AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les jouets de mon enfance! Pv.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Les jouets de mon enfance! Pv.    Mer 1 Mai - 2:42





Souriant et gambadant, la femme à la vie en rose cachait ses inquiétudes derrières son masque, de jeune fille innocente. Les changements dans sa vie avaient eu raison de son mécanisme de défense, mais elle tentait de le reconstruire, cherchant une touche de bonheur dans le chaos qui régnait. Elle arrivait parfois, tandis qu'à d'autres instants... La bohémienne sombrait dans la nostalgie et pleurait toutes les larmes de son corps. Le souvenir d'une vie passée la talonnait et elle mourrait de ce raccroché à quelque chose de nouveau et satisfaisant. Toutefois, à la Nouvelle-Orléans, elle ne trouvait pas son bonheur.

Elle avait donc, quitté les beaux quartiers à la recherche de ce dans quoi elle avait vécu de longues années. Se faufilant dans les ruelles, s’amusant à divertir quelques passants, avec ses acrobaties. Jusqu’à ce que son regard accroche sur une boutique poussiéreuse. Instinctivement, elle s’y approcha et colla son nez contre la vitre crasseuse. L’intérieur était sombre, mais elle distinguait des formes rigolotes qui l’attirèrent… Tel un papillon et une lumière.

D'un grincement sinistre, elle déboucha sur une boutique lugubre, mais y découvrit des trésors inestimables à ses yeux. Des centaines de jouets s'accumulaient sur des étagères et dans les coins. Son cœur bondit de bonheur et elle cru avoir trouvé le lieu qui lui prodiguerait des heures et des heures de bonheur. Attrapant la première poupée qu'elle vu, elle l'a blotti dans ses bras, en murmurant quelques mots, qu'elle avait voulu dire à son enfant, mais qu'on ne lui avait pas laissé le temps.

Entre le plaisir de trouver un tel trésor et la nostalgie d'être forcé de penser aux enfants, elle n'entendit rien, ne vit rien et ressenti une énorme douleur derrière la nuque, qui la plongea dans l'inconscience. Elle rêva à des marionnettes et au sadisme des êtres étranges, qu'elle avait croisé peu de temps auparavant... Elle rêva, jusqu'à ce réveillé dans un cri, égaré, se demandant qu'est-ce qu'une silhouette d'homme faisait devant elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Les jouets de mon enfance! Pv.    Mer 1 Mai - 9:05

Parfois, il était bon de quitter les lieux que l'on connaissait, pour partir à la conquête d'autres lieux, des lieux qui nous étaient inconnus. Les jeu avaient été abolis pour le moment. Je n'avais plus de travail, puisque je n'avais plus de jeux à juger. Et je sais que l'on m'avait annoncé cela il y a maintenant plus années, j'aurai pu être content. Mais je serai resté dans une misère totale. Alors que là, maintenant, j'avais des sous. J'étais riche, d'argent et de souvenirs. J'étais riche de cicatrices également.
Je marchais dans des ruelles délabrées, comme dans le quartier dans lequel je vivais avant. Des lieux sales et peu accueillants. Mais j'avais parfois besoin de m'y retrouver. Aujourd'hui c'était le cas. Je marchais sans but précis, sans savoir où j'allais ni quand j'allais m'arrêter. J'avais pris soin de m'habiller proprement mais en essayant de ne pas montrer ma richesse. Pourtant on savait que j'avais gagné des jeux. On connaissait mon histoire et je craignais les remarques désobligeantes ou autre. Mais à ce moment je ne savais rien du futur. Et je n'avais pas à justifier mes choix à qui que ce soit de toute façon !
Lorsque j'arrivai dans une ruelle un peu plus grande, la moitié des boutiques étaient fermées. Certaines étaient tout de même entretenues, alors que d'autres tombaient en ruine sous la poussière et les dégradations. Et parmi ces dernières boutiques, l'une avait la porte ouverte, et cela attirait forcément le regard. Cela attirait aussi les corps. Alors je m'y approchais et je jetais d'abord un oeil à l'intérieur. Des jouets par centaines s'empilaient sur les étagères. Tout était plein de poussière et de toiles d'araignées. Les jouets en cire n'auguraient rien de bon. Je n'avais jamais aimé ce genre de jouet. Leurs yeux et toutes les histoires d'horreur à leur propos m'avaient convaincu de ne pas m'en approcher. J'étais si jeune quand on m'avait raconté tout cela ... J'entrais tout de même et regardais un peu plus ce qui se trouvait dans cette pièce. Tout était gris de saleté. Puis par terre, je trouvais une poupée, propre. Elle semblait avoir été nettoyée et surtout sortie de son rayon. Je ne la ramassais toutefois pas. Par prudence ou parce que je n'aimais pas cela. Je marchais un peu dans la boutique en regardant autour de moi. Je craignais le pire. Et puis, une autre petite porte qui menait dans une espèce d'arrière boutique. Et là, une jeune femme, allongée au sol, inconsciente. Je regardais si elle n'était pas morte, mais son coeur battait encore. Je la giflais quelques fois mais elle ne se réveillait pas. Je ne pouvais pas la laisser comme ça. J'attendis. Cinq, dix minutes ? Je ne saurai le dire. Puis un cri la réveilla. Elle se releva et me vit alors. De suite, je pris la parole afin de ne pas l'effrayer. Et peut être pour me convaincre aussi que ce n'était pas une de ces horreurs que nous avions dans les jeux.
" Bonjour. Ne soyez pas effrayée, je ne suis pas là pour vous faire du mal. J'ai vu la porte ouverte et ... vous ... étendue au sol. Est-ce que tout va bien ? "
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Les jouets de mon enfance! Pv.    Jeu 2 Mai - 2:36





« Bonjour. Ne soyez pas effrayée, je ne suis pas là pour vous faire du mal. J'ai vu la porte ouverte et ... vous ... étendue au sol. Est-ce que tout va bien ? » Elle ne comprenait pas ce qui était arrivé, sa nuque élançait et sa tête tournait. Mais, ses yeux restaient fixés sur cette silhouette étrange qui ne lui rappelait absolument personne. Soulevant doucement sa main, elle vient masser sa nuque, plissant les yeux pour finir par apercevoir comme il se devait, l’homme qui lui avait adressé la parole.

« Je... mmmm... Ayoye. » C'est tout ce qui sorti de sa bouche, tandis qu'elle s'éveillait entièrement. Son cerveau se remettait en fonction, filtrant le monde à la manière Gypsy... Le colorant de rose et de bonheur, comme seule la jeune femme, savait le faire. Retrouvant légèrement son enthousiasme habituel, elle sourit. Puis, se força à se secouer. Allant jusqu'à secouer sa tête pour de vrai.
« heu. Je ne suis pas effrayée et je crois que tout va bien. Mais, j'ai mal à ma nuque. J'ai l'impression d'avoir été frappé... Je n'ai, pourtant, aucun souvenir d'une autre personne dans cette pièce. » Haussant les épaules, elle essaya de se relever, mais ne pu que retomber sur les fesses, plus secouer que la bohémienne ne croyait. « À part toi, bien entendu. »

S’agrippant à l’inconnu, ne se demandant même pas s’il pouvait être quelqu’un de malhonnête, Gypsy s’aida de cette stature pour se soulever et s’adosser à une étagère, ignorante du danger qui les entourait. Soupirant, elle ferma les paupières quelques secondes et retrouva un semblant de stabilité. Rouvrant les yeux, elle se figea, son cœur au bord des lèvres. Derrière la haute stature de l’homme, elle avait cru apercevoir un regard brillant, malgré la noirceur. Secouant de nouveau la tête, elle mit cela sur le coup d’une hallucination et se força au calme.

Semblant fébrile, elle ignorait pourquoi tous ses sens étaient en alerte, ne pouvant concevoir qu'un danger soit caché à l'intérieur d'une, si belle, boutique. Se concentrant sur l'inconnu, elle tandis la main vers lui. « Je suis Gypsy. Merci d'avoir prit le temps de vérifier que je n'étais pas morte! »

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Les jouets de mon enfance! Pv.    Jeu 2 Mai - 12:51

La jeune femme devait être sous le choc puisqu'elle prononça tout d'abord quelques mots incompréhensibles. Enfin des mots .. Disons des onomatopées. Puis, elle se massa la nuque. Peut être s'était-elle pris un coup ? Les gens n'aiment pas que l'on fouille dans leur passé, et cette boutique en faisait peut être parti ? Je ne le savais pas, et à cette heure-ci, je ne me doutais pas que l'on rencontrerait peut être cette personne. D'ailleurs, quand elle parla véritablement, la jeune fille expliqua ses pensées. Elle avait effectivement dû recevoir un coup dans la nuque, mais n'étant pas médecin je ne pouvais lui affirmer que tout allait bien.
Soudain, elle s'agrippa à moi pour se remettre sur pied et je l'aidais alors, afin qu'elle pose son dos contre une des étagères dont la propreté laissait à désirer. Alors qu'elle essayait encore de reprendre ses esprits, je crus voir son regard attirer par quelque chose derrière moi. Et mon instinct de survie, développé lors des jeux, m'obligea à me retourner rapidement, sur la défensive. Mais rien. Il n'y avait absolument rien. J'essayais alors de me détendre. Puis elle me donna son nom et me remercia.
" Tu n'as pas à me remercier, c'est tout à fait normal. Je m'appelle Eamon. Comment te sens-tu ? Et surtout, que faisais-tu dans une pareille boutique ? Elle file la chaire de poule ! ", lui dis-je tout en lui serrant la main.
Je regardais également autour de moi. La poussière avait pris possession de cette pièce là également. Et je n'étais toujours pas serein de me trouver ici. Surtout que la superficie de la boutique était étonnement grande, on ne pouvait réellement savoir le nombre de pièce qui se trouvait là. Il pouvait y avoir des choses dangereuses cachées derrière la façade d'une boutique de jouets pour enfant. Et je n'aimais absolument pas cela.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Les jouets de mon enfance! Pv.    Ven 3 Mai - 20:57





« Tu n'as pas à me remercier, c'est tout à fait normal. Je m'appelle Eamon. Comment te sens-tu ? Et surtout, que faisais-tu dans une pareille boutique ? Elle file la chaire de poule ! » Souriant de toutes ses dents, on pouvait pratiquement voir le maillons de sa chimère protectrice se reconstruire, teintant de nouveau le monde de couleurs vives et brillante. Rien de terne, tout n'était que bonheur, elle n'avait pas le choix de se protéger ainsi. C'était ce qui l'avait empêché de se tuer.
« J'ai mal, mais je me sens bien. » Haussant les épaules, elle devient, l'espace d'une seconde, le parfait reflet d'une enfant légèrement excentrique. « La chaire de poule? Je ne trouve pas, des jouets c'est toujours joyeux, il n'y a rien de mieux pour remonter le moral et ce lieu semblait sublime pour moi. Je n'aurais pas imaginé perdre connaissance, voilà tout. » Oui, l'histoire d'une personne la frappant à la nuque avait déjà disparu de son esprit tordu. Mais, qu’attendre d’autre d’une femme telle que Gypsy? Certainement pas une réaction logique. Puisqu’elle évoluait dans son propre monde. Un univers remplit de gentillesses et de châteaux en guimauves. Cette boutique poussiéreuse était, à ses yeux, un paradis abandonné qui ne manquerait pas de retrouver son charme une fois qu’elle aurait prit soin de lui.

Sentant quelque chose lui frôler le dos, alors qu'il y avait bel et bien une étagère pour le cacher, elle se raidit. Et s'éloigna d'un pas, se retournant très lentement. De nouveau, elle fut confrontée à ce regard luisant, mais cette fois-ci, elle pu voir le sourire de criminel que le visage distordu avait camouflé. Un cri muet sorti de sa gorge. Il n'était pas méchant, il n'était pas méchant. Mais, elle se rapprocha tout de même d'Eamon. Cherchant le réconfort d'un corps plus massif que le sien. Elle aurait voulu que Théo soit là pour se jeter dans ses bras et s'y blottir. Elle lança un regard, du coin de l'œil à son nouvel ami (oui, un nouvel ami dans sa tête) et de retient de justesse de ne pas le faire. On l'avait sermonné sur l'envahissement de l'espace vital d'une personne et la bohémienne comptait essayer de respecter ce qu'elle venait d'apprendre.

« J'hallucine n'est-ce pas? Il n'y a pas un jouet qui vient de me frôler le dos... Non? » À la minute qu'elle prononçait ses phrases, Fawkes sentit la morsure dans son dos et le liquide chaud qui s'écoulait légèrement. Ce qu'elle avait prit pour un frôlement, avait traversé ses vêtements, lui coupant la peau. Elle n'était pas certaine d'arriver à rendre positif, cette expérience. Qu’arriverait-il si son moyen de défense se montrait plus faible que prévu, qu’est-ce que son esprit libérerait? Elle n’en avait aucune idée et ne voulait, définitivement pas, le savoir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Les jouets de mon enfance! Pv.    Dim 5 Mai - 6:49

HS : J'avais même pas vu ta réponse ^^

La jeune femme, dont le prénom répondait à Gypsy, expliqua que tout allait bien, malgré le coup qu'elle avait reçu. Elle avoua avoir mal, mais se sentir bien. Je crus me reconnaitre en elle, dans un corps féminin, plus frêle et plus jeune. Sauf que, à l'inverse, je ne reconnaissais jamais la douleur. J'étais bien trop fier pour cela.
Elle se lança aussi dans une explication concernant sa vision des jouets, que je ne partageais absolument pas. Elle avait l'air d'une petite fille cachée dans le corps d'une grande personne. Elle se semblait pas se rendre compte du potentiel danger de cette pièce. Ni de la boutique entière d'ailleurs.
Soudain, elle ouvrit la bouche, comme pour dire quelque chose, ou crier. Mais aucun son ne sortit de sa bouche. Elle regardait derrière moi et je me penchais alors, plus doucement, afin d'observer la scène qu'elle avait vu. Mais rien. Toujours rien. Pourtant j'avais entendu un bruit de mécanique, comme un jouet articulé qui aurait marché jusqu'à nous, et qui, à présent, s'en allait. Je n'étais pas rassuré. J'étais peut être encore moins rassuré que la gamine à mes côtés.
Aucun des deux ne parlait. C'était une atmosphère étrange. Vraiment très étranger. Alors qu'elle s'approchait vers moi, je vis une espèce de pantin qui avançait en direction d'une autre pièce. Et quelques gouttes de sang à l'endroit que Gypsy avait quitté. Sans un mot, je la fis se retourner et vis qu'elle avait été mordue au niveau du dos. Ou alors ce n'était pas une morsure ... " Il faut qu'on sorte d'ici " J'attendais sa réponse avant de lui prendre le poignet et de la tirer avec moi vers la première pièce. Et là ... De un, la porte était fermée. De deux ... il n'y avait plus aucun jouet sur les étagères. Je me retournais alors, .. et les vit. Là, devant nous, alignés.
Je pris un peu peur, certes. Mais je ne voulais pas effrayer la jeune Gypsy. Seulement, je ne savais pas comment sortir d'ici. Je ne savais pas que faire. Oui, la peur s'était emparé de moi mais mon esprit restait lucide et cherchait une solution.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Les jouets de mon enfance! Pv.    Ven 17 Mai - 19:02





La morsure de son dos était déplaisante, tirant et empirant à chaque mouvement qu'elle faisait. Elle prenait toute sa concentration, ce qui l'empêcha d'entendre ou de voir les jouets se mouvoir dans l'ombre, menaçant et décidément mortel. Elle n'était pas certaine de ce qui avait pu la blesser et cherchait à trouver une explication moins logique que l'envoutement, évident, que ce lieu avait subi. Elle refusait d'associer les jouets à quelque chose de malveillant. Pour la femme, qu'elle était, ils étaient trop indissociables du bonheur. Elle avait besoin de ce raccrocher à cette certitude et de ce fait, la belle ne pu que se laisser emporter jusqu'à la porte barré, sans réagir, sans protester. Une poupée humaine.

Puis, le silence la ramena à la réalité, tandis qu’il se troublait par des bruits mécaniques et des ricanements. Les sourcils froncés, elle se retourna vers la meute dangereuse, qui se rapprochait. Haussant un sourcil, elle dû confronté la réalité. Ses pauvres victimes devaient être forcées par un quelconque chantage émotif! Oui, c’était bel et bien ce qu’elle appelait ‘’sa vérité’’. Reculant instinctivement, elle se retrouva coller contre la porte et tourna son regard vers l’autre humain de cette pièce. « Je suppose que vous n’aimerez pas plus les jouets en sortant d’ici non? »
Sans attendre de réponse, la jolie demoiselle reporta son attention sur la menace, que son cerveau enregistrait comme potentiellement à craindre seulement. Elle était en jeu de chats et de la souris, elle devait se l'imaginer ainsi. Gypsy ne pourrait survivre à la triste réalité. S'étirant et grimaçant sous la douleur, la belle regarda en hauteur pour mieux apercevoir un genre de lucarne qui lui permettrait de se glisser jusqu'à une autre pièce. Une pièce emmuré, qui n'avait peut-être aucun jouet, mais ne les mèneraient certainement pas à une sortie. Chose, qu'elle ne pouvait pas savoir.

Prenant une grande inspiration, elle exposa sa première idée. Se disant qu'ils n'avaient absolument rien à craindre. « Heum... Je crois pouvoir me glisser par cette lucarne, je pourrais ainsi t'ouvrir la porte du fond et on pourrait s'y cacher en entendant de trouver une sortie plus... Accessible. » Bien entendu, pour une personne normale atteindre cette lucarne n'était pas possible, mais l'acrobate avait plus d'un tour dans son sac. Voilà pourquoi, elle semblait désinvolte, malgré la situation inhabituelle. « Ah oui… Ça c’est si on arrive à traverser la mer de méchants… Démoniaques… Choses non vivante, mais pouvant bouger. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Les jouets de mon enfance! Pv.    Sam 18 Mai - 13:22

J'essayais de contrôler ma peur au maximum bien que la situation quand laquelle nous nous trouvions n'était certainement pas la plus plaisante. Je ne savais d'ailleurs si c'était la peur qui m'habitait ou l'adrénaline. Les deux sentiments étaient souvent proches lorsque je me retrouvais face au danger dans les arènes des jeux. Parfois, la peur nous fait commettre l'impensable, comme un meurtre. Souvent même. Et pourtant, l'adrénaline n'était pas loin. C'était elle qui prenait le relai de la force pour finir le combat à la place des muscles. C'était elle qui donnait le courage au moral pour aller de l'avant.
Mais là, dans cette pièce, encerclé de jouets, je ne savais pas quel sentiment s'exprimait en moi. Peut être qu'y penser me permettait d'oublier que j'étais là, sauf quand Gypsy recula et se colla pratiquement à moi. Pour une fois, j'étais content de ne pas être seul, mais surtout d'être avec cette fille, bien que je la connaissais pas. Elle avait cette façon innocente de prendre part pour les jouets, en leur trouvant une excuse. Et il était évident que les jouets ne bougeaient pas seuls. On les avait ensorcelé à mon avis. Mais je gardais mes pensées pour moi.
La jeune femme me posa ensuite une question que je voyais clairement venir. Elle avait retenu mon aversion pour les jouets d'enfant. " Je pense surtout que j'essaierai d'oublier ce qui est en train de se passer " Telle fut ma réponse. De toute façon, que vouliez-vous que je réponde à cela ?
Puis, Gypsy proposa un plan. Un plan farfelu, puisque l'endroit par lequel elle voulait passer se trouver être inaccessible. Mais nous n'avions pas d'arme pour nous défendre et je ne comptais pas laisser mes vieux os ici. Alors je ne pris pas le temps de réfléchir profondément à sa proposition et je suivis l'idée. " Si tu penses pouvoir passer par là, fais le.... " Mais avant même ma phrase terminée, Gypsy vit qu'elle allait devoir traverser la marée de jouets. Ce fut à mon tour de réfléchir. Je regardais dans toutes les directions quand mon regard s'accrocha à un extincteur. Sans attendre, je courus vers lui, l'arrachant du mur. " Je les arrose avec ça et tu fonces. Je ne sais pas si je pourrais les tenir longtemps ! Prête ? Trois, Deux, UN ! " Je hurlai le top départ tandis que j'arrachai le tuyau et que j'appuyai sur le bouton. La pression me fit reculer mais les jouets étaient ensevelis sous la mousse. Pourtant il ne faisait aucun doute qu'ils allaient revenir à la charge, et c'est pourquoi je gardais de la pression et du contenu pour me défendre, le temps que la jeune femme déverrouille.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Les jouets de mon enfance! Pv.    Jeu 23 Mai - 14:58





Ses yeux ne voyaient aucun toutou en peluche, ce qui la rassura, alors qu’elle s’éloigna instinctivement de cette menace. Si elle pouvait défendre les jouets de toutes sortes, elle ne pouvait se permettre de confronter sa seule peur sur terre, les nounours en peluche… Enfin, n’importe quel animal en peluche. C’était sa faille. Sa terreur, mais dans ce magasin, tout semblait mécanique, ce qui la laissait assez confortable pour s’imaginer traverser le mur de résistance. « Je pense surtout que j'essaierai d'oublier ce qui est en train de se passer » Cette réponse la fit sourire, l’espace de quelques secondes, avant de retourner sa concentration vers le bambin en poupée qui ressemblait vaguement à chucky.

Elle obéit à cette envie, qu'elle ressentait à chaque fois qu'elle écoutait un film avec cette stupide poupée rousse et d'un coup de pied, en pleine figure l'envoya valser à travers la pièce. Satisfaite, elle trépigna sur place. « Si tu penses pouvoir passer par là, fais le... » Elle observa ceux qui s'ajoutaient à l'étrange menace. Des poupées, des soldats de plombs, des casse-noisettes, des ballerines... Tout ce qui faisait rêver les enfants semblaient vouloir prendre des airs de cauchemars. « Je les arrose avec ça et tu fonces. Je ne sais pas si je pourrais les tenir longtemps ! Prête ? Trois, Deux, UN ! »

Elle réagit immédiatement à son idée et lorsqu'il arrosa les jouets enchanté, elle se mit à courir et c'est en se servant d'une balançoire en forme de cheval, qu'elle se donna l'élan qu'il lui fallait. Elle avait vécu dans cirque et avait été l'acrobate, la funambule, bref, ce qui semblait hors d'atteinte pour la plupart des femmes et des hommes de ce monde, ne l'était certainement pas pour sa propre personne. Crochetant une étagère en chemin, elle se retrouva accroupie sur le dessus et les pieds en avant, elle traversa la lucarne férocement. La vitre lui coupa la peau à plusieurs endroits, mais elle atterrit parfaitement, en habitué des situations étranges.

Rapidement, elle se releva, sentant la douleur s'insinuer sous ses coupures. Sous ses yeux, elle trouva une salle éclairée par quelques lumières encore fonctionnel et du se retenir de ne pas hurler. Devant elle se trouvait des boites entières emplit de son pire cauchemar. Des images de sa fille s'insinuèrent dans son esprit et la gitane du courir jusqu'à la porte pour mieux la débarrer. Elle glissa sa tête par l'ouverture et chercha du regard son compagnon d'infortune. « Heum... Honey! La porte est ouverte! Si tu arrêtais de faire joujou maintenant? » Sur ce, elle referma et se colla contre le mur, juste à côté. Les yeux fixés sur les toutous, tremblant à l’idée qu’ils puissent devenir vivants.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Les jouets de mon enfance! Pv.    Dim 23 Juin - 10:40

Eamon ne savait pas réellement comment s'était débrouillée la jeune femme mais en tout cas, son extincteur avait très bien fonctionné. Il avait jeté une première vague qui avait entièrement arrosé les jouets. Toutefois, le temps, qui ne dura en réalité que quelques minutes, lui parut des heures interminables. Il sentait un frisson glacial lui parcourir le dos, ne sachant pas ce qui se préparait dans son dos.
Eamon essayait de garder un peu de gaz à l'intérieur de la bombonne qui commençait à sérieusement se vider. Et puis, la jeune femme ouvrit une porte et l'appela. L'homme regarda le champ de bataille une dernière fois avant de partir au petit trot pour rejoindre Gypsy qui l'attendait. Il referma la porte en poussant un soupir de soulagement, sans savoir pour l'instant qu'ils auraient encore des épreuves à affronter très certainement.
Même s'il n'était pas fatigué physique, Eamon était éprouvé de l'intérieur. Il ne s'attendait pas à vivre une aventure comme cela et encore moins face à des jouets. Une des peurs d'Eamon était les jouets. Les vieux jouets. D'ailleurs, il ne savait pas ce qui avait bien pu lui passer par la tête d'être entré là dedans. Mais au moins, il pouvait se dire qu'il n'avait pas laissé la jeune femme à son dépend et qu'il l'avait, en quelque sorte, aidé à s'en sortir.
Reprenant alors sa respiration doucement, l'homme releva la tête et l'inclina délicatement, pour remercier l'agilité de Gypsy. Puis il regarda le nouvel environnement dans lequel il se trouvait. Il n'aimait pas vraiment cela. Des boites, sans savoir exactement ce qu'elles contenaient. " Qu'est-ce que c'est ? " Il espérait que la jeune femme ait la réponse à sa question. Mais, d'un côté, il était content d'avoir conservé le gaz et la bouteille. Quelque chose lui disait que ce piège n'était pas terminé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Les jouets de mon enfance! Pv.    Jeu 4 Juil - 0:24





Gypsy restait figé en regardant les dizaines de boites qui semblaient s'agiter légèrement. Comme si quelque chose qui sommeillait, s'éveillait lentement, très lentement. Son coeur battait la chamade, s'il y avait une chose qu'elle ne tolérait pas en ce monde et qui pouvait lui faire perdre sa bonne humeur, c'était la sous-catégorie de jouet... Les toutous en peluche! Terroriser, son cerveau se voyait forcé de se concentrer sur autre chose, essayant d'éloigner l'image de sa fille, fraîchement née, qui mourrait doucement dans ses bras, un singe en peluche couverte de son sang.

Secouant la tête, elle se rapprocha d'instinct de l'homme qui semblait beaucoup plus rassurant que l'ambiance de la pièce. Elle entendait gratter à la porte et un grincement métallique, régulier, semblait traverser les murs. Pour une fois, la bohémienne était dans un état moins basé sur les fins heureuses et, elle devait avouer qu'elle n'appréciait pas ce changement. « Qu'est-ce que c'est ? »

Se blottissant sur elle-même, la jolie brune grimaça, tout en poussant un petit cri de protestation. « Ce sont... » Un frisson la parcouru à l'idée de dire tout haut, ce qu'elle savait tout bas. « Ce sont... Des DÉMONS EN PELCUHE! » Le dégout et la peur marquait cette déclaration haute en couleur. Ses yeux s'écarquillèrent, tandis qu'une petite main poilue s'échappait d'une boite. « Ce serait sympa, si tu pouvais tous les brûler! Je t’en serais reconnaissante pour le restant de ma vie! » Murmura-t-elle en battant des paupières et en cherchant à se faire de plus en plus petite.
Les secondes semblaient ralentir, tandis que les battements de son cœur s’affolaient. Elle avait envie de s’enfuir, mais doutait d’arriver à ses fins. Pour peu, elle aurait essayé de se glisser entre le mur et Eamon, qui ressemblait de plus en plus à un sauveur, dans son esprit, soudainement, perturbé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Les jouets de mon enfance! Pv.    Jeu 18 Juil - 16:16

Eamon eut bien vite la réponse à sa question. Les démons en boîte, comme elle les appelait, n'étaient autres que des chiens en peluche. Et ce qu'elle lui demandait de faire lui était impossible. Eamon, depuis sa plus tendre enfance, n'avait qu'un souvenir auquel se rattacher. Eamon possédait une sorte de ses peluches. Son doudou et désormais un souvenir qu'il gardait précieusement. L'homme ne pouvait tout bonnement pas faire de mal à ces peluches mais il ne pouvait pas non plus expliquer ses raisons à la jeune femme. De plus, il savait très bien que les peluches, tout comme les jouets, qui se trouvaient dans cette boutique étaient animés et tout cela devait bien provenir d'un sorcier malveillant. Il ne savait pas trop comment réagir et le temps leur était précieux. " Je ... Je ne peux pas. " Eamon avait prononcé cette phrase dans un murmure, mais il ne doutait pas que la jeune fille l'avait entendu. Il hésitait quant à la position à prendre dans cette situation. Pour lui, c'était comme admettre qu'il était plus faible qu'il ne souhaitait bien le reconnaître. Il ne voulait pas que l'on puisse penser cela de lui. Pas avec tout le mal qu'il s'était donné pour les jeux et pour redorer son identité. Non.
Eamon regarda alors tout autour de lui, tandis que les petits chiots en peluche faisaient de plus en plus de bruit. A moins de faire marche arrière, ils devaient passer dans le flot de peluche pour atteindre l'autre côté. Eamon était persuadé que quelque chose se cachait derrière les étagères. Une sortie ou une ouverture vers une autre salle. " Montes sur la table, ils ne pourront pas t'atteindre. Je n'en ai que pour quelques minutes. " Prenant son courage à deux mains, il sauta par dessus les peluches qui accompagnèrent son mouvement et se retournèrent contre lui. Il farfouilla alors dans l'étagère, jetant les livres et les bocaux à terre. Ce n'était pas imaginable qu'ils ne puissent sortir de là.
Soudain, Eamon agrippa quelque chose qui ne voulait pas tomber. Il tira alors plus fort et l'une des étagère pivota. L'homme courut jusqu'à la table où il avait quitté la jeune fille et sans lui demander son reste, la jeta sur son épaule gauche et la ramena jusqu'à l'étagère. Il passa de l'autre côté et referma d'un coup sec l'étagère. Puis, délicatement, il reposa la jeune femme au sol en s'excusant dans sa barbe. Eamon regarda alors autour de lui et avait l'impression d'être dans une espèce de ... laboratoire.

PS : Désolée, j'ai fait un peu jouer ton personnage ... Et j'ai énormément avancé dans notre rp d'un coup je trouve :X Du coup, n'hésites surtout pas à me dire si quelque chose ne va pas, je referai mon post ;)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Les jouets de mon enfance! Pv.    Mar 30 Juil - 20:22





« Je ... Je ne peux pas. » Presque entièrement caché derrière l'homme, elle tressaillie. Pour un peu plus, elle se serait mise à pleurer et hurler de peur. De tous les jouets, il fallait qu'elle tombe sur des toutous en peluches. Non, mais! Il y avait des limites à la mal chance. Tremblante, Gypsy respira un bon coup et observa du coin de l'œil les monstres sortir des boites. Elle devait se tenir loin, elle devait maintenir son rêve du monde en rose. Elle le devait... Mais en voyant ses erreurs marcher vers eux, elle ne pu que hoqueter et se réfugier derrière les épaules de son compagnon.
« Montes sur la table, ils ne pourront pas t'atteindre. Je n'en ai que pour quelques minutes. » Sans attendre et acceptant son argument, la bohémienne grimpa sur cette table et se réfugia en son milieu. Laissant de côté l’image d’un regard tendre, des cris d’un enfant et du sang qui se glissait doucement dans sa tête, fissurant son contrôle. Elle ne le vit même pas s’éloigner, ne protesta pas. Son regard fixé sur ce chien en peluche qui sautait pour essayer de la rejoindre. Le cœur au bord des lèvres, elle se battait autant pour retenir ses gémissements craintifs que pour empêcher les images de prendre le pouvoir.

Elle trouva le parfait moyen de se changer les idées, lorsque les démons se retournèrent pour mieux suivre son sauveur. Qui rendait cet endroit cacophonique à force de jeter des choses au sol. Des choses, qui pour le plaisir des yeux de madame, atterrissaient sur certains morceaux de tissu, soi-disant, adorable. Oui, la femme qui avait trouvé amusant les jouets mécaniques étaient loin derrière. L'instant d'après, elle se retrouva sur l'épaule de ce même homme et se faisait traîné. Elle poussa un couinement, lorsqu'une peluche tenta de lui sauter au visage, mais ne se débattit pas.
Au contraire, la jeune femme se recroquevilla, jusqu’à ce qu’ils soient loin de ses cauchemars et qu’elle retrouve l’équilibre, sur le sol. Figé, les muscles tétanisés, elle ne se rendit pas compte de l’endroit où ils se trouvaient. S’efforçant de calmer son rythme cardiaque, la bohémienne attrapa les bras d’Eamon et serra de toutes ses forces. Elle avait besoin qu’on la ramène sur terre. Qu’on la gifle, qu’on la déconnecte de son cerveau, qu’elle arrête de réfléchir. Les yeux écarquillés, elle ne remarquait pas le semblant de laboratoire et se fichait de ce qui arrivait. Elle paniquait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Les jouets de mon enfance! Pv.    Lun 12 Aoû - 10:53

Ils ne savaient pas ce qui les attendait, et franchement, Eamon n'avait qu'une hâte : sortir d'ici vivant et oublier ce passage de sa vie. Même s'il avait déjà vécu pire, il se sentait enfermé et prisonnier dans un piège qu'il ne comprenait pas. Autant, s'il venait à se trouver prisonnier dans une arène, il était à l'air libre et se sentait ainsi plus décontracté. Ici, ce n'était vraiment pas possible.
Ce laboratoire était une nouvelle épreuve toujours plus difficile à supporter. La jeune fille semblait absolument paniquée et l'homme ne savait pas comment réagir. Il préféra alors, pour quelques instants, laisser sa compagne à ses divagations et lui se concentra sur l'environnement.
Il regarda tout autour de lui et vit alors des ordinateurs et, plus loin, des produits chimiques. Des sondes, des fils, bref, tout ce qui pouvait se trouver dans un laboratoire ordinaire. Mais voilà, Eamon était bien persuadé qu'ils ne se trouvaient pas dans un laboratoire ordinaire. Mais pour l'instant, il ne voyait pas de quoi s'inquiéter, mis à part le fait qu'ils étaient seuls.
«  Tu vois une façon de sortir de là ? » Il espérait sérieusement que Gypsy avait vu quelque chose qui pouvait les tirer de ce cul de sac.
Il marcha, presque sur la pointe des pieds, droit devant lui et fut vraiment très surpris de ce qu'il trouva. Une petite table, simple et sobre, sur laquelle se trouvaient deux verres remplis d'un liquide à la couleur paradisiaque. Toutefois il refusa d'y toucher. Il contempla simplement la table et vit, sous les verres, une feuille, pliée. Avec mille précautions, Eamon attrapa le bout de papier et le déplia. Il vit une écriture soignée mais ses yeux le piquaient et il n’arrivait pas à lire. Comme si ce n’était pas sa langue.
« Tu arriverais à lire ce qui y est écrit ? » demanda Eamon à la jeune femme qui était avec lui. Soudain, l’homme sentit qu’il avait un grand besoin d’eau, ses yeux le piquant de plus en plus. Il y avait un robinet un peu plus loin et, les yeux mi-clos, il décida de s’y rendre, malgré le fait qu’il sentait son corps engourdi de plus en plus. « Gypsy, aide moi » implora Eamon. Il avait véritablement besoin de son aide.
Revenir en haut Aller en bas
 

Les jouets de mon enfance! Pv.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» noël du coeur
» Votre collection My little pony
» Glouby.fr-Des milliers de jouets pour enfants!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-