AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 /!\ Une rencontre hasardeuse... PV.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: /! Une rencontre hasardeuse... PV.   Mar 30 Avr - 3:50




« Une rencontre hasardeuse... Qui a tout, pour s'envenimer. »


Le monde avait basculé, à ses yeux et surtout, dans la vie courante des gens qu'elle avait côtoyés. Tristement, elle n'avait vu que son plaisir à exécuter un rituel aussi intense. Les conséquences, elle n'en avait même pas prit compte. Son seul et unique besoin avait eu la chance d'être accomplit, tandis qu'on assassinait la dernière créature pour qui elle avait de l'affection. Son cœur s'était emballé, mais sous l'assaut qui avait suivi, quelque chose avait fuit à l'intérieur d'elle-même.
Chacune de ses actions avaient eu des répercussions et bien qu'elle se retrouve combler par le chaos et la souffrance qui en avait découlé, la sorcière avait dû se rendre à l'évidence. L'ouverture de Darkness Falls avait coûté plus qu'elle ne l'aurait voulu. Loin d'être la femme la plus humaine du monde, elle n'avait pas moins quelques plaisirs sadiques qui lui remontaient le moral quand la bien saillance envahissait trop sa vision de la vie. Aujourd'hui, quelques mois après être devenu trop faible pour ne serait-ce que penser fuir New-York, la femme était confrontée à l'ennui.

Un ennui et un désintéressement entier qui la laissait de marbre devant les créatures qui l'avaient torturé et dont, elle était devenue accroc. Elle ne ressentait même pas la colère de ne plus rien trouver attirant. Trop faible, trop épuisé, trop vidé pour ne serait-ce que penser ressentir autre chose que ce contre-choc. Sa peine d'avoir perdu l'animal qui l'accompagnait jour après jour n'avait eu aucune raison d'être, ni son envie de vengeance si facile à déclencher. Elle était une coquille vide, qui n'avait plus aucune capacité à la magie.

Le premier mois, elle était restée recroquevillé, se nourrissant à peine et maigrissant à une vitesse inquiétante. Son mari avait dû l'abandonner, ignorant où elle se trouvait. Puis, ses muscles avaient retrouvé leurs aplombs, son esprit restant absent. Elle avait hurlé de rire sans raison, rajoutant au cynisme de la ville autrefois habité. Elle avait déliré, sans comprendre pourquoi, rien ne se déclenchait en elle. Aucune réaction, autre que sentiment d'ennui. Son corps avaient, toutefois, reprit ses formes et c’est dans cet état d’esprit, que l’ancienne gagnante des jeux, avait prit la route de la nouvelle-Orléans.

Voilà déjà une semaine, qu'elle se promenait dans ce quartier de débauche, le seul lieu où elle semblait s'intéresser à ce qu'elle percevait. Elle avait atteint la ville quelques jours plus tôt, passants inaperçus. Lilya n'était pas prête à retrouver son époux et encore moins à reprendre sa vie de femme crainte et respecter. Son manque d'intérêt, l'y aidant particulièrement. Pourtant, ses pas l'avaient mené là où elle pouvait se cacher et attendre. Attendre, de reprendre des forces. Elle sentait, comme une force sommeiller à l'intérieur de son corps, une force qu'elle reconnaissait que trop bien, pour l'avoir manipuler au point de perdre l'esprit. Ce qui faisait de sa personne une salope attirée par le pouvoir revenait tranquillement. Surpassant les effets secondaires de son dernier rituel.

Quelques sourires malsain avaient même reprit possession de ses traits et c’est d’ailleurs, avait l’un deux, qu’elle sorti de l’hôtel qui l’abritait pour mieux se fondre dans la masse des femmes vendant leurs corps. Elle ne s’y était pas abaissée, préférant éliminer ceux qui la suivaient et s’emparer de leurs argents. Parfois, elle sombrait dans un état second et se retrouvait couverte de sang, sans savoir pourquoi, mais… Qu’est-ce qu’elle en avait à faire? L’important c’était qu’elle réussisse à ce libérer de sa léthargie. Peu lui importait la méthode. Une cigarette aux lèvres, elle s’adossa à un mur, observant les hommes qui passaient et les femmes qui s’offraient. Elle n’avait qu’une seule idée en tête, trouver quelqu’un qui pourrait peut-être réveiller sa véritable personnalité.
Revenir en haut Aller en bas

Masculin
↳ Nombre de messages : 1573
↳ Points : 38
↳ Date d'inscription : 20/10/2012
↳ Age : 24
↳ Avatar : Stanley Tucci
↳ Age du Personnage : Mystère, vous avez dit mystère ?
↳ Métier : Présentateur télévisé au service du Gouvernement, fouine officielle
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Playlist : Le chant de la vérité, la symphonie du mensonge et de la crainte.
↳ Citation : I have lived long enough to satisfy both nature and glory.
↳ Multicomptes : Mr Brightside & Bright Day



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: /!\ Une rencontre hasardeuse... PV.   Ven 3 Mai - 15:52

Girl,i travel round the world and even sail the seven seas Across the universe I go to other galexies. Just tell me where you want, just tell me where you wanna to meet. I navigate myself to take me where you be. Cause girl I want you right now.

La douceur de la brise légère s'opposait à l'agressivité de la scène. Ses doigts glissaient, essayant de serrer avec hargne le cou du malheureux. Les veines semblaient prêtes à éclater. Les yeux de l'homme scrutaient les moindres recoins à la recherche d'une aide futile qui ne répondrait jamais à ses appels. La respiration lui manquait, ses poumons commençaient à s'impatienter et les cris désespérés mouraient doucement dans sa gorge. Le sorcier sentit les pieds de l'homme tenter en vain d'atterrir entre ses cuisses. Un sourire vint briser la glace, il se détendit, ajoutant de la violence à son acte. Le criminel peinait à se défendre, gémissant comme une gamine devant son dessin animé préféré.

Cet enfoiré était venu dans son club de strip-tease, agressant les danseuses dans l'espoir de leur voler un baiser ou plus si affinités. L'ancien flic ne permettait pas une telle mésaventure, voyant ça comme de l'insolence et de la provocation pures. Ces femmes n'étaient pas des prostituées, mais des danseuses professionnelles aux corps sublimés. Ses pensées prenaient de l'ampleur, s'intensifiant pour lui prouver que ses attitudes étaient justifiées. Il serra plus fort. Les bras de la victime retombèrent le long de son buste. Ses prunelles s'éteignaient petit à petit, sans vie. Wayne lâcha sa proie, le corps de celle-ci glissant doucement le long du mur, atterrissant inerte sur le sol.

Se recoiffant, il ajusta sa veste noire et prit une grande inspiration, essayant de se détendre. Depuis qu'il avait anéantit le suicidaire amant de Faith sans aucune raison valable, le sorcier semblait être pris dans une spirale vicieuse et sans fin. Recommençant le lendemain. C'était sa deuxième victime. L'utilisation du mot était juste, car ces deux hommes n'étaient pas des violeurs ni des assassins. Seulement deux scélérats à la recherche du bon temps et sans aucune éducation, s'en fichant royalement des règles de bienséance.

Son front vint rencontrer la façade lisse du bâtiment poussiéreux qui lui faisait face. Un frisson envahit son échine. Sans le vouloir, il s'était retrouvé à Storyville, le quartier le plus mal famé du Nord de la Nouvelle-Orléans. La misère transpirait par tous les pores de leurs épidermes sales et blessés. Leurs visages si enfantins démontraient un passé vécu dans le calvaire. Wayne éprouvait de la pitié pour ces jeunes femmes dont la plupart n'étaient pas encore majeures.

Les brigands s'arrêtant au bord de la route, désireux de se voir offrir leurs services, dégoûtaient le sorcier. Il aurait voulu les éliminer tous un à un, regrettant l'époque des Hunter's Seasons où il aurait poussé volontiers dans les jeux, ces types aux personnalités morbides. Sans aucune contenance, s'adressant à des jeunes filles comme à un morceau de viande. Wayne n'était pas mieux dans le genre, mais jamais il n'aurait osé abuser d'une enfant, l'idée le rendait malade. Il détourna le visage, serrant ses poings. Il ne pouvait se permettre de les abattre tous, un par un, bien que l'envie y était. Se fondant dans la masse, mains dans les poches, il décida de retourner à son club dans le but de boire un énième verre et d'y rencontrer peut-être une créature alléchante. Le destin lui réservait bien mieux que ce qu'il ne pouvait l'espérer.

La sulfureuse Averyl, adossée contre un mur semblait attendre quelqu'un. Wayne fronça les sourcils, surpris par son apparence. D'habitude si élégante, la belle brune semblait dépassée par les événements. Ses traits trahissaient son inquiétude et sa fatigue, piquant l'esprit curieux du sorcier. « Serais-tu la délicieuse présentatrice de télévision que je connais ou une pâle copie de sa personne ? » Questionna-t-il essayant de détendre l'atmosphère. « Ta mine m'effraye. On ne te distinguerait presque plus de ces banales filles de joie. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: /!\ Une rencontre hasardeuse... PV.   Ven 3 Mai - 21:15




« Une rencontre hasardeuse... Qui a tout, pour s'envenimer. »

Sa vie, soudainement beaucoup plus sanglante, l'avait réduite à quelque chose de honteux. Mais, elle s'en sortirait. Elle l'avait toujours fait. C'était l'absence de réelle sensation qui la rendait pathétique. Le chaos régnait, mais ne l'atteignait point. Ce mélodrame n'avait de sens que pour la sorcière, qui, adossé à un mur, attendait qu'un insecte vienne se perdre dans sa toile. Consciente des énormes changements qu'il y avait eu dans sa prestance, elle frôlait la folie sans se demander si un jour, on l'envierait de nouveau.

Elle se voyait déjà, revêtant ses plus belles robes et faisant de nouveau son entré dans le monde de la politique. La stabilité lui manquait, toutefois. Elle attendait donc, son heure et l'instant qui la ramènerait auprès des véritables vivants. Adossé à son mur, ses yeux suivaient un couple d'une heure, avant d'en choisir un autre, les regardant se démener pour survivre ou pour simplement s'envoyer en l'aire. Voilà les gens qui étaient à l'origine des fondations d'un peuple. C'était plutôt décourageant, si l'on se plaçait du regard d'un véritable humaniste.

Aux yeux de sa personne, il n'y avait rien de plus glorieux. Les plus faibles ne méritaient rien d'autre que de s'endurcir. Portant sa cigarette à ses lèvres, elle inspira avec délicatesse, avant de regarder le ciel noirci par la nuit et de souffler la fumer qui lui encrassait les poumons. Combien d'idiots croiraient qu'en la suivant, ils atteindraient le septième ciel? Au lieu de simplement descendre tout droit en enfer? La naïveté des hommes aurait pu être un sujet à étudier, mais elle se souvenait que ce n'était pas le cas de tous. Et qu'un ou deux, s'étaient démarqué dans sa vie.

« Serais-tu la délicieuse présentatrice de télévision que je connais ou une pâle copie de sa personne ? » La voix fit frémir le corps de la sorcière, qui tourna lentement la tête vers celui qui l'abordait. Elle prit conscience du piteux état dans lequel elle se trouvait. Face à son regard, elle sentit son honneur se faire mordre, ce qui était une nouvelle sensation, si peu éprouvé depuis quelques mois. « Ta mine m'effraye. On ne te distinguerait presque plus de ces banales filles de joie. » Instinctivement, Averyl releva la tête et les épaules, son regard le défiant de sous-entendre qu'elle n'avait pas la classe. C'était un peu ridicule, mais devant son diable personnel, la hautaine animatrice ne pouvait pas réagir autrement.

« Étrangement, je ne t’aurais pas imaginé fréquenter ces banales filles de joies, qui me ressemble désormais. Aurais-tu changé de catégorie de femme? » De toutes les personnes qu’elle aurait pu croiser, il était celui qu’elle tolérerait le plus et le moins à la fois. Quelqu’un qui ne ferait pas un drame, en fondant en larme, en voyant son corps amaigrie et qui ne lui ferait pas de cadeau. Il avait, malheureusement, été un des hommes qu’elle avait voulu séduire et le souvenir de son corps l'enrageait. Elle n’avait aucune idée de pourquoi, il trompait son ennui. « Ce serait dommage. »
Revenir en haut Aller en bas

Masculin
↳ Nombre de messages : 1573
↳ Points : 38
↳ Date d'inscription : 20/10/2012
↳ Age : 24
↳ Avatar : Stanley Tucci
↳ Age du Personnage : Mystère, vous avez dit mystère ?
↳ Métier : Présentateur télévisé au service du Gouvernement, fouine officielle
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Playlist : Le chant de la vérité, la symphonie du mensonge et de la crainte.
↳ Citation : I have lived long enough to satisfy both nature and glory.
↳ Multicomptes : Mr Brightside & Bright Day



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: /!\ Une rencontre hasardeuse... PV.   Sam 4 Mai - 22:43

Un défilé d'inconnus, tels des fantômes hantant les lieux. Faisant parti d'un décor lugubre, aux visages meurtris par un passé traumatisant. Déambulant au rythme des nuages sombres, s'appuyant quelques fois contre les murs pour reprendre leurs souffles. Ignorant les deux compagnons, comme si leur présence était habituelle. Le sorcier les fixaient du regard, éprouvant presque de la pitié pour ces individus, ayant un soudain élan de solidarité, souhaitant y contribuer à un quelconque bonheur. Il ne pourrait pas les combler toutes, ces pauvres enfants de fortune, abandonnées et soumises à un sort des plus morbides.

Pour l'instant son attention se focalisait sur une unique femme à la répartie provocante. Il regrettait presque de l'avoir comparée avec ces jeunes filles, ayant connu une Averyl sublimée par les projecteurs et aimée par le public. « Non, je n'ai pas changé de catégorie de femmes. Je vise toujours le haut de gamme, tu en es la preuve vivante. J'étais ici pour d'autres affaires. Tu ne voudrais pas le savoir. » Répondu-t-il se remémorant la scène avant sa rencontre.

Il repensa aux événements récents, se questionnant sur la place de Lilya lorsque les rebelles avaient décidé de se montrer au grand jour. Il était incapable de la cerner complètement et cette complexité l'excitait. Une femme aux multiples facettes, impossible de la démasquer, portant plusieurs masques sous une carapace de glace. Où était-elle ? Celle qu'il avait connu, portant les plus belles robes dignes d'un grand couturier. Aux cheveux bien soignés, aux yeux pétillants et aux sourires ironiques.

Elle semblait s'évanouir, petit à petit, donnant place à une femme perdue et dépassée. Qu'avait-elle fait ? « Comment le vis-tu la mort du président ? » Il resta muet sur ses propres opinions. Il s'était rendu à l'enterrement de celui-ci, pour faire acte de présence, mais il n'avait pas pleuré comme la plupart des hypocrites. Il regrettait l'ancien gouvernement, mais le nouveau n'en était pas moins tyranniques. Hélas, il avait perdu son travail en tant que concepteur d'illusions et cela le rendait mélancolique. Il ne pouvait plus s'amuser et décider du sort d'autrui, ces êtres humains incapables d'évoluer. Échangeant père et mère pour une somme d'argent futile.

« Et ton mari, où est-il ? Tu n'as pas l'air d'une femme qui attend sagement le retour de son époux. » Il sourit, ayant l'impression de retourner dans un passé lointain avec un interrogatoire à deux balles lorsqu'il était policier. En voyant la gueule cassée d'un type lui frôlant l'épaule, Wayne eut un frisson. Ses souvenirs le hantaient. Cette soirée médiocre, où il s'était retrouvé dans le même état, le visage défiguré par les poings des résistants et la honte dans le regard des otages. Il se maudissait de ne pas avoir pu contrôler la situation comme il l'aurait souhaité. Cette nuit-là, tout semblait lui échapper. Jusqu'au moindre petit détail. Tout s'était enchaînait très rapidement ces derniers temps. Il repensa à cette rencontre mystérieux avec ce sorcier à la figure déconcertante. « Je me souviens encore de la dernière fois qu'on s'est vu. Je suis toujours persuadé que c'était un piège. » La provoqua-t-il en lui donnant un léger coup de coude. Il ne lui laissait aucune indication sur ses intentions. S'il la marquait comme elle le prétendait, elle s'en souviendrait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: /!\ Une rencontre hasardeuse... PV.   Ven 17 Mai - 19:40




« Une rencontre hasardeuse... Qui a tout, pour s'envenimer. »

« Non, je n'ai pas changé de catégorie de femmes. Je vise toujours le haut de gamme, tu en es la preuve vivante. J'étais ici pour d'autres affaires. Tu ne voudrais pas le savoir. » Dans ses yeux, dans ses phrases et dans ses mouvements, la sorcière se retrouvait elle. Non pas, l'épave qui se remettait de l'ouverture de Darkness Falls, mais bien la femme cruelle et ambitieuse qu'elle avait été avant son addiction à cet autre monde. Tout ce qu'elle avait accompli, plus de mille ans auparavant, jusqu'à ce que son époux de l'époque, la condamne, en étant trop insouciant et confiant. Il lui avait tout prit, mais... Averyl avait réglé le problème une fois dans le monde des zombies, devenant une reine parmi les victimes et un bourreau derrière son masque de sorcière.

Elle avait besoin de se souvenir de qui... « Tu as raison, je n'ai jamais rien voulu savoir de tes affaires, surtout si elle te menait dans un lieu de perdition... » Il y avait du sarcasme dans sa voix et un léger sourire arrogant étira ses coins de lèvres. Une manière charmante de reprendre pas à pas le contrôle de qui... Qui elle avait été. Si trois mois de misères lui avaient appris quelque chose, c'était que jamais, elle ne devait se laisser dominer par quelqu'un à nouveau, ni par un besoin. Elle devait se débarrasser de son problème pour mieux obtenir un pouvoir quelconque sur tout. Lilya était, toutefois, beaucoup trop faible pour tout envisager et son esprit vacillait encore dans le sang de ses victimes, venu passer quelques minutes de plaisirs. « Mais, je suis contente, que tu n'ais pas changé de femmes. Je me serais sentie abandonner, devant un tel sacrilège. »

Abandonnant le support du mur et jetant sa cigarette à même le sol, elle tourna sa silhouette vers l'homme qui semblait réveiller de nombreuses émotions, qu'elle croyait presque disparu à jamais. L'ennui n'avait jamais fait partie de ses rencontres avec le sorcier. Pourquoi serait-ce le cas en ce jour de retrouvaille? « Comment le vis-tu la mort du président ? » La question eue pour effet de déclencher un rire sadique chez Sandro, qui ne pouvait s'empêcher et continuait de rire à gorge déployer. Comment avait-elle vécu la mort du président? Elle y avait assisté, l'avait même exécuté. Elle avait arrêté son cœur d'une pression de sa main, avait senti son pouls s'affaiblir, l'avait entendu gémir et s'était baigné dans son sang. Comment l'avait-elle vécu? La question était plus que tendancieuse à son avis.

Fixant son regard au sien, elle savait qu'il se rendait compte que mille et un secret s'était ajouté à son mystère depuis quelques mois. Mais, avec lui, elle n'avait pas peur qu'il doute de sa complète franchise. « La politesse voudrait que je t'affirme avoir souffert mile mort qu'un homme si bon, soit exécuté par de tels enfants de Satan. » Elle prit une pause, avant de lui sourire nonchalamment. « Mais, je ne crois pas avoir besoin de me montrer aussi politiquement correcte en ta compagnie... Je me fiche pas mal qu'il se soit éteint. » Son expression devient énigmatique, lorsqu'elle murmura ces quelques mots : « Bien, que j'avais précisé que sa mort ne ferait que précipiter pire sur le trône. »

« Et ton mari, où est-il ? Tu n'as pas l'air d'une femme qui attend sagement le retour de son époux. » Cette nouvelle question, lui fit hausser un sourcil. Elle savait quelle impression, elle donnait. Le visage amaigri et la peau légèrement poussiéreuse. L'ancienne animatrice de télévision se raidi. Son bourreau, celui qui avait abusé de son retour dans un monde trop différent de ce qu'elle avait connu pour la dompter et faire d'elle une femme de compagnie... Non, elle ne l'attendait définitivement pas. « Et qui dit qu'il ne va pas apparaître au coin de la rue pour mieux m'entraîner de force et prouver ainsi qu'il est un homme? » Il y avait du dédain dans sa voix, tandis qu'elle s'approchait légèrement de l'homme, dix fois plus intéressant que son époux. « Depuis quand me questionnes-tu autant? C'est une nouvelle ou une ancienne manie qui m'aurait échappé? »

« Je me souviens encore de la dernière fois qu'on s'est vu. Je suis toujours persuadé que c'était un piège. » Elle se souvenait parfaitement de cette dernière rencontre, ce qui alluma une étincelle d’amusant dans son regard. Être soupçonné pour rien, c’était amusant. Rompant le peu de distance qu’il y avait entre eux, elle mordilla soudainement la peau de son cou, y dévoilant toute la violence qui sommeillait en sa propre personne. Puis, vient murmurer contre cette même peau maltraitée, caressant la morsure de ses lèvres. « Es-tu homme à avoir peur que je te piège à nouveau? Ou me suivras-tu si je te le demande gentiment? » Sur ce, elle recula, marchant, tout en le défiant du regard, prenant la direction d’une ruelle sombre, qui n’abritait personne pour l’instant. D’un « S’il te plait… » Lilya lui indiqua son envie qu’il joue avec elle, comme seul lui savait le faire. Elle avait besoin de franchir une barrière psychologique et il semblait tout adapté pour l’aider.
Revenir en haut Aller en bas

Masculin
↳ Nombre de messages : 1573
↳ Points : 38
↳ Date d'inscription : 20/10/2012
↳ Age : 24
↳ Avatar : Stanley Tucci
↳ Age du Personnage : Mystère, vous avez dit mystère ?
↳ Métier : Présentateur télévisé au service du Gouvernement, fouine officielle
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Playlist : Le chant de la vérité, la symphonie du mensonge et de la crainte.
↳ Citation : I have lived long enough to satisfy both nature and glory.
↳ Multicomptes : Mr Brightside & Bright Day



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: /!\ Une rencontre hasardeuse... PV.   Mar 21 Mai - 19:23

Énigmatique. Yeux de biche bleutés, le regardant avec une pointe de sarcasme. Il aimait ce regard perçant, comme si elle le mettait au défi. Sans cesse. Il se souvenait de leur rencontre. Dans les longs couloirs de la maison blanche, ses sourires provocateurs lui faisait oublier les individus inopportuns et leurs questions sans grand intérêt. Elle le regardait de loin, mesquine adoptant une allure malsaine. A son doigt, une bague scintillait de mille feux, poussant le sorcier à se jeter dans la gueule du loup. Une femme mariée. Il relevait le défi sans grande difficulté. S'abandonnant aux plaisirs charnels en sa compagnie. L'extase de vivre dans l'interdit les avaient submergés dans une folie décadente. Et puis, plus rien. L'excuse de l'époux revenant à plusieurs reprises. Leurs ébats s'étaient stoppés, devenant beaucoup moins fréquents. Lilya n'était pas le genre de femme qui pouvait créer un manque chez le sorcier. Aucune d'elles l'étaient. A part une seule qu'il essayait de taire le nom sans grand succès.

Ils ce sont retrouvés sur son plateau d'émission. Rien de plus croustillant que d'interroger un concepteur d'illusions. Elle avait prit plaisir en le mettant au pied du mur avec ses questions insensées et indiscrètes. Euphorique, il l'avait invité à déguster un verre comme au bon vieux temps avant de tomber sur un magicien aux intentions destructrices. Depuis, le néant. Aucune nouvelle. Elle aurait pu être morte, il n'en savait rien. Il lui en voulait, persuadé que cet homme à l'aspect mendiant n'était que la source de ses envies puériles. Convaincu que c'était la sulfureuse brune qui l'avait guidé jusqu'à lui.

Aujourd'hui, il voulait mettre les choses au clair. Qu'importe, le pire s'était reproduit. Il avait vécu un calvaire à cause de cet intrus. Le passé avait finit par le rattraper. Sans aucune importance. Il se retrouvait avec elle, encore une fois. Les deux amants échangeant quelques mots dans un quartier malfamé. Deux personnes de la haute société fréquentant des lieux de débauche. « De toute façon, ça ne te regarde pas ma jolie. Ce n'est pas moi que tu as épousé. » Répondit-il sérieux. Il savait bien qu'elle le taquinait, mais il n'appréciait pas qu'on se mêle de ses affaires. Il savait déjà à quoi elle pensait, comme toutes les autres, comme tous ceux qui croisaient son chemin. Ils le voyait comme un tigre affamé de jeunes pucelles, assouvissant ses envies sur la première paire de cuisses qui aurait le malheur de tomber sur son visage aguicheur. Ignorants. Ils ne connaissaient rien de sa personnalité. C'était sûrement mieux ainsi.

Il leva les yeux au ciel, exprimant une fausse modestie dont il n'avait pas l'habitude. La tentatrice s'approcha de lui. Son rire détendit l'atmosphère pesante qui régnait sur le quartier. Quelques passants aux figures cachées sous leurs capuches, relevèrent la tête, étonnés par la mélodie d'un rire cristallin en ces lieux de perdition. Il ne peut s'empêcher de hausser les sourcils, souriant maladroitement. Il n'avait pas tout saisit. En l'espace d'un instant, il crut voir les traits défigurés d'Averyl déchirés par un sadisme qu'il ne connaissait pas encore. Cette femme était un mystère qu'il prendrait plaisir à résoudre. Il hocha la tête, appuyant ses propos alors qu'il n'avait écouté que la moitié, concentré sur le rapprochement corporel de son interlocutrice. « Hum, hum... » marmonna-t-il, les yeux fixés sur la poitrine de la belle brune. Il releva les yeux. « Donc, je suppose que tu n'exerces plus ton métier ? Les potins se font rares de nos jours. » Il sourit, haussant les épaules. Imaginer son époux débarquer était plutôt comique. Cependant, le fait qu'elle tourne autour du pot était plutôt inquiétant. Il voulait sérieusement savoir ce qu'il était devenu. Et si cette femme était le Diable en personne ? Vipère venimeuse ayant entraîné son mari dans sa chute. Peut-être lui réservait-elle le même traitement. L'idée le fit pouffer.

« Sérieusement, où est-il ? » Il opta pour un air amusé, mais malgré lui, ses traits s'assombrirent. Il ignora cependant sa deuxième remarque, focalisé sur la distance qui semblait de plus en plus courte entre eux. Elle rompit encore plus cette distance, s'aventurant dans la violence qui les caractérisaient tant. Mordant la peau de son cou, avant d'y déposer un baiser. Léger et rapide. Elle s'éloigna de lui, disparaissant dans une ruelle sombre. Wayne soupira, la suivant, les mains dans les poches. La tension montait, croissante. Il continuait d'avancer, souriant bêtement avec une once d'agressivité.

Il se retourna pour se persuader qu'il n'était pas suivit. Si le sorcier était un amateur de cette activité sportive naturelle, il restait néanmoins très pudique. Il s'approcha de Lilya, entourant sa taille de son bras droit, il la poussa délicatement contre le mur d'une bâtisse mal entretenue. Coupant définitivement à la distance qui les avaient éloignés quelques minutes plus tôt. Il pouvait désormais sentir son souffle chaud sur ses lèvres. Il y déposa un baiser. « Es-tu vraiment sûre de vouloir faire ça ici ? » demanda-t-il, l'attirant un peu plus vers lui. Il n'attendit pas sa réponse. Ses lèvres vinrent rencontrer le doux épiderme de Lilya, glissant sa langue le long son cou, s'arrêtant à sa mâchoire. Sa main grossière s’inséra sous le tissu léger de la jeune femme. Tous ses sens étaient à l'affût, ainsi que ses envies particulièrement oppressantes. Il la fixa de son regard vif, continuant son petit manège, un sourire séditieux traduisant son avidité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: /!\ Une rencontre hasardeuse... PV.   Jeu 23 Mai - 15:31




« Une rencontre hasardeuse... Qui a tout, pour s'envenimer. »

Elle appréciait l'ironie de la situation, mais n'en vivait pas aussi intensément chaque instant. Ce qui la frustrait profondément. L'envie de vivre avec une gamme complète d'émotion l'envahissait peu à peu, à mesure qu'elle observait le visage de cet homme qui l'avait fait gémir auparavant. Où avait-elle dévié du chemin qui la menait à l'orgasme? À la jouissance de vivre. Cela avait été, presque, une erreur d'ouvrir les portes de Darkness Falls, mais maintenant qu'elle reprenait des forces, Lilya voyait plus clairement les erreurs, qu'elle avait faites trois mois auparavant.

« De toute façon, ça ne te regarde pas ma jolie. Ce n'est pas moi que tu as épousé. » La sorcière se surprise à rire, honnêtement. Lui et elle, femme et mari? C'était l'idée la plus saugrenue qu'elle n'ait jamais entendu. Secouant négativement la tête, elle lui lança un regard innocent. Comme seule Lilya savait en faire, se transformait automatiquement, en chaste jeune femme. « Toi, te laisser passer la bague au doigt par moi? Voyons! Si j'arrivais à te faire jurer un tel serment, ce serait sous l'effet d'un quelconque charme. Tu n'es vraiment pas sous mon charme, à ce point-là Wayne. Du coup, je n'ai pas perdu mon temps à essayer. »

Il était évident, qu'il n'avait pas assez d'importance à l'époque. Elle voulait le pouvoir et la haute société, elle l'avait obtenu. Enfin, maintenant, elle devait retrouver son époux et devenir son ombre, ce qui l'avait poussé à rester dans les bas fonds. Éliminant quelque crasseux venu auprès d'elle pour de la perdition. Elle avait perdu le contrôle de son esprit fragile. Averyl savait qu'elle devait le retrouver. Puis, il réussit à faire ressortir un visage qu'elle ne montrait qu'à de très rare élu. Celui de son sadisme véritable. Bien, qu'il n'en eut qu'un bref aperçu. Elle se rapprocha de lui. « Hum, hum... Donc, je suppose que tu n'exerces plus ton métier ? Les potins se font rares de nos jours. »


« Pas le choix. L'émission à succès a été... Pour le moins interrompu. Les locaux se trouvent dans un endroit trop dangereux pour tourner encore quelques scènes amusantes... » Sa voix était lasse et agacé. Il lui rappelait qu'elle n'était plus que ''L'épouse de...''. De quoi la rendre mauvaise. « Sérieusement, où est-il ? » Elle choisi d'ignorer sa question, pour l'instant. Préférant mordre sa peau, tout en le défiant de la suivre. La sorcière avait besoin de quelque chose pour se défouler, pour prendre son pied. Elle voulait se battre pour se reprendre. Wayne lui en offrirait l'occasion. Avait-elle autant de chance? Ou ses anciens dieux veillaient encore sur sa personne?

Une fois enfoncée dans cette ruelle sombre, Lilya se retourna vers la silhouette qui s'approchait de sa personne et elle choisi de lui donner la réponse à cette question qu'elle avait d'abord ignorée. « Je n'ai aucune idée de l'endroit où mon époux se trouve. Il semblerait qu'il me recherche, mais je n'ai pas envie de le voir pour l'instant. Il n'y a donc, aucune chance pour qu'il veuille brutaliser ton visage sous l'effet de la jalousie... C'est ça que tu voulais savoir? Si j'étais devenue sa chose et que je m'échappais ici pour vivre? »

Averyl se retrouva adossé à un mur très peu entretenu, tandis qu'il rompait la distance douloureuse entre leurs corps. Son bras autour de sa taille déclencha un léger frisson le long de sa colonne vertébrale. Combien de temps avait passé depuis qu'elle avait laissé quelqu'un touché son corps ainsi? Le léger baiser la laissa haletante. Elle était en manque, tout simplement. « Es-tu vraiment sûre de vouloir faire ça ici ? » Cette question la fit regarder le ciel quelques instants, tandis qu'il agaçait sa peau et ses sens. Il avait toujours eu le tour pour la réveiller rapidement. Ce qui n'était pas le cas de la plupart des hommes, qu'elle dominait beaucoup trop pour cela. Prenant sur elle, elle fixa son regard au sien, tandis qu'il glissait sa main sous le tissu de son linge. Pour toute réponse, elle laissa filer quelques mots passionné. « N'y va pas de main morte, j'ai la tendresse en horreur, actuellement. » Pour souligner sa décision, elle caressa son dos du bout de ses ongles, le défiant. Elle voulait quelque chose qu’il était le seul à lui offrir. Il serait aussi le seul à ne pas lui en vouloir, si d’aventure, elle se montrait agressive.
Revenir en haut Aller en bas

Masculin
↳ Nombre de messages : 1573
↳ Points : 38
↳ Date d'inscription : 20/10/2012
↳ Age : 24
↳ Avatar : Stanley Tucci
↳ Age du Personnage : Mystère, vous avez dit mystère ?
↳ Métier : Présentateur télévisé au service du Gouvernement, fouine officielle
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Playlist : Le chant de la vérité, la symphonie du mensonge et de la crainte.
↳ Citation : I have lived long enough to satisfy both nature and glory.
↳ Multicomptes : Mr Brightside & Bright Day



Feuille de perso
↳ Copyright: Cryingshame & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: /!\ Une rencontre hasardeuse... PV.   Lun 24 Juin - 23:13

Le sorcier chassa les événements passés d'un coup de tête. Oubliant l'échange entre les deux partenaires quelques minutes plus tôt. Se focalisant sur les courbes délicieuses de son interlocutrice. Sa respiration bouillante, haletante, traduisait son envie croissante. Ses mains baladeuses, s'aventuraient dans l'intimité de sa maîtresse, caressant le moindre tissu de peau qui rencontrait leur chemin avec malice. Il sentait le souffle chaud de la sorcière, s'abattant contre son épiderme, traduisant l'extase dans lequel ils étaient prêts à s'abandonner. Ici, au beau milieu d'une ruelle dangereuse et malfamée, oubliant le regard d'autrui, tels deux adolescents provoqués par le goût de l'interdit.

« Je doute que tu sois une bonne épouse, mais en tout cas, tu es douée en tant qu'amante. » Il fit glisser la bretelle de son haut le long de son épaule. Sa peau satinée, dégageait un parfum sauvage, mais sensible à la fois. Il haussa les sourcils. Wayne la connaissait que trop bien pour savoir que celle-ci n'appréciait guère la douceur. Il s'arrêta, ses sphères bleutées la fixant avec une pointe de surprise. « T'aurais aimé que je te demande en mariage ? » questionna-t-il, jouant avec les mèches rebelles de sa chevelure. Levant les yeux au ciel, il ne put s'empêcher d'ajouter à la conversation un peu de romantisme.  « Mon corps est à toi, mais mon cœur en est à une autre. » Un spasme secoua sa poitrine, le prénom de Faith brûlait de mille feux dans ses pensées. Il se sentit presque coupable de goûter aux lèvres d'une autre, mais en oublia vite ces remords, l'imaginant dans les bras d'un inconnu. « On s'en fiche, la nuit nous appartient. » Il ignora toutes ses paroles. Ils avaient le temps de discuter, mais son anatomie, elle, s'impatientait. Le sorcier grimaça légèrement lorsque les ongles d'Averyl se plantèrent sans plus attendre dans son échine. Elle le mettait au défi, enfant joueuse et capricieuse. Il répondrait à ses désirs aussi burlesques soient-ils.

L'épiderme usé de ses mains agressives, vint rencontrer la douceur de sa peau brûlante. Celles-ci soulevèrent sa partenaire, ses jambes entourant la taille du sorcier. Son bras entoura les hanches de la jeune femme, où sa main droite vint se plaquer contre son dos, l'attirant vers elle, jusqu'à ce que leurs respirations se rejoignent dans un concerto rythmé. Les battements de son cœur entamèrent une course ultime vers l'enivrement. Cet échange dépassait les limites du raisonnable, mais imposait des gestes et des paroles à respecter. Rien dans cet ébat charnel ne transpirait la délicatesse. Ce sentiment passionné et réel qu'était l'amour ne trouvait pas sa  place dans cette danse corporelle. La brutalité de leur relation venait justifier la bestialité de leur union. Un enchaînement barbare qui caractérisait les deux protagonistes. L'intensité d'un murmure s'échappa de la gorge du sorcier, mourant sur ses lèvres. L'habitude d'un plaisir démesuré, un quotidien dont il n'avait pas perdu le goût.

Il sourit bêtement, satisfait des sensations que leurs deux bassins ensemble pouvaient lui procurer. Son esprit et son âme vidés de toutes préoccupations. Son front vint se poser sur l'épaule de sa tentatrice, l'échange se freinait, avançant doucement vers l'objectif fixé. Ses doigts vinrent s'aventurer dans l'albâtre sans fin de sa poitrine parfaitement dessinée. Son torse se plaqua avec férocité contre les seins dévoilés de la sorcière. Il émit un rugissement, soulignant son impatience. Si la brunette réveillait ses sens et provoquait ses envies, il n'était pas moins mécontent de l'endroit qu'elle avait choisie pour conclure. Les frissons parcoururent son être. Le mouvement de ses reins retrouva une allure progressive. Les yeux clos, aucun baiser n'avait été échangé. Refusant de se donner entièrement à une femme qui ne retrouvait pas sa place dans son cœur. La folie s'arrêta, brutale. Elle reprendrait de plus belle, mais plus tard. Le ministre s'ennuyait, se lassait des répétitions de ses mouvements. Il retourna Averyl, son dos lui faisant désormais face. Entamant une nouvelle danse sauvage, attisant le feu qui semblait ne pas vouloir s'éteindre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité






MessageSujet: Re: /!\ Une rencontre hasardeuse... PV.   Jeu 4 Juil - 1:22




« Une rencontre hasardeuse... Qui a tout, pour s'envenimer. »


« Je doute que tu sois une bonne épouse, mais en tout cas, tu es douée en tant qu'amante. » Elle ne prit pas la peine de répondre, ni de lui renvoyer le compliment. Il savait ce qu'il valait à ses yeux, bien, que son propre esprit ait besoin de s'en souvenir. Elle vacillait depuis trop longtemps, ne retrouvant le contrôle que pour une heure ou deux, avant d'échapper à nouveau à ce qu'elle avait été. La folie la guettait, le sang la marquait, mais... Alors, qu'il libérait une de ses épaules, dénudant sa peau, elle senti une force que la sorcière n'avait plus perçu depuis de long mois. « T'aurais aimé que je te demande en mariage ? » Souriant en coin, elle se souvient de leurs premières rencontres et s'y raccrocha comme à une bouée. Oui, à cette époque elle était quelqu'un. Riant légèrement, elle frissonna, tandis qu'elle pouvait sentir son souffle la frôler. « Non... J'y ai pensé dans l'intention de faire de toi mon esclave sexuelle, mais, cela aurait été du gâchis. Et puis, je te préfère de loin en homme libre. » Elle n'ajouta pas qu'il n'avait pas eu le statut pour l'intéresser. Mais, s'il était le moindrement aussi brillant, que Lilya le pensait, elle n'avait pas besoin de le préciser.

« Mon corps est à toi, mais mon cœur en est à une autre. » Cette réplique la surprise légèrement, qu'avait-elle manqué durant son absence? Elle devait, absolument récupérer sa vie et de ce fait, elle allait se servir de la seule chose que la sorcière n'avait pas encore essayée. Le sexe, cette part d'elle-même qui ne lui avait jamais fait défaut. Soutenant son regard, elle secoua la tête. « Que cette femme garde ton cœur, je n'en veux qu'à ton corps. » Loin d'elle, toute idée de romantisme. S'impatientant légèrement, elle caressa son dos de ses ongles et perdit le reste de ses paroles.  

L'instant d'après, la chute vers le plaisir débutait. La férocité étant à l'honneur, elle ne se gêna pas pour mordiller la peau tendre de son cou et frémissait en sentant les mains rugueuses et typiquement masculine s'emparer de son corps. Les jambes autour de ses hanches, sa main dans son dos, elle gémit d'impatience. De nouveau elle vacillait, mais cette fois, elle n'irait point vers la perte de sa personnalité. Wayne était l'homme qui la poussait à redevenir une femme d'envergure, lui rappelant les nuits où elle préférait sa compagnie à celle de son époux. Le plaisir progressait à mesure que leurs hanches se soudaient. Suivant le rythme barbare qu'il imposait, lilya béni les dieux de son époque de l'avoir libéré du devoir d'embrasser. À cet instant précis, tout autre aurait cherché le réconfort de ses lèvres, l'énervant, mais pas celui qui butait entre ses cuisses, la faisant frémir et gémir. Il était parfait pour cet instant volé au fin fond des bas quartiers.

Retourné, ses avant bras empêchant son visage de se fondre sur le mur de brique usées par le temps, elle le senti de nouveau, se glissant dans son intimité et poussa un petit cri rauque. Ses propres hanches s'activaient, tandis qu'elle ne pouvait que coller davantage son dos contre son torse. Lilya s'empara d'une de ses mains pour mieux caresser sa poitrine. Se stimulant à l'aide d'une part de l'autre. Se retrouvant au bord du précipice, elle poussa un hurlement de jouissance, à moitié muet, tant sa gorge ne lui obéissait plus. L'endroit ne prêtait pas aux préliminaires, ni son état. Ce soir, une fois qu'elle aurait quitté cet homme qui la violentait volontairement, elle retournerait avec plaisir reprendre son dernier projet en main.
Revenir en haut Aller en bas
 

/!\ Une rencontre hasardeuse... PV.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gestion hasardeuse des fichiers gpx

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-