AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Me, Themself and You - Eamon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Me, Themself and You - Eamon    Mar 27 Sep - 23:51



Me, Themself and You

 

© Mad/Ness & fassby


Ne plus avoir de nouvelle, d'un coup, sans crier gare. Chercher des informations, me rendre dans des quartiers sordides, tenter de trouver une trace de lui. Me heurter à une débauche interdite, à des clans borderline, à de mauvaises personnes et finalement reculer devant la tâche. Je l'ai perdu, Eamon a disparu, il a maintenant quelques mois, et cette perte me ronge. Il est le petit frère que je n'ai jamais eu, celui que j'ai tenté de sortir du caniveau, que j'ai vraiment essayé d'aider. Ce n'était pas là, pour me donner une importance, ni une quelconque gloire, non je l'ai aidé, comme j'aurais aidé un autre. Il me faisait mal en se détruisant, et je me suis dit qu'il était important de lui tendre la main. Je me dis souvent, que j'aimerais qu'on me tende la main, si un jour je chute. Souvent la nuit, les yeux grands ouverts dans mon lit, j'y pense... je l'appelle en silence, en priant pour qu'il ne soit pas mort, pour qu'il soit encore en vie quelque part. En sécurité même pourquoi pas?

Finalement, dans ma recherche acharnée, j'ai réussit à faire parler un barman de son quartier, son appartement serait dans le coin... Et j'ai rencontré contre toutes attentes, sa sœur. Elle m'a exprimé qu'il avait été en prison pour possession de drogue, la nouvelle m'a attristé, et je m'en suis voulu de m'être plus ou moins renfermée sur ma petite vie, sur mes problèmes avec Elias, sur mon amour pour Rafaël. J'ai eu l'impression instantanée de l'avoir abandonné! Je n'ai pas pu rester chez lui ce jour là, mais j'y suis revenue souvent, cherchant à le joindre, et finalement, je suis rentrée chez lui un soir, par la fenêtre donnant sur l'escalier de secours. Je suis rentrée chez lui, dans cet appartement désordonné, qui laissait transparaître un profond mal être. J'ai hésité à ranger, mais aurait il aimé cette nouvelle intrusion dans sa vie? Je me suis assise sur le canapé, avant de finalement me décider à ranger le salon. J'ai ramassé les journaux éparpillés, les vêtements, et allant même jusqu'à nettoyer sa cuisine, sa salle de bain... faire son lit. Je n'aurais pas pu rester sans rien faire à l'attendre, la honte me tenaillant le ventre.

Et puis je me suis assise dans la pénombre de son salon rangé, et j'ai attendu qu'il ne rentre. J'ai entendu les voisins se battre, un enfant pleurer un peu plus loin, des pas passer devant sa porte, jusqu'à entendre la clé tourner dans la serrure. Je me levais, alors pour ne pas le surprendre plus que ça. Le regardant lorsque la lumière fut. "Bonsoir." Dis-je simplement, réalisant qu'il avait les traits tirés, qu'il était bouffi et je dus retenir mes larmes en le voyant si dévasté. "Ta soeur... m'a dit.. Ton passage en prison... et c'est le barman là qui m'a dit qu'il t'avait vu" Continuais-je, en m'avançant vers lui, et les larmes me vrillaient les yeux, et je les laissais couler sur mes joues. "Je suis désolée de ne pas avoir été là pour toi à ce moment là..." Parvins-je à dire, lui sautant au cou, l'amenant à se blottir contre moi. "Je suis tellement désolée que tu aies du vivre ça Eamon... Tellement désolée...." Lui dis-je entre deux sanglots, tout en le serrant contre moi. "Je suis désolée aussi d'avoir rangé et nettoyé ton appartement..." Ajoutais-je.
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 651
↳ Points : 551
↳ Date d'inscription : 29/03/2015
↳ Age : 27
↳ Avatar : Jack Falahee
↳ Age du Personnage : 27 ans
↳ Métier : Nettoyeur pour la Nilheim, petite fouine de Isak Eriksson
↳ Opinion Politique : Depuis son arrestation, Eamon a pris le gouvernement en grippe et refuse de travailler pour eux. Néanmoins, il n'a toujours pas d'avis politique.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : ☞ SHEPARD - geronimo ☞ TEAGAN AND SARA- i was a fool ☞ RACOON - no story to tell ☞ RIXTON - me and my broken heart ☞ KODALINE - unclear ☞ HOT CHELLE RAE - bleed ☞ SAVAGE GARDEN - truly madly deeply ☞ CHRIS MANN - roads ☞ BRANDI CARLILE - story
↳ Citation : "You best be looking for somebody else without a foolish heart"
↳ Multicomptes : Marie Armstrong & Giulietta Monicelli
↳ Couleur RP : tan



Feuille de perso
↳ Copyright: darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Me, Themself and You - Eamon    Ven 7 Oct - 19:07


Le soir se pose sur la Nouvelle Orléans, mais je ne veux pas rentrer chez moi. Dans mon appartement, je me sens enfermé et tellement seul, que mon moral plonge en flèche à chaque seconde de trop passée entre ces murs. Cet endroit autrefois si apprécié, est devenu le temple de ma solitude et je ne le supporte plus. Pourtant, je ne peux rester à l’extérieur. Les rues sont bien trop dangereuses et je n’ai clairement pas envie de me retrouver de nouveau dans les embrouilles. Après tout, elles viennent à moi, sans que je ne les cherche, alors j’essaye de maximum de limiter les risques. C’est donc le chemin de chez moi que je prends, le coeur lourd et les pensées déjà noires. Dans un automatisme qui me fait peur, je finis par rejoindre mon immeuble et monter les escaliers, clairement peu motivé à l’idée de rejoindre ces quatre murs. Voilà ce qu’est devenu mon chez moi... Juste quatre murs autour de moi. Dans un soupir, je finis par ouvrir la porte, pour tomber sur un appartement incroyablement bien rangé. Fait étonnant, puisque dernièrement, je ne fais plus aucun effort pour l’ordonner. L’ensemble ressemble habituellement à un gros n’importe quoi d’empilement. Pas ce soir. J’essaye de me souvenir, je cherche à savoir quand j’ai pu m’occuper de ce bazar, mais la réponse s’impose finalement rapidement à moi, alors qu’un bonsoir retentit dans la pièce. Dans un sursaut, j’accueille la surprise, alors que ma bouche s’arrondit en reconnaissant la personne qui se cache derrière. Violet. Aussitôt, une honte s’empare de moi entièrement alors que je me rends compte que je l’ai complètement sortie de ma vie. Probablement inconsciemment, mais je me sens mal, à l’idée de l’avoir laissé si longtemps sans nouvelle. Je sais que j’aurais du aller la voir, dès ma sortie de prison, mais je dois avouer que ça m’est complètement sorti de la tête.

Les mots s’écoulent et moi je rougis, à chaque parole de plus. Ma honte finit par atteindre son apogée, quand je croise son regard plein de larmes. Elle s’est inquiétée pour moi et de mon silence. Évidemment. Elle a du me croire mort dans un caniveau ou quelque chose du genre et à l’idée de lui avoir imposé une telle vision, je ne peux m’empêcher de reculer d’un pas, comme pour me soustraire à l’étreinte qu’elle veut m’imposer. Seulement, lorsque ses bras m’entourent, que sa chaleur me couvre et que son odeur m’assaille, je ne peux que me rendre à l’évidence. Sa présence tout contre moi me rassure. Alors je referme les bras à mon tour et la serre fortement contre moi. Bien sûr, mon embarras n’a pas diminué d’un iota, mais je profite tout de même de sa présence, en bon égoïste. Et sans me lâcher, elle lance finalement une phrase, qui me fait rire contre toute attente. Bien sûr, je me sens d’autant plus mal qu’elle se montre toujours plus adorable avec moi. Même après tant de temps d’absence, elle s’accuse de ne pas avoir été là pour moi. Même alors que je ne suis pas allé à la voir, elle continue à croire que c’est de sa faute. Je ne la mérite pas. C’est une évidence alors, sans rien dire pour l’instant, j’attrape ses mains dans son dos pour les décrocher et la forcer à me lâcher.

Bien sûr, sa présence me manque aussitôt, mais je dois me montrer fort et ne pas la laisser continuer sur cette voie. Je suis responsable de tout et la voir ainsi avec moi, me tue. - Tu sais que tu d’vrais pas être là? La phrase ne sonne pas du tout comme je l’aurais voulu, alors je grimace malgré moi, avant de continuer, un peu plus penaud. -Enfin. C’pas c’que j’veux dire. T’as l’droit d’être là. Mais tu devrais pas! Parce que moi j’ai jamais été là pour toi. J’sais même pas si tu vas bien. J’sais juste que tu es en train de t’répandre en excuses alors qu’t’as rien fait d’mal. Moi si. Les mots ont fini par sortir, plus fluides que je ne l’aurais cru, alors que mon regard se pose partout, sauf sur elle. -T’as du croire que j’étais mort ou j’sais pas quoi. C’est horrible. Et j’suis même pas v’nu t’voir quand j’suis sorti. J’suis qu’un minable! Moi qui me désole sur mon sort de solitaire, alors que j’ai simplement poussé hors de ma vie, tous ceux qui aurait pu m’aider...

_________________
    i just need some hope
    LET'S WASTE TIME CHASING CARS AROUND OUR HEADS I NEED YOUR GRACE TO REMIND ME TO FIND MY OWN IF I LAY HERE IF I JUST LAY HERE WOULD YOU LIE WITH ME AND JUST FORGET THE WORLD?
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
     

    Me, Themself and You - Eamon

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-