AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shrinking Universe {Event}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Masculin
↳ Nombre de messages : 616
↳ Points : 97
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Shrinking Universe {Event}    Sam 9 Mar - 21:29


A Call to Arms
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
ce qu'il faut savoir



› Synopsis

La pièce est immense, et contient à elle seule l’ensemble de tout un studio de télévision. Le plus perfectionné, avec tous ces écrans et moniteurs. Un assemblage judicieux de technologie dont les signaux ont été brouillés, arrêtant immédiatement la diffusion du discours dans tout le pays. Si vous vous êtes perdu dans les dédales de cette demeure, c’était dans le but de vous retrouver ici. Face à tout ça, pour pouvoir enregistrer une nouvelle bande et la faire passer sur tous les postes du pays. De trouver le moyen de contourner la censure pour que votre voix résonne aux oreilles de tous. Vous êtes persuadé que tout se passera comme prévu, que personne ne viendra vous déranger dans cette partie isolée et déserte de la demeure. Grande erreur qui vous pousse à baisser la garde, à laisser les portes grandes ouvertes et sans surveillance tant votre tâche vous accapare. Vous coupe du reste et vous fait ignorer les pas qui se rapprochent. Allié ou ennemi, vous ne tarderez pas à le savoir, trop tard si vous continuez à jouer au petit technicien. A temps si la raison revient se glisser entre vos oreilles.




› Description du Manoir du Président

Petite île inhabitée sur laquelle la statue de la liberté a été érigée, faisant face à l’océan incandescent. Terre accessible par ferry. Elle appartient au gouvernement fédéral. Végétation riche et luxuriante laissant place à une symphonie de couleurs. Perdu au milieu des galets, du sable fin et des hautes herbes, un manoir se dresse, sous les yeux du monument historique. Demeure imposante et luxueuse dont les six étages dévoilent l’importance du propriétaire. Elle a été rénovée par l’un des plus grands architectes. Toutefois, certains recoins de la bâtisse témoignent des temps passés. Une atmosphère lumineuse y règne. Les murs sont recouverts d’une couleur blanche pastelle. Hauts plafonds à poutres apparentes, planchers, tapis moelleux couleur or. Meubles de bois sombre, et de cuir noir. Cheminées artificielles. Des rideaux royaux recouvrent les hautes fenêtres de ce manoir entouré de jardins et de buis centenaires.



› Ordre de Passage

◈ 1 - Aurora A. Abatucci
◈ 2 - Azzura G. Di Mercurio
◈ 3 - Stain E. Greyjoy



› Rôle des participants

◈ Stain E. Greyjoy - Ces pas qui se rapprochent, ce sont les tiens. Les signaux sont brouillés et tu as pour mission de rétablir l’ordre. Le discours du président doit être entendu dans tout le pays. Au fond de toi, tu aimerais ignorer ces commandements et faciliter la tâche des opposants. Ainsi, tu aurais le plaisir de voir le gouvernement sombrer. Cependant, ne risques-tu pas de te satisfaire de ton rôle en découvrant l’identité des éléments nuisibles que tu dois brutaliser ? Au contraire, finiras-tu par rejoindre leur cause, -premier véritable signe de rébellion- ?
◈ Aurora A. Abatucci - Depuis ta défaite aux Hunter’s Seasons, tes conceptions ont évoluées. Tu as été toi-même victime de cette barbarie. Tu la comprends mieux et tu ne peux pas la tolérer. Tu n’as qu’un seul objectif : celui d’attirer les projecteurs sur toi en sabotant la chaîne télévisée. Ainsi, tu pourras obtenir cette vengeance tant méritée et satisfaire ton égo. Dans le but d’arriver à tes fins, tu vas devoir affronter celle qui veut te voler la vedette –Azzura- ainsi que Stain. Prendras-tu parti dans cette lutte ? Tu pourrais accéder à la gloire.
◈ Azzura G. Di Mercurio - Tu t'es infiltrée dans le manoir avec pour objectif de lancer un appel à la résistance. Tu es certaine qu’en réunissant le plus de troupes possible, le gouvernement sera renversé. Tu espères ne pas avoir à employer une méthode sordide dans le but d’arriver à tes fins. Tu pourrais changer d’optique en rencontrant les fantômes de ton passé. Et s’ils engendraient chez toi un amour pour le chaos ? Et s’ils te confrontaient à des pulsions que tu préférerais ignorer ?




› Informations obligatoires

Vos messages doivent osciller entre 400 et 800 mots, ni plus ni moins. Merci de ne pas dépasser cette limite afin de privilégier l'action et la rapidité dans vos posts et dans ceux de vos partenaires la mesure du possible.
Essayez de privilégier l'intrigue à vos autres topics en cours, car celle-ci est cruciale pour le passage à la saison 2.
Si vous êtes débordés à un moment donné, pensez à passer votre tour en contactant le rpgiste suivant dans la liste afin d'éviter de ralentir tout le monde.
Des missions secrètes pourront vous être envoyées par mp, afin d'en pimenter le déroulement.
Votre personnage peut avoir été blessé dans la fusillade ou l'être par la suite, c'est à vous de voir.
Vous pouvez faire intervenir des PNJ dans vos topics, par exemple des peacekeepers, des résistants, des victimes, etc.

{ Au moindre doute, en cas de question, ou si besoin de précisions, n’hésitez pas à contacter un membre du staff. }



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t1-contexte

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Shrinking Universe {Event}    Mar 12 Mar - 20:55

Le bout de sa langue lui brûlait les papilles. Elle n'avait plus le goût à rien. S’apitoyant sur son sort comme une enfant pourrie gâtée. Engouffrée dans ce qu'elle appelait une "maison". Son cocon privé à la limite du miséreux la laissait souffrante. Elle n'avait plus de repères. La zone 4 lui était destinée. Elle avait rêvé de gloire lorsque son nom était sorti maladroitement de cette urne qui n'était que le début de ses soucis. Effrayée, mais pas mécontente de se montrer au grand jour. De prouver à ceux qui autrefois la traitait comme une vermine, qu'elle était plus qu'une pauvre voleuse de cette partie de la ville que tout le monde préférait ignorer. Aurora était partie avec de bonnes bases, ne laissant aucune émotion transparaître son visage. Adoptant une attitude de gagnante et empruntant un masque de marbre.

Elle avait échoué, achevée par un blondinet de pacotille qui venait à peine de se faire enlever les couches. Le plus honteux n'était pas la défaite, mais la façon dont celle-ci s'était déroulée. Devant toutes ses rétines méprisantes, photographiant avec audace le moindre de ses gestes et surtout son visage défait par un échec qu'elle voulait éviter à tout prix. La vengeance lui grattait l'épiderme depuis ce jour. Se faisant oppressante et lui susurrant à l'oreille qu'elle méritait bien mieux qu'une humiliation en public. Elle avait vécu toute sa vie en bas de l'échelle de la société. N'avait pas eu droit à une enfance convenable, portant sur ses frêles épaules un passé lourd d'inceste où la mort l'avait effleuré à plusieurs reprises. Elle se devait d'agir, cela sonnait comme une obligation à ses yeux, mais son envie y était. Auparavant elle vous aurait répondu qu'elle s'en fichait pas mal du gouvernement, menant sa petite vie tranquille sans obstacles. Aujourd'hui, les choses ont changées. Le Président va tenir un discours qui sera entendu par tous. Encore une fois il fera preuve de mauvaise foi, balançant à qui veut l'entendre les mensonges ignobles qu'il peut bien inventer. La skinchanger ne peut rester les bras croisés en attendant que la tempête passe, cette fois elle devra intervenir et elle fera.

Un soir de pleine lune, elle avait une fois de plus enfilé sa tenue fétiche, s'engouffrant à nouveau dans ces domiciles dont elle n'était pas la bienvenue. Elle l'avait déchiré malencontreusement, sa nature ayant raison d'elle et la faisant revenir à l'état d'animal. La brune avait une manie insupportable de collectionner tous les objets inutiles. Ils avaient une capacité incroyable à émerveiller ses yeux azurés. Ce n'était que l'expression d'un désespoir longtemps enfoui, l'époque où une simple bougie pouvait être source de longues heures d'admiration. Elle y avait dérobé un ensemble, discret certes, mais le plus élégant qui lui a été donné de voir. Ce soir là elle s’habillerait ainsi, portant un débardeur noir accompagné d'un slim tout autant. Préférant se chausser de confortables bottes plates que de risquer un quelconque déchirement en voulant se la jouer en talons aiguilles. Elle ne pouvait pas prévoir les événements qui lui semblaient déjà d'une ampleur considérable lorsqu'elle évaluait la situation médiocre à laquelle elle était prête à participer, et peut-être en devenir la véritable protagoniste.

Elle fit comme tout le monde. Se laissant guider par la foule, empruntant le ferry et visitant pour la première fois la statue de la liberté. Stupide paradoxe lorsqu'on remarquait avec agacement ce que le Président avait décider d'en faire. La justice allait bientôt éclater. Elle se laissa contrôler par son instinct, atteignant la fameuse salle où tout pouvait être dirigé à sa façon. Elle avait su se montrer discrète, c'était un de ses points forts, passant inaperçue. Aurora avait su s'adapter, elle était une femme de son époque. Adoptant la technologie les bras ouverts. Elle observa la pièce, scrutant les moindres recoins. L'adrénaline commençait à lui serrer les entrailles. Elle l'a sentait monter vertigineusement comme pour annoncer le bouquet final. Pénétrant dans la pièce, elle se fit discrète, préférant réfléchir que d'agir de façon idiote. Les écrans et moniteurs n'avaient plus l'air en très bon état. Un rictus déchira son minois, elle n'avait pas l'âme d'une rebelle, mais elle savait jouer aux techniciens. Elle essayerait de rendre public les paroles qui lui brûlaient les lèvres, imaginant déjà le discours sarcastique avec une pointe d'humour. S'installant alors sur un siège, elle dégusta d'abord le confort de l'objet jusqu'à ce que le bruit de pas lointains accéda à ses tympans.

Décidant de se réfugier dans un coin de la salle, elle attendit silencieuse. Elle ne connaissait pas ce visage. « Qu'est-ce que vous faites ici ? Vous n'avez pas l'autorisation et vous ne travaillez pas ici. Je ne connais pas votre visage. Soyez gentille. Sortez ! » Elle indiqua la sortie avec son index, l'expression de son visage reflétait une maladresse presque adorable. Mettant ses pensées en ordre pour parvenir à ôter cette jolie demoiselle de son chemin. Voilà que quelqu'un d'autre venait s'inviter, approchant à grands pas. « Qu'est-ce que vous voulez ? » Elle soupira, désespérée. Elle sentit une goûte de sueur descendre le long de son dos. Elle était dans une très mauvaise posture.
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 8558
↳ Points : 832
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 27
↳ Avatar : Pierre Niney
↳ Age du Personnage : 26 ans
↳ Métier : Revendeur d'art pour la Menrva
↳ Opinion Politique : Résistant extrémiste
↳ Playlist : 30 STM ♪ Hurricane / 30 STM ♪ Alibi / Keane ♪ She Has No Time / Red Hot Chili Peppers ♪ Dark Necessities / Muse ♪ Blackout / Muse ♪ Uno
↳ Citation : "La passion est une obsession positive. L'obsession est une passion négative"
↳ Multicomptes : Non
↳ Couleur RP : #c69f4a



Feuille de perso
↳ Copyright: Astoria & tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Shrinking Universe {Event}    Jeu 14 Mar - 23:31

A bord du Ferry, elle se dissimulait dans la pénombre, cherchant les astres terrestres du regard. Symboliquement, les cieux avaient perdu de leur éclat depuis plusieurs siècles. Elle en était persuadée, désespérant à l’idée de ne plus jamais se fondre dans les lueurs du jour. Elle faisait partie des individus qui erraient habituellement dans les ruelles sordides, en vue de distraire une douleur lancinante qu’ils ne parvenaient pas à chasser définitivement. Pauvres âmes en perdition. La nicotine continuait d’agir sur ses cellules nerveuses, prête à finir son travail en détruisant l’intégralité de son organisme. Quelle importance ? Elle écrasait machinalement le mégot de sa cigarette contre une page d’un de ces livres vide de sens qu’elle gardait près d’elle sans en connaître la raison –un manuel biblique-. Elle en esquissait un rictus cynique. Elle avait cessé de croire en ces absurdités dès l’instant où Ses prunelles s’étaient éteintes. Quel genre de Dieu avait créé l’Inquisition, prônant l’infanticide et les pratiques barbares ? Quel genre de Dieu lui avait donné ses pouvoirs dans le but de la conduire à des excès, lui offrant finalement un cadeau empoisonné ? Alors qu’elle avait émis le souhait de guérir de sa dépendance, une nouvelle maladie se propageait en elle. Celle ci attaquait ses poumons.

Avait-il décidé de la punir ? Elle ne parvenait pas à se défaire de ces images mortifères, imaginant les mains de l’Assassin entailler les membres de sa cadette, faisant couler son sang lors des Hunter’s Seasons. Telle une pourriture en plein coma, elle ne lui avait pas prêté main forte. Nouvelle fissure qui s’était glissée parmi les anciennes. Le sentiment d’impuissance était tel qu’elle avait décidé de se jeter dans la gueule du loup une énième fois. Un esprit vengeur avait pris possession de sa psyché, se joignant à cette extrémiste engagée qu’elle incarnait. Elle avait pris connaissance des plans du Manoir en se glissant dans l’Antre des résistants. Créatrice d’illusions infernale qui s’était également servie de sa ressemblance avec Roxanne pour récolter les informations nécessaires. Elle avait eu raison des plus faibles. Ensemble, ils s’attrouperaient en vue de mettre à terre les plus influents du système ainsi que leurs larbins. Pendant ce temps là, elle prendrait les commandes au sein de ce studio de télévision. Seule. Peut-être pas.

Ayant regagné la terre ferme, ses dons devinrent à la fois ses pires fardeaux et la clé d’une libération future. A la manière d’une effrontée, elle se faufila à travers divers trappes et systèmes d'aération afin d’éviter de nouvelles altercations sanglantes. Elle s’apprêta à se dégager de ce repaire empestant la sueur et les déchets organiques lorsque la voix d’Aurora résonna à ses oreilles. « Elle… » . Elle ne prêta pas attention à cette symphonie criarde se glissant entre les lèvres de ces pantins écervelés. Seuls les pleurs associés au passé l’étreignaient. Ce visage ne l’avait jamais quitté. A travers les barreaux, elle avait tenté de déceler les signes de son drame. Elle avait marché sur le brasier d’émotions contradictoires –sentiment de compassion, reconnaissance, trahison, ignorance-. Ses jambes s’écrasèrent finalement sur le sol. Elégante, elle était son opposée, Azzura ayant opté pour la praticité. Dissemblances risibles. Elle feignit l’indifférence, tentant en vain de masquer le trouble ressenti. Elle ne faisait pas confiance à cette insolente. Toutefois, elle ne pouvait nier le fait qu’une opportunité semblait se présenter. Elle lui vint en aide en murmurant des paroles incompréhensibles. Les deux intrus se tordirent de douleur –illusion funeste-, tandis que les premiers signes de fatigue se manifestèrent. Ses paupières s’alourdirent. Faiblesse physique incompatible avec le déclin de son énergie psychique. Elle cessa de la persécuter par le biais de son silence dédaigneux, lui adressant un sourire énigmatique.

« Dois-je comprendre qu’on poursuit le même objectif ? J’ai une proposition à te faire. Je m’occupe de les distraire pendant que tu finis le travail. Mais sois gentille. Ne fais rien de stupide, et cela même en échange d’un billet. Tu pourras avoir tout l’or du monde si… » . De nouveaux bruits de pas l’interrompirent, englobant ses sarcasmes et ses propos accusateurs.

_________________
    burn let it all burn
    There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames. No matter how many breaths that you took you still couldn't breath. No matter how many nights that you'd lie, wide awake to the sound of poison rain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 9026
↳ Points : 476
↳ Date d'inscription : 28/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Ben Barnes
↳ Age du Personnage : 30 ans, 781 en réalité
↳ Métier : Co-gérant du Little Darlings (shadowhunter infiltré)
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 3
↳ Playlist :
The Devil's own feat 5FDP • Animal feat Disturbed • My name is Stain feat Shaka Ponk • Do or Die - Night of the Hunter feat 30 STM • On my Own - Play Dead feat Killing Bono OST • Madness feat MUSE • Hustler feat JOSEF SALVAT •

↳ Citation : There's a battle between two wolves inside us all. One is Evil. It is anger, envy, jealousy, and ego. The other is Good. It is joy, love, hope, and faith. Which wolf wins? The One you feed
↳ Multicomptes : Aleksi S. Lenaïk & Regan Faulkner
↳ Couleur RP : #1999b5



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Shrinking Universe {Event}    Sam 16 Mar - 18:01


Il avait dû faire un sacré effort. Pour se tenir immobile, pour dominer le monde de toute sa hauteur et contempler l’assemblée avec calme, sans rien laisser transparaître. Pour se comporter en un parfait petit Peacekeeper, chargé de veiller à la sécurité du Président. Il avait dû lutter contre l’envie dévorante de s’effondrer. Mal en point à en crever, il avait mis du temps à réagir. A encaissé ce qu’il venait de se passer. Malhabile sur ses jambes en coton, il accueillit les ordres sans broncher. ‘Va remettre ces putains de machines en marche !’. Docile, il s’était exécuté, tanguant vers l’imposante demeure tout en se grattant la gorge. On l’avait piqué, comme un chien. Injectant dans ses veines un poison qui lui donnait l’impression de brûler de l’intérieur. Un savant mélange de tranquillisants, il se demandait même s’ils n’étaient pas destinés aux animaux, et d’argent liquide. Une faible dose, suffisante pour torturer le sujet, annihiler pendant quelques temps ses pulsions animales. Le rendre soumis pour éviter tout dérapage et l’empêcher de muter. Une nouveauté qu’il avait eu le déplaisir de tester. Une idée totalement stupide, il aurait dû avoir les idées claires pour une soirée de ce genre, et ne pas avoir l’impression d’avoir trop forcé le dosage des stupéfiants dans sa seringue. Il s’éloigna du désordre régnant dans les pièces principales de la demeure. Une petite famille de puces s’agitant en tous sens sous une averse torrentielle. Ils avaient frappé fort cette fois. Il en esquissa un sourire, frissonnant à l’idée de voir le Gouvernement chuter. Tiraillé malgré tout entre ses devoirs et ses envies. Il s’arrêta devant la volée de marche qui l’attendait, leva le nez pour en scruter la hauteur. Il se renfrogna, peu enclin à se farcir tous les étages de la baraque juste pour appuyer sur un foutu bouton. Il se remit en route, extirpant de sous son uniforme de brave toutou du Gouvernement son arme de service, vissant avec soin le silencieux au canon. On n’est jamais trop prudent.

L’envoyer s’occuper des machines, la bonne blague. Lui qui ne supportait pas la technologie, qui n’y comprenait pas grand-chose surtout. Contraint d’apprendre à se servir d’un téléphone, il savait allumer un ordinateur et changer de chaîne mais ses connaissances en la matière s’arrêtaient là. Comme s’il allait pouvoir changer quoi que ce soit au dysfonctionnement de ces engins de malheur. Il fronça les sourcils en constatant que les couloirs étaient déserts, un peu trop à son goût. C’était facile à trouver, pas protégé plus que ça, ils avaient tous foutu le camp quand la panique avait submergé l’île. Le meilleur moyen de se faire entendre. Il s’arrêta à quelque pas de là, tandis l’oreille sans être capable d’entendre ce qu’il voulait entendre. Il pesta en silence, déplorant encore un peu plus l’absence de son loup. Ce fut presque à contre cœur qu’il s’avança vers l’entrée de l’antre du Diable, percevant alors les notes d’un échange. Ses doigts se resserrent contre la crosse de son arme, ceux de sa main gauche continuant de lui faire mal. L’index sur la détente, le pouce titillant le cran d’arrêt, prêt à l’ôter au moindre souci.

« - Le chaton cleptomane et sa tique pompeuse d’air. Quel charmant duo. » Lâcha-t-il avec ironie, tenant tour à tour les deux demoiselles en joug. Lui qui hésitait encore sur la conduite à tenir, il sentait que le choix serait plus simple à faire que prévu. Il jeta un rapide coup d’œil sur les machins tapissant les murs de la pièce, esquissa quelque pas sur le côté, histoire de bloquer la route si jamais l’une des deux avait envie de faire un tour. Une skinchanger et une sorcière, même s’il ne laissa rien transparaître sur la froideur de ses traits, il se sentait en danger. Comme un joueur partant avec de mauvaises cartes en main.

« - Tu vas lever tes jolies fesses de cette chaise et éloigner tes pattes des petits boutons, ça marche pour toi aussi. Sans faire d’histoires, ça m’embêterait de devoir jouer le méchant. » Il avait accompagné ses mots d’un signe de son arme en direction de la brunette, puis de sa cousine, ajoutant à sa demande un sourire tout sauf sympathique. Avec tous les rebelles qui pouvaient se balader sur l’île, il avait fallu qu’il tombe sur ces deux-là. La minette qui avait eu la bonne idée de s’introduire chez lui, et sa charmante cousine qui devait brûler d’envie de lui arracher les yeux et bien d’autres choses encore après ce qui c’était passé durant les jeux.

_________________


flesh and bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t55-squirrel-s-hunter-

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Shrinking Universe {Event}    Lun 18 Mar - 16:20

Expression mauvaise emmenant avec elle des songes de mauvaise augure. Aurora observa la jeune femme dont les traits magnifiquement dessinés, se déformaient au fur et à mesure qu'elle fixait les deux intrus. Les deux hommes se tordaient de douleur, manifestant leur souffrance par des cris qui pourraient réveiller les soupçons. La skinchanger serra les poings, s'efforçant d'adopter une attitude posée. Sa capacité à comprendre la situation la quittait petit à petit. Elle ne connaissait pas cette femme, mais elle l'a détestait déjà. Elle et ses dons machiavéliques. Fille du Diable dont l'apparence n'était pas si anodine. La brune aurait voulu partir, s'enfuir comme une lâche, mais ce n'était pas son genre. Elle se contenta de regarder la scène mise en place par les mains audacieuses de celle qui semblait être une sorcière de haut niveau. Essayant de se détendre du mieux qu'elle le pouvait, alors qu'elle venait de se mettre dans un pétrin insurmontable. Haussant les sourcils, ses lèvres se déchirèrent en un sourire carnassier. Finit les faux semblants. Elle en avait plus qu'assez de jouer à la petite fille modèle. « En échange d'un billet ? Tu ferais mieux de garder tes sarcasmes, mais l'idée de faire équipe avec toi ne me déplaît pas. Marché conclut ma jolie. » Faire équipe avec cette inconnue dégageait une odeur de plan foireux, mais elle pouvait s'avérer utile. Elle lui tourna le dos et contempla les nombreux boutons qui lui faisaient face, essayant de trouver le bon.

Le temps lui manquait. Trop court. Un nouvel invité. Les pas s'approchaient. L'angoisse montait d'un cran, si conséquente, si puissante. Sa respiration s'accéléra, lui volant le peu de concentration qu'elle avait pu confectionner pendant l'échange avec la sorcière. Mille scénarios entraient en contact avec ses neurones. Un monde imaginaire, diabolique où elle se retrouvait prise au piège. Transpirant, elle fit un tour sur elle-même. Pas question de se laisser abattre pour si peu. Une misérable de la zone 4 face à une experte en illusions et un peacekeeper. Elle avait déjà tout perdu d'avance.

Le petit loup à qui elle avait essayé en vain de dérober quelques objets précieux, souligna cette action maladroite. Elle soupira, agacée. « Je t'ai manquée ? Me voilà ravie. » Aurora recula d'un pas. Elle ne pu cacher sa surprise. Les deux se connaissaient. Ils n'avaient pas l'air d'être sur la même longueur d'onde, mais rien ne prouvait noir sur blanc qu'ils ne pourraient pas se retourner contre elle. « Vous vous connaissez ? Comme c'est touchant. Je reviens, je vais chercher mon service de thé pour qu'on puisse discuter de tout ça ensemble. » Sa main vint se coller contre son front. Elle ferma les yeux pendant quelques instants. Avant que la voix irritante du skinchanger vienne perturber sa réflexion. Aurora éclata de rire, levant effectivement ses jolies fesses. « Oui tu as raison. Debout je pourrais mieux travailler. Tu vas faire quoi maintenant ? Sortir les crocs ? La crédibilité te manque mon chéri. »

Haussant les épaules, elle se retourna à nouveau. Décidant d'ignorer les deux nouveaux arrivants. « Ha ! J'ai faillit oublier. » Elle s'avança vers la porte d'un pas décidé, frôlant l'épaule du jeune homme. « Tu permets ? » Renfermant la porte, Aurora continua ses petites affaires. Son index grattant le bout de son menton, elle eut le culot de s'adresser au brun. « Je me disais... en tant que clébard de compagnie du gouvernement, ayant l'habitude de vous voir par deux, il me semble assez étrange que tu te présentes ici seul. » Un clin d’œil vint se glisser dans sa réplique cinglante. Elle se savait en situation de maillon faible, du moins elle en était persuadée, mais elle avait encore toutes les chances de remporter la bataille.

« Tu ne sembles pas apprécier notre voisine, je suppose que cela soit réciproque. Elle et moi on ne se connaît pas, on peut toujours devenir copines et se retourner toutes les deux contre toi. J'adore cette idée, qu'en penses-tu ? » L'ironie continuait de survoler la pièce, lui donnant l'impression de rétrécir. Ses fesses prirent place à nouveau, s'installant confortablement sur la chaise. Ses doigts parcoururent les touches d'un clavier jusqu'à ce qu'un ordinateur s'allume. Elle applaudit, provocatrice, se tournant vers ses deux interlocuteurs.
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 8558
↳ Points : 832
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 27
↳ Avatar : Pierre Niney
↳ Age du Personnage : 26 ans
↳ Métier : Revendeur d'art pour la Menrva
↳ Opinion Politique : Résistant extrémiste
↳ Playlist : 30 STM ♪ Hurricane / 30 STM ♪ Alibi / Keane ♪ She Has No Time / Red Hot Chili Peppers ♪ Dark Necessities / Muse ♪ Blackout / Muse ♪ Uno
↳ Citation : "La passion est une obsession positive. L'obsession est une passion négative"
↳ Multicomptes : Non
↳ Couleur RP : #c69f4a



Feuille de perso
↳ Copyright: Astoria & tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Shrinking Universe {Event}    Jeu 21 Mar - 23:24

Les prunelles d’azur de cette beauté dédaigneuse étaient semblables à deux diamants furibonds. Les éclats de verre s’incéraient vigoureusement dans ses chairs. Au contact d’Aurora, elle se sentait fébrile. La peur de cette adversaire, aussi perceptible était-elle, la replongeait dans des réminiscences lacérantes. Tu ne te souviens donc pas, pensa t-elle, scrutant son visage avec plus d’insistance. Elle aurait pu identifier ses traits parmi des milliers. Le dégoût qu’elle éprouvait à l’égard de ses dons lui rappelait le Sien. Les contours du rejet qu’elle avait subi se redessinaient dans sa mémoire poussiéreuse. Tout la conduisait à penser qu’utiliser la magie était nocif. Une aberration. Un péché qu’elle se devait d’exterminer afin de préserver l’humanité toute entière. De plus, son essence créait sa propre aliénation. Si elle avait eu écho des pensées de Stain, elle l’aurait probablement flagellé une énième fois. Perforé par ses injections, il ne représenterait plus aucune menace pour personne. Diable qu’elle aurait aimé être mise en quarantaine de cette même façon. Ainsi, elle ne suffoquerait plus jamais sous le poids de l’amertume, des pulsions et de la culpabilité.

Anesthésiée, l’angoisse liée à l’intrusion des agents se dissipait. Elle n’était pas une héroïne. Elle était un individu qui attendait peu de l’existence qu’il menait. Ses souffles de vie étaient réservés à Cora et aux derniers innocents qu’elle pourrait peut-être aider avant de rejoindre une nouvelle Antre infernale. Elle avait été sensibilisée à la douleur, confrontée au deuil et à la brûlure de son ossature. Il l’avait habituée aux tortures physiques et psychologiques. Lui. L’Assassin. Sa voix se joignit à celle d’Aurora, l’alliée inattendue à qui elle cacha une rancœur maladive. Les images télévisées s’immiscèrent dans son esprit, telle une mélodie mortifère et assourdissante tournant en boucle. Appuyer sur la détente aurait été un moindre mal. Le seul fait de le voir fouler cette terre attaqua ses cellules nerveuses à coups de lames de rasoir. Elle était loin de son objectif initial, aveuglée par ce flot de haine et par ces paroles qui la mirent dans une colère froide.

« Je t’en prie. Ne prends pas cet air de chien battu et inoffensif. Ton manège n’a jamais fonctionné avec moi. Toi et moi, on sait quelle jouissance cela te procurerait. Souviens-toi…»

Bien entendu, elle fit référence à son séjour en prison. Elle écouta la conversation des deux interlocuteurs d’une seule oreille, haussant un sourcil lorsque son cousin fit référence à l’identité de cette prédatrice. Une voleuse. Un vol de croquettes ? Intéressant. Mais passons. Elle fut absorbée par l’élaboration d’un plan éventuel. Tourmentée par un océan de paradoxes. Elle qui avait pourtant réfléchi à mille façons d’obtenir cette vengeance tant méritée. Elle pourrait créer une nouvelle illusion de douleur. Elle pourrait tenter de faire revenir Chiara durant un court laps de temps. Faire resurgir cette scène funeste dans la psyché du tueur. Des alternatives qui avaient peu de chance de fonctionner. La fatigue physique s’intensifiait. Elle avait émis le souhait de retrouver la raison. Pourtant, la simple présence de cet être diabolique l’engouffrait dans les ténèbres. Elle redevint méconnaissable et abjecte. Usée moralement. Elle se tourna vers Aurora, profitant de ses questions dans le but de faire l’éloge de Stain.

« Qu’est-ce qui nous unit ? Le sang qui circule dans nos veines. C’est risible, n’est-ce pas ? Qu’une telle pourriture nous soit liée à tout jamais. Tu veux savoir quel genre d’homme il est ? Celui qui est capable d’abattre les femmes et les enfants de sang froid. Ne lui tourne jamais le dos. Il attendra le bon moment pour te poignarder. Il a dit adieu à la galanterie depuis bien longtemps. »

Ces allusions étaient ignobles. Chiara elle-même l’aurait réprimandée. Pourtant, elle ne parvint pas à s’en défaire et à chasser cette rage lancinante qui la menaçait de s’effondrer définitivement. Si elle décidait de lui jeter un sort, elle ne s’arrêterait plus. Elle qui s’était jurée de ne plus faire de mal à qui que ce soit. Elle qui était sur le chemin de la guérison. Elle tenta en vain de lutter et de mettre ses émotions à distance. Cela impliquait le départ du bourreau.

« Ce sont des jeux entre adultes et copines consentantes. Tu n’es pas invité. Pars. Te voir lever la patte pendant plusieurs jours a été très instructif. Toutefois, c’était bien assez. »

Elle rentra dans le jeu de sa partenaire d’excès et accepta son marché. Ces propos ironiques levaient le voile sur son insuffisance. Peu importe. Ils n’étaient rien en comparaison de cet échec cuisant qu’elle dut supporter. Il était finalement hors de question de suggérer à l’ennemi de partir. Changements intempestifs.

« Remarque, tu pourrais Lui faire passer un petit message. Et si tu lui montrais définitivement ton vrai visage ? On pourrait te laisser la parole un bref instant, si mon alliée est d’accord. Tu passerais à l'antenne en direct...»

Elle fit allusion à sa cadette, désireuse d’injecter à Stain une nouvelle substance qui brutaliserait ses entrailles. Ainsi, la douleur et les regrets finiraient par le hanter.

_________________
    burn let it all burn
    There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames. No matter how many breaths that you took you still couldn't breath. No matter how many nights that you'd lie, wide awake to the sound of poison rain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 9026
↳ Points : 476
↳ Date d'inscription : 28/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Ben Barnes
↳ Age du Personnage : 30 ans, 781 en réalité
↳ Métier : Co-gérant du Little Darlings (shadowhunter infiltré)
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 3
↳ Playlist :
The Devil's own feat 5FDP • Animal feat Disturbed • My name is Stain feat Shaka Ponk • Do or Die - Night of the Hunter feat 30 STM • On my Own - Play Dead feat Killing Bono OST • Madness feat MUSE • Hustler feat JOSEF SALVAT •

↳ Citation : There's a battle between two wolves inside us all. One is Evil. It is anger, envy, jealousy, and ego. The other is Good. It is joy, love, hope, and faith. Which wolf wins? The One you feed
↳ Multicomptes : Aleksi S. Lenaïk & Regan Faulkner
↳ Couleur RP : #1999b5



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Shrinking Universe {Event}    Sam 23 Mar - 13:05


Elle le frôla. Un soupir sur ses lèvres, ses doigts se contractant contre la détente, incapables pourtant de vraiment appuyer. Sa main droite le faisait souffrir, sous le cuir du gant sa peau le brûlait. Plus fortement que d’ordinaire, au même titre que le reste de sa carcasse. Il la laissa faire, préférant cette option-là plutôt que de voir d’autres rebelles débarquer. Même des collègues à lui, il était trop indécis pour prendre le risque de se retrouver face à d’autres chiens du Gouvernement. Entre une qui se la jouait gamine provocante et la seconde qui lui balançait des horreurs d’un passé qu’il aurait aimé oublier à la tronche, il ne savait plus qu’elle attitude adopter. Il secoua la tête, son cœur battant plus fortement contre ses côtes jusqu’à le rendre malade. Cerveau embrouillé par le poison grondant dans ses veines, il serra les dents pour ravaler sa propre haine.

« - C’est toujours mieux que de ronronner ma jolie. » Réponse espiègle lancée avec légèreté, le poussant à piétiner encore un peu plus la patience d’une minette qui elle, devait se trouver en pleine position de ses talents. Si elle décidait de montrer la fourrure, sans son loup pour le défendre, il serait en bien mauvaise posture cette fois.

« - Les autres ont trop de boulot, et je suis le plus qualifié pour jouer au petit technicien. » Lâcha-t-il, ironique à en crever en jetant un regard faussement amusé à la brunette. Charmante Gemma… Elle n’avait pas tort. S’il fut un temps où il avait eu horreur de lever la main sur quelqu’un, d’abattre une pauvre créature de sang-froid, il était révolu. Les jeux l’avait tué. Aliéné au point de lui faire perdre de vue la barrière si fragile entre le sadisme et le devoir. Pas avec tous néanmoins. Avec elle, il le savait, il en éprouverait un plaisir des plus malsains. Mais ô combien satisfaisant. Se souvenir, il n’en avait pas besoin. Comme marqué au fer rouge, sa mémoire marchait à plein régime, déroulant le film des vilenies qu’il a pu lui faire subir. Il se renfrogna devant le portrait qu’elle était en train de dresser au chaton. Il venait de perdre son calme. Sang chaud de naissance attisé par son mal être. Son envie de se jeter sous une averse gelée pour faire baisser la chaleur émanant de ses entrailles.

« - Ferme-là ! Je peux être galant et te faire l’honneur de t’achever la première. » Il avança d’un pas, rassemblant les miettes de sa raison pour retrouver un semblant d’aplomb. Pour cesser de couiner comme un pauvre chihuahua et grogner comme le ferait un véritable loup. L’autre avait raison, il n’était pas crédible dans le rôle du soldat docile et servant. Il ne l’avait jamais été, ce soir plus que jamais. A poignarder sa cousine de son plus sombre regard il en avait oublié la seconde. Se souvint de sa présence quand un bip résonna dans la pièce. Il sursauta légèrement, son attention déviant sur la métamorphe et sur l’écran s’allumant à côté d’elle. Applaudissements qui lui firent serrer les dents jusqu’à les abîmer. Même silencieuse la détonation lui vrilla les tympans, le recul remonta jusqu’à son épaule qui en devint douloureuse. Un tir précis qu’il avait hésité à faire partir tant il doutait de ses capacités à viser juste. La balle érafla la peau blafarde du chaton, y laissant une vilaine entaille écarlate avant de finir sa course dans le plancher, entre les fils et la poussière.

« - Je t’évite de poser la question, c’est de l’argent. Ca gratouille pas vrai ? Touche encore une fois à ces machins et je te fais sauter les doigts un par un. » S’il s’était montré mielleux au début de sa tirade, la fin était sans appel. Il bluffait, ne le ferait certainement pas, mais il avait pris soin de fermer le bouquin, pour se montrer glacial et déterminé. Elle n’a pas besoin de ça pour le connaître.

« - J’ai eu ma dose de direct. Personne ne me verra ce soir. La sorcière miteuse ne montrera pas son balai et ses verrues aux mômes, et le chaton égocentrique fera profiter les spectateurs de sa fausse plastique une autre fois. Le seul qui doit passer à l’antenne c’est celui que vous avez si gentiment kidnappé. Il faudrait se décider à le rendre d’ailleurs… » Il fit un autre pas en direction des machines, évaluant du regard ce qu’il l’attendait. T’y connais rien mon pauvre, c’est pas la peine de chercher la panne.

_________________


flesh and bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t55-squirrel-s-hunter-

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Shrinking Universe {Event}    Sam 6 Avr - 22:57

Son air ravi était souligné par une once de provocation. Consciente des conséquences que cette situation pouvait engendrer. Une femme sans histoires agissant tel un félin dans l'ombre maîtrisant l'art du combat et de la discrétion. Maladroite à souhait, partant de son refuge les mains vides et se jetant dans la gueule du loup sans aucun regret. Spectatrice à la mine boudeuse d'un règlement de comptes familial. Souvenirs lui brûlant l'estomac et emmenant avec eux des souffrances camouflées. S'interrogeant sur les intentions de ses interlocuteurs et réfléchissant avec innocence aux moyens de passer inaperçue. Les railleries continuaient, incessantes et ennuyeuses. La skinchanger n'en avait que faire de ces petites embrouilles de pacotille. Elle avait passé l'âge des disputes à deux balles. Aurora était venue pour un but précis, elle les laisserait s'échanger des mesquineries autant qu'ils le voudraient, tant qu'ils se mêleraient pas de ses affaires.

Un sourire malicieux se glissa entre ses fines lèvres. La ravissante brunette venait de lui annoncer qu'elle ne serait pas seule dans cette position bien plus que périlleuse. Le petit loup était dans une posture fort désagréable, et cela n'était pas pour lui déplaire. « Bien sûr. Viens donc mon chou, je vais t'apprendre un peu à manier ces machines. » Curieuse, elle se tourna vers la sorcière. « Ne m'en veut pas, mais vous m'obligez à écouter vos reproches, donc j'ai quand même le droit de savoir à qui il veut adresser... »

La question resta en suspens. Le peacekeeper venait de lui infliger la puissance de son arme. La balle rapide, effleura le bras de la jeune femme, y laissant une vilaine égratignure. Une cicatrice qui demeurerait pendant un certain temps lui faisant rappeler un souvenir qui la laisserait amère. « ... ce petit message ? » fini-t-elle en serrant les dents. L'envie de déclencher la troisième guerre mondiale lui caressait l'esprit avec hargne. Téméraire, mais pas cinglée, elle resta sur place, n'osant aucune approche par peur de recevoir une deuxième balle et dieu sait qu'il ne la raterait pas cette fois-ci. Les menaces jaillirent de sa bouche, le mettant en garde.

« Le côté animal qui sommeille en toi ne me fait guère peur. Continues de m'appeler "chaton". Crois moi une fois que mes griffes verront la lumière, elles prendront soin de transformer ton visage en une œuvre d'art digne de Picasso. » Son cœur s'accélérait. Son désir de jouer aux enfants capricieuses s'évaporait petit à petit. Elle avait essayé de jouer la carte des bisounours avec ses sourires insolents et son visage enfantin. Désormais, le temps se faisait rare.

Elle ne laisserait pas le toutou préféré du gouvernement imposer ses lois. Cependant, Aurora voulut apaiser l'atmosphère. Manipulatrice, elle n'hésiterait pas à le détourner de l'objectif qu'il s'était fixé. Prétendant s'intéresser aux derniers Hunter's Seasons. « C'est toi le gagnant. Tu as battu Susanna. Je l'ai connue autrefois, une femme battante. Tu l'as complètement assassinée, aucune pitié en effet. Je commence à croire que les sarcasmes de notre charmante voisine sont fondés. » Elle se positionna devant lui, baladant l'index de gauche à droite. « Non non. Prolonge ton numéro, fais le beau, t'auras un gros os à la fin de ta prestation. »

Tournant les talons, elle persista à allumer l'ensemble des boutons verts. Ses yeux fixèrent alors ceux de la sorcière. « Comment tu t'appelles ? » Question naturelle qu'elle n'avait plus trop l'habitude de poser. Son souhait était de faire comprendre à la jeune femme qu'elles devraient toutes deux ignorer le peacekeeper. Quoiqu'il arrive, il était seul. Sa carrure ne lui permettait pas de toute manière d'abattre une métamorphe et une spécialiste des sorts, qui de plus est des illusions d'après ce qu'elle avait pu comprendre. La porte demeura fermée. L'italienne voulait s'assurer qu'aucun invité inopportun viendrait se joindre à la danse. « Puttana ! » cria-t-elle en italien. Elle venait de se rendre compte que le dernier des ordinateurs qui ferait fonctionner le reste, était en train de lâcher prise.
Revenir en haut Aller en bas

Féminin
↳ Nombre de messages : 8558
↳ Points : 832
↳ Date d'inscription : 27/08/2012
↳ Age : 27
↳ Avatar : Pierre Niney
↳ Age du Personnage : 26 ans
↳ Métier : Revendeur d'art pour la Menrva
↳ Opinion Politique : Résistant extrémiste
↳ Playlist : 30 STM ♪ Hurricane / 30 STM ♪ Alibi / Keane ♪ She Has No Time / Red Hot Chili Peppers ♪ Dark Necessities / Muse ♪ Blackout / Muse ♪ Uno
↳ Citation : "La passion est une obsession positive. L'obsession est une passion négative"
↳ Multicomptes : Non
↳ Couleur RP : #c69f4a



Feuille de perso
↳ Copyright: Astoria & tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Shrinking Universe {Event}    Sam 13 Avr - 15:48

Nous ne sommes pas si différents, tous les deux. Cette prise de conscience latente engendrait une crucifixion mortifère. Cette simple pensée ensanglantait des plaies asséchées par l’avancée du temps. Elle était désireuse de se fondre dans la psyché de l’Assassin pour déceler toute sa complexité. Elle était semblable à une pauvre sotte écorchée par des élans de paradoxes. Le simple fait de prêter attention à ce qu’il pouvait ressentir empoisonnait son âme. Elle avait l’impression de sentir le tremblement incessant de ses membres. Cette sueur vomitive perlée au creux de ses reins. Son arme en main, il devenait maître de tous les maux à venir. Détenteur de leur destinée. Un grand rôle et peu de lucidité, pensa-elle. Un poison si convoité. Pourtant, elle n’aurait pas souhaité être à sa place. Le doute l’anéantirait. Rejetterait-il la violence qui vivait en lui ou dépasserait-il les limites, succombant à la tentation ? A certains moments, la culpabilité triompherait et atténuerait le poids de la rancœur. Elle en était persuadée. Ses souvenirs monstrueux la faisaient courber l’échine. Comme lui, elle s’était montrée excessive, jouissant d’un pouvoir que Noah lui avait accordé. Elle avait mis en place ses propres jeux sanglants, à l’inverse de Stain et d’Aurora qui avaient été dans l’obligation d’y participer. Chaque jour de son existence, elle en payait le prix. Elle était convaincue qu’il n’en était rien du coté de l’Assassin, souffrant de Son absence et de son insuffisance. C’était uniquement cela à ses yeux, le gouffre qui les séparait. La dissemblance ultime. La noirceur de son monde intérieur. Dépourvue d’empathie lorsqu’elle se confrontait à lui, elle s’était livrée à des interprétations erronées. Il n’y avait plus aucun moyen de faire machine arrière. Le deuil était pathologique. La clairvoyance avait complètement disparue. Elle chassait chaque brin de compassion à son égard qui s’insinuait maladivement dans son esprit bienveillant. Néanmoins, contrairement à moi, tu n’éprouves aucun remord, pensa t-elle, mettant ses bonnes intentions au placard. Elle haussa un sourcil lorsqu’il se rapprocha, tentant en vain de deviner quelles seraient ses intentions macabres. Il la conforta dans ses idées en prenant une décision lourde de sens. Choisissant d’arpenter des couloirs lugubres et de cracher ses gerbes de feu.

« Qu’est-ce qu’ils t’ont promis ? De la pâtée haut de gamme ? Couché panier le chien ! »

Ironie de bas étage qui aurait eu sa place dans une des comédies choyées du moment. Pourtant, elle n’était pas d’humeur à rire. Aurora n’avait probablement pas besoin d’être sauvée, mais la haine s’intensifiait à mesure que l’intrus débordait. C’était un appel au péché. Ne percevait-elle pas les murmures assassins de son oncle ? Ceux de Chiara qui la suppliait de le sanctionner ? Se confronter à cette réalité façonnée lui permettait d’oublier qu’elle s’engouffrait plus encore dans le néant.

« Tu ne me laisses pas d’autres choix que de refaire ton éducation. Tu sais comment ils appellent cela lorsqu’ils te conditionnent ? Un renforcement négatif. Demande lui pardon et peut-être que nous te laisserons rejoindre ton partenaire de jeux… ».

De qui parlait-elle ? De Cora, de Chiara ou d’Aurora ? Tant de victimes qui figuraient sur la liste de ce prédateur. Souhaitant le contrer, elle lui insuffla l’illusion de la douleur. Par le biais de son acte sanguinaire, il avait tout dévasté, emportant avec lui ses bonnes résolutions.

« Les verrues sont moins contraignantes que les tiques, sac à puces. Si tu es certain de ne pas vouloir refaire la parodie de la belle et le clochard, tu pourrais au moins te rendre utile. Tu t’y connais en informatique ? »

Joutes enfantines qui revenaient sur le tapis, après des siècles de séparation. Elle s’arrêta dans son élan lorsque le chaton reprit la parole. Propos indigestes qui ne faisaient que délaver sa psyché. Tout l’irritait et faisait resurgir ces images sordides. Il fallait qu’elle sorte et qu’elle retrouve son semblant de contrôle. Elle luttait de toutes ses forces, comptant sur le cadeau de Rumpelstiltskin. C’était cela qui la sauvait. Les questions fusaient dans son esprit. La fatigue nerveuse avait raison d’elle.

« Ne parle plus jamais d’elle de cette façon. Comment la connais-tu ? »

Glaciale, elle en oublia presque la raison de sa venue. Le passé et l’attachement se faisant vorace. Un sourire torve s’étira sur ses lèvres à la question de son interlocutrice. Elle avait décidément tout oublié.

« On m’appelle Azzura, mais tu me connais probablement sous le nom de Gemma…»

Trêve de plaisanterie, elle reporta son attention sur la machine défectueuse. Elle chercha du regard un sauveur éventuel –un des hommes chargés de la sécurité étendu sur le sol-. Elle fit un pas vers lui, son pied se fracassant brutalement contre ses cotes. « On se réveille. Tu vas nous être d’une grande aide » .

_________________
    burn let it all burn
    There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames. No matter how many breaths that you took you still couldn't breath. No matter how many nights that you'd lie, wide awake to the sound of poison rain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin
↳ Nombre de messages : 9026
↳ Points : 476
↳ Date d'inscription : 28/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Ben Barnes
↳ Age du Personnage : 30 ans, 781 en réalité
↳ Métier : Co-gérant du Little Darlings (shadowhunter infiltré)
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 3
↳ Playlist :
The Devil's own feat 5FDP • Animal feat Disturbed • My name is Stain feat Shaka Ponk • Do or Die - Night of the Hunter feat 30 STM • On my Own - Play Dead feat Killing Bono OST • Madness feat MUSE • Hustler feat JOSEF SALVAT •

↳ Citation : There's a battle between two wolves inside us all. One is Evil. It is anger, envy, jealousy, and ego. The other is Good. It is joy, love, hope, and faith. Which wolf wins? The One you feed
↳ Multicomptes : Aleksi S. Lenaïk & Regan Faulkner
↳ Couleur RP : #1999b5



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Shrinking Universe {Event}    Jeu 18 Avr - 21:23


Les menaces fusent. Le monde s’écroule et ils s’en fichent. Tous. Le chaton marquait des points, mentionnant son côté animal, aux abonnés absents depuis sa rencontre avec le magicien de bas étage. Sa faiblesse, sa carte cachée dans sa manche. Jusqu’au bout, il blufferait, prierait pour qu’elle n’use pas de dons dont il était si méchamment dépourvu. Espérant que la sorcière se retiendrait de trop le malmener, refrénerait ses ardeurs de vieille mégère rancunière. Pourquoi le ferait-elle ? Tu as du mal à la retenir, ça doit être pareil pour elle. Qu’il y est une quelconque comparaison entre eux lui donnait envie de rendre tripes et boyaux. Lui dévorait la gorge à l’acide. Il se retrouvait en position de faiblesse, regrettait presque que les chimpanzés chargés de surveiller les machines jouent aux carpettes dans un coin de la pièce. Que la porte ait été fermée à double tour. Il pouvait toujours faire machine arrière, tourner la clé et ouvrir la voie à d’éventuels renforts. Personne ne viendrait, ils l’avaient envoyé ici pour le mettre à l’épreuve il en était persuadé. Rebelle ou chien servant du Gouvernement, la route se dédoublait dangereusement et il devrait prendre une décision plus rapidement qu’il ne pouvait le croire. Il serra les dents et ravala ses sarcasmes, fusillant le chaton du regard quand sa victoire revint sur le devant de la scène. Il crispa ses doigts contre la crosse de son arme, brisant ses articulations pour se retenir de lui sauter à la gorge et de lui arracher la tête. Privé du loup, ses instincts et sa soif de violence restaient bien présents. Ce n’était qu’un prétexte, Elle avait raison, pour dissimuler des immondices qui l’effrayaient plus que de raison.

« - Ce qu’ils m’ont promis ne regarde que moi. Je vois que vous avez été à bonne école, vous faîtes un concours c’est ça ? Celle qui trouvera l’allusion canine la plus originale ? Va falloir faire mieux » Ironique, l’aplomb revenait, fusait sous sa peau pour chasser l’argent incendiant ses veines. Mettre la sorcière en rogne, il savait le faire. Y parvenait sans mal étant gamin. Le chaton devait être du même genre. Trop égocentriques, parfaites en tous points, deux charmantes pestes en somme. La douleur, elle se fit plus intense. L’obligea à reculer d’un pas, à prendre appui contre le meuble le plus proche, ses pauvres guiboles déjà fatiguées ne supportant plus son poids. Il retint un soupir de douleur, laissa un juron s’échapper avant d’esquisser un sourire des plus sombres.

« - Me rendre utile, pour vous laisser gagner la partie ? Tu as forcé sur les champignons vénéneux cousine » Pour m’y connaître, je suis un pro à Tetris, ça compte ? Un vague amusement dévora son sourire, il dut se mordre la lèvre pour ravaler sa moquerie. Il suivit Azzura du regard, serra les dents quand elle brutalisa le pauvre type étendu au sol. Malheureux qui râla de douleur, se mit sur ses pieds avec difficulté.

« - Plutôt crever que de vous aider. » Stain esquissa un sourire, amusé par tant de cran face à deux furies prêtes à bondir au moindre pet de mouche. Le type lui adressa un regard, cherchant à obtenir un soutien quelconque. Il se heurta à un mur de glace, qui ne lui adressa qu’un infime battement de cils. Le type soupira, donna un coup de pied rapide à son collègue avant d’avancer d’un pas en direction de la chaise.

« - Tu devrais lui laisser ta place... Chaton, si tu veux pouvoir passer à la télé » Il n’était pas vraiment sûr des compétences de son ‘collègue’. En doutait franchement même. Toujours est-il qu’il profita de sa présence et de l’intérêt soudain qu’elles pouvaient lui porter pour reculer jusqu’à frôler la porte, ses doigts effleurant la poignée avec l’envie dévorante de fausser compagnie à tout ce petit monde, quitte à passer pour un déserteur.

_________________


flesh and bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t55-squirrel-s-hunter-

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Shrinking Universe {Event}    Dim 21 Avr - 18:49

Ses doigts frêles glissaient sur toutes les touches, essayant en vain de faire tourner la machine. Elle oublia pendant quelques instants ses compagnons de fortune, concentrée et désespérée par ce petit empêchement de dernière minute. Son coeur battait à toute allure, démontrant la panique qui montait en elle. Entendant les railleries dans son dos sans les écouter. Fatiguée par les échanges moqueurs de ses deux voisins. S'ils finissaient par s'entre-tuer, ce n'était pas plus mal. La sorcière la tira de sa rêverie. La brune haussa le sourcil et se retourna doucement, faisant tourner la chaise sur elle-même. Croisant les bras et les jambes, elle sourit, intriguée.

« T'as mal interpréter mes propos. Je n'ai fait qu'admirer la bravoure de Susanna. » lâcha-t-elle sincèrement, laissant échapper un soupir de nostalgie. « Nous chemins ce sont croisés il y a fort longtemps. » L'ironie lui brûlait la langue. Le ton glacial de son interlocutrice lui avait déplut. « Cependant, je me demande quel lien peux-tu avoir avec mon ancienne connaissance pour que l'impulsivité emporte sur ta raison... » Elle leva les bras. « Ce qui veut dire que le clébard la connaît aussi... Vous voyez, ce genre de situation n'apporte pas que du mauvais. » Elle se retourna à nouveau avant que la demoiselle lui adresse une fois de plus la parole. Un grognement mécontent s'échappa de sa gorge. « Enchantée. Non, je ne connais aucune Gemma. Pourquoi crois-tu le contraire ? »

La nervosité montait d'un cran. C'était une plaisanterie, ça ne pouvait être que ça. Elle ne connaissait pas de Gemma, elle en était certaine. Qui était cette femme ? Les questions commençaient à se multiplier et plus les réponses semblaient nulles et plus la panthère paraissait effrayée. Le but était précis, dès le début. Ces deux rencontres inappropriés l'étaient beaucoup moins. Naïve, elle avait cru arriver ici et faire son petit manège tout en dégustant un expresso. L'arrivée de ces deux-là changeait les plans. Un des hommes du gouvernement avança vers les ordinateurs comme la sorcière et le peacekepper lui avait indiqué. Pour une fois, ils étaient d'accord là-dessus. Aurora lui laissa sa place. Préférant en savoir plus et tirer les vers du nez du métamorphe.

Avançant doucement vers lui, elle s'arrêta à son niveau, croisant les bras affichant un air boudeur. « Tu as la possibilité d'être libre et tu préfères être au service du gouvernement. Oublie la vermine qui s'essaye à la technologie, on le tuera avant qu'il puisse ouvrir la bouche. T'en as marre d'être le toutou de ce foutu président qui profite de tes capacités pour se payer un voyage avec sa catin de femme. Tu veux autre chose n'est-ce pas ? Nous sommes ta chance. » Hochant la tête, elle pria pour que son monologue ait de l'effet sur l'intéressé. Son honnêteté payait parfois, mais pas toujours. L'abandonnant à ses pensées, elle se dirigea vers l'intrus. Posant sa main sur son épaule, serrant aussi fort qu'elle pouvait.

« Tu aimes les félins ? Je te réserve un petit spectacle privé si tu ne te magnes pas au lieu de tenter d'attraper ton portable pour appeler des renforts. » Le type s’exécuta. Elle eut du mal à suivre ses mouvements et gestes, mais ils s'avérèrent efficaces. Les écrans s'allumèrent, les caméras donnant sur tous les coins du grand espace et de la scène où quelques heures plus tôt, le président commençait son discours mensonger. La brune tapota sur le micro, le bruit qui s'en échappa résonna sur la pièce. Attrapant le peacekeeper par l'épaule, elle le dégagea du fauteuil afin d'y prendre place. Elle se mordit la lèvre, se tournant vers ses partenaires. « Bon, qui veut commencer ? Toi la sorcière, pour dire ô combien tu es fâchée parce que les ingrédients de magie noire sont en rupture de stock ? Ou toi, le loup pour te plaindre de cette liberté qui semble s'évanouir en petite fumée ? Personnellement, je ne suis pas pressée. »
Revenir en haut Aller en bas
 

Shrinking Universe {Event}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Recherche de staff pour Destiny RPG : Stargate Universe
» Pokémon World Event !
» Nouveauté à ne surtout pas manquer : Universe Conquerors
» Thème Event Horizon Red par razorsedge
» √ Présentation Phoenix Universe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-