AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « the run and go » - pv. Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 334
↳ Points : 83
↳ Date d'inscription : 21/03/2016
↳ Age : 20
↳ Avatar : Kristen Bell
↳ Age du Personnage : trente ans.
↳ Métier : secrétaire personnelle de Liam.
↳ Opinion Politique : indifférente.
↳ Niveau de Compétences : niveau trois.
↳ Playlist : MS MR - tunnels // THE 1975 - the sound // BROODS - bridges // FOXES - holding on to heaven // LEON - tired of talking // ALLIE X - never enough // TROYE SIVAN - fools // SIA - Alive // JAMES BAY - best fake smile // BLUE FONDATION - eyes on fire
↳ Citation : « All these voices, they hide in white noise. I'm not the same person I left behind »
↳ Multicomptes : Vittoria K. Bathory & Mackenzie Caulfield
↳ Couleur RP : #20738B



Feuille de perso
↳ Copyright: poupée morose & madness & summer blue
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: « the run and go » - pv. Liam   Dim 18 Sep - 18:13



liam & nataliya
I can't take them on my own, my own. Oh, I'm not the one you know, you know. I have killed a man and all I know, is I am on the run and go. Don't wanna call you in the night time. Don't wanna give you all my pieces. Don't wanna hand you all my trouble. Don't wanna give you all my demons. You'll have to watch me struggle. From several rooms away. But tonight I'll need you to stay. I am up against the wall, the wall. For, I hear them coming down the hall. I have killed a man and all I know. Is I am on the run and go. Don't wanna call you in the night time. Don't wanna give you all my pieces. Don't wanna hand you all my trouble. Don't wanna give you all my demons. You'll have to watch me struggle. From several rooms away. But tonight I'll need you to stay. Cold nights under siege from accusations; Cerebral thunder in one-way conversations. Tonight, I'll need you to stay.
« the run and go »



Le tintement métallique d’une clé qui remue au creux d’une serrure. Elle souffle en poussant sur la poignée, habitée par une forme d’angoisse qu’elle n’a encore jamais connu jusque là. L’ombre derrière elle. La silhouette qui la suit, qu’elle reconduit, ça ne peut être que ça. La raison de son mal être. Une pointe de colère surmontée d’anxiété. C’est tout ce qu’il reste de sa dernière venue ici. L’endroit est familier et pourtant, elle aimerait qu’il en soit autrement. Le trousseau gigote entre ses doigts fins. Nerveuse, elle manque de le faire tomber au moins à deux reprises. Parvient à le rattraper à la dernière seconde, comme une alerte à son attention défaillante. Le front plissé, tout chez elle retranscrit son état mental. Son état émotionnel encore plus. Son travail l’oblige à être là. À faire ce qu’elle fait. Bien qu’elle n’en ai aucune envie. En éprouve encore moins le besoin. Et le ministre qu’elle a été chargée de raccompagné n’arrange rien. Pire. Se trouver en sa présence accentue la maladresse. L’inconscience. Elle tente, par tous les moyens, de paraître un tant soit peu naturelle. Un tant soit peu normale. Mais rien n’y fait. Elle n’y arrive pas. Ne parvient pas à agir comme avant. Puisque rien n’est comme avant.

« - Bon retour chez vous, Monsieur Wiggins » Le timbre est faible, elle se racle la gorge. Articule à peine. La blonde ouvre la porte en grand avant de faire quelques pas de côté pour laisser le ministre pénétrer dans sa demeure. Un signe de tête vers la garde rapprochée qui attend non loin et la voilà qui s’éloigne. Elle prend définitivement le relais, après l’avoir accompagné depuis sa sortie de l’hôpital. Un nouveau souffle, d’encouragement personnel cette fois. Elle replace quelques mèches de ses cheveux derrière une oreille, tire sur son tailleur, se redresse brièvement avant d’emboiter le pas à son patron.

Elle s’enfonce dans le couloir qui lui paraît pour une fois bien trop court. Bien trop rapide à franchir. Et elle se retrouve face à lui bien trop vite. Bien trop tôt. Elle évite soigneusement son regard. Se promène dans la vaste pièce, occupe ses mains du mieux qu’elle peut. Ce qui ne ressemble pas à grand chose. Son premier réflexe est d’ouvrir les rideaux, laisser entrer la lumière pour lever le brouillard qui s’est installé partout autour d’eux. Jusqu'à la rendre aveugle. Incapable de discerner ce qu’elle veut de ce qu’elle peut. Elle se pince les lèvres, secoue la tête, tente de rassembler ses idées, en vain. Tout se mélange et elle perd pied. Elle se remet en action rapidement. Les talons aiguille claquent sur le carrelage alors qu’elle se dirige vers la cuisine, ouvre la porte du frigo et en sors une petite bouteille d’eau en plastique. Elle hurle intérieurement en pensant à la dernière fois qu’elle s’est trouvée là. Dans cette même pièce, avec lui. Et que tout a dérapé. Ce soit, où tout à changé. Si proches le temps d’un instant. Avant de se retrouver propulsés au rang d’ennemis. D’un tout assez flou pour la faire douter. Douter de tout. De ses convictions. De cette tentative inutile de parvenir à ses fins. D’achever ce pourquoi elle s’est donné tant de mal. De tuer Liam. Un nouveau soupire, elle tousse pour occuper l’espace avant de s’en retourner vers le convalescent.

« - Votre réfrigérateur à été rempli. Quelqu’un viendra pour le ménage, demain à dix heures. Vous aurez juste à lui ouvrir la porte » Elle lui tend la bouteille d’eau, ne s’attarde pas dans le geste et continue sur le ton aussi professionnel que possible qu’elle a choisi d’adopter. « - Je vous ai préparé un compte-rendu de tout ce que vous avez loupé pendant votre hospitalisation. Lisez-le, que je n’ai pas fait ça pour rien, s’il vous plaît. L’infirmière passe tous les jours aux environs de quatorze heures, veillez à être chez vous à ce moment de la journée. Vos pansements doivent être changés, c’est important » La voix se brise quand elle fait face à la réalité. Elle aimerait qu’elle tienne la route pourtant. Être capable de passer au dessus de ce qu’elle ressent. Du malaise qui persiste et qui s’installe. Mais rien n’y fait. Pas même sa manière d’exécuter son travail sans ciller. « - Vos médicaments sont dans la cuisine, n’oubliez pas de les prendre comme il est indiqué sur l’ordonnance » Son regard se promène dans la pièce. À la recherche de quelque chose à ajouter. N’importe quoi. N’importe quoi pour ne pas laisser le silence s’imposer entre eux. N’importe quoi pour ne pas avoir à parler de ce qu’il s’est passé. De ce qu’il ne s’est pas passé. De ce qu’elle a fait, ou tenté de faire. « - Je me suis occupée de vos chats pendant votre absence » ajoute-t-elle en les apercevant sortir de leur cachette en miaulant comme ils ont l’habitude de le faire. Elle retient un sourire en les voyant, touchée par leur maladresse innocente.

« - Si vous avez besoin de quelque chose… » Le vouvoiement lui laisse un goût amer. Elle cherche ses mots, peine à les trouver. « - Vous savez quoi faire. N’hésitez pas » Chevrotant, le timbre hésite. Elle croise les bras sur son abdomen en baissant la tête. La sincérité de cet aveu reste tout à fait relative. Les limites de sa capacité à encaisser ne vont pas tarder à être atteintes et elle n’a aucune idée de comment gérer cette situation. Elle aimerait pouvoir s’échapper sur le champ. Partir. Écourter l’entrevue immédiatement. Pour ne pas avoir à subir son regard. Ce regard qui la fait défaillir. Jusqu’à l’empêcher d’agir.

_________________
❝Silence in motion on this quiet tread. Searching for links that don't lead to the end. A slave to the pulse, it's sink or swim. And I think I've dug myself in too deep again.❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3432-nataliya-i-ll-se
 

« the run and go » - pv. Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (m) liam hemsworth & josh hutcherson
» Liam ♠ An ordinary human? Not really ...
» - eat my MUFFIN.
» Eleonora & Liam ▬ « Le meileur moyen de résister à la tentation c'est d'y céder ... »
» Liam Stevens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Third Chapter: New Orleans :: Western New Orleans :: Garden District-