AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You can't walk away from who you are |Sigrid|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 117
↳ Points : 303
↳ Date d'inscription : 31/08/2016
↳ Age : 20
↳ Avatar : Charlotte Wessels
↳ Age du Personnage : 250 en réalité & 27 en apparence
↳ Métier : Trafiquante de médicaments, dealeuse & gérante du Little Darlings
↳ Opinion Politique : Politique ? Ca se mange ?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : Christina Perri ~ Jar of Hearts / Imagine Dragons ~ Bleeding out / Epica ~ In All Consience
↳ Citation : " It is better to have faith in something than none at all "
↳ Multicomptes : Ambre M. Del Nero & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : MidnightBlue



Feuille de perso
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: You can't walk away from who you are |Sigrid|   Mar 29 Nov - 23:34


You can't walk away from who you are
Its too late, there is no way around it, you will see for yourself many times ••• Les soirs de pleine lune avaient toujours été ses favoris. Parce que sous forme de pandas, elle pouvait esquiver tous les soucis qui lui tombaient dessus. Et que son frère ne cherchait pas à la surveiller. Très peu étaient au courant de sa nature, ce qui lui laissait une chance supplémentaire de disparaître de la vue de ses surveillants. Bon, même si la plupart du temps elle se contentait de rester dans sa chambre, avec son bambou pour seule compagnie. Et elle mangeait. Etrangement, la jeune femme devait plus manger en une nuit que sur le mois entier. Bon, après, elle avait une tendance très légèrement autodestructrice qui ne se calmait que sous sa forme animale. Voilà pourquoi elle se nourrissait assez peu au quotidien et avalait des kilos de végétaux en passant en panda. Et c'était ce qui devait lui sauver la vie par moment. Même si ce n'était pas un repas très équilibré et que cela lui restait sur l'estomac par moment. C'était toujours mieux que rien. Bref, tout ça pour dire que la suédoise avait fini par attendre ces nuits avec impatience. Ce moment où son enveloppe humaine se dissolverait pour laisser place à l'animal roux. Et une liberté bien méritée après les aveux et les menaces de son frère le matin-même.

Solveig observa l'obscurité prendre ses droits, lentement. Juste avant qu'elle ne soit totale, la jeune femme se glissa à l'extérieur, offrant à peine un regard aux serveurs et habitutés de l'établissement. Logan s'en occuperait très bien, elle n'en doutait absolument pas. Jusqu'ici, son travail avait été exemplaire, et sa gueule avait permis d'éviter à Solveig un nombre incalculable de dérapages. Parce que si la majorité du temps, elle parvenait à ne plus descendre et avoir à faire aux personnages violents de l'établissement, certains donnaient du fil à retordre à ses employés. Et à plusieurs reprises elle avait manqué de s'en prendre une, si Logan n'était pas intervenu et n'avait pas fait son boulot. Sur ce coup-là, son frère n'avait pas fait un mauvais choix, elle devait le lui accorder. Mais trêve de pensées, la pleine lune pointa le bout de son nez et elle fut rapidement recouverte de poils et abaissée au niveau du sol. Les vêtements éparpillés derrière elle ne furent rapidement d'un vague point à l'horizon, la suédoise préférant courir le plus loin possible le plus vite.

Ses pattes la guidèrent jusqu'à l'appartement de Duncan et son esprit lui remémora l'odeur de la lavande qui y flottait. Un doux souvenir. Peut-être l'une des choses les plus douces qu'elle avait vécues. Elle y resta quelques secondes, observant le tout de ses yeux de panda, avant de pousser un soupir intérieur et de fuir. Il lui avait accordé du temps lors de la précédente lune, ce n'était pas le moment d'être encore plus collante. Même si elle aurait aimé lui parler de nouveau. Pour se sortir de l'esprit tout ce qui s'était passé ces derniers jours, ces dernières semaines. Enfin, ce n'était pas bien important. L'animal se remit en chemin, peu désireux d'attirer l'attention. Ce n'était pas tous les jours qu'on croisait un panda roux dans la rue, et cela pourrait la faire être enlevée. Et se réveiller au matin dans son corps de femme sans aucun vêtement. Super.

Et le fait de l'avoir évoqué avait dû attirer la malchance. Parce qu'elle se mit à entendre des bruits derrière elle. Des pas. Des ordres lancés. Et son corps accéléra, autant que le panda le pouvait. Pas assez cependant pour échapper aux flèches anesthésiantes qu'on envoyait dans sa direction. L'une d'entre elles pénétra son pelage, laissant le liquide se glisser dans ses veines. Elle lutta, en vain. Quelques secondes, quelques minutes suffirent à la faire basculer dans un état de semi-conscience.

Le soleil glissa sur sa peau, sur ses paupières, et Solveig les battit rapidement. Elle se frotta doucement celles-ci dans l'espoir que l'ensommeillement l'envahissant disparaisse. Ce qu'elle parvint à faire au bout de quelques secondes. Ses pupilles purent alors observer son environnement. Et elle se rendit compte qu'elle était dans une cage. Suffisamment grande pour accueillir sa forme humaine d'ailleurs. Ses doigts se posèrent sur les barreaux alors qu'elle tentait de se rappeler les derniers souvenirs qu'elle avait. Comment était-elle atterri ici ? Puis la traque lui revint. Le soir de pleine lune aussi. La jeune femme se recroquevilla soudainement, se rappelant qu'elle était nue. C'était la seule chose qui l'agaçait dans sa nature. Ce besoin de se retransformer en humain sans aucun vêtement. Bien que cela ne la dérange pas en temps normal. Elle avait juste peur de ce qui allait se passer à présent. Des personnes qui tenaient ce... Zoo. Oseraient-elles la toucher ? Si c'était des hommes, iront-ils jusqu'à la violer ? Une larme coula le long de sa joue. Elle voulait son frère. Elle voulait qu'il vienne l'aider, qu'il vienne la chercher.

La suédoise ne savait plus du tout quoi faire. L'une des réactions logiques aurait été d'appeler à l'aide, pour que quelqu'un la sorte de là. Mais ses précédentes pensées l'avaient effrayée, au point qu'elle n'avait plus envie de le faire. Sauf qu'il lui faudrait bien sortir de là d'une manière ou d'une autre. Surtout que les animaux autour d'elle ne la rassuraient pas vraiment. Il s'agissait pour la plupart de prédateurs. Des prédateurs pour les humains mais aussi pour le panda dans ses entrailles, qui faisait découler sa peur dans les veines de Solveig. Alors, au bout de quelques minutes, elle prit son courage à deux mains et lâcha, le plus fort qu'elle put, ce qui ressembla finalement à à peine plus qu'un murmure :

"Y a-t-il quelqu'un ? S'il vous plaît, aidez-moi..."

Pathétique...

© 2981 12289 0

_________________

Hey Don't you remember me ?

What follows those living in the light is nothing but the profound, empty darkness born from the shadow that grows longer as they approach the brilliant radiance. To truly see, your eyes must be open to both light and dark. Don't you agree, my dear child? | © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

You can't walk away from who you are |Sigrid|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LOU REED - Walk on the wild side
» N&M Ҩ Teach me to act like a man, talk like a man, walk like a man, and spit like a man.
» Walk of Punishment {Event}
» Peux-t'on connecter le Garmin 265WT sur l'autoradio ?
» Rosalie ~ Sometimes the sun shines cold The road is lonely as I walk alone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Third Chapter: New Orleans :: Western New Orleans :: Le Colosseum-