en bas
      Voir le profil de l'utilisateur

      Madame la Faucheuse

      Féminin
      ↳ Nombre de messages : 454
      ↳ Points : 180
      ↳ Date d'inscription : 12/09/2016
      ↳ Age : 26
      ↳ Avatar : Katheryn Winnick
      ↳ Age du Personnage : 38 ans
      ↳ Métier : Coordinatrice des opérations au Collosseum
      ↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
      ↳ Niveau de Compétences : Niveau 2 & Niveau 3 en influence sanguine
      ↳ Playlist : The Devil Within - Digital Daggers
      ↳ Citation : Bitch please
      ↳ Multicomptes : Lucrezia Mantegna
      ↳ Couleur RP : #E13A3A ou EDCC47



      Feuille de perso
      ↳ Copyright: Nym & June
      ↳ Disponible pour un topic?: Non =(
      ↳ Liens du Personnage
      :



      MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Dim 23 Oct - 23:54


      « You're weak aaaaand she die, good job ! »


         
      Ah les zombies à l’apparence des proches… Mon piège préféré, je devais le reconnaitre. Mais la récréation fut de courte durée, du moins pour moi. Bien trop vite à mon goût, la plupart des zombies furent décimés, et les survivants réussirent à se planquer en hauteur. Je les observais, larmoyants autour du feu, prenant soin des uns les autres, leur attitude me donnait la nausée. Il était grand temps que je remette un petit grain de sel dans ces rouages.

      Si Callum avait vu sa fille, ce n’était pas une illusion, loin de là, mais la neige recouvrait facilement sa frêle silhouette. Il était grand temps de donner une voix à cette petite créature si innocente. Évidemment, il pourrait paraitre suspect qu’une voix si fluette se fraye facilement un chemin dans le blizzard, mais j’avais parié sur l’instinct de père du pompier pour ne pas qu’il s'y attarde. Cela n’empêcha pas un sourire de soulagement de ma part lorsque l’homme se mit en chemin sans qu’aucun de ses camarades ne puissent le retenir. Il était simple de l’éloigner suffisamment et rapidement, il avait suffi de lui donner la bonne motivation. A savoir, les cris désespérés de sa précieuse Anna.

      Ce que je n’avais pas prévu en revanche, c’est que Shae le suivrait dans le blizzard que je faisais graduellement monter en puissance. Mais au pire nous aurions la mort du couple au lieu d’une seule, et cela sonnait assez dramatique à mes oreilles pour le tenter. Lorsque le duo fut suffisamment hors de portée du reste du groupe, j’activais le dernier stade d’évolution du monstre. La petite Anna se brisa en autant de morceaux que son petit corps pouvait contenir d'os, puis d’un coup, tous les os se frayèrent un chemin en dehors des chairs pour venir se loger dans celui des deux victimes. Une bombe d’osselet en quelque sorte… Callum, qui en était à serrer sa fille dans ses bras, et bien… Son cadavre n’avait rien de vraiment reconnaissable. En revanche, Shae qui était en retrait, avait été un peu épargnée. Enfin, cela ne l’empêcha pas de se vider de son sang dans la neige en quelques secondes pour autant. Ce qui nous laissait avec une amputée et deux mordus, quel superbe final dans l’arène de glace !    



      _________________

      I’m underneath your skin, Seeping through the cracks
      I’m the poison in your bones, I won't let it set you free
      @JUNE

      Revenir en haut Aller en bas
      Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3922-i-m-so-amazing-i

      Masculin
      ↳ Nombre de messages : 904
      ↳ Points : 167
      ↳ Date d'inscription : 15/03/2016
      ↳ Age : 22
      ↳ Avatar : Ezra Miller
      ↳ Age du Personnage : 215 ans & 23 ans.
      ↳ Métier : Danseur au Masquerade, professeur particulier et escort boy occasionnel.
      ↳ Opinion Politique : Pour la rébellion, n'en déplaise à son esprit chaotique.
      ↳ Niveau de Compétences : Niveau 3
      ↳ Playlist : Noir Désir - Le vent nous portera | Queen - Bohemian Rhapsody | Les Ogres de Barback - Le monde est dans ma poche | Lana del Rey - Summertime Sadness | Capital Cities - Safe and Sound | The Animals - The House of the Rising Sun
      ↳ Citation : "Ses secrets partout qu'il expose. Ce sont des oiseaux déguisés."
      ↳ Multicomptes : Mikkel G. Ievseï & Cassidy H. Valdès
      ↳ Couleur RP : darkseagreen



      Feuille de perso
      ↳ Copyright: Nekomata
      ↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
      ↳ Liens du Personnage
      :



      MessageSujet: Re: The Forgiven Days } l'Arène de glace   Lun 24 Oct - 19:07

      Tristan s'était contenté de hocher doucement la tête aux promesses d'Eamon. Peut-être n'étaient-ce que des mots, prononcés sous l'émotion du moment et du désespoir de la situation. Mais en vérité, même si ce jeune homme était sincère, leur avenir à tous lui paraissait bien sombre et leurs possibilités de survie plus que douteuse… Callum s'était redressé, les yeux dans le vague et quand les autres tentèrent également de sortir l'homme de ses rêveries, Tristan ne put qu'entendre les confidences intimes de ses compagnons sur les apparitions dont ils avaient été les victimes. Ainsi, Eamon qui semblait pourtant si jeune, avait été marié et était père de deux enfants… Tristan détourna le regard à l'évocation de son propre spectre. Il n'aurait pas pu en parler comme le faisait les autres, ses secrets étaient autant d'enclumes qui pesaient sur son cœur mais dont il n'arrivait pas à se décharger, incapable de se confier à qui que ce soit, incapable de se dévoiler d'une quelconque manière. Sa pudeur frôlait le repli total sur lui-même mais ne l'empêchait pourtant pas d'être attentif à Eamon, jeune père à la personnalité si fragile. Tout comme aux paroles de Laura, dont il connaissait pourtant quelques bribes d'histoire, lorsqu'elle prononça le nom de son mari. Elle désirait donc revoir Roman...

      Tristan redressa son regard fatigué vers celle qui se penchait vers lui, conservant pour sa part un silence réservé. S'il fut surpris qu'elle lui prenne la main, ses yeux s'écarquillèrent à peine et il la laissa le soigner sans la quitter du regard. Il ne savait comment réagir à cela, à cette douceur maternelle qui était la sienne alors qu'elle semblait tous les considérer comme des enfants en mal d'affection. Il ignorait en vérité la raison pour laquelle il se sentait aussi mal à l'aise en la présence de Laura. Craignait-il d'attiser une pitié déshonorable ? Il devait pourtant reconnaître qu'il ne ressentait pas de fausse complaisance ou de vile condescendance venant d'elle. Les images parentales éveillaient sans doute avec bien trop d'éclat les démons de son passé… Il resta troublé un moment, incapable de penser ou de raisonner, l'esprit brouillé, confus et dévasté par ses peines. Quand Eamon les rejoignit, Tristan l'entoura de son bras valide, il relâcha enfin ses muscles trop raides et ferma les yeux un moment, se concentrant sur les caresses et la voix de Laura.

      Pourtant, un mouvement le fit tressaillir quand il entendit des pas crisser dans la neige. Il se redressa sur son séant pour apercevoir Shae courir à la suite de Callum et se perdre aussitôt dans le blizzard. Avec cette tempête de neige qui ne cessait pas, on n'y voyait pas clair à cinq mètres et bientôt le couple fut perdu dans le brouillard, hors de leur vue. Les bruits qui résonnèrent plus loin n'auguraient rien de bon, tant ils étaient lugubres. Rapidement, Tristan se remit debout, attrapa une branche dans la flambée et profita ainsi de la flamme à son extrémité pour s'avancer dans le blizzard, hélant Callum et Shae. Il savait cependant qu'il ne fallait pas se disperser et s'adresser vivement aux deux autres. « Restons groupés, il ne faut pas prendre le risque de se perdre… CALLUM !! » Il s'avança assez pour apercevoir entre les flocons une explosion terrifiante qui fusa en une gerbe de sang. Deux silhouettes tombèrent au sol et le silence s'imposa, sans doute plus terrifiant que le reste alors que Tristan courrait aussi vite que possible. Il s'agenouilla auprès du corps sanglant de Shae juste à temps pour la voir relâcher son dernier souffle. Il vit les bouts d'os dans son corps et se redressa pour apercevoir les lambeaux de chairs éparpillés… Callum… Il recula, dans l'espoir d'épargner aux autres l'horreur de cette vision.  « Reculez… Il n'y a plus rien à faire. Ils sont morts. » Que dire face à l'horreur ? Tristan se sentait prêt à défendre ses compagnons mais il ignorait comment les protéger de l'horreur alors que le sang et la mort les entouraient d'une aussi cruelle manière...

      _________________
      Sur des escaliers de brume

      On ne m'a donné ni arme ni larmes à mes yeux, Que ce cheval d'acier noir et ce corps sans visage. J'ai l'âme de l'enfant et la mémoire du vieux. L'éternité c'est long quand on marche sans cœur.
      Revenir en haut Aller en bas
      Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3412-tristan-k-bellam
       

      The Forgiven Days } l'Arène de glace

      Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
      Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

       Sujets similaires

      -
      » The Forgiven Days } l'Arène marécageuse
      » Midori Days
      » GLACE ITALIENNE EXPRESS avec un Blinder pour moi
      » [Safrane phase 2 RXE] Probleme manette essuie glace avant
      » [résolu]Panne essuies glace avant et arrière

      Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
      CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Third Chapter: New Orleans :: Western New Orleans :: Le Colosseum-
      Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet