AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP EXPRESS] Just Work [Winnie & Duncan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Masculin
↳ Nombre de messages : 148
↳ Points : 160
↳ Date d'inscription : 26/03/2016
↳ Age : 22
↳ Avatar : Joseph Gordon Levitt (c. Purple Haze)
↳ Age du Personnage : 671 & 35
↳ Métier : Garde du corps de Rafael Morienval
↳ Opinion Politique : Pour une prise de pouvoir des SK et une disparition inexpliquée et définitive des mages
↳ Niveau de Compétences : niveau 2 général + 3 en sens surdéveloppés + 0 en crédibilité
↳ Playlist : AaRON - 2:22
R.E.M - Losing My Religion
Chantal Goya - Pandi Panda
↳ Citation : All those moments will be lost in time like tears in rain
↳ Multicomptes : Enya cutie Rivers & Shae Thackery
↳ Couleur RP : #9999ff



Feuille de perso
↳ Copyright: Datura
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: [RP EXPRESS] Just Work [Winnie & Duncan]   Mer 23 Nov - 20:22

Je soupirai, puis frappai à la porte du bureau avant d'entrer. Je n'avais franchement, mais alors franchement pas envie de faire ça. Devant moi se tenait Windsor Armstrong. Je n’aimais pas Armstrong. Il était odieux, égoïste, arriviste, mesquin. Il était le reflet de l’homme que j’étais avant, et pour cette raison je le détestais. Je détestais cette image qu’il renvoyait d’un Duncan d’un autre temps, d’une autre vie. Mais j’étais quelqu’un de professionnel, et j’allais agir comme tel.
« Monsieur le Ministre, je viens pour notre rendez-vous. L’audit du bâtiment. »
Armstrong était le mieux placé pour travailler sur la sécurité des bâtiments gouvernementaux. Tout le monde était persuadé que le building était impénétrable. Même moi, je l’étais. C’était avant que le ministre se fasse tirer dessus dans ce même bâtiment. Par je ne sais quel magie, il a réussi à se défendre et l’assaillant a eu une triste fin. Puis il a disparu. J’ai eu un peu l’air con, quand on n’a pas été capables de le retrouver. Après tout, c’est mon job de superviser la sécurité de tous les ministres. Mais Windsor Armstrong s’était repointé. Vivant, c’était déjà bien. Je n’avais pas cherché plus loin. J’avais licencié quelques gars qui, de toute évidence, ne savaient pas faire leur boulot, lui avait assigné de nouvelles recrues un peu plus pointilleuses. Et maintenant, je faisais un audit complet du bâtiment pour trouver par quelle foutue faille le gars avait pu entrer en portant un flingue. Tout cela s’annonçait joyeux au possible. Parce que le prochain ministre qui se ferait tirer dessus, ce serait moi qui sauterait, je le savais. Même Rafael ne pourrait pas me protéger. Et je n’avais aucune envie de perdre mon boulot. Je m’installai face à lui, un sourire poli sur les lèvres.
« Je propose que l’on commence de suite. Comment allez-vous ? Vous vous remettez de votre…malencontreuse rencontre ? »
En réalité, je me fichais bien de savoir comment le gars se sentait. Mais je le répète, j’étais quelqu’un de professionnel, et avec un minimum de compassion. Alors je posais la question, que l’on puisse évacuer ça de suite et retourner au boulot. Je voulais sortir de ce bureau le plus vite possible.

_________________


But there's no sense crying over every mistake
You just keep on trying til you run out of cake
And the Science gets done
And you make a Neat gun
For the people who are still alive

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 259
↳ Points : 82
↳ Date d'inscription : 05/03/2016
↳ Age : 23
↳ Avatar : Ian Bohen
↳ Age du Personnage : 37 ans
↳ Métier : Ministre
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 4 - Max en mauvais choix de femmes
↳ Playlist : Amber run / Aquilo / Halsey / william wild - pines / mt. wolf - red /oh wonder - all we do / Ludovico Einaudi - Walk / the cinématic orchestra / INdie Chill mix - quiet nights /
↳ Citation : Jouer aux échecs en faisant avancer et reculer une pièce, n'est qu'un jeu pour contrôler les sentiments des êtres humains.
↳ Multicomptes : Timothée G. Morel & Callum T. Doyle
↳ Couleur RP : #30A494



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [RP EXPRESS] Just Work [Winnie & Duncan]   Mer 23 Nov - 22:12

Patience. Le ministre devait être patient. Guérir prenait du temps. Oublier prenait du temps. Choisir prenait du temps. Vivre… vivre prenait du temps. Ses yeux sont fermés, sa tête posée sur le dossier de son fauteuil, ses bras contre son ventre. Tout est calme. Silencieux. Le Ministre prend plaisir de la quiétude qu’il parvient aujourd’hui à s’octroyer. Depuis quand n’a-t-il rien vu en fermant les yeux ? Des jours. Des semaines. Des mois. Potentiellement des années. Toujours happé par les réminiscences de ses cauchemars, des angoisses qui s’échappent insidieusement de son inconscience. Tout est une question de patience. Patience et quelque peu d’automédication. Dernier point qu’il n’évoquera pas. Ni à qui que ce soit ni à lui-même. Une légère amnésie volontairement, douce illusion du contrôle alors que celui s’échappe entre ses doigts à l’instar de ce sable qui a si longtemps parcouru ses phalanges et son regard. Violente parallèle à sa vie de chasseur errant. Et c’est là qu’il sent le sang couler sur ses doigts. Une illusion là aussi mais qui ouvre la porte à une succession d’images et de sensations qu’il pensait pouvoir conserver dans la boite de pandore. Grande erreur. Comme celle de croire que Marie n’est plus à ses yeux, à ses fibres, à ses respirations. Là encore, son esprit vagabonde à son touché et en oublie tous les mots –maux- qui ont semé leurs vies et leurs morts. Une danse qui n’aura donc jamais de fin ? Passant de l’étonnement, de la rareté à la luxure enivrante puis à la décadence, violente, inflammable, dommageable. Destructrice et constructrice.

Un bruit l’éveil complètement et le fait se redresser avant d’autoriser l’accès à son bureau. Duncan. Pas besoin de croiser son regard pour déterminer qu’ils sont tout autant ravi l’un que l’autre de se trouver dans la même pièce. Duncan est un double de lui-même en, beaucoup plus contrôlé. Et par ce simple fait, Windsor ne l’apprécie guère. Ca et le fait que cet ancêtre a déjà vu Windsor perdre le contrôle. C’est probablement ce jour là que le ministre s’est offert pour règle d’or de ne jamais laisser entrer un garde du corps dans son appartement. « Je sais Duky. J’ai du constater le faible dispositif de la sécurité par moi-même. » Le ministre l’affuble d’un surnom inapproprié entre eux mais savoure l’effet que ça émet dans la cervelle de son vis-à-vis. Bien que celui-ci soit plus âgé que lui de plus de 300 ans, le simple fait qu’il ait cet âge par simple mutation fait de lui un criquet plutôt qu’un…immortel. Pour ce qui est de sa remarque sur sa propre mise en situation ce n’est pas tant pour ce centrer dans le problème mais bien davantage pour signaler l’incompétence massive du panda. « Je propose que l’on commence de suite. Comment allez-vous ? Vous vous remettez de votre…malencontreuse rencontre ? » Il lui sourit. « Bien aimable à vous de vous laisser aller à cette politesse mais entre nous, nous pouvons probablement éviter les formes. Cela économisera nos efforts pour d’autres rencontres aussi contraintes que celle-ci. » Le sourire s’imprime sur le visage du ministre alors qu’il se lève et propose à Duncan de s’installer sur l’espace détente. « Ceci étant dit, cela ne nous empêche pas d’être installé confortablement, autant faire de ce rendez-vous nécessaire, un instant plus…appréciable. Un scotch ? Je n’ai pas de vin à disposition mais peut être du café vous irez ? »

_________________
you are my abyss but you're also my ink 
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Masculin
↳ Nombre de messages : 148
↳ Points : 160
↳ Date d'inscription : 26/03/2016
↳ Age : 22
↳ Avatar : Joseph Gordon Levitt (c. Purple Haze)
↳ Age du Personnage : 671 & 35
↳ Métier : Garde du corps de Rafael Morienval
↳ Opinion Politique : Pour une prise de pouvoir des SK et une disparition inexpliquée et définitive des mages
↳ Niveau de Compétences : niveau 2 général + 3 en sens surdéveloppés + 0 en crédibilité
↳ Playlist : AaRON - 2:22
R.E.M - Losing My Religion
Chantal Goya - Pandi Panda
↳ Citation : All those moments will be lost in time like tears in rain
↳ Multicomptes : Enya cutie Rivers & Shae Thackery
↳ Couleur RP : #9999ff



Feuille de perso
↳ Copyright: Datura
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [RP EXPRESS] Just Work [Winnie & Duncan]   Jeu 24 Nov - 14:53

« Je sais Duky. J’ai du constater le faible dispositif de la sécurité par moi-même. »
Je souris, crispé. Je détestais ce surnom. En fait, non. Je détestais que Armstrong me donne ce surnom, je détestais qu’il me donne un surnom tout court. Comme si on était potes. Nous n’étions rien de tout cela. Nous étions dans une relation de mépris cordial.
« Bien aimable à vous de vous laisser aller à cette politesse mais entre nous, nous pouvons probablement éviter les formes. Cela économisera nos efforts pour d’autres rencontres aussi contraintes que celle-ci. »
Je hochai la tête. Il fallait que je reconnaisse une qualité au ministre, parmi tous ses défauts. Il était franc et direct. Une qualité fort appréciée dans ce monde politique où tout le monde mentait plus que son voisin. Et il était intelligent, assez pour voir mes courbettes hypocrites. Néanmoins il était assez poli pour m’inviter à m’installer dans un endroit plus confortable et me proposer un scotch.
« Je ne bois pas en service, monsieur, mais merci. »
J’avais quelques principes. Notamment celui d’avoir toujours, peu importe la situation, les idées claires. Ce qui impliquait de ne pas boire la moindre goutte d’alcool. Mais je m’installai bien volontiers dans le canapé, sortit mon calepin et mon crayon. Des outils que j’avais trouvés bien étrange au début de ma carrière. N’ayant jamais réellement appris ni à lire ni à écrire, j’avais appris sur le tas, et à l’aide de personnes assez sympathiques pour m’éduquer. Maintenant, je me promenais toujours avec mon calepin et mon crayon. Je n’étais pas spécialement fan de la technologie.
« Bien, donc. Il est évident qu’il y a des failles, et qu’embaucher plus de gardes du corps serait bien futile. Il faut réformer les choses en profondeur. A votre avis, votre assaillant est entré par où ? Comment a-t-il pu arriver jusque dans votre bureau ? Je pense qu’on devrait commencer par savoir comment il a fait entrer une arme, déjà. »
Ca me paraissait inconcevable. Et pourtant c’était arrivé. Bordel, quand je pensais que j’avais embauché la moitié de ces gars. Où est-ce que je m’étais planté ?

_________________


But there's no sense crying over every mistake
You just keep on trying til you run out of cake
And the Science gets done
And you make a Neat gun
For the people who are still alive

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 259
↳ Points : 82
↳ Date d'inscription : 05/03/2016
↳ Age : 23
↳ Avatar : Ian Bohen
↳ Age du Personnage : 37 ans
↳ Métier : Ministre
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 4 - Max en mauvais choix de femmes
↳ Playlist : Amber run / Aquilo / Halsey / william wild - pines / mt. wolf - red /oh wonder - all we do / Ludovico Einaudi - Walk / the cinématic orchestra / INdie Chill mix - quiet nights /
↳ Citation : Jouer aux échecs en faisant avancer et reculer une pièce, n'est qu'un jeu pour contrôler les sentiments des êtres humains.
↳ Multicomptes : Timothée G. Morel & Callum T. Doyle
↳ Couleur RP : #30A494



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [RP EXPRESS] Just Work [Winnie & Duncan]   Jeu 24 Nov - 18:33

Du café. L’arôme chatouille ses narines avant même de prononcer la proposition. Un délice bien différent du scotch mais ayant tout son intérêt lorsque celui-ci est bien fait. Le ministre devait cependant bien souvent déplorer la qualité des denrées trouvées pour faire son café, à moins que ce ne soit sa secrétaire qui soit totalement malhabile. Un point qui ne l’étonnerait pas sans pour autant avoir poussé son agacement à virer la vieille femme. Le respect de ses ainées sans doute ? Ou une simple lueur d’abnégation et de sympathie pour une personne somme toute proche de l’incompétence mais douce avec son entourage. Juste la touche de douceur nécessaire dans un bureau ministériel. Ceci dit, il ne serait pas contre laisser la douceur à Liam afin de récupérer le dynamisme de Naty. Qu’importe, l’homme s’éloigna, ouvrit la porte de son bureau et demanda deux cafés en la remerciant aimablement. Il faut l’avouer, le ministre a également conscience qu’il ne faut jamais sous estimer le pouvoir d’une ancienneté comme elle, sait-on jamais ce qu’elle pouvait savoir sur ses affaires. « Bon principe, j’espère qu’un café vous ira. Je ne vous garantis pas de la qualité, cela dépend des jours… il faut savoir apprécier le gout du risque. » Le ministre agrandit son sourire en s’asseyant dans le fauteuil face à Duky. Le garçon sort carnet et stylo avant d’entrer dans le vif du sujet. Les questions sont précises et l’unique remarque, pertinentes. Windsor acquiesse à celle-ci juste avant que son esprit s’égare. De sa position il pouvait voir l’open space. D’un regard, il dessina les traits de la sous merde, étalée sur le sol, se vidant de son sang pendant que lui se délecter à l’idée qu’il puisse souffrir de les avoir attaqués. De l’avoir blessé, Elle. Jamais. Jamais personne ne pouvait la tuer ou la blesser ainsi. Jamais personne si ce n’est lui. Non, même lui. Même lui ne pouvait l’abattre. La blesser éventuellement, aujourd’hui.. aujourd’hui il pourrait mais ne le voudrait probablement pas. Ce serait une perte de contrôle, comme toutes celles effectuées en sa présence. Toujours en sa présence. Elle n’est pas définitivement pas qu’une vie, pas qu’un parchemin contant leur histoire –passé, présente, futur- mais bien l’élément perturbateur. Un élément dont il semble bien incapable de s’éloigner alors même qu’il promit son déclin. Elle est sa faiblesse. Aujourd’hui encore, c’est à cause d’elle qu’il se retrouve dans cette position. Face à Duky.


D’un geste, il tire sur la manche de sa chemise et se concentre de nouveau sur l’objet de l’entretien, sur les questions. Bien. « Oui, en particulier s’ils s’avèrent aussi incompétents que ce que vous avez viré. » Le tacle est pour la forme, reprendre contenance bien que l’habitude ne l’a pas fait sourciller lors de sa ballade imaginaire. « Il avait l’uniforme d’un agent de la sécurité, s’il n’a pas piraté les cartes d’un de ses collègues c’est soit qu’on l’a aidé à en créer une et du coup cela implique que nous ne sommes pas plus en sécurité aujourd’hui… que ce n’est pas fini par sa..mort. Soit, il a trouvé le moyen de passer par les agents de service et à récupérer un uniforme. J’ose espérer qu’il était seul sur le coup mais rien ne peut nous le confirmer tant qu’une véritable enquête n’aura pas été mené. » L’enquête ayant été diffusé dans les journaux n’est qu’un écran de fumé et n’a rien de concret, pas pour la sécurité du bâtiment. Windsor le sait. Duncan également. La différence entre croyance populaire dû aux faux étalages d’information du gouvernement et la réalité d’une enquête sur ce qu’il s’est passé est …abyssale. Il n’est même pas étonné que personne ne se préoccupe de ses actes durant l’attaque. Ni du lieu de sa « disparition ». « Etes-vous à jour sur les nouvelles technologies ? Peut être y a-t-il quelque chose à creuser dans ces systèmes, qu’en pensez-vous ? »

_________________
you are my abyss but you're also my ink 
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Masculin
↳ Nombre de messages : 148
↳ Points : 160
↳ Date d'inscription : 26/03/2016
↳ Age : 22
↳ Avatar : Joseph Gordon Levitt (c. Purple Haze)
↳ Age du Personnage : 671 & 35
↳ Métier : Garde du corps de Rafael Morienval
↳ Opinion Politique : Pour une prise de pouvoir des SK et une disparition inexpliquée et définitive des mages
↳ Niveau de Compétences : niveau 2 général + 3 en sens surdéveloppés + 0 en crédibilité
↳ Playlist : AaRON - 2:22
R.E.M - Losing My Religion
Chantal Goya - Pandi Panda
↳ Citation : All those moments will be lost in time like tears in rain
↳ Multicomptes : Enya cutie Rivers & Shae Thackery
↳ Couleur RP : #9999ff



Feuille de perso
↳ Copyright: Datura
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [RP EXPRESS] Just Work [Winnie & Duncan]   Sam 26 Nov - 16:39

« Bon principe, j’espère qu’un café vous ira. »
J’acquiescai d’un signe de tête. Un café m’irait toujours. Je n’avais jamais connu de café de qualité, de toute façon. La première fois que j’en avais bu, c’était déjà un bien rare. Armstrong s’assit face à moi, dans le canapé. Il ne semble pas vouloir perdre son temps, lui non plus. Tant mieux.
« Oui, en particulier s’ils s’avèrent aussi incompétents que ce que vous avez viré. »
Je levai les yeux, une seconde, vers lui, avant de les baisser de nouveau vers mon calepin. J’étais bien conscient qu’il y avait eu des failles. J’avais dû faire des coupes. Je n’étais pas sûr que ceux que j’avais virés fussent incompétents. Ils étaient tombés parce que des têtes devaient tomber. Je n’aimais pas spécialement virer mes gars. Mais je ne répondis rien. Ce n’était pas son problème, à lui. C’était mon job, mes responsabilités, et je pouvais comprendre sa rancœur. On lui avait tiré dessus, moi aussi je ferais la gueule si ça m’était arrivé. Mais bon….Armstrong faisait toujours la gueule, non ?

Il me raconta donc son aventure. L’homme avait un uniforme de chez nous et avait une carte magnétique. Ce qui ne me rassurait pas du tout. Le ministre suggérait l’intervention d’un complice. Et, ça me faisait mal de l'admettre, mais j’étais assez d’accord avec lui. Quelqu’un avait fait entrer cet homme dans le bâtiment. Nous avions donc une sacré brèche de sécurité.
« Etes-vous à jour sur les nouvelles technologies ? Peut être y a-t-il quelque chose à creuser dans ces systèmes, qu’en pensez-vous ? »
Un petit rire m’échappa. La question aurait pû être vexante, mais elle était très pertinente. Armstrong et moi venions d’un autre temps, d’un autre monde. Nous n’avions pas connu la nouvelle technologie. Je ne l’aimais pas, je m’y étais faite, mais je n’appréciais pas de l’utiliser. Je m’en tenais au strict minimum.
« Je suis à jour, oui. Mon poste m’y oblige. J’ai déjà un technicien sur le coup. »
Je levai les yeux de mon carnet, un peu soucieux.
« J’ai bien peur, en effet, que nous ayons affaire à quelque chose d’un peu plus important qu’un individu isolé. Vous le connaissez ? Il vous a dit quelque chose avant de vous blesser ? S’il faut chercher un complice, j’ai bien peur que le pauvre gars ne puisse plus nous aider, donc il va falloir creuser autre part. »

_________________


But there's no sense crying over every mistake
You just keep on trying til you run out of cake
And the Science gets done
And you make a Neat gun
For the people who are still alive

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 259
↳ Points : 82
↳ Date d'inscription : 05/03/2016
↳ Age : 23
↳ Avatar : Ian Bohen
↳ Age du Personnage : 37 ans
↳ Métier : Ministre
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 4 - Max en mauvais choix de femmes
↳ Playlist : Amber run / Aquilo / Halsey / william wild - pines / mt. wolf - red /oh wonder - all we do / Ludovico Einaudi - Walk / the cinématic orchestra / INdie Chill mix - quiet nights /
↳ Citation : Jouer aux échecs en faisant avancer et reculer une pièce, n'est qu'un jeu pour contrôler les sentiments des êtres humains.
↳ Multicomptes : Timothée G. Morel & Callum T. Doyle
↳ Couleur RP : #30A494



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [RP EXPRESS] Just Work [Winnie & Duncan]   Lun 5 Déc - 22:01

Le garçon laisse échapper un rire que le ministre accueille avec un sourire. Il a beau ne pas l’apprécier, le fait est que par certains aspects ils se comprennent. Légèrement. Juste assez pour ne s’obliger à montrer une quelconque forme d’appréciation ou de total mépris. Jouer la comédie a ses limites et si le ministre a toujours su user de ses talents pour se faire apprécier, il y a des moments où cela est appréciable de s’arrêter. Ainsi, bien que le sujet initial ne l’enchantait guère et, qu’également, la présence obligation de Duncan ne rendait pas le sujet plus attrayant, il n’en était pas moins que ce rire, il le comprenait. Eux deux n’étaient pas d’ici. N’était pas de ce temps. L’un s’était aventuré malgré lui dans les tréfonds d’un enfer peu commun mais redoutable tandis que l’autre s’était prélassé sous sa forme animale. Dans tous les cas, l’encre était passée à stylo voire ordinateur. La calèche à la voiture motorisée. L’arme à feu à des virus. La sécurité d’une simple arme, à des capteurs rétiniens… Tout était à apprendre. Plus encore pour l’animal que le vétéran des damnés. Ce dernier avait bénéficié de quelques explications de la petite souris. « J’ose espérer que ce n’est pas un ancien, votre technicien. Les cartes magnétiques ne sont plus satisfaisantes, peut être la paume ou l’œil ? » Il parlait de scan dans les deux cas mais ne maitrisait pas assez le sujet. Eviter un sujet dans lequel il n’excellait pas n’était pas non plus son genre. Ayant tendance à assumer son âge, il n’a aucun mal à assumer les problématiques liées et n’en faisait pas moins un ministre averti. La curiosité, encore. « J’ai bien peur, en effet, que nous ayons affaire à quelque chose d’un peu plus important qu’un individu isolé. Vous le connaissez ? Il vous a dit quelque chose avant de vous blesser ? S’il faut chercher un complice, j’ai bien peur que le pauvre gars ne puisse plus nous aider, donc il va falloir creuser autre part. »

A-t-il parlé ? Non. Peut-être. A vrai dire, l’homme aurait pu chanter une comptine pour enfant ou lui jeter un sort, que le ministre ne l’aurait ni vu, ni entendu, ni percuté. A ce moment là, il était galvanisé par ce pouvoir qu’il exerçait sur le sort d’autrui bien loin du contrôle qu’il affiche en cet instant. Il avait le sang sur les mains, la délectation sur les lèvres et une sourde crainte dans les trippes. Marie avait alors repris la place centrale dans son esprit et l’autre n’était, de fait, plus rien. A tort ou à raison, Windsor ne s’était pas préoccupé de lui, ni de ses pions, ni du lendemain. Tout ça avait été totalement effacé de son esprit. « Non. » Sa main passe contre la peau de son menton puis se repose sur l’accoudoir. « Il n’a rien mentionné de particulier. Il savait se battre, c’est tout ce que je peux dire. Si c’est un complice, il n’est probablement pas le maitre de ce jeu d’echec… les bras tout au plus. » Le ministre savait pourtant qu’on pouvait être poing et neurone mais l’espoir réside encore dans ses songes : l’intelligence ne devrait pas se mêler à de tel comportement. Il n’y a qu’à voir le résultat. « Je l’ai vu apparaitre dans mon champ de vision. Il a tiré directement dans ma direction avant de s’attaquer à toute âme. Est-ce parce que j’étais le remier à croiser son regard au moment où le courage l’a pris ou parce que j’étais la cible ? C’est une bonne question. » Lui ou Marie. Après tout, elle était présente aussi. Elle le protégeait même de son corps. Mais ça, Windsor ne savait pas si Duncan était au courant.

_________________
you are my abyss but you're also my ink 
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Masculin
↳ Nombre de messages : 148
↳ Points : 160
↳ Date d'inscription : 26/03/2016
↳ Age : 22
↳ Avatar : Joseph Gordon Levitt (c. Purple Haze)
↳ Age du Personnage : 671 & 35
↳ Métier : Garde du corps de Rafael Morienval
↳ Opinion Politique : Pour une prise de pouvoir des SK et une disparition inexpliquée et définitive des mages
↳ Niveau de Compétences : niveau 2 général + 3 en sens surdéveloppés + 0 en crédibilité
↳ Playlist : AaRON - 2:22
R.E.M - Losing My Religion
Chantal Goya - Pandi Panda
↳ Citation : All those moments will be lost in time like tears in rain
↳ Multicomptes : Enya cutie Rivers & Shae Thackery
↳ Couleur RP : #9999ff



Feuille de perso
↳ Copyright: Datura
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [RP EXPRESS] Just Work [Winnie & Duncan]   Mar 6 Déc - 21:16

« J’ose espérer que ce n’est pas un ancien, votre technicien. Les cartes magnétiques ne sont plus satisfaisantes, peut être la paume ou l’œil ? »
Je haussai les épaules. Ces technologies coûtaient cher et bouffaient de l’électricité que la ville n’avait pas. C’était hors de portée. Mais j’en parlerais, pour la forme. Il est vrai que notre système d’accès était un peu vieux jeu, mais bon, on faisait avec les moyens du bord.
Le ministre m’affirma que le tireur n’avait rien dit. Mais qu’il savait se battre. Des mecs qui savaient se battre, je crois que cela représentait les huit dixièmes de la Nouvelle Orléans. Tout le monde avait appris à se battre. Aux grands maux les grands moyens comme dirait l’autre.

« Je l’ai vu apparaitre dans mon champ de vision. Il a tiré directement dans ma direction avant de s’attaquer à toute âme. Est-ce parce que j’étais le remier à croiser son regard au moment où le courage l’a pris ou parce que j’étais la cible ? C’est une bonne question. »
Je fronçai les sourcils. J’étais parti du principe que Armstrong était la cible. Mais il venait de me mettre un doute, tout à coup. Peut-être n’était-il pas la cible, mais un dommage collatéral, sauf qu’on avait fait attention à lui du fait de sa position. Si c’était le cas, ça changerait pas mal de choses.
« Il y avait du monde avec vous ? Des gens importants ? »
Je repris mon stylo et adressai un regard inquisiteur au ministre.
« Si ça ne vous dérange pas, il va me falloir les noms de toutes les personnes qui étaient avec vous, monsieur le ministre. Si ce n’était pas vous la cible, il y a peut-être quelqu’un encore en danger, et je me dois de protéger cette personne. »
Je soupirai.
« De toute façon, je pense qu’on va augmenter la protection de tout le monde travaillant au Gouvernement pour le moment, par mesure de sécurité. »
Ca allait me faire un sacré boulot de planning, et les gars n’allaient pas franchement être contents. Mais bon, je préférais éviter un autre incident diplomatique de ce genre.

_________________


But there's no sense crying over every mistake
You just keep on trying til you run out of cake
And the Science gets done
And you make a Neat gun
For the people who are still alive

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 259
↳ Points : 82
↳ Date d'inscription : 05/03/2016
↳ Age : 23
↳ Avatar : Ian Bohen
↳ Age du Personnage : 37 ans
↳ Métier : Ministre
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 4 - Max en mauvais choix de femmes
↳ Playlist : Amber run / Aquilo / Halsey / william wild - pines / mt. wolf - red /oh wonder - all we do / Ludovico Einaudi - Walk / the cinématic orchestra / INdie Chill mix - quiet nights /
↳ Citation : Jouer aux échecs en faisant avancer et reculer une pièce, n'est qu'un jeu pour contrôler les sentiments des êtres humains.
↳ Multicomptes : Timothée G. Morel & Callum T. Doyle
↳ Couleur RP : #30A494



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [RP EXPRESS] Just Work [Winnie & Duncan]   Jeu 19 Jan - 18:54

« Il y avait du monde avec vous ? Des gens importants ? » Oui. Une seule. Marie. Marie était la personne importante, la seule à pousser Windsor dans un état de rage assez profond pour oublier tout désir de contrôle. Pour oublier son rang. Pour oublier ses pions. Pour oublier son jeu d’échec. Pour oublier sa propre sécurité. Pour oublier la comédie. Pour oublier ce qu’elle lui a fait. Seulement elle, juste elle peut l’obliger à tout perdre pour sa simple sécurité. Il ne l’aurait jamais cru ainsi et ne l’assumera probablement jamais mais c’est un fait. Elle est déterminante. Encore aujourd’hui. Elle est la haine et l’amour. En aucun, elle ne peut mourir sans son consentement et Windsor ne sera jamais prêt à le lui accorder. Ce lien l’empoisonne, il n’y a qu’à voir cette situation, aujourd’hui avec Duncan. Ce lien l’empoisonne mais jamais cela ne changera. « Si ça ne vous dérange pas, il va me falloir les noms de toutes les personnes qui étaient avec vous, monsieur le ministre. Si ce n’était pas vous la cible, il y a peut-être quelqu’un encore en danger, et je me dois de protéger cette personne. » Le regard du Ministre réagit à cette dernière phrase. L’inquiétude. Un bref instant. Puis son esprit reprend le dessus, lui montre sa femme par le passé, lui montre sa femme dans cette cage, lui montre sa femme aujourd’hui. Marie sait se battre, sait se défendre, sait tuer. Il en a fait une arme dont il a lui-même testé la puissance. Pourtant, son cœur s’affole légèrement accompagné d’une forme de dégout dont il hésite à s’habituer. Le dégout de se découvrir si attaché à elle, si inquiet pour elle. Si loin d’elle. Ne lui a-t-elle pas fait comprendre qu’il n’existe plus ? Ne lui a-t-il pas fait comprendre que leurs chemins ne peuvent se soustraire à l’autre ? Quoiqu’il en soit, la protéger. Il pourrait citer son nom, tout de suite, l’embarquer dans une situation complexe avec la sécurité et avec le gouvernement. Il pourrait fissurer son monde, préparer la destruction. Ce serait simple. Si simple.

« Je comprends votre inquiétude. Il n’y avait personne dans le bureau avec moi mais toute mon équipe se trouvait dans la salle de réunion de l’étage. » Le ministre se redresse légèrement. « Mme Adama, Line Keller, James Artley, Gregory Martin, Wolfgang Altman, Ricardo Perez et Jake Mclouaan… » Se crispant volontairement, il précise. « Comme vous le savez, Perez est encore en convalescence et Mclouaan fait parti des victimes. Connaissant parfaitement leur dossier, je ne pense pas que ces deux là auraient pu être ciblés… De tristes mais peu étonnants dégâts collatéraux.. » Il ne se veut pas désobligeant mais pragmatique. Ils étaient présents au mauvais moment. Le ministre ne saurait quelle possibilité il préférait : être la cible ou sa femme ou encore, que ce soit son gouvernement  qui le soit. L’un comme l’autre cela ne semblait pas engager la fin des attaques.

_________________
you are my abyss but you're also my ink 
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Masculin
↳ Nombre de messages : 148
↳ Points : 160
↳ Date d'inscription : 26/03/2016
↳ Age : 22
↳ Avatar : Joseph Gordon Levitt (c. Purple Haze)
↳ Age du Personnage : 671 & 35
↳ Métier : Garde du corps de Rafael Morienval
↳ Opinion Politique : Pour une prise de pouvoir des SK et une disparition inexpliquée et définitive des mages
↳ Niveau de Compétences : niveau 2 général + 3 en sens surdéveloppés + 0 en crédibilité
↳ Playlist : AaRON - 2:22
R.E.M - Losing My Religion
Chantal Goya - Pandi Panda
↳ Citation : All those moments will be lost in time like tears in rain
↳ Multicomptes : Enya cutie Rivers & Shae Thackery
↳ Couleur RP : #9999ff



Feuille de perso
↳ Copyright: Datura
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [RP EXPRESS] Just Work [Winnie & Duncan]   Mer 1 Fév - 19:57

« Je comprends votre inquiétude. Il n’y avait personne dans le bureau avec moi mais toute mon équipe se trouvait dans la salle de réunion de l’étage. Mme Adama, Line Keller, James Artley, Gregory Martin, Wolfgang Altman, Ricardo Perez et Jake Mclouaan… »
Je note consciencieusement les noms que me donne le ministre. Ils avaient une sacrée réunion, dis-moi. Tous ces gens, au mauvais endroit, au mauvais moment. La pure faute à pas de chance.  En face de moi, le ministre se sentit obligé de rappeler le sort de deux de ses collaborateurs. J’étais parfaitement au courant que l’un d’entre eux ne s’en était pas sorti. Un mec bien, à ce qu’on disait. Quand à Perez, j’étais allé voir sa femme à l’hôpital. Elle espérait qu’il se lève un jour. Qu’il marche à nouveau. Il semblait profondément fatigué, marqué par ce qu’il avait vécu. Le ministre avait mis le mot dessus. Des dégâts collatéraux. La cible semblait bel et bien être Armstrong. Eux s’étaient juste trouvés en travers du chemin, d’une certaine façon. C’était d’une tristesse absolue. Je relevai la tête de mon calepin, avant d’adresser un hochement de tête à Armstrong.
« C’est tragique, oui. C’est pour cela que je tiens à ce que cela ne se reproduise plus. Il faut que nous soyions en sécurité entre ces murs. »
Je relus mes notes rapidement avant de lever la tête à nouveau.
« Bien, je crois que j’ai ce qu’il me faut. Si vous avez quelque chose d’autre à me dire, si quoi que ce soit vous revient, n’hésitez pas à venir me voir. »
Je me levai rapidement. J’avais juste envie de sortir d’ici, d’en finir au plus vite. J’adressai un sourire poli à Armstrong.
« Je ne vais pas prendre plus de votre temps, monsieur le ministre. J’espère que tout va bien pour vous. »

Spoiler:
 

_________________


But there's no sense crying over every mistake
You just keep on trying til you run out of cake
And the Science gets done
And you make a Neat gun
For the people who are still alive

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 259
↳ Points : 82
↳ Date d'inscription : 05/03/2016
↳ Age : 23
↳ Avatar : Ian Bohen
↳ Age du Personnage : 37 ans
↳ Métier : Ministre
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 4 - Max en mauvais choix de femmes
↳ Playlist : Amber run / Aquilo / Halsey / william wild - pines / mt. wolf - red /oh wonder - all we do / Ludovico Einaudi - Walk / the cinématic orchestra / INdie Chill mix - quiet nights /
↳ Citation : Jouer aux échecs en faisant avancer et reculer une pièce, n'est qu'un jeu pour contrôler les sentiments des êtres humains.
↳ Multicomptes : Timothée G. Morel & Callum T. Doyle
↳ Couleur RP : #30A494



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: [RP EXPRESS] Just Work [Winnie & Duncan]   Ven 10 Fév - 22:18

La fin des attaques. Plusieurs ont éclatés durant les mois précédents et cela ne devrait pas s’arrêter. Jusqu’à celle-ci ce n’était rien de bien grave. Des morts, certes. Mais rien de problématique pour le gouvernement, certaines étaient même fomenter par celui-ci afin d’asseoir sa légitimité tout en accablant les mouvements résistants. Une bonne méthode en somme. Malheureusement, dans ce cas précis ce n’était certainement pas le gouvernement qui s’était lancé dans une attaque suicide. Bien que Windsor ait conscience qu’il puisse être interchangeable avec certains de ses collègues, une attaque dans l’enceinte du gouvernement n’avait rien de bon niveau publicité. Encore moins pour les deux morts du drame. « C’est tragique, oui. C’est pour cela que je tiens à ce que cela ne se reproduise plus. Il faut que nous soyons en sécurité entre ces murs. » Le ministre ne peut qu’hocher la tête en faveur de cette affirmation bien qu’une intuition lui fasse craindre la difficulté de cette tâche à présent. Sans innovation ou sans débusquer le commanditaire, il semblerait que le gouvernement soit « violable » contrairement à ce qu’ils avaient tous cru. « Bien, je crois que j’ai ce qu’il me faut. Si vous avez quelque chose d’autre à me dire, si quoi que ce soit vous revient, n’hésitez pas à venir me voir. » L’homme se lève, le ministre se joint au mouvement et l’accompagne jusqu’à la sortie de son bureau. « Je n’y manquerai pas. » Sauf pour Marie. Pour elle, il doit s’assurer du silence d’Adama, la seule l’ayant vu partir avec sa femme après la fusillade. La seule à savoir. « Je ne vais pas prendre plus de votre temps, monsieur le ministre. J’espère que tout va bien pour vous. » Le ministre acquiesce avant de retenir Dunky d’une voix sans appel. « J’attends de vous une parfaite discrétion et de faire en sorte que ce soit le cas de chaque langue. J’ose espérer que vous comprenez que le bâtiment sera bien plus ciblé si l’extérieur venait à savoir que nous nous sommes fait attaquer ici. Le gouvernement doit rester inviolable aux yeux de tous. »

Sur ce point, sans attendre une quelconque réponse qu’il sait, de toute façon, affirmative, le ministre le laisse sortir sans lui jeter un regard supplémentaire. Bien, maintenant il devait reprendre le fil de ses dossiers en retard.

Spoiler:
 

_________________
you are my abyss but you're also my ink 
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[RP EXPRESS] Just Work [Winnie & Duncan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Liens inactifs dans Outlook Express
» Paragon Drive Backup Express
» [Résolu] Texte impossible dans Outlook Express
» [Résolu] Outlook Express : impossible de supprimer le message
» [Résolu] Problème boite de réception Outlook Express

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Third Chapter: New Orleans :: Western New Orleans :: Government Building-