AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Is that real ? » MIKKEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 489
↳ Points : 139
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: « Is that real ? » MIKKEL   Mar 25 Oct - 11:14

Is that real ?
ft. Mikkel & Ava
L’instant était grave. Pas forcément propice à ce qu’Ava avait en tête mais elle n’avait pas eu le choix. Ses instants de liberté étaient comptés, épiés, surveillés par le Gouvernement. La scientifique le savait, elle n’était pas bête. Peut-être malade mais loin d’être idiote. Lorsqu’elle se savait hors de portée des autorités, Ava avait pris l’habitude de reprendre ses recherches. La jeune femme était plus que déterminée à donner une explication logique à la disparition de son frère. Ce qui la poussait à prendre des risques. Mais ce soir là, elle ne comptait pas prendre de risques seule. Son acolyte du jour était Mikkel Iveisei. De l’extérieur, rien n’aurait pu lier ces deux là. Le destin les avait réunis lors d’un concours de circonstances étrange. Un jour alors que la jeune femme était retournée dans la forêt en quête de réponses, elle était tombée sur ce jeune homme brun aux yeux clairs. Mais ce n’était pas son visage qui avait attiré l’attention de la scientifique, mais plutôt la moue qu’il avait fait lorsqu’elle avait évoqué la faille. Elle avait deviné un éclat étrange dans ses iris clairs. De fil en aiguilles, ces deux là s’affairaient parfois à mener des expéditions nocturnes. Mais jusque là, ces périples tardifs n’avaient jamais rien donné d’intéressant.

A l’heure où le soleil avait laissé place à la lune depuis un moment, Ava attendait aux abords de la forêt. Pas rassurée mais déterminée, la jeune femme restait sur ses gardes. Elle avait pris un de ces engins censé détecter les activités inhabituelles dans l’espace. Malgré ses nombreuses expéditions, Ava n’avait jamais retrouvé la trace d’une quelconque faille mais se refusait à croire que la disparition de son frère n’avait été qu’une hallucination de plus. La scientifique bidouillait sur son appareil mais un drôle de bruit lui fit relever la tête. Son regard brun avisa les arbres.

« Il y a quelqu’un ? » demanda-t-elle d’une voix hasardeuse.

Le silence fut sa seule réponse. Mais tandis qu’elle scrutait l’obscurité, Ava eut soudainement l’impression que les arbres s’étaient mis à mouver. Comme des créatures géantes dont les branches seraient devenues des tentacules prêts à lui briser les os. Blanche-Neige traversant la forêt maléfique. Par reflex l’astrophysicienne recula et s’éloigna sur la route sinueuse qui longeait les arbres. Le souffle d’Ava devint court, son coeur se mit à palpiter avec un peu plus de forces. Il ne fallait pas qu’elle se perde, qu’elle bascule dans son imagination. Pour l’instant son double maléfique n’était pas de la partie. Un soulagement pour Ava car elle savait que quand son autre était là, les choses ne faisaient qu’empirer.

La jeune femme fit un tour sur elle-même pour s’assurer qu’aucun autre danger n’était en vue. Et lorsqu’elle releva de nouveau les yeux vers les arbres, ils étaient redevenus paisibles. Ils ne s’avançaient plus, les feuilles ondulaient doucement au rythme de la brise chaude qui soufflait. Ava passa une main de libre dans ses cheveux châtains. Elle perdait complètement la tête. Profitant de l’absence de Mikkel, elle retrouva son calme en quelques minutes. Et finalement au loin, une silhouette se découpa dans la lumière lunaire. Ava eut un léger sourire. Cette fois elle ne rêvait pas et elle était plus que soulagée de voir que son acolyte du jour arrivait enfin. Tout irait bien. Ils l’avaient déjà fait auparavant et même si leurs recherches n’avaient rien donné, Ava avouait que la compagnie du jeune homme n’avait rien de désagréable elle était même...Amusante. L’astrophysicienne s’approcha de Mikkel en continuant de bidouiller son appareil qui faisait des bruits étranges.

« Ah Mikkel, tu es là. Je crois que cette fois ça sera la bonne. Mon détecteur n’arrête pas. » dit-elle partagée entre l’excitation et l’appréhension.

Au final Ava était rongée par la curiosité et ça se voyait. Mais elle ne savait pas ce qu’elle ferait si jamais elle retrouvait la faille, cette brèche qui lui avait volé son frère. Qu’y avait-il derrière ? Un monde parallèle ? Une autre dimension ? Et s’il était impossible d’en revenir ?… Pour l’instant la scientifique ne laissait rien paraitre de son trouble. Ils allaient qu’ils y aillent et qu’ils s’enfoncent dans la forêt redevenue sereine.




_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Laugh like a jackal

Masculin
↳ Nombre de messages : 1681
↳ Points : 550
↳ Date d'inscription : 11/12/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Finn Wittrock
↳ Age du Personnage : 28 ans
↳ Métier : Brancardier
↳ Opinion Politique : Contre le Gouvernement en place mais surtout contre la Prohibition.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2 - (Niveau 4 en poils soyeux !)
↳ Playlist : The Sex Pistols - NeverMind The Bollocks
↳ Citation : Je ne sais pas ce que je veux mais je sais comment l'obtenir.
↳ Multicomptes : Tristan K. Bellamy
↳ Couleur RP : darksalmon



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « Is that real ? » MIKKEL   Jeu 3 Nov - 14:37


« fuck up 10 moments and make a very epic one»



Ava & Mikkel
featuring

« Bon, c'est pas l'tout mais il est déjà quatorze heures du mat' les gars, faut qu'j'aille me pieuter. Allez, tchuss ! »

C'était ainsi que j'avais quitté ma bande de potes, tous à moitié défoncés et affalés sur les vieux sofas du squat. Ils m'avaient à peine répondu, amorphes comme ils l'étaient, petites natures va ! Nous avions passé la nuit entière à jouer au poker et le reste du temps à célébrer mes victoires de multiples façons, hantant les bars illégaux les plus mal famés de la ville. Mon week end avait démarré sur les chapeaux de roues mais ce n'était que le commencement parce que j'avais prévu des tas de choses au programme et le sommeil n'en faisait que très peu partie. Dormir, c'est pour les faibles !

Mon regard était toujours aussi vif et perçant alors que je m'adressais un sourire rayonnant dans le miroir de la salle de bain. Quelques heures de repos m'avait suffit pour me sentir de nouveau en pleine forme pour attaquer une nouvelle nuit d'aventures. Le soleil se couchait à peine quand je terminais de me préparer, rangeant dans mon sac à dos quelques provisions pour la randonnée à venir. Une lampe torche, des sandwichs, une gourde d'eau, un thermos de café, des clopes… je fourrais le tout dans ma besace dans un hochement de tête satisfait. Il n'avait suffit que d'un coup de téléphone pour que je décide d'aller dans la forêt, comme ça, sur un coup de tête. Mon enthousiasme naturel me permettait rarement de renoncer à des activités aussi délirantes. Quoi, partir en quête de mystères dans une forêt hantée en pleine nuit ? J'suis ton homme, ma biquette ! Avais-je balancé à Ava, juste avant de gober quelques cachetons de speed.

J'en avais repris juste avant de partir, en plus d'avoir sniffé une ligne de coke, je me sentais au top, absolument pas fatigué et surtout avec un moral d'acier. Peut-être que j'abusais un peu ces dernières semaines mais après tout, il me fallait bien ça pour supporter cette foutue famille Ievseï, sans parler de toutes ces conneries que j'avais matée à la télé. Bullshit tout ça, franchement. Quoiqu'il en soit, après un voyage en bus pour sortir de la ville et une bonne demie heure de marche à pied, j'arrivais enfin à mon point de rendez-vous avec la jolie scientifique. Elle me faisait délirer cette meuf avec ses idées bizarres, il fallait bien dire que moi et la science, ça faisait deux. Mais pour moi, Ava correspondait bien à l'idée qu'on se faisait des savants fous, un peu perchés, des génies incompris qui planaient en permanence. Je souriais déjà tout seul dans la nuit noire, alors que seule la lueur blême de la lune éclairait un peu le petit sentier qui cheminait à travers bois. Un peu plus loin, des bruits étranges résonnaient dans le silence et j’aperçus ainsi la silhouette de la miss, toute occupée à manipuler un drôle d'engin. Je lui adressais un signe de loin et lorsqu'elle vint à ma rencontre, mon regard se posa aussitôt sur cet appareil qui vibrait étrangement entre ses mains.

« Bien-sûr que j'suis là ! C'pas mon genre de poser des lapins ! Encore moins la nuit en plein milieu d'une forêt... » Ça n'aurait rien eu de drôle de lui faire ce coup là, fallait avouer. Le coin était diablement lugubre avec ces hauts arbres qui nous entouraient comme des géants silencieux. Leurs cimes semblaient parfois se pencher doucement vers nous, comme pour mieux épier notre conversation et un vent furtif entre leurs branches murmurait sa plainte, comme la voix d'un spectre. Je haussai les sourcils, une vague de curiosité me recouvrait en voyant Ava aussi excitée par les réactions de son détecteur. Si une part de moi-même avait envie de tourner tout ça en dérision et de me moquer d'elle, je savais pourtant que cette meuf n'était pas la dernière des idiotes. En plus, même si ses histoires d'apparitions mystérieuses paraissaient loufoques, j'avais moi-même des raisons de ressentir une incroyable curiosité en m'aventurant par ici… Je lui répondis d'un ton léger où se mêlait pourtant  un regard de vif intérêt. « C'est censé détecter quoi exactement, ton machin, ça fonctionne comment hein ? Mais il a l'air sacrément bavard en effet... » Jusqu'ici, aucune de nos explorations n'avait été véritablement concluante mais la scientifique avait l'air persuadée que ce soir, nous pourrions bien découvrir des choses intéressantes.« Alors, grâce à ta machine bizarroïde, tu sais dans quelle direction on devrait aller ? J'y connais fichtre rien moi, faut que tu me mettes au jus, professeur ! J'te suis !» Ainsi, tout en discutant, nous suivions les balbutiements de l'appareil pour nous avancer de plus en plus profondément dans la forêt...



_________________
The Jackal comes, blood lust on his lips. He craves the dead, our lives in his grips. He's after our hearts, he'll chew and swallow. Blood pours from his mouth, our lives will soon follow. Death comes to those who wait, He feels this. Eyes wide. We try to run from our past, but the truth we cannot hide.


Dernière édition par Mikkel G. Ievseï le Lun 28 Nov - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3157-mikkel-georg-iev

Féminin
↳ Nombre de messages : 489
↳ Points : 139
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « Is that real ? » MIKKEL   Lun 7 Nov - 12:50

Is that real ?
ft. Mikkel & Ava
Au début Ava fut tellement rassurée de voir que Mikkel était venu qu’elle en oublia presque les lieux lugubres dans lesquels ils s’engageaient. A l’intérieur de la forêt la clarté lunaire se faisait plus faiblarde. Les feuilles des arbres l’obstruaient légèrement mais la scientifique avait prévu le coup. Mais avant de dégainer la lampe torche qu’elle planquait sous sa veste, Ava devait répondre aux questions de Mikkel. Après tout elle devait le mettre au parfum pour qu’il la suive dans sa quête.

« C’est un détecteur… Je l’ai fabriqué moi-même avec ce que j’ai pu elle semblait légèrement vexée que le jeune homme ait qualifié sa machine de « machin » en fait il calcule les valeurs de l’espace temps et… »

L’engin fit de plus en plus de bruit et sur l’écran lumineux défilaient des chiffres qui n’avaient ni queue ni tête. Du charabia pour quiconque sauf pour Ava qui n’avait de cesse de lancer des regards curieux à son détecteur.

« En fait, si les calculs s’avèrent inexactes ça veut dire que quelque chose perturbe l’espace temps tu vois ? Ça peut être un champ magnétique ou alors une faille, tu me suis ? Plus on s’approchera de la source plus on a de chances d’obtenir une réponse. » dit-elle comme si tout ceci coulait de source.

La jeune femme replaça une mèche châtain qui lui tombait devant les yeux. Elle avait relevé le regard vers Mikkel et lui adressait maintenant un léger sourire. Bien sûr tout ce qu’elle avançait n’était que suppositions car jamais aucun scientifique n’avait vérifié l’hypothèse d’univers parallèle.  Et malgré l’apocalypse de 2012 et tous les évènements bizarres qui avaient bouleversés l’existence de l’espèce humaine, Ava restait septique vis-à-vis de tout ça. Bien que la disparition de son frère l’ait récemment poussée à faire des recherches sur le sujet. Heureusement pour elle, certaines personnes comme Mikkel ne l’a prenaient pas encore pour une folle. Ou peut-être que si, Ava s’en fichait un peu du moment qu’il était prêt à l’accompagner dans ses recherches.

« Pour l’instant les calculs indiquent qu’il faudrait plutôt aller par là-bas. » assura l’astrophysicienne en pointant l’ouest du doigt.

Ava resta un instant immobile, le bras tendu. Elle était persuadée d’avoir aperçut une silhouette se faufiler derrière un arbre. La jeune femme plissa légèrement les yeux. Elle espérait de toutes ses forces que ce n’était pas l’autre qui venait encore lui causer des ennuis. Son double maléfique qui, selon elle, ne cherchait qu’à lui pourrir l’existence. Septique, Ava préféra ne rien dire et se contenta d’un « Tu viens ? » avant de se mettre à marcher dans la direction établie. Consciente du danger potentiel, la scientifique trouva le moment opportun pour enfin sortir sa lampe torche. Elle la tendit à Mikkel, faisant comprendre qu’elle avait besoin de ses deux mains pour manipuler son engin.  De l’extérieur tout ceci pouvait paraitre complètement fou, un peu comme ces tarés qui cherchaient des traces d’extraterrestres dans la Zone 51, à l’époque où cette dernière existait encore.

Alors que cela faisait à peine quelques minutes que leur expédition avait démarré, Ava se prit les pieds dans quelque chose de gluant. Immédiatement elle baissa les yeux vers le sol. « Mikkel tu peux éclairer le sol ? Je crois que j’ai marché dans quelque chose de… bizarre. » déclara la scientifique l’air quelque peu dégoutée. La consistance n’avait rien d’habituelle ou de comparable à ce qu’on trouvait dans la forêt en général. Ava se demandait bien ce qui avait pu laisser ça là. On aurait dit qu’un invertébré géant était passé dans le coin. C’était immonde. La jeune femme commença soudain à se demander si tout ceci n’était pas son œuvre à elle. Son double, un piège. Si cette substance était bien réelle et si ce n’était pas une farce pour la faire passer pour une folle auprès de Mikkel. Ça semblait pourtant logique. Aucun animal ne pouvait secréter une telle matière et aucun homme non plus. Alors est-ce que l’imagination d’Ava lui jouait encore des tours ? D’ailleurs bizarrement, l’astrophysicienne avait l’impression que Mikkel et elle n’étaient pas les seuls à se balader dans les parages. Elle prit de grandes inspirations et essaya de se calmer se murmurant à elle-même. « Tu ne m’auras pas cette fois, sale garce. »


_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Laugh like a jackal

Masculin
↳ Nombre de messages : 1681
↳ Points : 550
↳ Date d'inscription : 11/12/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Finn Wittrock
↳ Age du Personnage : 28 ans
↳ Métier : Brancardier
↳ Opinion Politique : Contre le Gouvernement en place mais surtout contre la Prohibition.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2 - (Niveau 4 en poils soyeux !)
↳ Playlist : The Sex Pistols - NeverMind The Bollocks
↳ Citation : Je ne sais pas ce que je veux mais je sais comment l'obtenir.
↳ Multicomptes : Tristan K. Bellamy
↳ Couleur RP : darksalmon



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « Is that real ? » MIKKEL   Lun 28 Nov - 12:13


« fuck up 10 moments and make a very epic one»



Ava & Mikkel
featuring

Les effets de la came se faisaient ressentir pleinement et je me sentais dynamique avec une constante envie de bouger, mes yeux grands ouverts sur la nuit qui nous entourait. Les explications d'Ava me parvenaient comme du charabia et pourtant, je parvenais presque à me convaincre qu'elles étaient claires comme de l'eau de roche, grâce à la vigilance dont la coke m'avait béni. Je hochai la tête dans un sourire narquois, ayant très bien remarqué son petit air vexé qui me donnait encore plus envie d'en remettre une couche. « Non mais elle est merveilleuse ta machine à faire du bruit, sérieux, elle a trop la classe. Okay je comprend, je comprend. Plus ça gueule, plus on a des raisons de se méfier en somme. » Je suivis du regard la direction qu'elle me désignait, sans rien voir d'autre que la sombre forêt. Mes yeux de nyctalope me permettaient de voir parfaitement bien dans la nuit, un avantage que je découvrais de mieux en mieux dans mes virées hors de la ville. Ici, aucun réverbère ni lumière artificielle ne venaient aider les yeux humains à y voir clair et sous le couvert des arbres, la faible lueur lunaire n'était pas d'un grand secours pour eux. Par contre, elle était bien suffisante pour qu'un chacal distingue une ombre dans son nid de ténèbres… Je fronçai les sourcils, ne sachant que penser de ce que je venais de voir alors que mon sourire trop insolent s'effaçait de mon visage. Je n'avais pas la trouille, ça non, la drogue dont j'étais imbibé me dotait d'une assurance à toute épreuves. Seule naviguait la plus extrême des curiosité dans mes prunelles dilatées…

Ainsi, j'avais emboîté le pas à ma collègue aventurière, sans me faire prier et on marcha un moment, guidé par les sons de son drôle d'appareil. J'avais bien prévu d'emporter une lampe dans mon sac, pour soigner ma couverture d'humain normal et respectable mais comme un idiot, j'avais négligé de l'en sortir à temps, trop concentré à chercher cette mystérieuse silhouette du regard… J'attrapai la lampe d'Ava avec empressement, libérant ainsi ses mains pour qu'elle se concentre sur sa fichue machine. Ainsi armé, je me retournais dans un soupir pour éclairer notre chemin avec la lampe, dont le faisceaux lumineux balayait les environs. Je ne voyais plus rien cependant, plus aucune présente suspecte en dehors de celle des hauts arbres qui nous entouraient. Quand Ava trébucha, je me retournai vers elle, dirigeant aussitôt la lumière vers le sol, comme elle me le demandait.  « Quoi, t'as marché dans des crottes de sanglier ? Ça porte bonheur, il paraît... » Je lui répondis dans un souffle en regardant le sol et les chaussures d'Ava, recouvertes d'une texture visqueuse, pareille à de la gelée. Si c'était vraiment un sanglier qui avait laissé ces traces, le pauvre devait se taper une fameuse gastro…

Je m’accroupis pour mieux observer la chose, allant jusqu'à y poser le bout des doigts que je frottais l'un contre l'autre avec curiosité.  « Ce truc ressemble à de la bave d'escargot… mais y'en a une fameuse quantité... » Je murmurais mes observations, suivant du regard les traces qui se poursuivaient sur le tapis de mousse et de feuilles mortes. C'était comme un chemin qui se traçait devant nous et que j'éclairais de ma lampe. Large d'un bon mètre, il s'avançait dans les profondeurs de la forêt, comme si quelqu'un s'était amusé à laisser derrière lui cette traînée visqueuse, de plusieurs centimètres d'épaisseur. Je me relevai doucement, essuyant ma main contre mon jean, tout en renvoyant à Ava un regard vaguement interrogateur. Je l'avais entendue parler, comme si elle s'adressait à un ennemi invisible. Est ce qu'elle en savait plus qu'elle n'avait bien voulu me le dire ? Je cherchai son regard pour lui poser la question directement.  « De quelle garce tu parles ? Écoute, j'sais pas exactement ce qu'on cherche depuis tout ce temps mais c'est bien la première fois qu'on trouve quelque chose… T'as des idées sur ce que ça pourrait être ? Et me dis pas que c'est un éléphant rose qui a laissé ces foutues traces, je sais que j'ai beaucoup d'imagination mais... »

J'avais à peine prononcé ces mots qu'un bruit dans les feuillages m'interrompit, me forçant à tourner la tête dans sa direction. Bien-sûr, ça aurait pu être n'importe quoi, nous étions dans une forêt et il devait y avoir une multitude de petits animaux dans les parages qu'on était en train d'effrayer. Des lapins, des hérissons, ce genre de trucs… Mais pourtant, ce que j'entendais me paraissait faire beaucoup plus de vacarme qu'un petit lapin. Des buissons se faisaient écraser, j'entendais le bruis des branchettes se briser, des troncs grincer sur leurs racines comme si on les poussait trop fort et puis le bruissement plus fort des feuilles dans les arbres, trop secoués. Si jamais un éléphant devait se trouvait dans cette forêt, j'imaginais que le bruit de son passage ressemblerait à ça. Sans réfléchir, je m'avançai impulsivement dans la direction des bruits, suivant ainsi le chemin glaireux qui luisait sous la lueur de la lampe torche. En y enfonçant mes bottes, dans un bruit spongieux à chacun de mes pas, je restais sur le qui-vive, ma torche braquée devant moi comme une arme. Quelques mètres plus loin, je dépassai le mur d'arbustes qui me bouchaient la vue et ce que j’aperçus alors me figea d'horreur.

Devant moi, d'énormes yeux globuleux me fixaient, chacun d'eux posé sur des tentacules qui se balançaient mollement autour de son énorme face. Ce monstre avait la taille d'un éléphant mais il n'y ressemblait pas du tout. On aurait dit un mollusque géant, sans pattes, mais avec une bouche grande ouverte sur des milliers de petites dents. Quand le faisceau lumineux de la lampe heurta sa cornée sensible, ses yeux se rétractèrent aussitôt dans seon corps gélatineux qui se mit à trembler. Aussitôt, il fonça vers moi et je relâchai un hurlement de terreur, la lampe m'échappant des mains pour tomber sur le sol détrempé. Je fus projeté en arrière et mon dos heurta le sol dans une plate monumentale. Le mastodonte, lancé à pleine vitesse, me passa sur le corps en quelques secondes, me recouvrant aussitôt d'une couche de bave poisseuse alors que j'avais la sensation de me faire écraser par un rouleau compresseur. Il disparu aussitôt dans la forêt, me laissant étourdi dans une flaque de boue et de morve, à moitié comateux. La drogue anesthésiait la majeure partie de la douleur et si ma nature solide m'aidait à encaisser cette attaque, je peinais néanmoins à retrouver mon souffle…  « Av..a … c'était... pas un éléphant... »



_________________
The Jackal comes, blood lust on his lips. He craves the dead, our lives in his grips. He's after our hearts, he'll chew and swallow. Blood pours from his mouth, our lives will soon follow. Death comes to those who wait, He feels this. Eyes wide. We try to run from our past, but the truth we cannot hide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t3157-mikkel-georg-iev
 

« Is that real ? » MIKKEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» real player
» Marlow' || Happiness only real when shared
» Le Real Madrid
» Ҩ because happiness is only real when shared.
» GTA Real Life ! La vrai vie sur GTA IV !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Third Chapter: New Orleans :: Southern New Orleans :: The Forest-