AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Squirrel's Hunter ⊕ Stain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Féminin
↳ Nombre de messages : 9026
↳ Points : 476
↳ Date d'inscription : 28/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Ben Barnes
↳ Age du Personnage : 30 ans, 781 en réalité
↳ Métier : Co-gérant du Little Darlings (shadowhunter infiltré)
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 3
↳ Playlist :
The Devil's own feat 5FDP • Animal feat Disturbed • My name is Stain feat Shaka Ponk • Do or Die - Night of the Hunter feat 30 STM • On my Own - Play Dead feat Killing Bono OST • Madness feat MUSE • Hustler feat JOSEF SALVAT •

↳ Citation : There's a battle between two wolves inside us all. One is Evil. It is anger, envy, jealousy, and ego. The other is Good. It is joy, love, hope, and faith. Which wolf wins? The One you feed
↳ Multicomptes : Aleksi S. Lenaïk & Regan Faulkner
↳ Couleur RP : #1999b5



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Squirrel's Hunter ⊕ Stain   Dim 9 Sep - 16:40


« God is dead. Life’s a bitch. Love will tear us apart. You’re so fucked-up. »


 
Stain Ezio Greyjoy


 
© tumblr
24 ans; 776 ans en réalité bisexuel
skinchanger ft Ben Barnes

 
 
Date et lieu de naissance :
Le 28 juillet de l'an de grâce 1236, à Rome.
Forme animale :
Un loup arctique au pelage immaculé et aux prunelles mordorées
Métier :
Peacekeeper et chanteur au Paradisio quand il n'est pas en fonction.
Force :
Celles propres aux métamorphes. En plus de cela, Stain excelle dans l’art de la torture psychique.
Faiblesse :
Stain est pyrophobe. Un simple briquet ou une jolie flambée ronronnant dans une cheminée, et le voilà mal à l’aise. Pétrifié. Il ne dira pas pourquoi, c’est viscéral c’est tout. Une faiblesse somme toute ridicule, qu’il tente de cacher de son mieux
Avis sur le Gouvernement :
 Il le sert, plus par obligation que par véritable envie. Les jeux, il les exècre, trouve ça complètement puéril et malsain. En résumé, le Gouvernement, il s'en fout. S'ils pouvaient tous crever étouffés par leur pop-corn, il serait le premier à en rire. Servir les plus forts, faire souffrir, il a déjà donné, et son agacement commence à se faire sentir. Après tout on dit bien que les bâtards sont le fruit de la luxure et du parjure, Stain en est un très bon exemple.
Particularité :
Une vilaine cicatrice lui grignote les doigts, la paume de sa main droite, ainsi qu’une partie de son avant-bras. Stain est vierge, cela ne l'empêche pourtant pas de se vautrer dans la débauche et l'indécence, sans jamais franchir la limite qu'il s'est fixé..
cryingshame

 
loyal ☦  censé ☦ moqueur ☦ impulsif ☦ séducteur ☦ violent ☦ cruel ☦ déterminé ☦ protecteur ☦ tendre ☦ patient ☦ franc ☦ sarcastique ☦ indépendant ☦


file moi ton stylo, j'ai plus d'encre


 


 
Sujet 1:
 

Seul dans cette pièce sombre, il attendait. On était venu le chercher il y a quatre jours pour l’emmener dans une sale ressemblant à s’y méprendre à un ancien bloc opératoire. Toiletté, il avait été contraint de dire adieu à barbe et tignasse, non sans un pincement au cœur, ce qui lui donnait plus l’air d’un ours bourru et hirsute, que d’un être humain. Il n’avait rien demandé à personne. A vrai dire, Stain avait même finit par se dire qu’il passerait l’éternité sous un manteau de fourrure. A courir après les écureuils, se rouler dans la gadoue et pisser sur les campeurs un peu trop téméraires. Il adorait ça au final. Et voilà qu’il était là, à poil sous une blouse d’un bleu affreux, devant une petite boule de nerfs qui aurait pu avoir l’âge d’être sa mère. Pot de peinture causant à vous rendre sourd, débitant des choses qui lui passaient au-dessus de la tête dans une langue qu’il apprend avec acharnement depuis cinq mois, pour effacer langue maternelle et accent, les dernières traces d’un passé qu’il aimerait pouvoir rejeter en bloc.

« - Là, elles vont toutes craquer pour toi maintenant. Ça c’est sûr » Avait-elle lâché une fois poils superflus et autres choses disgracieuses soigneusement ôtés de sa personne. Le tout en lui tapotant la joue comme elle aurait pu le faire avec son chien. Je vais la bouffer si elle continue, avait-il pensé. Il avait failli le faire quand  les doigts crochus et archi-vernis avaient tenté de se saisir du cuir ornant son cou. Le regard noir qu’il avait pu lui lancer avait automatiquement calmé ses ardeurs. Pauvre vieille. De retour dans ses quartiers, il comprit. Le but de tout ce cinéma. Ce qui l’attendait. Son comportement un peu trop débridé, il le savait, le gouvernement le voyait d’un mauvais œil. Indigne d’un Peacekeeper. Punit pour avoir fourré son nez dans les corsages d’une demoiselle, qui l’aurait cru. Ce qui se passa durant ces quatre jours lui paraît flou. L’interview, la foule, il les a vus sans vraiment le faire. Un seul truc l’a vraiment marqué. Le rasoir qui trônait, magistral, dans sa salle de bain, du genre « utilise-moi ». Il lui avait fait la tronche pendant toute la durée de son emprisonnement. De toute façon, il aurait été capable de s’égorger avec. Ce genre de truc lui inspirait autant confiance que le micro-ondes flambant neuf et le lecteur DVD. La technologie, il n’y comprenait rien, et pour le moment il n’avait aucune envie de faire cet effort. Bipède depuis trop peu de temps, il avait autre chose à faire que d’apprendre à se servir de toutes ces babioles. Apprendre à vivre dans la peau d’un humain était largement plus important.

Et maintenant qu’il se trouvait dans ce foutu tube de verre, façon hamster dans sa cage, il la sentait. L’angoisse qui lui flanquait la chair de poule. L’adrénaline grimpa en flèche dès que la lumière du dehors l’aveugla. Stain fut contraint de plisser les yeux, sa main en visière pour pouvoir y voir quelque chose. Il aperçut son adversaire, loin en face de loin. Une silhouette floue, suffisamment nette pour lui pour qu’il en devine le sexe. Une fille… La mauvaise blague. Je ne frappe pas les filles, elles deviennent encore plus hystériques après. Lui qui s’était déjà tout imaginé devait revoir ses plans. Entrer, muter, égorger. Gagner. L’entrée était faite, il allait falloir improviser pour la suite, et après un bref regard circulaire, il fit volte-face. Une vague de chaleur envahie son ventre, ses muscles devinrent douloureux. Les os se mirent à craquer, à se désarticuler, la douleur fusa dans ses veines, son manteau d’humain glissa sur ses épaules et quand il se mit enfin en mouvement, il ne fut plus qu’une traînée blanche. Un fantôme disparaissant déjà, le sol ne mouftant pas sous ses pattes. C’était devenu plus facile, moins douloureux surtout. Les premières fois, il en avait hurlé à en s’en déchirer les cordes vocales tant la souffrance fut insupportable. Il la tolérait mieux maintenant, se contentant de jurons et de râles pour manifester son mal être. Le contact de l’argent aussi, il s’y était fait. Il préféra s’éloigner, le plus loin possible, le temps de se retourner. De trouver quoi faire. Tête baissée, dardant ses prunelles mordorées sur le décor, Stain s’arrêta net. Ses poils se hérissèrent sur son échine, les oreilles allant se plaquer contre son crâne, il retroussa ses babines sur ses crocs. Le goût du sang le faisant déjà saliver. Silhouette  peine perceptible au milieu des ombres, l’adversaire de se tenait là. Face à lui, immobile.

Un seul bond fut suffisant pour qu’il sorte de son abri temporaire. Au grand jour, devant les caméras. Il s’en fout de ce que les autres penseront. Qu’elles craquent pour lui ou pas, ce n’était pas son problème. Qu’on le considère comme une aberration, un pestiféré, peu importait.  Là où le loup aurait dû retomber lestement sur ses pattes, ce fut l’homme qui se vautra pitoyablement, atterrissant sur son séant tout en lâchant un soupir de douleur devant la force du choc. Et un juron par la même occasion. Elles vont toutes craquer… Elle parlait des branches aussi peut être, l’affreuse. Secoué, il joua des talons dans le sol détrempé recula de quelques fesses, et leva le nez pour poser son regard sur son adversaire. Ce qu’il vit lui fit le même effet qu’un coup dans le nez accompagné d’une douche froide.

« Anna ?! »
Non, la Sainte Vierge… Qui d’autre ? Et ferme-moi cette bouche, tu as l’air d’un parfait abrutit ! Ca pour avoir l’air d’un abrutit. Sur ses traits se lisait la stupeur. La confusion la plus totale dévorait ses prunelles. Parfait opposé du regard noir qu’il avait pu lancer aux caméras alors de son entrée dans l’arène. Il aurait pu mettre l’apparition sur le compte de l’alcool ingurgitée la veille, ou d’un autre truc qu’il aurait pu sniffer, sauf qu’il n’était pas sorti. Peut-être était-ce dû au furet pas frais qu’il avait croqué un peu plus tôt ? Ou alors cela venait de la douleur lui remontant le long des reins, et celle titillant sa main droite. Un creux s’était formé dans sa poitrine, douloureux, suffoquant. Là aussi, il ne saurait dire si cela venait du choc, de l’acier qui dévorait sa peau. Ou du retour violent de ses souvenirs. Il avait le choix: détaler et se terrer dans un coin, passer pour un lâche. La laisser gagner, se faire gentiment lyncher par une femme. Ou laisser parler cette rancœur qui lui bouffait le ventre. Fait-chier… C’est tout ce qu’il réussit à penser, au milieu du désordre régnant entre ses deux oreilles.
 

 
les copains d'abord

Cora S. Di Mercurio ; ft Olivia Wilde
Il l’a aimé. Comme un enfant. Comme un frère. Pis comme un homme. Qu’ils partagent le même sang, il s’en fiche. Ils ont toujours  été complices, un peu trop aux yeux des autres. Avec elle, il oubliait la futilité de sa misérable existence. Un peu trop téméraire, il a réussi à tout gâcher en poussant la jumelle de Cora dans les bras de la mort. Ils auraient dû se marier l’année de leurs quinze ans. Au lieu de cela, il fut contraint de s’éloigner d’elle. De la voir dans les bras d’un autre, de découvrir les ravages de la jalousie et du remords. De la rancœur et de la haine ensuite, quand elle le changea en monstre. Mi-homme, mi-loup. A présent seul dans un monde qu’il ne connait pas, qui l’écœure, il n’aspire qu’à une chose, la revoir. Oublier sa rancune et la colère sourde qui ronge ses veines. Il l’aime, avec plus de force qu’il y a sept siècles.

Rafaël L. Morienval ; ft Jared Leto
Les amitiés débutant dans les prémices d’une existence sont celles qui durent le plus longtemps. Celles dont la trahison fait le plus mal aussi. Proches, très proches, Stain et Rafaël le furent. Même lorsque que Stain fut contraint de rejoindre les Inquisiteurs, Rafaël fut le seul en qui il garda pleinement confiance, le seul qu’il appréciait vraiment. Il aura suffi d’un seul faux pas pour entacher leur amitié. Qu’il organise les retrouvailles entre Cora et Stain, pour signer la descente en Enfer du cousin assassin. Il lui en veut toujours, pour ça, et pour ne pas avoir été présent le jour de l’exécution de Cora. Il aurait pu l’aider, il le sait. Rafaël lui en veut pour avoir osé torturer Azzura. Rancune tenace entre deux loups qui semble ne pas vouloir s’apaiser. Qui sait peut-être que les circonstances actuelles arriveront à enterrer l’os de la discorde.

Roxanne Delaney ; ft Keira Knightley
Il s’en est pris à elle, alors qu’elle tentait de franchir une frontière. Sous sa forme animale, Stain tua le rebelle qui accompagnait la brunette avant de s’en prendre à elle. S’il lui fut facile de tuer l’autre, les remords furent plus puissants avec elle, le poussant à la laisser là, dans un sale état. Il s’en veut affreusement. Elle lui en veut aussi, déterminée à éradiquer les créatures appartenant à la race de son tortionnaire. Il sait aussi que s’il veut rejoindre les rangs de la rébellion, elle ne le laissera pas faire. Pas aussi facilement du moins. Après tout, c’est dur de faire confiance à quelqu’un qui a essayé de vous bouffer. Il en a bien conscience

Nathan McFadden ; ft Ash Stymest
Il fut chargé de le surveiller, devenant la cible des provocations et des moqueries du môme. Jusqu’à ce que ledit môme réalise qu’au fond, son chien de garde n’était pas aussi différent de lui qu’il pouvait le croire. Potes , frangins au comportement débridés, ils se ressemblent autant qu’ils peuvent être différents. Depuis que Nathan s’est vu exilés dans la zone 4, ils continuent de se voir, en cachette. Rebelle à temps plein, Nathan tente de pousser Stain à les rejoindre. Il le fera, pas tout de suite, mais un jour. Trop prudent pour prendre le risque de tout gâcher aussi rapidement. Ce que Nathan ne comprend pas, poussant son aîné dans ses retranchements, usant de stratagèmes douteux pour le faire flancher. Leurs rencontres sont devenues explosives, et leur amitié s’en retrouve mise à mal.

Azzura G. Di Mercurio ; ft Natalie Portman
Elle ne l’a jamais apprécié. Lui non plus. Un obstacle entre Cora et lui. Un assassin aux yeux de la grande sœur un brin trop protectrice. Elle s’est employée à l’éloigner de Cora. Elle a réussi. Mais à quel prix ? Il l’a torturée quand elle fut emprisonnée, contre sa volonté, lui qui répugne ce genre de stratagème. Il s’en veut, mais l’aversion qu’il éprouve à son égard bride toutes possibilités de pardon. Ca ne servirait à rien, depuis le temps. Stain l’a laissé faire, il n’était encore qu’un môme au fond. Qu’elle tente à nouveau de se glisser entre lui et Cora, et il risque de mal le prendre. De mordre, et ne plus lâcher sa prise jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus se débattre. Une perspective qui l’enchante parfois. Autant qu’elle le rebute.

 

 
CRYINGSHAME • LEA • 24 brouettes


 
Pays:
Le Pays de Dory, près de la mer, au chaud dans le Sud, pas loin du pays où on ne jure que par la Bouillabaisse et le Pastis  
présence :
Tous les jours
MID c'est quoi pour toi :
C'est mon bébé d'amour, il gère la fougère, ses pitits membres sont des nounours en sucre qu'on est obligay d'adorer      Brefouille, je le nem fort fort fort  
et le règlement, tu l'as lu?
Euway, plein de fois. Même que j'ai refais les codes, du coup je l'ai relu encore une fois. Quand on aime, on ne compte pas  
un dernier mot?
Elle est où la poulette ?  
 


 

_________________


flesh and bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://consign-to-oblivion.forumactif.com/t55-squirrel-s-hunter-
 

Squirrel's Hunter ⊕ Stain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Squirrel's Hunter ⊕ Stain
» The Troll Hunter
» Recherche image type fairy tail, monster hunter orage
» Inscription Pseudonyme "Hunter"
» Strongheart, le coeur sur la plume.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Second Chapter :: Life For Rent :: Welcome Home-