AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Where are the clowns ? » Ambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 489
↳ Points : 139
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: « Where are the clowns ? » Ambre   Jeu 17 Nov - 12:15

Where are the clowns ?
ft. Ambre & Ava
C’était une fin d’après-midi typique. Ava avait passé tout l’après-midi enfermée dans ce qu’elle considérait comme sa deuxième maison. Pour une acharnée de travail comme elle, les locaux et les moyens du Gouvernement étaient une véritable aubaine. Elle était presque mieux lotie qu’à New-York. Mais pour affirmer cela, il aurait encore aurait-il fallut qu’elle ne soit pas surveillée pratiquement 24h sur 24. Car Ava était loin d’être idiote, peut-être était-elle schizophrène mais ses troubles n’enlevaient rien à son génie. Elle avait compris que, bien qu’on lui miroite une liberté presque totale, les dirigeants gardaient un œil sur ses faits et gestes. Lorsqu’elle était dans son observatoire, l’astrophysicienne ne voyait généralement pas le temps passer.

Aujourd’hui était une journée particulière. Sans réellement savoir pourquoi, Ava se sentait épiée. Au début elle avait mis ça sur le compte de la fatigue. Elle ne dormait pas beaucoup ces derniers temps. Mais lorsqu’elle revint dans son observatoire, il y avait quelqu’un. De dos Ava devina qu’il s’agissait d’un homme. Premier bon point car elle pouvait écartée la piste de son double maléfique qui annonçait souvent l'une de ses crises. Sauf que la forme du crâne de l’intrus était bizarre. « Je peux savoir ce que vous faites ici ? Je n’ai pas été prévenue d’une quelconque visite. » fit remarquer la scientifique, visiblement irritée. Elle s’avança vers l’inconnu qui gardait le silence puis se rendit compte qu’il s’agissait d’un clown. Sa tenue était particulièrement ridicule, déchirée en lambeaux. Ava parut incrédule. Était-il bien là ? En se tournant face à elle, l’étranger répondit à sa question. Il avait un masque de clown particulièrement glauque, avec une bouche qui tombait d’un air triste. Ce qui choqua la jeune femme fut le cou de l’intrus. On aurait dit que le masque était cousu à sa peau. La scientifique plaqua sa main droite contre sa bouche, horrifiée et recula de trois pas.

Jusque là l'homme s’était contenté de lancer quelques regards mauvais à la scientifique, mais soudainement il commença à envoyer valser toutes les affaires de la jeune femme, brisant son télescope. « Arrêtez ! Mais qu’est-ce que vous faites ? » s’écria-t-elle, paniquée. Elle regretta son intervention lorsque l’homme se tourna sèchement vers elle. Serrant les poings, il s’approcha d’Ava à grandes enjambées. Sans perdre une seconde, la brunette fit demi-tour et quitta les lieux à la hâte. Malheureusement pour elle, l’observatoire se trouvait dans les plus hauts étages de la tour 2 du Gouvernment Building. Par chance –et sans prendre garde à qui elle pouvait bien croiser- Ava réussit à attraper un ascenseur. Appuyée contre l’une des parois de la cabine, la scientifique reprit son souffle. Elle n’avait pas pris la peine de se retourner pour voir si le fou l’avait poursuivie. Une fois arrivée au rez-de-chaussée, la jeune femme pressa le pas pour sortir de la tour. Dans la rue, les lampadaires éclairaient le trottoir d’une lumière orange. Une drôle de brume serpentait au dessus du bitume. L’astrophysicienne se mit à regarder tout autour d’elle. Elle posa une main sur son front pour voir si elle n’avait pas de la fièvre mais sa température paraissait totalement normale. Lorsqu’elle se retourna vers l’entrée de l’immense tour, elle constata avec horreur que le clown était lui aussi parvenu jusqu’au rez-de-chaussée. Ava ferma les yeux en se murmurant pour elle-même. « Ce n’est qu’une illusion, ça va passer, ce clown n’est pas vraiment là. » lorsqu'elle rouvrit les yeux tout ce qu’elle put voir fut le clown s’approcher à toute vitesse. Et cette fois l’assaillant était muni d’un maillet.

« Ok bon finalement, c’est peut-être réel. » chuchota Ava qui commençait sérieusement à paniquer. La jeune femme ne demanda pas son reste et se mit à courir dans une direction aléatoire. Elle ne savait pas ce qui n’allait pas chez elle, et si tout ceci était bel et bien réel, qui était ce type ? Depuis 2012, les convictions scientifiques de la jeune femme avaient sérieusement été remises en question, néanmoins la trentenaire continuait de mettre un point d’honneur à trouver une explication logique à chaque chose. Enfin, quand elle n’était pas poursuivi par un clown déchaîné.



_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 410
↳ Points : 550
↳ Date d'inscription : 23/07/2016
↳ Age : 20
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 24
↳ Métier : Shadowhunter & Tueuse
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



Feuille de perso
↳ Copyright: Morphine
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « Where are the clowns ? » Ambre   Dim 20 Nov - 2:26


Where are the clowns ?
Il faut remarquer que la fiction, quand elle a de l'efficace, est comme une hallucination naissante: elle peut contrecarrer le jugement et le raisonnement, qui sont les facultés proprement intellectuelles. ••• Ses yeux s’accrochèrent à son reflet dans le miroir. Les cernes s’étaient creusées depuis sa sortie de l’arène. Non pas que la peur l’empêchait de dormir, bien au contraire, elle n’avait aucun souci de ce point de vue-là mais d’autres soucis se sont greffés à ça. Déjà, son bras gauche limitait ses mouvements, enserré comme il l’était dans les bandages. Et aussi, elle avait recroisé Tristan, qui lui avait fait comprendre qu’elle leur devait toujours les logiciels et les informations demandés. Bordel, il aurait pu l’oublier avec le choc… Mais non. Et elle était toujours bloquée, incapable de se débarrasser d'eux. Vaas aurait été seul, il n'y aurait eu aucun problème. Mais son cher ami était parvenu à fouiller suffisamment pour la faire chanter. Elle ne savait pas ce qu'il était. Elle ne savait pas qui il était réellement. Mais il était doué. Très doué. Et ça Ambre le reconnaissait sans aucun souci. D'ailleurs, elle aurait même pu trouver ça drôlement amusant et jouer avec. Sauf qu'elle en était la cible. Et qu'elle devait faire attention. Peut-être qu'il n'avait pas seulement des talents d'espion et de manipulateur. La shadowhunter pensait à un tueur. Un assassin. Il en avait le sang-froid après tout. En tout cas, il avait une place toute particulière dans sa mémoire. Elle ne se ferait pas avoir.

Elle se passa un peu d'eau froide sur le visage pour se réveiller. Il fallait qu'elle arrête de se prendre la tête avec tous ces détails. Un petit rire monta dans sa gorge. Si seulement c'était possible... Son cerveau était incapable de ralentir, incapable de ne pas s'accrocher à chaque détail du monde qui s'étendait sous ses yeux. Parfois, Ambre se demandait combien de temps elle le supporterait. Combien de temps elle pourrait continuer à fonctionner au maximum de ses capacités sans s'auto-détruire. Ce n'était même plus humain à ce stade-là. Nouveau regard dans le miroir. Toujours aussi vide. Elle aurait bien aimé qu'il y ait autre chose que deux iris différentes. Puisque cette "particularité" obligeait les gens à la regarder droit dans les yeux. Et à finir complètement liquéfier par la froideur et l'inexpression qu'ils y voyaient. Bon, tant mieux d'un côté, elle n'avait pas à faire semblant et à discuter avec les autres. De l'autre, cela l'obligeait à n'avoir pour seule compagnie qu'elle-même. Et creusait un peu plus le gouffre avec les sentiments. Un léger soupir quitta ses lèvres tandis qu'une cloche sonnait dans le couloir.

La jeune fille sortit de la pièce pour se retrouver dans l'un des couloirs des bâtiments gouvernementaux. Elle était de garde ici pendant quelques jours. Depuis qu'un homme avait agressé un peacekeeper il y a peu. Alors, les dirigeants avaient décidé d'ajouter des shadowhunters aux effectifs. Et c'était sur elle que c'était tombé. Bon, en réalité, elle avait aussi appris qu'il fallait empêcher à certaines personnes de sortir des bâtiments. Dossiers classés secrets sur lesquels elle n'avait pas plus d'informations. Qu'importait, elle suivait simplement les ordres. Une silhouette lui passa devant au pas de course, l'obligeant à se plaquer contre le mur. Ambre haussa un sourcil, la suivit du regard quelques secondes avant de reprendre son chemin. Jusqu'à ce que ses collègues lui rentrent dedans. Ou plutôt se retrouvent avec son poing dans la gueule puisqu'elle n'appréciait pas torp qu'on veuille la bousculer. Et.... Leur supérieur débarqua à cet instant. En quelques mots, la shadowhunter se retrouva avec une nouvelle mission. Poursuivre la scientifique qui s'était enfuie. Super. Comme si elle n'avait que ça à foutre. Cependant, elle se contenta de serrer les dents et de faire demi-tour. Pour s'élancer à la poursuite de la femme. Pourquoi était-elle partie si soudainement ? C'était un mystère qu'Ambre voulait aussi éclaircir maintenant qu'on lui en avait fait part. Comme quoi, elle changeait d'avis et de pensées plus rapidement que de chemises.

Heureusement que sa cible n'avait que quelques secondes d'avance sur elle. Sinon, Ambre n'aurait jamais pu la suivre ou même la retrouver. Puisqu'elle était une simple humaine, pas un putain d'animal avec des sens développés ou un sorcier doté de pouvoirs. Elle était incapable de suivre une trace qu'elle ne voyait pas, à son grand désespoir. Bref, aujourd'hui, il n'y avait aucun souci. La silhouette féminine était dans son champ de vision, elle n'avait qu'à lui courir après. Et avec son uniforme noir, personne ne venait la faire chier. De toute façon, elle aurait tranché des têtes si une seule personne avait osé se mettre en travers de sa route. Sauf que sa cible courrait vite. Dans des sens totalement aléatoires. Essayait-elle de la semer ? Ou était-ce lié au hasard ? C'était étrange en tout cas. Mais il ne fallut pas plus de dix minutes à Ambre pour la rejoindre, lui attraper le bras et l'obliger à s'arrêter sans le moindre ménagement. Heureusement qu'elle était entraînée et que son corps n'avait pas trop subi de contrecoups de l'arène.

"Maintenant on se calme et on reste là. Vous êtes sortie de votre laboratoire sans autorisation, vous êtes priée d'y retourner dès maintenant sous peine de représailles."


Bon, là, elle inventait peut-être un peu trop. Le dossier concernant son interlocutrice, elle ne l'avait pas lu. La partie qu'elle pouvait tout du moins. Elle ne s'appuyait que sur les bruits de couloir et les explications de son supérieur. En somme, assez peu pour son cerveau maniaque des informations. Enfin, ce n'était pas la question du jour. Elle gardait la main fermement serrer autour du poignet de sa cible tandis qu'elle capta son regard effrayé. Ambre jeta un coup d'oeil derrière elle. Personne. Peut-être que c'était elle qui lui faisait autant peur. Ce qui serait cocasse vu son gabarit. Donc... Elle n'avait pas trop d'autres options qui lui venaient à l'esprit.

"Pourquoi être partie si rapidement ? Une de vos expériences a mal tourné ?"


Autant essayer de comprendre un minimum en la ramenant dans les bâtiments du Gouvernement...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________

Live as if it was your last day

There was once a girl, she wasn't well known, she fell down a rabbit hole. She tried to get up but she couldn't break free, as she was locked in the chains of Insanity. | © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Féminin
↳ Nombre de messages : 489
↳ Points : 139
↳ Date d'inscription : 31/03/2015
↳ Age : 22
↳ Avatar : Natalie Portman
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Astrophysicienne récemment recrutée par le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Elle en aurait rien à faire s'il ne la faisait pas chanter
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Turn on the lights ; Future | Maps ; Maroon 5 | We Found love ; Rihanna | Love in elevator ; Aerosmtih | Night of the Hunter ; 30STM | Kanye West ; Mercy | Radio GaGa ; Queen | California Love ; 2PAC | Stranger in a strange land ; 30STM | All over the watchtower ; Jimi Hendrix | Livin' on a prayer ; Bon Jovi | Smell like teen spirit ; Nirvana |
↳ Citation : It's like screaming no one can hear
↳ Multicomptes : Esperanza O'Connell & Jackson Montgomery
↳ Couleur RP : Lightblue



Feuille de perso
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: « Where are the clowns ? » Ambre   Jeu 1 Déc - 11:23

Where are the clowns ?
ft. Ambre & Ava
Sa course fut brutalement stoppée. A l’instant même où Ava pensait avoir trouvé son salut dans la fuite, on entravait son rêve en la retenant par le poignet. La scientifique s’arrêta pour faire face à la personne qui la retenait. Une jeune fille blonde avec un bras visiblement blessé. L’astrophysicienne n’eut pas vraiment le temps de se poser de questions puisque celle qui la retenait annonça la couleur. Elle lui fit part de faits qu’elle connaissait déjà. Ava la regardait, l’écoutait la menacer. C’était vrai qu’avec tous ces évènements, la scientifique n’avait pas pensé un seul instant qu’elle était surveillée, surtout lorsqu’elle était dans son labo. Mais qui aurait pu lui en vouloir quand un clown en voulait à sa vie ? D’ailleurs cette jeune femme ne comprenait pas l’urgence. Ava tenta de se calmer, elle prit une grande inspiration en jetant quelques regards dans le dos de la blonde.

« Ecoutez, je ne vois pas de quelles représailles je pourrais être victime si on me tue d’abord. Un clown a fait irruption dans mon bureau et a tout cassé. J’étais censée attendre bien sagement que quelqu’un daigne venir m’aider ? » dit-elle très sérieusement.

Car dans les faits, il n’y avait que très peu de chances qu’un homme déguisé en clown puisse s’introduire dans l’un des bâtiments gouvernementaux. Mais pour Ava il n’y avait aucun doute. D’ailleurs elle était persuadée que lorsqu’elle retournerait dans son bureau, elle retrouverait tous ses instruments par terre. D’ailleurs cela la désespérait car en ces temps difficiles, le matériel scientifique n’était pas facile à obtenir. Même avec l’apport du Gouvernement, les matériaux se faisaient plutôt rares. La brune ne pensait pas que la femme en face d’elle comprenne ce qui lui arrivait. Puisque quand elle avait ses crises, personne ne la croyait. Sauf que là il ne s’agissait pas de ça. Cette fois ce clown était bien réel. Et puis il n’y avait qu’à voir la brume épaisse qui les entourait et les lumières de la ville qui avaient tournées à l’orange. Il se passait quelque chose. Mais Ava savait que si elle paraissait trop perturbée, on la ramènerait à son poste sans aucun ménagement. D’ailleurs derrière les deux jeunes femmes, d’autres agents arrivèrent, ils n’étaient que deux mais provoquèrent une panique dans l’esprit de la scientifique. Si les deux hommes vêtus de noir n’étaient en soit, pas si menaçants que ça, pour la scientifique c’était autre chose. En effet, dans son esprit, elle ne voyait pas deux hommes mais deux monstres aux écailles brillantes et à la gueule acérée.

« Regardez là en voilà d’autres ! » cria-t-elle.

Elle profita des perturbateurs pour tirer vivement sur le bras que tenait la blonde. Elle reprit sa course ne sachant vraiment pas où aller pour fuir ces monstres. Même si rien n’étonnait plus vraiment l’astrophysicienne, elle se demandait d’où sortait tout ça. Comme si on s’acharnait sur elle, une fois de plus. Elle avait déjà son double maléfique pour lui pourrir l’existence mais là, de ce qu’elle en déduisait, aucune trace de son autre. Elle ne pouvait donc pas dire que sa schizophrénie entrait en jeu. Et puis elle avait pris son traitement. L’aurait-on drogué où est-ce que ces monstres étaient bien réels ? Ava préférait s’assurer de ça une fois qu’elle estimerait être à l’abri. En espérant que le clown qu’elle avait vu un peu plus tôt ne vienne pas se mêler à la fête.

Continuant de courir, Ava se retrouva dans un cul de sac. Une de ces ruelles poisseuses bordées de bennes à ordure et grouillantes de rats énormes. Les cheveux en pagaille, à bout de souffle la jeune femme s’autorisa une pause. Pourtant elle savait son répit de courte durée. Surtout lorsqu’elle entendit un grognement sourd émanant de derrière une benne. Inutile d’aller voir, cela ne promettait rien de bon et l’astrophysicienne commença d’ores et déjà à reculer.



_________________


« Double Je »
Throw on your break lights, we're in the city of wonder. Ain't gonna play nice, watch out, you might just go under. Better think twice,
your train of thought will be altered, so if you must faulter be wise. Your mind's in disturbia. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

« Where are the clowns ? » Ambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DEMANDEZ VOTRE SIGNATURE POUR LA PARTICIPATION AMICALE PSP "LES CLOWNS"
» Ambre Donnell
» [EVENT 1] Smoke & Ambre.
» De feu et d'ambre
» » Ambre Chanel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Third Chapter: New Orleans :: Western New Orleans :: Central Business District-