AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (M) Pierre Niney - sucker for pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 2655
↳ Points : 487
↳ Date d'inscription : 19/04/2015
↳ Age : 20
↳ Avatar : Giza Lagarce
↳ Age du Personnage : vingt et un ans.
↳ Métier : croupière au Bones.
↳ Opinion Politique : résistante extrêmiste.
↳ Niveau de Compétences : niveau deux.
↳ Playlist : ocean avenue - yellowcard | cruel - the veronicas | paralyzed - against the current | reckless - you me at six | haunting - halsey | before the worst - the script | doubt - twenty one pilots | anything - hedley | nicotine - panic! at the disco | robbers - the 1975 | just the way i'm not - all time low
↳ Citation : « There's a piece of you that's here with me, it's everywhere I go, it's everything I see »
↳ Multicomptes : Mackenzie Caulfield & Nataliya Clarke.
↳ Couleur RP : #BD5737



Feuille de perso
↳ Copyright: empty gold. & endlesslove & jump-again
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: (M) Pierre Niney - sucker for pain    Ven 21 Oct - 19:07



 
« I torture you. Take my hand through the flames. I'm a slave to your games. I'm just a sucker for pain »


 
pris ; • libre ; réservé

 
Casey Cinàed Fitzgerald

 
© tumblr (pniney)
26 ans ━ Soulcrusher
ft Pierre Niney ━ négociable

 
 
↳ Lieu de naissance :
Galway, petite ville de la côte Ouest de la République d'Irlande. C'est la qu'il passe la plus grande partie de sa vie avant d'être interné à Dublin.
↳ Forme animale :
Aucune.
↳ Métier:
Revendeur d'art pour la Menrva, depuis quelques mois seulement. C'est lui, en général, qui conclu les ventes avec les clients officiels et officieux de la mafia. Baratineur talentueux et vendeur hors-pair, cette position lui va comme un gant. Avant ça, il était serveur au Masquerade et il lui arrivait aussi parfois de monter sur la scène du cabaret en tant que magicien. Démontrant alors en toute impunité sa passion pour les flammes le temps d'une illusion.  
↳ Particularité :
Depuis son plus jeune âge, il éprouve une fascination malsaine pour le feu et tout ce qui s'y rapporte. La brûlure ne l'effraie pas, il en tire même un certain plaisir tout comme les flammes ne lui font pas peur. Il en est même venu à déclencher plusieurs incendies durant ses jeunes années, provocant la panique au sein de sa ville natale. Ses parents, inquiets de voir leur fils sombrer, le feront diagnostiquer et quand la sentence tombe, il sera immédiatement interné en établissement psychiatrique. Pour le plus grand désespoir de ses géniteurs qui se retrouvent alors sans héritier digne de leur empire.  
↳ Avis sur le Gouvernement :
Viscéralement contre. C'est un rebelle extrémiste tout ce qu'il y a de plus sérieux et il ne se réjouira que le jour où il le verra tomber.
© odistole

 
persuasif ☦  beau-parleur ☦ passionné ☦ secret ☦ expansif ☦ colérique ☦ exclusif ☦ fanatique ☦ séducteur ☦ impétueux ☦ brutal



 
la vie c'est comme une boite de chocolat



✔︎ Le fils prodigue arrivé à point nommé au milieu d'une famille dont la renommée n'est plus à faire. Ses parents sont les dirigeants de la Fondation d'Art Fitzgerald, créée il y de ça déjà trois générations. Une organisation gérée d'une main de fer par les Fitzgerald qui ont toujours su faire prospérer leur empire. Achat, vente, mécénat, galas. Leur vie est écrite à l'encre de chine et brodée de fil d'or. Un monde à part dans lequel ils évoluent depuis de longues années. Et les parents de Casey ont bien faillit mettre fin à cette belle histoire.

✔︎ La mère de Casey avait été déclarée stérile par plusieurs médecins avant de finalement tomber enceinte miraculeusement à l'âge de trente-six ans. Une grossesse tardive surveillée de près, incomprise par les spécialistes qui peinent encore à croire à l'arrivée de cet enfant. Finalement, la grossesse se passe bien, sans complication aucune et c'est avec joie et soulagement que le couple accueille le nouveau né dans leur foyer. Un fils qui fera leur fierté, pour prendre leur suite, comme son père avant lui.

✔︎ Les terres irlandaises sont propices au développement de l'imagination d'un enfant. Un peu trop peut-être. Depuis toujours très intelligent, Casey ne tarde pas éprouver une certaine attirance pour un élément en particulier. Le feu l'attire irrésistiblement, viscéralement. Une fascination qui s'élargit, s’enhardit. Jusqu'à devenir omniprésente et dominatrice. Jusqu'à le pousser à commettre des actes toujours un peu plus graves. Un peu plus poussés. Osés. Il commence par se brûler les doigts volontairement. S'amuse à calciner des objets. Puis des maisons toutes entières. Il devient une véritable terreur pour sa petite ville natale. Et ses parents, inquiets et effrayés, n'ont pas d'autres choix que de le faire interner. Un pyromane dans la famille, dangereux qui plus est, ce n'est pas concevable. Ce n'est pas recevable. Encore moins acceptable.

✔︎ Après plusieurs années de traitement, sans résultat, les parents de Casey se retrouvent au pied du mur. Les rumeurs commencent à se répandre et ils ne peuvent se permettre d’entacher la réputation de leur empire si fragile. Ils pensent leur fils irrécupérable et avec la complicité des médecins et de quelques officiels à la patte graisseuse, ils ont délibérément organisé la mort de leur enfant. Sur le papier tout du moins. Articles de journaux mensongers, enterrement factice, fausse déclarations, parents éplorés. Tout est fait pour faire croire au décès de l'héritier Fitzgerald. Et ça marche. Mieux que bien même. Les rumeurs de folie s'éteignent et la Fondation continue de prospérer alors que Casey continue de croupir à l'asile.

✔︎ Les mois passent. Casey fête sa majorité dans la salle commune de l'hôpital psychiatrique. Ses parents viennent lui rendre visite le plus souvent possible, prétextant souvent une veille tante enfermée pour schizophrénie. Un beau mensonge pour cacher la triste vérité. Ils n'avait certainement pas prévu de trépasser si tôt. Un cambriolage qui tourne mal au siège de la Fondation, ils sont tous les deux tués par balles. La nouvelle fait la une des journaux locaux et nationaux, la Fondation laissée sans héritier, elle est laissée en suspend. Perdue dans le temps. Elle s'effrite peu à peu. Les œuvres sont vendues aux enchères au fur et à mesure, gonflant les comptes en banque de l'organisation qui perd de sa renommée petit à petit.

✔︎ Au bout d'un certain temps, les médecins estiment que Casey est guérit. Sans tuteur légal pour approuver ou non cette décision, ils décident de le laisser sortir. Il hérite alors de tout ce que ses parents ont laissé derrière eux, y compris la Fondation. Mais le fait est qu'il est censé être mort et plutôt que de salir la mémoire de ses géniteurs en révélant leur mensonge, il décide de partir vers les États-Unis ou personne ne le connaîtra. Il rejoint d'abord Seattle avant de pouvoir atteindre New York où, à chaque fois, il parvient à retrouver un semblant de vie en profitant de la fortune et de la renommée de sa famille.

✔︎ Une dernière escale forcée à la Nouvelle-Orléans où il s'établit non sans peine. Il a tout perdu, ou presque, à ce moment migratoire et l'arrivée n'en a été que plus brutale. Il trouve pourtant plutôt rapidement un boulot au Masquerade et perfectionne son caractère si particulier. Se forge une personnalité et laisse complètement aller ses passions les plus profondes et les plus dangereuses en rejoignant la Résistance. Il retrouve ses instincts primaires, pour sa plus grande satisfaction. Depuis la nouvelle prohibition, il a rejoint la Menrva et en profite pour servir la cause des rebelles en tirant des informations de ses clients. Un double-jeu. Un jeu dangereux. Dans lequel il se complaît.
 

 

 
les copains d'abord

↳ vittoria k. bathory ;
ft giza lagarce
Tous les deux, c'est une histoire qui dure, à leur insu. La première fois qu'ils se sont rencontrés, c'était à New York. Le réseau de prostitution duquel elle a été extirpée juste à temps venait à peine d'être démantelé par les autorités. Elle était à la rue et dormait dans l'arrière-cour du restaurant dans lequel elle jouait les serveuses. Lui, habitait au deuxième étage du même immeuble et la croisait tous les jours à la même heure, assoupie contre le mur encore humide, l'air bien pitoyable. Et puis un jour, alors qu'il rentre chez lui, toujours à la même heure, Vittoria est bien là, mais elle ne dort pas. Alors, il l'interpelle. Elle, se met à le détester. Lui et son costard bien taillé, ses cheveux bien peignés et ses allures de golden boy. Elle se retient de lui mettre son poing dans la figure et grand bien lui fasse puisqu'au détour de la conversation, il l'invite chez lui. Elle ne se fait pas prier, profite de l'eau chaude et du canapé, le temps de quelques heures. Mais très vite mal à l'aise dans cet environnement particulier, elle prend la fuite. Se contente d'un merci griffonné sur un bout de papier avant de claquer la porte. Elle retrouve la rue et démissionne, trouve un autre petit boulot loin de son appartement pour s'assurer de ne plus le croiser.
 
Ce n'est que bien plus tard qu'ils se retrouvent. Au Masquerade, alors qu'elle y chante et qu'il y sert. Jamais elle n'aurait pensé le revoir, encore moins dans ce rôle et elle n'a pas pu s'empêcher de lui faire la remarque haut et fort à la première occasion. De fil en aiguille, ils en sont venus à créer des liens sans vraiment s'en rendre compte. Parce qu'ils se voient tous les jours. Parce qu'elle a une grande gueule et qu'elle ne peut pas s'empêcher de l'ouvrir. Parce que c'est un beau-parleur. Parce qu'ils pensent la même chose. Parce qu'ils le savent sans avoir besoin de le dire.

À force de se côtoyer sans le vouloir, ils en sont venus à chercher la présence de l'autre. Ils se suivent, s'entraînent mutuellement, jusque dans la Résistance. Des actions qu'ils mènent de front tous les deux, un duo fatal, malsain. Nourri et enrichi par leurs défauts respectifs. Ils s'attirent l'un l'autre vers le danger, exultent de leur inconscience. Accumulent les projets morbides sans jamais perdre de vue leur objectif principal. Des rebelles exemplaires, poussés à l'extrême. Bonnie and Clyde des temps modernes. Ils se complètent sans vraiment le chercher. Se cherchent sans vraiment se trouver. Une relation complexe qui s'est tissée entre deux êtres que rien ne destinait à entrecroiser. Mais qui pourrait bien les rapprocher plus qu'ils ne peuvent l'imaginer. Ou les éloigner.

Récemment, Vittoria a rejoint les rangs de la Secte, montée de toutes pièces par le Gouvernement, dans le seul but de pouvoir infiltrer l'ennemi et l'anéantir de l'intérieur. Personne n'est encore au courant mais cette décision pourrait bien avoir plus de conséquences qu'elle ne l'imagine. Notamment sur sa relation avec Casey.  Elle s'est engagée sur une pente glissante et se défaire de se bourbier pourrait s'avérer plus compliqué qu'elle ne le pensait. Des aveux vont s'imposer d'eux-même et ce moment risque d'être explosif. À l'image des deux protagonistes.


   

_________________
    I've been looking all night watching them empty hours. Invisible to these crowds, always double vision. I've been losing my mind listening to broken speech. Stacking up broken seats, it's a lonely picture. And I hear your voice as it echoes 'round my head. Always that same thing that you said. Get out, get out, while you still can.


Dernière édition par Vittoria K. Bathory le Mer 16 Nov - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2372-vkb-you-were-my-

Féminin
↳ Nombre de messages : 2655
↳ Points : 487
↳ Date d'inscription : 19/04/2015
↳ Age : 20
↳ Avatar : Giza Lagarce
↳ Age du Personnage : vingt et un ans.
↳ Métier : croupière au Bones.
↳ Opinion Politique : résistante extrêmiste.
↳ Niveau de Compétences : niveau deux.
↳ Playlist : ocean avenue - yellowcard | cruel - the veronicas | paralyzed - against the current | reckless - you me at six | haunting - halsey | before the worst - the script | doubt - twenty one pilots | anything - hedley | nicotine - panic! at the disco | robbers - the 1975 | just the way i'm not - all time low
↳ Citation : « There's a piece of you that's here with me, it's everywhere I go, it's everything I see »
↳ Multicomptes : Mackenzie Caulfield & Nataliya Clarke.
↳ Couleur RP : #BD5737



Feuille de perso
↳ Copyright: empty gold. & endlesslove & jump-again
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: (M) Pierre Niney - sucker for pain    Ven 21 Oct - 19:22



les souhaits et exigences


Coucou toi, futur potentiel membre Déjà merci beaucoup d'en être arrivé jusque là dans ta lecture, ça réchauffe mon petit coeur Logiquement, si tu en es à lire ces lignes c'est que tu as lu le scénario, sinon c'est pas très grave, chacun son truc Il faut savoir que ce petit Casey est quand même vraiment important pour Vittoria, donc je l'attends avec beaucoup, beaucoup d'impatience Y'a de quoi la chambouler pas mal avec toutes ces histoires donc voilà Pour ce qui est négociable ou pas, voyons ça.

✔︎ L'AVATAR : j'ai écrit le scénario avec Pierre Niney en tête, après je peux tout à fait comprendre qu'il ne plaise pas à tout le monde et je conçois aussi que le manque de ressources sur lui peut être un frein Du coup il est tout à fait négociable pour quelqu'un de la même tranche d'âge et qui lui ressemble un minimum Faites-moi vos propositions et on en discutera ensemble sans problème

✔︎ LE NOM : je l'ai choisi à consonance irlandaise et j'avoue que j'aime bien le prénom/nom tel qu'il est. Après, encore une fois, je conçois qu'il puisse ne pas plaire et on peut discuter ensemble d'un changement

✔︎ L'HISTOIRE ET LE LIEN :
En principe, tout ce que j'ai écris et détaillé plus haut n'est pas négociable. J'ai aussi veillé à la cohérence par rapport à la chronologie du forum mais si il y a des détails que tu aimerais ajouter ou étoffer, encore une fois, il ne faut pas hésiter  C'est ton personnage après tout Pour ce qui est du lien, on verra ensemble niveau évolution mais il y a plein de possibilités à exploiter

✔︎ LE GROUPE : Alors, concernant ce point, je ne suis pas catégorique, j'ai fait en fonction des besoins du forum au moment de la rédaction. Des ajustements sont tout à fait possibles selon le moment et vos envies. En gros, vous pouvez très bien le faire devenir Daybreaker ou Hellraiser. Un Skinchanger n'est pas souhaitable en revanche et un Nightkeeper, pourquoi pas, à vous de voir

✔︎ NIVEAU RP : Je ne suis pas très difficile à satisfaire, si tu conviens au règlement du forum alors ça m'ira très bien J'écris entre 800 et 1000 mots, parfois plus mais pas de pression encore une fois, les 20 lignes demandées sur MID me satisferont très bien tant qu'il y a matière à répondre. Je privilégie toujours la qualité à la quantité

✔︎ NIVEAU PRÉSENCE : Alors, je vais tout à fait honnête sur ce point. Il est primordial pour moi que tu sois actif sur le forum Sur MID, tout le monde est vraiment adorable alors il ne faut pas avoir peur d'aller vers les gens et demander des liens ou des topics Et puis selon moi, un personnage est fait pour évoluer dans tout l'univers du forum et pas seulement avec un autre personnage donc il est important pour moi que tu veilles à faire évoluer ce petit dans le contexte du forum tout entier et ne pas seulement te reposer sur moi :we: Voilà, quelqu'un d'actif et d'investi en somme  

Je pense que c'est tout, surtout si tu as des questions, n'hésite pas à poster en partie invité ou à m'envoyer un MP    J'adore recevoir des messages donc voilà, n'attends pas et inscris toi, rejoins nous et notre petit monde, tu verras c'est vachement cool  Cool
J'attends Casey avec impatience  
   

   
© empty gold.

   

_________________
    I've been looking all night watching them empty hours. Invisible to these crowds, always double vision. I've been losing my mind listening to broken speech. Stacking up broken seats, it's a lonely picture. And I hear your voice as it echoes 'round my head. Always that same thing that you said. Get out, get out, while you still can.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2372-vkb-you-were-my-

Féminin
↳ Nombre de messages : 15021
↳ Points : 1220
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Eva Green
↳ Age du Personnage : 31 ans, âme de 779 ans
↳ Métier : Chirurgienne
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 2
↳ Playlist :
MUSE - dead inside | THRIVING IVORY - flowers for a ghost | PLACEBO - battle for the sun | HURTS - stay | THE KILLERS - human | BON JOVI - we weren't born to follow | EPICA - the phantom agony | ADELE - turning tables | SWITCHFOOT - thrive | TIRED PONY - get on the road | THE CIVIL WARS - poison & wine

↳ Citation : « L'enfer c'est moi. Ce sang qui inonde mes veines, cette chair qui harnache mon squelette, cette cervelle qui s'embrouille. Ces pulsions, désirs impérieux, douloureux, qui commandent mes actes. »
↳ Multicomptes : Kyran R. Hogan & Rhys Steinsson
↳ Couleur RP : mediumseagreen



Feuille de perso
↳ Copyright: Lux Aeterna & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: (M) Pierre Niney - sucker for pain    Ven 18 Nov - 14:11

SCENARIO PRIS, je déplace

_________________

Between Iron And Silver
Twisting and turning, unable to sleep. Will the voices ever stop? My thoughts speak louder the more I resist. And they're driving me insane. Do they ever go? Inside. I'm a danger to myself. I'm a prisoner of my own hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t2274-nymeria-dead-ins
 

(M) Pierre Niney - sucker for pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pierre de jade
» Le Pain Perdu
» Pain Sarde " SPIANATA "
» REPAP® : le papier fait avec de la pierre
» Les kits en pierre synthétiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Second Chapter :: The Reaping :: Scénarios :: Scénarios Pris-