AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Walk of Punishment {Event}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Masculin
↳ Nombre de messages : 616
↳ Points : 97
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Walk of Punishment {Event}   Sam 9 Mar - 13:38


A Call to Arms
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
ce qu'il faut savoir



› Synopsis

Tapis dans les hautes herbes, ils attendent. Retiennent leur souffle par crainte d’attirer l’attention et de finir comme leur voisin de chaise. Raides et tous pâles. Votre mission est claire et simple, achever tous ceux qui respirent encore. C’est pourquoi vous arpentez les jardins et les recoins de l’île, ouvrant l’œil, les lumières aveuglantes vous empêchant de vraiment voir quelque chose. Malgré l’adrénaline, vous craignez de tomber sur quelqu’un, après tout il n’y a pas que des humains dans les parages. Votre sang se glace lorsque des bruits de pas se font entendre, non loin, derrière vous. Vous êtes armé pourtant, vos doigts agrippent votre joujou. Immobile, vous attendez. Votre but était de réduire en miettes les derniers survivants, voilà qu’un simple bruissement vous angoisse. C’est ridicule, vous en avez honte et pourtant, vous êtes incapable de bouger.




› Description du Manoir du Président

Petite île inhabitée sur laquelle la statue de la liberté a été érigée, faisant face à l’océan incandescent. Terre accessible par ferry. Elle appartient au gouvernement fédéral. Végétation riche et luxuriante laissant place à une symphonie de couleurs. Perdu au milieu des galets, du sable fin et des hautes herbes, un manoir se dresse, sous les yeux du monument historique. Demeure imposante et luxueuse dont les six étages dévoilent l’importance du propriétaire. Elle a été rénovée par l’un des plus grands architectes. Toutefois, certains recoins de la bâtisse témoignent des temps passés. Une atmosphère lumineuse y règne. Les murs sont recouverts d’une couleur blanche pastelle. Hauts plafonds à poutres apparentes, planchers, tapis moelleux couleur or. Meubles de bois sombre, et de cuir noir. Cheminées artificielles. Des rideaux royaux recouvrent les hautes fenêtres de ce manoir entouré de jardins et de buis centenaires.



› Ordre de Passage

◈ 1 - Théodore F. Flynn
◈ 2 - Natascia A. Abatucci
◈ 3 - Giacomo Bellomo



› Rôle des participants

◈ Théodore F. Flynn - En tant que résistant, tu as été chargé de participer à la 'Grande Purge', c'est à dire de tuer le Gouvernement et tous ses alliés à la soirée organisée par le Président. Tous les invités ne le sont pas, mais le mouvement de Rébellion ne peut prendre aucun risque, pas le temps de faire au cas par cas. Aux aguets, tu te tiens prêt à fusiller quiconque se cacherait dans les fourrés.
◈ Natascia A. Abatucci- Être fusillée comme un lapin ? Très peu pour une sorcière telle que toi. Tu décide d'aller à l'encontre du résistant pour lui faire comprendre que vous êtes peut être finalement dans le même camp. Courage, élan suicidaire ? Rien ne dit que Théodore sera prêt à entendre tes arguments.
◈ Giacomo Bellomo - Bousculé de tous les côtés, mais bien décidé à sauver ta peau, tu finis par sortir de la cachette précaire que tu avais trouvé et tombe nez à nez avec le duo insolite formé par Théodore et Natascia. Tu peux les aider, mettre un pied dans la résistance... Mais ce serait renoncer à ton train de vie luxueux, nul doute qu'un changement de Gouvernement ne bénéficierait pas à tes finances, bien au contraire. La voix te la raison te souffle de neutraliser ces rebelles, celle de ton coeur serait plutôt d'avis de les aider. Si tu suis cette dernière il faudra faire tes preuves, tes deux acolytes ne sont pas du genre à se laisser facilement amadouer, surtout pas par le gérant du Casino Royal. En fin de compte, cela risque bien d'être eux ou toi.



› Informations obligatoires

Vos messages doivent osciller entre 400 et 800 mots, ni plus ni moins. Merci de ne pas dépasser cette limite afin de privilégier l'action et la rapidité dans vos posts et dans ceux de vos partenaires dans la mesure du possible.
Essayez de privilégier l'intrigue à vos autres topics en cours, car celle-ci est cruciale pour le passage à la saison 2.
Si vous êtes débordés à un moment donné, pensez à passer votre tour en contactant le rpgiste suivant dans la liste afin d'éviter de ralentir tout le monde.
Des missions secrètes pourront vous être envoyées par mp, afin d'en pimenter le déroulement.
Votre personnage peut avoir été blessé dans la fusillade ou l'être par la suite, c'est à vous de voir.
Vous pouvez faire intervenir des PNJ dans vos topics, par exemple des peacekeepers, des résistants, des victimes, etc.

{ Au moindre doute, en cas de question, ou si besoin de précisions, n’hésitez pas à contacter un membre du staff. }



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t1-contexte

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Walk of Punishment {Event}   Jeu 14 Mar - 23:52


Un nouveau bruit de détonation fit frisonner le métamorphe. Son emprise ce resserra un instant sur son arme. Son regard plus développé que celui d'un humain dansait sur ce paysage d'apocalypse. Le manoir était éclairé par des flammes l'entourant. Le sang de personnes malchanceuses peignaient le sol. Théodore en était lui même couvert. Il n'était pas du genre à faire dans l'élégance quand il était question de tuer. Le lycaon en lui s’enivrait du goût du sang sur sa langue et il lui était impossible de ne pas y succomber. L'arme qui tenait encore dans ses mains lui servait de barrière, d'un rappel qu'il était encore sous son apparence d'humain plus que d'une arme. Il lui était bien plus facile d'user de sa force que ses pouvoirs de métamorphe lui offrait. Malgré ce carnage dont il était l'un des auteurs, Théodore sentait l'angoisse grandir en lui. Après tout il était ''officiellement'' un homme à tout faire du gouvernement. Personne ne devait savoir qu'il faisait parti des résistants.

Au départ, cette idée pour renverser le gouvernement, tuer le président, sonnait comme une douce mélodie à ses oreilles. Il avait envie d'un peu d'action, surtout si cela pouvait l'amener à sa liberté. Tout avait été organisé au quart de seconde près. Le président allait mourir, et ses suivants aussi. On lui avait donner la tâche de tuer tous les survivants à ce massacre. Cette tâche, plutôt simple, n'était pas pour lui déplaire, mais elle le mettait tout de même en danger. Vers midi, il quitta son appartement et sa tendre gitane, lui annonçant simplement qu'il devait aller travailler et qu'il reviendrait très tard, qu'elle ne devait pas l'attendre. En quittant l'appartement il avait quitté toute sa tendresse et ses sentiments pour aller rejoindre les rebelles ce préparent déjà à l'assaut.

Il arrêta complètement de respirer lorsqu'il lui sembla entendre le pas léger de quelqu'un essayant de ce faire discret. Il huma l'air à grands coups comme un prédateur en chasse. Il remonta le foulard dans son cou pour cacher tout le bas de son visage, puis réajusta le capuchon sur sa tête. Sur son front et ses joues, du sang était visible lui donnant l’apparence d'un indigène ce peinturant de marques de guerre avant le combat. Sans perdre un instant, il avança vers la source du bruit, d'un pas rapide et précis. Son arme pointant la silhouette de l'inconnu, la voix de Théodore s'éleva lentement, d'un ton grave et menaçant « Tu salueras la mort pour moi! »


Dernière édition par Théodore F. Flynn le Mer 27 Mar - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Walk of Punishment {Event}   Dim 17 Mar - 18:30

Théodore & Natascia

Walk of Punishment



Ils avaient tous étés rassemblés. De grès, parfois de force. Ils avaient étés conviés à cette petite sauterie du Gouvernement. Certains s'en réjouissait, car cela signifiait que le Gouvernement avait réussi. Qu'il avait gagné et obtenu ce qu'il voulait, une fois de plus. D'autres, avaient traîné la patte jusqu'à le fauteuil qui leur avait été attribué pour faire bonne impression, ou ne pas se faire tuer. Pour ne pas que leur nom soit malencontreusement tiré pour participier aux prochains Hunter's Seasons. Tout le monde sait que le Président tout Puissant se réserve le droit d'influencer le hasard... Natascia faisait partie de cette seconde catégorie. Elle n'appréciait évidemment pas les méthodes de ce Gouvernement et se rendre à ce discours, sur une île isolée qui plus est, la rendait méfiante. Peut-être ses capacités de sorcière lui permettaient-elles de pressentir que quelque chose allait arriver. Elle avait ce qu'on l'on appelle couramment un mauvais pressentiment. Peut-être était-ce l'effet de la drogue qu'elle avait ingéré quelques heures auparavant qui continuait de la troubler... Qui sait...
Quoi qu'il en soit, la sorcière se retrouvait là, assise à entendre sans écouter. Mais tout fut chamboulé. Un massacre. Un bain de sang. Elle s'était réfugiée à l'étage du manoir du Président. A l'extérieur, c'était la panique. Les gens courraient, hurlaient, mourraient aussi... Alors elle se mit à marcher le long de couloir sans fin. Elle cherchait un moyen de se sortir de là. Natascia était une sorcière après tout, et une sorcière de magie blanche par dessus le marché. Ce qui lui offrait le statut de proie potentielle pour le rebelle qui passerait par là. Personne n'était au courant de ses opinions. Personne ne savait qu'elle était prête à tout faire changer. Dehors, tout n'était que chaos. Une vision d'horreur mêlée aux rictus sadiques des rebelles qui contemplaient leur oeuvre. Mais dans ce couloir blanc et froid, régnait un silence pesant. Le moindre bruit se faisait entendre. C'est pourquoi la jeune femme avait judicieusement décidé de retirer ses chaussures pour marcher et les gardaient ancrées au bout des doigts.
C'est alors que des bruits de pas retentirent dans l'escalier. Quelqu'un les gravit rapidement. Un homme. Natascia en avait la certitude à présent. La sorcière se réfugia à l'ombre d'un mur, camouflée par sa propre image. Heureusement pour elle l'homme avait prit la direction inversa de celle de la jeune femme. Elle devait redescendre à présent. Mais la tâche ne s'annonçait pas simple. Ses chaussures toujours à la main, elle se releva et se mit à marcher en direction des escaliers. Elle devait rester discrète et ses pouvoirs de sorcière ne lui étaient d'aucune utilité à ce moment précis. Mais... Trop tard. « Tu salueras la mort pour moi! ». Natascia faisait maintenant face à cet homme qui, visiblement, était un rebelle. Elle s’écorçait de camoufler sa peur avec un sourire en coin qui en disait long sur sa situation. La sorcière, une arme braquée sur elle, lâcha calmement à son oppresseur « Pas maintenant non ! Je crois qu'elle va recevoir assez de nouvelles âmes à dévorer pour ce soir ! » Se concentrant alors, Natascia pensa à une douleur lancinante. Une fracture osseuse au niveau des avants-bras. Elle y pensait fortement. Assez pour infliger l'illusion de cette insupportable blessure à son interlocuteur. Elle comptait bien lui faire lâcher son arme. Et elle devrait le convaincre de sa bonne foi et de sa désapprobation envers le Gouvernement. Elle commençait à peine à utiliser sa magie qu'à nouveau un bruit retentit, en bas. Concentre-toi Natascia, se dit-elle profondément. Une manipulation qu'elle maîtrisait et qui fonctionnait visiblement à merveille...


Dernière édition par Natascia A. Abatucci le Mer 27 Mar - 15:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Walk of Punishment {Event}   Mer 27 Mar - 13:10


Son regard d'acier ce planta sur une frêle créature, devant lui. Il eu un moment d'hésitation, un tremblement dans sa main qui tenait son arme. Non. Il ne devait pas. À cette époque les femmes sont aussi dangereuses que les hommes. Même dans son sombre passé les femmes avaient réussis à le détruire totalement. Il ne devait pas ce fier à cette fausse fragilité. Il poussa un profond soupire mêle d'un grognement venant du fond de sa gorge, découragé par sa propre lâcheté. Le regard du métamorphe toujours planté sur la dame devant lui, il avança vers elle d'un pas déterminer, un petit sourire mauvais aux lèvres.

Un peu surprit, Théodore leva un sourcil au commentaire de sa prochaine victime. Il remarqua alors le subtile regard de cette dernière s'accrocher à sa main qui retenait l'arme. Sur le coup il ce dit que c'était tout à fait normal, après tout il pouvait être complètement imprévisible avec celle-ci. Une plainte perça sa gorge lorsqu'il ressenti une pression dans son bras. Surprit il eu le réflexe de reculer d'un pas, inspectant son bras, ce demandant s'il avait reçu une blessure sans même en avoir conscience. Cette pression finit par faire pulser douloureusement le sang dans son bras. Il avait l,impression que ses muscles et ses os ce tordaient sous un commandement inquiétant. Il releva la tête vers la dame, la mâchoire serré de haine et de douleur « Sorcière! » Siffla t-il avec un méprit dégoulinant de sa voix rauque. Il ferma les yeux, essayant de calmer cette douleur qui paralysait tout entier son bras. Théo finit par lâcher l'arme, la propulsant presque aux pieds de la sorcière encore planté devant lui. Agrippant son bras atteint de l'illusion, le métamorphe siffla de nouveau entre ses dents, essayant de ce battre contre cette douleur invisible. « Tu te cache derrière tes illusions sorcière. Tu n'es- » Sa phrase fut prise en suspend. L'odeur d'un homme inconnu approchant d'eux lui fit ouvrir les yeux et oublier sa douleur quelques instants. L'homme apparut dans leurs champs de vision, tenant une arme à feu de fort calibre « Ne bouger pas! » Fut sa première menace. Hésitant son regard passa de la sorcière, debout, indifférente, une arme à ses pieds, et à l'homme au visage cacher encore plier de douleur. Contrairement à ce que quelqu'un d'un peu stable aurait fait, le nouveau venue pointa son arme vers la sorcière, ayant visiblement peur d'avoir affaire à elle après et voulant ce débarrasser du plus fort en premier. C'est à ce moment que Théodore réagit. Il ne comprit pas ce qui ce passa, ce qui le poussa à faire cela, mais il sentait que c'était la bonne chose à faire. Occultant la terrible douleur à son bras, le métamorphe ce projeta sur l’intrus, le clouant au sol sous son poids. L'humain poussa un cri de détresse essayant de gesticuler dans l'espoir de s'en sortir sans que cela ne l'aide aucunement. Théodore était bien plus massif que lui et il donna un bon coup de poing au visage de l'humain pour le déstabiliser. Sa tête fracassa le sol et le Peacekeeper poussa une plainte profonde. Le regard bleu acier du rebelle ce changea était chargé d'une haine qui semblait assombrit ses yeux. Sans plus de cérémonie, Théo cala son visage dans le cou de l'autre homme et planta ses dents sans pour autant transpercer la gorge de ce dernier. Guider par l'appel du sang, la main droite de la bête alla ce plaquer sous le menton du Peacekeeper, le mettant dans une position qui lui permettait difficilement de respirer et qui libérait complètement l'accès à son cou. La force du métamorphe était trop grande pour qu'il puisse s’échapper à sa poigne furieuse. Sortant un poignard de sa poche, il laissa la lame lui lécher la gorge, créant une brèche s'agrandissant de plus en plus. Le cri de l'humain fut perçant puis s'étouffa peu à peu dans un gargouillement sinistre jusqu'à devenir un souffle imperceptible. Malgré la précarité du moment, il prit le temps de porté son visage au cou de sa victime, léchant le sang qui s'y était accumulé, le goût amer apportant une certaine satisfaction en lui. Lorsqu'il fut certain que ça victime ne respirait plus, Théo ce redressa vivement, humant l'air telle une bête. D'autres personnes approchaient, interpellé par le cri de détresse. Sans perdre un instant le lycaon ce dirigea vers la sorcière, l'attrapant par le bras pour l'amener plus loin. « Je ne sais pas encore pourquoi je t'ai épargner la vie... Je sentais que je ne devais pas te tuer.»


Dernière édition par Théodore F. Flynn le Jeu 28 Mar - 1:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Walk of Punishment {Event}   Mer 27 Mar - 16:49

Théodore & Natascia

Walk of Punishment



Les yeux haineux de l'homme qui pensait pouvoir venir à bout de Natascia étaient devenus noirs de douleur sous le joug de la sorcière. De là où elle se trouvait, elle pouvait aisément voir le sang s'accumuler dans les veines de son interlocuteur, de façon à recréer cette douleur insupportable. Un sifflement résonnant comme une insulte dans la bouche de sa victime à laquelle Natascia ne prêta pas attention. Elle se contenta de réagir face au mécontentement de l'homme qui tentait de contenir la douleur : « Te battre ne te serviras à rien. Ce n'est qu'une illusion, à laquelle tu ne peux échapper. » Son air calme et confiant en avait déconcerté plus d'un par le passé. Lui, avait lâché son arme après avoir abandonné toute résistance à la douleur. Une nouvelle fois, il pestait contre la sorcière mais les deux jeunes gens furent surpris par un indésirable.
Une arme braquée sur elle, une nouvelle fois. Natascia n’appréciait pas de se retrouver dans ce genre de situations. Une arme se trouvait pourtant tout près, à ses pieds. Mais son réflexe ne fut en aucun cas de s'en saisir. S'apprêtant à renouveler l'expérience d'une illusion visant à mettre à terre sa nouvelle victime, la sorcière n'eut pas le temps de mettre son art en pratique. Tout se passa très vite. La brunette n'était plus sûre de l'endroit où elle se trouvait et si tout ce qui se passait devant elle était réel. Peut être faisait-elle un cauchemar. Peut être que tout ceci n'était que le produit de son imagination. Peut être allait-elle se réveiller et prendre conscience qu'elle venait de tout inventer. Mais elle eut beau secouer la tête des dizaines de fois, elle se trouvait toujours là. Le cri strident de l'intrus cherchant désespérément à s'en sortir la ramena à la réalité. Assistant à la mort de ce Peacekeeper. Les crocs du métamorphe plantés dans sa gorge. Son aorte dégoulinant jusqu'au bas des escaliers. Ses cris se transformaient en soupirs tandis que son âme quittait son corps. Une de plus pour la mort, pensait Natascia, les yeux rivés sur la scène qui se déroulait à ses pieds. Impuissante.
Quand, enfin, son oeuvre fut achevée, le métamorphe se redressa. Entraînant la sorcière dans sa course, lui agrippant fortement le bras, il lui lâcha la raison pour laquelle elle était toujours en vie. Ses yeux jaunes et son regard inquiétant mettaient la sorcière mal à l'aise. Ce n'était rien à côté de ses crocs aiguisés dont elle avait pu constater l'ampleur des dégâts potentiels quelques secondes auparavant. Un léger rictus au bout des lèvres, elle lâcha au métamorphe : « Peut-être m'as tu épargnée car tu n'en avais pas le choix ». Malheureusement, d'autres arrivaient. Alertés par les hurlements de douleurs de leur collègue, ils avaient découverts la position des deux désignés associés. Désignant le cadavre encore chaud de l'humain, une pointe d'ironie dans la voix, Natascia ajouta : « Tu aurais pu faire ça discrètement, maintenant nous sommes cernés comme des lapins ». Ils n'eurent pas le temps de débattre plus que de raison, que déjà une porte claqua non loin d'eux. Cette fois-ci, c'est Natascia qui entraîna le métamorphe avec elle. Son sixième sens lui permettait de comprendre que quelque chose allait se passer. Dans très peu de temps. A peine avaient-ils atteint l'arrière d'une pièce sombre, que déjà les premières détonations se firent entendre. Brisant le silence morose qui régnait dans le corridor. Leurs ombres approchaient encore et toujours plus près d'eux, comme un mauvais rêve auquel on veut échapper. La sorcière se tenait là, immobile, prête à surgir au moindre signe.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Walk of Punishment {Event}   Jeu 28 Mar - 2:34


Il était complètement déboussoler. Théodore n,était pas un homme de bien, ni de mal. Son concept de la vie en société était simplement complètement erroné puisqu'il avait trop longtemps vécu en tant que lycaon solitaire. Il n'était pas homme à avoir pitié de quelqu'un et surtout pas d'une sorcière. Pourtant, il avait ressenti le besoin de lui sauver la peau, de partir avec elle. Il sentait qu'elle n'était pas complètement mauvaise, qu'elle était simplement sur ses gardes. Après tout ce n'était pas tout à fait un bon contexte pour rencontrer de nouvelles personnes.

Le métamorphes roula des yeux sous le commentaire de la dame. Il lâcha sa prise sur le bras de la sorcière lorsqu'il comprit qu'elle le suivait malgré ses réticences. Profitant de ce moment il essuya la lame de son poignard contre le tissu de son pantalon avant de le ranger de nouveau en sureté. «''Ne pas avoir le choix'' fait rarement parti de mon vocabulaire! Je crois simplement qu'il y a plus important à traiter pour l'instant!» N'en ajoutant pas plus le lycaon continua de porté son regard glacial un peu partout autour de lui, de peur d'être prit par surprise par une escouade. Un rire mauvais cascada de sa gorge lorsqu'elle lui parla du cadavre encore chaud qu'il avait laissé derrière lui. «Je n'avais pas vraiment le temps de faire autrement...» Un bruit de pas multiple ce rapprocha, Théodore pouvait l'entendre. Une grande tension prit complètement possession de son corps. Il prit la peine de cacher de nouveau le bas de son visage avec son foulard noir, pour être certain de ne pas être reconnu par quelqu'un avec qui il avait certainement déjà travailler. C'est à ce moment qu'il remarqua la réaction étrange de la sorcière. Elle guettait visiblement la venue des nouveaux arrivant. Il ne savait pas encore si ses sens lui jouait un mauvais tour, mais il avait l'impression qu'elle était tout aussi hostile que lui à la venue des Peacekeepers par ici. Ses pensés furent troublé lorsqu'elle l'attrapa par le bras et l'entraîna avec elle vers une pièce sans lumière. Il ce laissa guidé et ce faufila avec elle dans l'ombre au moment où une porte claqua contre un mur et que le bruit de plusieurs détonations de balles ce firent entendre à l'extérieur de la pièce. Le rebelle avait maintenant la certitude qu'elle n'était pas de leurs côté. N'attendant pas la venue de l'ennemi, Théodore enleva vivement le capuchon et le foulard qui lui cachait le visage depuis le début, révélant qui il était réellement. Il ce débarra tout aussi rapidement de sa veste et de son chandail qu'il posa discrètement au sol, dans l'espoir, un peu futile, de pouvoir retrouver ses habit après les affrontements. Il retira ses souliers sans bruit puis ce pencha vers la sorcière pour lui murmurer à l'oreille «Je vais prendre ma forme animal, je crois que ce sera ainsi beaucoup plus facile pour moi de me battre. Je vais les empêcher de t'approcher et en échange je compte sur toi pour les blesser suffisamment pour qu'ils ne puissent pas tous ce jeter sur moi. Je ne sais pas pourquoi mais je sens que je peux te faire confiance.» Il ce redressa, planta son regard de glace sur elle. Son regard n,était plus haineux et aucune malveillance y était perceptible. Sans aucune pudeur il ce débarrassa de son pantalon puis de son sous vêtements, ce retrouvant dans sa tenue d’Adam devant elle. Son corps changea, muta, ce crispant et ce courbant. Son apparence d'homme respectable changea peu à peu pour celle d'un grand lycaon élancé. L'animal jeta un rapide coup d’œil vers la sorcière, au moment où quelqu'un entra dans la pièce. Sans perdre un instant le canidé se lança sur l'humain, un profond grognement sortant de sa gorge.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Walk of Punishment {Event}   Sam 30 Mar - 15:34

Théodore & Natascia

Walk of Punishment



Les détonations continuaient de résonner. La sorcière ne quittait pas l'autre bout de la pièce de ses yeux sombres. L'objet de son inquiétude pouvait tout à fait venir à bout des deux complices. Elle le savait, mieux que quiconque. Ses dons pouvaient les ralentir autant qu'elle le désirait. Elle pouvait les faire souffrir jusqu'à ce qu'ils la supplie d'en finir. Jusqu'à ce qu'ils prennent conscience de leur bêtise. Jusqu'à ce qu'ils paient pour leur stupide Gouvernement. La sorcière était capable de leur faire subir les pires horreurs. De leur en donner l'illusion, tout de moins. Mais cela suffisait amplement. Elle et son complice n'avaient pas besoin de plus que ça. Les mettre à terre pour les réduire en pièces. Comme ils l'avaient fait avec tant d'autres avant les évènements de la soirée.

Son compère de fortune retira alors le capuchon à l'odeur d'essence qui l'empêchait de le voir jusqu'à présent. Elle découvrit sous ce masque un homme au charme fou. Qui semblait renfermer de nombreux secrets. Elle portait alors sur lui un regard tendre, influencé par son empathie de sorcière. Son sixième sens lui permettait de comprendre un peu mieux le personnage qu'elle avait en face d'elle en le découvrant, pour la première fois. Se reprenant alors, elle secoua la tête pour se recentrer sur ce qui les attendait tous les deux. Elle cherchait un moyen fiable et sécuritaire de sortir d'ici. Mais les issues étaient bien évidemment toutes surveillées. C'est alors qu'en reposant ses yeux sur le métamorphe, elle constata qu'il se déshabillait. La sorcière connaissait bien les us et coutumes de ces créatures puisqu'elle en avait elle-même engendré une. Elle devinait donc qu'il comptait se transformer. Elle ne savait pourtant pas si elle préférait avoir un animal ou un humain à ses côtés. Le doute planait en elle. Mais le choix ne lui revenait pas.

Le marché fut conclu. Le métamorphe attaque et la sorcière assure ses arrières. Un plan d'attaque qui paraissait plutôt simple mais qui s'était révélé efficace par le passé. Aux paroles de son complices, Natascia se contenta d'ajouter, sûre d'elle « Je ferais tout ce que je peux. Si ça me permet de les briser. Ils seront comme des poupées de chiffon entre mes griffes ». C'est alors que le spectacle commença. Se débarrassant des derniers morceaux de tissus qui couvraient encore son corps, le métamorphe, totalement nu devant la sorcière, muta. Ses muscles se tordaient. Ses os craquaient. L'homme se changea en lycaon. Une transformation spectaculaire qui laissait la sorcière sans voix. Les bruits à l'extérieur de la pièce se firent plus précis. Plus audibles. Les détonations avaient cessés. Mais les PeaceKeepers n'étaient pas réputés pour leur discrétion. De ce fait, on pouvait aisément les entendre approcher. La bataille allait commencer. Un dernier regard vers l'animal, prêt à bondir. Un signe bref et significatif. Enfin, en voilà un.

L'homme n'eut pas le temps de faire un pas à l'intérieur de la pièce que le canidé lui sauta à la gorge en poussant un grognement rauque et effrayant. Réagissant au quart de tour, la sorcière le fit hurler de douleur en lui infligeant l'illusion de dizaines de lames lui transperçant l'échine. Alertés par les cris que leur collègue, deux autres firent leur apparition à travers la porte et se mirent à tirer dans la direction de la sorcière. Elle étendit alors son pouvoir jusqu'à eux. Les obligeant à lâcher leurs outils de plastique. Étalés au sol comme de vulgaires cadavres pas encore morts. Tombant le dos contre le mur, elle se laissa glisser jusqu'au sol. Leurs armes avaient eu raison d'elle. Elle n'avait pas été assez rapide. Portant la main à sa cuisse droite, elle tentait de contenir l'hémorragie. Sa vue se brouillait. Articulant quelques mots inaudibles afin de prévenir le métamorphe qu'elle était blessée. Elle ne devait pas sombrer...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Walk of Punishment {Event}   Dim 31 Mar - 19:25


« Je ferais tout ce que je peux. Si ça me permet de les briser. Ils seront comme des poupées de chiffon entre mes griffes » Cette simple phrase calma les angoisses du métamorphe. Il était maintenant plus que certain que cette sorcière était de son côté, qu'elle avait elle aussi une dent contre le gouvernement. C'est pour cette raison qu'une fois camouflé sous sa forme animal, Théodore ce jeta à corps perdu dans la bataille, sachant que sa coéquipière était là, derrière lui, pour l'accompagner dans cette marche sanglante. Un grognement traversa sa gorge alors qu'il plaqua au sol un pauvre peacekeeper qui eu le malheur de ce retrouver sur son chemin au mauvais moment. Les mâchoires du canidé dansèrent au-dessus de sa victime, à la recherche d'une prise. La danse ce termina sur le poignet de l'homme qui poussa un hurlement de terreur alors que ses os produisaient un bruit affolant. Pousser par son instinct animal, Théodore poussa sa tête vers le visage de sa victime et le défigura, le frôlant à peine de ses crocs avant de bondir loin de l'humain. Ce mouvement fut effectué juste à temps puisque le peacekeeper fut dribler de balles quelques secondes plus tard. Il fut en mauvaise posture lorsque d'autres arrivèrent derrière sa victime, prêt à perforer son corps de balles.

Ce fut les pouvoirs de la sorcière qui lui sauvèrent la vie. Une force invisible les obligea à lâcher leurs armes qui tomba avec fracas sur le sol. Ce fut ensuite à leurs tour de ce retrouver au sol, impuissant. Profitant de cette ouverture, le chien sauvage d'Afrique ce jeta sur eux avec un bonheur terrorisant. Il planta ses crocs dans la gorge de sa première victime, recueillant le sang en agitant sa queue sous le bonheur. Il s'installa alors sur sa nouvelle victime, s'attaquant cette fois à son visage, capturant sa tête entre ses crocs et secouant la tête jusqu'à ce qu'il n'y ai plus aucune source de vie réchauffant ce corps.

Perdu dans le bonheur de pouvoir martyriser quelqu'un, Théo fut déranger par le son d'un corps chutant au sol, derrière lui. Il ce retourna vivement, apercevant la sorcière dans une très mauvaise posture. Le canidé ce précipita vers elle en poussant quelques petits gémissements, évacuant son inquiétude. Il huma l'odeur de la dame devant lui son nez le porta jusqu'à la cuisse de cette dernière. La chaire était déjà recouverte d'une couche de sang, ce pourquoi la sorcière c'était considérablement affaiblit. Ne perdant pas un instant et ne lui demandant pas la permission, le lycaon nettoya la plaie à grands coups de langue précis. Il savait que sa salive n'était pas miraculeuse, mais il savait que son toucher devait être suffisant pour stabiliser l'écoulement du sang pendant quelques temps. À ce moment précis il était plutôt mécontent de ne pas pouvoir transmettre son pouvoir de guérison à quelqu'un d'autre. Quand le sang fut entièrement nettoyer, le loup sauvage releva la tête vers le visage de la sorcière et lui donna un léger coup de tête amical, puis lui lécha la main avant de s'éloigner d'elle rapidement.Ne pouvant l'aider sous sa forme animal, Théodore reprit sa forme humaine et enfila son sous vêtement et son pantalon avant de revenir vers elle avec son chandail et le foulard noir qui lui avait servit à cacher le bas de son visage « Je dois te retirer cette balle le plus rapidement possible. » Il déposa le foulard au sol puis attrapa le visage de la demoiselle entre ses mains « Tu dois me faire totalement confiance et rester forte, d'accord? » Il tendit son chandail vers son visage et lui glissa un bon morceau dans la bouche, avec délicatesse. Le chandail avait pour mission d'étouffer ses cris de douleurs et de lui donner quelque chose sur quoi ce défouler pendant l'extraction de la balle. N'attendant pas plus longtemps, le métamorphe ce pencha vers la cuisse de la sorcière et commença à manipuler la peau autour de la blessure pour agrandir l'ouverture. La balle n'était pas loger bien loin mais elle avait perforé un muscle et était suffisamment proche des os pour créer un saignement qui pouvait affaiblir la sorcière. Ses doigts ce frayèrent un chemin dans la chaire ouverte et mirent du temps avant d'atteindre la balle. La mâchoire serrer sous la concentration, le rebelle arrêtait parfois de regarder ce qu'il faisait pour s'assurer que l'état de la sorcière ne c'était pas intensifier. La balle fut finalement délogé de la cuisse de la dame et Théo sorti une fiole d'eau de sa poche pour en mettre un peu dessus. Il utilisa ensuite le foulard noir pour protégé la plaie et faire une pression dessus qui ralentirait l'écoulement du sang. « Et voilà. Ça devrait empêcher l'infection pour l'instant. Nous devons partir d'ici avant d'être de nouveau encerclé. » N'attendant aucune réponse de sa coéquipière blessé, Théodore la souleva et la glissa à cheval sur son dos, pour pouvoir avancer librement avec elle. « J'espère que tu es tout de même capable d'utiliser tes pouvoirs parce que nous ne pourrons pas nous défendre ainsi sinon! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Walk of Punishment {Event}   Lun 1 Avr - 21:55

Théodore & Natascia

Walk of Punishment



Ce n'était pas tant la douleur. Elle l'avait déjà côtoyée. Elle savait pertinemment quels étaient ses effets. Non ce n'était pas ça. C'était plutôt le sang. Le liquide rouge qui s'écoulait sans cesse le long de sa cuisse. Cette perte considérable provoquait chez la sorcière une baisse d'énergie qu'elle ne pouvait contrôler. Elle était là, adossée contre le mur, ne se sentant même plus la force de presser ses paumes ensanglantées contre sa plaie encore suintante. Vidée, jusqu'à l'épuisement. Fermer les yeux, juste dormir un peu.... Cela lui aurait fait tellement de bien. La part de son esprit encore conscient lui ordonnait plutôt le contraire. Ses pouvoirs pouvaient, certes, la guérir. Mais pas retirer la balle qui s'était logée dans sa chaire. Pourvu que le métamorphe soit médecin.

A la limite de sombrer dans les ténèbres, elle avait aperçut l'animal se rapprocher d'elle après avoir massacré leurs assaillants. Après quelque gémissements, il se mit, à la plus grande surprise de la sorcière, à lui lécher délicatement la cuisse. Elle n'avait pas l'habitude d'être traitée ainsi mais elle devait avouer que son initiative se révélait efficace pour contenir le liquide visqueux dans son enveloppe. Une légère caresse animale, amicale et réconfortante. Le métamorphe reprit alors forme humaine et prit soin de se rhabiller. Un spectacle auquel elle s'était habituée... « T'es qui toi hein ? On ne se connaît même pas et tu te permets de me lécher la cuisse ? », lui lâcha-t-elle sur un ton ironique renforcé par son expression déconfite et son teint pâle, un léger sourire au coin des lèvres. Revenant vers elle à pas pressés, projetant de lui retirer la balle, objet de sa souffrance, elle ajouta en réponse à sa question « Bien sûr. Les hommes de nos jours... Tous.. » il ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase et lui glissa son foulard dans la bouche. Elle savait ce qu'il comptait faire. Cette idée lui déplaisait. Mais entre perdre sa jambe, mourir ou tenter de survivre, elle préférait la troisième option.

La calvaire commença. Les doigts du métamorphe parcourraient le muscle de la sorcière et à mesure qu'il progressait dans sa chaire, elle hurlait à s'en défaire un peu plus les poumons. Ses yeux se révulsaient. Quelques gouttes de sueurs perlaient alors sur son front intacte. Malgré tout ses efforts pour paraître forte, elle ne pouvait contenir la douleur et seul l'étoffe du métamorphe pouvait diminuer l'impact des cris de la sorcière. En finir. Par pitié, mettre fin à son supplice. Mourir n'aurait peut être pas été si horrible en fin de compte. Enfin, le projectile fut extirpé de l'échine de la sorcière. Le métamorphe s'attelait à présent à rincer la plaie pour limiter l'infection puis à lui poser un garrot. Des soins qui se révélaient efficaces. Pour le moment. Entre deux soupirs de soulagement, elle souffla un léger « Merci... », puis se laissa porter. N'ayant plus la force de faire quoi que ce soit. Ainsi attelée sur le dos de son complice, la sorcière trouvait un appui fiable pour avancer. Ses pouvoirs ? Elle n'avait aucune idée de leur efficacité à ce moment précis. Elle se savait incapable de marcher, mais elle ignorait si elle était encore capable d’exercer son art. Se voulant tout de même rassurante pour son sauveur, elle lui souffla « Malheureusement pour eux, je ne suis pas encore morte. ». Elle se laissa alors porter ainsi, livrée aux mains puissantes du métamorphe. Leur tranquillité n'allait pourtant pas durer. Ils devaient trouver un moyen de sortir de cette prison mortelle. Vite.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Walk of Punishment {Event}   Sam 6 Avr - 19:29



Théodore ce senti brusqué. La réplique cinglante de la dame lui rappela durement qu'ils ne ce connaissaient pas du tout au fond. C'était le lycaon en lui qui avait senti le besoin de retirer le sang sur sa plaie. Les lycaons étaient des animaux de meutes qui prenaient rarement pour habitude de laisser un individu derrière sous prétexte qu'il a blessure. Il avait eu tendance à vouloir reculer, grogner un peu mais tout ce passait trop rapidement. Le manque de temps faisaient vibrer ses muscles sous l'inquiétude. Il avait rapidement reprit son apparence d'homme et c'était attaquer à la balle logée dans la chaire. Il posa ses doigts sur la peau à vif au moment où la sorcière allait encore cracher du venin mais la douleur l'obligea à retenir son souffle. Il pouvait comprendre les réticences de la demoiselle, les craintes de celle-ci. Après tout ils ne ce connaissaient pas et tout les deux étaient dans une très mauvaise posture.

L'extraction de la balle fut lente et douloureuse. Théodore pouvait sentir un peu de sueur perler sur son front sous la concentration. Il voulait éviter de blesser sa coéquipière plus que cela était nécessaire. Lorsque tout fut terminer, le métamorphe s'occupe de nouer son foulard autour de la plaie pour évité que le sang continue à s'écouler librement. Le remerciement qu'elle lui souffla vint calmer quelques tension dans son corps. Le métamorphe chargea le fardeau qu'était devenue la sorcière sur son dos, prêt à quitter ce manoir cauchemardesque. Il ne pouvait pas fuir en laissant la cette demoiselle en détresse. Il y avait une force plus grande que lui qui lui ordonnait de la sauver. Elle était pourtant sorcière et Dieu savait à quel point Théodore avait en horreur c'est êtres magiques qui lui avaient pourrit l’existence. Il était possible que celle-ci soit l'exception à la règle. Qu'elle lui montre que ce n'était pas tout les sorciers qui étaient vouer de malice, que Tamara qui l'avait transformer en bête sauvage pendant 700 ans n'était qu'un être guider par la folie. Peut-être que cette rencontre dans la vieille France n'était qu'un coup de malchance.

Théodore ce glissa comme une ombre à l'extérieur de la pièce, marchant avec dextérité et lenteur, pour s'assurer que personne ne leur feraient de mauvaises surprises. Il eu un mauvais sourire au commentaire du fardeau sur son dos. Il avait bien l'impression qu'à deux ils formaient un duo infernal. Il tourna vers la gauche, dans un couloir qui à l'odeur lui semblait désert. C'est à ce moment qu'il pu voir au bout du couloir une porte massive. Il ce dit qu'elle menait certainement vers l'extérieur alors il ce dirigea vers elle d'un bon pas. Ce fut à ce moment qu'une nouvelle odeur fut perceptible. Quelques secondes plus tard un homme arriva par le même couloir que le leur, pointant sont armes sur les deux fugitifs. « Halte! Relâche cette fille et retourne toi lentement! Tu ne kidnapperas personne ce soir! » Théodore arrêta tout mouvement, n'osant pas ce tourner vers le nouveau venue. Sans s'en rendre compte, il ressera sa prise sur les jambes de la sorcière, comme s'il démontrait un côté possessif et protecteur en lui. Il ne savait pas du tout de quoi il était capable. Il fut plutôt surprit de comprendre que l'homme le menaçait lui, en particulier, croyant que la sorcière était sa prisonnière. Le métamorphe poussa un léger grognement, tout à fait décourager par cette situation. « C'est à toi de me montré ce dont tu es capable! Il m'est impossible de me battre contre lui sans te faire du mal. » À cette instant une nouvelle peur fit surface. Et si elle n'était pas réellement de son côté et qu'elle le vendait à cette homme?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Walk of Punishment {Event}   Mer 10 Avr - 13:59

Théodore & Natascia

Walk of Punishment



Tout au long de sa vie, elle avait eu la chance de connaître les pires horreurs. Tout ce qu'un père pouvait infliger à ses enfants. Le traumatisme d'une enfance esseulée dont les marques pouvaient encore se lire sur le visage blafard de la sorcière. Un sentiment d'abandon dont elle n'avait toujours pas fait le deuil et qu'elle redoutait aujourd'hui comme la peste. Son coeur brisé, en miettes après la douleur et le supplice. Venant s'ajouter à cela, la torture de devoir regarder brûler ses deux soeurs, impuissante. Coupable jusqu'à la moelle de n'avoir rien pu faire pour les sauver de leur bourreau. Des sentiments impardonnables qu'elle retrouvait ce soir-là. Des émotions dont elle se serait bien passée. De plus que le temps passait à une vitesse incroyable dans l'édifice de leur aventure. Le manque se faisait de plus en plus ressentir. La dealeuse ne tarderait à être à bout de nerfs. Ainsi perchée sur le dos de son complice, elle avait tout le loisir de penser au bien que lui ferait sa dose de cocaïne.

Se laissant totalement aller sur le dos du métamorphe, elle se mit à penser à ses pouvoirs. Chaque seconde de gagnée lui permettait de regagner ses forces. Elle gardait toujours sur elle une fiole, en guise de collier, de l'un de ces remèdes miracles propres aux membres de sa race. Son bras autour du cou de son sauveur, elle utilisa le second pour ouvrir la fiole et la porter à sa bouche. En espérant maintenant que son effet soit rapide. Elle n'aimait pas dépendre de quelqu'un. Se trouver ainsi à la merci du premier venu, sans défense, lui déplaisait fortement. Elle devait pourtant se résoudre à faire confiance au métamorphe. Ce qui n'était pas vraiment dans ses habitudes. Ils s'enfonçaient à présent dans un couloir sombre. Personne ne semblait s'y trouver. Heureusement pour les deux compères. L'espoir de se sortir vivants de ce traquenard refit alors surface. Brièvement. Elle sentit la présence d'un homme. Un homme qui leur était étranger. Il se dirigeait vers eux mais, les sens de la sorcière étant altérés par sa blessure, elle n'eut pas le temps de prévenir son porteur qu'une voix rauque se fit entendre derrière eux. La sorcière sentit alors le métamorphe se crisper, n'osant plus bouger, resserrant son emprise sur les jambes de son fardeau. Il semblait perdu.

A ce moment précis, la sorcière sut que leur sort reposait entre ses mains. Elle devait trouver quelque chose. Vite. Quant un éclaire jaillit dans son esprit. Le remède continuant d'agir sur sa blessure, elle ne dit mot, se contentant de glisser sur le dos de son complice. Lui dérobant par la même occasion le couteau avec lequel il avait mit fin à la triste vie du premier Peacekeeper qui était venu troubler leur tranquillité. Créant cependant l'illusion que son arme se trouvait toujours dans son fourreau, il ne put se rendre compte du subterfuge. Rendant, par la même occasion, l'arme blanche invisible aux yeux du gardien. Ses paroles firent l'effet d'une bombe sur la sorcière qui se sentait maintenant responsable de leur survie à tous les deux. Elle ne pouvait pas le laisser tomber. Il l'avait sauvée. Elle avait une dette envers lui à présent. Utilisant ses pouvoirs du mieux qu'elle pouvait, se tenant sur ses jambes le plus solidement possible, elle empêchait au Peacekeeper d’exécuter le moindre mouvement, sans qu'il ne puisse s'en rendre compte, lui aussi. Mener tout ce petit monde à la baguette ne lui était pas déplaisant du tout...

Elle se mit à pleurer. Se remémorant son passé pour que ses larmes de crocodiles paraissent réelles. S'avançant alors en boitillant vers le gardien comme vers le messie. S'écriant alors vers l'homme, inconnu « Aidez-moi, s'il vous plaît aidez-moi ! », Ne se doutant de rien, un peu idiot sur les bords, l'homme de main du gouvernement changea d'expression. La sorcière put lire la pitié qu'il ressentait pour elle. La vision de sa blessure ne fit que renforcer son impression. Mettant fin au calvaire invisible du Peacekeeper, lui permettant de bouger à nouveau, elle se jeta dans ses bras. Et, par la même occasion, lui planta son couteau entre les omoplates. Et ça n'était pas une illusion cette fois.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Walk of Punishment {Event}   Mer 17 Avr - 19:53




Giacomo s'était présenté ce soir au discours du président avec son masque. Ce n'était pas un masque de traitre ni un masque de soumission, mais plutôt un masque de résignation. Il se pointait ce soir, bien habillé, parfaitement coiffé. Il était présent car il devait l'être, il s'était fait appelé comme un chien et il s'était contenté d'obéir. Non parce qu'il admirait son maître, non pas parce qu'il en avait peur, mais parce qu'il avait abandonné l'idée qu'il existait différentes sortes de maître. Pour lui, ils étaient tous pareil, il n'y en avait pas un meilleur que l'autre. Tous sauf un, la résistance était pour lui le maître idéal, un maître auquel il s'était refusé de penser. Il avait espoir en un monde meilleur, mais avait refusé d'en faire parti, il avait refusé de s'impliquer, car il savait que s'il le faisait et qu'il échouait, la déception serait trop grande à supporter. Alors l'italien avait décidé d'ignorer le problème, de se contenter de vivre sa vie, de faire son travail, de baiser les femmes qu'il avait envie de baiser et sans réfléchir d'avantage. Un raisonnement lâche et passif, parfaitement à son image.

Mais il ignorait complètement ce qui se tramait ce soir et il ignorait complètement qu'il allait être déçu par son idéal. Il avait tort, la résistance n'était pas mieux que le gouvernement. Elle était exactement pareil, avec des méthodes aussi barbares et violentes. Et même s'ils obtenaient ce qu'il voulait ce soir, même s'il tuait le président et qu'ils prenaient le pouvoir... La corruption allait avoir raison d'eux et rien ne changerait. Il en était convaincu.

Le chaos. Il n'y avait rien de plus, rien de moins. La panique et la folie s'imposait sur cette petite île synonyme de liberté et le métamorphe en fit partie. Il tentait de rester calme, il ne voulait pas sombrer dans une crise encore plus grave, alors il courra et se cacha dans une pièce sombre. Le coeur battant dans sa poitrine, trouvant difficilement son souffle, son sang n'était pas du tout froid et des larmes de panique montaient dans ses yeux. Sous les cris et les coups de feu lointain, il finit étrangement par retrouver la raison et restant en silence dans sa cachette. Mais soudain, deux inconnus entrèrent dans la même pièce que lui, ils ne voyaient pas leurs visages et un mur de noirceur les séparaient. Ils semblaient bien trop stressés pour le remarquer et leurs coeurs battaient si forts et si vide que même le lycaon ne remarquait pas les battements supplémentaires. Puis le métamorphe reconnu une voix, cette voix si singulière, cette odeur qu'il connaissait bien. Flynn. Giacomo resta immobile, assis au fond de la pièce, tremblant, il assista au massacre sans un mot, dans le fond de la pièce, au coin opposé de la jeune femme qui se dévoila être une sorcière. Alors que le chien déchiquetait la chair humaine, l'odeur du sang chatouillait ses narines. Giacomo n'en croyait pas ses oreilles, Théo était un résistant, un semi-animal comme lui et il n'avait rien dit. Pire que ça, il était une véritable bête... Il l'avait forcé à accomplir un travail pour le gouvernement, alors qu'il aurait put l'aider...

La jeune femme fut blessée et Théodore vint à son secours. Il ne semblait pas se connaître depuis très très longtemps... Puis ils bougèrent pour sortir de la pièce, mais quelques pas plus tard, un autre peacekeeper les interrompit. Bellomo se laissa guidé par l'adrénaline et son instinct de survie. Il avait suffisamment observé le petit duo pour savoir qu'il n'allait certainement pas être épargné et il ne comptait pas se faire martyrisé par une sorcière et mangé par un chien. Il ne pouvait pas leur faire confiance, Flynn n'était pas l'homme qu'il croyait connaître. Le jeune homme avait tout calculé et il devait maintenant tout préparer.

Il se rendit rapidement au pied d'un des morts défigurés dans la pièce, prenant possession de son arme léger et de son couteau, puis il sortit de sa poche un petit flacon. Il trempa la lame du couteau dans son flacon et rangea ce dernier dans sa poche. Le métamorphe se releva avec le couteau dans sa main droite et le fusil dans sa gauche. Par le temps qu'il s'active, la sorcière plongea dans les bras de son ''sauveur'' alors que Théodore resta immobile prêt de l'entrée de la pièce sombre. Le silence fut rompu par le mince bruit de la lame qui retirait une nouvelle vie et Giacomo se rapprocha du métamorphe pour porter le fusil à la tête de son ancien mentor, sans même lui attribuer un regard. Il posa plutôt ses yeux sur la sorcière, la véritable menace, pour lancer le couteau qu'il avait en main pour qu'il se plante dans son mollet gauche. L'italien posant enfin ses yeux sur l'homme torse nu devant lui, connaissant parfaitement son visage, Bellomo fut encore plus frustré par confirmation de son identité, mais ne baissa pas son arme.

Homme à tout faire du gouvernement mon cul!

Il poussa sur l'arme qui était contre la tête de son ami pour forcer ce traitre à ses yeux à reculer pour que Giacomo sorte complètement de la pièce qui lui avait servit de cachette. Il ne se souciait pas trop de la sorcière pour l'instant, car le petit flacon mystère qu'il avait sur lui était une solution dilué de ses sécrétions venimeuses, suffisamment dilué pour ne pas être mortelle, mais suffisamment concentré pour paralysé un homme de 80kg. Giacomo ne se permettait pas le meurtre. Mais après, les réactions variaient... Parfois le système nerveux était victime de spasmes. Parfois la présence du venin dans les veines des victimes étaient douloureux. Parfois il ne ressentait simplement plus rien. Mais qui sait, peut-être que la sorcière avait son propre flacon miracle. Ou peut-être allait-elle subir les conséquences de son venin comme n'importe lequel mortel.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Walk of Punishment {Event}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Walk of Punishment {Event}
» Pokémon World Event !
» LOU REED - Walk on the wild side
» Thème Event Horizon Red par razorsedge
» [RÉSOLUT] Action quand on clique sur un sprite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-